Artistes Nandrinois

  • Il est encore possible de réserver au Souper Rallye Dal Molin Nicolas le 12 octobre 2019 à Saint-Séverin

    Lien permanent

    Afin de finaliser ma participation au rallye du Condroz  ils organisent un sympathique souper a la salle de st Séverin Nandrin rue Engihoul 

    menu :

    adulte: 2 boulettes + frites = 12 euros
    enfant : 1 boulette + frites = 10 euros

    Suivi d'une soirée dansante .

    Réservation : 0493/305421 jusqu'au 10 octobre 2019

    Souper Rallye Dal Molin Nicolas

    Public
     · Organisé par Nicolas Dlm
  • Melanie Duchesne'S Band en concert samedi 2 novembre 2019 à vos agendas

    Lien permanent

     vivre un super concert en compagnie du groupe  Mélanie Duchesne's Band

    Répertoire pop rock œuvres originales et reprises

    Une soirée festive comme on les aime dans un cadre sécurisant . Toutes les places sont assises.

     

    Concert Melanie Duchesne's Band

    Public
     · Organisé par Libère T asbl
  • C'était Nandrin et son Bourgmestre aujourd’hui 2 octobre 2019 à l'émission 71 de RTL, le Bourgmestre a-t-il gagné ?

    Lien permanent
    Aujourd'hui mercredi 2 octobre 2019, et le mercredi est le jour des bourgmestres dans l'émission 71 de RTL animée par Jean-Michel Zecca .
     
    Nandrin les participants et leur Bourgmestre Michel Lemmens sur le plateau d'RTL .

    Jean-Michel Zecca ainsi que le Bourgmestre ont fait une sympathique présentation du Village et de ses richesses en patrimoines.

    Ainsi que des cadeaux représentatifs, avec une mise à l'honneur d'artistes vivants ou malheureusement disparus tragiquement du village.

    Le but est de gagné l'émission et les gains vont à une association,  pour Nandrin le Bourgmestre annonce le bénéficiaire sera l'organisateur du Nandrin Festival et grand feu.

    Organisation qui réunit entre 10 000 et 15 000 festivaliers .

    Le Bourgmestre ne laisse pas un grand doute sur l'issue du résultat de l'émission, et déclare que l'opposition lui dit toujours qu'il a réponse à tout.
     

    Un parcours sans faute avec pratiquement tout le public éliminé, sauf 71312287_438286406820700_1473974398791712768_n.jpgLaurent qui réalise depuis le début un parcours sans faute également comme le Bourgmestre.
     

    Le Bourgmestre  va-t-il  faire partie des réusites total du 71 ? 
     

    Que Nenni !!!  voila que le Bourgmestre chute sur la dernière question, Laurent le Nandrinois empoche les 2100 € , par contre l'organisation du Nandrin Festival devra se contenté de 690 €
     

    Mais ne dit-on pas le principal est de participer .
     
     
     

    71335920_404237323622299_6437535512843517952_n (2).jpg

    71912567_668289556999982_3902110936697143296_n.jpg

    71312287_438286406820700_1473974398791712768_n.jpg

    71907869_506902146814073_7842535296661979136_n (2).jpg

    Revoir la vidéo Clic ici 

     

    https://www.rtlplay.be/septante-et-un-p_8533/emission-du-02-10-c_12512053

     

  • Le 30 septembre 2011 David Guetta était à Nandrin, souvenir en photos ici !!!

    Lien permanent

    #LEGENDZREMEMBER En 2011, Legendz débarquait à Nandrin (Liège) avec le plus grand chapiteau d'Europe pour le concert de David Guetta !  

    L'Album photos de 2011 David Guetta à Nandrin Clic ici  

    getta.JPG

     

    Photo : SONY DSC

    Photo : Méga Méga Fuel

    Photo : Ouffff

    Photo : Interview de Michel Lemmens sur RTL

    Photo : David Guetta

    David Guetta met le feu 16.000 personnes vendredi soir, sur le site du Pery à Nandrin des chiffres !!!

    Voir l'album des photos clic ici

    Le compte à rebours est en marche pour la méga soirée The Legendz David Guetta à Nandrin

    Des photos de la soirée David Guetta The Legendz à Nandrin 30 septembre 2011

    Le matin suivant le Syndrome Festival et le The Legendz David Guetta

    Récapitulatif des dernières infos pour la soirée The Legendz David Guetta à Nandrin

    legendz.jpg

     

     

  • Avec son 1er album en tête des ventes, Jean-Baptiste Guégan, sosie vocal de Johnny, se fait un nom

    Lien permanent

    Il est venu au Nandrin Festival.

    Jean-Baptiste Guegan, quelque chose en lui de Johnny au Nandrin Festival

    Photo de Loris Demarteau 

    « Oui, je me devais de dire merci à Johnny »

     

    Jean-Baptiste, comment vivez-vous le succès fulgurant de « Puisque c’est écrit » ?

     

    Je le vis très bien ! Avec amour et plaisir. Et j’avoue : je suis un peu surpris par l’engouement que ça a pris. Ce succès-là n’a rien changé pour moi, c’est médiatiquement que ça change. Et puis, oui, financièrement aussi, il ne faut pas le nier ! (sourire)

    Sur cet album, il y a des chansons qui étaient dévolues à Johnny, et d’autres que Michel Mallory, son ancien auteur-compositeur, a conçues spécialement pour vous aussi, comme le titre « Merci »…

    Pour le titre « Merci », il fallait que je remercie Johnny pour m’avoir appris énormément de choses au cours de ma vie. Qui d’autre que Michel Mallory pouvait comprendre ça ? Ce n’est pas anodin, les changements qui se passent en ce moment… Bien évidemment, dans cet album, il y a des chansons que Michel avait écrites et que Johnny avait adoubées aussi, comme « Retourner là-bas », puisqu’il voulait enregistrer à nouveau à Nashville.

    Votre histoire avec Johnny, quand a-t-elle commencé ?

    Depuis que je suis tout gosse. Je ne me suis pas levé un matin en me disant : « Ah tiens, je vais faire ça ! ». Je pense que c’était écrit. Il m’a montré le chemin…

    Mais vous vous êtes trouvé beaucoup de points communs avec lui, non ? Un chemin de vie pas facile ?

    J’ai été très heureux dans mon enfance. Après, les circonstances de la vie ont fait que… Je suis très fier au final de ce qu’on a accompli. J’ai connu, comme beaucoup, des moments où j’étais dans le creux de la vague. J’ai vécu ça, la solitude, etc. Mais on trouve la force de se relever.

    Ces derniers temps, on a beaucoup évoqué le fait que certains, comme Laeticia, vous mettait des bâtons dans les roues. C’est difficile à affronter ?

    Oh, vous savez, quoi qu’on dise ou quoi qu’on fasse, il faut se battre au quotidien pour rester debout, pour rester au top. C’est comme ça qu’on avance, qu’on parvient à réussir…

    Johnny, vous ne l’avez jamais rencontré mais il savait que vous existiez, comme son meilleur sosie vocal…

    Oui, il savait que j’existais bien sûr mais Johnny, c’était un monde à part. Un monde inaccessible.

    Sur votre album, vous vous appelez tout simplement Jean-Baptiste Guégan, sans la mention « La voix de Johnny ». Exister par votre seul nom, c’est un objectif difficile à atteindre ?

    Non, ce n’est pas un travail compliqué, je l’accepte d’ailleurs volontiers. Mais on est en train de passer un cap. Je deviens un artiste à part entière et pas celui qui fait Johnny. C’est quelque chose d’important qui est en train de se produire. Mais je continuerai toujours à chanter du Johnny, en dehors de mes chansons à moi.

    Cette suite, comment l’envisagez-vous ?

    Si je pouvais faire une dizaine d’albums ! Et si Michel Mallory veut continuer à m’écrire des chansons, oui, volontiers ! Et si d’autres veulent aussi m’en proposer.

    Justement, Michel Mallory, qui connaissait Johnny par cœur dans les années 60 et 70, que vous a-t-il appris ?

    La sagesse ! C’est un sage qui m’a fait confiance, des liens d’amitié se sont créés. Il m’a tout raconté sur Johnny. On s’est rencontré par le biais d’un ami de sa femme qui lui a parlé de moi. Il a accepté de me rencontrer et je l’ai rejoint chez lui, en Corse. Là, on a beaucoup discuté, je lui ai parlé de moi, de Johnny et ça a matché ! Ça passe ou ça casse. Et ça a fonctionné !

    Par CHARLOTTE VANBEVER

    Source 

  • Renaud Rutten fête ses 30 ans de scène politiquement incorrects, une vidéo tournée à Villers le Temple avec des Villersois

    Lien permanent

    Renaud, ce sera une des plus grandes salles où vous vous serez produit, non ?

    J’ai créé ce spectacle au Country Hall à Liège devant 4.700 personnes. C’est comparable, mais si je fais 3.500 personnes à Charleroi, je serai ravi.

    C‘est vos 30 ans de scène que vous fêtez ?

    C’est long, j’ai 56 ans, je deviens vieux, mais ce ne sont pas encore mes adieux !

    Le meilleur et le pire moment de votre carrière ?

    Des bons moments, il y a eu notamment à l’époque où j’ai gagné le Festival du rire de Rochefort. Le pire, c’était une fois à Welkenraedt, je faisais une pièce pour un homme seul qui s’appelait « La solitude du gardien de but ». Je m’étais bien amusé à mettre en scène ces 2X45 minutes entrecoupées par une mi-temps avec un faux gazon sur scène et tout… Mais une pièce dramatique alors que j’étais dans « la bande de Contact » à la radio, ben, les gens ne m’attendaient pas là. Je ne l’ai jouée que deux fois, cette pièce… Ça arrive de tomber mal, c’est comme quand Pirette s’est mis à la chanson.

    Encore le sentiment d’être cantonné à un style ?

    Pas du tout. Là, j’ai mûri. Après, j’ai fait un truc sur les rapports entre un père et une fille ou une comédie policière interactive où les gens me font évoluer dans l’enquête au moyen de leur boîtier. Sans problème : les gens sont maintenant avec moi, même si le spectacle n’a pas la vocation à être drôle. Entre-temps, j’ai fait plein de trucs, comme « Braquo » ou « Zone blanche » à la télé, et des petits rôles dans « Dikkenek » ou « Le petit Nicolas ».

    Là, ça s’appelle « Mégalo Man Show ». Pour qu’on ne vous reproche pas… d’être mégalo ?

    C’est pour me foutre de ceux qui en sont de vrais. Les humoristes, on n’a pas inventé une fusée non plus. Il faut de l’autodérision. Je me pointe sur une petite Honda dont le moteur ne va pas… à côté de deux potes en Harley !

    C’est très belge, ça, non ?

    Exactement et je suis fier de ça, je revendique ma belgitude. Rire à ses dépens, un Belge le fait, un Français moins. Mais si les productions françaises s’intéressent de plus en plus aux acteurs belges, c’est aussi pour ça : on est moins « divas ».

    Avez-vous le sentiment d’être aussi libre qu’avant ?

    Monter sur scène, c’est un métier à risques, on n’est pas pilote de F1, mais on n’est pas comptable non plus. Quand on travaille avec une scie, il arrive qu’on se coupe ! Ce qui a changé, c’est les réseaux sociaux : certains profitent lâchement de l’anonymat pour déverser de la haine. On a traité Bigard de « porc » pour une blague qu’Alain Soreil et moi, on raconte aussi. Il m’arrive à présent de faire signer une charte à ceux qui viennent de me voir où ils s’engagent par exemple à ne pas porter plainte contre moi ou à ne pas m’en raconter une bien bonne après le show. C’est sur le ton de l’humour, mais ça dit quelque chose de notre époque. Ça fait référence aussi à ce qui est arrivé à Jean-Marie Bigard ou Laura Laune. On ne doit pas aller dans le politiquement correct, l’assistanat social et le regain de pudibonderie… Mais je reste persuadé quand je regarde le Grand Cactus que la liberté de ton, on l’a, faut juste la prendre.

    L’autre grande question, c’est le plagiat. Qu’on cherche des poux à Gad Elmaleh, vous comprenez ?

    Oui. On n’est pas des millions à faire ce métier ! C’est quand même dommage d’aller piquer des idées sans le dire. Moi aussi je raconte une blague de Coluche, mais je le dis ! On ne peut pas monter un meuble Ikea et puis prétendre être ébéniste, ça va pas ! Bien sûr, les spectacles de blagues, on sait ce que c’est, jamais je n’ai déposé une blague ! Et je n’ai aucun droit d’auteur dessus, normal, c’est un spectacle que j’ai écrit, mais qui est influencé par les autres…

     

    Par SAM CHRISTOPHE

     

    Source 

     

     

     

    Superbe vidéo tournée à Villers le Temple avec des Villersois clic ici

     

    Une vidéo d'annonce , tournée à Villers le Temple, avec la participation du café des Sports Sandrine et Renaud .

    Renaud Rutten s'est fait kidnapper !!!!!

    Libération prévue le 4 octobre au Dôme - Spectacles dans un show exceptionnel à Charleroi ! 
     Infos & Réservations : https://bit.ly/RenaudRuttenCharleroi 

    Source  Createvent

  • Loris Demarteau de Nandrin et Les Testeurs au Nandrin festival sur RTC en vidéo

    Lien permanent

    Le Nandrinois et les Testeurs ont découvert le Nandrin Festival de cet été 2019  

     

    https://www.rtc.be/video/culture/les-testeurs-nandrin-festival-2-_1502775.html

    Source RTC  https://www.rtc.be/video/culture/les-testeurs-nandrin-festival-2-_1502775.html#

  • Il a fait ses débuts sur le Blog !!! le voilà au journal La Meuse H-W

    Lien permanent

    Le jeune Nandrinois Loris Demarteau, rédacteur photographe que vous avez pris l'habitude de lire ou voir sur le Blog villageois .

     

    Signe la couverture de l'article sur le Festival de Modave , avec reportage photos ainsi qu'interview page 8 aujourd'hui 2 septembre 2019 du journal La Meuse Huy-Waremme.

    Kid Noize a fait vibrer Modave: il a avoué venir souvent à Huy…

  • Mattys, 10 ans de Nandrin, pose pour des publicités

    Lien permanent

    Il y a 3 ans, l’aventure commence pour Mattys, un Nandrinois scolarisé à l’école Saint-Martin. Âgé alors de 7 ans, il entre dans une agence de mannequinat à Bruxelles, Mini star. « La fille d’une amie était déjà entrée dans l’agence et posait pour des publicités. Elle m’en a parlé », nous explique Alexandra Seke, la maman de Mattys.

    « Je suis fier de moi et très content »

    C’est à ce moment que le petit se lance dans le mannequinat. « Depuis tout petit, notre fils aime les photos. Lorsqu’il était en âge de choisir, il était partant pour réaliser des shootings photos. Nous avons dû envoyer 3 clichés de lui sans artifice et la réponse positive de l’agence a été très rapide », ajoute Alexandra Seke.

    Quelques mois plus tard, les choses s’accélèrent pour Mattys. «J’ai fait mon premier shooting avec la marque JBC. J’étais impatient de découvrir comment cela se passait. Il y avait énormément de monde autour de nous mais tous étaient très gentils. Ils essayaient de nous déstresser », nous confie Mattys.

    Fier de ses débuts, le garçon âgé de 10 ans s’amuse de la situation avec ses amis. «Il arrive que des amis me disent dans la cour que je suis mannequin. Je suis fier de moi et très content », poursuit le Nandrinois.

    Maisons du Monde, JBC, Chaussea, le jeune garçon enchaîne les shootings photos pour les marques. Une expérience qui a changé Mattys. « Il était plutôt introverti. Cela lui permet de rencontrer des adultes et de s’ouvrir aux autres. Il est plus beaucoup plus à l’aise qu’au début. Il y trouve un certain épanouissement », explique Alexandra Seke.

    Lille, Bruxelles ou encore Paris deviennent des endroits dans lesquels Mattys se rend régulièrement pour poser. « Je peux voyager grâce aux shootings », se réjouit-il. Si le jeune garçon ne sait pas encore ce qu’il veut faire plus tard, une chose est sûre, il est passionné de mannequinat.

    A.D.

    PAR AMÉLIE DUBOIS

    Source 

     

  • Melanie Duchesne'S Band en concert samedi 2 novembre 2019 à vos agends

    Lien permanent

     

     

     

  • Loris Demarteau, originaire de Nandrin a retrouvé le portefeuille de Corine Bastide Disparue mercredi dernier, elle a été retrouvée vivante ce lundi soir

    Lien permanent

    Loris Demarteau, originaire de Nandrin a retrouvé le portefeuille de Corine Bastide. Ce mardi en matinée, le jeune homme s’est rendu à proximité du talus à Saint-Georges où l’on a retrouvé Corine. « Lorsque je suis arrivé près du fossé, où je voulais faire des photos pour un journal local, j’ai retrouvé les papiers de la dame. » Sans plus tarder, le jeune homme a rapporté sa trouvaille à la police. Le jeune Nandrinois nous a fait part de sa joie de savoir Corine hors de danger. « C’est une heureuse nouvelle ! C’est incroyable quand on sait qu’elle est restée 6 jours sans manger et pratiquement sans boire ». Le Nandrinois, passionné par le journalisme, essaie d’être au bon endroit, au bon moment dès qu’un événement se passe. Sa réactivité permettra à Corine de ne pas devoir faire toutes les démarches administratives nécessaires au renouvellement de ses papiers…

    A.D.

