Paroisses catholiques du Condroz - Page 3

  • Vivre Pâques chez soi tous ensemble ?

    Lien permanent

    Un cadeau du Service « liturgie et sacrements »
    du Vicariat diocésain "Annoncer l'Evangile" :
    Des propositions pour célébrer Jeudi Saint, Vendredi Saint et Pâques
    à domicile, seul, en couple ou en famille, avec ou sans enfants
    et en plus, des propositions d'offices des Laudes (prière du matin).
    Chaque proposition est complète avec suggestions pour l'agencement du local, musique, prière, dialogues, lectures, chants, coloriages pour les enfants, textes de méditation pour adultes ... et pour enfants.
    Alors, après ce Carême particulier, célébrons Pâques avec nos proches et pourquoi pas tous ensemble ?
    Chacun dans son confinement physique, mais unis par le même Esprit.
    Célébrons chez nous mais tous à la même heure comme initialement prévu :

    Jeudi saint à 19 hr,Vendredi saint à 19 hr et le dimanche de Pâques à 10.30 hr !


    Vous trouverez tous ces textes en suivant ce lien:


    www.annoncerlevangile.be/2020/03/27/celebrations-domestiques-pour-la-semaine-sainte/

     

    Brèves numéro spécial n°4.clic ici pdf

  • Prières et célébrations sur KTO

    Lien permanent

    kato.JPG

    Brèves numéro spécial n°3 Clic ici pdf

  • Report des célébrations de professions de foi prévues entre Pâques et Pentecôte, les infos pour le Condroz

    Lien permanent

    Ce lundi 30 mars, les évêques de Belgique ont publié des nouvelles directives concernant le report des confirmations et des premières communions.

    Elles s’appliquent aussi dans le diocèse de Liège aux célébrations de professions de foi. Ainsi, les différentes célébrations de premières communions, de professions de foi et de confirmations prévues entre Pâques et Pentecôte seront reprogrammées à l’année scolaire prochaine, c’est-à-dire à partir de septembre 2020.

    Dans notre Unité pastorale, sont concernées les célébrations de professions de foi prévues le dim. 17 mai à l’église d’Ouffet et le dim. 24 mai à l’église de Terwagne.

    La célébration des professions de foi prévue le dim. 7 juin à l’église de Nandrin est pour le moment maintenue.

    Brèves numéro spécial n°3 Clic ici .pdf

  • Du 01mars 2020 au 01 avril 2020 ont été célébrées les funérailles de ...... sur le Condroz

    Lien permanent

    Du 01/03 au 01/04 ont été célébrées les funérailles de Mme Marie-Josée MARECHAL d’Ouffet,

    Mr Jean SCHUERMANS de Seny,

    Mr Jacques MARCINIAK de Nandrin,

    Mme Monique DAXHELET d’Ampsin,

    Mme Charlotte DUCHESNE d’Ouffet,

    Mme Annette LONTIN de Clavier-Station,

    Mme Laure GODART de Ramelot,

    Mr Lucien COULEE de Villers-aux-Tours,

    Mr Marc LEROY de Vottem,

    Mme Claire FRAIPONT de Villers-le-Temple,

    Mme Annie BODSON de Bois-et-Borsu

    et Mr Adelin DUCHESNE de Bonneville.

    Brèves numéro spécial n°3 Clic ici .pdf

  • Toute l’année mais plus encore en ces temps particuliers, les églises sont ouvertes en journée

    Lien permanent

    Toute l’année mais plus encore en ces temps particuliers, les églises de Fraiture, Les Avins, Nandrin (oratoire), Ocquier, Saint Séverin, Scry (oratoire) et Seny sont ouvertes en journée pour la prière ou la méditation personnelle.

    Depuis peu, l’église de Terwagne est ouverte tous les jours.

    A partir de ce début avril, l’église d’Ouffet sera ouverte le samedi et le dimanche en journée.

    Si plusieurs personnes sont présentes au même moment, on veillera à respecter les règles de distanciation sociale.

    Brèves numéro spécial n°3 clic ici pdf

     

  • Et après ?............. Un texte du père Pierre- Alain Lejeune

    Lien permanent

    Et tout s’est arrêté… Ce monde lancé comme un bolide dans sa course folle, ce monde dont nous savions tous qu’il courait à sa perte mais dont personne ne trouvait le bouton « arrêt d’urgence », cette gigantesque machine a soudainement été stoppée net.

    A cause d’une toute petite bête, un tout petit parasite invisible à l’oeil nu, un petit virus de rien du tout… Quelle ironie !

    Et nous voilà contraints à ne plus bouger et à ne plus rien faire. Mais que va t-il se passer après ?

     

    Lorsque le monde va reprendre sa marche ; après, lorsque la vilaine petite bête aura été vaincue ? A quoi ressemblera notre vie après ?


    Après ? Nous souvenant de ce que nous aurons vécu dans ce long confinement, nous déciderons d’un jour dans la semaine où nous cesserons de travailler car nous aurons redécouvert comme il est bon de s'arrêter ; un long jour pour goûter le temps qui passe et les autres qui nous entourent. Et nous appellerons cela le dimanche.

    Après ? Ceux qui habiteront sous le même toit, passeront au moins 3 soirées par semaine ensemble, à jouer, à parler, à prendre soin les uns des autres et aussi à téléphoner à papy qui vit seul de l’autre côté de la ville ou aux cousins qui sont loin. Et nous appellerons cela la famille.


    Après ? Nous écrirons dans la Constitution qu’on ne peut pas tout acheter, qu’il faut faire la différence entre besoin et caprice, entre désir et convoitise ; qu’un arbre a besoin de temps pour pousser et que le temps qui prend son temps est une bonne chose. Que l’homme n’a jamais été et ne sera jamais tout-puissant et que cette limite, cette fragilité inscrite au fond de son être est une bénédiction puisqu’elle est la condition de possibilité de tout amour. Et nous appellerons cela la sagesse.


    Après ? Nous applaudirons chaque jour, pas seulement le personnel médical à 20h mais aussi les éboueurs à 6h, les postiers à 7h, les boulangers à 8h, les chauffeurs de bus à 9h, les élus à 10h et ainsi de suite. Oui, j’ai bien écrit les élus, car dans cette longue traversée du désert, nous aurons redécouvert le sens du service de l’Etat, du dévouement et du Bien Commun. Nous applaudirons toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont au service de leur prochain. Et nous appellerons cela la gratitude.


    Après ? Nous déciderons de ne plus nous énerver dans la file d’attente devant les magasins et de profiter de ce temps pour parler aux personnes qui comme nous, attendent leur tour. Parce que nous aurons redécouvert que le temps ne nous appartient pas ; que Celui qui nous l’a donné ne nous a rien fait payer et que décidément, non, le temps ce n’est pas de l’argent ! Le temps c’est un don à recevoir et chaque minute un cadeau à goûter. Et nous appellerons cela la patience.


    Après ? Nous pourrons décider de transformer tous les groupes WhatsApp créés entre voisins pendant cette longue épreuve, en groupes réels, de dîners partagés, de nouvelles échangées, d’entraide pour aller faire les courses ou amener les enfants à l’école. Et nous appellerons cela la fraternité.


    Après ? Nous rirons en pensant à avant, lorsque nous étions devenus les esclaves d’une machine financière que nous avions nous-mêmes créée, cette poigne despotique broyant des vies humaines et saccageant la planète. Après, nous remettrons l’homme au centre de tout parce qu’aucune vie ne mérite d’être sacrifiée au nom d’un système, quel qu’il soit. Et nous appellerons cela la justice.


    Après ? Nous nous souviendrons que ce virus s’est transmis entre nous sans faire de distinction de couleur de peau, de culture, de niveau de revenu ou de religion. Simplement parce que nous appartenons tous à l’espèce humaine. Simplement parce que nous sommes humains. Et de cela nous aurons appris que si nous pouvons nous transmettre le pire, nous pouvons aussi nous transmettre le meilleur. Simplement parce que nous sommes humains. Et nous appellerons cela l’humanité.


    Après ? Dans nos maisons, dans nos familles, il y aura de nombreuses chaises vides et nous pleurerons celles et ceux qui ne verront jamais cet après. Mais ce que nous aurons vécu aura été si douloureux et si intense à la fois que nous aurons découvert ce lien entre nous, cette communion plus forte que la distance géographique. Et nous saurons que ce lien qui se joue de l’espace, se joue aussi du temps ; que ce lien passe la mort. Et ce lien entre nous qui unit ce côté-ci et l’autre de la rue, ce côté-ci et l’autre de la mort, ce côté-ci et l’autre de la vie, nous l’appellerons Dieu.


    Après ? Après ce sera différent d'avant mais pour vivre cet après, il nous faut traverser le présent. Il nous faut consentir à cette autre mort qui se joue en nous, cette mort bien plus éprouvante que la mort physique. Car il n'y a pas de résurrection sans passion, pas de vie sans passer par la mort, pas de vraie paix sans avoir vaincu sa propre haine, ni de joie sans avoir traversé la tristesse. Et pour dire cela, pour dire cette lente transformation de nous qui s'accomplit au coeur de l'épreuve, cette longue gestation de nous-mêmes, pour dire cela, il n'existe pas de mot.

    Brèves numéro spécial n°3 Texte.clic ici pdf

  • Les Evêques de Belgique ont décidé de reporter les célébrations Mariage , confirmation et des premières communions

    Lien permanent

    Les Evêques de Belgique ont décidé de reporter les célébrations de confirmation et des premières communions prévues entre Pâques et la Pentecôte, à cause de l’épidémie de coronavirus, annoncent-ils lundi. Les confirmations sont reportées aux mois de septembre ou d’octobre, tandis que les premières communions auront lieu lors de la prochaine année scolaire.
    Chaque diocèse proposera des dispositions en fonction de sa situation spécifique et en assurera la communication, précisent les Evêques de Belgique.

    Par Sudinfo avec Belga

    Source

     

    Après avoir supprimé les cérémonies autour de la Semaine Sainte, l’Église belge réfléchit à supprimer les activités « de masse » pour les mois de mai et de juin, quelle que soit la décision de prolonger ou non le confinement.

    Une décision pourrait intervenir dans les prochaines heures.


    L’Église de Belgique a appris ce vendredi la prolongation des mesures de confinement par le Conseil national de Sécurité. Avant cela, elle avait déjà anticipé, en annulant toutes les célébrations autour de la Semaine Sainte et de la fête de Pâques.


    Désormais, les évêques de Belgique regardent plus loin : mai, juin, et l’été… « Nous suivons évidemment, comme l’ensemble des citoyens, les décisions prises au niveau fédéral et le calendrier des autorités », indique Tommy Scholtes, attaché de presse de la Conférence épiscopale.

    « Pour les événements qui n’ont pas pu être préparés pendant ces semaines de confinement, nous aurons du mal à pouvoir les faire se dérouler normalement en mai et en juin même si le confinement était levé ».


    Entendez donc notamment les mariages et les communions, qui nécessitent des rencontres et des séances de préparations plusieurs semaines voire mois avant la célébration… « Nous discutons beaucoup, nous souhaitons arriver à une décision commune à l’ensemble des évêques de Belgique.

    Régionalement, chacun regarde ce qu’il est possible de faire. Mais l’Église risque de fonctionner un peu au ralenti lorsque le confinement sera levé. Il faudra être prudent ».

    De nombreux reports de mariage ont déjà eu lieu, que ce soit pour les mois de mars et avril, mais aussi pour des événements prévus en mai, en juin et même cet été, les mariés souhaitant éviter de devoir limiter le nombre de participants à la fête, et être certains de pouvoir inviter tous leurs proches et amis à leur cérémonie…

     

    Par L.P.

    Source

  • L'Eglise catholique sonne les cloches tous les dimanches

    Lien permanent

    L'Eglise catholique sonne les cloches tous les dimanches
    Les évêques belges demandent que jusqu'à la fin de la pandémie de Corona, toutes les églises catholiques de notre pays fassent sonner les cloches chaque dimanche de 9h55 à 10h.

    En cette période difficile, la communauté catholique de notre pays veut ainsi donner un signe d’encouragement en particulier aux malades et à tous ceux qui sont à leur service. C'est aussi un appel à la prière.

    Car si les chrétiens ne peuvent momentanément plus prier ensemble physiquement, la prière individuelle ou en famille reste possible.

    Brèves numéro spécial n°2.pdf

  • C’est l’évêque de Liège Jean-Pierre Delville qui l’a annoncé Éric de Beukelaer devient le bras droit

    Lien permanent

    C’est l’évêque de Liège Jean-Pierre Delville qui l’a annoncé ce vendredi matin.

    Le vicaire général actuel Alphonse Borras ayant demandé à être déchargé de ses fonctions, il vient de nommer l’actuel vicaire épiscopal Éric de Beukelaer pour le remplacer.


    C’est à la faveur du renouvellement du prochain conseil épiscopal qui doit intervenir le 31 août prochain qu’Alphonse Borras, l’actuel vicaire général de Liège, a fait savoir à son évêque qu’après 19 années passées à cette tâche, il aspirait à un peu de repos.

    « Comprenant le poids que cette mission représente, j’ai accepté sa démission », explique l’évêque Jean-Pierre Delville.


    Il faut dire que le vicaire général est le véritable bras droit de l’évêque, une sorte de « premier ministre », et c’est à lui qu’incombe la coordination générale de l’équipe de l’évêché.

    Alphonse Borras (69 ans) avait débuté à cette fonction sous Aloys Jousten, il va désormais seconder le vicaire judiciaire, Raphaël Collinet. Ce dernier aura 80 ans en fin d’année et prendra sa pension, Alphonse Borras reprendra sa tâche à cette date.

     

    C’est donc Éric de Beukelaer qui va devenir au premier septembre le prochain vicaire général. « Le moment est particulier à l’heure de ce confinement où les personnes seules souffrent et où les funérailles se réalisent en petit comité, explique-t-il.

    Mais il fallait communiquer pour que la nouvelle équipe puisse s’organiser. Je suis très heureux de cette nomination et je suis conscient aussi de l’ampleur de la tâche.

    Mais j’ai 56 ans et je sais que je suis à un âge où il faut que je prenne ce genre de responsabilités. »


    Éric de Beukelaer s’occupe actuellement de tout l’aspect « temporel » du diocèse de Liège, à savoir la gestion des fabriques d’églises et les relations avec le pouvoir politique. Il n’est pas exclu qu’il puisse poursuivre cette tâche à l’avenir tant il y a tissé de bonnes relations au fil des années.

    Rédaction de l'article Par Luc Gochel 

    Source

  • Comment « faire ses Pâques » cette année ?

    Lien permanent

    Les évêques de Belgique autorisent les fidèles à reporter leur confession pascale à une date ultérieure.
    Ou, comme l’a récemment déclaré le Pape François au vu des circonstances exceptionnelles de cette année :
    Oui, il est possible de recevoir le pardon de Dieu sans prêtre. Si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité : ‘Seigneur, j’ai commis le mal en ceci, en cela, …” Demande-lui pardon de tout ton coeur avec l’acte de contrition et promets-lui : “Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant”. Et tu reviendras immédiatement dans la grâce de Dieu.
    Comment célébrer Pâques sans confession ni communion, ou ‘faire ses Pâques’ cette année ? En faisant ce qui est possible : prier à la maison, seul ou en famille ; lire et méditer les lectures et les prières prévues pour la Semaine Sainte ; suivre une célébration liturgique à la radio, à la télévision ou en livestream.
    Les évêques de Belgique (23 mars 2020)

    Brèves numéro spécial n°2.pdf

  • Fête de l’Annonciation (25 mars) : Prière à la Sainte Vierge du Père Jean-Paul Hoch Invitation du pape François à la prière contre le coronavirus

    Lien permanent

    Quand vient pour nous l’heure de la décision, Marie de l’Annonciation, aide-nous à dire « oui ».
    Quand vient pour nous l’heure du départ, Marie d’Égypte, épouse de Joseph, allume en nous l’Espérance.
    Quand vient pour nous l’heure de l’incompréhension, Marie de Jérusalem, creuse en nous la patience.
    Quand vient pour nous l’heure de l’intervention, Marie de Cana, donne-nous le courage de l’humble parole.
    Quand vient pour nous l’heure de la souffrance, Marie du Golgotha,
    fais nous rester aux pieds de ceux en qui souffre ton Fils.
    Quand vient pour nous l’heure de l’attente, Marie du Cénacle,
    inspire-nous une commune prière.
    Et chaque jour, quand sonne pour nous l’heure joyeuse du service,
    Marie de Nazareth, Marie des Monts de Juda, mets en nous Ton coeur de servante.
    Jusqu’au jour où, prenant Ta main, Marie de l’Assomption, nous nous endormirons,
    dans l’attente du jour de notre résurrection. Amen.

    Brèves numéro spécial n°2.pdf

    Invitation du pape François à la prière contre le coronavirus le 25 mars

     

    Au terme de la prière de l’Angélus de ce dimanche 22 mars, dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, le Pape a appelé à une prière commune de tous les chrétiens en la fête de l’Annonciation, ce 25 mars.
    «En ces jours d’épreuve, alors que l’humanité tremble devant la menace de la pandémie, je voudrais proposer à tous les chrétiens d’unir leurs voix au Ciel. J’invite tous les chefs des Églises et les dirigeants de toutes les communautés chrétiennes, ainsi que tous les chrétiens des différentes confessions, à invoquer le Dieu Très Haut et Tout-Puissant, en récitant en même temps la prière que Jésus Notre Seigneur nous a apprise.
    J’invite donc tout le monde à réciter le Notre Père mercredi prochain, le 25 mars, à midi.

    Le jour où de nombreux chrétiens se souviennent de l’annonce à la Vierge Marie de l’incarnation du Verbe, que le Seigneur entende la prière unanime de tous ses disciples qui se préparent à célébrer la victoire du Christ ressuscité».

     

  • Les cloches de remerciement et d’espérance chaque soir pendant deux minutes à 20 h00

    Lien permanent

    Les cloches de remerciement et d’espérance
    Les évêques de Belgique s’associent à toutes les marques de gratitude et d’estime de la population envers ceux qui s’investissent dans la lutte contre le coronavirus : médecins, infirmières et infirmiers, services de police et d'urgence, décideurs politiques et leurs administrations.

    Les fidèles catholiques sont, dès lors, invités à s’associer à ceux qui applaudissent et/ou mettent une bougie à leur fenêtre chaque soir à 20 heures, les personnes engagées dans la lutte contre le coronavirus.


    Et puisque les cloches de nos églises se taisent de par les mesures de mise en quarantaine, j'invite les communautés qui en ont la possibilité (via une programmation électronique, ou une personne disponible), à les faire sonner chaque soir pendant deux minutes à 20 heures (de préférence les cloches de l’angélus à celles des fêtes), pour que la gratitude de notre population se fasse entendre à l’unisson.
    Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

    Brèves numéro spécial n°2.pdf

     

  • Garder espoir !

    Lien permanent

    En ces temps difficiles si chargés en émotions où ce qui est en train de se passer semble irréaliste, inconcevable,
    j’accueille ta présence.


    J’accueille le silence qui me permet de me mettre à ton écoute.


    J’accueille la fermeture des magasins pour me libérer du consumérisme effréné et des biens matériels.


    J’accueille la fermeture des restaurants pour apprendre à rechercher la nourriture du coeur.


    J’accueille l’isolement pour rentrer dans un dialogue amoureux avec toi.


    J’accueille les restrictions de mouvements pour me focaliser sur l’essentiel.


    J’accepte ma vulnérabilité pour me rappeler du don de la santé.


    Je n'oublie pas de prier, au contraire, je prie sans cesse, au plus profond de mon coeur.


    Oui, je prie en silence. Je prie pour les malades, pour les familles des malades et pour les personnes fragiles.
    Je prie pour les personnes très angoissées pour qui l'avenir semble si incertain


    et je n'oublie pas les plus démunis.


    Je prie aussi pour les commerçants, les artisans, ceux qui ont dû fermer boutique
    et ceux qui devront faire des choix difficiles.


    Je n'oublie pas le corps hospitalier, je les remercie pour leur professionnalisme,
    leur dévouement et profonde humanité.


    Je remercie tous ceux qui travaillent d'arrache-pied pour faire en sorte que notre pays fonctionne
    pour que nous ayons tous la chance d'être soignés, nourris et protégés.


    Et je pense à tous les parents qui vont devoir concilier vie professionnelle et vie familiale,
    je leur souhaite de retrouver une vie familiale attentionnée.


    Ce temps de confinement me permet de me rapprocher de Toi Seigneur.


    Et au milieu de la tourmente, je n'oublie pas l'essentiel : GARDER ESPOIR !
    Adaptation d’un texte paru sur www.alliancebiblique.fr

    Brèves numéro spécial - clic ici.pdf

  • Les funérailles religieuses uniquement en cercle très restreint

    Lien permanent

    Ce 18 mars 2020, les évêques belges rappellent que momentanément les funérailles religieuses ne peuvent avoir lieu qu’en cercle très restreint. Cela signifie : avec seulement quelques proches parents dans l’église et à une distance suffisante les uns des autres. Une seconde possibilité est de se limiter à une prière d'adieu au cimetière. Également en cercle très restreint.


    Lorsque l'épidémie aura pris fin, des célébrations de commémoration pourront être organisées pour toutes les personnes décédées durant cette période où les mesures restrictives sont d’application pour lutter contre l’épidémie de Corona.

    Brèves numéro spécial - fait.Clic ici pdf

  • Participer aux célébrations liturgiques grâce aux médias catholiques

    Lien permanent

    Avec la décision de suspendre les rassemblements et célébrations publiques à travers tout le pays, la radio, la télévision et internet constituent un moyen de participer aux eucharisties et de rester en union de prière.

    Vous pouvez suivre les messes sur RCF Belgique (le sam. à 17h, en semaine à 19h), sur la RTBF (le dim. à 11h) et sur KTO TV (le dim. à 18h30, le sam. à 17h, ou en semaine à 7h avec le pape et 18h15 depuis Paris).
    Messe : Lun-ven 19h00 (Belgique) + sam 17h (Belgique)
    Prière du matin: 6h45 + 7h45
    Chapelet: 20h00 (Lourdes)
    Prière du soir: 20h30
    Capter RCF- Liège sur 93.6 FM ou sur www.rcf.be
    Messe : Lun-Dim 7h (pape) + Lun-Sam 18h15 (Paris), dim 18h30 (Paris)
    Office du milieu du jour : Lun-sam 12h (Paris)
    Chapelet : 15h30 (Lourdes)
    Capter KTO : en streaming sur www.ktotv.com sinon sur décodeur TV : Proximus (Canal 215), Voo (Canal 147), Telenet (FWB) (Canal 36), Orange (Canal 98).
    Messe TV: dim 11h (Belgique ou France)
    Messe Radio: dim 11h (Belgique)
    Capter la RTBF : www.cathobel.be/messes/enradio, sur la Première RTBF www.rtbf.be/radio/liveradio/lapremiere, en TV sur la Une ou la Deux RTBF www.rtbf.be
    Profitons de ces services d’Eglise pour être en union de prière,
    en pensant aux victimes, aux malades et à leurs proches.

     

    Brèves numéro spécial - fait.pdf clic ici

  • Condroz !!! Eglises ouvertes

    Lien permanent

    Sauf nouvelles mesures du gouvernement fédéral, les églises peuvent rester ouvertes.
    Dans notre Unité pastorale, rappelons que les églises de Fraiture, Les Avins, Nandrin (oratoire), Ocquier, Saint Séverin, Scry (oratoire) et Seny sont ouvertes en journée.


    Après contact avec les différents sacristains concernés, les églises où devait avoir lieu une eucharistie dominicale (selon l’horaire habituel) seront ouvertes et chauffées pour permettre à ceux qui le souhaitent de se recueillir individuellement.

    Si plusieurs personnes sont présentes, on veillera à respecter les règles de distanciation sociale.

    Brèves numéro spécial - fait clic ici .pdf

  • L’Eglise catholique de Belgique suspend toutes les célébrations publiques

    Lien permanent

    En raison de l’expansion de l’épidémie du Corona virus, les évêques de Belgique décident ce jour de suspendre toutes les célébrations liturgiques publiques dans notre pays.
    Cette décision est effective dès ce weekend du 14 mars et restera en vigueur jusqu’au vendredi 3 avril au moins.
     
    Les baptêmes, mariages et funérailles pourront se dérouler en cercle restreint.
     
    Pour les autres rencontres et réunions pastorales, la plus grande prudence sera demandée.
     
    Les églises demeureront ouvertes pour la prière ou la méditation personnelle.
     
    Les évêques appellent les croyants à vivre ce carême comme un temps de prière, de conversion, de partage fraternel, et d’une plus grande attention à autrui.
     
    Les textes bibliques habituels de la liturgie continueront à inspirer individuellement ou en famille notre progression vers Pâques.
     
    Les sites web de Cathobel, Kerknet, KTO, RCF, Kerk en Leven, les célébrations en radio-tv, RTBF et VRT, les diffusions en live-streaming pourront y contribuer.
     
    Les évêques expriment toute leur reconnaissance à tous ceux et celles qui mettent tout en œuvre pour arrêter l’extension du Covid19 et qui entourent de leurs meilleurs soins les personnes atteintes par la maladie.
     
     Tommy Scholtes s.j., 
     
     SIPI -Bruxelles, jeudi 12 mars 2020
     
     

  • Suivre la messe dominicale en radio et en télé !!!

    Lien permanent

    Suivre la messe dominicale en radio et en télé

    Avec la décision de suspendre la célébration des messes à travers tout le pays, la radio et la télévision constituent un moyen de participer aux célébrations liturgiques et rester ainsi en union de prière.

    Pratiquement, ce dimanche 15 mars.

    En radio: La Première diffusera à 11h, la messe radio célébrée « en privé » à la Collégiale Sainte Gertrude de Nivelles. Le curé-doyen Albert-Marie Demoitié présidera la célébration. Florence Vanderstichelen assurera les commentaires.

    En télévision: La messe dominicale sera retransmise à 11h à la fois sur La Une (RTBF) et sur France 2 (Le Jour du Seigneur), depuis l’église Saint-Vincent-de-Paul à Clichy, dans le département des Hauts-de-Seine (France).

    Rappelons également l'existence de la chaîne KTO disponible partout en Belgique via Proximus canal 215, Telenet canal 36 (Bruxelles et Wallonie), VOO canal 147 et sur Orange canal 98. En direct HD sur KTOTV.com.

    Profitons de ces services d’Eglise pour être en union de prière, en pensant aux victimes, aux malades et à leurs proches.


    Unité pastorale du Condroz

  • Suite au communiqué des évêques de Belgique et aux nouvelles mesures prises par le gouvernement fédéral quelques mesures de précaution

    Lien permanent

    Suite au communiqué des évêques de Belgique et aux nouvelles mesures prises par le gouvernement fédéral pour éviter l'expansion du Coronavirus, toutes les célébrations liturgiques (à l’exception des funérailles) aussi bien en semaine que dominicales n’auront pas lieu jusqu’au vendredi 3 avril inclus dans les églises, chapelles et maisons de repos ainsi qu’à la clinique de Fraiture.

    Les funérailles (célébrées sans eucharistie) pourront avoir lieu en cercle très restreint, dans la stricte intimité familiale.

    Après contact avec les différents sacristains concernés, les églises où devait avoir lieu une eucharistie dominicale (selon l’horaire habituel) seront ouvertes et chauffées pour permettre à ceux qui le souhaitent de se recueillir individuellement.

    D’autres activités telles que le dîner au profit de la conférence Saint Vincent de Paul à Tinlot du 15 mars, l’après-midi "Haïti, Belgique: même combat pour le climat!" du 23 mars à Anthisnes, la matinée intergénérationnelle "Sacré Dimanche" à Nandrin du 29 mars sont supprimées.

    Portons tout cela ensemble dans la prière !

    En vous souhaitant à tous et à toutes une bonne marche vers Pâques…

    L’équipe pastorale de l'UP du Condroz

  • L’Eglise catholique de Belgique suspend toutes les célébrations publiques.

    Lien permanent

    En raison de l’expansion de l’épidémie du Corona virus, les évêques de Belgique décident ce jour de suspendre toutes les célébrations liturgiques publiques dans notre pays.
    Cette décision est effective dès ce weekend du 14 mars et restera en vigueur jusqu’au vendredi 3 avril au moins.
     
    Les baptêmes, mariages et funérailles pourront se dérouler en cercle restreint.
     
    Pour les autres rencontres et réunions pastorales, la plus grande prudence sera demandée.
     
    Les églises demeureront ouvertes pour la prière ou la méditation personnelle.
     
    Les évêques appellent les croyants à vivre ce carême comme un temps de prière, de conversion, de partage fraternel, et d’une plus grande attention à autrui.
     
    Les textes bibliques habituels de la liturgie continueront à inspirer individuellement ou en famille notre progression vers Pâques.
     
    Les sites web de Cathobel, Kerknet, KTO, RCF, Kerk en Leven, les célébrations en radio-tv, RTBF et VRT, les diffusions en live-streaming pourront y contribuer.
     
    Les évêques expriment toute leur reconnaissance à tous ceux et celles qui mettent tout en œuvre pour arrêter l’extension du Covid19 et qui entourent de leurs meilleurs soins les personnes atteintes par la maladie.
     
     Tommy Scholtes s.j., 
     
     SIPI -Bruxelles, jeudi 12 mars 2020
     
     

  • Célébrations de la Semaine Sainte à vos agendas

    Lien permanent

    Célébrations de la Semaine Sainte

    Samedi 4 avril (Rameaux) : eucharisties à 18h à la chapelle d’Ochain et à l’église de Tinlot.

    Dimanche 5 avril (Rameaux) : eucharisties à 9h à l’église d’Ouffet, à 10h30 à l’église d’Anthisnes, de Borsu et de Nandrin, célébration de la Parole à 11h à la clinique de Fraiture.

    Jeudi 9 avril (Jeudi St) : eucharisties à 19h à l’église de Clavier Station, d’Ouffet et de Villers-le-Temple.

    Vendredi . 10 avril (Vendr. St) à 15h : chemins de croix dans les églises de Fraiture, Nandrin, Ochain, Ouffet, Ramelot, Saint-Séverin, Tinlot, Villers-aux-Tours, Villers-le-Temple et Xhos.

    Vendredi . 10 avril (Vendr. St) à 19h à l’église de Seny : célébration de la Passion du Seigneur. Sam. 11 avril (Sam. St) : veillées pascales à 20h30 à l’église de Fraiture, d’Ocquier et de Vien.

    Dimanche. 12 avril (Pâques) : eucharisties à 9h au presbytère d’Ouffet, à 9h30 à l’église de Terwagne, à 10h30 à l’église de Warzée et de Saint Séverin, à 11h15 à la clinique de Fraiture.

  • Dîner au profit de la « Saint-Vincent de Paul » le 15 mars 2020

    Lien permanent

    Le dimanche 15 mars dès midi : Repas irlandais au profit de la « Saint-Vincent de Paul » à la salle « Le blé qui lève » à Tinlot (rue de l’église n°9).
    Réservations : A. Peters (0478 39 11 48), A.-M. Nihoul (0478 93 15 51) ou J. Noiset (085 51 26 46)

    15 stv.jpg

    Clic sur l'image 

  • Eucharistie de ce dimanche déplacée à Fraiture

    Lien permanent

    Une panne de chauffage nous oblige à déplacer l'eucharistie prévue ce dimanche 8 mars à l'église de Tinlot à 10h30.

    Elle aura lieu à l'église de Fraiture à 10h45 (et non pas à l'église de Tinlot à 10h30).

    L'horaire des autres eucharisties prévues ce week-end reste inchangé.

  • Dimanche 1 mars (Carême I) Intentions de messes

    Lien permanent

    Dimanche 1 mars (Carême I)

    09h00 Borsu : Joseph France (anniv. du décès) ; Fam. KINET-RULOT ; Jean KINET (anniv. du décès) ; Joseph LAVAL, Marie-Henriette TASIAUX et fam ; M. fondée pr plus. dfts.

    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

    10h30 Anthisnes (messe des familles) : Fam. ENGLEBERT-JEUNECHAMPS et leur fille Magali ; Francis FLAMAXHE et sa femme Colette ; M. fondée pr Mr le curé HALLET ; Fam. SIMON-RIGA ; Jean-Pol SPINEUX et parents dfts SPINEUX-QUOIBION ; Fam. STRIVAY-GATHON et Robert EVERS; MarieJosé FROIDBISE (8ème anniv. du décès).

    10h30 Nandrin (messe des familles) : Fam. DECKERS-BUQUET et COMPERE-DAWANSE ; Fam. HASTIR-BRASSINE ; Jean GILLET et Nelly CHANTRAINE, Léon et Roger CHANTRAINE, Aimé BONJEAN et Marie LEROUX ; Fam. HUPPERTZ-EVRARD ; Jean et Jean-Michel RAVET ; Fam. RAVET-FABRY ; Fernande PAQUOT et fam. LAFONTAINE.

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.  

  • SACRE DIMANCHE La joie de Pâques Le dimanche 29 mars 2020 à vos agendas

    Lien permanent

    Matinée intergénérationnelle « SACRE DIMANCHE » : La joie de Pâques Le dim. 29 mars de 8h45 à 12h30 à l’église de Nandrin. Au programme : différents ateliers (au choix) autour de la joie de Pâques, eucharistie, apéritif convivial. C’est l’occasion de partager ensemble, petits et grands, jeunes et moins jeunes, « pratiquants » assidus ou non, des temps de convivialité, d’échange, de réflexion, de prière, le tout dans une ambiance parfaitement détendue. Un sacré défi pour un sacré dimanche : faire Eglise… autrement ! Bienvenue à tous !
    Haïti

    Source 

     

    Une date à noter dans votre agenda ! « SACRE DIMANCHE » : Le dim. 29 mars de 8h45 à 12h30 à l’église de Nandrin. Au programme : divers ateliers au choix, eucharistie, verre de l’amitié

  • La chapelle Saint-Fontaine Clavier fait appel au Fonds

    Lien permanent

    En 2006, la foudre s’abat sur le toit de la chapelle Saint-Fontaine, endommageant fortement la toiture de cet édifice roman du 12e siècle, classé depuis 1944.

    Pendant plusieurs années, le bâtiment reste sommairement bâché afin de le protéger de la pluie. En 2013, une poignée d’habitants décide de venir en aide aux pouvoirs communaux pour la restauration de la chapelle.


    « C’était dommage de voir cette chapelle rester à l’abandon, se remémore Liliane Gerard, membre fondateur du comité de Protection du Patrimoine de Saint-Fontaine (PPSF).

    Nous avons fait une fiche projet et ça a enclenché les démarches.

    Le comité a permis de recréer une dynamique et la chapelle est devenue un point de rencontre dans le village, avec une ouverture sur l’art. »


    « On espère obtenir 45.000 euros »


    Il y a 5 ans, des travaux de maintenance ont permis de mettre le bâtiment au sec, afin d’éviter qu’il ne se dégrade davantage.

    Le comité PPSF se met à y organiser des concerts éclairés à la bougie et des expositions dont les bénéfices sont réinjectés dans la restauration.

    « L’acoustique y est magnifique, s’exclame Liliane Gerard.

    C’est un moyen de mettre en valeur l’édifice. »

     

    Ce mercredi, le comité a répondu à l’appel à projet du Fonds David-Constant (Fondation Roi Baudouin), avec l’aide du Comité d’initiative et de culture de Clavier.

    L’association Qualité-Village-Wallonie a aussi apporté son aide dans la réalisation du projet.

    Le Fonds octroie des subsides pour la restauration du petit patrimoine mobilier en région liégeoise.

    « On a demandé un devis pour la restauration de 5 éléments intérieurs. Avec le dossier, on espère obtenir 45.000€. »


    S’ils obtiennent ce soutien, deux vitraux seront rénovés (Vierge à l’enfant et Sainte-Anne trinitaire) ; un retable en bois du 17e siècle sera réfectionné, ainsi que le tableau de la Nativité et les armoiries de la famille Haultepenne-Chevalier dont il est garni ; 3 niches en bois polychrome datant du 17e situées seront restaurées sur le mur ouest.

    Les travaux de restauration seraient réalisés par les moines de Maredsous.

    « On leur a envoyé les plans. Ils vont réaliser les dessins des vitraux à la plume.

    On projette de faire une exposition sur la restauration pour mettre en valeur ce travail et le Fonds David-Constant. »


    Concernant l’aspect extérieur et la structure de la chapelle, la commune a demandé un soutien au Fonds Richard Forgeur et à la Région, qui pourrait subsidier à 70% ces travaux estimés à 360.000€.

    Le dossier est en attente.


    Le comité projette également de lancer une bière au profit de la chapelle qui sera servie lors des différentes manifestations. Trois concerts sont déjà prévus pour cet été, le premier étant Bernard Masuir, le 16 mai.


    Rédaction de l'article par P.T.


    Pour plus d’informations sur le programme : rejoindre le groupe Facebook « PPSF » ou contacter le 0474 81 94 54.

    Source info 

  • Aujourd'hui le 17 février 2020 Conférence-débat Par Richard Jacquemin sur l’œuvre de Maurice Zundel

    Lien permanent

    Le lundi 17 février 2020  à 14h au Prieuré de Scry: Présentation audio-visuelle par Richard Jacquemin: « Maurice Zundel, une spiritualité pour notre temps ».

     

    Au Prieuré Saint Martin de Scry
    Le lundi 17 février 2020 à 14 heures
    Invitation cordiale à toutes et tous !
    PAF libre.

    www.prieure-st-martin.be


    Conférence-débat

    Par Richard Jacquemin, enseignant retraité.
    Il nous partagera sa passion pour la personnalité et l’œuvre de Maurice Zundel (1897-1975).
    Zundel, prêtre suisse, prophète du XXe siècle, attentif à tout ce qui tisse la vie humaine, sociale, culturelle, économique et scientifique. Sa pensée remarquable connaît aujourd’hui un retentissement de plus en plus grand et se répand bien au-delà du monde chrétien.

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 16 au 22 février 2020

    Lien permanent

    Dimanche 16 février

    09h00 Les Avins : M. fondée pr la fam. BERNARD-WILMOTTE ; Fam. ROBEYNS-MALI.

    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

    10h30 Ouffet (messe des enfants) : Patrick et les dfts de la fam. DEDAVE-MOSSAY ; Jules DEMOITIE et fam. DEMOITIE-COLLIN ; Patricia LEONARD, Denise VANDENBERK, Ames du purgatoire ; Pierre et Marc NEUVILLE ; Dfts de la fam. TERWAGNEMARECHAL ; Marc et Marcel LECRENIER.

    10h30 St-Séverin : Fam. RENARD-BOXUS ; Fam. DEJARDIN-LAMBERT (vivts et dfts).

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

    Lundi 17 février

    09h00 Clavier-Station : M. fondée pr plus. dfts ; Fam. MARION-PESESSE ; Fam. TOUBEAU-DAXHELET et DAUMERIE-PILATE.

    10h30 Ouffet : M. fondée pr plus. dfts.

    Mardi 18 février

    08h30 Limont : M. fondée pr plus. dfts.

    09h00 Fraiture : Ferdinand GILLET et Maria LOVENFOSSE.

    Mercredi 19 février

    10h30 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

    10h45 Ochain (château) : M fdée pr plus. dfts.

    18h00 Scry : M. fondée pr Marie BRAISON.

    Jeudi 20 février

    08h30 Anthisnes : M. fondée pr plus. dfts.

    09h00 Saint-Séverin : M. fondée pr les dfts RENSON-GIRES.

    Vendredi 21 février

    10h30 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

     

    18h00 Ramelot : M. fondée pr les dfts de la fam.de HONLET.

     

    Samedi 22 février

    18h00 Clavier-Village : Fam. LECOMTEFRANCE ; M fondée pr le curé HERMAN.

    18h00 Seny : Abbé Joseph CASSART, son neveu Jean-Luc, dfts des fam. CASSART-SIMON.  

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 2 février 2020

    Lien permanent

    Dimanche 2 février (Présentation du Seigneur au Temple)

    09h00 Borsu : Fam. GEORGE et GABRIEL; Abbé Joseph KINET; Fam. KINET-RULOT et Joël ; Joseph LAVAL, Marie-Henriette TASIAUX et fam ; M. fondée pr plus. dfts.

    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

    10h30 Anthisnes : Josette BRISBOIS ; M. fondée pr plus. dfts ; Jean-Pol SPINEUX et parents dfts SPINEUX-QUOIBION ; Alice HEINE.

    10h30 Nandrin : Fam. DEMBLON-HASTIR ; Jeanne, Hubert et Jules VAESSEN ; Fam. GODET-FABRY, DERVIN et FAGNOUL. 

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP