Arnaques

  • Les signalements relatifs à de faux bureaux de recouvrement explosent !!!

    Lien permanent

    Fausses factures impayées : les signalements ont triplé !

    Les signalements relatifs à de faux bureaux de recouvrement explosent ! L’an dernier, l’Inspection économique en a reçu 2.583, soit trois fois plus qu’un an auparavant, selon les chiffres communiqués par la ministre de l’Économie, Nathalie Muylle. Leur méthode est la suivante : ils vous contactent pour la location d’une maison, un voyage bon marché ou encore des réductions pour des produits. Vous ne signez aucun contrat mais vous acceptez de recevoir des informations sur l’offre. Et quelques mois plus tard, on vous réclame une facture impayée de quelques centaines d’euros. Parfois, il n’y a même pas de contact préalable mais juste l’appel réclamant le paiement d’une soi-disant facture impayée.

    Chaque année, la pratique fait des victimes. En 2019, le préjudice financier se chiffrait à quelque 164.622,9 euros. Là aussi, la hausse est considérable puisqu’en 2018, il n’atteignait pas les 14.000 euros. Il faut toutefois préciser que ce montant ne représente certainement que la partie émergée de l’iceberg, les plaignants ne mentionnant pas toujours leur préjudice.

    Suite aux signalements, 55 contrôles ont été effectués et 5 procès-verbaux ont été dressés. Cela peut paraître peu face au nombre de signalements, d’autant que les contrôles et procès-verbaux étaient plus nombreux par le passé. Mais il convient de souligner que certains signalements peuvent concerner le même faux bureau de recouvrement. Lorsque c’est le cas, un seul contrôle est réalisé. Quant aux procès-verbaux, la Belgique doit malheureusement se limiter à son territoire. Or, de nombreuses arnaques ont lieu au départ d’autres pays, et notamment des Pays-Bas. Et dans ce cas, il n’est pas possible de dresser procès-verbal.

     

    Vérifiez avant de payer

    Au niveau de l’Inspection économique, on s’attelle surtout à faire en sorte que les faux bureaux de recouvrement ne puissent plus sévir en Belgique. Cela passe alors par un blocage du numéro de téléphone ou de l’adresse e-mail.

    Lorsque vous êtes contacté par un prétendu bureau de recouvrement, le SPF Économie conseille tout d’abord de vérifier si vous connaissez l’entreprise ou si vous y avez une dette à régler. Il est également important de s’assurer que le bureau de recouvrement est bien enregistré auprès du SPF Économie. S’il ne l’est pas, « ne payez surtout pas la facture » !

    Si vous avez déjà payé, le mieux est de prendre contact directement avec votre banque et de signaler les faux bureaux de recouvrement via pointdecontact.belgique.be. N’oubliez pas non plus de faire une déposition à la police. Revoir la couleur de son argent est cependant loin d’être garanti. Mieux vaut donc prévenir que guérir.

    Article et rédaction par SA.B.

    Source

  • Attention !!! Ils proposent de tester COVID-19 les personnes âgées à leur domicile !!!

    Lien permanent

    De faux infirmiers proposent de faux tests Covid-19

    Ils proposent de tester les personnes âgées à leur domicile. Une fois chez elle, l’un prépare le prétendu test pendant que l’autre fouille les lieux à la recherche d’objets de valeur et de numéraire. La ruse ne connaît aucune limite mais il faut bien admettre que les malfrats redoublent d’imagination pour coller au mieux à l’actualité et ainsi tirer profit d’une situation sanitaire compliquée.

    En effet, le Covid-19 a secoué le pays depuis un peu plus de trois mois et les personnes âgées ont payé un lourd tribut au virus. En jouant sur cette peur de la maladie, certains esprits retors ont développé un véritable business de la crainte. « Un peu partout dans l’arrondissement judiciaire de Liège, les services de police ont constaté un nouveau type de vol par ruse », signalait la police fédérale. « Des personnes font du porte à porte. Elles se présentent comme étant infirmière et infirmier en proposant de réaliser, sur place, des tests de dépistage du Covid-19. »

    Repérage

    Il est évident que les personnes ciblées étaient très souvent des personnes âgées et isolées. Elles avaient, plus que probablement, été choisies lors de missions de repérage. « Une fois introduits à l’intérieur des habitations, l’un des malfrats attire alors l’attention de l’occupant de la maison en préparant le pseudo-test de dépistage du Covid-19. Pendant ce temps, son ou ses complices en profitent pour fouiller les lieux et dérober des objets de valeur, des bijoux ou du numéraire avant de prendre la fuite. »

     

    Lorsque les personnes âgées réalisent que la situation est bizarre, le dernier « infirmier » prend congé. Il ne reste alors à la victime qu’à effectuer le tour de son habitation pour vérifier ce qui a disparu et a appeler les policiers pour déposer une plainte.

    Et la police fédérale de préciser : « Nous vous rappelons qu’en aucun cas des spécialistes de la santé ne peuvent démarcher la population pour réaliser ce type de test. Nous vous recommandons la plus grande vigilance si vous êtes confrontés à de tels individus. Refusez donc le test et surtout ne permettez à personne de pénétrer chez vous. Assurez-vous, ensuite, que ces personnes ne peuvent entrer dans la maison à votre insu, par une fenêtre laissée ouverte, par exemple. Enfin, prévenez immédiatement votre police locale ! »

    Plusieurs cas

    Le message de la police fédérale a été relayé par plusieurs zones de police afin de mettre en garde la population. Plusieurs vols ou tentatives de vols par ruse ont été signalés au cours des dernières semaines dans l’arrondissement de Liège.

    Article et rédaction par A.B.

    Source

  • Attention vigilance et prudence Le secteur bancaire constate une recrudescence des escroqueries par téléphone

    Lien permanent

    Le secteur bancaire constate une recrudescence des escroqueries par téléphone.

    « Le phénomène s’est répandu et répété ces dernières semaines », précise un porte-parole de la fédération sectorielle Febelfin.


    Jusqu’ici, les fraudeurs envoyaient surtout des messages par divers canaux (emails, SMS, médias sociaux,
    WhatsApp, etc.) pour approcher leurs victimes.

    « Ils le font désormais de plus en plus souvent par téléphone », affirme Febelfin.


    « L’escroc se fait passer pour un employé de la banque du client et opère alors selon deux scénarios : il annonce au client que sa banque rencontre des problèmes de sécurité et lui demande de transférer son argent vers un compte ’sûr’; il demande au client ses codes bancaires et pille ainsi lui-même le compte de sa victime. »

    Febelfin rappelle qu’une banque ne demande jamais de codes bancaires par téléphone et n’appelle jamais ses clients pour leur demander de transférer de l’argent.

    Source

     

  • Attention Extrapharm Nandrin victime une nouvelle arnaque !!!

    Lien permanent
    Extrapharm Nandrin

    Attention à tous

    Une fausse page et un nouveau profil essaient une nouvelle fois de se faire passer pour nous en vous faisant croire que vous avez gagné le concours !!