     

    Source 

  • Un Nandrinois gagne à 71 sur RTL aujourd'hui vendredi 26 juillet 2019

    Lien permanent

    Aujourd'hui vendredi 26 juillet 2019 , un nandrinois ( Philippe ) et deux autres personnes gagnent la cagnotte du 71 sur RTL .

    Émission animée par Jean-Michel Zecca à 18 h 30 jusqu'au journal de RTL TVi de 19 h 

    Pour voir ou revoir l'émission

    https://www.rtlplay.be/septante-et-un-p_8533/emission-du-26-07-c_12442949

    Source 

    Jeu télévisé "71" de RTL-TVI clic ici

    Groupe public

     

    1 phil.jpg

    2 ph.jpg

  • Sarah Bovy au micro pour Total Racing, Circuit de Spa-Francorchamps en vidéo

    Lien permanent

     

    TOTAL 24H Spa, en vidéo avec Louis et Sarah qui ont hâte de vous emmener à la découverte du circuit national et de sa course préférée ! 

     

    Total Racing,  à Circuit de Spa-Francorchamps.

     

    La  page Facebook de Sarah Sarah Bovy Racing Driver

    Sarah Bovy (Nandrin), pilote automobile

    Sarah Bovy (Nandrin) pilote automobile à la parole aujourd'hui samedi 9 mars à Huy

    Sarah Bovy, jeune femme qui a grandi à Nandrin sera dans la course des 24 h de Spa

     

    Interview de la Nandrinoise Sarah Bovy en vidéo

  • Notre Jeune reporter bénévole dans l'équipe du blog, Loris Demarteau, est diplômé , félicitations à lui

    Lien permanent

    Notre Jeune reporter bénévole dans l'équipe du Blog Sudinfo , Loris Demarteau , connu sur le Blog , pour les articles des rencontres avec les stars , articles sur les inondations à Nandrin ,le Nandrin Festival ,article également à risque, la venue des gitans ,interviews ,photos .
    Toujours à saisir la balle au bond.
    Finit une scolarité Brillante , le voici diplômé !!! 

    Au nom de l'équipe du Blog Sudinfo Félicitations à lui 

     

    Bonne route pour la suite 

    L 'Album Photos clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/le-nandrinois-loris-demarteau-rencontre-les-stars-a-liege/

    1 loris.jpg

     

  • Rencontre avec Woody Allen à Bruxelles par le Nandrinois Loris Demarteau

    Lien permanent

    C'était une première  depuis 10 ans que Woody Allen se produit à  Bruxelles à la clarinette.

    Une rencontre qui restera encore longtemps dans la mémoire de notre Nandrinois Loris Demarteau .

    Source  Loris Demarteau  clic ici Sur Facebook et Instagram

    Autographe et selfie 

    Les apparitions sur scène de Woody Allen sont rares en Europe.

    Un  concert improvisé, un large panel de chansons, hymnes et blues du   début du 20e siècle, inspirés par le travail d'artistes légendaires tels que Sidney Bechet, George Lewis, Johnny Dodds, Jimmie Noone et Louis Armstrong.

     

     

    Plus d'info 

     

     

  • Exposition de Charles Skorus artiste local à Nandrin en photos sur le Blog

    Lien permanent


    L'Art avait élu domicile pour le week-end sur la place de Nandrin, plus exactement dans la salle du conseil communal .

    Charles Skorus est passionné d’arts plastiques depuis toujours.

    L'artiste Nandrinois Charles Skorus a exposé son art dans la salle du conseil de l’Administration communale de Nandrin le week-end passé le 7 ,8 et 9 juin 2019 .

    Cet artiste local a plusieurs expositions à son actif.

    Le Nandrinois dessine depuis aussi longtemps qu’il peut s’en souvenir .


    Il a développé un intérêt sérieux pour la peinture il y a seulement dix ans.

    Conducteur de travaux dans la restauration et à la retraite il a toujours cultivé une sensibilité artistique.


    Constamment à la recherche d’un nouveau mode d’expression, le sculpteur prône la spontanéité.


    Il ne dessine rien au préalable et se laisse porter par son instinct, la sensibilité et l'humeur .
    Il a commencé très jeune, il sait aussi qu’il n’arrêtera pas de créer de sitôt : il avait dit dans une autre interview que  Sic « L’art, c’est une maîtresse qui vous oblige à toujours aller plus loin.
    Il dit être  animé par un besoin d’expression ».
    Que nous retrouvons dans de belles réalisations, par exemple, un personnage qui regarde vers le haut représente l’optimisme.
    Le boxeur, c’est la puissance.
    Les femmes aux courbes généreuses, c’est l’idée que j’ai de la féminité » dit-il .

    Les œuvres sont à découvrir sur son site internet : http://www.apon.be/ -

    L’Album photos clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/exposition-de-charles-skorus-artiste-local-a-nandrin/

  • Aujourd'hui 8 et 9 juin 2019 exposition à Nandrin de Charles Skorus artiste local

    Lien permanent

    « L’art est comme une maîtresse »

    Charles Skorus est passionné d’arts plastiques depuis toujours

    Charles Skorus montrera son art dans la salle du conseil de l’Administration communale de Nandrin au mois de juin 2019.

    Cet artiste local a plusieurs expositions à son actif. 

    Le Nandrinois Charles Skorus dessine depuis aussi longtemps qu’il peut s’en rappeler. Mais il a développé un intérêt sérieux pour la peinture il y a seulement dix ans.

     À 66 ans, ce conducteur de travaux dans la restauration à la retraite a toujours cultivé une sensibilité artistique. Constamment à la recherche d’un nouveau mode d’expression, le sculpteur prône la spontanéité. Il ne dessine rien au préalable et se laisse porter par son instinct. Si il a commencé très jeune, Charles Skorus sait aussi qu’il n’arrêtera pas de créer de sitôt : « L’art, c’est une maîtresse qui vous oblige à toujours aller plus loin. Je suis animé par un besoin d’expression ».

    Ses œuvres sont à son image : imposantes et marginales. Il s’agit souvent de personnages, hommes ou femmes, aux formes généreuses, voire disproportionnées.

    « Ces figures sont l’idée que je me fais d’un sentiment. Par exemple, un personnage qui regarde vers le haut représente l’optimisme. Le boxeur, c’est la puissance. Les femmes aux courbes généreuses, c’est l’idée que j’ai de la féminité », développe Charles. Et cette originalité fonctionne, même si les proportions énormes de ces sculptures rebutent parfois la clientèle de passionnés.

    Charles Skorus prépare une exposition en solo pour le mois de juin 2019.

    Elle devrait aussi se dérouler dans la salle du conseil, Place Ovide Musin à Nandrin.

    En attendant, ses œuvres sont à découvrir sur son site internet : http://www.apon.be/ -

    Article et photo de ESTELLE FALZON

    Source 

     

    Déjà 40 ans pour le club de Villers-le-Temple le club de céramique expose

    8j.jpg

     

  • Exposition à Nandrin 8 et 9 juin 2019 de Charles Skorus cet artiste local a plusieurs expositions à son actif

    Lien permanent

    « L’art est comme une maîtresse »

    Charles Skorus est passionné d’arts plastiques depuis toujours

    Charles Skorus montrera son art dans la salle du conseil de l’Administration communale de Nandrin au mois de juin 2019.

    Cet artiste local a plusieurs expositions à son actif. 

    Le Nandrinois Charles Skorus dessine depuis aussi longtemps qu’il peut s’en rappeler. Mais il a développé un intérêt sérieux pour la peinture il y a seulement dix ans.

     À 66 ans, ce conducteur de travaux dans la restauration à la retraite a toujours cultivé une sensibilité artistique. Constamment à la recherche d’un nouveau mode d’expression, le sculpteur prône la spontanéité. Il ne dessine rien au préalable et se laisse porter par son instinct. Si il a commencé très jeune, Charles Skorus sait aussi qu’il n’arrêtera pas de créer de sitôt : « L’art, c’est une maîtresse qui vous oblige à toujours aller plus loin. Je suis animé par un besoin d’expression ».

    Ses œuvres sont à son image : imposantes et marginales. Il s’agit souvent de personnages, hommes ou femmes, aux formes généreuses, voire disproportionnées.

    « Ces figures sont l’idée que je me fais d’un sentiment. Par exemple, un personnage qui regarde vers le haut représente l’optimisme. Le boxeur, c’est la puissance. Les femmes aux courbes généreuses, c’est l’idée que j’ai de la féminité », développe Charles. Et cette originalité fonctionne, même si les proportions énormes de ces sculptures rebutent parfois la clientèle de passionnés.

    Charles Skorus prépare une exposition en solo pour le mois de juin 2019.

    Elle devrait aussi se dérouler dans la salle du conseil, Place Ovide Musin à Nandrin.

    En attendant, ses œuvres sont à découvrir sur son site internet : http://www.apon.be/ -

    Article et photo de ESTELLE FALZON

    Source 

     

    Déjà 40 ans pour le club de Villers-le-Temple le club de céramique expose

    8j.jpg

     

  • Superbe vidéo tournée à Villers le Temple avec des Villersois

    Lien permanent

    Une vidéo d'annonce , tournée à Villers le Temple, avec la participation du café des Sports Sandrine et Renaud .

    Renaud Rutten s'est fait kidnapper !!!!!

    Libération prévue le 4 octobre au Dôme - Spectacles dans un show exceptionnel à Charleroi ! 
     Infos & Réservations : https://bit.ly/RenaudRuttenCharleroi 

    Source  Createvent

  • Exposition des tableaux de Jeanne Konings 15 et 16 juin 2019

    Lien permanent

    Exposition des tableaux de Jeanne Konings 
    Un petit aperçu sur sa page :Painting by J.K.

  • Exposition à Nandrin 8 et 9 juin 2019 de Charles Skorus cet artiste local a plusieurs expositions à son actif

    Lien permanent

    « L’art est comme une maîtresse »

    Charles Skorus est passionné d’arts plastiques depuis toujours

    Charles Skorus montrera son art dans la salle du conseil de l’Administration communale de Nandrin au mois de juin 2019.

    Cet artiste local a plusieurs expositions à son actif. 

    Le Nandrinois Charles Skorus dessine depuis aussi longtemps qu’il peut s’en rappeler. Mais il a développé un intérêt sérieux pour la peinture il y a seulement dix ans.

     À 66 ans, ce conducteur de travaux dans la restauration à la retraite a toujours cultivé une sensibilité artistique. Constamment à la recherche d’un nouveau mode d’expression, le sculpteur prône la spontanéité. Il ne dessine rien au préalable et se laisse porter par son instinct. Si il a commencé très jeune, Charles Skorus sait aussi qu’il n’arrêtera pas de créer de sitôt : « L’art, c’est une maîtresse qui vous oblige à toujours aller plus loin. Je suis animé par un besoin d’expression ».

    Ses œuvres sont à son image : imposantes et marginales. Il s’agit souvent de personnages, hommes ou femmes, aux formes généreuses, voire disproportionnées.

    « Ces figures sont l’idée que je me fais d’un sentiment. Par exemple, un personnage qui regarde vers le haut représente l’optimisme. Le boxeur, c’est la puissance. Les femmes aux courbes généreuses, c’est l’idée que j’ai de la féminité », développe Charles. Et cette originalité fonctionne, même si les proportions énormes de ces sculptures rebutent parfois la clientèle de passionnés.

