Cinéma

  • Ciné-débat à Nandrin : la dérive des réseaux sociaux le 20 octobre 2020

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise avec le CPAS de Nandrin et le Planning familial Ourthe-Amblève une nouvelle séance "Ciné-échange" le mardi 20 octobre à 19h

     

    Le thème : la dérive des réseaux sociaux.

     

    Réservations : 085 27 44 64 (durant les heures de bureau)

  • Ciné-débat à Nandrin : la dérive des réseaux sociaux le 20 octobre 2020

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise avec le CPAS de Nandrin et le Planning familial Ourthe-Amblève une nouvelle séance "Ciné-échange" le mardi 20 octobre à 19h

     

    Le thème : la dérive des réseaux sociaux.

     

    Réservations : 085 27 44 64 (durant les heures de bureau)

  • Cinéfamilles Les incognitos le 11 octobre 2020 Centre Culturel d'Amay

    Lien permanent
    Lance Sterling est l’espion le plus redoutable, le plus classe et sans doute le plus arrogant au monde.
     
    Mais lorsqu’il se retrouve accusé à tort par ses employeurs d’être à l’origine d’un complot machiavélique, l’agent se retrouve en panne de solutions. Pour s’en sortir, Sterling n’a qu’une seule option : faire appel à Walter Beckett, un jeune scientifique brillant et créateur de gadgets uniques, auquel il a du mal à faire confiance à cause de sa ‘bizarrerie’. Ensemble, ces deux individus que tout oppose vont former un duo explosif.

    Lance Sterling, un genre de James Bond au torse bombé et Walter, un genre de Q version plus loufoque : ce duo d’agents secrets désaccordés mène le bal de cette parodie déjantée des films d’espionnage. Entre gadgets et missions périlleuses, l’histoire passe par les nouvelles technologies pour distiller un discours de non-violence. C’est à la fois drôle et inattendu.

    Réalisation : de Nick Bruno et Troy Quane
    USA, 2019
    Durée : 1h40
     
     
    Où : Centre Culturel d'Amay Rue Entre-Deux-Tours, 3  4540 Amay
    Téléphone : 085/31 24 46 
    Réservation préférable
    Tarif : 4,00 €
    à partir de 6 ans
    Internet : http://www.ccamay.be

    Source 

  • Ciné-débat à Nandrin : la dérive des réseaux sociaux le 20 octobre 2020

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise avec le CPAS de Nandrin et le Planning familial Ourthe-Amblève une nouvelle séance "Ciné-échange" le mardi 20 octobre à 19h

     

    Le thème : la dérive des réseaux sociaux.

     

    Réservations : 085 27 44 64 (durant les heures de bureau)

  • Cinéma en plein air le 25 septembre 2020 Amay

    Lien permanent

    Prendre un bol d'air en famille !
    Tous les détails sur le site www.ccamay.be ou au 085/31 24 46

     

  • Un « cinéma drive-in » débarque à Bierset

    Lien permanent

    C’est une initiative de deux sociétés namuroises spécialisées dans l’événementiel qu’accueillera durant 20 jours le parking P3 de l’aéroport de Bierset.

    Une formule de cinéma en plein air en mode drive-in.

    « Nous venons de proposer dernièrement cet événement à Namur et sur le site des Lacs de l’Eau d’Heure », nous explique l’organisateur, Vincent Larcanché.

    « C’est clairement notre plus gros projet qui sera organisé à Liège.

    Tant en termes de capacité que d’écran et de programmation.

    Nous avons appris de nos deux premiers événements et ce projet est le plus abouti. » L’accent a été placé sous le signe de la sécurité et du respect des règles sanitaires.

    « Nous allons tout mettre en œuvre afin d’atteindre le risque zéro.

    La règle des trois mètres d’écart entre les voitures imposée à Namur sera d’application à Liège. La bulle des cinq personnes par voiture sera respectée et les clients ne devront sortir de leur véhicule à aucun moment. »

    Deux séances seront proposées chaque jour et trois seront programmées les mercredis, samedi et dimanche avec un écran géant de 100m².

    Le son sera diffusé dans les voitures via une fréquence radio. Comme au Kinepolis, il vous en coûtera 25€ par voiture.

    « Nous pouvons accueillir 200 voitures par projection. La réservation est obligatoire. Plusieurs films rencontrent déjà un franc succès à la réservation. En cas de gros succès, il est probable que nous prolongions l’aventure sur le site à Liège. »

     

    Des hôtesses déambuleront autour des voitures et proposeront des boissons et de la nourriture. Nul besoin donc de sortir de votre véhicule, si ce n’est pour vous rendre aux toilettes où le port du masque sera obligatoire.

    Quant à la programmation, les organisateurs proposent des grands classiques des dernières années ainsi que quelques nouveautés et des productions belges dans un second temps.

    Article par VINCENT ARENA

    Tickets : FNAC (magasin de Liège et site internet) et en ligne sur www.librairie.be.

     

    Source

  • Attention Fausses places de cinéma proposées sur le net par des escrocs

    Lien permanent

    Les salles de cinéma n’avaient pas besoin de ça.

    Des escrocs utilisent des copiés/collés de leurs pages Facebook, avec logos et photos, pour proposer de gagner des places qui, au final, peuvent coûter de 200 à 300 € aux participants ! Cela fait plusieurs mois que ça dure, aussi bien chez nous qu’en France.


    Pour recevoir ces places de cinéma prétendument gagnées, on vous propose de rentrer vos coordonnées bancaires et de verser 2 €.

    Mais en faisant ça, vous souscrivez en réalité à un abonnement bidon qui vous pompe quelque chose comme 70 € par mois.

    C’est, bien sûr, écrit, mais en tout petit… Et tant que ça fonctionne, l’opération est répétée par les escrocs !


    « On a beau signaler l’arnaque et en informer Facebook, cela ne suscite aucune réaction de leur part », nous dit Stéphane Wintgens, responsable communication des Grignoux.

    « Nous envisageons », continue-t-il, « de déposer plainte pour fraude et usurpation d’identité, le mieux serait de le faire collectivement avec les autres cinémas victimes. Je sais que le « Quai 10 » à Charleroi, le Palace à Bruxelles
    et aussi des complexes de cinémas commerciaux ont subi la même chose.

    Là, on veut marquer le coup en annonçant que, par mesure de précaution, Les Grignoux ne proposeront plus
    aucun concours sur les réseaux sociaux dans les semaines à venir.

    Si vous en voyez un, c’est du fake ! »


    Selon le porte-parole, il n’y a sans doute pas des centaines de personnes qui sont tombées dans le panneau, mais quelques dizaines à 200 voire 300 €, c’est vite rentable pour un escroc et ce n’est pas à négliger…


    UNE PÉRIODE DIFFICILE


    Cette arnaque arrive, qui plus est, à un moment très difficile pour tout le secteur des cinémas.

    « Dans les salles qui sont peu fréquentées », continue M. Wintgens, « on pense plutôt à vendre les places qu’à les faire gagner !

    Je ne cache pas que l’année que vit le secteur est catastrophique.

    Les salles fermées, c’était compliqué, mais depuis la réouverture, ça l’est resté. » Il y avait en effet les gens qui ne
    venaient pas par peur de la contamination, quand le masque n’était pas obligatoire.


    Mais il y a maintenant ceux qui ne supportent pas de le porter pendant deux heures.

    Dans les deux cas, une partie du public renonce à venir voir un film.


    « Les salles d’art et d’essai comme chez nous », estime-t-on aux Grignoux, « souffrent un peu moins, parce que nous avons un public fidèle et cinéphile qui veut venir voir les films et qui n’attend pas nécessairement un « film porteur »...


    comme les grands complexes n’en ont pas ces temps-ci !

    Cette fidélité nous fait plaisir, bien sûr.

    Nous avons les reins solides mais si la situation devait durer, ça peut devenir difficile. On espère encore que la rentrée de septembre et la fin de l’année vont nous permettre d’atténuer un bilan 2020 qui ne sera de
    toute façon pas bon. » 

    Article et rédaction par SAM CHRISTOPH

    Source

  • Environ 150 clients par jour au Kihuy depuis la réouverture

    Lien permanent

    Environ 150 clients par jour au Kihuy depuis la réouverture: le patron est satisfait

    Après une longue pause liée à l’épidémie de coronavirus, les cinémas peuvent depuis mercredi passé de nouveau accueillir les spectateurs… et c’est notamment le cas du Kihuy, qui a enregistré une belle rentrée. « On a eu environ 150 visiteurs la première journée. C’est vraiment une réussite. Et c’est assez stable de jour en jour. On a vraiment une bonne moyenne », nous indique Jan Staelens, CEO du groupe Imagix.

    Le cinéma hutois a été en grande partie rénové, et toutes les salles ne sont pas encore disponibles. « À ce jour, il a quatre salles déjà rénovées et accessibles. Trois salles sont toujours bloquées, car on n’a pas terminé les aménagements, et on attend toujours les sièges. Pour le début du mois de septembre, toutes les salles seront disponibles », assure le patron.

