Les commerces

  • Fin

    Lien permanent

    Merci 2020.jpg

    0 commentaire Catégories : 02 808 96 54 Covid-Solidarity, 0800 14 689 Coronavirus, 0800 30 030 #Arrête, 1 Le Drive-in Dépistage Covid-19, 1 page Soutenons nos indépendants, 112, 1718, 1722, À donner, À la découverte de nouveautés, A vendre, À vous la parole, AA de Nandrin, Accident à Nandrin, Accident de la route, Accueil temps libre de Nandrin, Action Laïque, Activités seniors, Actu des communes voisines, Actualités Enfants, Actualités jeunesse, Actualités sportives, Administratif, Agenda, Agriculteurs, Agriculture et produits, Al-Anon Nandrin, Alcooliques Anonymes de Nandrin, Alerte info, Alimentaire, Animaux, Annulations suite du covid-19, Appel, Arnaques, Artistes, ASBL, Associations, Attention, Avis décès de la région, Avis de disparition, Baby-sitters ,crèches, Balades, Battues, Be alert.be, Bénévolat, Bénévolat à Nandrin, Bibliothèque Nandrin, Bpost, Brocante, BUS, Cambriolage, Centrale Nucléaire, Centre Culturel, Changement d'heure, Chasse, battue, CHR Huy, Cimetière, Ciné Club à Nandrin, Cinéma, circulation routière, Citations du Blog de Nandrin, Climat, comité d’action laïque du CONDROZ, Concert, Concours, Condroz, Conférence, Conseil Communal, Conseil Communal Par la Blogueuse, Convocation du conseil communal, Coupe du monde 2018 à Nandrin, Coupe du monde En Russie 2018, CPAS, Dans l'histoire, Dans le journal Huy-Waremme, Dans les communes voisines, Décès, Déconfinement, Dégâts, Des Condrusiens vu à la TV, Des infos sur les routes, Des mots devenus des mots de tous les jours, Destination Voyage sur le Blog Villageois, DNF, Don de sang, Dossier Justice, Éco Responsable, Écoles, Enquête publique, Eolien, Euro 2020, Evolution à Nandrin, Fermeture, Festivals de musique, Finances, Foot, GAL, HEMECO, Hôpitaux, Humour sur le Blog, Idées sorties, IDEN Nandrin, Incendie, Incivilités, Intradel, Jeux ou Concours, Jogging à Nandrin, Jumelage, Ki Cé Cé Où, Kicécékoi, l'art et la culture, La poste à Nandrin, La Rubrique de L'électeur, La rubrique des photos insolites, La rubrique du lecteur, Le Poste Médical de Garde, Le recyparc, Le top 3 des articles les plus vus de la semaine, Le week-end sur Nandrin, les animaux à Nandrin, Les Balades, Les cérémonies patriotiques, Les chemins de la mémoire sur le Blog, Les Chorales sur le Condroz, les comités ou collectifs sur Nandrin, Les commerces, Les communales 2018 chez nos voisins, Les divers, Les fêtes ...., Les grèves, Les intercommunales, Les journées de ......, Les Marches à Nandrin, les milieux d'accueil enfants à Nandrin, Les noces d'or, Les nouvelles mesures, Les petites histoires du Blog, Les rendez-vous de la semaine, Les rendez-vous du week-end, les restaurants, Les stages, Les toutes boîtes sur Nandrin, les trucs et astuces, Les trucs et astuces Jardin, Les utiles, Location, Location de salle, logement, Logements sociaux, Loris Demarteau, lotto, Manifestation patriotique, Marché, Médecins, Médecins de garde, Météo, N63 à Nandrin, Nandrin dans l'histoire, Nandrin et le Black Out, Nandrin la mobilité, Nature, Neige à Nandrin, Nouveau sur le Condroz, Nucléaire, Nuisances, Offre d'emploi, On nous demande de vous informer de, Organisations festives, Organisations festives Nature, Paroisses catholiques, Patrimoine, Patrimoine immobilier, PCS de Condroz, Perdu, Pharmacies, Police, Politique, Politique à Nandrin, Population, Portrait, PPNa, Projet éolien, RESA, Rétrospective sur le Blog de Nandrin, Rubrique culinaire, Rubrique Lecture, Rubrique Mode, Santé, Social, Sondage, Spectacles à Nandrin, Sportifs Nandrinois, Stage enfant, Télé Service du Condroz, Test d’alerte Seveso, Travaux, TSC, Unité pastorale du Condroz, Urbanisme, Vandale, Villages-Solidaires.be, Vu à la TV, Zone Police Imprimer
  • Un nouveau concept d’épicerie « premium » à la station de Nandrin

    Lien permanent

    Dans une interview de Luc Gochel Monsieur Stephan Uhoda  annonce 

    Et vos stations-services ?

    On en avait revendu la majeure partie en début d’année mais, avec mes deux fils, on a travaillé à consolider nos activités de shops et de car-washs.

    Et nous avons même lancé un nouveau concept d’épicerie « premium » à la station Kennedy et à Beaufays.

    Deux autres ouvriront en 2021 au Sart Tilman et à Nandrin.

    Nous avons aussi investi dans la fourniture de combustibles en rachetant Hesbymazout à Remicourt et Henrotte à Marche.

    Interview ici 

     

    Stephan Uhoda sur 2020: «la fragilité, mais aussi la force de nos sociétés»

     

    Mais d’où vous est venue cette idée ?

    Au niveau de mes affaires, c’était une année de transition pour moi. J’avais revendu la majorité de mes stations-services début mars et, au même moment, mon restaurant des Guillemins devait fermer. Et je me disais souvent en rentrant chez moi rue Saint-Paul : « Comment ferais-je bien pour aider tous ces sans-abri ? » D’où l’idée d’utiliser mon équipe et les cuisines du restaurant pour entamer une opération de solidarité à long terme, eux qui ne pouvaient même plus bénéficier de l’aumône des passants.

    Durant 2,5 mois, vous avez offert près de 30.000 repas aux SDF du parc Astrid, ainsi qu’à de nombreuses autres associations caritatives. Qu’en retenez-vous ?