    Charles Skorus prépare une exposition en solo pour le mois de juin 2019.

    Elle devrait aussi se dérouler dans la salle du conseil, Place Ovide Musin à Nandrin.

    En attendant, ses œuvres sont à découvrir sur son site internet : http://www.apon.be/ -

    Article et photo de ESTELLE FALZON

    Source 

     

    Déjà 40 ans pour le club de Villers-le-Temple le club de céramique expose

    8j.jpg

     

  • Exposition à Nandrin de Charles Skorus 8 et 9 juin 2019

    Lien permanent

    59932691_376015379936382_4415415204230201344_n.jpg

    Exposition à Nandrin de  Charles Skorus 8 et 9 juin 2019 

     

  • Loris Demarteau six ans plus tard le Nandrinois croise à nouveau Marion Cotillard

    Lien permanent

    Loris Demarteau est ce jeune Nandrinois passionné par les stars. Malgré ses 18 ans, il a croisé la route de 400 d’entre-elles. Dans sa collection de selfies, on trouve notamment Mariah Carey, Dany Boon ou Jean-Claude Van Damme.

    Certaines de ces vedettes ont cependant une place particulière dans son cœur, comme Marion Cotillard, qu’il a rencontrée alors qu’il avait 12 ans. La belle actrice française était en tournage dans son village, pour les besoins du film des frères Dardenne « Deux jours, une nuit ». C’était la première fois que le jeune Nandrinois rencontrait une star. 

    « À l’époque, elle avait été super sympa avec moi, se souvient le jeune homme, mais les conditions étaient un peu particulières. Nous nous étions croisés sur les lieux de tournage, de manière privée. J’étais curieux de savoir si elle resterait aussi accessible en public. »

    En rue avec Guillaume Canet

    À l’occasion de la sortie de la suite des « Petits Mouchoirs », le film réalisé par son époux Guillaume Canet, Marion Cotillard était à Bruxelles pour une avant-première il y a une dizaine de jours. Loris Demarteau s’est rendu sur place et a eu la chance de croiser les deux acteurs place Debrouckère, à proximité du cinéma.

    « J’ai montré à Marion une photo de nous deux lors du tournage à Nandrin, ainsi que le DVD du film 2 jours une nuit que je lui ai demandé de me dédicacer. Cela nous a donné l’occasion d’échanger quelques mots. Elle est souvenue du tournage à Villers-le-Temple. Ella dit qu’elle aimait beacoup la Wallonie, qui avait de beaux coins dans la région. Franchement, elle était très sympa. Guillaume Canet était aussi très accessible… » Les deux acteurs ont accepté de poser pour un selfie avec le jeune nandrinois.

    La maman de Loris Demarteau est une grande fan de Guillaume Canet.

     

     

    Elle n’a malheureusement pas pu être présente avec lui, à Bruxelles lors de sa rencontre avec l’acteur français. Son fils a donc demandé à Guillaume Canet s’il était d’accord d’enregistrer une petite vidéo pour saluer sa mamam et il a accepté ! « Ma maman était vraiment contente ! Cela lui a fait plaisir » ajoute le jeune homme.

    Lors de son périple à Bruxelles, le Nandrinois a également eu l’occasion d’apercevoir Dany Boon. L’acteur français assistait lui aussi à l’avant-première du film…

     

    Article par A.BT

    Source 

     

  • Une Nandrinoise et une Hannutoise championnes de pole dance

    Lien permanent

    Ce n’est certainement pas le sport le plus connu. C’est par contre l’un de ceux envers lequel le grand public à de nombreux préjugés. Pourtant, la pole dance, puisque c’est de ça qu’il s’agit, est bien loin de la connotation sulfureuse que certains lui prêtaient il y a quelques années à peine. Mêlant danse, acrobatie et gymnastique autour d’une barre, la discipline nécessite un entraînement intense et une précision de tous les instants pour sublimer les mouvements.

     

    En région liégeoise, ce sport se développe à la vitesse de l’éclair depuis trois-quatre ans maintenant. Les écoles se multiplient et celles-ci accueillent toujours plus d’élèves. Le « Graal » pour ces athlètes en herbe ou confirmés, ce sont les championnats de Belgique. Ceux-ci avaient lieu dans la magnifique ville de Gand ces vendredi et samedi. Avec, au programme, six catégories : pole exotique pro, pole exotique amateur, en duo, pole individuelle amateur, pole individuelle pro et hommes.

    Dès le premier soir, ce sont deux Liégeoises qui ont d’emblée donné le ton. Ainsi, la Française Romane Zorzetto, qui fréquence l’école « Pole plaisure » de Rocourt, est montée sur la plus haute marche du podium et est devenue championne de Belgique amateur de pole dance exotique.

    Quelques minutes plus tard, c’est Laurane Evrard qui soulevait le trophée, toujours en exotique, mais comme professionnelle cette fois. Une consécration pour celle qui a fondé l’école « Polessentiel » à Hannut. « Cela fait six ans que je fais de la pole, mais au niveau de l’exotique, où il y a quand même des techniques qui sont différentes, cela fait deux ans », confie la championne de 29 ans. Et de renchérir : « Participer à ce championnat était un challenge personnel. Revenir sur scène, avoir ce côté artistique, c’était déjà réussir mon pari. La victoire, c’est un peu la cerise sur le gâteau car ce n’était pas l’objectif principal. » 

    Cinq autres Liégeoises se sont ensuite distinguées dans les épreuves classiques de pole dance. Au niveau individuel, en amateur, le titre de championne nationale est revenu à Camille Desplat. Originaire de Paris, l’intéressée a étudié à Liège et est aujourd’hui logopède à Oupeye. Une médaille d’or qui représentait le second titre pour l’école rocourtoise de « Pole plaisure ». Qui en a très vite décroché un troisième !
    En effet, en catégorie « duo », la victoire a été décernée au binôme Morgane Halloy et Laura Albert. La première est nandrinoise, la seconde marchoise, mais toutes les deux s’entraînent sur les hauteurs de la Cité ardente.

