accident - Page 2

  • Nandrin Une conductrice se prend un poteau

    Lien permanent

    Accident_3.jpgMardi fin de journée vers 17h, une dame conduisant une VW Sharan a percuté un poteau sur la route du Condroz, à hauteur du magasin Différence.

    La conductrice n’a été que légèrement blessée.-

    Article de  (Cy.C) source Sudinfo

  • Un Nandrinois fait cinq tonneaux dans le désert marocain

    Lien permanent

    Benjamin B source Sudinfo AG.JPG

    Amateur de grands espaces et de dépaysement, Benjamin Bobon n’a jamais considéré son handicap comme un frein. Le Nandrinois multiplie ainsi les périples et les challenges.

    Le dernier en date remonte au 24 octobre. Il s’est élancé à bord d’un 4x4 avec deux amies pour 5 jours de pistes dans le cadre du Sahara Challenge, au Maroc. « Ce n’est pas une course, mais une balade dans le désert.

    J’ai déjà participé à ce genre de rallye, c’est mon troisième, mais le Sahara Challenge était une première », précise Benjamin Bobon.

    Tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Le premier jour, après une heure de route, un accident est survenu, envoyant le 4x4 dans le décor.

    « Un pneu a été contre les rocailles, a déjanté et c’était parti. Nous avons fait cinq tonneaux, enfin quatre et demi. C’est la faute à pas de chance, pas de l’imprudence .»

    Seul le Nandrinois, installé sur le siège passager, a été blessé.

    « Je suis resté 25 minutes la tête en bas, en attendant la voiture-balai qui m’a sorti de la voiture. Nous avons ensuite attendu le 4x4 médical et avons roulé 6h pour rejoindre l’hôpital militaire », raconte-t-il.


    LE BRAS ET LES POIGNETS CASSÉS

    Au final, le Nandrinois s’en sort avec un bras et deux poignets cassés. Pourtant, Benjamin Bobon insiste: l’expérience a été très enrichissante.

    « J’ai vu des trucs extraordinaires! Nous sommes en plein Sahara occidental, une zone très peu fréquentée par les touristes. Pour vous donner un exemple, dans l’hôpital de cambrousse, on m’a envoyé chercher le matériel à la pharmacie pour pouvoir me plâtrer, rigole-t-il.

    Mon accident a fait le tour de la région, un colonel de l’armée est venu me voir et la police a fait 400 km pour prendre ma déposition. Quant à mon fauteuil roulant ,il a été abîmé lors des tonneaux mais trois mécanos improvisés l’ont réparé, il va mieux qu’avant! ».

    Le Nandrinois gardera donc un excellent souvenir de ce passage éclair au Maroc.

    « Ce n’est qu’après un accident qu’on peut vivre une telle succession d’événements », conclut-il.

    Article de ANNICK GOVAERS source Sudinfo

  • Sur le toit, sur la bande venant en sens inverse !

    Lien permanent

    Accident_3.jpgUn accident survenu dimanche, à 4h20 du matin, sur la N63, à Nandrin aurait pu avoir des conséquences bien plus lourdes.

    Un automobiliste de Herstal, 40 ans, accompagné d’une Liégeoise de 36 ans, circulait dans le sens Liège Marche-en-Famenne lorsqu’il a perdu le contrôle de son véhicule.

    Dans sa course, il est monté sur la berme centrale, puis il a percuté un poteau d’éclairage avant d’échouer sur le toit, sur la bande venant en sens inverse !

    La route a dû être fermée le temps que sa voiture soit retirée. Le couple légèrement blessé a été hospitalisé au CHU de Liège.

     

    Voir les photos 

    Depannage-Du-Condroz.be  
    Accident N63 clic ici Nandrin

    Article de  M-CL.G Source Sudpresse Sudinfo 

     

  • Collision en chaîne à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    illustration_accident.gifUne collision en chaîne a eu lieu à proximité du rond-point de Saint-Séverin , sur la N63, en direction de Marchin à hauteur de Nandrin, ce samedi à 16h15.

    En tout, trois voitures sont impliquées.

    La voiture se situant en tête de file a freiné brusquement au rond-point.

    La seconde voiture ne l’a probablement pas vu puisqu’il est entré dans ce premier véhicule.

    Cela a également été le cas pour la dernière voiture en fin de file qui a heurté la seconde voiture en question.

    Aucune personne n’a été blessée.

    La police du Condroz a constaté les faits.

    Article de (C.L) source Sudinfo 

  • Le motard engissois (61) a percuté, mercredi, une voiture qui traversait la route du Condroz à Nandrin. Il a été tué

    Lien permanent

    accident,nandrin,n63,route du condroz,moto,décès,guy dupont

    Un dramatique accident de la route a coûté la vie au motard Guy Dupont, ce mercredi matin vers 11h.

    L’Engissois de 61 ans, contremaître des travaux à la commune d’Engis, circulait route du Condroz à Nandrin lorsqu’il a été percuté par une Peugeot 207 qui rejoignait la pompe Esso. Il laisse derrière lui sa femme Marie Claire ainsi que ses six enfants, ses petits-enfants et son frère.

     

    La route du Condroz comptabilise une nouvelle victime de la route. Ce mercredi matin, Guy Dupont, un Engissois de 61 ans qui roulait à moto en direction de Liège, n’a pas pu éviter une Peugeot 207 circulant dans l’autre sens (vers Marche) qui coupait les deux bandes de la nationale au niveau de la station Esso à Nandrin.

    La moto a violemment heurté la Peugeot sur le flanc droit. Le conducteur de la voiture, un Liégois de 30 ans, a été emmené à l’hôpital mais le motard est quant à lui malheureusement décédé. Le parquet de Huy a dépêché un expert sur place.

    Guy Dupont laisse derrière lui sa femme Marie-Claire (58 ans), son frère, deux fils (Samuel et Jérémy) et quatre filles (Émeline, Chloé, Géraldine et Mélanie), tous âgés entre 27 et 37 ans, ainsi que de nombreux petits-enfants.

    «Voilà 25 ans qu’il travaillait avec moi à la commune d’Engis au service travaux. Il va nous manquer », confie tristement Marc Bechet, agent technique en chef à la commune d’Engis, collègue et ami du sexagénaire disparu.

    « Il devait partir ce jeudi dans les Alpes à moto avec sa femme. » Décrit par ses collègues comme très professionnel, Guy Dupont était une personne dévouée tant pour ses amis, sa famille et la collectivité.

    « Il se donnait beaucoup de mal, c’était quelqu’un de formidable, très humain, sociable avec une mentalité extraordinaire. Dès qu’une personne avait besoin d’aide, c’est vers lui qu’elle allait. Et s’il n’avait pas la solution, il faisait des recherches pour en proposer une. »

    Guy Dupont devait être retraité dans tout juste un an.

    L’Engissois était un passionné de moto, il avait pour habitude de chevaucher sa bécane et ce, hiver comme été. « La moto ? Il avait ça dans le sang.

    C’était un blagueur et une personne de bonne humeur. Il était connu de tous », ajoute Raymond Neven, échevin des travaux à la commune d’Engis.

    Guy Dupont appréciait également la nature.

    «À l’entendre, il aurait pu vivre en autarcie », poursuit son ami, Marc Bechet. « Il appréciait la nature. Il était aussi très cultivé et s’intéressait à tout.

    Serviable et à l’écoute, Guy s’est démené pour subvenir aux besoins de ses six enfants. » Le corps de Guy Dupont repose à son domicile à Engis, visite de 17 à 19 heures.

    La cérémonie d’adieu suivie de l’incinération au crématorium de Ciney sera célébrée au funérarium Georis de Neupré, le mardi 26 juillet à 9h30.

    L’inhumation des cendres au cimetière de Aux Houx est prévue à 14h30.

    Article de C.L source http://journal.lameuse.be/

     

    La Région wallonne prévoit des aménagements

    « Chaque année, nous comptabilisons un accident mortel », regrette Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin.

    Un verdict peu étonnant lorsqu’on sait que la route du Condroz est particulièrement accidentogène.

    Une situation à laquelle la Région wallonne souhaite remédier.

    « Le ministre Prévot a prévu, il y a trois mois de cela, de débloquer deux millions d’euros pour aménager la route du Condroz.

    Nous rencontrerons les différents responsables régionaux de la structure de la voirie régionale aux alentours du 15 août », annonce le maïeur qui insiste sur le fait que les discussions sont en cours mais qu’aucune date n’est avancée pour les travaux.

     C.L.

  • Un motard perd la vie dans un accident route du Condroz à Nandrin

    Lien permanent

    Source sudinfo 20 juillet 2016.JPG

    Un accident entre une voiture et un motard s’est produit il y a tout juste deux heures sur la route du Condroz (N63) au kilomètre 16 à hauteur de Nandrin.

    La voiture qui circulait vers Marche a coupé les deux bandes alors qu’une moto se dirigeait dans le sens de Liège.

    Celle-ci a percuté le flanc droit du véhicule.

    Article de Camille L

     

    L'article complet clic ici 

     

    deces.jpgEn mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille

     

     

     

  • Attention accident grave à Nandrin en face de la station Gulf

    Lien permanent

    accident.jpg

    Attention grave accident à Nandrin en face de la station Gulf N63

    Route du Condroz 

    il semblerait accident entre une moto et une voiture 

     

     

  • Brisé par le drame, le papa de 3 victimes de l'accident à Nandrin se confie

    Lien permanent

    Nathalie source sudpresse.JPGCe dimanche vers 4h30, la voiture conduite par Jérémy Allary a quitté la route avant d’échouer dans un ravin à Nandrin.

    À son bord, cinq occupants dont une Herstalienne de 23 ans, Nathalie Signoretti, qui a perdu la vie. Elle laisse derrière elle sa compagne, Caroline, la sœur du conducteur.

    Ce dimanche 5 juin, François Allary a vécu le cauchemar de tous les parents. Vers 4h30 du matin, son fils, Jérémy l’a appelé à l’aide.

    La voiture que le jeune homme conduisait, et au bord de laquelle se trouvaient également ses sœurs, Laurine et Caroline, et deux amis, venait d’échouer dans un ravin rue de Berleur, à Nandrin.

    Une fin cauchemardesque pour une soirée qui avait pourtant bien commencé. « Les jeunes étaient venus faire un barbecue chez moi. En fin de soirée, les filles et Nathalie ont eu envie de poursuivre la fête au Monastère.

    Jérémy n’était pas partant, mais face à leur insistance, il a cédé » se souvient François Allary.

    Sur la route du retour, c’est le drame.

    « Frédéric s’est retrouvé tout à coup pris dans un mur de brouillard. Comme il ne voyait plus rien, il a freiné, et la voiture est partie sur le côté. Il n’y avait pas de rambarde, alors la voiture a atterri tout droit dans un ravin ».

    « COMME UNE FILLE »

    Le véhicule ayant atterri sur le toit dans un ruisseau, Jérémy s’est alors attelé à la lourde tâche de mettre ses sœurs et ses deux amis hors de danger.

    « Il les a détachés et a essayé de les tirer hors de l’eau. Mes filles étaient grièvement blessées, une d’elles lui a même demandé de la laisser dans la voiture tellement elle avait mal » explique François Allary.

    Et d’ajouter, la gorge nouée : « dès que je suis arrivé sur les lieux, je l’ai aidé.

    Je me suis directement rendu compte qu’il n’y avait plus rien à faire pour Nathalie ». Une mort tragique, qui laisse toute la famille Allary endeuillée.

    « Nathalie était comme une fille pour moi. Elle sortait avec ma fille Caroline, et elle était tout le temps à la maison » raconte François Allary.