    Cette réouverture a été soumise à de nombreuses conditions. « On applique des mesures assez sévères, et on suit la législation. On bloque une rangée sur deux », indique le gérant.

     

    Programmation alternative

    Les familles peuvent s’asseoir en groupe. Mais les différentes « bulles » sont espacées de deux sièges. Avec ces nouvelles mesures, le cinéma ne peut pas être rentable. Mais la direction espère un assouplissement prochain des mesures.

    La question de la programmation est également une grande problématique dans cette reprise post-confinement. Si la sortie de « Pinocchio » la semaine prochaine permettra sans doute d’attirer un large public dans les salles obscures de Huy, d’autres films ont quant à eux été retardés… et cela aura incontestablement un impact sur les rentrées de l’établissement.

    Pour faire face à ce problème de programmation, le cinéma hutois propose d’ailleurs des cycles thématiques avec des films déjà parus : l’œuvre de Christopher Nolan, un « cycle actualité » avec des films sur la lutte contre le racisme, des films anciens jamais vus en numérique (comme Titanic), « les films à voir avant 12 ans »… Reste à voir si le public hutois sera au rendez-vous cet été !

    Article et rédaction par Ro.Ma.

    Source

  • Un vieux bus des années 40, devenu un lieu de pèlerinage, depuis son apparition « Into the Wild », a été déplacé

    Lien permanent

     

    Dans les idées Rubrique Lecture au coin du feu , cinéma du blog !!!

    Le Magic bus d’« Into the Wild » a pris son envol

    Un vieux bus des années 40, devenu un lieu de pèlerinage en Alaska pour des aventuriers du monde entier, notamment depuis son apparition dans le film de Sean Penn « Into the Wild », a été déplacé afin de protéger les randonneurs trop téméraires.


    Surnommé le « Magic bus », il était mentionné dans le livre tiré d’une histoire vraie « Voyage au bout de la solitude » de Jon Krakauer (1996), et figurait sur l’affiche d’« Into the Wild », son adaptation au cinéma par Sean Penn en 2007.


    UNE SÉRIE D’ACCIDENTS


    « Into the Wild » racontait l’histoire vraie de Christopher McCandless. Cet étudiant de 22 ans avait voulu se détacher de notre société matérialiste pour s’immerger dans la nature et avait pris la route pour l’Alaska.

    Son parcours prendra fin au bout de la Stampede Trail, devenue célèbre depuis son passage et sa… mort.

    Après avoir traversé la rivière Teklanika, Christopher McCandless était resté bloqué sur l’autre rive, le courant l’empêchant de rebrousser chemin.

    Il avait trouvé refuge dans le Magic bus où il est mort.


    Situé au bout du chemin de randonnée Stampede Trail, le bus avait fini par attirer de plus en plus de curieux, pas toujours bien préparés.

    Entre 2009 et 2017, quinze opérations de secours en lien avec le fameux véhicule ont dû être organisées, selon les autorités locales.


    Certains ont même trouvé la mort, comme des voyageurs venus de Suisse et de Biélorussie, en 2010 et 2019, qui se sont noyés dans la Teklanika lors d’expéditions pour aller voir le « Magic bus ».


    Il a finalement été déplacé de son coin de nature reculé par un hélicoptère de l’armée, a déclaré la Garde nationale.


    UN ENDROIT SÉCURISÉ


    « Après avoir étudié de près le problème, pesé de nombreux facteurs, et considéré une variété d’alternatives, nous avons décidé qu’il était mieux de déplacer le bus de cet endroit », a déclaré Corri Feige, la commissaire chargée des ressources naturelles pour l’État d’Alaska, à l’extrême nord-est du continent américain.


    Il sera conservé pour le moment dans un site sécurisé, jusqu’à ce qu’il soit décidé quoi en faire, a-telle précisé.

    L’une des options est de l’exposer.

    Dans un endroit pas trop compliqué d’accès… - 

    Source

    Photo Bus hélicoptère clic ici 

     

    Ou clic ici 

     

  • Achetez vos tickets en ligne dès maintenant pour la réouverture du Cinéma Kihuy

    Lien permanent
    Kihuy

    Vous informe

    Les tickets pour la semaine du 01 au 07/07 sont en vente...  ! Mais n'attendez pas pour les acheter, les places sont limitées !

    Tremblez devant "The Hunt", laissez-vous surprendre par "Bloodshot", venez rire avec "La bonne épouse", accompagnez vos petits voir "Vic le Viking"... Il y en a pour tous les goûts ! 

