Décès

  • En mon nom et au nom du Blog de Nandrin, nous présentons nos sincères condoléances à la familles de Loris correspondant du Blog

    Lien permanent

    Loris Demarteau notre correspondant du Blog Sudinfo, ainsi que la famille de Loris, viennent de perdre un membre de leur famille, la grand-mère de Loris
    En mon nom et au nom du Blog de Nandrin Sudinfo, nous présentons nos sincères condoléances.

    Avis décès 

    Madame Christiane HUMBLET Veuve de Monsieur Guy BOLZEE

    Domiciliée à Jemeppe-sur-Meuse (4101, Belgique)
    Née à Villers-le-Temple (4550, Belgique) le lundi 25 janvier 1943
    Décédée à Neupré (4120, Belgique) le dimanche 20 septembre 2020 à l'âge de 77 ans

    Lieu de repos, Funérarium TEJEAN de Jemeppe (Jemeppe-sur-Meuse)
    La cérémonie (un moment de prière)
    Funérarium TEJEAN de Jemeppe de Jemeppe-sur-Meuse le vendredi 25 septembre à 9 heures

    rue Antonin Delville 4101 Jemeppe-sur-Meuse (Belgique)
    La crémation crématorium de Robermont le vendredi 25 septembre à 10 heures 20

    Rue des Coquelicots 1Affiche 4020 Robermont (Belgique)
    L'inhumation
    cimetière de Villers-le-Temple le vendredi 25 septembre à 14 heures

    Rue du Cimetiére 4550 Villers-le-Temple (Belgique)

    Source

     

     

     

  • Du 16 août au 8 septembre 2020 ont été célébrées les funérailles de ....

    Lien permanent

    Du 16 août au 8 sept. ont été célébrées les funérailles

    de Mr Emile HENRARD, veuf de Mme Nelly LIZIN d’Anthisnes

     

    http://www.cathocondroz.be/

  • Depuis un an maintenant, il mène un véritable combat contre les pervers narcissiques manipulateurs

    Lien permanent

    Plus de 90.000 vues pour la vidéo du Malmédien qui parle des pervers narcissiques

    « Les conseils de Damien » c’est le nom de la chaîne Youtube créée par un Malmédien de 26 ans il y a un an maintenant.

    Un chaîne qu’il a voulu créer pour parler de son expérience face aux pervers narcissiques manipulateurs.

    Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Malmédien mène un véritable combat qui intéresse de nombreuses personnes puisqu’elles sont 10.000 à le suivre quotidiennement.

    L’homme de 26 ans publie en général une à deux vidéos par jour. L’une d’elle a d’ailleurs été vue plus de 90.000 fois. Il fait actuellement entre 8.000 et 12.000 vues par jour.

    Son objectif ?

    Aider les gens à sortir de l’emprise psychologique des manipulateurs pervers narcissiques que ce soit dans un couple ou dans d’autres domaines.

     

     

    En couple avec une perverse narcissique

    « Si je suis si investi, c’est parce que j’ai moi-même été victime de pervers narcissiques et de manipulateurs que ce soit dans mon couple, dans mes amitiés ou dans d’autres domaines.

    J’ai été plus bas que terre et en dépression à cause de ce genre de relation.

    Mais aujourd’hui, je m’en suis sorti et je veux aider les autres ».

    Damien estime avoir été en couple durant 2 ans et demi avec une perverse narcissique.

    Au fil de la relation, il s’est rendu compte que sa compagne lui mentait souvent et qu’il y avait beaucoup d’incohérences dans ses propos.

    « C’était tout ou rien avec elle.

    À un moment donné elle pouvait être très fusionnelle pour me dire, la seconde d’après, qu’elle voulait me quitter. Elle m’a fait croire à plusieurs reprises qu’elle comptait me tromper », raconte Damien.

    La quatrième fois aura été la fois de trop. En mai 2019, Damien décide de couper les ponts.

     

     

    D.G.

     

    Le Youtubeur a été très mal pendant six mois.

    C’est en regardant des vidéos sur Youtube à propos des pervers narcissiques qu’il a réussi à remonter la pente. « J’ai l’impression qu’il n’y avait qu’eux qui me comprenaient.

    Par contre, je me suis rendu compte que souvent, il n’y avait pas vraiment de réponses, de solutions apportées dans les vidéos. Je me suis dit que si eux pouvaient être Youtubeur alors moi aussi ».

    C’est ainsi que Damien décide de se lancer dans l’aventure avec une seule idée en tête : apporter des réponses et des solutions aux internautes.

     

    Damien, ancienne victime, coache désormais d’autres.
    Damien, ancienne victime, coache désormais d’autres. - Youtube

     

    Damien y passe d’ailleurs tout son temps libre. Le soir, en plus de poster ses vidéos, il réalise des directs pour parler avec ses abonnés. Il parle aussi avec de nombreuses personnes via WhatsApp.

    « Ils ne savent pas toujours s’ils ont à faire à des PN (pervers narcissique) donc je les aide à décrypter les signes ».

    Si jamais vous êtes en contact avec des pervers narcissiques, Damien conseille de couper totalement les ponts avec eux. « Ils ont plein de masques, de visages. Avec eux, tout est permis ».

    Il envisage également d’écrire un livre pour parler de son expérience et de comment il en est sorti grandi.

     

    Article Par Océane Gaspar

     

    Source

  • Julien Brohez de Nandrin permet aux utilisateurs de préparer leurs funérailles en détail

    Lien permanent

    Un site internet pour vos dernières volontés 

    Avec After My Life, Julien Brohez permet aux utilisateurs de préparer leurs funérailles en détail 

     

    La démarche peut surprendre mais correspond à un besoin.
     
    Celles des personnes qui souhaitent préparer leurs funérailles et ainsi éviter la peine et les difficultés imposées à leurs proches aux moments si difficiles des « choix ».
     
    Le Nandrinois Julien Brohez a créé le site internet « After My Life » pour compiler les dernières volontés des utilisateurs.  

     

    Au décès de son papa, il y a un an et demi, Julien Brohez (41) s’est retrouvé démuni.
     
    « Chez l’entreprise de pompes funèbres, je ne pouvais quasiment pas parler.
     
    C’est très difficile de faire des choix, on est tellement sous le choc, en pleurs, on se demande si on prend les bonnes décisions, on se pose beaucoup de questions », se souvient-il.
     
    Comme : où le défunt a-t-il rangé ses documents ?
     
    Souhaite-t-il être enterré ou incinéré ?
     
    Qui contacter pour annoncer le décès ? Quelles musiques passer aux funérailles ? Quelle photo poser sur le cercueil ?
     
    Quelle tenue funéraire choisir ? Quel cimetière et quelles entreprises de pompes funèbres désigner ?
     
    « Des interrogations douloureuses dont ma sœur et moi aurions préféré nous passer.
     