    « JE NE VEUX PLUS VIVRE »

    Qui a eu la lourde tâche d’annoncer à sa fille le décès de sa compagne.

    « Dès que Caroline s’est réveillée à l’hôpital, elle a demandé où était Nathalie. J’ai d’abord essayé de la préserver, puis j’ai dû me résoudre à lui avouer la vérité.

    Depuis, c’est vraiment l’horreur pour elle. Ma fille a toujours rêvé de devenir criminologue aux États-Unis, et elle avait prévu de vivre là-bas un jour avec Nathalie.

    Elles comptaient s’installer ensemble à Liège à la rentrée.

    Même si elle a survécu à l’accident, aujourd’hui, elle dit qu’elle ne veut plus vivre ».

     Article de KATHLEEN WUYARD source Sudpresse Sudinfo http://journal.lameuse.be/

    Nathalie a perdu la vie lors de l’accident ce dimanche. Elle avait 23 ans. © DR C

     

    « Mon fils n’était pas sous l’influence »

     

    Dès l’annonce du drame, le choc s’est répandu sur les réseaux sociaux.

    Et parmi les dizaines de commentaires d’hommage, certaines accusations se sont glissées.

    Des remarques qui ont profondément blessé François Allary, qui a tenu à rétablir la vérité.

    « Mon fils ne buvait jamais avant de prendre le volant, je le lui interdisais. Il était toujours très consciencieux et prudent, et il savait qu’en cas de problème, je viendrais toujours le chercher » nous dit François Allary.

    Et d’ajouter : « quand les policiers sont arrivés sur les lieux, ils l’ont fait souffler.

    Il n’avait que 0.3g, les policiers lui ont dit que ça correspondait à environ deux bières ». Soit un taux en dessous de la limite légale de 0.5g.

    « Ce n’est pas étonnant, puisque dès qu’il est arrivé au Monastère, il a passé toute sa soirée à boire du Coca et du Red-Bull. Frédéric est un jeune très responsable, c’est vraiment lui le grand frère de la bande.

    Il s’est retrouvé pris dans le brouillard, et il a perdu le contrôle. C’est malheureux, mais ça n’a rien à voir avec l’alcool ». 

  • Nandrin dramatique accident de la route une jeune fille perd la vie

    Lien permanent

    Source sudpresse accident Nandrin.jpg

    Dramatique accident de la route à Nandrin: une jeune fille perd la vie, les quatre autres occupants du véhicule sont grièvement blessés 

    Ce dimanche, vers 5h du matin, un accident est survenu rue de Berleur, à Nandrin. Une voiture, avec cinq personnes à son bord, a quitté la route avant de terminer sa course sur le toit, dans un petit ruisseau. Les circonstances sont inconnues jusqu’à présent, mais le bilan est lourd : une jeune fille est décédée, les quatre autres jeunes sont grièvement blessés.

    Photos: de Sophie KIP article de A MA 

    Voir article complet et plus de photos clic ici  

    Plus d’informations à venir.

  • Nandrin Accident impliquant un homme de 90 ans

    Lien permanent

    accident.jpgUn accident s’est produit ce mercredi à 21h50 sur la route du Condroz au carrefour formé avec la rue du Petit-Fraineux, à Nandrin.

    Un vieil homme âgé de 90 ans, à bord de sa Nissan a accroché la voiture d’une Waremmienne de 27 ans. Celle-ci, légèrement blessée a été amenée au à l’hôpital du Bois de l’abbaye.

    La police du Condroz a constaté. (C.L.)

  • Les riverains privés d’électricité et d’eau mercredi 25 mai 2016 après midi à Nandrin

    Lien permanent

    accident source sudpresse.JPG

    Un terrible accident est survenu rue de la Gendarmerie à Nandrin, ce mercredi après 15h.

    La grue de chantier de l’entreprise de toiture Peeters&fils a touché un câble à haute tension de 15.000 volts

    Cet accident a privé tout Nandrin d’électricité. Selon les riverains, l’opérateur Resa a coupé le courant aux alentours de 15 heures, après l’accident.

    « Les grosses cabines de distribution d’électricité ont toutes sauté suite à l’accident. Les agents de Resa sont intervenus rapidement sur place et vers 16h15, le courant était rétabli pour tous les Nandrinois », explique le capitaine Jadot de la zone de secours Hemeco.

    Les riverains ont également été privés d’eau.

    « La Société wallonne des eaux a dû intervenir car les pompes du château d’eau étaient à l’arrêt », indique encore le capitaine.

    Article de C.L. source Sudinfo http://journal.lameuse.be/

     

  • Article complet sur l'accident rue de la gendarmerie à Nandrin et le témoignage de Loïc Cornélis

    Lien permanent

    loic.JPG

     

    Un terrible accident est survenu rue de la Gendarmerie à Nandrin, ce mercredi après 15h. La grue de chantier de l’entreprise de toiture Peeters&fils a touché un câble à haute tension de 15.000 volts.

    Les ouvriers de cette entreprise nandrinoise, Patrick Peeters et son fils, ont été électrocutés. S’ils étaient encore en vie lors du transport à l’hôpital,

    c’est notamment grâce à Loïc Cornelis.

    Le Nandrinois de 24 ans leur a porté secours. Leurs jours étaient toujours en danger à l’heure d’écrire ces lignes.

     

     

    L'article Complet en page 5 du journal La Meuse H-W d'aujourd'hui  Clic ici 

     

  • Deux ouvriers ont été électrocutés à Nandrin

    Lien permanent

    1870546041_B978760636Z.1_20160525184101_000_GLO6SBOIT.2-0.jpg

    Deux ouvriers ont été électrocutés mercredi à 15h25, alors qu’ils travaillaient  à Nandrin.

    Les deux hommes ont été grièvement blessés alors qu’ils étaient occupés sur une ligne à haute tension de 15.000 volts.

