La rubrique du lecteur

  • Nicolas Nys, jeune Amaytois de 30 ans, s’est lancé dans une grande aventure, celle des romans et des contes.

    Lien permanent

    Nicolas Nys, un jeune  auteur, publie deux livres 

    Un livre de contes et un roman dont l’intrigue se déroule à Amay 

    Nicolas Nys, jeune Amaytois de 30 ans, s’est lancé dans une grande aventure, celle des romans et des contes.
     
    Il vient de publier deux livres en quelques semaines.
     
    Deux ouvrages aux univers complètement différents : des contes, mais aussi un roman dont l’intrigue se déroule à Amay.  
    Les contes de la sorcière rose et Sky Girl, voici donc les deux livres écrits par Nicolas Nys.
     
    Deux livres aux univers totalement différents.
     
    Les contes de la Sorcière Rose, est le premier d’une trilogie qui comportera 13 contes au total.
     
    Ce premier recueil nous narre des moments de vie d’une sorcière Rose mal aimée et sous-estimée mais qui cache une véritable puissance.
    On y retrouve le monde de Tadorannia, monde inventé et riche en histoires.
     
    Dans le tome suivant, prévu pour les fêtes de fin d’année, le village d’Amay en fera partie.
     
    « Amay m’inspire clairement. Je n’en fais pas allusion dans ce premier tome mais il y aura un petit passage dans le suivant.
     
    Si les personnages peuvent voyager d’un monde à l’autre, il n’est pas exclu qu’une histoire se passe à Amay ! »
    Parallèlement à ce premier livre de conte, Nicolas vient de sortir un roman où l’intrigue se déroule dans son village natal.
     
    Ce livre s’intitule « Sky Girl : les premiers pas d’une héroïne.
     
    « Cela parle d’une demoiselle aux pouvoirs surhumains.
     
    Et cette histoire se déroule en partie à Amay.
     
    Certaines rues sont citées. Il y a même une action qui se déroule durant le carnaval d’Amay.
     
    Mais je parle également de Huy, Liège, Namur, même si j’aime rester régional » nous dit-il encore.
     
    En fonction du succès de ce roman, un second est déjà dans son imaginaire où l’intrigue se déroulera exclusivement à Amay.
     
    Assistant social de formation, Nicolas est donc un grand passionné d’écriture, qu’elle soit scénarisée ou romancée. « J’aime beaucoup le terme « auteur ».
     
    Ainsi, je ne suis pas catégorisé dans un domaine bien précis.
     
    Je peux m’employer à tout essayer en fonction de mon ressenti ou du projet. Je peux partir sur un scénario, un conte, un roman, une chronique ».
     
    Cette passion, il la cultive depuis qu’il a fréquenté l’école de l’Abbaye de Flône.
     
    « Tout a commencé en 2003 lorsqu’un professeur nous a donné un cahier pour y tenir une sorte de journal intime. Comme je n’avais rien à dire sur moi-même, je me suis exprimé d’une autre façon.
     
    Etant fan de la saga X-Files, j’ai commencé à écrire l’histoire d’un duo policier travaillant sur les Ovnis.
     
    Aujourd’hui, j’écris toujours leurs aventures ». Au final, l’inspiration lui vient de divers milieux.
     
    « L’Histoire m’inspire mais aussi la musique. Dernièrement, j’ai été inspiré par l’album 13 d’Indochine.
     
    Mes premiers lecteurs me disent lire ça avec leur âme d’enfant alors qu’ils sont adultes, mes histoires restent avant tout bienveillantes ».
     
     
    Ces livres se destinent donc à un public large, de 7 à 77 ans.
     
    Vous pouvez dès lors retrouver « Les contes de la Sorcière Rose – Recueil 1 » au prix de 10 euros ou encore « Sky Girl » au prix de 14 euros chez Press Shop à Amay et la Dérive à Huy.
     
    Vous pouvez également les commander sur le site www.publier-un-livre.com ou encore suivre les pages facebook de Nicolas : Les Contes de la Sorcière Rose et Sky Girl : les premiers pas d’une héroïne.
     
    L’Amaytois accueillera ses lecteurs au village du livre de Beaumont le 3 et 4 octobre.
     
     
    Article par CEDRIC MONTULET
     

  • Marie Marquet vient de faire publier « Amour caché » son premier roman, rhétoricienne à l’Institut Libre du Condroz Saint-François à Ouffet

    Lien permanent

    Une Stratoise de 20 ans publie son 1 er roman  

    FIONA SORCE
    Rhétoricienne à l’Institut Libre du Condroz Saint-François à Ouffet, la Stratoise Marie Marquet vient de faire publier « Amour caché » son premier roman, à tout juste 20 ans.
     
    Victime de harcèlement scolaire, Marie Marquet s’est réfugiée dans l’écriture d’« Amour caché » en 2013.
     
    « Durant le processus d’écriture, je m’échappais à ma réalité et vivais par procuration les aventures de mes personnages dans un autre monde que le mien », confie la Stratoise.
     
    « Cette histoire m’a aidée à décharger mes idées et à penser à autre chose.
     
    J’ai remonté la pente grâce à l’écriture », raconte-t-elle.
     
    Complètement guérie aujourd’hui, Marie Marquet décide de retravailler son histoire en 2018. Passionnée d’écriture et de lecture, elle envoie son manuscrit à la Maison d’édition française Jenn Ink « sans trop y croire », reconnaît-elle.
     
    ENTRE ROMANCE ET DRAME
     
    « Quand j’ai reçu son manuscrit, il était assez brouillon, beaucoup de maisons d’édition ne seraient pas allées plus loin que les fautes, les phrases un peu mal tournées… et l’auraient refusé », révèle la maison d’édition Jenn Ink.
     
    « Pour moi, chaque auteur doit avoir sa chance. J’ai donc choisi d’aborder une approche différente, en faisant abstraction des fautes. Je suis allée au fond de l’histoire et là j’ai adoré ! J’ai aimé le style fluide de son écriture.
     
    Son livre se lit très facilement, on a tout un panel d’émotions qui nous tient en haleine. »
     
    Entre la romance et le drame, « Amour caché » retrace le parcours de Matteo et sa sœur Nina. Leur père, un dangereux psychopathe à la tête d’un gang à Los Angeles, leur fait croire que leur mère est décédée alors qu’il la séquestre.
     
    Persuadé que sa mère est toujours en vie, Matteo va tenter de retrouver sa mère, quitte à manipuler son père pour obtenir des informations…
     
     
    « Mon travail consiste à faire en sorte que les lecteurs voient le message caché de cette histoire, puissent vivre avec les personnages, les aimer, les détester pourquoi pas, mais être là pour vivre avec eux », ajoute la maison d’édition.
     
    Marie Marquet est déjà en train d’écrire le second tome, abordant cette fois-ci le point de vue de Nina à travers une histoire parallèle à « Amour caché ».
     
    Publié à compte d’éditeur, le roman paraîtra en novembre 2020.
     
    Il sera dans un premier temps mis en vente sur les sites « www.jenninkeditions.com » et « www.amazon.fr », avant de rejoindre les rayons des librairies et grandes surfaces.
     