    Ne cliquez pas sur le lien ! 
    Ne partagez jamais vos données personnelles telles que compte bancaire, adresse, etc ! 
    Nous tentons de régler ça au plus vite.

    Lors de nos concours, les lots sont toujours à retirer à la pharmacie en personne et nous ne vous demandons jamais d'informations personnelles !

    Soyez prudent et désolée à tous pour le dérangement.

    Bonne semaine à tous 
    L'équipe Extrapharm

    Extrapharm Nandrin

     

     

  • Votre Blogueuse n'a pas la prétention d'une comparaison avec un grand journaliste (Sacha Daout )!!! mais à mon niveau je comprend mieux !!!

    Lien permanent

    Depuis presque 10 ans, j'anime ( j'informe) avec le blog Villageois sur Nandrin et le Condroz, Blog qui depuis des années est souvent très souvent numéro un des Blogs Villageois de chez Sudinfo, le mois de mai 2020, le Blog Villageois Nandrin à fait plus de 100.000 sessions !!!! quand les autres blogs tout aussi méritent font 60000 sessions .

    Je ne vais pas rentrer dans un savent calcul; juste vous dire que le blog a obtenu des millions de visites !!!

    J'ai souvent eu des coups bas !!!

    Censures ,menaces, sur ma personne et ma famille !!! parfois même en raison d'une publication dans le journal dont je n'ai aucun pouvoir, je ne suis pas journaliste, juste Blogueuse !!!

    Pendant longtemps, j'ai subi souvent de la rétention d'information, je fait au mieux pour donnée de l'information rapide , afin d'informer ,d'avertir etc le tout gratuitement .

    La semaine passé, avec rapidité vous avez été averti du manège de personnes, malhonnêtes se présentent au nom de l'IDEN, ou pendant le week-end de la fête des pères l'installation des gens du Voyage .

    Justement !!! en voici la raison de mon article !!!

    Quand , j'informe d'une situation dans le village, je ne suis pas responsable de votre compréhension , ni de vos réactions .

    Mon article , annoncent la présence des gens du voyage sur les implantations du Foot de Nandrin, était une information !!!

    Un habitant m'a fait un procès d'intention publiquement sur un groupe Facebook local, en prétendant que je faisais un appel à la haine etc, lorqu' il n'est nullement question de tels propos dans l'article. (juste une interprétation de cette personne )

    La même personne s'attaquent à l'enseigne du Blog à savoir Sudinfo, Sic" le Blog information de caniveau " etc !!!

    J'en passe d'autre sur l'enseigne SI

    Oui je suis nul en orthographe,oui j'ai d'autre défaut , il me semble pourtant que même si les mots sont mal orthographié, ils sont du moins comprit .

    J'ai souvent baissé les bras face à de tels personnages !!!

    D'autres par leurs harcèlements, mon rendu service, j'ai découvert une vie meilleur. 

    J'en profite pour dire MERCI .

    Je me remettais souvent en question, trop souvent , puis aujourd'hui, je découvre l'interview de Sacha Daout dans le journal Sudinfo , que je partage ici dans mon billet du jour !!!

    Et waouhhh, je vais voir l'avenir différemment,  car quand un vous agresse, des milliers, que dis-je, des millions d'autres lecteurs sont satisfait!!!

    Merci à eux!!! les rageux, si mes informations vous perturbe !!! régler le problème avec votre conscience , j'ai peut-être mis le doigts sur une de vos lacunes.

    Vouloir plaire à tout le monde, c’est déplaire à soi-même !!!

    Si une personne ne vous apprécie pas, il est de son droit de ne pas vous regarder ou de s’éloigner de vous si elle le désire.

     Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, ni tolérer l’intolérable.

    Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui.

    Quand on fait de grandes choses, il est difficile de plaire à tout le monde.

     

    Sacha Daout, l’homme de la crise à la RTBF: «On a menacé de mort mes enfants!»

    Sic"

    Vous étiez en fait un peu le bouclier entre certains téléspectateurs et le monde scientifique (et politique)…

    Certains attendaient aussi des réponses qui auraient permis d’alimenter la théorie du grand complot. Cette émission devait dire la vérité. Quand c’était très grave, il fallait le dire, quand c’était rassurant aussi. Mais le simple fait d’essayer d’être un peu rassurant même dans les moments les plus durs ne devait pas masquer le reste et on ne masquait pas ! Mais les insultes, elles, arrivaient : « Toi, tu protèges le gouvernement etc. » Autant dans « À votre avis » et comme débatteur dans « C’est vous qui le dites » je suis habitué aux critiques, mais là, être menacé, personne n’y est préparé, encore moins quand ça touche tes enfants !"

    Sacha Daout interview 

    On peut dire que vous avez été l’homme de la situation, à la RTBF, pendant toute cette crise ? Ou bien que vous avez été mis à toutes les sauces ?

    Je ne dirais pas que j’étais l’homme de la situation… En fait c’était une succession de hasards. Pour « Questions en prime », j’étais dispo parce que « À votre avis » s’arrêtait et qu’on voulait garder un lien avec le public. Mais je n’ai pas eu l’impression d’être mis à toutes les sauces. J’étais là et content d’avoir été là, de ne pas avoir été touché par le virus et d’avoir pu continuer mon boulot.

    Avec « Questions en prime », tous les jours, vous avez gagné en popularité.

    Ce n’était pas l’objectif recherché pour moi en particulier mais, pour l’émission en général, de voir que les gens posaient de plus en plus de questions, et nous félicitaient pour cette émission... Forcément qu’il y a une popularité en plus quand tu fais des émissions qui réunissent plus de 600.000 téléspectateurs. Même s’il y a toujours cette minorité de gens qui passent leur journée à insulter. À ça, j’étais moins préparé…

    Moins préparé aux insultes ?

    Je ne suis pas préparé aux insultes, aux menaces ! La différence c’est que les messages insultants que je reçois quand je présente « À votre avis », c’est « Salaud de libéral ! » ou « Salaud de socialiste ! » et parfois pour la même émission ! Pour une même émission, on me traite des deux, ça, ça va ! Mais dans « Questions en prime », les messages d’insulte touchent à quelque chose de plus privé. Quand on démontre avec des scientifiques qu’en période de confinement, quand on est dans son jardin, chez soi, on ne doit pas porter son masque mais qu’il sera utile en période de déconfinement, eh bien, ce discours-là a déclenché une espèce de colère et de haine incroyables. Là, on ne me traite plus de « sale gauche » ou de « sale droite », mais on m’envoie des messages du style : « On souhaite que te gosses crèvent du Covid, et on n’hésitera pas à venir leur tousser dessus si un jour on les croise dans la rue ! » Ça, c’est un degré de violence encore supérieur ! Il y a eu aussi une volée le jour où on a dit avec les experts que la chloroquine ne donnait pas des résultats à 100 % sûrs et certains. Et là, à nouveau, j’ai reçu : « Pourvu que t’en crèves ! »…

    Vous étiez en fait un peu le bouclier entre certains téléspectateurs et le monde scientifique (et politique)…

    Certains attendaient aussi des réponses qui auraient permis d’alimenter la théorie du grand complot. Cette émission devait dire la vérité. Quand c’était très grave, il fallait le dire, quand c’était rassurant aussi. Mais le simple fait d’essayer d’être un peu rassurant même dans les moments les plus durs ne devait pas masquer le reste et on ne masquait pas ! Mais les insultes, elles, arrivaient : « Toi, tu protèges le gouvernement etc. » Autant dans « À votre avis » et comme débatteur dans « C’est vous qui le dites » je suis habitué aux critiques, mais là, être menacé, personne n’y est préparé, encore moins quand ça touche tes enfants !

    Qu’avez-vous fait ?

    Je n’ai plus répondu. Je ne suis pas allé à la police car, pour moi, c’est l’œuvre de demi-dingues. Mais ça te touche, ça te marque. Tu te dis quand même qu’il y a des gens qui souhaitent de te voir crever ! Ça a été crescendo, au fur et à mesure de la tension et de la nervosité de la population. Je ne comprends pas comment, en 2020, des gens prennent leur clavier pour menacer quelqu’un !

    Être populaire, vous en rêviez petit ?

    Je voulais deux choses petit. J’avais deux images quand je m’endormais. D’abord, gagner une Coupe en tant que joueur de foot pour le Standard. Je marquais le but de la victoire dans un stade en folie ! Je n’ai finalement pas marqué ce but, mais quand j’ai travaillé au Standard (comme directeur de la communication), on a gagné une coupe de Belgique et ça a été des images incroyables ! L’enfant que j’étais s’est un peu dit : « Tiens, j’y suis ! » Le 2e truc, c’est que je rêvais d’être un artiste, un comédien. Je pense que ce qui m’a donné ce goût-là, c’est quand je suis allé voir un spectacle de Guy Bedos avec mes parents. J’étais fasciné. Je suis ressorti de là en me disant : « Qu’est-ce que j’aimerais bien être un jour sur scène ! Et passer à la télévision ! »

    Mais comment avez-vous bifurqué vers le journalisme ?

    Assez bizarrement. Gamin, j’avais un enregistreur et je ne loupais aucune des émissions de foot en radio. Et je me suis mis à les imiter. Je commentais des matchs de foot imaginaires et je m’enregistrais. C’était le journalisme sportif à la base… Et j’ai commencé à Canal C.

    Le sport aujourd’hui, quelle place occupe-t-il dans votre carrière ? Parlons franchement : le poste de directeur des sports à la RTBF, longtemps occupé par Michel Lecomte, est ouvert depuis plusieurs mois. Vous étiez cité parmi les possibles successeurs.

    Michel Lecomte, symboliquement, le remplacer, aurait été quelque chose de très fort. Il a été le 1er journaliste à m’avoir emmené dans un stade de foot, c’était un derby, Standard-FC Liège. Et voilà que Michel s’en va, figure historique de la RTBF : il aura un successeur mais ne sera pas remplacé. Il y a une nuance. Alors oui, j’ai regardé l’appel d’offres. Je me suis demandé si j’y allais ou pas. La crise Covid commençait à arriver. Et j’ai eu le sentiment que c’était quelque chose qui n’était pas pour moi. Peut-être que je manque d’expérience de terrain en journalisme sportif, il y a eu deux ou trois signaux. Le signal ultime pour ne pas y aller a été un matin, au réveil. Je me suis dit : « Je suis heureux ». C’est peut-être d’un optimisme béat mais c’est comme ça. J’ai la plus belle des chances : je suis heureux ! Quand je vois mes potes, quand je suis au boulot – j’ai une amitié franche avec François De Brigode, on travaille avec un vrai esprit de groupe à l’info –, j’ai des enfants fabuleux… Si on m’avait permis de choisir ma vie, à deux ou trois détails près, j’aurais choisi celle-là ! (sourire) Donc, les petites ambitions personnelles. Je ne réfléchis pas à ce que je voudrais être dans un an ou deux.

    À quoi ressemblera votre été après la fin d’« À votre avis » et le dernier « Questions en prime » le 30 juin ?

    Je prends un mois de vacances pendant lesquelles je ne veux plus rien entendre… si ce n’est le bruit d’un barbecue et d’une piscine. Et ensuite j’aurai 2 semaines de présentation au JT.

     

    Article et rédaction par  Charlotte Vanbever

    Source

  • Attention soyez vigilants, Cyber-pervers : plusieurs victimes wallonnes !

    Lien permanent

    Plusieurs centres de PMS, en Fédération Wallonie-Bruxelles, ont décidé d’envoyer un courrier aux parents de jeunes âgés de 13 à 16 ans, pour les mettre en garde : début juin, un pervers avait profité de la naïveté de plusieurs jeunes filles d’établissements scolaires du Brabant wallon, les invitant à passer une visite médicale virtuelle afin qu’elles puissent s’inscrire à l’école.

    En prétextant que les visites médicales classiques étaient rendues impossibles en raison de la crise du coronavirus, l’individu qui se présentait comme médecin, était parvenu à « ausculter » plusieurs jeunes filles à distance, en les invitant à se dénuder devant la caméra de leur ordinateur.

    Au moins deux plaintes ont été déposées à la police de Braine-l’Alleud, et une enquête a été ouverte dans le Brabant wallon.

    On a appris, ce vendredi, que ce cyber-pervers avait fait d’autres victimes en Wallonie : des faits ont notamment été rapportés en province du Luxembourg, nous confirme-t-on à bonne source. Un magistrat y a d’ailleurs été désigné également pour suivre l’enquête.

    Pris comme prétexte par cet individu pour arriver à ses fins, des centres PMS de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont envoyé un courrier aux parents d’élèves susceptibles d’être confrontés à ce type d’agissements.

    « Personnellement, nous n’avons pas eu de cas chez nous, mais pour appeler à la vigilance des parents, nous avons préféré envoyer ce courrier », explique l’infirmière du PMS de Seraing, Manorama Pirschel. « Avec internet, tout le monde peut être touché, même si les faits se passent dans une autre région ».

     
    Une mise en garde appréciée, qui rappelle l’importance d’être vigilant quant à l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux par les plus jeunes.
    « Les escrocs jouent, en cette période de covid, sur l’inquiétude des citoyens », estime Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale, qui constate une hausse de cyber-criminalité ces derniers mois.
    « Avec des pervers sexuels, on peut se retrouver ensuite dans des situations de chantage, où les victimes sont menacées que l’on dévoile les images prises si elles ne font pas telle ou telle chose, ou si elles parlent ».

    Article et rédaction par L.P.

    Source

    aro.jpg

  • Mise en garde !!! attention !!! il n'y a pas de visites médicales virtuelles!!! soyez vigilants !!!

    Lien permanent

    Source info

    Athénée Royal Ouffet

    Le CPMS informe 

    Attention, avertissement du CPMS

     

     

    aro.jpg

     

  • Non, votre smartphone ne vous trace pas à votre insu

    Lien permanent

    Ces derniers jours, vous avez certainement vu circuler sur les réseaux sociaux une publication affirmant qu’une option de traçage du Covid-19 avait été téléchargée automatiquement sur votre téléphone, sans votre accord.