    Deux SMUR et l’hélico médicalisé de Bra-sur-Lienne sont intervenus. Les deux hommes ont été transportés à l’hôpital. L’un au CHU de Liège, l’autre au CHR de Huy.

    L’accident a provoqué une panne d’électricité dans la commune.

    Resa a rétabli le réseau vers 16h15.

    Article et photos clic ici 

  • Les amis d'Antoine Demoitié sont en deuil

    Lien permanent

    Meurisse F Source Sudpresse.JPG

    Nandrin pleure un de ses enfants.

    Le cycliste professionnel Antoine Demoitié (25 ans) a perdu la vie suite à une chute, dimanche, lors de la course Gand-Wevelgem.

    Il laisse derrière lui Astrid, son épouse, ses parents, trois frères et sœurs et de nombreux amis.

    Parmi les compagnons de route de toujours, il y a François Meurisse et Jérôme Demarteau, deux amis d'enfance, de son village, avec lesquels il a partagé de longues heures de selle lors de ses sorties d'entraînement sur les routes du Condroz qu'il appréciait tant.

    « Sa joie de vivre et son insouciance ont forgé d'inoubliables souvenirs », s'accorde à dire les deux potes.

    « J'étais un an plus jeune qu'Antoine, mais nous nous voyions presque chaque jour, à l'entraînement », continue Meurisse, lui aussi Nandrinois et ancien coéquipier à l'UC Seraing.

    «Comme ses parents avaient un mobilhome, nous partions régulièrement ensemble sur les courses. Lors des stages collectifs, nous partagions la même chambre.

    Et pendant l'hiver, nous nous aventurions avec son papa dans les bois, en VTT. Je me souviens de centaines d'anecdotes avec Antoine.

    Ainsi, en pleine canicule, nous sommes passés devant un étang. Ni une ni deux, Antoine a enlevé son casque, ses chaussures et a plongé, poursuivant les canards à la nage. Outre sa gentillesse et son sourire, je retiendrai éternellement son caractère aventurier, insouciant. »

    Car si François, 24 ans, a délaissé le cyclisme pour décrocher son diplôme universitaire en kinésithérapie, il a toujours conservé de forts liens avec son meilleur pote.

    « Grâce aux réseaux sociaux, à snapchat, … », sourit-il.

    « Et parfois, nous partions encore pour quelques kilomètres ensemble sur les routes.

    On habitait chacun d'un côté de la route du Condroz, et on se donnait toujours rendez-vous au même endroit, à l'Intermarché, à 17 heures.

    J'y suis retourné aujourd'hui(lisez hier) et je suis tombé en pleurs en me rendant compte que tout ça, c'était fini. »

    Même émotion du côté de Jérôme Demarteau, son ancien équipier au Pesant, en 2010. « Antoine m'a appris à rouler à vélo, m'a donné goût à la compétition », témoigne le natif de Nandrin, désormais installé à Marchin.

    « Travaillant comme étudiant dans l'entreprise de son papa, j'ai sympathisé avec Antoine. Il m'a convaincu de me lancer en compétition, et a fait de ma présence une condition à son transfert au Pesant.

    Avec Antoine, c'était impossible de se disputer, il avait toujours la banane. Je ne peux toujours pas y croire... »

    Article  de - MAXIME SEGERS source Sudpresse 

    Retrouvez d’autres témoignages dans la Meuse Huy-Waremme de ce mardi 29 mars.

  • Les articles SP sur Antoine Demoitié de Nandrin décédé des suites d'un dramatique accident

    Lien permanent

    antoine demoitié ,nandrin ,décès ,don d'organe ,nandrin ,accident ,Antoine Demoitié était donneur d'organes clic ici : il aurait déjà sauvé trois vies

    Décès de Antoine  Demoitié clic ici : les coureurs rendent hommage et appellent à une action contre les motards

     

    Décès de Antoine Demoitié clic ici : l’UCI est prête à coopérer pour enquêter sur les circonstances de l’accident

    Décès de Antoine Demoitié clic ici: encore combien d’accidents avant que l’UCI ne réagisse?

    Un commissaire UCI après le terrible accident d'Antoine Demoitié: «Personne ne prend le départ d'un Gand-Wevelgem l'esprit serein» 

    Le cycliste nandrinois Antoine Demoitié, clic ici , fauché en pleine course à Gand-Wevelgem, est décédé

     

    Gand-Wevelgem clic ici : le Nandrinois Antoine Demoitié est décédé

     

    D'autres articles sur Antoine parution sur le Blog depuis 5 ans 

    Rencontre avec Antoine Demoitié de Nandrin  clic ici et Gaëtan

    Antoine Demoitié de Nandrin clic ici « Fantastique de passer chez

    Notre Antoine Demoitié de Nandrin clic ici  11 ème à Nokere Koerse

    Le Nandrinois Antoine Demoitié a terminé clic ici 3e de la 1re

    Encore une victoire pour Antoine Demoitié -clic ici  Nandrin

    Notre Antoine Demoitié recalé! - clic ici Nandrin

    Antoine Demoitié n'arrête plus de gagner -clic ici  Nandrin

    Antoine Demoitié Nandrinois clic ici remporte le Tour du Finistère

    Article sur Cyclisme Revue de chez Sudinfo Blog 

    Adieu Antoine

    Des photos D'Antoine voir l'article 

     

    Des photos d'Antoine dans l'article clic ici 

     

  • Nandrin pleure ses enfants

    Lien permanent

    cc_hk_070001.jpg

    Aujourd'hui dur réveil sur Nandrin .

    Révolte ,stupeur , peine , tristesse , émotion , colère , et combien d'autres qualificatifs .....

    Sur une semaine , deux jeunes de notre village nous quittent en perdant la vie dans des circonstances tragiques .....

    Deux anciens élèves de Saint-Martin !!!

    Une dans l'attentat de la semaine passée,l'autre dans un triste accident dans le milieu sportif , qui était pour lui une passion.