     
    Article et rédaction de Fiona Sorce 
     
     
  • Un film poignant sur l’école de la dernière chance: le collège St-Martin

    Lien permanent

     

     

    Quand on demande au directeur adjoint du collège, Jérôme Chantraine (42 ans), pourquoi il s’est fait une spécialité d’accueillir tous les élèves qui ont été exclus des autres écoles, il répond simplement : « Vous sauriez dire vous, en une demi-heure, si la personne que vous avez devant vous peut s’en sortir ? Moi non. Alors, je pars sur le oui. Et s’il faut divorcer ensuite, on aura au moins essayé. »

    Et ça marche ? « On doit souvent sanctionner, bien sûr. Mais je m’arrange toujours pour qu’il me dise merci en sortant de mon bureau. Et si parfois on est arrivé au bout du bout, je les raccompagne jusqu’à la porte et je leur serre la main. »

     

     

    Jérôme Chantraine, le directeur-adjoint

     

    17 nationalités différentes

    Toute la philosophie du collège Saint-Martin se retrouve dans ces phrases. Autrefois collège réputé de Seraing, l’école a subi les aléas de la crise sidérurgique et a vu sa population changer, tout comme le quartier dans lequel elle est implantée.

    « Aujourd’hui, nous accueillons 350 élèves qui représentent 17 nationalités différentes, reprend le directeur. La plupart ont connu des difficultés scolaires ou familiales. Certains même avec la justice. Ils sont âgés de 12 à 20 ans et proviennent pour la plupart de la région serésienne. Ensemble ils entretiennent d’eux une image négative alors que, pris individuellement, ils peuvent être terribles. »

    Mus par leur emblématique directeur, les professeurs s’activent à les remettre debouts sur le parcours scolaire et à leur faire décrocher un diplôme. « Tu es à un carrefour de ta vie, lance l’un d’eux à un élève. C’est à toi à prendre la bonne direction. Tu as le choix. »

    Interroger l’adolescence

    « Le collège Saint-Martin est en fait notre société en miniature, explique Thierry Michel, le célèbre réalisateur. Il reflète toutes les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. » On y parle de violence, de drogue, de racisme, d’homosexualité…

    Il a d’abord tourné « Les enfants du Hasard » en 2017, au pied du charbonnage de Cheratte, un film qui interrogeait des enfants de sixième primaire sur la vision qu’il avait de leur avenir.

    Avec ce nouveau film, Thierry Michel a voulu sonder cette fois l’adolescence, « et essayer de comprendre comment l’école peut-être une bouée de sauvetage pour tous ces jeunes à la dérive. Je suis persuadé qu’il n’y a pas de fatalité sociale si l’école remplit bien son rôle. »

     

    Durant deux ans, avec son épouse Christine Pireaux et les Films de la Passerelle, il a planté ses caméras dans l’école, dans les classes. Il a suivi le parcours chaotique d’une dizaine d’élèves dont certains ont d’ailleurs été mêlés de près au braquage mortel chez un pompiste à Comblain en octobre 2018.

    Il les filme, les interroge sur leurs difficultés, sur leurs rêves. Il assiste à des conseils de classe, aux convocations chez le directeur et à leur passion extrascolaire. Aucun jugement, juste des constats. « Finalement, plutôt que l’école de la dernière chance, j’ai intitulé le film « L’école de l’Impossible », explique-t-il, car l’école fait tout pour qu’ils s’en sortent. »

    Ce mercredi après-midi, le résultat final a été présenté aux professeurs et aux élèves au centre culturel de Seraing. Il sortira au cinéma en janvier prochain.

    Des réflexions qui font rire et pleurer

    Si les thèmes abordés sont délicats, on rit heureusement aussi beaucoup dans ce film grâce aux réflexions spontanées de tous ces jeunes.

    Dilal: « Les dealers m’attendaient toujours à l’arrêt de bus. Mais j’ai trouvé la solution pour leur échapper. Je descends à l’arrêt suivant. »

    Jamila : « Ma mère a dit que j’étais malade parce que j’étais attirée par les filles. On est allée ensemble chez le psychologue. Et pour finir, c’est elle qu’il a voulu garder. »

    Le directeur à Zeliha: « Tu as cumulé 17 jours d’absence ce mois-ci. Comment expliques-tu ça? ». Zeliha : « J’ai des difficultés à me lever le matin. » Le directeur : « et l’après-midi aussi visiblement... »

    Le professeur d’économie: « Où est ma classe de cinquième? » Une jeune fille arrive: « C’est moi Monsieur. » Le professeur : « Et où sont tes cours? ». L’élève : « Je les ai oubliés... »

    Vanessa : « Je suis allée visiter le lycée Saint-Jacques. Leurs voyages scolaires, c’est fou : la Chine, l’Andalousie, le Maroc. Ici, c’est la mer du Nord. »

    Mais la plupart des interviews font ressortir un mal-être profond et émouvant.

    Jeremy: « Moi mes parents ne se sont jamais occupés de moi. J’ai été élevé par ma marraine. Mais quand je vois comme ils sont devenus maintenant, finalement je suis bien content de ne pas avoir eu affaire à eux. »

    Noah : « J’ai vu mon géniteur frapper sur ma mère. Je ne veux plus jamais le revoir. »

    Mégane : « Si je fais de la boxe, c’est pour pouvoir me défendre des agressions. »

    Delil : « Je suis en train de perdre la vue suite à une maladie génétique. En fait, si je réfléchis, je n’ai jamais eu un seul moment de bonheur. »

    L.G.

    Jamila: On est accepté avec nos défauts et nos valeurs

    Jamila a aujourd’hui 22 ans et s’est inscrite en première en psychologie à l’université de Liège. Elle a eu un parcours de vie compliqué, son homosexualité n’a pas toujours été acceptée au sein de sa famille et elle a finalement abouti au collège Saint-Martin durant deux ans. « Mes deux plus belles années scolaires », ajoute-t-elle.

     

    Pourquoi ? « Parce que c’est une des rares écoles où on ne vous colle pas d’étiquette. On vous accepte avec vos défauts et vos valeurs et on essaye de faire de vous quelque chose. Peu importe qu’on ait été renvoyé de plusieurs écoles, peu importe qu’on sorte même de prison, ici on a tous notre chance. »

    Et elle tire son chapeau à la patience et à la motivation de ses anciens professeurs « qui ne se contentent pas de regarder vos résultats et puis de rentrer chez eux. Ici, il y a un cadre, un suivi, ils vous accompagnent au-delà de leurs heures de travail. »

    L.G.

    Zahila: «Ils sont là à la fin du cours»

    Zahila n’a jamais aimé étudier. Sa passion, c’est son sport, la boxe, qu’elle a choisi pour pouvoir bien se défendre. Elle est d’ailleurs championne d’Europe et du monde de sa catégorie.

     

    Après avoir traîné dans plusieurs écoles et avoir subi de graves soucis familiaux, elle a finalement atterri au collège Saint-Martin.

    Très souvent absente au début, elle a pourtant été prise en charge par ses professeurs et à réussi à en sortir diplômée.

    « Ici, les profs sont vraiment là pour nous, ils ne nous laissent pas tomber à la fin du cours. Ils sont là tout le temps à nous motiver. Dans d’autres écoles, ce n’est pas comme ça et c’est bien dommage. »

    L.G.

    Vanessa: «Cette école a été un tremplin pour moi»

    Avec un père décédé d’une overdose et une mère seule pour s’occuper d’elle et de ses frères, Vanessa (18 ans) a décroché longtemps à l’école avant d’être remise sur le bon chemin au collège Saint-Martin.

     

     

    « J’ai eu cette chance de tomber sur des professeurs très humains qui ont cru en moi, raconte-t-elle. Les revoir ici et dans ce film m’a beaucoup émue.

    Cette école a véritablement été un tremplin pour moi. C’est grâce à elle que j’ai de nouveau pu avancer dans ma vie et effectuer les bons choix. En deux ans, qu’est-ce que j’ai évolué. »

    Grâce à ses bons résultats, elle a pu s’inscrire cette année en rhétorique au Sartay à Embourg et peut croire à nouveau en ses rêves : « celui de devenir avocate pour aider les gens. »

    Article et rédaction L.G.

     

    Source Sudinfo 

     

  • Un deuxième roman pour la nandrinoise Pascale Gillet B, présentation et vidéo !!!

    Lien permanent

    Un deuxième roman pour la nandrinoise Pascale Gillet B !!!

    Elle est auteur, elle est nandrinoise, elle a  à son actif déjà deux romans "Aiguillage" et "Le salon de coiffure".

    Elle a participé cette hiver 2019 au salon de la petite édition au Grand Curtius.

    LE SALON DE COIFFURE est  référencé.....


    Cela signifie qu'il existe officiellement et que,  vous pourrez le commander sur le site de Chloé des Lys.

    Aiguillage et Le salon de coiffure édités aux Editions Chloé des Lys.

    Le salon de coiffure

    Auteur : Pascale Gillet-B

    Dans ce roman, deux amis, Charles et Richard, vont remonter le fil du temps et ainsi retrouver leur adolescence bouleversée à la fin du conflit meurtrier de 1940-45, puis traverser les années de cette guerre désastreuse jusqu’à leur petite enfance et leur première rencontre.
    Leur mère respective les guide l’un et l’autre sur le chemin de ces souvenirs, parfois compliqués, souvent douloureux.
    Blessé par le décès récent de sa mère, Charles fera ce retour en arrière, à son rythme, à travers les mille et mille papiers entassés dans des cartons et noircis de la belle écriture maternelle qu’il lira avec émotion et passion.
    Richard affrontera sa mère au cours de rencontres de plus en plus ardues mais également de plus en plus intimes où elle se livrera sans pudeur et avec beaucoup d’amour.
    Les deux amis arriveront transformés au plus profond d’eux-mêmes au terme de ce cheminement très particulier.
    N° ISBN : 978-2-39018-108-8
    Auteur : Pascale Gillet-B
    Année de parution : Janvier 2020

    Clic ici pour le commander 

    https://www.editionschloedeslys.be/

     

    Bonne lecture à vous !!!

    Rencontre avec l'auteur Pascale Gillet-B

     

    roman2.jpg

    La vidéo clic ici 

  • Le mode d'emploi pour le prêt des livres sans contact à la bibliothèque de Nandrin

    Lien permanent

    La bibliothèque de Nandrin, située dans la cour du musée communal, a fermé ses portes le jeudi 12 mars, conformément aux mesures de confinement exigées par les autorités. Toutefois, dès cette semaine, l’ASBL propose un service de prêt exceptionnel, qui évite tout contact physique avec le lecteur.


    « Si un étudiant a vraiment besoin d’un des livres de ma bibliothèque, on propose de le dépanner en lui prêtant, » explique Miette Eloy, bibliothécaire bénévole depuis 50 ans à Nandrin.


    « Les profs de certaines écoles imposent la lecture d’un livre à leurs élèves et demandent un travail sur la lecture. Or, toutes les librairies et bibliothèques sont fermées. »
    Déposé dans un sachet


    Miette Eloy et Maud Henry (présidente de l’ASBL) ont décidé d’aider ces étudiants en leur donnant accès aux collections, en toute sécurité.

     

    « On porte des gants et on prend le livre dans le rayon. Il est ensuite déposé dans un sachet en plastique ou en carton. On sonne au lecteur pour convenir d’un jour et d’une heure où il vient récupérer le livre, qui sera déposé devant l’entrée de la bibliothèque. On les fait venir à des heures séparées afin qu’ils ne se croisent pas entre eux. » Pour une sécurité optimale, la bibliothécaire recommande même au lecteur de se munir de gants pour récupérer son colis, et de le laisser « reposer » 24 heures avant utilisation.


    15 cents/emprunt


    Même si l’objectif premier est de venir en aide aux élèves qui ont des lectures obligatoires, tous les lecteurs affiliés à la bibliothèque de Nandrin pourront profiter du service, dans la mesure où le système fonctionne comme prévu. « Une boîte est déposée à côté du colis pour que le lecteur paie les 15 cents de l’emprunt, explique Maud Henry. C’est une bibliothèque familiale. Les gens sont toujours accueillis gentiment et ce n’est pas grave s’ils ne rendent pas le livre à temps. ».
    Pour réserver un livre, contactez Miette Eloy au 086/366306

    Rédaction de l'article Par P.Tar

    Source

  • Les boîtes à Livres à Yernée et Fraineux sont accessibles Nandrin

    Lien permanent

     

    Pour les amateurs de lecture, contrairement à Tinlot  à Nandrin les boîtes à livres restent accessibles aux citoyens !!!

     

    Dans le hameau de Yernée sur le coin de la rue Trihettes et Saint-Donat !!!

    Au coin de la rue Tige des saules et la rue du Pery à Fraineux Nandrin

    Le Facebook de la Commune le confirme sur la page de Nandrin Nandrin

    Une boîte à livres à Fraineux Nandrin clic ici

    Une boîte à Livres à Yernée Nandrin clic ici

     

  • Plus de 600 exemplaires ont déjà été vendus d'un roman atypique du Hutois Jean-Yves Buron

    Lien permanent

    Sorti en décembre dernier, le premier roman du Hutois Jean-Yves Buron intitulé «Le monde est moche, la vie est belle» connait un véritable succès partout en Belgique chez les jeunes et moins jeunes. Le roman aborde plusieurs sujets au cœur de l’actualité comme la transition écologique ou encore les initiatives citoyennes…

     

    Le Hutois Jean-Yves Buron, membre actif de plusieurs initiatives citoyennes, écologiques et solidaires à Liège, a sorti il y a trois mois son premier roman «Le monde est moche, la vie est belle». Depuis lors, les commandes de son livre et les messages de soutient affluent «Pour le moment, plus de 610 romans ont été vendus partout en Belgique. Tous les publics sont intéressés, enfants et personnes âgées confondus. Je reçoit chaque jour des messages de soutien dans mes initiatives et des commentaires positifs sur mon ouvrage. Je ne pensais pas
    qu’un premier roman pouvait avoir une si belle réussite même si j’avoue que le climat actuel est favorable à la publication de ce genre de romans» précise Jean-Yves Buron ravi de son succès.

    DÉPEINDRE LA SOCIÉTÉ ACTUELLE

    Le roman aborde avec humour et une touche de cynisme les paradoxes de la société contemporaine et nous fait découvrir le monde des initiatives citoyennes et la transition écologique et solidaire. Le lecteur prendra connaissance du fonctionnement des repair cafés, des circuits courts ou encore des monnaies citoyennes (le Hutois et aussi le co-fondateur du Val’heureux). «Nous suivons l’histoire de Mark, un employé d’une multinationale, qui réalise des achats compulsifs.

    Le personnage trouve son boulot trop peu épanouissant et personne ne sait lui remonter le moral. Mark va très vite sombrer dans un profond burn out jusqu’au jour où il se retrouve dans «La maison bleue», un lieu rempli d’idéalistes de militants engagés dans des initiatives citoyennes» poursuit Jean-Yves Buron.

    L’auteur, inspiré par les caricatures de Thomas Gunzig et l’univers de Boris Vian, dépeint la société d’aujourd’hui avec humour et absurdité. «Je veux mettre les citoyens face à leurs actes et encourager les initiatives mises en place pour créer une société idéale. Je souhaite que ce roman soit un outil de sensibilisation et de formation pour les jeunes, les acteurs de demain» commente le hutois.


    UN CROWFUNDING

    En novembre 2019, soit un mois avant la publication de son roman, Jean-Yves Buron avait organisé un crowfunding afin de financer la publication de son oeuvre.

    «J’ai décidé via la plateforme liégeoise Crowd’in de faire appel à un financement participatif pour je puisse publier moi même mon roman. Notre premier pallier fixé à 3000 € a été très vite atteint,nous avons au total récolté 7780 € grâce au financement de 202 contributeurs» souligne JeanYves Baron, à la base du projet.

    A noter que le roman de JeanYves Buron est disponible à la librairie «La Dérive» à Huy et à l’épicerie «Les idées en vrac» à Waremme. Jean-Yves Buron sera présent le jeudi 27 février à 20h au Centre Culturel de Huy lors de la soirée littéraire de l’écrivain hutois Guy Delhasse pour présenter et dédicacer son livre.

    Par LORIS DEMARTEAU

     

    Source

  • Le dessinateur nandrinois Benoit Ers surfe sur la vague du succès

    Lien permanent

    Un dessinateur nandrinois dédicace sa BD à... Josiane Balasko!

    Cela fait 5 ans que le dessinateur nandrinois Benoit Ers surfe sur la vague du succès suite à la publication du premier tome de sa bande dessinée « Les Enfants de la Résistance » coécrite avec Vincent Dugomier. La BD fait un tabac en Belgique et surtout... en France ! Au Festival d’Angoulême, l’actrice Josiane Balasko a admiré le résultat.


    La BD « Les Enfants de la Résistance », coécrite en 2015 par le Nandrinois Benoit Ers et Vincent Dugomier, cartonne en Belgique et en France avec plus de 500.000 exemplaires vendus. « Les Enfants de la Résistance » raconte l’histoire de trois jeunes enfants d’un petit village de France qui refusent de se soumettre à l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Les cinq premiers tomes de la BD sont un succès et c’est pour cette raison que le dessinateur a décidé de publier le 24 janvier dernier le 6e tome de la BD. Dans ce tome intitulé « Désobéir ! », les trois enfants aident les travailleurs les plus récalcitrants à fuir les usines contrôlées par les Allemands mais une milice française fraîchement créée menace les aventures de ces trois enfants.


    Josiane Balasko émerveillée


    « Désobéir ! » a été présenté la semaine dernière au Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême, haut lieu de la bande dessinée en France.

    « Ce tome a été très bien accueilli par le public et nous en sommes ravis », souligne Benoit Ers.


    Mais ce n’est pas tout, l’actrice française Josiane Balasko, émerveillée par la bande dessinée, a même demandé une dédicace de Benoit Ers à l’intérieur de l’ouvrage. « J’étais très heureux que ma BD ait plu à une si grande actrice. Je l’ai trouvée extravertie et sympathique, elle se comportait comme madame tout le monde » précise le nandrinois, ravi de cette belle rencontre.

    La BD a également été feuilletée par Franck Riester, ministre français de la culture comme on peut le voir sur une vidéo publiée sur son compte Twitter.


    « Je n’ai pas rencontré personnellement Monsieur Riester mais la bande dessinée lui a été proposée par Christel Hoolans, directrice des éditions du Lombard. Le Lombard avait fait une sélection des oeuvres les plus prometteuses de sa gamme afin de les proposer au Ministre et je suis très honoré que ma bande dessinée lui ait plu » commente encore le dessinateur.


    Une passion depuis 30 ans


    Benoit Ers est un véritable passionné de bandes dessinées depuis plus de 30 ans « Je n’ai pas fait des études de dessin ni de littérature mais je me réfugie souvent dans le dessin et l’écriture. Il m’arrive de me réserver des week-ends complets pour avancer dans l’illustration de mes bandes dessinées. J’ai besoin de cela » nous confie t-il.
    Benoit Ers travaille aujourd’hui sur la création du 7e tome de sa BD « Les Enfants de la Résisitance ».

    A noter que le dessinateur sera présent au Salon du Livre de bruxelles en mars prochain.

    Par  Loris Demarteau 

    Source

  • Nouvel horaire ! à la Bibliothèque Nandrin

    Lien permanent

    Nouvel horaire !
    Ouverture les mercredi et samedi dès 14h (au lieu de 15h) et le jeudi de 18h à 19h30, en même temps que l'administration communale

    Bibliothèque Nandrin

  • Dans ma commune, je vis mon marché !

    Lien permanent

    Si toi aussi dans ta commune, tu veux vivre ton marché ! 

    Manger des produits locaux , un moment convivial , Villers le Temple découvre le plaisir depuis un moment 

     Tous les vendredis aux mêmes heures, soit de 16 à 19 heures. 

    Un petit marché à Villers-le-Temple

    Rencontre avec Monsieur Koen Verdonck directeur opérationnel 

    N hésite pas à prendre contact pour la Wallonie:

    Rue du Commerce 12 à Seraing 

    04/3378097 

    Véritable service commercial qui se tient sur l’espace public, le marché est avant tout un espace de convivialité et de rencontre qui propose des produits issus du circuit de distribution court. C’est aussi un moteur dans l’animation du cœur du village  garantissant proximité, qualité et sociabilité.

    Le marché hebdomadaire , avec de nombreux commerçants ambulants vendent des produits variés  de poissons, de viandes et volailles, de fruits et légumes ou encore de boulangerie, des marchands de produits italiens et provençaux ainsi que des artisans (maroquinerie, jouets, vêtements, bijoux), un fleuriste et pépiniéristes.

    voici pour le marché d'Amay !!! et pourquoi pas un marché dans ta commune ? 

    Dans ma commune, je vis mon marché ! aujourd'hui samedi 18 mai 2019

     

    61108075_1174725976043655_58285244532391936_n.jpg

     

  • Cherche couturière sur Nandrin

    Lien permanent

    Cherche couturière sur Nandrin ou proche pour une réparation de tirette de manteau

    Contact 0487290136

  • Nandrinois attention : Fièvre, crampes abdominales et diarrhée: attention à ces produits rappelés

    Lien permanent

    Fièvre, crampes abdominales et diarrhée: attention à ces produits rappelés vendus chez Carrefour et Okay, présence de salmonelle! 

    L’abattoir Lammens, à Torhout en Flandre occidentale, retirait du marché et rappelait jeudi une série de produits au poulet commercialisés par Carrefour et Okay, après la détection de la bactérie salmonelle.

    Chez Okay, il s’agit de paupiettes, burgers tsigane, saucisses de poulet, chipolatas de poulet et boulettes de poulet. Du côté de Carrefour, des buchettes de poulet, du haché de poulet, des steaks de poulet panés, steaks de poulet et gyros de poulet sont concernés.

    La date limite de consommation de ces produits est le 13 décembre.

    L’abattoir de volaille Lammens demande aux consommateurs de ramener les produits au point de vente dans leur emballage d’origine.

    Les symptômes possibles de l’infection à Salmonella sont la fièvre, les crampes abdominales et la diarrhée dans les 6 à 72 heures après la consommation de la nourriture contaminée. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes présentant une résistance réduite et les personnes âgées courent un plus grand risque d’infection. Si vous avez mangé ce produit et que vous présentez ces symptômes, consultez votre médecin et informez-le que vous avez mangé ce produit.

    Toutes les infos sur le site de l’AFSCA.

    Source 

  • Orthographe simplifiée : une bonne chose pour la Blogueuse de Nandrin

    Lien permanent

     C’est le sujet de la rentrée : faut-il réformer l’accord du participe passé avec « avoir » ?

    Les puristes crient au scandale mais les instituteurs et les professeurs sont, par contre, pour et l’ont déjà fait savoir à la ministre il y a maintenant plus d’un an.

     

    Mises en place depuis 1990

    Les 7 règles de la réforme

     

     

    1. Les noms composés avec trait d’union forment leur singulier et leur pluriel comme s’ils étaient des noms simples. Avant : un lave-vaisselle, des lave-vaisselle Maintenant : un lave-vaisselle, des lave-vaisselles.

     2. Dans les numéraux composés exprimant un nombre entier, tous les éléments qui ne sont pas des noms sont reliés par des traits d’union. Avant : vingt et un Maintenant : vingt-et-un

     3. Conformément à la prononciation la plus courante, on écrit avec un accent grave le « e » qui est à la fois situé en fin de syllabe et suivi d’une syllabe avec e muet Avant : je cède, je céderai, je pèle, il ruisselle Maintenant : je cède, je cèderai, je pèle, il ruissèle

     4. On ne met pas d’accent circonflexe sur i et u.

     5. Le tréma Avant : aiguë, il argue, gageure Maintenant : aigüe, il argüe, gageüre.

     6. Les mots empruntés à des langues étrangères s’écrivent avec des accents et forment leur pluriel comme les mots français. Avant : pedigree, revolver, un box, des boxes Maintenant : pédigrée, révolver, un box, des box.

     7. Le participe passé de « laisser » suivi d’un infinitif ne varie pas.

     

     

    Article complet clic ici 

     

     

  • Nandrinois : Qui est une blogueuse ?

    Lien permanent

    Petit rafraîchissement et définition Blog, Blogueur ,Blogueuse .

     Blogueuse:

    Personne de sexe féminin utilisant Internet comme un moyen de communication pour s’exprimer et diffuser de l’information sur différents sujets pour lesquels elle a une expertise ou une passion. 

    Dans mon cas Nandrin est le village qui a vu naître ma maman, Nandrin son histoire et les habitants sont une passion pour moi.

    Je Blog sur Nandrin, depuis mars 2011 plus de 10000 postes et plus de 2000 commentaires 

    Oui il m'arrive d'écrire des *postes(*Articles) de Bulgarie ,de Crête, de Paris, de Huy, d'Amay ou d’ailleurs .

    N’empêche, l'information avertit bien souvent les Nandrinois, d'une situation qu'eux même sur place n'étaient pas au courant.

    Oui je fais des fautes d'orthographes, mais je crois que le principal est le temps offert bénévolement à la population.

    Non je ne suis pas une journaliste, je n'ai jamais prétendu l'être.

    Oui j'ai des défauts, ma seul qualité sur le blog, est d'aimer plus que tout le village, ainsi que faire de mon mieux, pour vous satisfaire, lors de vos visites sur le Blog de Nandrin .

    Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde, la critique est facile pour celui qui ne fait rien, ou ne propose pas mieux . 

    J’espère que toutes les informations d'aujourd'hui, permettrons de mieux comprendre , qui ,quoi ,pourquoi.

    Je ne me justifie pas, je partage avec vous, un concept bien maîtrisé en France et au Canada.

    Il existe des Blogs de modes ,de maquillages ,de musiques ,et puis les blog Villageois.

    Il n'est nullement obligatoire d'être à Nandrin 24h/24h et 7 / 7 pour prouver aimer Nandrin.

    Merci à Sudinfo pour la plate forme Blog Villageois, ça ne fait pas de nous des journalistes ,mais un endroit ou l'info et le partage est gratuit.

     

    https://fr.wiktionary.org/wiki/blogueuse

     

    Blogueur ,Blogueuse  :

    sur Internet, celle qui tient un blog, sorte de carnet de bord dans lequel elle exprime ses points de vue, ouvrant son espace aux réponses d'internautes


    https://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/blogueuse

     

    Blog :

    Un blog, anglicisme pouvant être francisé en blogue et parfois appelé cybercarnet ou bloc-notes, est un type de site web – ou une partie d'un site web – utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles personnels, généralement succincts, rendant compte d'une actualité autour d'un sujet donné ou d'une profession. À la manière d'un journal intime, ces articles ou « billets » sont typiquement datés, signés et se succèdent dans un ordre antéchronologique, c'est-à-dire du plus récent au plus ancien.

    Au printemps 2011, on dénombrait au moins 156 millions de blogs et pas moins d'un million de nouveaux articles de blog publiés chaque jour. On recensait, en 2012, 31 millions de blogs aux États-Unis alors que dans le monde on estime à 3 millions le nombre de blogs qui naissent chaque mois. Toutefois, le nombre de blogs inactifs demeure élevé. Rares sont en effet ceux qui affichent une grande longévité et la majorité d'entre eux est abandonnée par leurs auteurs.

    Un blogueur a aujourd'hui loisir de mélanger textes, hypertextes et éléments multimédias (image, son, vidéo, applet) dans ses billets ; il peut aussi répondre aux questions des éventuels lecteurs-souscriveurs (littéralement, « écrivant dessous »), car chaque visiteur d'un blog peut laisser des commentaires sur le blog lui-même, ou bien contacter le blogueur par courrier électronique.

     

    Information https://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

     

    Merci à vous lecteurs, Lectrices du Blog de Nandrin

     

    blog.JPG

    1557590_10202801805956477_95694440_n.jpg

    1601567_10202801804716446_1861754868_n.jpg

    Lire la suite

  • Ils font appel à votre mémoire sur le Condroz ,Villers le temple, Nandrin ......

    Lien permanent

    Qui ils ?

    Pierre Machiroux et Pierre Delvaux

    Ils font appel à votre mémoire et la mémoire de vos familles .

    Voici le Message 

    Voici une photo du mariage de mes grands parents (Adolphine et Edouard)
     
    Une partie des gens présent sur la photo , font partie de la famille Delvaux.
     
    En numéro 2 et 3 , mes grands parents Edouard Machiroux et Adolphine Delvaux
     
    En Numéro 4 , je reconnais mon arrière grand père Jean Delvaux.
     
    Peut-être pourrez vous mettre des noms sur certains visages
     
    Bien à vous
     
    Pierre Machiroux
     

    mariage édouard & adolphine.jpg

  • Nandrinois Alertez-Nous

    Lien permanent

    alerte.jpgAlertez-nous

    Vous avez été témoin d'un événement important ?
    Vous avez pris une photo sur-le-vif d'un incident dramatique ?
    Ou vous pouvez simplement apporter une précision pertinente à un sujet d'actualité ?
    Envoyez-nous vos photos, documents ou témoignages et votre contribution sera peut-être publiée sur le Blog de Nandrin 
    Retrouvez toutes les actualités locales de l'entité de Nandrin sur le Blog La Meuse Sudinfo .
     
    N'hésitez pas à me communiquer vos activités ou actualités via mail ou mon GSM merci.
    Piron Jeannick  GSM 0476/211775 
    nandrin.blog@gmail.com  
     
    Ou Via la Page d'Alerte Sudinfo  clic ici

  • Interpellation d'un lecteur du blog de Nandrin : Que se passe-t-il entre le Thier des Raves au bois de Soheit

    Lien permanent

    26996428_10212863463274960_1095987365_n.jpg

    Vous serait-il possible de relayer l'information suivante: j'ai constaté depuis le 27 décembre dernier que deux tas de cailloux avaient été déversés sur le chemin communal reliant la rue Vous serait-il possible de relayer l'information suivante: j'ai constaté depuis le 27 décembre dernier que deux tas de cailloux avaient été déversés sur le chemin communal reliant la rue Thier des Raves au bois de Soheit.

    J'ai dans un premier temps cru que ceux-ci allaient être étendus pour consolider le terrain mais ceux-ci n'ont pas bougé d'un poil depuis lors.

    Ces deux gros tas de pierres empêchent délibérément le passage de piétons ou cyclistes alors que le chemin n'est pas du tout privé.

    J'ai dans un premier temps cru que ceux-ci allaient être étendus pour consolider le terrain mais ceux-ci n'ont pas bougé d'un poil depuis lors.

    Ces deux gros tas de pierres empêchent délibérément le passage de piétons ou cyclistes alors que le chemin n'est pas du tout privé.

    Je joins au message des photos prises ce 18 janvier.

    D'avance merci à vous!

    26940467_10212863462754947_1094679859_n.jpg

    26913992_10212863462354937_676886162_n.jpg

    26943607_10212863462514941_1868853115_n.jpg

    26996121_10212863463114956_1716769810_n.jpg

    26996428_10212863463274960_1095987365_n.jpg

  • Cherche maison à louer sur Nandrin et la région

    Lien permanent

    logo-attention.jpgJeune femme à la recherche d’une petite maison 1 chambre avec petit jardin où cours, qui acceptent petit chien, je ne fume pas, je travail et je chercher un loyer de maximum 500€ .

    Mon gsm est le 0491/32.12.25 et mon mail est aurelle_1202@hotmail.fr

  • Des idées de réalisation de boîte à livre , Fraineux en a déjà une, Nandrin ,Saint-Séverin , Villers le Temple vont il suivre

    Lien permanent

    Une boîte à livres à Fraineux Nandrin clic ici

     

    Une initiative de deux habitantes de Fraineux , Bernadette et Antoinette, fera peut- être d'autres idées d'inventions et de décorations .

     

    Voici l'idée de Verlaine en Hesbaye 

     

    frigo.JPG

    Les « boîtes à livres » ou « boîte à lire » favorisant la lecture par le biais de l’échange gratuit de livres, se développent dans nos communes et ce, depuis plusieurs années. Verlaine vient d’emboîter le pas. Elle en a inauguré quatre ce samedi. Originalité : elles ont été aménagées… dans d’anciens frigos !

    «  Ce projet de boîtes à lire a été initié par le centre culturel de Huy et le comité Culturel de Verlaine.

    A la base, Huy nous proposait d’utiliser des petites boîtes classiques.

    Mais je n’y voyais pas d’intérêt puisque, pour moi, une grande quantité de livres devait être échangés. Mon idée de départ était de transformer une cabine téléphonique, mais il n’en existe plus. Du coup, j’ai fait appel aux services d’un des magasins SOFIE.

    Celui-ci a offert à la commune 4 frigos  », explique l’échevin des travaux, Daniel Delvaux.

    Au-delà de la promotion de la lecture, ce projet a permis de mettre en place une réelle cohésion entre les services communaux, le comité culturel local et les jeunes ados de l’atelier du Lavu qui ont customisé les frigos.

    Le service travaux a, quant à lui, a pris en charge la construction du socle en béton, du toit des frigos et le boulonnage de ceux-ci. «  Nous avons fait appel à un carrossier pour la couche de vernis  », précise l’échevin.

     

     

    Les frigos peuvent contenir jusqu’à150 livres chacun. On les trouve rue de Verlaine à Seraing-le-Château, à l’espace convivial rue de Trixelette, à l’école de Verlaine et près de l’école de Chapon-Seraing.

    «  Ce projet va inciter les jeunes à lire, c’est comme si cette bibliothèque se substituait aux parents qui négligent peut-être la lecture  », précise le bourgmestre, Hubert Jonet avant d’ajouter que «  2 à 300 livres ont été déposés à la commune par les riverains, ce qui va nous permettre de remplir les frigos. »

    Un projet accueilli à bras ouverts par les enseignants. «  Ma fille Nora (13), qui a participé au projet et moi avons déposé notre premier livre et il se pourrait qu’on réalise un atelier de lecture avec mes élèves autour d’une boîte à lire », conclut Laurence Bronckart, institutrice pour les enfants de 5e primaire à l’école communale.

    C.L.

    Extrait de l'article de CL clic ici 

  • Une boîte à livres à Fraineux Nandrin

    Lien permanent

     Une chouette initiative à Fraineux Nandrin .

     Une boîte à livres !

    21586112_10213549605444747_755268976_n.jpg

     

    Elle est à votre disposition au coin de la rue Tige des saules et la rue du Pery à Fraineux Nandrin 

    Les boîtes à livres a  pour objectif de faire sortir les livres de la bibliothèque et ainsi permettre à chacun d’y accéder.

     Le principe est assez simple : les citoyens sont invités à déposer dans une des boîtes à livre, un poème, un roman, une bande dessinée… qu’ils souhaitent partager avec d’autres.

    Outre le partage et la découverte de textes ou d’auteurs, c’est aussi l’occasion de lire de façon différente qu’en achetant un ouvrage ou en l’empruntant à la bibliothèque.

    21584875_10213549605924759_2021823402_n.jpg

    21624171_10213549606604776_31378848_n.jpg

  • Idée Lecture :Un livre de Christelle Philtjens pour les enfants

    Lien permanent

    Un rêve de danseuse 

    Un livre de Christelle Philtjens

    Voici ton livre: tu peux le colorier comme tu aimes.

    C'est toi qui décides des couleurs, moi je te propose l'histoire.
    C'est l'histoire d'amour entre Émilie qui est représentée par le chat "trois cœurs",et sa passion pour la danse.
    Certains disent même qu'Émilie est handicapée.
    Pour elle "handicapé" c'est juste un mot : même si c'est une vérité.
    Elle ne peut plus effectuer toutes les activités qu'elle aimait faire avant la découverte de sa maladie.
    Au fur et à mesure elle apprend à faire avec, elle est courageuse et pleine de bonne volonté.
    Elle dépassera la situation, elle est forte, et courageuse.
    Émilie va de l'avant.

     

    Lire un extrait (PDF)

    https://www.bookelis.com/jeunesse/27378-Un-reve-de-danseuse.html

     

     

    http://christellephiltjens.bookelis.com/ouvrages/

  • Suite à une panne interne aux blogs Sudinfo et celui de Nandrin

    Lien permanent

     

    16387201_1588251314523372_1329969358623068375_n.pngBonjour chers lecteurs suite à une panne interne aux Blogs pendant une semaine , il y a eu un souci avec les Newsletters.

    Aujourd'hui dimanche, la situation est revenue à la normale ,le seul désagrément , toutes les Newsletters sont maintenant distribués les une après les autres et même dans le désordre !!!

    En mon nom et au nom de la cellule, je vous présente nos excuses pour le désagrément .

    Je vous remercie de votre compréhension et espère vous retrouver toujours aussi nombreux sur le blog de Nandrin.

    Newsletter

     

     

    Votre Blogueuse dévouée

    Jeannick

     

    N"n’hésitez pas à me faire parvenir vos articles ,annonces ,etc ... nandrin.blog@gmail.com

    Il y a également la nouvelle rubrique À vous la parole à Nandrin

     Nous sommes également sur Facebook

     La Meuse "Le Blog Nandrin mon village" .  à partager

     

  • Deux places à vendre pour le nouveau spectacle de Jérôme de Warzée d'aujourd'hui soir

    Lien permanent

    places jdw.JPG

    2 places à vendre. Avis aux amateurs. Contact au 0498/32.87.35

  • Déjà 6 ans d'information pour le blog et la blogueuse de Nandrin,une législature accomplie aujourd'hui 3 mars 2017

    Lien permanent

     

    anniversaire , anniversaire blog ,blog de Nandrin ,nandrin blog ,jeannick Piron Aujourd'hui , comme tous les ans le 3 mars, nous fêtons l'anniversaire de la Naissance du Blog Sudinfo de Nandrin .

    Nous étions le 03/03/ 2011 ,il y a 6 ans aujourd'hui, une législature de l'information locale ,ou par vent et marée,j'ai essayé et j'essaie de vous tenir informer sur l'actualité locale .

    Presque 10.000 articles !!!

    Si au début ,j'ai eu le soutien de l'autorité en place, qui à l'époque avait vite compris que le Blog Sudinfo de Nandrin deviendrait la vitrine du Village sur la toile .

    L'après n'en fut pas de même ,l'autorité changeante, la mentalité également , mais malgré une censure persistante !!! et malgré la  fin des noces d'or ,primes de naissances ,voeux ,accueil des nouveaux habitants , les mérites sportifs etc ....  ou ni la blogueuse ,ni la presse, ne sont plus informé , ni invité,ni prévenu !!!! Le Blog et la blogueuse , continue à faire le maximum pour vous informer de l'actu sur Nandrin et à Nandrin voir d'autres communes du Condroz toujours en mouvement . 

    Merci aux 1 .314. 539  visiteurs uniques !!!

    anniversaire , anniversaire blog ,blog de Nandrin ,nandrin blog ,jeannick Piron

     

    Blog:

    (1999) Mot emprunté à l’anglais blog, lui-même aphérèse créée par Peter Merholz de weblog, celui-ci composé de web (« Web ») et de log (« journal ») créé par Jorn Barger.

    (Anglicisme informatique) (Internet) Site Web, ou partie de site Web, personnel dans lequel l’auteur note, au fur et à mesure de sa réflexion sur un sujet qui lui importe, des avis, impressions, etc., pour les diffuser et susciter des réactions, commentaires et discussions. Les articles ou contributions individuels sont connus comme billets.

    • Avec l’augmentation du nombre de blogs, le phénomène du pollupostage (spam), à l’origine associé seulement au courrier électronique, pénètre aujourd’hui la blogosphère. (Perspectives des technologies de l’information de l’OCDE 2006, p.308)

    Blogueuse:

    Personne de sexe féminin utilisant Internet comme un moyen de communication pour s’exprimer et diffuser de l’information sur différents sujets pour lesquels il a une expertise ou une passion.

     

    Source Clic ici 

     

    Via Facebook La Meuse "Le Blog Nandrin mon village" .

     

    Album anniversaire du Blog de Nandrin clic ici

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/anniversaire-5-ans-du-blog-de-nandrin/

     

    Depuis cette époque plus ou moins 120 blogs Sudinfo sont venu nous rejoindre .

    http://www.lameuse.be/blogs

    Les anniversaires du blog et son histoire 

    Joyeux anniversaire 1 an du Blog de Nandrin clic ici  Sudinfo

    Le Blog de Nandrin fête ses 2 ans clic ici aujourd'hui 3 mars 2013

    Le Blog de Nandrin fête ses 3 ans clic ici aujourd'hui 3 mars 2014

    Joyeux anniversaire 4 ans clic ici pour le Blog de Nandrin Sudinfo !!! Merci !!!

    Aujourd'hui 3 mars 2016 nous fêtons le 5 ans du blog de Nandrin !!! joyeux anniversaire aussi à vous les lecteurs

    Mode d'emploi du blog de Nandrin clic ici

    Alors organisateurs Nandrinois, Nandrinoise , animateurs de groupe de jeunesse, religieux et autres n'hésitez pas à me faire savoir vos organisations pour que l'annonce soit faite sur le blog, mais également des reportages en photos et vidéo. 
     
    Je répondrai toujours présente dans la mesure du possible !!! 
     
    il n'y a aucune obligation juste mettre en valeur, notre ,votre beau village et vos organisations manifestations ou messages à passer . 
     
    L'information sur le blog est gratuite donc ,tous les lecteurs peuvent se connecter et voir la vie à Nandrin  ou de Nandrin.
     
    Renseignez le blog à vos amis afin qu'ils bénéficient également des annonces et reportages de leurs activités .
     
    La blogueuse a un contact très fréquent avec la rédaction du journal La Meuse Huy-Waremme et ce qui peut être un article version papier est en version papier avec souvent un résumé sur le blog . 
     
    Voilà je vous ai donné le mode d'emploi du blog, si par quelques circonstances un oubli, un boycotte de ma personne ou autre vous ne communiquez pas vos infos c'est le village et votre organisation qui en est la victime pas moi! 
     
     
    Je suis et je reste la titulaire du Blog de Nandrin !!!!
     
     
    Piron Jeannick 
     
    GSM 0476/211775 ou 085/514142 
     
    nandrin.blog@gmail.com

     

  • Idée lecture, Docteur! Ecoutez moi – Tome 1 Le combat de ma fille contre la Neurofibromatose de type 1

    Lien permanent

    livre tome un.png
    Le combat de ma fille contre la Neurofibromatose de type 1
    Livre de Christelle Philjens.
     
     
    L’expérience d’Émilie qui est atteinte de Neurofibromatose de type 1 et de Cathy, sa soeur cadette.
    Écrire ce livre a été ma façon de me libérer pour pouvoir continuer à avancer. Cet exercice d’écriture, que nous avons fait mes filles et moi, a permis de désamorcer la bombe qui avait grandi entre nous et par conséquent de nous retrouver. Malheureusement notre histoire n’est pas unique, mais j’aimerais qu’elle permette à d’autres de se sentir moins seuls. Je souhaiterais que mon expérience puisse faire bouger les mentalités et que le côté humain soit mieux pris en compte.
    « Quand on traite une personne, on gagne à tous les coups » est une phrase du film « Docteur Patch » que je trouve bien adéquate.
    Si j’avais été entendue, écoutée, on aurait évité tant de stress, tant de douleur. Maintenant nous prenons le temps de profiter de chaque petit bonheur et nous fêtons la Vie.
    « Quand la vie ferme une porte, ailleurs elle ouvre une fenêtre ».
     
     
    Genre : Récits
    Date de publication : 21/10/2015
    Prix : 11.99€
    ACHETER
     
     

  • De la coiffure à l'écriture, présentation d'une maman courage !!!

    Lien permanent

    livre tome un.pngChristelle Phitjens ,jeune femme du terroir, elle a été coiffeuse pendant plus de 20 ans .

    La vie, sa vie, lui a tracé un chemin sinueux , elle fait en sorte d'y faire face à sa façon .

    Aujourd'hui je vous présente, les ouvrages de Chistelle Phitjens ,ainsi que les raisons de la métamorphose en écrivain de cette maman .

    Son inspiration démarre dans son vécu, dans leurs souffrances, en sorte par ses écrits elle touche de près ou de loin chacun d'entre nous .

    Je vous laisse découvrir son histoire sur son site internet, ainsi que ses ouvrages

    http://christellephiltjens.bookelis.com/

     

    Docteur! Ecoutez moi – Tome 1
    Le combat de ma fille contre la Neurofibromatose de type 1

     

    DOCTEUR ! ECOUTEZ-MOI – Tome 2
    Après le combat de ma fille, la reconstruction de ma famille

    L’amour entre frère et soeur se trouve aussi dans la maladie

  • Manœuvres militaires aujourd'hui 13 septembre 2016 à Nandrin

    Lien permanent

    rue gendarmerie 13 sept 2016.jpg

    Ce mardi 13 septembre 2016 vers 18 h des manœuvres militaires s'opéraient dans les champs de Nandrin 

    Cette info, grâce à un villageois ,qui par le blog  vous partage l'information .

    Le blog existe pour vous, et par vous !!!! 

    Merci à Monsieur CH K pour l'information 

  • Un hélicoptère sur la place de Nandrin samedi 3 septembre 2016

    Lien permanent

    helico 5.jpg

    Samedi 3 septembre 2016 aux alentours des 12h ,12 h 30 un hélicoptère avait pris position sur la place de Nandrin au cœur de notre village !!! 

    Sur notre Place,non loin de la statue d' Ovide Musin .

    Voir les photos clic ici 

    Merci de la réaction de notre reporter en herbe

    pour le magnifique reportage photo A-M S

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/un-helicoptere-sur-la-place-de-nandrin-samedi-3-septembre-20/

    le CMH est une ASBL soutenue par la commune de Nandrin, via un subside financier.
    Il y a des affiliés sur la commune de Nandrin.
     
     

     

     
     
     
     
    Et si vous rejoigniez et partagiez la communauté Facebook du CMH

     

  • Nandrin: «Impossible de surfer sur deux ordinateurs en même temps, le débit est trop faible»

    Lien permanent

     

    favence source sudpresse.JPG

    Un internet extrêmement lent. C’est le quotidien d’une trentaine de familles du lieu-dit Favence. « On ne peut pas se connecter sur deux ordinateurs en même temps », rapporte Alain Gallez.

    Le home Favence doit aussi s’organiser pour ne pas surcharger la bande passante... Excédés, les riverains ont envoyé un courrier de réclamation commun à Proximus

    Situé en bord de bois, le quartier Favence de Nandrin se sent isolé de la civilisation, du moins technologiquement parlant. Une trentaine de familles des rues de Favence, du Facteur, La Rouben, des Viviers et Faftu ont décidé de pousser un coup de gueule groupé. Ils en ont marre de leur connexion internet Proximus dépassée.

    « La bande passante est très faible et le débit est souvent interrompu, ce qui cause de nombreux désagréments tant pour les familles que pour les entrepreneurs du quartier. Il n’est pas possible, par exemple, de se connecter sur deux ordinateurs en même temps, dans un même ménage…

    Quand je travaille à la maison et que ma femme a besoin de surfer, on doit alterner.

    Je vous laisse imaginer la situation dans une famille avec ados… », glisse Alain Gallez, habitant de la rue de Favence et organisateur d’événements internationaux dans le domaine scientifique et cinématographique.

    Au home Favence, qui héberge des personnes handicapées mentales adultes, même combat. « C’est très très lent. Je ne dis pas que j’ai le temps d’aller me chercher un café le temps que la page charge mais c’est bien dix fois plus lent que la normale. Pas question de télécharger un long fichier.

    Cela nous ennuie sérieusement au quotidien. Une dizaine de personnes chez nous doivent accéder à internet pour le côté administratif ou pour les mails. Le personnel sait qu’il ne faut y aller qu’en cas de vrai besoin, pour garder la bande passante. Il ne faut surtout pas écouter la radio sur le net, il y a une consigne claire », explique Hervé de Faint Moulin, directeur du home Favence.

    Lui comme une trentaine de ménages du quartier ont signé une pétition (33 signataires) pour réclamer un meilleur débit à Proximus.

    Car à cet endroit, impossible de passer à la concurrence, la zone n’est pas couverte par un autre opérateur (Voo).

    « Nandrin est globalement un trou noir en terme de débit. Ce n’est pas assez rentable d’y investir... On aurait pu financer une partie mais on n’a pas eu de retour », indique le bourgmestre. « Le pire, c’est la façon dont Proximus communique.

    On ne veut pas nous dire si des travaux sont programmés pour ne pas alerter la concurrence ! On nous lance que certains n’ont pas internet du tout. Et bien sûr, on ne baissera pas notre facture alors que nous ne bénéficions pas du même service que les autres. On se sent oublié, à la merci d’une grosse société qui profite de son monopole », lâche Alain Gallez.

    Article de   ANNICK GOVAERS source Sudpresse page 4

     

    Découvrez page 4  les réactions et témoignages complets dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi13mai 2016.

     

    « Pas de travaux prévus à Favence en 2016 »

    Nous avons contacté Proximus au sujet de cette problématique. « Nous confirmons que le débit rue Favence est très faible, moins de 10 Méga, reconnaît Haroun Fenaux, porte-parole de Proximus. La rue se situe à plus de 2 km de la borne, trop loin pour que les clients soient desservis en très haut débit. « Pour que la situation s’arrange, il faudrait entamer des travaux relativement importants mais cela n’est pas prévu en 2016. Nous investissons un milliard d’euros par an dans le réseau fixe et mobile. Nous installons plusieurs milliers d’armoires de rue par an, desservant chacune 200 nouveaux clients », tient-il toutefois à souligner. Tout espoir est-il perdu pour Favence? « Il n’est pas impossible que des travaux soient menés après 2016, notamment via des bornes hybrides moins coûteuses. » (AG) -

  • Une nouvelle manière d’organiser son mariage,une enseignante de Nandrin a choisi le sponsoring !

    Lien permanent

    13149911_10209317241998348_498924401_n.jpg

    Mme Aurélie, enseignante de l’école Saint Martin de Nandrin, et son futur mari, Cédric, tous deux originaires de Saint-Georges, se lancent dans une aventure particulière.
    Les temps deviennent difficiles pour tout le monde mais ce n’est pas pour cela qu’Aurélie et Cédric se démoralisent pour réaliser leur rêve.

    Avec un peu de patience, beaucoup d’efforts et de l’aide, ils y arriveront.
    Le mariage sponsorisé consiste à trouver des sponsors dans le monde de cet événement.

    Ceux-ci offrent leurs services, des avantages (salle, photographe, robe de mariée, décorations florales, etc.). En compensation, les futurs mariés font leurs publicités grâce à la presse, les réseaux sociaux, site internet, distribution de tracts, … et bien d’autres moyens.


    De plus, lors du mariage, les publicités des sponsors sont mises en avant grâce aux cartes de visite, aux logos au verso des menus, au verso des nominettes. Les maquilleuses, esthéticiennes et autres services peuvent se mettre en avant en réalisant des ateliers.


    « Nous sommes déjà bien suivis et bien gâtés.

    Nous avons énormément de chance !


    Pour notre part, CM Production nous offre le suivi toute la journée pour les photos et le reportage vidéo. Il nous offre également le graphisme des faire-part.

    Anastasia Butalikas, artiste maquilleuse, offre le maquillage de la mariée. GP Limousine nous offre la location de la limousine.

    Coiffure Chrysalide à Jemeppe offre le chignon de la mariée. Le « Salon by Johanna & Sarah » à Stockay offre la coiffure de la fille du marié.

    Nadine, couturière professionnelle, confectionnera la robe de mariée qui sera unique.


    A présent, nous devons nous concentrer sur les sponsors pour la salle avec lieu de shooting, le traiteur, le dj, le costume du marié, l’imprimeur des faire-part, la pièce montée, les dragées, les décorations florales et ballons, l’animateur pour enfants et la location d’un château gonflable.


    Actuellement, nous sommes en négociation avec Rose Bonbon pour les décorations ballons. »
    Vous vous demandez comment les aider ?

    Aimez, partagez et suivez leur page Facebook « Aurélie & Cédric : Notre mariage sponsorisé » Aurélie & Cédric :clic ici  Notre mariage sponsorisé


    Vous y trouverez leur site Internet et les partenaires généreux et fiables.
    Parmi vos connaissances, il y a certainement une personne intéressée par leur aventure.
    Alors n’hésitez pas !

    Partagez pour leur permettre de réussir leur rêve

     

    Aurélie & Cédric :clic ici  Notre mariage sponsorisé