    Sur le titre « Sand » de Nathan Lanier, le duo a subjugué le jury pour récolter le plus de points tant au niveau de la note artistique que technique. « On participait pour se faire plaisir, se challenger et goûter au grand frisson d’un championnat national. On n’avait pas l’ambition de faire un podium. On voulait juste faire une chorégraphie propre et aboutie », confie Morgane Halloy. Sa partenaire, Laura Albert, abonde : « C’est vraiment incroyable. Si ce podium est le nôtre, c’est grâce à celles et ceux qui nous ont conseillé et supporté pour relever ce challenge. »

     

     
     

    Juste derrière avec la médaille d’argent de la catégorie « duo », on retrouve deux autres jeunes Liégeoises, à savoir Manon Thyssen et Mara Matagne. La première citée évoque « une expérience qui donne envie d’en faire plus encore. » 


     

     

     

    Bien évidemment, après une telle moisson de médailles, Sophie Bouchet, patronne de « Pole plaisure » à Rocourt, on se dit évidemment « très fier » des athlètes qui ont « si bien représenté les couleurs de l’école ».

    Voilà en tout cas un triomphe qui aura le mérite de mettre en avant un sport exigeant pour lequel les « poleuses » liégeoises sont visiblement douées.

    GASPARD GROSJEAN

     

    Article complet avec photos clic ici 

    Egalement sur notre Blog de https://hannut.blogs.sudinfo.be/

  • Dans une démarche écologique, l’architecte d’intérieur nandrinoise, Marie Noëlle Godefroid, s’est associée avec un aérogommeur couthinois, Frédéric Collard

    Lien permanent

    Nandrin, Couthuin: ils relookent des meubles de pièces complètes

    Vous avez hérité de la cuisine équipée de votre mamy, de bonne qualité et fonctionnelle mais sombre et pas au goût du jour ? Vous avez déniché une vieille table et ses chaises assorties sur une brocante et ne savez pas comment les intégrer à votre intérieur ? Il vous reste à les relooker. Si un meuble seul reste à la portée de la plupart des bricoleurs, moyennant quelques cours au besoin, quand il s’agit de s’attaquer à toute une pièce, c’est une autre paire de manches. 

    Marie Noëlle Godefroid, architecte d’intérieur qui relifte des meubles depuis plusieurs années, a décidé de se spécialiser dans ces chantiers d’envergure. Pour cela, elle s’est associée avec le Couthinois Frédéric Collard, qui pratique l’aérogommage (projection d’un abrasif naturel à l’aide d'air comprimé à basse pression en vue du décapage ou nettoyage de surface) depuis un an. 

     

    Lui se charge de redonner l’aspect brut du bois, et elle s’occupe des finitions : peindre/huiler/cirer/patiner en fonction de la demande du client. Ils peuvent ainsi refaire tous les meubles d’une salle de bain, d’une cuisine, d’une salle à manger, une cage d’escalier, des portes etc., ou bien des meubles épars. 

    Écologique et économique

    « J’ai tenu une grande surface de décoration à Marche-en-Famenne jusqu’en 2003 où je redonnais vie à de nombreux meubles chinés ou qu’on m’apportait. Aujourd’hui, j’ai envie de repousser cet partie de mon travail, dans un souci d’économie circulaire. Pourquoi jeter des meubles qui n’ont rien? Avec un relooking, ils changent vraiment d’aspect et s’intègrent aux intérieurs contemporains », commente Marie Noëlle (surnommée Mano) Godefroid, Nandrinoise de 58 ans. Cette dernière se rend à domicile, choisit avec les clients les teintes les plus adaptées (et donne des conseils si nécessaire), le nouveau look peut aller du classique au plus excentrique. 

    Moderniser ses anciens meubles représente également un gain financier. « Nous travaillons sur devis, insiste-t-elle, mais pour donner une idée de prix, pour une acheter une cuisine neuve milieu de gamme, il faut compter environ 12.000 euros. Pour un relooking à 2 ou 3.000 euros, vous économisez donc 9 à 10.000 euros. » 

    La Nandrinoise donne aussi des cours de patine et de pochoir à son domicile, pour des petits groupes : 6 séances de 3 heures pour refaire un petit meuble que chaque participant apporte, à 30 euros la séance. Les prochaines dates seront annoncées sur la page Facebook « Espace DECO<UN». Infos au 0473/59.34.03. Pour l’aérogommage seul  : 0472/946.801 ou sur Facebook « Atelier Aérogommage<».

     

    Article par 

    PAR ANNICK GOVAERS

     

    Source 

  • Nos jeunes Condrusiens en route pour le «4L Trophy»

    Lien permanent

    Après plus de six mois de travail acharné, les six jeunes Condruziens, âgés de 20 à 25 ans, ont quitté ce mardi matin l’Athénée d’Ouffet pour relever le défi de participer à la 22e édition du rallye-raid automobile humanitaire, 4L Trophy.

     

    Axelle Godelet (20), Charles Godelet (22), Élise Deraux (23), Océane Hardenne (23), Loïc Dethier (21) et Gautier Maillen (25) sont en ce moment en route vers Bruxelles pour rejoindre les équipages belges au Cinquantenaire avant de prendre la route de Biarritz à bord de 3 Renault 4L entièrement rénovées par leurs soins pour le grand départ du 4L Trophy, le jeudi 21 février.

    À l’aube ce mardi, les six aventuriers étaient au pied d’œuvre pour terminer les derniers préparatifs et remplir les 3 Renault 4L de l’équipement nécessaire au voyage humanitaire et les fournitures scolaires destinées à l’association « Enfants du désert ».