    JlcC4Mm28a73I-gKKK7ZvNwQNF0@500x382.pngEn mon Nom et au nom du Blog, nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles .

     

     

    Décés,attentat,demoitié ,antoine ,antoine demoitié ,accident ,courses ,attentat bruxelles ,école ,saint martin nandrin ,nandrin D'autres articles lié au décès de Antoine Demoitié Clic ici 

  • le Nandrinois Antoine Demoitié de 25 ans est décédé

    Lien permanent

    Antoine demoitié ,décédé ,nandrin,Gand-Wevelge, nandrinois ,antoine ,demoitié ,accident,vélo, courses ,Le cycliste nandrinois Antoine Demoitié, fauché en pleine course à Gand-Wevelgem, est décédé

    Le Nandrinois, 25 ans, est décédé à la clinique universitaire de Lille des conséquences d’une chute pendant Gand-Wevelgem. Une moto officielle de la course n’a pu éviter le grand espoir de la formation Wanty-Gobert. Le peloton est sous le choc, le cyclisme wallon plus particulièrement.

    Il laisse surtout une famille dans le désarroi dont sa jeune femme, Astrid, qu’il avait épousée l’automne dernier à Nandrin, son village natal. La mort en course est un drame qui terrorise les coureurs dès qu’ils montent sur leur machine. Elle relance le sujet sur la sécurité et sur le nombre de véhicules motorisés. Une enquête est ouverte par la gendarmerie française selon la procédure classique dès lors qu’il y a eu décès sur une route quand bien même il s’agissait d’une course cycliste.

    deces.jpgEn mon nom , au nom du Blog Nandrin Sudinfo, je présente nos sincères condoléances à la famille

     

    Cela s’est déroulé sur la partie française du parcours de Gand-Wevelgem, après 150 kilomètres, près du village de Sainte-Marie-Cappel. Grand animateur de l’échappée du Grand Prix de l’E3, vendredi, le Nandrinois Antoine Demoitié (25 ans) était au chaud, en milieu de peloton, lorsqu’il fut impliqué dans une chute comme quatre autres coureurs. Le puncheur de Wanty-Gobert eut à peine le temps de réagir qu’une moto officielle, de la fédération de surcroît, mais peu importe, n’a pu l’éviter.

    « Les quatre coureurs sont tombés devant la moto », rapporte un témoin, «  et la moto juste derrière, s’est littéralement couchée sur le coureur. »

    La malédiction, la fatalité, la malchance surtout, tout cela à la fois ont transformé cette chute et ses conséquences en catastrophe : le Liégeois a été transféré, d’urgence, au centre hospitalier régional universitaire de Lille où il est décédé dans la nuit de dimanche à lundi (information confirmée par la gendarmerie du Nord-Pas-de-Calais) alors que sa famille l’avait rejoint à son chevet.

    Les circonstances précises de l’accident restent à déterminer mais c’est la fatalité que retiennent les observateurs.

    « J’ai vu une lourde chute devant moi, je n’ai pu l’éviter, j’espère que tout va bien pour tout le monde », postait dimanche soir Mark Renshaw, de l’équipe Dimension Data sur les réseaux sociaux. Un autre que Demoitié aurait pu être là.

    La moto aurait pu passer à côté. Le Liégeois aurait pu tomber dans un fossé et se relever sans une séquelle.

    Mais voilà, c’était lui, ce jeune homme au visage d’ange dont le calme, l’intelligence et la sérénité avaient frappé tous les observateurs dès ses débuts, alors qu’il s’était rapidement distingué par une pointe de vitesse appréciable et un sens évident de la course.

    Source 

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

     

     

     

     

    Antoine demoitié ,décédé ,nandrin,Gand-Wevelge, nandrinois ,antoine ,demoitié ,accident,vélo, courses ,D'autres articles sur Antoine parution sur le Blog depuis 5 ans 

    Rencontre avec Antoine Demoitié de Nandrin et Gaëtan

    Antoine Demoitié de Nandrin « Fantastique de passer chez

    Notre Antoine Demoitié de Nandrin 11 ème à Nokere Koerse

    Le Nandrinois Antoine Demoitié a terminé 3e de la 1re

    Encore une victoire pour Antoine Demoitié - Nandrin

    Notre Antoine Demoitié recalé! - Nandrin

    Antoine Demoitié n'arrête plus de gagner - Nandrin

    Antoine Demoitié Nandrinois remporte le Tour du Finistère

    Article sur Cyclisme Revue de chez Sudinfo Blog 

    Adieu Antoine

    Des photos D'Antoine voir l'article 

     

    Des photos d'Antoine dans l'article clic ici 

     

     

  • Le Nandrinois Antoine Demoitié aux soins intensifs, son état jugé très grave par son équipe

    Lien permanent

    Antoine source SUDINFO.JPGVictime d’une chute à Gand-Wevelgem dimanche et percuté par une moto, Antonie Demoitié se trouve « aux soins intensifs » et son état est qualifié de « très grave » par son équipe Team Wanty-Groupe Gobert.

    Antoine Demoitié a lourdement chuté ce dimanche sur Gand-Wevelgem. Le Liégeois de Wanty-Groupe Gobert a été impliqué dans une chute collective durant la troisième heure de course, lors du passage sur le territoire Français.

    «  Cinq hommes, dont Antoine, sont tombés sur une route pourtant assez large. Puis une moto a percuté Antoine  », détaillait Hilaire Van der Schueren, le directeur sportif de la formation continentale professionnelle (D2) belge, juste avant de prendre la direction de Lille.

    Transporté au service des soins intensifs de l’hôpital universitaire de Lille, le Nandrinois est «  dans un état extrêmement grave  » d’après son équipe. Il souffrirait de blessures au visage et serait dans un état critique d’après nos informations. 