    Ce fut une aventure fantastique car elle a créé une véritable communauté autour du projet. De nombreux bénévoles se sont joints à nous et j’ai rencontré des personnes formidables dans ces ASBL de solidarité qui se battent au quotidien avec des bouts de ficelle.

    On vous en reparle encore ?

    Oui, vous par exemple (sourire). Mais aussi des anonymes à la station Kennedy, des sans-abri. Et une ASBL vient encore de me demander 90 repas pour ses protégés pour Noël.

    Que retiendrez-vous comme leçon de 2020 ?

    À la fois la fragilité et la force de nos sociétés. Fragiles car des organisations qu’on croyait solides comme les écoles, les entreprises, la culture… Toutes ont été stoppées net par un minuscule ennemi invisible. Mais fortes aussi par cette capacité à rebondir, à s’adapter et à se réinventer grâce à la science et à la technique qui ont trouvé par exemple un vaccin en à peine dix mois.

    Et à titre personnel ?

    La redécouverte des valeurs familiales grâce au confinement. Celles des plaisirs simples comme une balade en forêt. Mais aussi se rendre compte du manque lorsqu’on ne peut plus aller boire un verre avec des amis, aller au restaurant, au cinéma, au théâtre… Des plaisirs essentiels à notre qualité de vie.

    Professionnellement, avez-vous été impacté ?

    Forcément avec une bonne partie des activités à l’arrêt, il a fallu se réinventer. Notamment pour Cecoforma, qui est spécialisée dans la communication et l’organisation d’événements. Avec notre plateforme digitale Beyond, nous avons pu proposer à nos clients des événements 100 % à distance.

    Et vos stations-services ?

    On en avait revendu la majeure partie en début d’année mais, avec mes deux fils, on a travaillé à consolider nos activités de shops et de car-washs. Et nous avons même lancé un nouveau concept d’épicerie « premium » à la station Kennedy et à Beaufays. Deux autres ouvriront en 2021 au Sart Tilman et à Nandrin. Nous avons aussi investi dans la fourniture de combustibles en rachetant Hesbymazout à Remicourt et Henrotte à Marche.

    Et comment voyez-vous 2021 ?

    Au niveau professionnel, outre mon frère Georges qui m’accompagne depuis le début, je vois avec plaisir mes deux fils prendre de plus en plus de responsabilités dans le groupe : les car washs et les parkings pour Julien, les shops et épiceries pour Stéphane-Alexandre.

    Et au niveau personnel ?

    Je suis évidemment plein d’espoir pour le retour à une vie normale avec la réouverture de tous les commerces, de l’Horeca et des métiers de proximité. Le redémarrage d’une scolarité normale et surtout, la possibilité de revoir sans contraintes sa famille, ses proches, ses amis. Et bien sûr de revoyager.

    Et que voyez-vous pour la ville de Liège dont vous êtes un grand fan ?

    J’attends avec impatience l’inauguration de la Grand Poste rénovée. Je me réjouis bien sûr du retour des saisons du Théâtre, de l’Opéra, de l’Orchestre et des cinémas. Et de la fin des gros travaux du tram afin de remettre en valeur tous les atouts de notre belle ville qui n’en manque pas.

     

    Par Luc Gochel

    Journaliste à La Meuse
     
     
  • Françoise Quoibion, la gérante, annonce son grand retour avec un nouveau magasin de prêt-à-porter

    Lien permanent

    Françoise Quoibion (64) est encore loin de dire adieu au métier qu’elle chérit tant. Début 2021, la Nandrinoise, qui a créé La Différence il y a 33 ans, va ouvrir une nouvelle boutique de prêt-à-porter et accessoires, dédiée aux femmes. Une renaissance dans un concept plus intimiste, centré sur le client, mais aussi un retour aux sources car Françoise lance son projet, dans sa première boutique, au sein même de son habitation.

    « La Différence, c’était mon premier bébé. Avec le temps, même si la boutique fonctionnait, elle ne me correspondait plus. Elle avait pris trop d’ampleur, avec plus de 1.000m2 et une centaine de marques. C’est ce qui a aussi motivé notre décision », souligne la gérante. « Dès qu’il a été question de fermer, j’avais déjà en tête un nouveau projet. Il était hors de question de ne plus rien faire mais de proposer autre chose et compléter l’offre d’Espace Mode qui a repris l'endroit ».

    Ainsi, dans sa boutique de 100m2, Françoise compte proposer des collections dames habillées. « Je veux me consacrer aux femmes, avec une ambiance plus intime, cocooning centrée sur le conseil et avec des collections différentes, moins casual et plus sophistiquées », complète Françoise. « Tout comme quand on a créé La Différence, avec Autrement Féminin, l’idée est de sortir de l’offre habituelle et faire les choses différemment ».

    Un atelier couture

    Pour cela, Françoise peut compter sur Claudine, sa couturière depuis plus de 20 ans. À elles deux, elles vont proposer un service qui se fait rare de nos jours dans les enseignes de prêt-à-porter. « Claudine reprend, retouche, crée, confectionne et transforme tout ce qu’elle touche, selon les désirs des clientes. C’est une perle et nous voulons proposer un atelier couture avec un service sur-mesure, que ce soit pour une retouche jusqu’à la confection d’une robe de mariée ».