    «Attention, l’État vous suivit de près. Il a demandé à Google et Apple d’installer sur votre téléphone une application de traçage.

    Il suffit d’aller dans vos paramètres, de cliquer sur l’onglet ‘Google’ et vous découvrez la supercherie.

    Apparaît alors ‘Notifications d’exposition au Covid-19’.

    C’est ainsi que les autorités belges, européennes et internationales vous suivent à votre insu. Voici la démarche à suivre pour tout désactiver.

    Faites-le de suite pour arrêter ce vol de notre vie privée!», affirme l’un de ces posts.

    Des publications sur les réseaux sociaux qui disparaissent puisque Facebook les supprime petit à petit.

    Mais, cela n’empêche pas les internautes de republier de nouveaux messages.


    FAUSSES INFORMATIONS

    Si Facebook fait la guerre à ces informations, c’est parce que tout est faux. Si vous allez dans vos paramètres vous trouverez bien cet onglet sur les notifications (pourGoogle) ou les journalisations (pour Appel) des expositions au virus mais cela n’a activé aucun traçage de votre téléphone.

    Aucune donnée n’est donc transmise aux États ou aux autorités sanitaires.

    Cette nouvelle fonctionnalité est arrivée sur votre téléphone lors d’une mise à jour automatique des Google Play Services ou via une nouvelle version du système d’exploitation.

    Google et Appel vous proposent ici un service mais ils ne l’ont pas pourtant autant activé à votre insu.


    TÉLÉCHARGER UNE APPLI

    Pour activer ce dernier et recevoir les notifications liées au tracing, il faut en effet télécharger une application développée par un État.

    C’est aujourd’hui le cas en France et en Italie par exemple.

    En Belgique, une telle application n’a encore vu le jour.

    Soyez donc sans crainte!

    Contrairement à ce que vous pourrez lire sur le net, il ne s’agit donc aucunement d’une installation par défaut d’une application de traçage sur votre téléphone.

    Article par ALISON VERLAET

    Source

  • Des coupons de Mediamarkt, Lidl ou encore Colruyt qui circulent sur les réseaux sociaux: il s’agit d’une arnaque !!! Soyez prudents !!!

    Lien permanent

    Faites attention à ces «coupons» de Mediamarkt, Lidl ou encore Colruyt qui circulent sur les réseaux sociaux: il s’agit d’une tentative de phishing!

    Ces faux coupons sont partagés en masse sur Facebook

    Soyez vigilants si vous voyez passer ce message sur Facebook.

    Des utilisateurs du réseau social ont relayé un lien qui permettrait de recevoir un coup de 140 euros dans diverses enseignes à condition de repartager le lien sur le réseau social.

    Il s’agit en réalité d’une tentative de phishing qui dure depuis longtemps déjà. Cette arnaque concerne en particulier les enseignes Colruyt, Lidl mais aussi Mediamarkt.

    Cette dernière a d’ailleurs partagé une mise en garde ce mercredi sur sa page Facebook.

    « Ne vous laissez jamais persuader de partager des informations privées ou de verser de l’argent », prévient l’enseigne.

    Source

     

  • Message important de l'Intercommunale de Distribution d'Eau !!! attention soyez très vigilants !!!

    Lien permanent

    Attention !

    Des individus qui ne font pas partie de nos services contactent nos abonnés afin d'accéder à leur habitation.

    Restez prudents et dans le doute, vérifiez leur identité en contactant

    immédiatement  au bureau !!!

    +32 (0)4 247 20 24

    + 32 (0)4 247 20 25

    Dans le doute, vérifiez l'identité de la personne en contactant immédiatement le bureau de l'IDEN (Intercommunale de Distribution d'Eau de Nandrin, Tinlot et environ) en appelant le 04 247 20 24. Le cas échéant, exigez de voir sa carte de service et le véhicule de la société pour laquelle l’agent prétend être habilité.

    Même s'il le demande, ne donnez jamais d’argent à votre visiteur: un agent de la compagnie d’eau, de ou d’électricité ne réclame jamais de liquide (même pas pour son déplacement ou une facture en souffrance).

    Fontainiers

    +32 (0)479 58 98 00
    Service de garde 24h/24 et 7j/7 en cas de problème technique urgent

    idenandrin@skynet.be

    L'IDEN produit et distribue de l'eau potable dans les communes suivantes :
    - Nandrin (Fraineux, Nandrin, Saint-Séverin, Villers-le-Temple, Yernée)
    - Tinlot (Abée, Fraiture, Scry)
    - Modave (Outrelouxhe)
    Plus d'info sur le territoire desservi
    Secrétariat

    +32 (0)4 247 20 24 + 32 (0)4 247 20 25

    Source

    http://iden-eau.be/

     

  • Attention !!! Communication importante de l'IDEN NANDRIN !!! Soyez Vigilants

    Lien permanent

    Attention !

    Des individus qui ne font pas partie de nos services contactent nos abonnés afin d'accéder à leur habitation.

    Restez prudents et dans le doute, vérifiez leur identité en contactant

    immédiatement  au bureau !!!

    idenandrin@skynet.be

    L'IDEN produit et distribue de l'eau potable dans les communes suivantes :
    - Nandrin (Fraineux, Nandrin, Saint-Séverin, Villers-le-Temple, Yernée)
    - Tinlot (Abée, Fraiture, Scry)
    - Modave (Outrelouxhe)
    Plus d'info sur le territoire desservi
    Secrétariat

    +32 (0)4 247 20 24 + 32 (0)4 247 20 25

    Source

    http://iden-eau.be/

     

  • Attention arnaque !!! Soyez vigilants !!!

    Lien permanent

    Une info de  Zone de police du Condroz

     

    !!! ATTENTION ARNAQUE !!!
    Il circule actuellement, sur les médias sociaux et par e-mail, un message promettant un coupon gratuit de 140 € de chez Colruyt à la condition de partager un lien.


    Contact a été pris avec le Groupe Colruyt ou il nous a été confirmé qu'il s'agissait d'une arnaque !!!
    Alors merci de ne pas cliquer sur ce type de message si vous en avez reçu un, ni sur aucun lien si vous l'avez tout de même ouvert et SURTOUT, ne partagez pas ce type de message !!!


    Une bonne astuce: toujours se méfier lorsque une offre est trop alléchante 
    Vérifiez vos sources et ne pas hésiter à contacter l'enseigne d'où proviendrait "l'information" via son site officiel (exemple pour Colruyt: www.colruytgroup.com).

    Zone de police du Condroz

  • Attention si vous avez téléchargé cette application sur votre smartphone Android !!! soyez vigilants !!!

    Lien permanent

    Attention si vous avez téléchargé cette application sur votre smartphone Android: les experts demandent de la supprimer immédiatement!

    L’application, très populaire, contient des logiciels espions dangereux pour votre téléphone et votre argent.


    Prudence si vous avez récemment fait un petit tour sur le Google Play Store et installé de nouvelles applications. Une app très populaire, qui a déjà été téléchargée plus de 100 millions de fois à travers le monde, est aujourd’hui la cible des experts de VPNPro qui la considère comme très dangereuse.