     Achetez vos tickets en ligne dès maintenant : https://tickets.imagix.be/

    Avenue Delchambre 8 
    4500 Huy
     
    085 25 14 01

     

  • La Ministre de la Culture et des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles/Officiel dévoile son plan de relance pour le secteur du cinéma et de l’audiovisuel

    Lien permanent

    Culture.be  l'annonce sur la page 

    La Ministre de la Culture et des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles/Officiel dévoile son plan de relance pour le secteur du cinéma et de l’audiovisuel.
     Élaboré avec l'aide du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel sur base de concertations avec le secteur, ce plan, estimé à 6 millions d’euros, vise à soutenir toute la chaîne de création, des auteurs aux exploitants de salles de cinéma, en répondant aux demandes des professionnels face à cette crise et ses répercussions actuelles et futures.
     https://cutt.ly/ayAdcla

    Culture.be

  • Après deux mois de travaux ,Le cinéma Kihuy rénové les 7 salles ont fait peau neuve

    Lien permanent

    Le cinéma Kihuy totalement rénové durant le confinement

    R epris en mars 2018 par le groupe Imagix, le cinéma hutois Kihuy a subi de gros travaux durant le confinement. Les 7 salles ont fait peau neuve. Ceux-ci visent à améliorer la qualité et le confort du complexe hutois pour une future réouverture.
    Prochainement, le Conseil National de Sécurité décidera du sort des cinémas en vue d’une potentielle réouverture. En ce qui concerne le Kihuy, il y a du changement dans l’air. Pendant près de deux mois, en plein confinement, Imagix a profité de la fermeture forcée pour entamer des travaux de grandes envergures au sein du cinéma. « Avec la pandémie, nous n’avons pas eu d’autre choix que de fermer et nous avons décidé d’utiliser ce temps à bon escient pour entamer une grande partie des travaux prévus cette année », souligne Jan Staelens, administrateur-délégué du groupe Imagix.

     

    La salle 3 du Kihuy totalement rénovée. - Imagix

     


    Début 2019, plusieurs améliorations avaient déjà commencé, annonçant une grande campagne de modernisation pour le cinéma. Et c’est désormais chose faite car les 7 salles ont entièrement été rénovées et modernisées. « Nous avons réalisé une modernisation tant au niveau du confort que de la technique. Ainsi, les sols, les tapis, les vinyles mais aussi l’habillage des murs et l’insonorisation, les sièges et les luminaires ont été remplacés. Les différentes salles sont désormais équipées de technologie 3D et d’une salle Dolby Atmos. La salle de réception a elle aussi subit une véritable métamorphose », assure l’administrateur-délégué.


    L’ensemble des travaux ne sont pas terminés mais l’essentiel est fait pour espérer rouvrir dans les semaines à venir. « On est prêt, on a tout fait pour même s’il reste des choses à terminer. Nous avons prévu de séparer l’entrée principale en deux couloirs afin de faire respecter la distanciation sociale et nous allons désormais privilégier l’achat des tickets et gourmandises en ligne ».
    Une nouvelle entrée
    Prochainement, l’entrée principale fera l’objet de travaux plus importants qui exigeront un permis d’urbanisme. « Nous finalisons les plans avec nos architectes en vue d’un dépôt de permis et une enquête auprès des riverains. Cela prendra encore quelques mois », souligne Jan Staelens. « Le but est d’agrandir l’entrée afin de correspondre davantage aux services que nous proposons dans nos autres complexes. De plus, les nouvelles conditions sanitaires nous imposent de réfléchir l’espace autrement pour aujourd’hui comme pour demain. Nous allons aussi automatiser certains services et pour cela un espace plus conséquent est de rigueur. Les travaux devraient toutefois se réaliser sans fermer le cinéma ».
    Il faudra toutefois attendre le feu vert du Conseil de Sécurité pour profiter des nouveaux aménagements.

    Article et rédaction de Laura Marchese

    Source

  • CinéFamilles dimanche 8 mars 2020 au Centre Culturel d'Amay

    Lien permanent

    Le 8 mars 2020 Cinéfamilles 

    Centre Culturel d'Amay
    Rue Entre-Deux-Tours, 2 Amay 4540
    Téléphone :085/31 24 46 - inf - Pas de réservation
    Tarif :4,00 €


    Internet :http://www.ccamay.be

    Au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d'Écosse, Mérida, l'impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, ne veut pas devenir princesse ! Virtuose de l'arc, elle refuse, en effet, de se voir confinée dans un rôle d'apparat qu'elle déteste par-dessus tout. S'obstinant ainsi à défier une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous, elle précipite bien involontairement son royaume dans le chaos. Il lui faudra, dès lors, faire preuve de beaucoup de détermination pour déjouer la terrible malédiction qu'elle a déclenchée.

    Rebelle nous offre tout ce qu'on pouvait attendre du mariage Pixar-Disney : la féérie Disneyienne (avec princesse et sorcière) revue par une technique au top et des scénaristes inspirés.
    Magnifiquement restitués, les décors envoûtants et les personnages de l'Écosse médiévale offrent un écrin parfait pour ce récit initiatique, teinté d'un zeste de féminisme et de beaucoup d'humour.

     

    Source 

  • Ladies Night Prestige au Kihuy‎ achetez vos tickets !!!

    Lien permanent

     

     

    Kihuy

    Ladies Night Prestige | Mulan

    Venez découvrir la légende de "MULAN" le 25 mars 2020 lors de la Ladies Night Prestige !

    Des partenaires, un drink, des dégustations le tout dans une ambiance asiatique...

    Et encore plus de cadeaux !

    Une soirée de PRESTIGE pour vous les filles !

    Achetez vos tickets : https://tickets.imagix.be/movie/1282/special/4
    Et en plus maintenant, les places sont numérotées !

    •  
      Mercredi 25 mars 2020 de 19:00 à 22:00
       
    •  
      Kihuy
      Avenue Delchambre 8, 4500 Huy
    •  
    •  
      Billets
      tickets.imagix.be

    25 mars ladie .jpg

  • Un cinéma de 9 salles et 2.000 places à Seraing

    Lien permanent

    Un tout nouveau cinéma Imagix ouvrira ses portes à Seraing d’ici 2022-2023. L’établissement proposera neuf salles de diffusion, 2.000 sièges, pour une surface totale qui avoisinera les 25.000 m2. Son objectif ? Attirer toute la Haute Meuse au centre de leur ville.
    Surprise à Seraing ! La Cité du Fer s’apprête à accueillir un tout nouveau cinéma de 25.000 mètres carrés ! Le futur établissement devrait ouvrir ses portes d’ici l’année 2023 et s’installera pile à côté des usines de l’entreprise CMI, près de la place Kuborn, aux côtés de l’important projet « Gastronomia », présenté en grande pompe ce mercredi matin par le collège sérésien.
    Loin d’être de petite taille, ce cinéma mettra à disposition de ces clients pas moins de neuf salles de diffusion, pour un total de plus de 2.000 sièges !
    Côté programmation, il devrait y en avoir pour tous les goûts : « C’est un cinéma qui se voudra mixte et ouvert à tous. Il diffusera bien entendu des films grand public, mais aussi des films d’auteurs, plus intellectuels. Les salles seront à la pointe de la technologie avec des écrans géants, 100 % numériques, digitaux et utiliseront la technologie laser », explique Jan Staelens, responsable Imagix, chargé du projet.

    « Charmé par Seraing »
    Cette annonce est intervenue à l’occasion de la présentation du projet Gastronomia qui proposera notamment des bureaux, des échoppes de bouche et des logements. Intégré dans ce projet, le cinéma ne fera pas partie du bâtiment principal.
    Cependant, il sera ouvert sur le complexe commercial et participera à diversifier son offre : « Nous jouerons le rôle de pôle de loisirs. Il y a quatre ans, je me baladais sur le boulevard, ici dans le centre de Seraing. Et je dois avouer que j’ai été charmé par les bâtiments qu’on y trouve et par leur architecture au caractère industriel. D’ailleurs, on compte garder le plus beau bâtiment qui date du début du 19ème siècle. Il sera utilisé comme entrée principale. Mais forcément, quand on installe un cinéma, il faut quelque chose autour, sinon ça ne fonctionne pas. Quand on a appris pour le projet Gastronomia, on a décidé de s’installer. L’idée de redynamiser le centre-ville de Seraing nous plaisait ».
    Également un bowling
    Au-delà de l’aspect esthétique, c’est également la position du centre-ville de Seraing, bien desservi, qui a convaincu les responsables d’Imagix : « A l’heure actuelle, les gens doivent aller à Liège pour se rendre au cinéma. Le centre-ville liégeois devient plus en plus difficile d’accès. Seraing est facilement accessible que ce soit par l’autoroute ou par transports en commun. Des places de parking seront également mises à disposition. Il suffit de sortir de l’autoroute et on trouvera le cinéma ».
    Mais ce n’est pas tout. En plus du cinéma, ce complexe dédié aux loisirs ouvrira également un bowling : « On y mettra aussi des restaurants, des cafés, un bowling et plein d’autres choses qu’on ne peut pas encore dévoiler », termine, Jan Staelens, impatient.


    Par Stefano Barattini

     

    Source

  • Attention arnaque: un faux concours au nom du cinéma Kihuy

    Lien permanent

    Depuis la fin du mois de janvier, plusieurs personnes ont signalé la circulation d’un concours suspect, organisé au nom du cinéma Kihuy, sur Facebook.

    Dans cette publication, les cybercriminels vous proposent des cartes cadeaux pour des places de cinéma, du pop-corn et des boissons gazeuses.

    Lorsque vous commentez la publication, un message vous est envoyé pour vous signaler que « vous faites partie des 5 gagnants du concours » et il vous est demandé de cliquer sur un lien qui renvoie vers une fausse version du site internet du Kihuy.


    « Une nouvelle loi française vous oblige à verser des frais de réservation, » prétendent les hackers.

    Pour verser ces frais (1,5€), vous devez donner vos données bancaires, qui seront ensuite exploitées afin de vous extorquer de l’argent.


    Une première arnaque similaire avait déjà infecté les réseaux sociaux en octobre 2019, usurpant l’identité du cinéma Kihuy et du cinéma Les Variétés, à Waremme.

     

    Une plainte a été déposée à l’époque par la Fédération des Cinémas de Belgique.

    Visiblement, l’arnaque continue de circuler sur Facebook.


     La page Facebook officielle du cinéma Kihuy s’appelle « Kihuy ».


     La page contient des fautes d’orthographe ou fautes de syntaxe dans les phrases ;
     L’offre est souvent trop belle pour être vraie ; On vous demande des données personnelles (mots de passe, données bancaires…). Ne surtout pas les communiquer !
     Le lien vers lequel on vous renvoie ne contient pas le domaine www.imagix.be (société qui détient le Kihuy).


    Si vous tombez nez à nez avec cette arnaque, n’hésitez pas à contacter le cinéma pour lui signaler. Si vous en avez été victime, il faut contacter la police rapidement.

    Par P.T.

    Source

  • Cinéfamilles : Terra Willy le 9 fevrier 2020 Organisé par Centre Culturel d'Amay

    Lien permanent

     

    Une quête initiatique intersidérale

    À partir de 6 ans (1h30)
    Prix : 4,00 €
    Infos : 085/31 24 46 - info@ccamay.be
    www.ccamay.be

    Dimanche 9 février 2020 de 15:00 à 16:30


    Centre Culturel D'amay
    Rue Entre-Deux-Tours, 4540 Amay

     

     

    Cinéfamilles "Terra Willy"

  • Aujourd'hui mercredi 22 janvier 2020 Jusqu'à la garde (de Xavier Legrand) Organisé par Centre Culturel d'Amay

    Lien permanent

    La critique est unanime pour acclamer un premier long-métrage virtuose et implacable sur l’enfer du harcèlement conjugal vu à travers les yeux d’un jeune garçon.

    Distribution : Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria, Mathilde Auneveux
    Prix : 5,00 €
    Infos : 085/31 24 46 - info@ccamay.be

    Dans le cadre de la Campagne « Amay 2020, violence faites aux femmes : tolérance zéro »
    Tous les détails sur notre site www.ccamay.be

     

    Aujourd’hui de 20:00 à 22:00
    Centre Culturel D'amay
    Rue Entre-Deux-Tours, 4540 Amay
  • CINÉFAMILLES Chaque deuxième dimanche du mois au centre culturel d'Amay explications en vidéo

    Lien permanent

    Chaque deuxième dimanche du mois, à 15 heures,le Centre culturel propose un film d'animation
    à petit prix (4€) pour toute la famille.

     

    Source

  • CinéFamilles "Toy Story 4" 12 janvier à 15h Centre Culturel d'Amay

    Lien permanent

    Chaque deuxième dimanche du mois, à 15 heures,le Centre culturel propose un film d'animationà petit prix (4€) pour toute la famille.

    Un feu d’artifice qui n’empêche pas une vraie réflexion sur l’indépendance et l’émancipation.

    C’est l’heure pour Bonnie de faire son premier jour en maternelle et, histoire de se rassurer en cette journée difficile, elle se fabrique Fourchette, un jouet à partir de détritus. Ce dernier vit mal sa nouvelle condition et veut retourner là d'où il vient : la poubelle ! Woody se met alors en tête de le faire changer d'avis.

    C’est le début d’une grande aventure et d’un extraordinaire voyage pour Woody et ses amis


    Toujours aussi ingénieux, trépidant et poétique, ce quatrième opus sur l'estime de soi nous enchante avec des courses-poursuites d’anthologie, une idylle amoureuse touchante, des gags audacieux, mais aussi grâce à de nouveaux jouets originaux : Fourchette, le ‘jouet’ préféré de Bonnie, le duo de peluches Ducky et Bunny qui apportent de belles touches d’humour, le cascadeur canadien Duke Caboom et bien sûr, Gabby Gabby, une poupée des années ‘50 toujours accompagnée par ses sbires, des marionnettes ventriloques inquiétantes qui auraient eu droit à une place de choix dans un film d’horreur.
    Bande annonce


    Réalisation : Josh Cooley (USA, 2019)


    À partir de 6 ans (1h40)
    Prix : 4,00 €
    Infos : 085/31 24 46 - info@ccamay.be

     

    Source

  • Aux cinémas Grignoux, la place de cinéma va de 7 à 4,60 euros

    Lien permanent

    Les cinémas des Grignoux à Liège (Sauvenière, Churchill, Le Parc) qui connaissent  un très grand succès avec leurs 420.000 entrées encore en 2018.

    Or, si la séance classique est bien facturée 7 €, elle tombe de suite à 5,70€ une fois la carte de membre payée pour l’année (au prix de 3,50€). Et à 5,40 € pour les moins de 21 ans.


    Une carte de 10 séances revient à 52€ (donc 5,20€ la place sans carte de membre).

    Enfin, si votre école est partenaire des Grignoux (comme l’Uliège par exemple), vous pouvez demander un passeport étudiant et votre séance tombera à 4,60€.

    Source

  • Le Film Un conte peut en cacher un autre aujourd'hui 18 décembre 2019 à Marchin

    Lien permanent

    Ce mercredi 18 décembre au Centre Culturel de Marchin (17h), projection du film "Un conte peut en cacher un autre".

    Pour rappel, le prix d'entrée est un jouet en bon état par enfant, jouet qui sera offert à une association de la région.

    Infos : https://www.centreculturelmarchin.be/…/116-un-film-un-jouet…

  • Ciné-rencontre : Ici la Terre aujourd'hui lundi 9 décembre 2019

    Lien permanent

    Une initiation à la permaculture qui va vous donner le goût des choses !


    « Luc Dechamps a posé sa caméra pendant une année dans la ferme-école de Desnié, sur les hauteurs de Spa. Dans cette véritable fourmilière humaine, il est allé à la rencontre d’hommes et de femmes qui nous font découvrir les différentes facettes de la permaculture. »

     

    La projection du film sera suivie d’une rencontre avec Michaël Dossin, co-créateur des jardins maraîchers de la Ferme de Desnié, qui répondra à toutes vos questions.

    Participation gratuite sur réservation  par mail :

    kathleen@galcondruses.be ou par téléphone : 085 27 46 17

     

    Adresse :

    Espace Coworking de Marchin : rue du Parc 5 –

    4570 Vyle-et-Tharoul

     

    Lien vers notre événement Facebook :

    https://www.facebook.com/events/648354732237285/

    Et vers le site du réseau des espaces-test :

    http://espace-test.be/2019/11/12/ici-la-terre/

  • ‎Ciné-débat sur la transition Aujourd'hui 2 décembre 2019

    Lien permanent

     

     

    Ciné-débat avec projection du film "Aujourd'hui" de David Islas présentant des initiatives de transition en Famenne.  En présence du réalisateur!
    Evénement gratuit - inscriptions souhaitées via energie@galcondruses.be ou au 0486/34.81.41

    Lundi 2 décembre 2019 de 20:00 à 23:00

    Rue du Centre 36, 4560 Clavier, Belgique

    GAL Pays des Condruses

    Ciné-débat sur la transition

  • Ciné-rencontre : Ici la Terre lundi 9 décembre 2019

    Lien permanent

    Une initiation à la permaculture qui va vous donner le goût des choses !


    « Luc Dechamps a posé sa caméra pendant une année dans la ferme-école de Desnié, sur les hauteurs de Spa. Dans cette véritable fourmilière humaine, il est allé à la rencontre d’hommes et de femmes qui nous font découvrir les différentes facettes de la permaculture. »

     

    La projection du film sera suivie d’une rencontre avec Michaël Dossin, co-créateur des jardins maraîchers de la Ferme de Desnié, qui répondra à toutes vos questions.

    Participation gratuite sur réservation  par mail :

    kathleen@galcondruses.be ou par téléphone : 085 27 46 17

     

    Adresse :

    Espace Coworking de Marchin : rue du Parc 5 –

    4570 Vyle-et-Tharoul

     

    Lien vers notre événement Facebook :

    https://www.facebook.com/events/648354732237285/

    Et vers le site du réseau des espaces-test :

    http://espace-test.be/2019/11/12/ici-la-terre/

  • Ciné-échange aujourd'hui 28 novembre 2019 à Nandrin sur le thème du harcèlement en milieu scolaire

    Lien permanent

    Le Plan de Cohésion Sociale (PCS) du Condroz et le CPAS de Nandrin inaugurent le 28 novembre prochain un cycle de « ciné-échanges » à destination d’un public adulte.

    Ces séances auront lieu dans la salle du Conseil de l’Administration Communale de Nandrin, Place Ovide Musin, 1.

    Les films seront choisis en fonction de thèmes de société dans la perspective ...

    • de rassembler les citoyens lors d’un moment agréable et sensé
    • de susciter un échange, une réflexion.

    Afin d’optimiser ces échanges, chaque séance-ciné sera soutenue par un intervenant extérieur en lien avec le sujet du film diffusé.

     

    Pour la première séance, le PCS du Condroz et le CPAS de Nandrin ont choisi le film « Wonder », réalisé par Stephen Chbosky. Un film qui permettra d’aborder la délicate question du harcèlement en milieu scolaire.

     

    Synopsis : C’est l’histoire d’un petit garçon différent des autres, portant sur son visage les stigmates de sa maladie. Son entrée à l’école soulève bien des questions et une certaine violence…

     

    Afin d’enrichir la soirée après la projection, le service OPEnAdo (dispositif provincial « Orientation-Prévention Enfants Adolescents ») sera présent pour répondre aux questions et susciter l’échange.

     

    Programme :

    18h : Accueil des participants et buffet sandwich.

    18h30 : Présentation du service OPEnAdo

    19h : Projection du film « Wonder »

    21h : Echanges sur le film.  

    Vous êtes les bienvenus à cet évènement qui marque le début d’une série de soirées enrichissantes. Si vous avez des questions, vous pouvez joindre Anabelle Gérard (PCS Condroz) au 0474/77 51 68.

     

    Le calendrier des prochaines projections sera établi après la première et diffusé via la page facebook du PCS Condroz et de la Commune de Nandrin, le site www.pcs-condroz.be et des supports papiers seront également distribués dans les communes et CPAS, écoles…

     

     

  • Ciné-échange jeudi 28 novembre 2019 à Nandrin sur le thème du harcèlement en milieu scolaire

    Lien permanent

    Le Plan de Cohésion Sociale (PCS) du Condroz et le CPAS de Nandrin inaugurent le 28 novembre prochain un cycle de « ciné-échanges » à destination d’un public adulte.

    Ces séances auront lieu dans la salle du Conseil de l’Administration Communale de Nandrin, Place Ovide Musin, 1.

    Les films seront choisis en fonction de thèmes de société dans la perspective ...

    • de rassembler les citoyens lors d’un moment agréable et sensé
    • de susciter un échange, une réflexion.

    Afin d’optimiser ces échanges, chaque séance-ciné sera soutenue par un intervenant extérieur en lien avec le sujet du film diffusé.

     

    Pour la première séance, le PCS du Condroz et le CPAS de Nandrin ont choisi le film « Wonder », réalisé par Stephen Chbosky. Un film qui permettra d’aborder la délicate question du harcèlement en milieu scolaire.

     

    Synopsis : C’est l’histoire d’un petit garçon différent des autres, portant sur son visage les stigmates de sa maladie. Son entrée à l’école soulève bien des questions et une certaine violence…

     

    Afin d’enrichir la soirée après la projection, le service OPEnAdo (dispositif provincial « Orientation-Prévention Enfants Adolescents ») sera présent pour répondre aux questions et susciter l’échange.

     

    Programme :

    18h : Accueil des participants et buffet sandwich.

    18h30 : Présentation du service OPEnAdo

    19h : Projection du film « Wonder »

    21h : Echanges sur le film.  

    Vous êtes les bienvenus à cet évènement qui marque le début d’une série de soirées enrichissantes. Si vous avez des questions, vous pouvez joindre Anabelle Gérard (PCS Condroz) au 0474/77 51 68.

     

    Le calendrier des prochaines projections sera établi après la première et diffusé via la page facebook du PCS Condroz et de la Commune de Nandrin, le site www.pcs-condroz.be et des supports papiers seront également distribués dans les communes et CPAS, écoles…