    J’ai donc décidé de créer un site internet qui compile ces renseignements personnels pour faciliter la vie des proches », explique Julien Brohez, enseignant en construction gros-oeuvre à l’Ecole Polytechnique de Huy, et webmaster en activité complémentaire.
     
    Mais aussi pour conserver un souvenir du proche, une fois parti.
     
    Enregistrer ses dernières volontés n’est en soi pas novateur, les contrats d’assurances des entrepreneurs de pompes funéraires le prévoient déjà, mais un site qui les recense l’est davantage.
     
    Une vidéo aux funérailles
     
    Le Nandrinois a poussé loin les options. Il est ainsi possible d’enregistrer une vidéo qui sera diffusée lors de la cérémonie d’adieu.
     
    Ou simplement de poster une vidéo souvenir.
     
    « Je n’ai pas de vidéo de mon père, et j’aurais bien aimé en avoir une… », glisse-t-il.
     
    On peut indiquer les fleurs qu’on souhaite recevoir ou si on préfère un don à une association, dans quel journal publier l’annonce nécrologique, et même enregistrer une copie de documents officiels (comme le don d’organes ou le testament) et confier les « clés » de ces informations à un « gardien des volontés » chargé des démarches après le décès.
     
    Un profil ressemblant à celui de Facebook est quant à lui accessible à un nombre défini de proches, avec des photos, vidéos, chansons, citations etc.
     
    « Il n’est pas public, seules les personnes désignées peuvent y avoir accès », précise le Nandrinois. Ces dernières peuvent y poster des commentaires.
     
    5 euros par an
     
    L’inscription au site internet est gratuite, beaucoup de fonctionnalités le sont également.
     
    Seules quelques options musicales, de copies de documents officiels ou de la photo de la tenue funéraire sont payantes, à hauteur de 5 euros par an « pour couvrir les frais d’hébergement, de plug-in et de service technique ».
     
     
    Lancé en avril, pendant le confinement, le site, bien que léché, compte une quinzaine d’inscriptions.
     
    « After My Life est en avance sur son temps. Ces démarches, on n’y pense pas quand on a quarante ou cinquante ans. Et les personnes de plus de soixante ans ne sont pas très branchées informatique.
     
    Mais le site existe et je continuerai à l’améliorer, pour quand notre génération vieillira. »
     
    Dans le futur, Julien Brohez aimerait créer une version en néerlandais de son site et une application sur smartphone.
     
     
    Article de Annick Govaers 
     
     
     
     
     

     

  • Avis décès Madame Marie COLLEAU Veuve de Monsieur Jacques COLARD Domiciliée à Nandrin

    Lien permanent

    dc28 aout colleau.jpg

    Nandrin - Melreux

     

    La famille et les proches,

    ont la tristesse de vous annoncer le décès de

    MADAME

    Marie COLLEAU

    Veuve de Monsieur Jacques COLARD

    Née à Dison le 12 juin 1931
    et décédée à Nandrin le 28 août 2020.

    La défunte repose à son domicile, rue des Quatre Bras, 9 à 4550 Nandrin, où les visites sont souhaitées ces samedi 29, dimanche 30 et lundi 31 août 2020
    de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Melreux, aura lieu en l'église Saint-Pierre à Melreux le mardi 1 septembre 2020 à 10 heures 30.

    Le jour des funérailles, levée du corps au domicile
    à 9 heures 30.

    Vos condoléances sur : www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire Dubois & Tanier

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Michel Bawin est décédé, connu devant la Masure Amay et les fêtes foraines d’Ampsin, de Stockay, de Rotheux et autres festivités

    Lien permanent

    Après avoir longtemps travaillé avec son père Richard qui tenait le stand éponyme, Michel Bawin avait repris la baraque à hot-dogs, hamburgers, et croustillons artisanaux.

    À force d’être présent devant la Masure quand elle était toujours une discothèque, mais aussi sur la foire de Huy, les fêtes foraines d’Ampsin, de Stockay, de Rotheux et autres festivités locales, l’Amaytois s’était taillé un nom et une réputation auprès de la population.

    Il appartenait à la grande famille des forains, comme les Riguelle, des cousins éloignés.

    Sans épouse ni enfant, Michel Bawin qui avait fini par habiter un appartement au-dessus de la friterie de la gare d’Amay, avait noué des liens très étroits avec la famille qui tient la friterie.

    « Mimi était mon meilleur ami. Je l’ai connu il y a 37 ans, il a élevé mes enfants avec moi.

    C’était un gros râleur qui n’écoutait jamais rien, une grande langue, un gros nounours avec le coeur sur la main, c’était comme mon frère », décrit avec émotion et tendresse Marie-Astrid Vanaken, de la friterie de la gare.

    « Quand il avait remis son commerce il y a deux ou trois ans, cela lui avait fait un choc », ajoute-t-elle.

    Déborah Lehane, la fille de Marie-Astrid, très touchée elle aussi, lui a rendu hommage sur sa page Facebook.

    « Tu ne nous auras jamais dit que tu nous aimais avec des mots mais on le savait hein, qu'on était tes gosses, toute ta vie et que tu nous aimais aussi fort que tes hot-dogs.

    On t'aimera aussi toujours très fort, le boss c'était toi », écrit-elle.

    Un malaise cardiaque

    L’Amaytois, âgé de 67 ans, a fait un malaise cardiaque dans un café de Huy avant de décéder au CHU de Liège.

    « C’était un personnage très apprécié à Amay, je l’ai connu devant la Masure et ailleurs à Amay.

    Il avait ses habitudes près de la Grand-Place, on le croisait souvent assis sur un banc.

    C’était un monsieur avec une forte voix, costaud. Il me faisait souvent aller, il avait de l’humour et j’aimais ça », commente Jean-Michel Javaux qui a aidé au retour du défunt en terres amaytoises.

    « Nous le remercions d’ailleurs vivement pour cela, que Mimi puisse être enterré avec ses parents », glisse Marie-Astrid Vanaken.

    Les visites sont organisées au funérarium Cornet à Amay ce jeudi de 16 à 19h et l'enterrement aura lieu au cimetière de la rue Pirka ce vendredi à 11h.

     

    Article et rédaction Annick Govaers 

    Source

  • Le Hainaut et Liège, les provinces où on meurt le plus depuis le début d’année

    Lien permanent

    L’institut belge de santé Sciensano a livré ses derniers chiffres concernant la pandémie de Covid-19.
     
    Samedi, 310 lits étaient toujours occupés par des patients souffrant de ce virus.
     
    Parmi ceux-ci, 85 étaient aux soins intensifs, dont 47 nécessitaient une assistance respiratoire et 6 une ECMO.
     
    Nous nous sommes intéressés à l’impact du coronavirus par province.
     
    Ce week-end, il ne restait plus que dix patients sous respirateur en Wallonie et 14 à Bruxelles.
     
    C’est la province de Liège qui est la plus concernée avec 8 patients, pour 1 seul dans les provinces du Hainaut et de Namur.
     
    Il n’y en a donc plus dans le Brabant wallon ni en province de Luxembourg. Si on regarde les patients aux soins intensifs, il y en a 28 à Bruxelles, 1 à Liège, 2 au Hainaut et à Namur.
     
     
    Sciensano a aussi livré le taux de reproduction du virus. Pour la Belgique, il est de 0,849 avec un intervalle de confiance à 95 % allant de 0,732 à 0,979. On est donc en dessous du 1, ce qui est très rassurant. Les provinces wallonnes au taux le plus bas sont : Liège (0,712), Luxembourg (0,812) et le Brabant wallon (0,821).
     
    Celles au taux le plus élevé sont le Hainaut (1,120) et Namur (0,937). À Bruxelles, il est de 1,085. Au niveau de l’évolution du nombre de cas positifs pour les 14 derniers jours, c’est aussi… positif. Liège (-35 %), Luxembourg (-34 %), le Brabant wallon (-28 %), Namur (-16 %) enregistrent une baisse.
     
    Ce qui n’est pas le cas du Hainaut (+ 9 %) et de Bruxelles (+ 9 %).
    Nous nous sommes aussi intéressés aux statistiques de la mortalité par province de Statbel.
     
    Elles nous permettent de découvrir où, entre le 1 er janvier et le 9 août, le taux de mortalité a été le plus important. Le Hainaut est, avec un taux de 739 décès par 100.000 habitants, la province la plus touchée.
     
    Suivent Liège (731 décès), la Flandre-Occidentale (730) et Namur (686).
    Bruxelles au plus bas
    C’est à Bruxelles que le taux de mortalité est le plus bas avec 539 décès enregistrés par 100.000 habitants.
     
    Elle précède le Brabant wallon (583) et le Brabant flamand (601).
     
    Précisons que, en ce début de semaine, la Belgique devrait atteindre un triste chiffre : 10.000.
     
    C’est le nombre de décédés présumés du Covid-19. Hier, on en était à 9.985…
     
     
    Article et rédaction  PIERRE NIZET
     

  • Avis décès Monsieur Erling CHRISTENSEN de Villers-Le-Temple Nandrin

    Lien permanent

    dc 23 aout.jpg

    Monsieur Erling CHRISTENSEN

    Domicilié à Villers-le-Temple (4550, Belgique)
    Né à Copenhague (Danemark) le samedi 13 décembre 1930
    Décédé à Villers-le-Temple (4550, Belgique) le samedi 22 août 2020 à l'âge de 89 ans

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

  • BE-Alert: Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès aujourd'hui 20 août 2020

    Lien permanent

    Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce jeudi 20 août en vue de faire le point sur la situation épidémiologique et de déterminer les mesures qui devaient être prolongées et celles qui pouvaient être assouplies.

    Les mesures en vigueur ces dernières semaines avaient pour objectif, outre la stabilisation de notre situation sanitaire, d’immuniser la rentrée scolaire – c’est-à-dire que la circulation du virus soit suffisamment maîtrisée pour permettre à tous les enfants de retourner à l’école.
     
    Tous les élèves pourront donc reprendre l’école, tous niveaux d’enseignement confondus, sur base du « code jaune » établit par les communautés.

    Pour rappel, le code jaune fait référence à une situation où la présence du virus est toujours active bien que contrôlée. Ce système permettra une semaine scolaire normale de 5 jours, sous réserve du respect de certaines mesures sanitaires, comme le port obligatoire d’un masque pour les élèves de plus de 12 ans et pour les enseignants et la suspension de certaines activités extrascolaires dans l’enseignement secondaire.

    Outre ce régime commun, dans les communes où des pics de contaminations seraient constatés, un passage à un code de couleur orange sera alors décidé par les ministres de l’Education.

    Ce code de couleur implique des aménagements, comme un nombre réduit de jours de cours pour les deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire. Les parents, enfants et enseignants seront informés par les écoles.

    Au niveau de l’enseignement supérieur, étant donné la date de rentrée scolaire plus tardive, des consultations ont encore lieu pour harmoniser les règles qui s’appliqueront sur les campus étudiants.


    Plus d’informations sur les mesures adaptées:

    https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/maitrise-de-la-situation-sanitaire-rentree-scolaire-pour-tous-et-perspectives

     

    A partir du 1er septembre et pour une durée d’un mois :

    • La bulle sociale de 5 personnes – c’est-à-dire les personnes avec lesquelles les citoyens ont des contacts rapprochés - restera d’application, dans les mêmes conditions qu’au mois d’août. Les contacts avec respect des distances de sécurité sont quant à eux toujours limités à 10 personnes en même temps.
    • Les mesures générales concernant les contacts sociaux sont difficilement tenables à plus long-terme. Nous devons pouvoir sortir de la gestion de crise pour s’engager dans une dynamique à long-terme de gestion de risques. Nous devons être en mesure de réinventer de manière pérenne notre façon d’entretenir nos contacts sociaux. Afin de le faire le plus normalement possible tout en préservant la santé de toutes et tous, il a été demandé aux experts du Celeval – avec l’appui d’autres spécialistes comme par exemple des psychologues – de se pencher prioritairement sur cette question.
    • Les réceptions après les funérailles pourront avoir lieu avec 50 personnes au maximum, dans le respect des règles qui s’appliquent pour le secteur de l’Horeca. Le prochain CNS se penchera sur la question d’un éventuel assouplissement des règles pour les réceptions de manière générale.
    • En ce qui concerne les magasins, il sera désormais possible de faire ses achats à deux (ces deux personnes peuvent être accompagnées de mineurs vivant sous le même toit ou d’une personne ayant besoin d’une assistance) et ce, sans limitation de temps. Il va sans dire qu’il est fait appel au sens des responsabilités de chacun pour éviter les effets de foule. A l’inverse des autres mesures valables à partir du 1er septembre, cette mesure sera applicable dès le 24 août.
    • Concernant les audiences, le nombre maximum de personnes admises dans un public – lors d’événements sportifs, au théâtre, dans le cadre d’activités culturelles, dans les lieux de culte, les salles de congrès ou encore les auditoires – sera étendu à 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur. Le port du masque reste obligatoire tout comme le respect des règles et protocoles de sécurité. Afin de donner plus de flexibilité – lorsque les règles de sécurité sont respectées – aux professionnels, il sera possible de déroger à cette règle après examen par le bourgmestre et l’autorisation des ministres compétents.
    • Les personnes physiquement séparées ces derniers mois parce qu’ils viennent de pays séparés et qui fournissent la preuve d’une relation durable sans être pour autant mariés, pourront traverser la frontière à partir du 1er septembre. Ces personnes seront soumises aux mêmes règles que les autres en matière de test et de quarantaine.

    Concernant les voyages, il a été rappelé l’obligation depuis le 1er août pour toutes les personnes arrivant sur le territoire belge après un séjour à l’étranger de plus de 48h de remplir le Passenger Locator Form qui permet de savoir où le voyageur s’est rendu. Par ailleurs :

    • Toute personne revenant de zone rouge doit se faire tester et rester en quarantaine même si celle-ci ne présente pas de symptôme.
    • Si la personne revient de zone orange, il s’agit d’une recommandation. Cette recommandations doit toutefois être prise au sérieux, d’autant plus si la personne de retour d’une zone orange a eu des contacts à risque.
    • Par ailleurs, la participation active des citoyens au contact tracing avec les personnes responsables des calls centers régionaux susceptible de contacter tout un chacun est demandée.

    Toutes les infos clic ici 

  • Du 20 juillet au 14 août ont été célébrées les funérailles de :

    Lien permanent

    Mme Lucie BROCHART, veuve de Mr Georges SPINOY d’Ouffet.


    Mr Richard MARECHAL, veuf de Mme Marie-Thérèse DUSCHESNE d’Ocquier.


    Mme Marie-Josée DELVAUX, veuve de Mr Léon BEGUIN de Nandrin.


    Mme Eliane GOFFIN d’Ocquier.


    Mr Freddy COLYNS, veuf de Mme Monique RENARD et de Mme Danielle FIEVET de Warzée.

     

    Source

  • Sincères condoléances à Monsieur Christian GOËNS secrétaire porte Drapeau de L'Associations patriotiques et de la FNC de Nandrin suite au décès de son épouse Madame Georgette HUET aujourd'hui dimanche 16 août

    Lien permanent

    christian.jpgChristian Goëns Secrétaire porte Drapeau  L'Associations patriotiques et de la FNC de Nandrin a perdu son épouse aujourd'hui dimanche 16 août 2020 

    Nous lui présentons nos sincères condoléances 

     

    Madame Georgette HUET Epouse de Monsieur Christian GOËNS

    Domiciliée à Tinlot (4557, Belgique)
    Née à Borlon (6941, Belgique) le mercredi 5 avril 1944
    Décédée à Seraing (4100, Belgique) le dimanche 16 août 2020 à l'âge de 76 ans

    dc huet .jpg

     

    Source

     

    Plus d'info 

    https://tinlot.blogs.sudinfo.be

     

     

  • Les décès grimpe de 95%! On constate une augmentation significative du nombre de décès depuis le début de la semaine

    Lien permanent
     

    Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Belgique s’élevait à 605,7 par jour en moyenne au cours de la période de sept jours allant du 4 au 10 août, ce qui représente une augmentation de 9 % par rapport à la période de sept jours précédente, selon les derniers chiffres mis à jour vendredi matin par Sciensano.

    La hausse du nombre de nouveaux cas semble se stabiliser depuis quelques jours et même quelque peu ralentir puisqu’elle était de +13 % jeudi par rapport à la période de sept jours précédente, de +12 % mercredi, +11 % mardi et +16 % lundi. « On constate le plus grand nombre de nouveaux dans la région de Bruxelles-Capitale. 750 nouveaux cas ont été diagnostiqués depuis la semaine dernière. Ce nombre continue d’augmenter avec des augmentations de soutenues de 50 % », a expliqué Frédérique Jacobs. « En même temps, le taux de positivité continue d’augmenter. Nous atteignons maintenant des valeurs de 6 %. Si on considère les autres provinces, on a la plus forte augmentation en Flandre-Occidentale, avec une hausse de 50 % par rapport à la semaine précédente. Mais ce sont encore de petits chiffres en chiffres absolus. Dans les autres provinces, on constate des évolutions favorables. En province de Liège par exemple, on constate désormais une baisse de la moyenne hebdomadaire ».

     

    « En ce qui concerne les admissions à l’hôpital, on continue à voir une augmentation régulière avec en moyenne 33 admissions par jour. Il y a un mois, on était à 10 admissions par jour », poursuit la remplaçante d’Yves Van Laethem.

    Au total, 76.191 contaminations au nouveau coronavirus ont été constatées en Belgique depuis le début de l’épidémie, soit 544 de plus que le total arrêté jeudi. Le nombre réel de contaminations dans notre pays est toutefois nettement plus élevé, car seuls les cas les plus graves étaient dépistés au début de l’épidémie.

    Le nombre de décès dus à la Covid-19 en Belgique s’élève désormais à 9.916, soit 16 de plus par rapport au total communiqué jeudi par Sciensano. La moyenne quotidienne des décès sur une période de sept jours est à présent de 5,3 et bondit de 95 % par rapport à la semaine précédente.

    « On constate une augmentation significative du nombre de décès », a annoncé Frédérique Jacobs lors de la conférence de presse. « Alors qu’on avait avant 2 à 3 décès par jour, avec parfois des pics allant jusqu’à 5, nous avons constaté une forte augmentation du nombre de décès depuis le début de la semaine. Avec 11, 13 et 9 décès observés respectivement les trois premiers jours de la semaine. Les trois quarts de ces personnes décédées étaient des résidents de maisons de repos et de soins. La plupart ont eu lieu dans les provinces de Hainaut et Anvers. Cette augmentation coïncide avec la période de chaleur extrême que nous avons eu, avec des concentrations d’ozone très élevées. Et nous savons que chaleur et ozone peuvent affecter les personnes âgées ».

    Revivez conférence de presse du Centre de crise en vidéo

     

     

    Interrogé sur la possibilité de réduire la bulle de 5 personnes lors du prochain Conseil national de Sécurité, le Centre de crise n’a pas confirmé cette éventualité. « Cette décision revient au CNS. Il est surtout important de respecter maintenant cette mesure », a rappelé Antoine Iseux, porte-parole du SPF Santé publique. « C’est en respectant la bulle qu’on va agir sur la courbe, et c’est en agissant sur la courbe qu’on va peut-être pouvoir assouplir la mesure par la suite ».

     

    Source

     

  • Décès de Gérard Miller un cuisinier hors norme, se suicide à cause du Covid-19

    Lien permanent

    Le restaurateur liégeois se suicide à cause du Covid 

    « Si son suicide peut déclencher une prise de conscience chez nos décideurs de l’énorme difficulté dans laquelle se trouvent les restaurateurs, il ne sera alors pas mort pour rien », conclut Philippe Miller.

    On a appris mercredi matin le décès à l’âge de 52 ans de Gérard Miller, un restaurateur liégeois bien connu pour avoir tenu de nombreux établissements de renom.

    Pour son frère Philippe, les difficultés du secteur, doublés de problèmes personnels, ont clairement guidé son choix.

     le patron de l’ancien restaurant Paparazzi à Nandrin, au rond-point des vaches. Gérard Miller a tenu deux établissements (l’Industrie devenu le Paparazzi) à Nandrin durant de nombreuses années.
     
    Le restaurateur était une figure bien connue de la région.
     
    En 2014, Gérard Miller et Fred Macquet ont lancé une salle de concert à l’étage du restaurant, les Deux Ours.
     