    Ils avertissent d’ailleurs les utilisateurs.
    Cette application, c’est un logiciel de montage vidéo appelé VivaVideo.

    Si elle est considérée comme dangereuse, c’est parce qu’elle contient des logiciels espions.

    « Cette application de montage vidéo demande une large gamme d’autorisations dangereuses, y compris la possibilité de lire et d’écrire des fichiers sur des disques externes, ainsi que l’emplacement GPS spécifique de l’utilisateur (ce qui n’est certainement pas nécessaire pour une application de montage vidéo) », explique Jan Youngren, chercheur pour VPNPro au Mirror.

    Le développeur de VivaVedo, QuVideo, possède cinq autres applications qui demandent toutes des autorisations similaires et dangereuses. Par exemple, VidStatuts qui a été identifiée comme un malware par Microsoft puisqu’elle contiendrait un cheval de Troie appelé AndroidOS / AndroRat.

    Ce genre de cheval de Toie peut voler des fonds bancaires mais également de la crypto-monnaie ou encore votre compte Paypal.


    Bref soyez vigilants en vous baladant sur le Google Play Store et si vous avez une application de QuVideo, supprimez la !

     

    Source

  • le SPF Economie a constaté une forte augmentation du nombre de signalements relatifs aux escroqueries

    Lien permanent

    Le chantage aux photos intimes a explosé pendant le confinement

    Ces dernières semaines, le SPF Economie a constaté une forte augmentation du nombre de signalements relatifs aux escroqueries par «sextorsion», ou chantage aux photos intimes.


    Selon De Zondag, en avril, le SPF Economie a reçu 4.626 déclarations de fraude, soit 154 par jour. C’est deux fois plus que l’année dernière à la même période.


    De ces signalements, 1.300 concernaient des escroqueries par sextorsion, soit 43 par jour. Selon la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V), il s’agit d’une multiplication par sept par rapport au mois précédent. «Bien que le lien avec le confinement ne soit pas établi, il va de soi que les auteurs de telles fraudes misent sur une augmentation de la consommation de contenus pornographiques lors de cette période», estime-t-elle.


    La sextorsion est punissable : il s’agit à la fois de chantage et d’escroquerie, deux infractions graves. Les escrocs font croire par mail à leurs victimes qu’ils les ont prises en photo ou filmées pendant qu’elles regardaient des sites pour adultes. Si elles ne leur versent pas l’argent ou les bitcoins qu’ils réclament, ils les menacent de diffuser les images.

     

    Source

  • Des faux mails et de textos envoyés au nom de la FPS Finance, Ne vous faites pas prendre !

    Lien permanent

    Safeonweb_be  informe 

     

    Chaque jour, nous recevons des rapports de faux mails et de textos envoyés au nom de la FPS Finance. Ne vous faites pas prendre ! 

    https://www.safeonweb.be/nl/actueel/phishing-naam-van-de-fod-financien-weer-de-lift

    Nous recevons quotidiennement des exemples de faux e-mails et SMS envoyés au nom du SPF Finances. Faites attention. C'est du phishing.
    Transmettez-les à suspect@safeonweb.be et supprimez-les.

    Toutes les infos clic ici 

     

     

  • La Zone de police du Condroz vous informe

    Lien permanent

    Zone de police du Condroz

     

    Message de prévention: vol par ruse - fraude informatique.
    Un ou des auteurs ont déjà sévi à deux reprises sur le Condroz. Ce ou ces derniers observent le code de la carte bancaire de la victime occupée à retirer de l'argent via un distributeur automatique. Ce ou ces derniers crèvent un pneu du véhicule de la victime et la suivent dès qu'elle quitte le lieu de retrait. Ils font ensuite des appels de phare et klaxonnent pour arrêter la victime et lui signaler qu'elle a un pneu crevé.
    Ce ou ces derniers proposent ensuite leur aide pour changer le pneu crevé et profitent de la distraction de la victime occupée à chercher la roue de secours pour lui voler sa carte bancaire dont ils ont pu observer le code secret plus tôt.
    Nous attirons donc votre attention sur ce modus opérandi en vous demandant de faire preuve d'une grande vigilance si vous vous retrouvez dans une pareille situation. Relevez l'immatriculation du véhicule à bord duquel circulent le ou les auteurs et déclinez leur aide. Faites appel au 101 afin de signaler les faits.

    Zone de police du Condroz

     

  • Attention soyez prudents , Gare aux tentatives de phishing!

    Lien permanent

    Gare aux tentatives de phishing !
    L’Office national des vacances annuelles (ONVA) met en garde contre des SMS et courriels frauduleux.

    Les fraudeurs demandent un numéro de compte bancaire par SMS ou par e-mail via un lien menant à un faux site web de l’ONVA. Ils invitent également les destinataires de ces messages à utiliser leur Digipass.

    L’ONVA, qui n’envoie pas de SMS et n’invite jamais à faire usage du Digipass, demande à ses clients de ne pas cliquer sur les liens. Elle les appelle également à ne pas communiquer d’infos par téléphone.

    Source

  • Des millions d’utilisateurs concernés par un bug de Windows 10

    Lien permanent

    Des millions d’utilisateurs concernés par un bug de Windows 10: il permettrait aux cybercriminels de supprimer vos fichiers

    Pour éviter d’être touché par la faille, les experts recommandent aux utilisateurs de Windows de réaliser les dernières mises à jour systèmes.


    Faites attention si vous possédez un PC qui tourne sous Windows 10. Une faille dans le logiciel de la suite permettrait à des cybercriminels de supprimer des fichiers.


    Microsoft a récemment corrigé plus de 100 défauts dans sa dernière mise à jour, dont 16 étaient considérées comme critiques. En utilisant ces défauts, des hackers pourraient prendre le contrôle de votre appareil, supprimer vos fichiers et y installer des programmes.

    « Dans un scénario de cyberattaque, un hacker pourrait se trouver sur un site créé spécialement pour exploiter ces vulnérabilités et convaincre les utilisateurs de se rendre sur le site.

    Un hacker ne peut en aucun cas forcer un utilisateur à consommer un contenu qu’il contrôle », insistent les créateurs de Windows 10, dont les propos nous sont rapportés par nos confrères du Sun.

    « Le cybercriminel va plutôt convaincre les utilisateurs de faire l’action, en les amenant à cliquer sur un lien dans un mail par exemple ou en les faisant ouvrir un fichier infecté ».


    Selon les informations des médias anglais, aucune attaque active n’a été rapportée pour le moment. Microsoft conseille malgré tout de mettre à jour la dernière version de Windows, par mesure de précaution.

     

    Source

  • Harcèlements ? Appels intempestifs ? vous en avez marre ?

    Lien permanent

    Le Service de médiation pour les télécommunications a publié ce jeudi matin son rapport annuel. En 2019, il a reçu un total de 15.816 demandes d’intervention (- 4,21 %). Cependant le médiateur observe une augmentation significative du nombre de demandes d’identification faisant suite à des faits de harcèlement téléphonique !