    Pour en savoir plus sur les préparatifs d’Autrement Féminin, rendez-vous sur le page Facebook  Autrement - Féminin

    Article de La.Ma

     

    Article Sudinfo clic ici 

  • Vanessa va ouvrir une épicerie locale à Vierset-Barse Modave

    Lien permanent

    La vie professionnelle de Vanessa Todesco, Modavienne de 37 ans, s’apprête à prendre un tournant. Lassée de son ancien emploi et souffrant d’un burn-out, cette maman de 3 enfants a décidé de se lancer corps et âme dans un projet qui lui tient réellement à cœur.
    Séduite par le village de Vierset-Barse, où elle habite, et promotrice du « consommer local », Vanessa se dit qu’un nouveau commerce pourrait faire du bien à la localité. « Il y a déjà un boulanger et un boucher. Je me suis dit plusieurs fois qu’il ne manquait plus qu’une épicerie ! », explique-t-elle avec enthousiasme. « Il y en avait une avant, mais elle s’est arrêtée. Quand j’ai reçu mon C4 médical en septembre, je me suis décidé à lancer mon projet en deux heures. Ça a été une évidence ».
    Un lieu de convivialité
    Située au 42 de la rue Tige de Strée, dans une extension de maison actuellement occupée par un acupuncteur qui termine son activité le 31 décembre, la future épicerie sera baptisée « Au Coin de Barse ». Plus qu’un simple magasin, Vanessa Todesco ambitionne d’en faire un véritable lieu de rencontre pour tous les habitants du village. « Il y aura un espace intégré au magasin où il sera possible de consommer sur place, avec deux petites tables et une bibliothèque. On pourra se servir une boisson fraîche du frigo ou boire un café. J’aimerais que les gens prennent l’habitude de se retrouver à l’épicerie ».
    Cet espace de convivialité sera mis à disposition des producteurs qui souhaitent venir faire la promotion de leur produit et organiser des dégustations.
    Ouverture fin du 1er trimestre 2021
    Au Coin de Barse, on trouvera des marchandises d’usage quotidien comme du dentifrice, du papier toilette et des produits de nettoyage. Mais surtout, on pourra acheter des viandes, charcuteries, fromages, miels, produits de boulangerie, fruits et légumes locaux. « Le but est de centraliser les différents produits locaux dans un même point de vente et de proposer un service de livraison à domicile ».
    Le magasin sera ouvert jusqu'à 19h30 et il sera possible de passer commande par Facebook et par téléphone dans un premier temps, mais l’objectif de Vanessa est de créer un site où les gens pourront passer commande et payer directement.
    Afin de recevoir un petit coup de pouce pour l’achat du matériel qui permettra d’aménager les lieux, la gérante vient de lancer un crowdfunding avec contrepartie. Objectif : ouverture pour la fin du premier trimestre 2021.
     
    Facebook : 
    Au Coin de Barse./ Crowdfunding : cutt.ly/barse / Contact : 0497/20.06.65
     
    Article de PTar 
     
     
     

  • Le renouveau de la boulangerie locale !!!Le secteur voit arriver une jeune génération de boulangers attirée par le « bien manger »

    Lien permanent

    Si le secteur de la boulangerie-pâtisserie connaît, depuis plusieurs années, une érosion de son nombre de représentants, les signes encourageants d’une reprise, davantage axée sur le local, sont là.  
     
     
    « Le secteur représente, en Wallonie, environ 1.400 boulangeries et quelque 10.000 emplois, ce qui n’est pas rien. Il y a un maillage extraordinaire sur toute la région, même si les boulangers-pâtissiers sont de moins en moins nombreux à exercer leur profession et cela, en raison de plusieurs facteurs », explique Albert Denoncin, président de la Fédération francophone de la Boulangerie.
     
    « Le premier facteur, c’est que, pendant de nombreuses années, il n’y a pas eu de formation suffisante.
     
    Il y a 10 ans, les études techniques en boulangerie-pâtisserie ont été supprimées. L’année dernière, un enseignement technique a été recréé, à titre expérimental, durant 3 ans ».
     
     
    Le second facteur, ce sont les conditions de travail.
     
    Même si elles ont évolué ces dernières années, un boulanger-pâtissier travaille durant les week-ends et les fêtes. « C’est dès lors plus compliqué de trouver à la fois des jeunes qui ont envie de se lancer et des parents qui encouragent leurs enfants à aller vers cette filière. Ajoutons le problème des banques.
     
    C’est devenu très compliqué pour un jeune de 22-23 ans, qui voudrait se lancer avec un certain volume de fabrication et de vente, d’emprunter des sommes d’argent importantes.
     
    Sans compter qu’à cause du bruit et des odeurs, les ateliers de boulangerie ont bien souvent dû quitter les villes pour les zonings. De plus, la rentabilité dans la boulangerie-pâtisserie n’est pas la même que dans d’autres secteurs. Ce sont probablement des facteurs qui jouent sur la question de la reprise ou de la création d’une boulangerie », note le président.
     
     
    Gestion et production
     
     
    L’avenir de la profession, il le voit pourtant de manière positive.
     
    « Je suis confiant si les nouveaux venus maîtrisent à la fois la gestion et la production.
     
    On est actuellement dans l’émulation et l’excellence.
     
    Peut-être qu’on verra, à l’avenir, davantage de petites boulangeries que de moyennes.
     
     
    On constate une modernisation de l’outil et, s’il y a encore des gens courageux pour se lancer dans le métier, je crois qu’ils préféreront le faire sans sacrifier leur vie personnelle comme c’était souvent le cas auparavant ».
     
    Quant au fait qu’on voit fleurir çà et là de nouveaux boulangers qui ont eu une autre vie professionnelle avant et qui se reconvertissent, Albert Denoncin y voit, lui, une « génération qui fait davantage cela par plaisir que pour réellement gagner sa vie ».
     
     
    Le secteur a aussi connu un renouveau dès 2005. En cause ?
     
    La libéralisation du prix du pain qui, pendant 60 ans et jusqu’à cette année-là, avait été bloqué.
     
    « Cela a permis un renouveau de la boulangerie, un retour des céréales anciennes et de la fermentation lente… On constate aussi un retour du consommateur vers la qualité.
     
    Il cherche de plus en plus des pains de qualité, fabriqués par des artisans ».
     
    Et la crise du Covid a encore amplifié cela, puisqu’elle a entraîné une hausse des volumes de production d’environ 15 %.
     
     
    Ambassadeur de l’agriculture
     
     
    « Je suis très heureux de cette prise de conscience du consommateur.
     
    Nous nous battons, depuis des années, pour mettre en valeur les produits locaux et nous avons des résultats. On oublie trop souvent que la boulangerie est un des premiers ambassadeurs de l’agriculture dont elle utilise de nombreux produits comme les céréales et les œufs ».
     
    Rappelons que le secteur travaille aussi avec une charte des Maîtres Boulangers-Pâtissiers qui s’engagent notamment à assurer une fabrication quotidienne dans le respect des règles de l’art mais aussi à mettre en œuvre des recettes traditionnelles du terroir.
     
    « Pour moi, c’est important de fabriquer son produit soi-même, tous les jours.
     
    Je préfère un véritable maître boulanger à l’ancienne qui respecte bien les directives de la charte qu’un jeune moderne qui achète tous ses produits congelés.
     
    J’ai travaillé 43 ans en tant qu’indépendant et je n’ai jamais fait des bûches 8 jours avant Noël.
     
    On faisait les nuits et tout était consommable, décor compris », conclut-il, heureux que son secteur vive un renouveau qui semble bien amorcé.
     
    Article de par LB
     

  • Les soldes en Belgique et le Condroz auront bien lieu en janvier 2021

    Lien permanent

    À l’issue de longues discussions avec le secteur du commerce, un compromis a été trouvé avec le ministre fédéral de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne. Les soldes auront bien lieu en janvier et pas en février comme ça avait été évoqué. Les fédérations de commerçants étaient en majorité opposées à ce report en février.
     
    Puisqu’il s’agit d’un compromis, ces soldes ne démarreront pas le samedi 2 janvier, mais le lundi 4 janvier. L’idée, selon le cabinet de M. Dermagne, est d’éviter l’« effet de foule » que l’on constate souvent au début de cette période.
     
    Pour les commerçants, le maintien des soldes au mois de janvier est important. Il peut permettre de donner un coup de fouet à un secteur qui souffre énormément de la crise sanitaire et qui a déjà connu une période de soldes désastreuse en été.
     
    Avant la France
     
    « Nous sommes rejoints par une majorité de fédérations patronales », dit-on chez M. Dermagne. Même si certains auraient préféré le maintien du début au 2 janvier. Ajoutons que la période ne devrait pas être prolongée jusqu’au 15 février.
     
    Précisons encore que les soldes débuteront en France… le 6 janvier. Les Belges seront donc moins tentés de faire du tourisme shopping chez nos voisins. Le commerce a bien besoin de ses clients habituels.
     
     
    Article de  B.J.
     

  • La choucroute garnie de L'An Neuf pour le 31 décembre et 1 er janvier uniquement sur réservations par Les filles aux fourneaux

    Lien permanent

    129057742_366006188030940_6143433334590729099_n.jpg

    128320033_3982455855099311_4908317207071125733_n.jpg

  • L’Union des coiffeurs observe que certains contournent la fermeture en allant coiffer à domicile

    Lien permanent

    La coiffure clandestine risque d’exploser  

    Les salons de coiffure resteront fermés jusqu’au 1 er février. Ainsi en a décidé le Comité de concertation de vendredi. Pour Patrick Dumont, vice-président de l’Union des coiffeurs belges, cela va pousser les travailleurs à aller coiffer les gens chez eux, alors que c’est interdit, et avec des risques sanitaires plus élevés que si on avait laissé les salons ouverts. 
     
    « En maintenant les salons de coiffure fermés, l’économie souterraine va exploser ! », s’exclame Patrick Dumont, vice-président de l’Union des coiffeurs belges.
     
    « Il suffit de voir les conversations sur Facebook.
     
    Des coiffeurs vont chez des particuliers pour les coiffer. Pour 10 à 1 € moins cher.
     
    C’est une certitude !
     
    D’ailleurs, depuis la reprise après le confinement, aucun coiffeur n’a retrouvé son chiffre d’affaires d’avant la crise qui a diminué de 30 à 50 %. C’est en partie parce qu’une forme d’économie parallèle s’est mise en place ».
     
    Patrick Dumont va même jusqu’à dire que certains professionnels, à bout et au bord du gouffre, préfèrent risquer l’amende voire même la prison (en cas de non-paiement), histoire de garder un toit.
     
    « Cette décision de maintenir les coiffeurs fermés est une catastrophe et est scandaleuse », ajoute-t-il.
     
    « Car jamais les autorités n’ont pu prouver que le salon de coiffure était un lieu où l’on se contaminait. J’exploite moi-même trois salons de coiffure, il n’y a pas eu un seul cas de contamination au travail !
     
    J’ai essayé de contacter, par mail, les ministres Clarinval et Vandenbroucke ce week-end, mais j’ai reçu un mail automatique de réception. Je ne sais plus comment me faire entendre ! »
     
    Les compensations financières ? Elles ne suffisent pas, selon lui.
     
    « La Région bruxelloise nous a dit qu’il n’y avait plus de sous pour 2020, qu’il fallait attendre 2021. Pour les Bruxellois, il ne reste que le droit passerelle (1.200 €/mois pour un isolé, 1.600 € pour une personne avec charge de ménage).
     
    En Wallonie, on nous promet, en plus, une allocation qui tiendra compte du nombre de personnes occupées dans l’entreprise.
     
    Mais tout cela ne nous permettra pas de payer nos frais fixes, les loyers notamment. »
     
    Un geste de Clarinval ?
     
    Est-il choqué de voir, qu’en face, les salons de toilettage pour chiens peuvent rouvrir ?
     
    « Il ne faut pas nous opposer les uns aux autres », dit-il.
     
    « Je ne vois pas en quoi faire toiletter son chien risque de transmettre le coronavirus.
     
    On dépose son chien, puis on va le rechercher.
     
    En revanche, je dis que le coiffeur est un service essentiel. En mai, on a pu rouvrir comme non essentiel et on a investi énormément pour protéger tout le monde (plexi, gants, masques, 1 client/10 m²). Du 11 mai au 31 octobre, on a travaillé sans souci, sans même que le syndicat n’ait rien eu à redire pour la sécurité du personnel ».
     
    Sur le plateau de Deborsu (RTL-TVI), dimanche, le ministre des indépendants David Clarinval (MR) a déclaré : « Je voudrais garder espoir. Je pense à tous ces commerçants qui ne peuvent pas rouvrir : coiffeurs, tatoueurs, esthéticiens…
     
    Il faudra peut-être réétudier leur situation.
     
    Mais il serait bien de connaître les secteurs exacts où le virus se propage ». En attendant, les coiffeurs sont visiblement catalogués « à risque ».
     
    Article de FRANÇOISE DE HALLEUX
     

  • Les savoureux Baisers des Templiers à la Boulangerie Michaux Villers le Temple !!!

    Lien permanent

    Dégustez nos savoureux Baisers des Templiers
     
     
     

    Lire la suite

  • À la Sainte-Catherine, tout bois planté prend racine !!! vos plantations de haies, une adresse ? GH Parcs & jardins !!!

    Lien permanent

    Pour vos travaux Parcs & jardins plantation de haies, création de pelouse de rouleaux gazon, fente de bois, rognage de souche , abattage sapin scolité, rafraichissement de jardin etc 

     

    Une adresse GH Parcs & jardins

    Créée en 2018, GH Parc&jardin est une petite entreprise spécialisée dans l'aménagement de vos extérieurs.

    0470/ 11 22 14
     
     
     
     

     

     

  • Pour bien préparer les fêtes !!! Les Filles aux fourneaux !!! toutes les infos et menus ici

    Lien permanent

    127888520_649733495721196_2186874049463405174_n.jpg

    Clic sur l'image pour agrandir 

    128577891_727816751447986_7445248311557820446_n.jpg

    128349397_1594168360771407_3466078806789987180_n.jpg

    128320033_3982455855099311_4908317207071125733_n.jpg

  • BLACK FRIDAY -50% sur toutes les montures chez Pierric Optic Scry-Nandrin

    Lien permanent

     

    BLACK FRIDAY -50% sur toutes les montures 
    Contactez nous pour un RDV :
    Pierric Optic Ste Walburge :04/226.68.51
    Pierric Optic Citadelle : 04/253.24.33
    Pierric Optic St Nicolas : 04/226.57.86
    Pierric Optic Scry : 0470/62.43.13

     

  • Un marché de noël se prépare sur Moncondroz.be !

    Lien permanent

    En soutien aux artisans, indépendants, restaurateurs et créateurs du territoire, les partenaires de MonCondroz.be se sont mobilisés pour mettre en place un marché de Noël virtuel dédié aux artisans, indépendants, créateurs et restaurateurs de notre belle région. Il sera ouvert du 1er décembre au 31 janvier.


    L’objectif est double :
    D’une part, mettre en avant le travail passionné et le savoir-faire de nos artisans, restaurateurs et indépendants. Une vitrine et une e-boutique proposeront de nombreux produits et créations uniques : artisanat d’art et décoration, bijoux et mode, épicerie, alimentation et plats à emporter
    D’autre part, offrir aux condrusiens la possibilité de déambuler, depuis leur ordinateur, dans les allées d’un marché de Noël, de découvrir le chalet de chaque artisan ou indépendant de notre région et soutenir l’économie locale en choisissant des cadeaux et des menus de fêtes made in Condroz.
    Flocons, guirlandes, cadeaux, gourmandises … L’ambiance de Noël est garantie.
    Nous serons ravis de vous en dire plus sur ce très beau projet de fin d’année, n’hésitez pas à nous contacter.
    Les partenaires de MonCondroz :

     

    Infos et contact :
    Audrey Melotte
    Chargée Mission Economie
    audrey@condroz-famenne.be
    0486.52.74.55 Kathleen Vanhandenhoven
    Chargée Mission Economie
    kathleen@galcondruses.be
    0477.79.50.04
    https://moncondroz.be/le-marche-de-noel-virtuel-du-condroz/
    https://www.facebook.com/MonCondrozBE

  • Voici le premier menu « at home » Jacob's Restaurant de Nandrin, soutenons nos indépendants !!!

    Lien permanent

     

     
    Voici le  premier menu « at home » 
    Nous vous offrons un peu de magie à l'approche des fêtes de fin d'année avec les saveurs du
     
    Tapas, cocktails et nos incontournables... De quoi vous faire plaisir à la maison ! 
     
    Passez commande tous les jours de 9h à midi, et ce dès demain matin 
     
    Les retraits se feront les vendredis, samedis et dimanches de 16h à 19h.
     
    Possibilité de livraison dans un rayon de 10 km autour du restaurant (commande à partir de 100€) 
     
    Route du condroz 211 4550 Nandrin, Belgique
     
     
    085 31 37 44

    jaco1.jpg

    jaco2.jpg

     

     

  • Pierric Optic : votre nouvel opticien sur Tinlot & Nandrin

    Lien permanent
    Pierric Optic : votre nouvel opticien  sur Tinlot & Nandrin 
     
    Je vous reçois , pour le soin de vos yeux , sur rendez-vous au 0470/62.43.13 
     
     
    LUNETTES - LENTILLES - PROTHÈSES OCULAIRES - JUMELLES - ACCESSOIRES
     
     Sécurité pour tous ( mesures COVID )
     
     Je m’adapte à votre emploi du temps
     
     Lunettes & verres de grande qualité 
     
     Suivi professionnel
     
     Opticien diplômé installé à Liège depuis 9 ans
     
     Grand choix de montures Livraison gratuite et service à domicile
     
    Au plaisir de vous voir 
    Rue arbre de la liberté 5    à 4557 Scry
     
    Je vous reçois , pour le soin de vos yeux , sur rendez-vous au 0470/62.43.13 

     

     

     

  • Depuis quelques années, on voit fleurir bon nombre de nouvelles bières et brasseries

    Lien permanent

    Une explosion de micro-brasseries 

    Quand on évoque le secteur brassicole avec lui, Fabrizio Bucella, zythologue, œnologue mais aussi professeur de physique et de mathématiques à l’ULB, met en lumière un fait historique qui a son importance. « Au 16e siècle, le duc de Bavière va prendre une loi sur la pureté de la bière qui déterminera les ingrédients qu’on peut utiliser. Elle sera généralisée dans tout le Saint-Empire. Les ingrédients sont l’orge malté, le houblon et l’eau, les levures ne sont pas citées car on ne les connaissait pas à l’époque », explique-t-il. « Cet édit va figer l’Europe en deux : d’un côté, les populations germaniques et, de l’autre, celles du côté des Francs, comme les Belges et les Français, qui utilisent d’autres ingrédients, notamment des épices, dans leurs bières. On comprend donc mieux notre diversité qui est devenue notre caractéristique et notre atout brassicole », ajoute-t-il.

    Quant à savoir à quand remonte la bière, Fabrizio Bucella évoque les travaux du scientifique Patrick Mc Govern, surnommé « l’archéologue de la bière », qui a trouvé trace de proto-bières vers 7.000 avant JC en Extrême-Orient et puis vers 5.000 et 6.000 quand les hommes ont commencé à se sédentariser. « Nos ancêtres fermentaient de céréales et des fruits. Avec la sédentarisation, les populations ont commencé à faire du labourage et des pâturages. Une fois qu’on se pose, on fait fermenter des choses. Dans les régions plus latines, on a fait fermenter le raisin. Les anciens Égyptiens maitrisaient tant l’art de la bière que celui du vin ».

    La couleur du soleil

    En Europe, à l’époque de la révolution industrielle, le métier brassicole a évolué et on assiste à la séparation entre celui qui brasse et celui qui fabrique la matière première (l’orge et puis le malt).

    La deuxième moitié du 19e siècle voit aussi l’arrivée des pils, des bières extrêmement claires, pas trop amères ni trop chargées en alcool. « C’était une révolution de goût et d’esthétique importante. Avant, les bières étaient sombres, voire pas jolies à regarder, et voilà qu’arrivaient des bières qui avaient la même couleur que le soleil », poursuit le zythologue, ajoutant que des brasseries artisanales ont choisi de réinvestir ce secteur-là, comme la Légia, à Liège. Et de faire une petite parenthèse sur les bières trappistes. Elles sont au nombre de 6 en Belgique dont 3 en Wallonie (Rochefort, Orval et Chimay), parmi les meilleures au monde. « Pour être reconnue bière d’abbaye trappiste, il faut qu’elle soit produite par de vrais moines, qu’ils participent à l’élaboration, que la brasserie soit dans l’abbaye et que les bénéfices soient reversés à la communauté monastique. On en voit un peu partout dans le monde, depuis une vingtaine d’années, comme en Autriche, en Italie ou même en Angleterre et aux États-Unis ».

     

    Une image détendue

    Chez nous encore, on assiste à un essor des micro-brasseries. « On peut faire sa bière dans sa cuisine », ajoute-t-il en riant. « C’est un secteur qui se porte bien, qui a beaucoup de qualités et renvoie une image plus détendue que celle du vin. Avec la bière, on a moins l’impression de devoir maîtriser une série de codes. Les matières premières sèches, on peut les acheter toute l’année, contrairement au vin. C’est donc un produit qu’on peut réaliser à n’importe quelle époque, ce qui facilite les expérimentations ». Si le phénomène des micro-brasseries a connu un gros essor dans les années ’80, dans des pays comme la France, l’Italie ou les États-Unis, c’est plutôt sur ces 10 dernières années qu’il a explosé chez nous. En Belgique, on compte plus de cent brasseries affiliées aux Brasseurs Belges qui ont assoupli leurs critères d’adhésion. À ce nombre, il faut ajouter, celles qui fabriquent de manière plus confidentielle ou, tout simplement, celles qui ne sont pas affiliées. « Sans oublier celles qui veulent garder le côté indépendant et rock’n’roll », poursuit Fabrizio Bucella.

    Quant à l’avenir du secteur brassicole belge et wallon en particulier, il le voit d’un bon œil. « L’avenir sera, selon moi, à 100 % local et en circuit court. C’est un secteur qui investit et, avec le confinement, des circuits d’approvisionnement alternatifs, locaux, ont été mis en place. Je pense qu’il y a aussi une autre manière de consommer : on boit moins mais mieux », conclut l’expert.

    Article Complet Sudinfo clic ici 

    Lire la suite

  • Créatrice de bijoux fantaisie de Nandrin privée de marchés de Noël cette année elle lance un web shop

    Lien permanent

     Julie, institutrice maternelle et psychomotricienne, elle crée des bijoux depuis 2015

    Privée de marchés de Noël cette année elle lance un web shop

    https://shop.auxptitescreasdeju.be/

     

    Les bijoux.

    • Ils ne comportent ni nickel, ni cadmium, ni plomb.
    • Le risque d’allergies est donc fortement réduit.
    • Si malgré tout, vous présentez des allergies importantes, je possède des puces d’oreilles en acrylique transparente. Signalez-le-moi et je changerais l’attache de vos boucles.
    • Il existe également des vernis hypoallergéniques sur le net, enduisez vos attaches avec celui-ci.

    https://shop.auxptitescreasdeju.be/

    4550 Nandrin
     
    +32 491 36 72 65
     

    Aux ptites créas de Ju 4550 Nandrin

    Tél. : +32 491 36 72 65

  • Boulangerie Michaux Villers le Temple annonce les délicieux petits Bonhommes réalisés par votre artisan boulanger

    Lien permanent
     
     
    Ils sont là, les délicieux petits Bonhommes réalisés par votre artisan boulanger, un régal avec un bon chocolat chaud !
     
     
    Boulangerie Tartes de Campagne
     
     
    2 Rue de la Tourette
    4550 VILLERS-LE-TEMPLE
    085512565
     
     

     

  • De -50 à -70 % Liquidation totale des articles des Potstainiers hutois

    Lien permanent

    oii.jpg

    En août 2019 s’éteignait officiellement Les Étains Potstainiers hutois.
     
    Cette institution hutoise à la renommée internationale, vieille de plus de 70 ans, n’a pas survécu à l’arrivée grandissante des articles de décoration tout budgets et des enseignes concurrentes.
     
     
    Fabien Lacroix, de l’entreprise Cadeaux Lacroix fermée en 2014, qui gérait les Potstainiers vient d’annoncer la liquidation totale du stock de l’entreprise familiale.
     
    « Quand on a décidé d’arrêter les créations Potstainiers hutois, cela n’a pas été facile mais il a fallu se rendre à l’évidence que les étains n’attiraient plus autant qu’à l’époque.
     
    On avait pourtant essayé de rester sur le marché avec des articles plus modernes mais ça a été difficile de rester concurrentiel.
     
    Vu le stock encore restant, on brade, dans l’espoir de faire des heureux », confie Fabien Lacroix.
    « Pour tous les goûts »
     
    Dès lors, c’est l’occasion de faire de très bonnes affaires avec de la décoration intérieure, des luminaires, des accessoires pour le vin, des verres et des carafes en cristal ainsi que de nombreux articles en étain comme des théières, des plateaux, des lampes, des animaux ou encore des parchemins à prix cassés, de moins 50% à moins 70%.
     
    « Il y en a pour tous les goûts.
     
    Le but n’est pas de faire des bénéfices mais vraiment de liquider le stock.
     
    On peut trouver de belles carafes en cristal et étain pour moins de 20 euros », renchérit le Hutois.
    Pour commander, consulter l’eshop www.cadeaux-lacroix.be ou la page Facebook, Cadeaux Lacroix.
     
     
    Plus d’informations au 0477/20.17.57.
     
    Le retrait est possible sur rendez-vous aux Potstainiers Hutois, rue Baudouin Pierre numéro 2 à Huy.
     
    Article de par  LA.MA
     
  • Le point chaud de Nandrin fermera définitivement ses portes le lundi 16 novembre 2020.

    Lien permanent

     

    Le 5 décembre prochain, votre point chaud de Nandrin déménagera à Tinlot... soit 750 mètres plus loin, à proximité de l'Aldi ! 
    Le point chaud de Nandrin fermera définitivement ses portes le lundi 16 novembre 2020.
    Restez bien attentifs, car l'agencement du nouveau magasin vaudra largement le détour !

     

  • Nordmann Express vente de sapin de Noël par livraison où à domicile !!! cette année uniquement sur commande

    Lien permanent
     

    norman.jpg

    Ho ho hoooo les sapins sont de retour 
    Voici les tarifs de 2020 avec quelques nouveautés!!
    -concours du plus beau sapins et pour le gagnant un sapin gratuits pour 2021!!
    -Des sapins en pots sur commande ( pots jusqu’à 65litre !)
    -pieds de qualité avec réserve d’eau ! Fini les croisillons, et une durée de vie du sapin encore mieux adapté !
    Nordmann express pour vous servir
     
    0495 56 38 70
     
    vente de sapin de Noël nordmann par livraison où à domicile, couper dans nos forêts, qualité certifié
     
    Rue Vigneux 61 4550 Nandrin, Belgique
     
     
     

     

     

     
     
  • Serrurier Condroz Nandrin Besoin d'un serrurier à Nandrin ?

    Lien permanent

     

    serrurerier.jpg

    124339036_398941411143506_635637168517340091_n.jpg

     

    La serrurerie Vincent située à Liège se déplace dans les 30 minutes à votre domicile situé au Condroz à Nandrin en province de Liège.

    Spécialiste de l'ouverture de porte au Condroz et en province de Liège, nous pourrons ouvrir votre porte sans dégât.

    Nous sommes une entreprise familiale, chaque déplacement fera l'objet d'un prix fixé avant le déplacement et sans frais caché.

    Votre serrurier Condroz intervient pour vous dépanner 24h/24 et 7 jours sur 7.

    N'hésitez pas à nous contacter en cas d'urgence ou pour un devis gratuit en cas d'une nouvelle installation.

    0475 98 08 15

     

    Toutes les infos clic ici 

     

  • La Boîte à Pinards route du Condroz Nandrin !!! soutenons nos indépendants !!!

    Lien permanent

    123961372_1214763212240519_5072271196784251693_n.jpg

    Un repaire pour Bons Vivants.
    Retrouvez les sélections en magasin ou sur www.wine-on.be livraison à domicile ou retrait en magasin.
     
    Roue du Condroz ,313 4550 Nandrin, Belgique
     

     

  • Le «Click&Collect», la solution sûre pour les commerces non-essentiels qui ont dû fermer

    Lien permanent

    C’est la solution trouvée pour faire face à la fermeture des commerces «non-essentiels ».

    Vendredi dernier, le Comité de concertation a annoncé que tous les magasins non-essentiels devront fermer leurs portes durant au moins un mois à partir du lundi.

    Il sera toutefois possible d’être livré et d’aller chercher des achats en « click&collect ».

    Mais en quoi consiste cette solution ?

    Comeos, porte-parole du commerce et des services en Belgique, a tenté d’expliquer cela dans une courte vidéo.

     

    Source Sudinfo 

  • Vin & Gastronomie de Nandrin vente Direct passez vos commandes pour réception le 14 novembre 2020

    Lien permanent

    Mesdames, Messieurs, chers clients, chers amis,


    La crise que nous traversons et les mesures prises par les différents niveaux de pouvoir ne nous permettent pas d’organiser notre 10ème édition du Salon Vin & Gastronomie de Nandrin.


    Toutefois, nous ne voulons pas laisser tomber nos viticulteurs et nous vous donnons la possibilité de vous réapprovisionner avec les excellents crus que vous dégustez habituellement au salon.
    Pour ce faire voici la marche à suivre :
     Allez sur notre site internet (www.vinetgastronomie.be), vous y trouverez les viticulteurs participants, leurs conditions et le tarif des vins qu’ils proposent.


     Vous passez commande directement via leur mail, au plus tard pour le : 5 novembre 2020.
     Vous payez directement votre commande au viticulteur.


     Vous pourrez enlever votre commande à Saint-Séverin (Nandrin) le samedi 14 novembre 2020, salle habituelle, entre 13 h et 17 heures.


    Nous vous donnons dores et déjà rendez-vous les 20 et 21 novembre 2021 pour fêter nos 10 ans dignement.
    Prenez soin de vous et de vos proches.


    Le comité de l’asbl Vin & Gastronomie de Nandrin.


    Site : http:/www.vinetgastronomie.be
    Mail : vinetgastronomienandrin@gmail.com

  • Pour favoriser le « click & collect », certains indépendants présentent les jeux en live sur Facebook

    Lien permanent

    Les commerçants locaux ont des idées  

    Coup dur pour les magasins de jouets qui doivent rester portes closes pour la période de la Saint-Nicolas.
     
    Dans les différentes villes de l’arrondissement de Huy-Waremme, le « click & collect » s’organise. Exemples La Chouette Magique (Amay).  
     
    Ce reconfinement (partiel) arrive à une bien mauvaise période pour les commerces de jouets.
     
    Fermés jusqu’au 13 décembre, ces magasins resteront donc portes closes à l’approche la traditionnelle fête de Saint-Nicolas… Un coup dur pour le secteur, mais accueilli avec une certaine sérénité.
     
    « On s’y attendait. On aurait bien sûr préféré rester ouvert, mais je comprends la mesure.
     
    « On n’a pas envie de pleurer !
     
    On veut répondre présent et continuer à assurer un service sur mesure.
     
    Le plus important est la santé des gens », assure Evelyne Lemaire, patronne de La Chouette Magique à Amay.
     
    « Novembre-décembre c’est presque 50% du chiffre de l’année.
     
    Mais on espère que les clients vont penser à nous et n’iront pas sur les grandes plateformes ».
     
     
    Comme les autres commerces, les magasins de jouets sont invités à pratiquer le « click & collect »… et force est de constater qu’ils répondent à l’appel !
     
     
    Présente à Huy et à Waremme, la chaîne Shop For Geek, spécialisée dans les produits « pop culture », restera bien ouverte pendant ce reconfinement via les livraisons ou le retrait de commandes.
     
    « Le client contacte le magasin via Facebook, téléphone ou mail, et un rendez-vous est défini », explique Raphaël Fontaine du service communication.
     
    Même si le manque à gagner semble inévitable.
     
    « Le véritable impact est difficile à évaluer. On comptait également sur le Black Friday en novembre ».
     
    Saint-Nicolas en life sur FB
     
    Même type de service à Hannut chez Autre Chose.
     
    « Mon épouse et moi sommes dans le magasin et on conseille les clients par téléphone, par vidéo, par photo… Grâce aux technologies, on fait comme si les gens étaient dans le magasin, mais on sait que ce n’est pas la même chose », explique Diégo Dumont, qui assure « rester déterminé ».
     
    Une fois la commande passée, le client peut donc passer chercher le colis à l’entrée du magasin.
     
    Le paiement s’effectue par Bancontact sur place, ou par virement au préalable.
     
    Idem à Amay à la Chouette Magique.
    La boutique amaytoise organise aussi des lives Facebook pour présenter les différents jeux.
     
    Et bonne nouvelle pour les petits : la gérante nous indique également que Saint-Nicolas sera présent en live sur le Facebook du magasin début décembre et qu’il répondra aux questions des enfants !
     
     
    Article de de par RO MA
     

  • Comment aider les commerçants et indépendants ?

    Lien permanent
     
     
    Comment aider les commerçants et indépendants belges?
     
    C’est le moment de partager en masse, de faire connaître la page et de proposer à vos boutiques préférées de se faire référencer GRATUITEMENT sur le site
     
     
     
     
     

    2020 : Nos habitudes de vie sont totalement bouleversées et nos petits commerces voient leur avenir mis à mal par un minuscule ennemi invisible. Dans ce nouveau monde encore plein d’inconnues, une certitude se dégage : il est plus que jamais temps de modifier nos habitudes de consommation : acheter local et privilégier les petites entreprises devient essentiel.

    Ce site dans l’urgence au moment du premier confinement pour offrir un peu de visibilité aux e-commerçants belges.

    Aujourd’hui, alors qu’un second confinement débute, il est plus que jamais essentiel de nous mobiliser pour les soutenir.

    Ce site référence gratuitement des e-commerçants belges qui proposent leurs produits et leurs créations à la vente sur internet et qui, grâce à bpost, peuvent encore nous livrer.

     
  • Une petite tonnelle pour vous protéger quand vous venez au Drive Point Ferme ou au magasin à Nandrin

    Lien permanent

    Une petite tonnelle pour vous protéger quand vous venez au Drive ou au magasin à Nandrin .

    Ce n'est pas visible avec les masques , mais nous vous accueillons avec le sourire 
    Bonne semaine !

    Photo de Point Ferme

    L'équipe  Point Ferme

     

    Tige des saules 4550 Nandrin, Belgique

     
    085 84 34 60

    Lire la suite

  • JouéClub Nandrin propose un plan B

    Lien permanent

     
     
    Bonjour à tous! Vous avez été très nombreux ce week end à venir en magasin et nous témoigner votre soutien en cette période difficile et tous avez été très vigilants et respectueux des règles!
     
    Nous vous en remercions, vraiment!
     
    Maintenant, il est temps de nous adapter et de passer au plan B.
     
    Pour toutes vos demandes, nous vous demanderons de bien vouloir privilégier l'adresse e-mail:
    joueclub.nandrin@gmail.com et ceci, afin de centraliser les demandes et nous permettre de n'en perdre aucune.
     
    Nous vous répondrons le plus rapidement possible et Établirons avec vous une date et un Horaire de retrait à l’entrée du magasin.
     
    ATTENTION: nous travaillerons, comme toujours en étroite collaboration avec le Joueclub de Sprimont/Beaufays.
     
    Merci donc de n'adresser vos commandes qu'à UN SEUL de nos deux magasins à la fois afin de nous permettre un traitement plus rapide et plus efficace de vos commandes.
     
    Nous nous occuperons de compléter vos commandes sur les stocks des deux magasins!
     
    Si par contre aucun article n'est dispo dans un magasin, vous pouvez vous adresser au second directement
    Merci pour votre compréhension et votre soutien et à bientôt pour vos retraits de commandes!
     
     
     

    Lire la suite

  • Ouvert aujourd'hui dimanche et 10 % chez ELITE Professional Make up and Perfumes

    Lien permanent

    Votre Parfumerie Élite vous réserve un week-end exceptionnel avec 10% de remise sur tous vos achats 
    Nous serons exceptionnellement le dimanche 1er novembre de 13h à 18h. 
    Plus que jamais nous avons besoin de vous en cette période particulièrement difficile.