    Maxime Segers avec Belga

    Photo et article : SP

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

     

     

     

     

    Rencontre avec Antoine Demoitié de Nandrin et Gaëtan

    Antoine Demoitié de Nandrin « Fantastique de passer chez

    Notre Antoine Demoitié de Nandrin 11 ème à Nokere Koerse

    Le Nandrinois Antoine Demoitié a terminé 3e de la 1re

    Encore une victoire pour Antoine Demoitié - Nandrin

    Notre Antoine Demoitié recalé! - Nandrin

    Antoine Demoitié n'arrête plus de gagner - Nandrin

    Antoine Demoitié Nandrinois remporte le Tour du Finistère

     

     

  • Un Nandrinois à la recherche de son sauveur

    Lien permanent

    Benjamin source sudpresse.JPGUn appel sur Facebook a été lancé, trente ans après l’accident

     UNE HISTOIRE ÉMOUVANTE...

    L ’entrepreneur liégeois, Benjamin Bobon, de Nandrin, s’est donné une mission un peu particulière : retrouver l’homme qui lui a sauvé la vie il y a 30 ans de cela. Il a lancé un appel, déjà beaucoup partagé, sur Facebook.

    touchantes. Quand il avait une dizaine d’années, Benjamin s’était rendu à Méry, un village dans la commune d’Esneux, pour fêter l’anniversaire d’une de ses amies.

    « Plusieurs enfants avaient été invités pour l’anniversaire de Muriel. Nous avons, ensuite, décidé d’aller nous promener.

    Tout le monde avait son vélo mais j’étais le seul en quad parce que je me déplace en fauteuil roulant depuis ma naissance.

    Et à un moment donné, je suis tombé dans l’eau », explique-t-il.

    « J’ÉTAIS IMMOBILISÉ »

    Même si les souvenirs sont légèrement flous, le Nandrinois se rappelle véritablement les détails de cette journée.

    « Je me souviens très bien que le quad était tombé sur moi. J’étais complètement immobilisé.

    L’eau n’était pas trop profonde, il devait peut-être y avoir 30 ou 40 centimètres d’eau, mais j’ai quand même bu la tasse ! »

    Quelques secondes après être Souvenez-vous, il y a maintenant un an, l’entrepreneur en informatique avait déjà fait parler de lui.

    Étant lui-même en chaise roulante, il avait remplacé la tête de François Cluzet par la sienne et avait noté au bas de l’affiche du film Intouchables : cherche un Driss (en référence au personnage de Omar Sy).

    Le Nandrinois cherchait, tout simplement, un inconnu pour l’accompagner lors d’un voyage. Benjamin Bobon est semble-t-il, un abonné des situations loufoques en tout genre.

    Mais celle-ci est sans nul doute l’une des plus tombé dans l’Ourthe, un inconnu qui se trouvait de l’autre côté de la rive a plongé pour sauver le petit garçon de l’époque.

    « Je ne me souviens pas de grand-chose mais il n’a pas hésité à venir me sauver.

    Il se promenait avec une femme et il était plus âgé que moi, il devait avoir maximum 30 ans. » Une fois sorti de l’eau, le père de Benjamin a tenté de remercier le sauveur de son fils mais sans succès.

    « Mon père essayait de le retenir mais il est parti aussi vite qu’il n’est arrivé, c’est dommage puisque je ne sais toujours pas de qui il s’agit. »

    Jeudi dernier, alors qu’il était en compagnie d’une amie, Benjamin a abordé cette jolie histoire.

    « En discutant avec elle, je me suis dit qu’il était peut-être temps de le retrouver ! Après tout, cet homme m’a quand même sauvé la vie. »

    Le soir même, l’entrepreneur a publié un message sur Facebook et, en seulement 17h, le post avait déjà été partagé près de 400 fois.

    À l’heure d’écrire ces lignes, la barre des 1.000 partages était dé- passée.

    « J’ai une très bonne communauté sur ce réseau social donc je me suis dit que mes connaissances pourraient peut-être m’aider à retrouver l’homme qui m’a sauvé la vie. » Benjamin a donc espoir de retrouver son sauveur pour enfin pouvoir le remercier pour son geste et pour partager un moment sympathique avec lui.

    « Le message qui est important dans cette histoire, c’est que cet homme s’est comporté comme un être humain et pas comme un héros.

    Il ne cherchait pas de gloire personnelle, il a juste fait ce que tout le monde aurait dû ou devrait faire », conclut-il.

    Article de  IRIS ZARBO source Sudpresse http://journal.sudinfo.be/

  • Sortie de route à Nandrin

    Lien permanent

    sortie de route.jpg

    Une voiture est sortie de la route entre Yernée et Fraineux à Nandrin !!!! 

    La police et la dépanneuse étaient présentes dimanche 28 février 2016 dans l'après midi .

  • 2 blessés graves dans une collision en chaîne à Nandrin !!! plus d'infos

    Lien permanent

    accident 2.jpgIl était aux environs de 18h15, ce mercredi, quand un accident de la route a eu lieu le long de la route du Condroz, à Nandrin, au kilomètre 15.8, dans le sens de circulation Liège-Marche.

    Il semble que quatre véhicules étaient quasiment à l’arrêt à l’approche du rond-point quand une cinquième voiture est arrivée, ne s’est pas arrêtée et a percuté la dernière de la file. S’en est alors suivie une collision en chaîne, jusqu’à ce que cinq véhicules soient impliqués.


    Cet accident a fait deux blessés graves : le conducteur de la voiture qui ne s’est pas arrêtée, soit un habitant de Rendeux (province du Luxembourg) de 28 ans, et le conducteur du premier véhicule embouti, originaire de Huy et âgé de 46 ans.

    Le premier a été transporté au CHU de Liège dans un état préoccupant : ses jours étaient considérés comme en danger au moment de son admission.

    Le second a été emmené au sein du CHR de Huy. Un blessé léger est aussi à déplorer dans cette collision, soit un habitant de Nandrin de 68 ans.

    Le magistrat de garde a été avisé des faits.