     

    « Lundi soir , on a eu quelques pannes de dernière minute mais ça y est on est prêts. On a la boule au ventre mais l’impatience est encore plus forte », nous confiait Élise Deraux au moment du départ en compagnie de leurs familles. « C’est une aventure incroyable qui les attend et qui va leur permettre de gagner non seulement en maturité mais aussi d’aider leur prochain. C’est rare à notre époque que des jeunes se dévouent encore autant pour une si belle cause », insistait Claudine, la grand-mère de Loïc.

    À Bruxelles, les 3 voitures seront contrôlées une dernière fois avant de rejoindre les 1.300 autres équipages au départ à Biarritz. Pendant 10 jours, les six Condruziens parcourront près de 10.000 km en Renault 4L jusqu’au coeur du Maroc.

    4x4L du Condroz 

     

    Article  PAR LA.MA
     
    Photos source Facebook 
     
  • Le jardin Helena Nandrin dans le magazine « MON JARDIN & ma maison » de mars 2019

    Lien permanent

    Un honneur et quel bonheur pour Helena Wochen de voir son jardin immortalisé en page de couverture du magazine « MON JARDIN & ma maison » n° 710 de mars 2019 et en illustration du sommaire en page 4 ! 
    L’article est à découvrir en pages 20 à 27 dans la rubrique « Fou de Jardin ».

    Album photos clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/jardin-d-helena-nandrin/

     

    C'est aux portes du Condroz, situé dans le village de Nandrin en Province de Liège, que se situe ce jardin . 

    À l'origine de l'ancien parc du château de la Gotte . 
     
     Depuis 1995 que Helena oeuvre à la création des massifs fleuris.
     
    Les plantes de ce jardin  entouré de roses et de glycines parfumées ont été sélectionnées et choisies au gré de coups de cœur lors de visites de jardins et de pépinières en Belgique, Hollande, France et en Angleterre. 
     
    Cette terre s'est transformée en un jardin de fleurs où la pelouse rétrécit d'année en année au gré des plantations.
     
    Les sentiers permettent essentiellement de déambuler entre les massifs de fleurs vivaces, rosiers et arbustes qui structurent la composition et assurent une floraison harmonieuse du printemps à l'hiver.
     
     L'été, le jardin est embaumé par la floraison .
     
     Des chênes majestueux, plus que centenaires. 
     
    Les parterres sont riches de plus de 800 variétés de plantes qui modèlent ce jardin en perpétuelle mutation. 
     
    La visite est conçue comme une promenade longeant les limites du jardin. 
     
     L'arrière est divisé par un jeu de haies de hêtres pourpres. 
     
     La balade suit le dénivelé du terrain et nous amène à emprunter la pente naturelle qui dirige le promeneur vers des aires de repos.
     
    Helena en reçoit,explique,dirige les visiteurs avec un sourire qui illumine également l'endroit.
     
    Moment des plus agréables juste à côté de chez nous ici au parc de la Gotte de Nandrin.
     
    Félicitations pour cette passion
     
    Voir le Jardin d'Helena 
     
    Le jardin est situé à Nandrin à 25 km de Liège. Suivre la N63 en direction de Marche jusqu'au km 15,3 et tourner à gauche rue Le Sabot, puis prendre la première à droite : vous entrez dans le Parc de la Gotte. Le jardin se situe au n° 59. Éventuellement, vous pouvez préparer votre itinéraire avec Google Maps.
     

       Adresse : Parc de la Gotte, 59 à B 4550 Nandrin  - Informations et plan d'accès : www.jardindhelena.be   -

                                Contact : Helena WOCHEN - 0497/ 32.39.11  

     
     
     
    Article de JP 
     
  • Marine Jehaes, Erine Collard, Clara Bruggen et Sarah Delcommune qui est de Villers le Temple Nandrin ont amélioré le record francophone du 4x200m.

    Lien permanent

    Ce samedi à Gand, Marine Jehaes, Erine Collard, Clara Bruggen et Sarah Delcommune ont amélioré le record francophone du 4x200m.

    Les scolaires de la Team Gourmet ont réalisé un chrono de 1.45.64. Pour leur première sortie de l’hiver, les scolaires filles de Seraing ont frappé fort.

    Au terme d’une longue journée de compétition, elles ont remporté le 4x200m. Elles ont surtout amélioré le record francophone de la discipline dans leur catégorie en signant un chrono de 1.45.64. Marine Jehaes a mis l’équipe sur orbite. Erine Collard a pris le relais, avant que Clara Bruggen et Sarah Delcommune ne finissent le travail.

    « J’ai vu que le record francophone était envisageable », indique François Gourmet, l’entraîneur du relais sérésien. « On a donc décidé de n’aligner que des scolaires pour essayer de le battre. On a un peu établi l’ordre à l’improviste.

    J’ai juste mis les plus rapides au début pour prendre de l’avance. On doit se rabattre et c’est compliqué de dépasser en salle. » L’exploit est d’autant plus beau qu’il vient ponctuer une journée riche en performances. Avant le 4x200m, les filles de la Team Gourmet ont également disputé le 60m et le 200m.

    Marine Jehaes (7.84 et 25.36), Erine Collard (7.87 et 25.44) et Clara Bruggen (8.23 et 27.60) ont amélioré leurs records tant sur 60 que sur 200m.

    « La journée a été longue, mais elles ont eu le temps de récupérer », observe le coach. « C’est une excellente préparation en vue des championnats LBFA cadets-scolaires de ce weekend. »

    Samedi prochain, les Sérésiennes viseront plusieurs médailles.

    Marine Jehaes et Erine Collard sont en mesure de monter sur le podium francophone du 60 et du 200m. Le relais, remanié, devrait également briller. -

    Article de POL LONCIN

    Source