    « La problématique du harcèlement téléphonique et le manque de solutions pour mettre fin aux appels dérangeants ont conduit ces dernières années au dépôt de milliers de requêtes relatives aux appels malveillants et de plusieurs centaines de plaintes de médiation visant les possibilités de blocage des appels indésirables », peut-on lire dans le rapport 2019 du Service de médiation pour les télécommunications.
    Une hausse de 8,92 %


    L’an dernier, ce service a enregistré une hausse de 8,92 % du nombre de plaintes liés au harcèlement téléphonique. 4.410 requêtes ont été enregistrées en 2019 contre 4.059 en 2018.
    De manière concrète, le médiateur peut, à la demande de toute personne se prétendant victime d'une utilisation malveillante d'un réseau ou d'un service de communications électroniques, obtenir l'identité et l'adresse des utilisateurs de réseaux ou de services de communications électroniques l'ayant importunée.

    Un simple formulaire


    « Les victimes doivent simplement compléter un formulaire. Nous avons notamment besoins des dates et des heures précises de ces appels », nous précise Aline Drèze, la porte-parole du Service de médiation pour les télécommunications.


    « Notre mission, encadrée par la loi, permet simplement de retrouver, lorsqu’ils sont en Belgique, les auteurs de ces appels intempestifs. Lorsque l’appelant est identifié, la victime peut aller déposer plainte avec le document que nous lui envoyons. Rappelons que le harcèlement est un délit puni par la loi. »
    Conflits de famille, de voisinage, de travail... Selon le rapport, un quart des dossiers signalés concernent la vie privée (1.105 plaintes). 18,21 % des dossiers concernent le phishing sans préjudice financier (soit 803 dossiers) et 1,50 % avec préjudice financier (soit 66 dossiers).


    « Il arrive de plus en plus souvent que des fraudeurs tentent de tromper des citoyens par SMS ou par téléphone afin de leur subtiliser leurs données bancaires ou personnelles. », explique le service de médiation dans son rapport.


    Pour 16,17 % des dossiers appels malveillants, les présumés auteurs sont des call centers situés en Belgique (soit 448 dossiers) ou à l’étranger (soit 265 dossiers).


    Enfin, 401 plaignants ont affirmé être victimes d’appels malveillants émanant… de robots. Un concept qui repose sur un système automatisé d’appel sans intervention humaine.


    Baisse du Total de plaintes


    Le Médiateur ne s’occupe pas seulement des appels intempestifs. En 2019, les plaintes introduites qui concernaient des opérateurs de télécommunications étaient, elles, en diminution.
    On en a dénombré 11.406 contre 12.452 en 2018.
    Dans le top 5 des opérateurs faisant l’objet de demandes de médiation, on retrouvait Proximus (7.565 plaintes), Telenet (3.951), Orange Belgium (2.260), Scarlet (1.288) et VOO (590). 40.95 % des plaintes concernaient des problèmes de facturation, 23,14 % des soucis de questions contractuelles et 11,52 % des problèmes de dérangement.


    Article et rédaction par Guillaume Barkhuysen

    Plus d’infos surwww.ombudsmantelecom.be

    Source

  • Les arnaqueurs ont toujours de nouvelles idées pour vous voler, soyez vigilants !!!

    Lien permanent

    Coronavirus et confinement: les arnaqueurs ont toujours de nouvelles idées pour vous voler mais non, votre compte en banque n’est pas «en quarantaine»

    Les banques ont beau rappeler assez régulièrement de ne pas tomber dans le piège des nombreuses arnaques qui circulent, surtout en ces temps troublés, mais des clients se font encore malgré tout avoir. Et pourtant, certains arnaqueurs, même s’ils se montrent toujours plus originaux, ne sont parfois pas très fins.

    Attention ! En ces temps troublés par le coronavirus et le confinement, ne vous faites pas en plus arnaquer ! Depuis quelques semaines, les banques et les institutions financières signalent être victimes de phishing.

    Des escrocs prennent leur identité pour arnaquer leurs clients après les avoir contactés.


    Sur les réseaux sociaux ou via notre bouton Alertez-nous, nombreux sont les lecteurs qui signalent avoir reçu des SMS, messages ou e-mails un peu louches.

    Sachez qu’une banque ne va JAMAIS vous contacter via ces canaux pour vérifier vos données bancaires. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle les a déjà ! Écrit comme ça, cela paraît effectivement gros, mais de trop nombreuses personnes, souvent plus âgées, se font encore malheureusement trop souvent avoir.


    Et si vous recevez un message vous disant que votre compte est en « quarantaine » (car oui, les arnaqueurs sont très doués pour surfer sur l’actualité), c’est évidemment aussi totalement faux.


    Jamais !


    Ne répondez jamais à ces e-mails ou messages et ne cliquez jamais sur les liens qui y sont mentionnés. Ces liens, qui auront une allure « étrange », vous emmèneront sur des sites frauduleux aux couleurs des banques pour lesquelles ces arnaqueurs se font passer.

    Parfois la « copie » est grossière (fautes d’orthographe, syntaxe douteuse, etc.), mais dans d’autres cas, l’arnaque est mieux ficelée et la page mieux copiée. Donc prudence.


    Bref, pour être certains de ne jamais vous faire avoir, ne cliquez jamais sur ces liens.

    Et ne rentrez évidemment jamais vos données bancaires, personnelles ou des codes demandés via votre Digipass…


    Car non, il n’y a jamais de « problème » avec votre compte.

    JAMAIS.

    Et si même c’était le cas, votre banque ne vous contacterait JAMAIS de cette manière.
    Comme le mentionnent nos confrères de RTL, d’autres messages circulent pour le moment, qui se font passer pour le SPF Finances en ces temps de déclarations fiscales. Encore une fois, il s’agit d’une tentative de phishing pour vous voler.

    Ne donnez jamais suite non plus à ces messages ni ne cliquez sur aucun lien, encore une fois.


    Vos comptes vidés


    Si vous avez le moindre doute, contactez directement votre banque afin d’être rassuré. Mais ne tombez jamais dans ces pièges grossiers, sous peine de voir vos comptes vidés… Si vous avez reçu un message de phishing, vous pouvez aussi le transférer à suspect@safeonweb.be ainsi qu’à la banque mentionnée dans le message. Chaque banque a une adresse spéciale dédiée au phishing.

    Avec votre aide, la banque pourra faire bloquer le faux site web associé au message. N’hésitez donc pas à envoyer vos messages !


    Pour toutes informations supplémentaires, Febelfin (la fédération du secteur financier) a mis en place un site Web, protegezvousenligne.be, qui vous explique à quoi vous devez faire attention.

    N’hésitez pas à le consulter et à le transférer à vos proches qui seraient susceptibles de tomber dans ces pièges.
    Bref, on ne le répètera jamais assez, soyez prudent !

    Source

  • Une dame âgée de 70 ans victime de personnes malintentionnées à Ouffet, soyez vigilants !!!

    Lien permanent

    A Ouffet, il lui crève son pneu puis vole ses cartes de banque

    Samedi dernier aux alentours de 14h, une dame âgée de 70 ans, se rend à la banque CBC à Ouffet, rue Sauvenière, pour effectuer un retrait bancaire. Elle ne s’en doute pas encore, mais elle va vivre une après-midi mouvementée et être la victime de personnes malintentionnées.
    Tout débute lorsque la septuagénaire reprend sa voiture, une corsa blanche, garée à proximité de la banque. Après 900 mètres, une voiture de teinte foncée, la suivant de près, fait des appels de phares, klaxonne même, pour lui indiquer que l’un des pneus arrières de sa voiture est crevé.
    Le plan de cet individu est en marche : « Il s’est arrêté et lui a proposé son aide pour changer la roue. Arrivé à la fin du déboulonnage du pneu crevé, il lui a demandé de terminer de dévisser les boulons pendant qu’il allait chercher des outils dans son coffre. À ce moment-là, il en a profité pour lui subtiliser ses 2 cartes de banque qui se trouvait dans une poche fermée de son sac situé dans la voiture », explique Donatienne, la fille la victime.
    L’homme portait un masque de protection et avait un accent. Il a précisé à la septuagénaire être Tunisien.

    500 € volés sur ses comptes bancaires
    Ne se doutant pas encore de la suite des événements, la dame remercie le « bon samaritain » de lui être venu en aide et remonte dans sa voiture pour se rendre chez sa fille à Hamoir : « Lorsqu’elle est arrivée à la maison, elle a expliqué ce qu’il venait de se produire et nous nous sommes rendu compte qu’elle n’avait plus de cartes de banque.

    J’ai directement téléphoné à Card stop pour les bloquer. 15 minutes au maximum ont dû s’écouler.

    C’était néanmoins assez pour que la personne retire 500€ sur sa visa et son compte courant », note dépitée Donatienne.
    Mais comment l’homme a-t-il pu connaitre le code de la dame ?

    Pour sa fille, une autre personne est certainement impliquée : « Quelqu’un a dû observer ma maman par-dessus l’épaule au moment où elle tapait son code, pendant que la seconde personne s’occupait du pneu de la voiture avec un couteau ».

    Un message a été posté sur le groupe Facebook « Ouffetois et Fiers de l’être » afin de retrouver des témoins de la scène. La septuagénaire a déposé plainte à la police.

    Les images des caméras de surveillance de la banque CBC vont notamment être consultées par les agents.

    Article et rédaction Par Maxime Gilles 

    Source

  • La crise du coronavirus est une opportunité pour les pirates de s’emparer de vos identifiants

    Lien permanent

    Sécurisez votre messagerie avec la double authentification

    La crise du coronavirus est une opportunité pour les pirates de s’emparer de vos identifiants en surfant sur la peur. N’hésitez pas à activer la double authentification pour contrôler les éventuelles intrusions.


    Les pirates informatiques profitent de la crise du Covid-19 pour piéger l’utilisateur.

    En lui faisant consulter des sites proposant des masques ou encore des vaccins, ils parviennent à récupérer des identifiants ou des mots de passe. Si la nécessité d’un mot de passe solide est régulièrement répétée, la validation en deux étapes reste encore trop peu connue.

    Elle est notamment proposée par Google.

    « Si vous disposez d’une adresse Gmail, connectez-vous et, après avoir accédé à la page d’accueil, cliquez sur la petite bulle en haut à droite.

    La mention « Gérer votre compte Google » apparaît.

    Vous cliquez et dans la rubrique sécurité, vous découvrez « validation en deux étapes ».

    Google vous demande ensuite de lui fournir votre numéro de téléphone sur lequel il pourra vous envoyer un SMS contenant un premier code qui validera la fonction », détaille le commissaire Olivier Bogaert de la Computer Crime Unit de la Police Fédérale.


    Désormais, à chaque tentative de connexion sur votre compte, vous recevrez un code par SMS.

    Vous saurez alors si vous faites l’objet d’une tentative d’intrusion. Dans la rubrique « sécurité », vous découvrirez les appareils à l’origine de la connexion.

    « Si un pirate trouve votre mot de passe, vous avez compris qu’il sera bloqué car il n’aura pas accès au téléphone situé dans votre sac ou votre poche. »

    Toutes les infos clic ici 

    Une information de https://www.police.be

    Voir la vidéo clic ici 

  • Soyez vigilants, une arnaque est vite arrivée !

    Lien permanent

    L'augmentation de la communication électronique en ces temps de confinement étend le champ d'actions de cybercriminels.

    Ils vous donnent de précieux conseils dans la vidéo 

    Source info 

    Voir la Vidéo et explications

    https://www.police.be

  • Attention soyez vigilants des démarcheurs frauduleux se présentent en particulier au domicile des personnes âgées

    Lien permanent

    Zone de Police de HUY - Officiel l'annonce

    VIGILANCE !
    Il nous revient que des démarcheurs frauduleux se présentent en particulier au domicile des personnes âgées et fragilisées afin de leur vendre des masques de protection contre le Covid-19 et demanderaient à pouvoir pénétrer dans l'habitation sous prétexte de procéder à des « essayages » de masques avant achat.
    Il convient d’être très vigilant contre ces pratiques frauduleuses en adoptant quelques bons réflexes :
    - ne jamais faire entrer des personnes « inconnues » ;
    - laisser la porte entrouverte avec un pied derrière la porte ;
    - faire appel au 101 pour signaler toute situation anormale.
    Idéalement, une description de la personne suspecte, de son véhicule (marque, couleur, immatriculation) et une indication de sa « direction de fuite » pourront aider à son interception par les services de police.

    source

     

  • Attention à cette arnaque !!! Le Proxy Delhaize de Nandrin vous avertit

    Lien permanent
     
     
     
    Proxy Delhaize Nandrin vous avertit sur la page Facebook ainsi que Safeonweb.be

    Attention! Ce message de smishing circule maintenant! Ne cliquez surtout pas.
    Avertissez vos amis en partageant notre post.

    Découvrez ici ce qu'est smishing: https://safeonweb.be/…/vous-avez-deja-entendu-parler-de-smi…

     

     

    Attention! Ce message de smishing circule maintenant! Ne cliquez surtout pas.
    Avertissez vos amis en partageant notre post.

    Découvrez ici ce qu'est smishing: https://safeonweb.be/…/vous-avez-deja-entendu-parler-de-smi…

     

  • Attention la pandémie favorise une avalanches d’arnaques en ligne

    Lien permanent

    L’organisation de régulation des noms de domaine sur internet (ICANN) appelle à la vigilance contre la prolifération des arnaques qui exploitent les peurs liées à la pandémie de coronavirus.
    En mars, au moins 100.000 nouveaux sites web ont été enregistrés sous des noms de domaine comportant des mots tels que «covid», «corona» et «virus», a indiqué l’ICANN. Plusieurs milliers de ces sites servent ensuite de base pour des campagnes de hameçonnage ou pour inonder les boîtes mails de spams promouvant des arnaques liées au Covid-19.
    La société à but non lucratif, basée en Californie, ne peut pas intervenir sur les contenus des sites, «mais cela ne veut pas dire que nous ne soyons pas inquiets ou conscients de ces activités frauduleuses», remarque Goran Marby, le directeur de l’ICANN, dans une rare lettre adressée aux centaines de fournisseurs de noms de domaine agréés par l’organisation.
    «Le Covid-19 est unique car il est véritablement mondial; et les criminels ne surfent pas sur la vague, ils se sont engouffrés dans la brèche en mode chutes du Niagara», a déclaré John Crain, le chef de la sécurité de l’ICANN.