    Si la vie les a séparés par après, Fred Macquet garde en souvenir un homme très attachant.
     
    « C’était quelqu’un de très créatif et une personne joviale.
     
    Il m’a permis de lancer l’aventure des Deux Ours et je l’en remercie.
     
    Il était un cuisinier warrior et passionné.
     
    Quoiqu’il se soit passé par la suite, Gérard était une personne attachante qui aimait entreprendre », se remémore-t-il.
     
    « Il a tiré sa dernière révérence », explique ainsi pudiquement son frère Philippe, également restaurateur au « Labo 4 » à Liège.
     
    Cliniquement mort depuis plusieurs jours, ses proches ont décidé de le laisser aller, non sans avoir donné l’autorisation aux médecins de prélever certains organes.
     
    La perspective d’une seconde vague et de se retrouver à nouveau avec un restaurant fermé a eu raison de ses derniers efforts.
     
    « Il avait bien sûr des ennuis personnels, comme tout le monde », reprend son frère.
     
    « Mais le fait de ne pas pouvoir exercer pleinement son métier, qui était aussi sa passion, rentre aussi pour une grande part dans sa décision.
     
    Il avait tenu le coup durant le premier confinement car il avait un plus petit établissement qu’avant.
     
    Mais les affaires n’avaient pas repris à cause de toutes les mesures de restriction imposées et il avait très peur d’un second confinement.
     
    Il aimait les gens et travailler devant des tables quasi vides, c’en était trop pour lui. »
     
     
    Il s’en était confié à son frère, mais aussi à sa compagne et à d’autres restaurateurs, comme son ami des « Sabots d’Hélène », Marc Carnevale qui, dans un message vidéo qui est très vite devenu viral à Liège explique : « Mon pote Gégé a décidé que c’était trop.
     
    Combien de personnes vont devoir encore faire ce geste de désespoir avant d’être enfin comprises ? »
     
    Un fameux parcours
     
    Gérard Miller était bien connu en région liégeoise pour avoir tenu une série d’établissements.
     
    « Il avait commencé dans la rue du Mouton-Blanc avec ‘Le Rouge-Gorge’ et ‘Le Canard Boiteux’ à l’étage, explique son frère Philippe.
     
    Avant de faire les beaux jours de ‘L’Industrie’, rue Saint-Gilles, de ‘L’Autruche’, rue Saint-Paul, de ‘La Capitainerie’, du ‘Labo 4’, du ‘Château de Colonster’ et enfin du ‘Paparazzi’ à Nandrin, puis à Liège, rue Saint-Jean, depuis un an. »
     
    Comme souvent les chefs, il était plus doué en cuisine qu’avec les chiffres, ce qui lui avait valu quelques ennuis. Mais il s’agissait d’un personnage attachant et très généreux.
     
    Durant la période de confinement, il avait d’ailleurs proposé ses recettes gratuitement sur Facebook, « pour garder la main », disait-il.
     
    Et tout ce qu’il cuisinait, il le distribuait aux personnes nécessiteuses du Carré liégeois où il était installé.
     
    Lui qui ponctuait tous ses messages par ces mots « Love is All », n’aura pas pu attendre plus longtemps que la situation s’améliore.
     
    Il laisse derrière lui trois enfants, une compagne et une famille éplorés.
     
    Extrait de l'article de Luc Gochel et Amélie Dubois 
     
     
     
     
     

     

  • Gérard Miller était bien connu sur le Condroz et à Nandrin patron de L’industrie, les débuts des deux ours à Nandrin, le Paparazzi

    Lien permanent

    Entre recettes et bonne table, il était connu aussi bien en ville que dans le Condroz !!!

    De l'humour au grand cœur .

    Aujourd'hui mercredi matin , est un bien triste jour et Ton "Love is all", restera dans nos souvenirs !!!

    Aujourd'hui ses amis et les amateurs de bonnes bouffes ont le cœur triste  !!!

    Nos pensées à la famille, ses enfants et la grande famille d'amis de GG 

    L’image contient peut-être : Gérard Miller, bandes

    Photo Source Gérard Miller

     

    Les articles de Gerard Miller sur le Blog Villageois de Nandrin :

    Paparazzi, nouveau restaurant italien à Nandrin clic ici

    Le resto « Paparazzi » ouvre ses portes

    Le patron Gérard Miller s’est entouré d’une équipe de 7 pensionnés pour faire tourner son restaurant.

    Le restaurant Paparazzi quitte Nandrin pour Liège clic ici

    Trois ans après l’ouverture de son restaurant « Paparazzi », au rond-point des vaches, Gérard Miller et sa compagne, Mélissa Septon, sont finalement retournés en ville, sur Liège.

    Un vol de 1.600 € au resto Barbacao de Nandrin clic ici

    Mauvaise semaine pour Gérard Miller, le patron du restaurant Le Barbacoa, à Nandrin.

    Son établissement Condruzien (route du Crondroz) a été cambriolé, tout comme son autre resto, Le Labo4, à Liège (Quai van benedden).

    Une salle de concerts à Nandrin Les Deux ours clic ici

     

    L’étage du resto « L’industrie » a été transformé en salon chaleureux.

    Ouverture ce samedi.

    « Écouter de la musique comme à la maison », voilà le concept développé par Fred Maquet et Gérard Miller, route du Condroz à Nandrin.
     Ils ont aménagé l’étage du restaurant « L’industrie » en un espace décoré d’un bric-à-brac chiné un peu partout.
    « C’est une salle de jeux pour les quadras que nous sommes », sourient-ils.
     
    Les non habitués de « L’industrie » risquent d’être surpris en pénétrant dans la salle de concerts « Deux ours » à l’étage.
     
     
     

    Décès d’un restaurateur bien connu à Liège: Gérard Miller avait 52 ans

     Cliniquement mort depuis plusieurs jours, ses proches ont décidé de débrancher la prise, non sans avoir donné l’autorisation aux médecins de prélever certains organes

     

     
     
     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

     

     

  • Monsieur Pol Romain L’ancien boucher de la place de Comblain est décédé sur les lieux de l’accident vendredi, Sincères condoléances à la Famille

    Lien permanent

    L’ancien boucher de la place de Comblain est décédé au pont de Sçay

    La victime circulait sur un scooter de type Vespa rouge.

    Elle venait de Comblain-au-Pont et se dirigeait vers Esneux, le long de la RN 654 qui borde l’Ourthe.

    À hauteur du carrefour entre le quai du Vignoble et la rue du Pont (la RN 633 qui va vers Aywaille), une camionnette immatriculée aux Pays-Bas qui venait d’Esneux et voulait tourner vers le pont de Sçay pour se diriger vers Aywaille aurait coupé la route du deux roues.

     

     

     

     

    Le scooter, conduit par Pol Romain, âgé de 81 ans et figure emblématique de Comblain puisqu’il était le boucher du village, a ainsi heurté, de plein fouet, la camionnette.