    Il a préconisé que tous les devoirs d’enquête en matière de stupéfiants et d’alcoolémie soient réalisés sur le conducteur qui a embouti les autres véhicules.

    Se trouvait-il sous influence ?

    Au moment de boucler ces lignes, des vérifications étaient encore requises. Un expert automobile a également été dépêché sur place.

    Ce sont les pompiers de la zone Hemeco et la police du Condroz qui sont intervenus sur place.

    Article de  E.D source Sudpresse 19/02/2016

    http://journal.sudinfo.be/

  • Une Nandrinoise témoigne sur RTL Plusieurs foyers de Wallonie privés d'électricité

    Lien permanent

    alerte.jpgCécile, une habitante de Nandrin, a contacté la rédaction de RTL via le bouton orange Alertez-nous afin d'expliquer les problèmes qu'elle rencontre à cause de la météo.

    Ce vendredi matin, la mère de 39 ans n'a pas pu accompagner son fils de 10 ans à l'école à cause de l'épaisse couche de neige qui entoure sa maison.

    La trentenaire a donc décidé de rentrer chez elle avec son enfant. "Je n'ai pas pu quitter mon domicile ce matin pour emmener mon fils à l'école.

    Ma voiture a patiné, on est obligé de rester chez nous. A vue d'œil, il y a 25 cm de neige dehors.

    Ça tombe non-stop", a détaillé Cécile.

    La situation s'est aggravée depuis 9h30.

    Il n'y a plus d'électricité dans la rue de Cécile et dans les villages voisins.

    Par conséquent, le chauffage, la radio et la télévision sont coupés.

    "On ne sait pas jusqu'à quand ça va durer. On n'a plus de radio, plus de chauffage, plus rien! J'économise la batterie de mon GSM au cas où il y aurait un souci.

    Il n'y a plus d'électricité dans toute la rue et dans le village.

     

    Source info RTL

    http://www.rtl.be/info/belgique/meteo/plusieurs-foyers-de-wallonie-prives-d-electricite-a-cause-de-la-neige-on-n-a-plus-de-radio-plus-de-chauffage-plus-rien-photos--786434.aspx

  • Une ancienne Nandrinois et fille d'un conseiller dans l'accident de car au Mexique Ravel au bout du monde CAP 48

    Lien permanent

    annick.JPG

    Annick Jaminon fille du conseiller CPAS André Jaminon et Josiane Jaminon ancienne conseillère CPAS .
    Annick est également connue comme animatrice à une certaine époque de stage de psychomotricité sur l'entité de Nandrin. 
    Annick est partie il y a quelques jours pour cette belle aventure humaine du Ravel du bout du monde au Mexique voici un extrait de l'article d'aujourd'hui dans notre édition de dimanche .
     
    Il était 22h05, dans la nuit de vendredi à samedi.
    Dans le bus qui nous amenait à Palenque, quasiment tous les participants à l’émission de VivaCité tentaient de dormir. Ophélie Fontana, elle, affrontait d’autres confrères de la RTBF au Pictionary. Quand, tout à coup, sur une route peu éclairée, en ligne droite, un cri retentit.
    Assourdissant.
    C’est le chauffeur du bus, qui hurle. Au loin, il a aperçu une ambulance qui fonce droit sur nous.
    Et il sait qu’il ne pourra l’éviter. Que faisait-elle sur notre bande de circulation ?
    Mystère.
    Le choc, inévitable, est terrible.
    Le genre de sentiment qu’on n’ose imaginer. Certains pensent que l’on chute dans le ravin, puisque nous venions de quitter une région montagneuse.
     
     
    LES CRIS D’ANNICK ET DE JESSICA
     
    À l’intérieur du bus, c’est le chaos le plus total.
     
     
    A l’avant, les deux témoins de Cap 48, Annick Jaminon, hémiparésique, et Jessica Van Hooren, nonvoyante, sont sous le choc.
     
    Elles crient.
    Comme d’autres. Et impossible de faire sortir qui que ce soit : toutes les portes sont coincées. Sur la gauche du bus, une scène apocalyptique.
    On peut apercevoir les restes de la carcasse de l’ambulance. Va-t-elle prendre feu ?
    La panique gagne les 40 occupants du bus.

     

    Photo et source info Sudpresse Clic ici 

     Le récit complet de notre journaliste sur place et les réactions des Belges sur place et d’Adrien Joveneau à lire dans le 7 Dimanche, notre édition dominicale gratuite disponible en édition numérique et dans tous les commerces de proximité ouverts ce dimanche.

    Lire la suite

  • Nandrin Collision en chaîne : 1 blessée

    Lien permanent

    Dimanche, vers 15h15, un accident est survenu au carrefour entre la rue Saint-Donat et la rue des Trihettes, à Nandrin.

    depannage.jpgQuatre véhicules sont impliqués, dont deux en stationnement. Il semblerait qu’une conductrice, au volant d’une VW Golf, ait voulu tourner à droite, au moment où une Citroën Berlingo arrivait.

    Les deux voitures se sont percutées et ont entraîné une collision en chaîne: la Berlingo a cogné une voiture garée qui a, elle-même, percuté une autre auto.

    La conductrice, légèrement blessée, a été transportée au CHR de Huy, tandis que le conducteur de la Citroën et les 3 enfants qui se trouvaient dans l’habitacle s’en sont sortis indemnes.

    Constat par la police du Condroz.

    Source Sudpresse Article de E.D

     

    Précision par Monsieur 

    "Bonjour, Je suis le conducteur de la Berlingo et je souhaiterais contester la véracité de ces faits.

    Ce n'est pas la conductrice de la Golf qui a été embarquée mais mon épouse qui était à côté de moi dans la Berlingo.

    La conductrice s'en est sortie indemne.

    Et pour information, mes enfants et moi-même avons dû nous rendre également à l'hôpital pour un checkup complet..."

     

    Ce commentaire a été posté par Cédric.

     

  • Collision avec un bus dans les travaux à Nandrin

    Lien permanent

    Bus accident nandrin.JPG

    Il était aux environs de 16h45, ce jeudi, quand un accident de la route s’est dé- roulé sur la route de Dinant, à Nandrin, à hauteur de la rue des Quatre Bras.

    Le bus de la ligne 97 était occupé à effectuer son trajet habituel, de Huy en direction de Nandrin et en venant de Scry, quand il a croisé une voiture (une jeep de marque Volkswagen).

    Des travaux sont opérés depuis quelques semaines à cet endroit, provoquant un rétrécissement de la chaussée. Dès lors, lorsque les deux véhicules se sont croisés, la collision a été inévitable.

    Les deux véhicules se sont percutés de leurs flancs gauches respectifs. Le conducteur de la VW s’est alors retrouvé coincé dans l’habitacle de sa voiture.

    IL ÉTAIT BLOQUÉ

    Les pompiers de Huy se sont rendus sur place afin de lui venir en aide. Une fois sorti de son véhicule, il n’a pas souhaité être transporté en milieu hospitalier pour des examens de contrôle.

    Source Sudpresse article de E.D

    Journal en PDF

    Vendredi 5 Juin 2015

    Vendredi 5 Juin 2015

     

  • Un homme fauché par un camion, route du Condroz à Nandrin

    Lien permanent

    18 mai accident n63.JPG

    Il était environ 12h30, ce lundi, quand un important accident s’est déroulé sur la route du Condroz, à hauteur de Nandrin.

    D’après des témoins, une voiture, de style 4X4 de couleur blanche, s’est stationnée le long de la chaussée entourée de champs à cet endroit. Le conducteur qui en est sorti s’est ensuite fait renverser par un camion.

    Ce dernier a toutefois tenté de l’éviter et s’est dévié sur la gauche, au moment même où il se faisait doubler par une voiture, de marque Mercedes.

    Ladite voiture s’est alors retrouvée coincée entre le poids-lourd et la berme centrale.

    Rapidement sur place, les policiers de la zone du Condroz ont procédé au balisage de la chaussée, qui a été bloquée à cet endroit durant près d’une heure. Les pompiers de Huy sont également intervenus sur place.

    La victime, un homme d’une cinquantaine d’années, a été transportée au CHU en hélicoptère. Il serait blessé mais ses jours ne seraient pas en danger.

    Étrangement, une heure plus tôt environ, une personne signalait, sur les réseaux sociaux, un comportement étrange de la part d’un conducteur… du même véhicule que celui retrouvé sur l’accident.

    Son message, accompagné d’une photo, disait ceci : « Si vous voyez ce véhicule sur le bas-côté de la route, ralentissez.

    Le conducteur a essayé de se jeter sous mes roues, route du Condroz, après le carrefour de Plainevaux. »

    Il pourrait donc, vraisemblablement, s’agir de la même personne. Les circonstances de l’accident ne sont, toutefois, pas encore déterminées clairement. Une enquête est en cours au sein de la zone de police du Condroz.

     

    Source info Sudpresse La Meuse Article de  E.D.

    Journal en PDF

    Mardi 19 Mai 2015

    Mardi 19 Mai 2015

  • Une voiture sur le toit à Fraineux Nandrin

    Lien permanent

    accident fraineux  9 mai 2015.JPG

    Un accident de la route n'impliquant qu'une seule voiture s'est produit rue de la Chapelle à Fraineux dans l'entité de Nandrin. Samedi très tôt, il n'était pas encore 4 h du matin, un jeune conducteur a perdu le contrôle de son véhicule à hauteur du château.

    L'auto s'est retrouvée sur le toit.

    On n'en sait pas beaucoup plus sur l'état de la victime de ce spectaculaire accident. Sur les réseaux sociaux, des riverains se plaignent de cet endroit, devenu particulièrement dangereux .

    Source Sudpresse La Meuse H-W Article de  (Al.D.)

     

    Journal en PDF

    Vendredi 8 Mai 2015

    Vendredi 8 Mai 2015

  • Accident Samedi 11 avril 2015 route du Condroz N63 Nandrin

    Lien permanent

    DSC_0254.JPG

    Collision entre deux véhicules samedi matin à la hauteur de la pompe à Essence non loin du rond point des quatre bras de Nandrin 
    Dégât matériel et constat par la police.
     

    Merci aux lecteurs du blog aussi bien d'avoir prévenu mais également à la collaboration .

    Le blog existe pour vous et par vous !!!!! 

  • Accident route du Condroz N63 à Nandrin mercredi 8 avril 2015

    Lien permanent

    1.png

    Mercredi 8 avril, peu avant 17h00, la circulation sur la N63 (aussi appelée Route du Condroz) a été perturbée par un accident aussi spectaculaire qu’inhabituel.

    En effet, comme le montre notre cliché, un tracteur s’est retrouvé dans une position indélicate (inconfortable) et à tout le moins insolite… suite à une collision avec une voiture.

    Durant le constat par la Police, le trafic en cette heure de pointe, malgré les congés scolaires, ramené sur une seule bande était rendu difficile et fortement ralenti.

    C’est vers 19h00 que la situation retrouvait sa normalité.

    Merci aux lecteurs du blog aussi bien d'avoir prévenu mais également à la collaboration .

    Le blog existe pour vous et par vous !!!!! 

     

    2.png

  • Nandrin Il fonce dans un poteau

    Lien permanent

    2015-02-22 17.41.26.jpg

    Dimanche, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule rue des Hauts Chênes à Nandrin. 
    Il a percuté un poteau d’éclairage public.
    Le conducteur, un Engissois de 55 ans, n’a pas été blessé, mais la société Resa a dû se rendre sur place pour rétablir le courant.
     La police du Condroz s’est rendue sur place pour procéder au constat. 
     
    Article La Meuse H-W