    L’organisation avait déjà signalé dans un rapport qu’il y avait une «explosition du cybercrime» lié au coronavirus.
    Les consommateurs américains ont déjà perdu environ 5 millions de dollars dans des arnaques liées à la pandémie ces dernières semaines, d’après l’agence fédérale de régulation du commerce et de la concurrence.

    Rédaction de l'article Par AFP 

    Source

  • Arnaques aux paiements en ligne : 30 % d’augmentation en un an

    Lien permanent

    atte.jpg

    Et de plus en plus de dossiers sont recevables : vraies arnaques !

    Stop au phishing des données bancaires est l’appel lancé par Ombudsfin à l’occasion de la publication de son rapport annuel 2019. L’année 2019 est marquée par une augmentation frappante des plaintes qui portent sur des paiements contestés suite à une fraude internet. 

    « La lutte contre la fraude aux paiements en ligne doit monopoliser l’attention des banques et de leurs clients », explique-t-on chez Ombudsfin. Ombudsfin analyse les plaintes relatives à la fraude internet au regard de la législation en vigueur qui fixe les règles de responsabilité en cas d’opérations de paiement contestées. Il est notamment tenu compte du caractère détectable ou non de la fraude, ainsi que de l’éventuelle négligence grave du consommateur.


    Et pour rappel, le phishing est une escroquerie commise en ligne au moyen de faux e-mails, sites web ou messages. Les cybercriminels tentent de vous duper en utilisant quelque chose en quoi vous croyez ou en se faisant passer pour une personne en qui vous avez confiance. Ils essaient également de jouer sur l’angoisse. Les arnaques peuvent être importantes : certains consommateurs ont déjà perdu des centaines voire des milliers d’euros


    30 % de dossiers recevables en plus


    Le nombre total des demandes introduites en 2019 a augmenté de 20,8 %. En 2019, 4.890 demandes ont été introduites par les consommateurs uniquement, soit une augmentation de 22,7 %. Seules les demandes déclarées recevables font l’objet d’une médiation : 1.196 dossiers en 2019, soit une augmentation de 29,9 %. Cette forte croissance est en partie liée à l’augmentation des plaintes qui portent sur la fraude aux paiements en ligne. 316 dossiers recevables concernaient la fraude soit après vol de la carte bancaire (95), soit via internet (221).
    Le rapport annuel reprend les types de fraude les plus répandus et rappelle les consignes de sécurité. Comment ne pas se laisser piéger ?


    Une carte « avalée » équivaut à une carte perdue :


    appelez immédiatement Cardstop !


    Vous êtes appelé par Microsoft ? Raccrochez immédiatement.
    C’est une fraude. N’effectuez aucun paiement si votre ordinateur a été repris par un tiers.
    Vous vendez sur un site de seconde main ?


    N’acceptez pas le paiement via un service de livraison et méfiez-vous d’un prix supérieur proposé par l’acheteur.
    Vous auriez payé la même facture deux fois ?


    Pour recevoir un paiement, l’utilisation d’un digipass n’est jamais nécessaire.
    Pour déposer plainte ou pour même voir des exemples et bénéficier de bons conseils, un site efficace : www.safeonweb.be.

    Rédaction par Muriel Sparmont

    Source

     

  • Attention à l'arnaque Phishing : de nouveaux e-mails au nom du SPF Finances en circulation

    Lien permanent

    SPF Finances L'annonce 

    Phishing : de nouveaux e-mails au nom du SPF Finances en circulation

    Les cybercriminels continuent d’usurper le nom de notre organisation : des e-mails au nom du SPF Finances sont à nouveau en circulation. L’exemple-ci-dessous vous invite à cliquer sur un lien pour vérifier vos informations.

    Ne répondez jamais à ce genre d’e-mail et ne cliquez jamais sur le lien qu’il contient. Le SPF Finances ne vous demandera jamais de confirmer vos informations personnelles en suivant un lien.

    Plus d’informations sur :

     

    https://finances.belgium.be/…/phishing-de-nouveaux-e-mails-

     

     

     

     

    SPF Finances

  • Attention il s’agit d’une arnaque !!!

    Lien permanent

    Décathlon, Carrefour…: attention si vous voyez ces publications sur Facebook, il s’agit d’une arnaque!

    Une campagne de spams se répand depuis plusieurs jours sur Facebook. Soyez très prudents, des personnes malveillantes utilisent l’image de vos magasins favoris !

    Vous les avez peut-être constatées en surfant sur Facebook : de nombreuses publications de magasins tels que Décathlon ou encore Carrefour vous annoncent une bonne nouvelle en jouant sur votre âge. « Né en ‘81 ? Ne manquez pas ça. Obtenez un cadeau à dépenser dans ce magasin », ou encore « Uniquement pour les personnes nées en 1981 », peut-on lire en commentaire d’une image de l’une de ses enseignes.

    Ces postes, pour les moins attrayants, vous devez vous en méfier ! Il s’agit en effet d’une grosse campagne de spams qui se répand sur le réseau social depuis plusieurs jours et qui utilise des marques connues.

    Prudence donc si vous les voyez dans votre fil d’actualité et n’hésitez pas à prévenir les personnes qui ont partagé le lien. Celles-ci n’ont peut-être pas remarqué avoir été victimes du spam. La meilleure solution reste de signaler la publication auprès de Facebook, qui fera le nécessaire pour la retirer.

    Source

    Article complet clic ici 

     

    arna1.jpg

    arn2.jpg

  • Soyez vigilants Le coup de la fiente de pigeon pour voler les cartes bancaires

    Lien permanent

    Tous les moyens sont bons pour détourner votre attention et vous voler.


    Une femme est allée retirer de l’argent dans une banque à Kortenberg.

    Une fois dehors, elle a été abordée par un homme qui lui a dit que sa veste était tachée d’une fiente de pigeon sur l’épaule.

    Il lui a proposé de la faire disparaître.

    Un 2e individu est intervenu, également pour faire partir la fiente.

    Trop serviables pour être vrai…


    Quelques heures plus tard, la victime constatait que ses cartes de banque et de crédit ne se trouvaient plus dans son portefeuille.

    Elle a directement fait bloquer celles-ci, mais les auteurs avaient déjà retiré une somme importante de ses comptes.

    L’enquête a démontré que la première personne qui a accosté la victime se trouvait derrière elle dans la banque. Elle faisait comme si elle téléphonait, mais observait attentivement la victime introduisant son code secret.

    Faire soi-disant disparaître la fiente était leur manière de voler les cartes bancaires et ensuite de remettre le portefeuille à sa place.

    Un des suspects a été filmé par une caméra de surveillance.

    Ces auteurs ont fait d’autres victimes, dans les environs de Bruxelles.

    Source