     

    L’octogénaire a été projeté et est retombé, lourdement, sur le pare-brise de la camionnette.

    Sous la violence du choc, le corps du malheureux a une nouvelle fois été projeté avant d’atterrir sur une voiture qui était arrêtée au carrefour du pont de Sçay.

    Malgré l’intervention rapide des secours et du médecin du SMUR, l’octogénaire est décédé sur le coup.

    Les policiers de la zone du Condroz ont été requis sur les lieux afin de constater les faits.

    Le parquet de Liège a été averti et a désigné un expert automobile sur les lieux de l’accident.

    Son rapport devrait permettre d’y voir plus clair sur les circonstances exactes de l’accident qui a coûté la vie à Pol Romain.

    Ce dernier était le boucher de Comblain-au-Pont. Il tenait la boucherie qui porte son nom et qui est installée au nº 29 de la place Leblanc.

    À l’heure de la retraite, à la fin des années nonante, il avait cédé la boucherie à son fils, Jean-Marc et à son épouse Johanna.

    Depuis lors, Jean-Marc a cessé ses activités.

    Une institution

    La Boucherie Romain est une véritable institution à Comblain-au-Pont.

    Les locaux en parlent toujours aujourd’hui alors que la famille Romain a remis ses affaires.

    La boucherie a été ouverte, en 1935, par Henri Romain.

    Elle a ensuite été exploitée par Pol puis par son fils, Jean-Marc, qui a tenu la boucherie durant près de 20 ans avant de remettre ses affaires, il y a quelques années.

    L’établissement était connu pour la qualité de sa viande de bœuf et de porc en faisant confiance, notamment, aux mêmes fournisseurs depuis deux générations.

    Selon certains locaux, la réputation de la boucherie Romain avait dépassé les frontières de Comblain-au-Pont depuis longtemps puisqu’on venait parfois de loin pour s’approvisionner en viandes chez les Romains.

    Article et rédaction par A.B. et G.W.

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • La rue de l’Hôtel de Ville sera renommée rue Christian Fagnant à Anthisnes

    Lien permanent

    Le 31 octobre 2019, le directeur général de la commune d’Anthisnes perdait la vie prématurément à l’âge de 61 ans, laissant un grand vide dans l’administration.

    Christian Fagnant souffrait de problèmes pulmonaires et son état de santé s’était rapidement dégradé à partir du mois de septembre.

    Fortement touchés par la disparition de cet homme entré au service de la commune le 1er janvier 1980, les mandataires locaux ont décidé de marquer le coup en modifiant la dénomination de la rue de l’Hôtel de Ville. Elle s’appellera désormais la rue Christian Fagnant.

    Il a travaillé 40 ans dans cette rue

    « Il y a deux raisons principales. Notre ancien directeur général est décédé prématurément alors qu’il était encore en fonction. De plus, il a travaillé dans cette rue pendant 40 ans, » explique le bourgmestre Marc Tarabella.

    « Il est devenu secrétaire communal le 6 septembre 1984, une fonction qu’on appelle aujourd’hui directeur général. Il l’est resté jusqu’au jour de son décès en 2019. »

    Compte tenu de la manière dont il a exercé sa fonction et du service qu’il a rendu à la population, les autorités communales ont jugé approprié de lui rendre hommage en renommant la rue de l’Hôtel de Ville à son nom.

    « Il était à l’écoute des citoyens et exerçait son travail avec gentillesse et compétence, » se souvient le mayeur.

     

     

    Voté à l’unanimité par le conseil communal

    La rue devait être renommée puisque l’Hôtel de Ville a déménagé en 2018 pour s’installer Cour d’Omalius.

    Même si elle abrite l’école communale, la voirie ne pouvait pas être renommée « Rue des écoles » puisque ce nom est déjà donné à une rue du village de Vien.

    Par ailleurs, ce changement d’adresse n’impactera que 3 ménages, qui ont accueilli la nouvelle positivement.

    « Cette proposition a été votée à l’unanimité par le conseil communal, pour saluer la mémoire de Christian Fagnant, » explique Marc Tarabella. « Connaissant sa modestie, il n’aurait jamais été d’accord (rire).

    Mais cette décision a été prise après avoir demandé l’accord de ses deux filles. »

    Une cérémonie un an après son décès

    Maintenant que la décision de principe a été votée, il faudra attendre le vendredi 30 octobre 2020 - un an après le décès de Christian Fagnant - pour voir la rue changer de nom. Une cérémonie aura lieu au moment de l’installation des plaques aux 2 entrées de la rue.

     

    Article et rédaction par Pierre Tar 

    Source

  • Avis décès Madame Marie-José DELVAUX veuve de Monsieur Léon BEGUIN domiciliée à Nandrin

    Lien permanent

    dc delvaux.jpg

    Madame
    Marie-José DELVAUX
    veuve de Léon BEGUIN
    née à Villers-le-Temple le 13 juillet 1928
    et décédée à Nandrin le 25 juillet 2020.
    La défunte repose au funérarium Georis, rue Tige
    Manchère 11 à Neupré, où la famille sera présente pour les
    visites à partir de ce lundi 27 juillet 2020 de 17 à 19 heures.
    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église
    Saint-Pierre de Villers-le-Temple le jeudi 30 juillet 2020 à
    14 heures, suivie de l’inhumation dans le caveau familial au
    cimetière de Villers-le-Temple.
    Réunion au funérarium Georis à 13 heures 15.
    Nous remercions chaleureusement l’équipe des
    infirmiers(ières): Dany, Luigi, Arnaud, Gisèle et Naomie, ainsi
    que Sylvana, le Dr F. Loré et l’équipe Delta de soutien en
    soins palliatifs à domicile pour leurs bons soins et dévouement durant cette période douloureuse.
    Le présent avis tient lieu de faire-part.

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Aux familles qui ont connu un deuil durant le confinement

    Lien permanent

    Durant la période du confinement que nous venons de traverser, vous avez perdu un être cher et vous nous avez contactés pour une célébration de funérailles qui, au vu des circonstances a été réduite à un bref moment de prière dans l’enceinte de l’un des cimetières de notre Unité pastorale.


    À l’époque, nous vous avons fait une promesse : celle de vous recontacter lorsque la situation aura évolué favorablement et que nos églises seront de nouveau accessibles pour des célébrations afin de voir, avec vous, ce que l’on pourra organiser pour célébrer la mémoire de votre défunt.


    Prochainement, vous serez contacté par un membre de notre équipe « Funérailles ».

    Il viendra vous rencontrer pour trouver avec vous la manière la plus adéquate pour organiser ce souvenir. Dès à présent, nous vous proposons plusieurs pistes à savoir une intention et une mémoire lors d’un office dominical ou lors d’une autre célébration un jour pendant la semaine, ou en organisant avec vous et pour vous une veillée de prière dans l’une des églises de notre unité pastorale (…)


    Tout cela sera à organiser en tenant compte de l’évolution des contraintes sanitaires actuelles.

    En espérant pouvoir répondre à vos attentes et en regrettant encore l’évolution des événements que nous avons connus ces derniers mois.

    Pour l’équipe « Funérailles »,

    Malou MODAVE et Jean-Luc MAYERES

    Source

  • Du 25juin 2020 au 19 juillet 2020 ont été célébrées les funérailles de

    Lien permanent

    Du 25/06 au 19/07 ont été célébrées les funérailles de

    Mr Daniel BOURDOUXHE,

    Mme Madeleine GILSOUL,

    Mr Guy BEUGNIER,

    Mme Françoise DESCHACHT et Mme Viviane BAY.

    Sincères condoléances aux familles 

    Source

     

  • Avis décès Madame Jacqueline BOVY de Nandrin

    Lien permanent

    Madame Jacqueline BOVY

    Née 21/08/1947 (ROTHEUX)

    Décédée 20/07/2020 (Nandrin)

    Domicilié(e) à Nandrin

    dc bovy.jpg

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Avis décès Madame Monique EHLEN épouse de Monsieur Libero Giannetti de Nandrin

    Lien permanent

    nécro EHLEN bis.jpg

     

    Madame Monique EHLEN

    épouse de Monsieur Libero Giannetti

    Née 21/03/1950 (Harze)

    Décédée 30/06/2020 (LIÈGE)

    Domicilié(e) à Nandrin

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Malgré le contexte du zéro phyto, et trois mois de confinement sauf pour la végétation, les cimetières de Nandrin maîtrisent la situation

    Lien permanent

    Après des mois de confinement, votre Blogueuse comme beaucoup d'entre vous, est allée se recueillir sur ses défunts en se dernier week-end de juin à Nandrin .

    Et à la grande surprise, malgré le contexte confinement et zéro phyto, les cimetières de Nandrin et ses entités, non pas eu à souffrir comme dans bien d'autres communes du Huy-Waremme d'un sentiment d'abandon .

    106017999_292748401872646_6230731477581663204_n.jpg

    Bien au contraire !!! n'oublions pas que le personnel communal a souvent en cette période Covid- 19  été affecté à de multiples autres taches, distribution de maques , entretien parfois à effectif réduit , gestions de résidents imprévu dans la commune etc .

    Petit rappel : Il n'est pas interdit  d'entretenir vos parcelles, qui elles aussi ont eux à subir le confinement avec un abandon forcé en cette période exceptionnelle.

    Cette crise du Codid-19 aura eu le mérite de démontrer qu'a Nandrin, ni les élus de tout bords, ni le personnel ne se tarisse de propos sur les réseaux sociaux, mais sont efficace dans l'action .

    "Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il dit, mais regarde ce qu'il fait."

    Dalaï Lama

    Félicitations aux hommes, qui font office d'un métier qui existe depuis des générations, les Fossoyeurs !!!

    Arrêtons le Blabla voici quelques photos de nos cimetières Saint-Séverin , Nandrin Villers-le-Temple samedi et dimanche 27 et 28 juin 2020 .

    Album photos clic ici 

  • Le conducteur mineur de l'accident à Comblain (Hamoir)déféré devant le juge

    Lien permanent

    Dans la nuit de lundi à mardi aux alentours de 3h30 du matin, un terrible accident survenu quai de l’Ourthe à Comblain-la-Tour (province de Liège) coûtait la vie à deux jeunes Hamoiriens : Benjamin (20) et Tom (17) ont été tués sur le coup.

    Le véhicule, qui circulait en direction de Fairon, avait à son bord six personnes.

    À l’arrivée des services de secours, deux des occupants étaient morts, deux autres dans un état grave et les deux derniers, dont le conducteur, blessé légèrement.


    Ce mercredi, la famille de l’un des deux blessés graves a donné des nouvelles sur les réseaux sociaux.

    « Guillaume est aux soins intensifs et stable ! », peut-on lire.


    On ignore l’état de santé du second blessé grave.


    LE MINEUR AU VOLANT


    Le conducteur, qui est un mineur d’âge avait pris la fuite après l’accident.

    Il a rapidement été intercepté par les policiers et mis à disposition de la justice.

    La vitesse excessive pourrait être la cause du drame.

    D’après les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme n’avait pas consommé d’alcool.

    Une enquête est en cours pour déterminer s’il était sou l’influence de stupéfiants.

    Le dossier a été mis à l’instruction. 


    Le jeune conducteur a été déféré devant le juge d’instruction ce mercredi, une procédure exceptionnelle pour un mineur. 


    Article et rédaction par A.D

    Source

  • Les Hamoiriens de 17 et 20 ans sont décédés ils se trouvaient à six dans le véhicule conduit par un mineur

    Lien permanent

    Un terrible accident s’est produit, quai de l’Ourthe à Comblain-la-Tour (Hamoir) dans la nuit de lundi à mardi, aux alentours de 3h30. Un véhicule avec six personnes à bord a percuté la façade d’une maison. Deux des occupants n’ont malheureusement pas survécu au choc.

    D’après nos premières informations, le véhicule qui arrivait à vivre allure a perdu le contrôle et s’est encastré dans la façade d’une maison, non habitée. « Le véhicule a dérapé et l’arrière de la voiture a tapé contre le coin de l’habitation  », explique Patrick Lecerf, le bourgmestre de Hamoir.

    Deux jeunes sont décédés

    Deux jeunes âgés de 17 et 20 ans, qui étaient passagers ont été tués sur le coup, deux autres sont dans un état grave et les deux derniers, dont le conducteur sont blessés légèrement.

    Les pompiers de Hamoir ont rapidement été alertés et sont intervenus sur les lieux de l’accident.

    Les occupants du véhicule seraient tous originaires de la commune de Hamoir.

    L’une des premières victimes, Benjamin était âgé de 20 ans et son ami, Tom avait lui 17 ans.

    « Ce sont deux jeunes bien connus dans la région. C’est un drame pour les familles concernées !

    Les deux jeunes qui ont perdu la vie se trouvaient à l’arrière de la voiture. L’un d’eux venait de Comblain-la-Tour et l’autre de Hamoir », explique Patrick Lecerf qui s’est rendu sur les lieux du drame ce mardi matin.

    Benjamin est le fils de la conseillère CPAS, Aline Quoilin qui tient notamment le camping du Rocher de la Vierge à Comblain-la-Tour

    . La maman du défunt d’ailleurs publié un message sur les réseaux sociaux en hommage à son fils.

    « Je n'ai pas de mots, juste de la douleur.

    Notre fils est décédé cette nuit dans un accident de voiture.

    Il repose à notre domicile. Les visites se font à partir de 16h.

    Les funérailles auront lieu le samedi 27 juin à 10h30 en l’église de Comblain-la-Tour », peut-on lire.

    La maman de Tom a elle aussi publié un message pour son fils. « Ta maman qui t’aime à tout jamais.

    Tu vas me manquer mon chéri ».

    Depuis plusieurs heures, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.

    « Les parents de chacun des défunts sont bien connus et investis dans le milieu associatif ou politique de la commune.

    Je connaissais un petit peu Benjamin, c’était un garçon très discret, qui menait sa vie sans faire de bruit », nous confie-t-on.

    Selon le parquet de Liège, le conducteur du véhicule est un mineur d’âge.

    L’individu qui avait pris la fuite a finalement été intercepté.

    Il est actuellement entendu par les services de police.

    La vitesse excessive pourrait être la cause de ce terrible accident.

    D’après les premiers éléments, le jeune homme n’avait pas consommé d’alcool.

    Le parquet enquête actuellement sur les circonstances du drame.

     

    Article et rédaction par AD 

    Source

  • Du 10 au 25 juin, ont été célébrées les funérailles de ..... sur le Condroz

    Lien permanent

    Mme Laure DODET, veuve de Mr Joseph RODBERG de Sainte-Ode.
    • Mr Willy DEWUYST, époux de Mme Francine PLANCHARD de Nandrin.
    • Mme Josée DONIS, veuve de Mr Joseph TASSIN d’Ouffet.
    • Mr Raymond PESCHON, époux de Mme Marie-Josée BRUNEL de Liège.

    Source

  • Avis décès de Monsieur Willy DE VUYST domicilié à Nandrin

    Lien permanent

    MONSIEUR

    Willy DE VUYST

    né à Wetteren le 9 novembre 1932
    et décédé à Seraing le 12 juin 2020.

    Domicilié à Nandrin

    Le défunt repose au salon "Vermeer" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, rue de Tantonville, 10 à 4557 Tinlot où la famille recevra les visites ces lundi 15 et mardi 16 juin 2020
    de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles avec Eucharistie, suivie de l'inhumation au cimetière de Nandrin, aura lieu en l'église Saint-Martin à Nandrin le mercredi 17 juin 2020 à 14 heures.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium à
    13 heures 30.

    Vos condoléances sur: www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire Dubois & Tanier

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

  • Retour progressif à la normale pour les funérailles en Wallonie

    Lien permanent

    À la suite de l’entrée en vigueur de la phase 3 du déconfinement, le secteur des funérailles entrevoit un retour progressif à la normale.

    Ainsi, l’ensemble des opérations qui entoure l’organisation de funérailles est à nouveau d’application sur la base du cadre légal existant, moyennant le respect des règles imposées par le Conseil national de sécurité, indique le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne.
    En ce qui concerne les visites au funérarium, le retour à domicile des défunts ou encore les cérémonies religieuses ou non confessionnelles, « tout est aujourd’hui permis sauf ce qui fait toujours l’objet de restrictions du CNS », ajoute-t-il.

    Concrètement, les cérémonies peuvent désormais avoir lieu en présence d’un maximum de 100 personnes, dans le respect de la distanciation spatiale et sans possibilité d’exposition du corps. Une réception de dix personnes après la cérémonie est autorisée.
    À partir du 1er juillet prochain, ces cérémonies seront élargies à 200 personnes maximum, toujours dans les mêmes conditions.
    « Un dialogue continu a été maintenu avec les acteurs du secteur funéraire et divers contacts permettent aujourd’hui de prendre la voie de la normalisation », souligne enfin le ministre Dermagne.

    Source

  • L' Ancien président de la section nandrinoise du PS USC Monsieur Jacques THISSE est bien vivant et certainement heureux de l'être

    Lien permanent

    En date du 21 mai 2020 le blog vous annonçait le décès de Monsieur Jacques Thisse  

    Avis de décès de la région Monsieur Jacques THISSE, il fut pendant quelques années président de la section nandrinoise USC du PS clic ici

    Monsieur Jacques THISSE
    Domicilié à Liège (4000)
    Né à Liège (4000) le dimanche 26 mars 1939
    Décédé à Liège (4000) le mercredi 20 mai 2020 à l'âge de 81 ans
    Source
    Economiste à l'Université de Louvain, il fut pendant quelques années président de la section nandrinoise du PS USC.
    Il demeurait rue Rolée à Nandrin.
    Source Albert L

     

    Nous avons reçu aujourd'hui des nouvelles de Monsieur Jacques Thisse , nous nous réjouissons d'ailleurs de la lecture de son mail, ainsi que de découvrir qu'il se trouve en bonne santé et profite toujours de notre joli terre, nous nous excusons auprès de lui et de sa famille et nous présentons nos condoléances à la famille de son homonyme.

    Jacques Thisse 19h03 - samedi 06 juin 2020

    Sic"

    Bonjour,

    Merci d'avoir annoncé mon décès mais comme vous pourrez le constater je suis toujours très actif.

    merci de me dire comment cette nouvelle vous est parvenue.

    Cordialement

    Jacques Thisse

    Réponse 

    Heureuse de vous lire !!!

    L info vient d un ancien Nandrinois également du PS et certainement de vos connaissances, ainsi que le site d avis nécrologique, je vais en avertir monsieur Albert L qui sera tout comme nous heureux de savoir que vous profitez toujours de notre jolie terre !!! Désolée il y aura un correctif !!!

    La Blogueuse
    Jeannick

  • Du 20 au 30 mai, un temps de prière à l’église ou au cimetière dans l’intimité familiale a eu lieu lors du décès de ....

    Lien permanent

    Du 20 au 30 mai, un temps de prière à l’église ou au cimetière dans l’intimité familiale a eu lieu lors du décès de :  Mme Jeanne de Chantal BELLAIRE, veuve de Mr Edgard DOSSOGNE d’Ouffet.

     Mr Ernest BLETARD, veuf de Mme Andrée FOX d’Ouffet. 

    Mme Josée COLLIGNON d’Ocquier. 

    Mme Marie-Claire BRISBOIS veuve de Mr Jean HENROTIN d’Aywaille.

    Des célébrations de commémoration auront lieu après la période de confinement lorsque les autorités civiles et religieuses le permettront .

  • Avis décès Monsieur Guy WÉRY Epoux de Madame Jacqueline RINGLET Domicilié à Nandrin

    Lien permanent

    Monsieur

    Guy WÉRY

    Epoux de Madame Jacqueline RINGLET

    né à Flémalle-Haute le 27 mars 1946
    et décédé à Liège le 27 mai 2020.

    Le défunt repose au salon "Picasso" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, rue de Tantonville, 10 à 4557 Tinlot, où la famille recevra les visites ces jeudi 28 et vendredi 29 mai 2020 de 16 heures 30 à 18 heures.

    Les funérailles civiles, suivies de la cérémonie d'incinération au crématorium du Coeur de Wallonie à Ciney, auront lieu le samedi 30 mai 2020 à 8 heures 45.

    L'inhumation des cendres aura lieu au cimetière de Nandrin à 12 heures.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium à
    7 heures 45.

    Vos condoléances sur: www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire Dubois & Tanier

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .