Écoles - Page 5

  • Spectacle jeune public uniquement pour la classe d’accueil de madame Christine école Saint Martin Nandrin

    Lien permanent

    4.jpg

    « Petite Inuit » Sabine Vandersmissen

    Dans le ciel,un nuage sème des flocons. Un doux flocon se pose sur la neige endormie…

    Une fillette sort de son igloo tout rond. Ses bottes tracent des petits pas dans la neige endormie...

    Elle part à la pêche au poisson. Qu’y a-t-il là-dessous, sous la neige endormie ?

     

    Le  spectacle est suivi d’une animation : jeux sensoriels & psychomotricité fine . Le tout-petit devient alors un vrai petit inuit. Ses pieds découvrent différentes textures de neige et de glace. Brrr…

    Vite, ses mains préparent un bon feu et mmm… son bidou se régale de bons poissons grillés.

     

    Retrouvez la vidéo du spectacle : www.youtube.com/watch?v=uGk7CTdaAT0

     1.jpg

     

     

    2.jpg

    3.jpg

    4.jpg

     

  • Bal du carnaval le 18 février 2017 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    Carnaval Nandrin.JPG

    Animation - bar - petite restauration (crêpes, chips, pop-corn) - cotillons.

    Entrée gratuite pour les enfants et les adultes costumés.
    3 euros pour les autres.

     
     
    samedi 18 février à 13:30 - 17:00

    Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

     

  • Jérôme de Warzée nouveau spectacle le 18 mars 2017 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    de w.jpg

    À l'initiative du Comité scolaire de Saint-Séverin, Jérôme de Warzée sera présent pour une soirée unique placée sous le signe de la bonne humeur, au cours de laquelle il nous présentera son tout nouveau spectacle intitulé "Retour à la normale". Il incarne, toujours avec humour, des personnages hauts en couleur qui ne manqueront pas de vous dérider les zygomatiques.

    Réservations : https://www.weezevent.com/jerome-de-warzee-retour-a-la-normale-nouveau-spectacl

    Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

  • Voici quand se dérouleront les congés scolaires jusqu'en 2019

    Lien permanent

    agda.jpgLa Fédération Wallonie-Bruxelles a officialisé, ce mercredi, via décret, les calendriers scolaires des années 2017-2018 et 2018-2019. Les congés scolaires pour ces deux périodes sont donc officialisés. Avant de grands changements ?

    Les congés scolaires des années 2017-2018 et 2018-2019 ont enfin été officialisés par un décret déposé par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme l’explique la DH, les congés prolongés à la Toussaint et à Carnaval ne seront pas encore entérinés durant ces deux prochaines années scolaires, comme le souhaitait à l’origine la ministre de l’Enseignement Marie-Martine Schyns (cdH). Cette dernière aimerait en effet que les élèves profitent de deux semaines de congés à Toussaint et à Carnaval, contre une seule actuellement.

    Les congés scolaires seront donc de la même durée qu’actuellement jusqu’en 2019. Et les élèves auront droit à des périodes de travail bien différentes au fil des mois... Ainsi, entre Noël et Carnaval 2019, les élèves seront en classe durant huit semaines alors qu’entre Carnaval et Pâques, ils ne seront à l’école que quatre semaines !

     

    Voici tous les congés prévus jusqu’en août 2019.

     

    Source Sudinfo clic ici 

    calendrier scolaire 2018 à 2019.jpg

    calendrier scolaire 2018 à 2019 Clic ici 

  • « Retour à la normale » Jérôme de Warzée le 18 mars 2017 Salle communale de Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    CLIN-D-OEIL.jpgUne idée pour vos cadeaux de Noël ...
    À l'initiative du Comité scolaire de Saint-Séverin, Jérôme de Warzée sera présent pour une soirée unique placée sous le signe de la bonne humeur, au cours de laquelle il nous présentera son tout nouveau spectacle intitulé « Retour à la normale ». Il incarne, toujours avec humour, des personnages hauts en couleur qui ne manqueront pas de vous dérider les zygomatiques.

    Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

     

    BILLETTERIE

    https://www.weezevent.com/jerome-de-warzee-retour-a-la-normale-nouveau-spectacle

     

    Info Sudinfo Sur Jérôme de Warzée

    Jérôme de Warzée est l’humoriste qui monte! Les scores de son «Grand Cactus» sont là pour le prouver.

    Mais l’homme parvient aussi à doper l’audience des émissions auxquelles il participe. Ainsi ce jeudi, il était l’invité principal de «69 Minutes Sans Chichis».

    L’émission présentée par Joëlle Scoriels a réussi à séduire 190.350 téléspectateurs (10,7% de parts d’audience).

    C’est le meilleur score de la saison pour le talk-show dont la moyenne se situe plutôt à 7,2% (soit 118.067 téléspectateurs).

    Mieux encore: le score de ce jeudi est la deuxième meilleure audience depuis le lancement de «69 Minutes sans chichis»! En fait, seul le numéro du 9 janvier 2014 avait fait mieux (11,5% et 205.833 téléspectateurs), avec comme invité… un Elio Di Rupo qui était alors encore Premier ministre!

  • Inscriptions en première secondaire: voici tout ce que les parents doivent savoir

    Lien permanent


    diplome.jpgEn janvier, le stress monte chez les parents des quelque 45.000 enfants concernés par cette aventure

    Après le Nouvel An s’annonce la période la plus stressante pour les parents des quelque 45.000 à 50.000 enfants qui vont devoir être inscrits en 1re année secondaire. Le spectre du décret inscription doit leur coûter des nuits blanches. Voici ce qui les attend cette année.

    Une seule nouveauté. La fixation définitive des places que les enfants occupent en ordre utile (quand ce n’est pas l’école de leur première préférence) sera fixée une semaine plus tôt (le 23 août), ce qui les supprimera des listes d’attente où ils figuraient encore le cas échéant et permettra de libérer plus rapidement des places pour les enfants qui n’ont pas de place en ordre utile (nulle part). 

    3 février (dernière limite). Les écoles primaires vont recevoir bientôt (le 20 janvier au plus tard) les formulaires uniques d’inscription. Elles devront les transmettre aux parents des élèves de 6e primaire à la date du 3 février au plus tard.

    Pour les élèves scolarisés en dehors d’un établissement organisé ou subventionné par la Communauté française, des formulaires seront disponibles auprès de l’administration (dès le 15 janvier) ou de l’école secondaire souhaitée (à partir du 6 mars). Un contact entre l’école choisie et les parents est recommandé pour qu’ils reçoivent toute l’info nécessaire. Mais ces démarches ne constituent pas une pré-inscription et ne dispensent pas les parents de procéder à l’inscription au moyen du formulaire unique.

    Du 6 au 24 mars inclus, c’est parti! Le début des inscriptions. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires dans les écoles secondaires n’a pas d’importance. Attention: le seul document exigible à ce stade est le formulaire d’inscription. Il ne peut être imposé la transmission d’une carte d’identité, de bulletins, d’extraits d’actes de naissance ou de composition de famille.

    Sauf si ce document (qui prouverait l’adresse, par exemple) est de nature à influer sur l’éventuel classement futur des demandes. En tout cas, la demande d’un quelconque
    paiement est prématurée et proscrite. Rappelons que le formulaire permet aux parents de repréciser l’école secondaire de leur préférence ainsi qu’un maximum de 9 autres établissements classés dans l’ordre décroissant de leurs préférences. Autre élément important: une forme d’accusé de réception doit être remise aux parents.

    >Du 25 mars au 1er mai,tout est figé. Aucune demande d’inscription ne peut être enregistrée. >Deuxième quinzaine d’avril: les premières décisions.Si l’établissement n’est pas complet, tous les enfants sont inscrits. Sinon, la CIRI (Commission inter-réseaux des inscriptions) procède à l’attribution des places et informe les parents de la situation de leur enfant en ordre utile et/ou en liste d’attente. Les parents peuvent, dans un délai de 10 jours ouvrables à dater de l’envoi de la décision, confirmer ou renoncer à tout ou partie de leurs demandes. >Le 2 mai, reprise des inscriptions. L’ordre chronologique reprend ses droits.

    Le 24 août, on purge les listes. Les inscriptions en liste d’attente (dans une école qui a plus leur préférence qu’une autre où ils sont en ordre utile, ce qui signifie qu’ils ont, là, une place) des élèves ayant une place en ordre utile ont été supprimées au cours de la nuit précédente. L’ordre des listes d’attente est respecté jusqu’à épuisement de ces listes. Les coups de pouce habituels sont maintenus, comme la possibilité d’ouvrir des places supplémentaires dans certaines écoles. Enfin, toute fraude, notamment le dépôt de plusieurs demandes d’inscription sous des formulaires différents, conduira à l’annulation de toutes les demandes. Une inscription en ordre utile ne peut être prise pour un élève déjà en ordre utile ailleurs. L’acceptation de la nouvelle demande présuppose donc un désistement de l’établissement précédent dans lequel l’élève était en ordre utile.

    Article de DIDIER SWYSEN source Sudinfo 

    Le décret inscription pas modifié avant plusieurs années

    S’il y a toujours des priorités (fratrie, enfant en situation précaire, etc.), il n’y a pas eu de modifications, ni même d’aménagements légers des critères prévus par ce décret inscription qui existe depuis six ans. Il avait été envisagé d’abandonner le régime favorable accordé aux enfants qui habitent une localité où il n’y a pas d’école secondaire (ce qui porte préjudice aux enfants des communes voisines où l’on trouve de telles écoles).


    PAS SIMPLE «LA GÉO»!

    Les critères géographiques agacent régulièrement des parents. Il faut dire qu’ils sont parfois bien complexes… « La réflexion est toujours en cours », précise le cabinet de la ministre MarieMartine Schyns (cdH). « Mais la ministre a déjà annoncé que s’il devait y avoir des évolutions, elles seraient annoncées en amont et ne seraient pas mises en application avant plusieurs années pour ne pas pénaliser les familles qui ont parfois fait des choix de vie en fonction du décret. » On peut d’ailleurs se demander ce qu’il adviendra, à (long) terme de ce décret, suite à son évaluation et au déploiement du Pacte d’excellence qui poursuit aussi son combat pour plus de mixité sociale, la raison d’être du décret inscription. Pourrait-il être revu et corrigé? Renforcé? Supprimé? Interrogée à la fin de l’année dernière, la ministre était plutôt restée évasive sur ce point…D.SW

     

  • Nandrinois à vos agendas voici le calendrier scolaire 2017

    Lien permanent

    agda.jpgCongé de détente (Carnaval): du lundi 27 février au vendredi 3 mars
    Vacances de printemps (Pâques): du lundi 3 avril au vendredi 14 avril.

    Lundi de Pâques lundi 17 avril 2017

     

    Fête du 1er mai lundi 1er mai 2017

     

     

    Congé de l'Ascension jeudi 25 mai 2017
    Lundi de Pentecôte lundi 5 juin 2017

    Vacances d’été: du samedi 1er juillet au jeudi 31 août
    Vacances d’automne (Toussaint): du lundi 30 octobre au vendredi 3 novembre.
    Vacances d’hiver (Noël): du lundi 25 décembre 2017 au vendredi 5 janvier 2018

  • « Retour à la normale » Jérôme de Warzée le 18 mars 2017 Salle communale de Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    CLIN-D-OEIL.jpgUne idée pour vos cadeaux de Noël ...
    À l'initiative du Comité scolaire de Saint-Séverin, Jérôme de Warzée sera présent pour une soirée unique placée sous le signe de la bonne humeur, au cours de laquelle il nous présentera son tout nouveau spectacle intitulé « Retour à la normale ». Il incarne, toujours avec humour, des personnages hauts en couleur qui ne manqueront pas de vous dérider les zygomatiques.

    Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

     

    BILLETTERIE

    https://www.weezevent.com/jerome-de-warzee-retour-a-la-normale-nouveau-spectacle

  • C'était les 20 ans pour le Marché de Noël de l'école Saint Martin Nandrin

    Lien permanent

     

    DSC_0776.JPG

    Et oui déjà 20 ans et toujours la même dynamique .

    Cette année une fois de plus l'ambiance de Noël était au rendez-vous dans la salle de l'école de Saint Martin Nandrin .

    µEntre de superbes compositions et les bricolages très professionnels , tout était prévu pour une décoration parfaite d'une période magique de l'année .

    L’explosion et réalisation des crèches toutes plus belles les unes des autres .

    Et nous ne pourrions clôturer cet article sans parler du comité de Parents !!! uni solide aux multiples idées pour les plaisirs de la bouche

    L'album photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/20-ans-pour-le-marche-de-noel-de-l-ecole-saint-martin-nandri/

  • Marché de Noël le 9 décembre 2016 à l'école Saint Martin de Nandrin

    Lien permanent


    marché de Noel.JPGCe vendredi 9 décembre de 16h00 a 23h00 

     

    Plusieurs artisans seront présent...

    Tartiflette, foie gras, saumons ,vin chaud, soupe a l oignon, etc....a prix raisonnable..Venez nombreux.....

    http://www.saintmartinnandrin.be/ecole/

  • Souper annuel école Saint-Martin Nandrin Voyage en Grèce aujourd'hui 26 novembre 2016

    Lien permanent

    souper ST M 1.jpg

    souper ST M 2.jpg

    souper ST M 3.jpg

    Source info Comité de Parents - Saint-Martin Nandrin

    La communauté scolaire Saint-Martin
    a le plaisir de vous convier le samedi 26 novembre 2016
    à partir de 18h30 à son souper annuel "VOYAGE EN GRECE"
    Réservation par mail, talon ou MP (inscription obligatoire pour le souper et la garderie)

  • Un fonds pour financer les fournitures scolaires

    Lien permanent

    image_preview.jpgLes écoles pourraient créer des centrales d’achats

    Trois députés MR, emmenés par Françoise Bertieaux, veulent que de l’argent public aide les familles à faire face aux coûts cachés de l’école, qui en empêchent la gratuité.

     

    C’est une proposition de décret qui devrait faire plaisir aux familles, que le MR dépose au Parlement de la Communauté française. Comme il nous le dévoile en primeur, il veut les aider à faire face au coût souvent très élevé des fournitures scolaires, via un fonds public mis à disposition des écoles.

    «Chaque année la Ligue des Familles calcule le vrai coût d’une année scolaire» , explique Françoise Bertieaux qui cosigne le texte avec Jean-Paul Wahl et Nicolas Tzanetatos.

    «Même si ses calculs sont parfois un peu exagérés, ils attestent que l’enseignement n’est pas gratuit, alors que ça devrait être le cas.»


    CLIENTÉLISME

    Voici peu, comme Sudpresse le révélait, le PS se proposait de mettre sur pied des centrales d’achats de fournitures, via une ASBL parallèle au parti.

    «Le PS sort des clous en agissant de la sorte» , estime Mme Bertieaux.

    «Son action vise plus à faire du clientélisme qu’à soutenir les familles.

    Ce n’est pas le rôle d’un parti de créer une centrale d’achats et d’en faire bénéficier ceux qui devront au préalable lui donner leur nom et leur adresse…»
    L’idée des libéraux est de financer un fonds d’aide, directement par la Communauté, sur son budget propre.

    «Il serait réparti entre les écoles à la manière du fonds des manuels scolaires qui existe déjà, soit en fonction de la population de chaque école» , détaille la chef de
    groupe MR au Parlement.

    «Je tiens aussi à ce qu’on laisse ensuite le directeur ou le pouvoir organisateur décider de la façon dont il répartira les montants obtenus».


    PRIVILÉGIER DES CLASSES

    Dans les faits, «il pourra privilégier certaines catégories d’élèves ou certaines années, par exemple celle où on sait qu’il y a des achats plus lourds à faire, comme celui d’un dictionnaire.

    De même, la direction pourra décider de s’associer à d’autres afin de créer une centrale d’achats et ainsi obtenir de meilleurs prix.

    Il faut vraiment laisser une grande liberté aux écoles en la matière.»

    Françoise Bertieaux espère que ce sera aussi «l’occasion pour certaines équipes éducatives de réfléchir à la nécessité de certains frais.

    Est-il par exemple indispensable d’imposer l’acquisition d’un cahier de marque Atoma, alors qu’on sait qu’ils sont parmi les plus chers?

    Pareille réflexion pourrait également aider à tendre vers davantage de gratuité…» Pour la première année, Françoise Bertieaux propose de doter ce fond d’une somme de 2,5 millions d’euros.

    «Ce n’est bien entendu pas bien lourd, mais cela pourra ensuite être augmenté en fonction des moyens disponibles et des besoins» , reconnaît-elle.

    «Il faut rester réaliste: on sait que la Communauté ne dispose pas d’une marge budgétaire énorme. Commençons donc avec une première dotation, puis nous verrons comment cela pourra évoluer ensuite.»

    Déposé ce mercredi, le texte sera soumis à approbation de la majorité.

    «Mais qui pourrait s’y opposer, surtout dans les partis de gauche?» , se demande déjà la députée.

    Article de CHRISTIAN CARPENTIE Source Sudinfo

  • Nandrinois De la méditation à la place des punitions

    Lien permanent

    CLIN-D-OEIL.jpgLes punitions, les retenues, les notes sévères dans le journal de classe, c’est dépassé. C’est le point de vue du jeune député Anthony Dufrane (PS) qui veut généraliser les séances de méditation pour les élèves stressés et difficiles. La ministre est favorable à une plus large diffusion de ces méthodes alternatives.

    Les devoirs, la pression des parents, les exigences des professeurs et les disputes avec les petits camarades: désormais, le burnout touche aussi les enfants et l’école en est très souvent la raison principale. le constat est clair: les cas d’enfants stressés (dès l’entrée en primaire et jusqu’à l’adolescence) sont de plus en plus nombreux et le milieu scolaire n’a pas encore trouvé des solutions modernes et adaptées pour s’occuper de ces enfants en souffrance.

    «Le burn-out et le stress touchent les enfants de plus en plus jeunes et le problème, c’est qu’aujourd’hui les écoles sont démunies.

    Elles utilisent des vieilles recettes face à ce type de comportements», souligne le député Anthony Dufrane (PS). Vieilles méthodes?

    «Oui, quand un enfant est turbulent, on lui donne des heures d’étude, de retenue, des devoirs sous forme de punition, des notes au journal de classe voire carrément des exclusions» , poursuit le parlementaire carolo.

    Pour le parlementaire, ce n’est pas la solution, ou ce n’est pas la seule solution. «Je ne dis pas qu’il faut systématiquement abandonner ce genre de procédures mais je pense que la méditation peut régler pas mal de cas.

    On a étudié des expériences menées à l’étranger, notamment aux USA, de salles de méditation installées dans les écoles et on y envoyait les enfants difficiles et turbulents.» Résultat?


    «Superpositif! On a vu baisser le nombre d’exclusions en même temps que s’amélioraient les résultats des enfants, de même que la qualité de vie entre enfants et professeurs
    Stress et burn-out touchent aussi les jeunes enfants.

    De la méditation à la place des punitions Le PS veut la généraliser dans les écoles
    Les punitions, les retenues, les notes sévères dans le journal de classe, c’est dépassé.

    C’est le point de vue du jeune député Anthony Dufrane (PS) qui veut généraliser les séances de méditation pour les élèves stressés et difficiles.

    La ministre est favorable à une plus large diffusion de ces méthodes alternatives.
    dans la classe» , poursuit-il. D’ailleurs, des expériences pilotes sont déjà menées dans des écoles de Wallonie et Bruxelles.

    «Certaines écoles utilisent la pleine conscience ou méditation, grâce à une formatrice. Ces séances ont pour but d’épanouir les enfants et de leur permettre de contrôler leur stress. Plusieurs études ont confirmé les effets positifs sur le cerveau, notamment sur la concentration».


    DANS LE PACTE D’EXCELLENCE

    Convaincu des bienfaits de la méthode, le député a interrogé la ministre de l’Enseignement en lui demandant de «transposer cette initiative dans nos écoles, via des partenariats avec des personnes agréées dans le domaine, l’objectif étant d’aider les enfants qui ont des problèmes comportementaux à pratiquer la méditation et les techniques de respiration».

    Et la ministre Marie-Martine Schyns (cdH) s’est montrée plus que favorable.

    «De nombreux projets menés en partenariat avec d’autres acteurs, comme la méditation, existent déjà», souligne la ministre dans sa réponse, « et pourraient inspirer la mise en œuvre d’activités relatives au développement personnel.

    Je pense que ces bonnes pratiques gagneraient à être encore mieux diffusées. Cette préoccupation d’outiller les acteurs sur le terrain est d’ailleurs au cœur des propositions émises dans le pacte d’excellence».

    Article de  DEMETRIO SCAGLIOLA source Sudinfo

    Repas végétariens et massages entre élèves

    C’est tout un projet de bien-être pour les jeunes élèves que propose Anthony Dufrane.

    Le député carolo vient de déposer une proposition de résolution au Parlement de la Communauté française en vue d’encourager la mise en place de menus alternatifs – essentiellement végétariens – dans la restauration collective des écoles de la Communauté française.

    « Cette initiative doit se concentrer en priorité sur les écoles et les milieux d’accueil de la petite enfance.

    Il s’agit aussi d’une manière de favoriser l’intégration de tous, y compris lors du repas », souligne Anthony Dufrane.

    Pour le député, l’alternative végétarienne présente plusieurs avantages. « Elle renforce la cohésion en réunissant autour de la table les enfants quelles que soient leurs convictions» , poursuit-il.

    « Par ailleurs, ces repas apportent l’ensemble des nutriments nécessaires au corps humain.

    Et, enfin, les repas végétariens ont un impact nettement moindre que la filière viande sur l’environnement. » Par ailleurs, Anthony Dufrane propose, sur le même modèle que pour la méditation à l’école, de développer les expériences de massage en classe.

    « L’idée c’est qu’après avoir formé les profs, les enfants de 4 à 12 ans puissent se masser les uns les autres, avec leurs vêtements, pour se sentir mieux .»

    D.SCA.

  • Souper annuel école Saint-Martin Nandrin Voyage en Grece le 26 novembre 2016

    Lien permanent

    souper ST M 1.jpg

    souper ST M 2.jpg

    souper ST M 3.jpg

    Source info Comité de Parents - Saint-Martin Nandrin

    La communauté scolaire Saint-Martin
    a le plaisir de vous convier le samedi 26 novembre 2016
    à partir de 18h30 à son souper annuel "VOYAGE EN GRECE"
    Réservation par mail, talon ou MP (inscription obligatoire pour le souper et la garderie)

  • Aujourd'hui Jali chante pour les enfants du Rwanda à Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    st martin.JPG

    Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin 

    dès 18 h souper Spectacle 

    jalli 2.JPG

  • Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    st martin.JPG

    Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin 

    dès 18 h souper Spectacle 

    jalli 2.JPG

  • Bourse aux vêtements et jouets à Saint-Martin Nandrin en photos

    Lien permanent

    DSC_0628.JPG

    Une réussite totale une fois de plus, pour l'organisation de la Bourse aux vêtements et jouets de l'école Saint-Martin.

    Le comité des parents, avait tout prévu !!! intérieur comme extérieur .

     

    Pour les absents pas de panique il y en aura encore une en mai 2017 .

     

    Voir l'album photo clic ici

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/bourse-aux-vetements-et-jouets-a-saint-martin-nandrin/

     

  • Bourse aux vêtements et jouets à Saint-Martin Nandrin le 12 novembre 2016

    Lien permanent

    bourse st m.JPG

    Bourse aux vêtements et jouets à Saint-Martin Nandrin le 12 novembre 2016

    de 9h à 14 h 

    Entrée libre 

    Bar et petite restauration 

    98 exposants cette année !!!

    chapiteau à l'extérieur !!!!

  • Grande marche aux Lampions aujourd'hui 28 octobre 2016 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    lampions.jpg

    Plonger dans l'ambiance d'Halloween en participant à la marche aux lampions contée !

    Trois conteurs vous attendront sur le parcours...

    Au jardin de ma grand-mère, tralalalère, tralalalère...
    J'ai rencontré une sorcière, tralalalère, tralalalère...
    Elle mangeait des vers de terre, beurk !
    Venez trembler, danser, chanter et jeter des sorts avec nous si vous l'osez !!!

    Par Chantal Devillez, fileuse de mots, tisseuse d'histoires, souffleuse de rêves,
    conteuse, alias Madame Citrouille et ses comparses Donatienne Colyn et Regis Fabbro.

    Réservation via le formulaire déposé dans les mallettes (3 euros/lampion) pour le 14 octobre au plus tard.

    Hot-dogs et boissons vous seront proposés après la balade.

  • Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    st martin.JPG

    Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin 

    dès 18 h souper Spectacle 

    jalli 2.JPG

  • Envie de soutenir le projet de la Nandrinoise Fabienne Piters ? venir à la soirée du 19 novembre 2016 à Nandrin

    Lien permanent

     

    Le 19 novembre prochain, le chanteur Jali se produira bénévolement sur la scène de l’école Saint-Martin à Nandrin dans le cadre d’un événement organisé par la Nandrinoise Fabienne Piters. Le but ?

    Attirer du monde pour venir en aide aux enfants du Rwanda. Né au sud de ce pays mais ayant grandi en Belgique, c’est tout naturellement que Jali donne de sa voix en faveur de nombreuses causes.

    Jali,pourquoi avez-vous accepté de jouer et chanter bénévolement à Nandrin?

    Quand Fabienne Piters est venue me parler de cette soirée, j’étais tout de suite partant. Je pense que c’est en accord avec ma politique globale. Je suis souvent sollicité par des associations et j’essaye, quand mon agenda me le permet, de me rendre disponible.


    Le but de cette grande soirée est de venir en aide aux enfants du Rwanda,votre terre natale, est-ce que cela a aidé à faire pencher la balance ?

    En temps normal, je ne m’investis pas forcément pour un cas
    précis mais plus de manière générale. Alors certes, c’est au profit du Rwanda, ma terre natale, mais ce n’est pas un paramètre qui m’a poussé à accepter.

    Mais est-ce pour autant que vous n’êtes pas sensible aux problèmes qui minent le Rwanda ?

    Je suis né à Butare au sud du pays mais j’ai grandi en Belgique. J’ai eu la chance de partir vivre là-bas en 2005 où j’ai fini mes études secondaires. J’ai ainsi pu découvrir mon pays et mes racines et cela est vraiment important pour se rendre compte de tout ce qu’il ya là-bas.

    0Souhaiteriez-vous rencontrer les jeunes qui bénéficieront des fonds récoltés ?

    J’espère pouvoir en rencontrer certains. Ma mère connaît beaucoup de monde au Rwanda. D’ailleurs, elle a déjà eu plusieurs contacts avec le fils de Fabienne qui est instituteur à l’école belge.

    Pourquoi est-ce si important pour vous de soutenir les associations ?

    Je crois que c’est naturel chez moi. Mes parents m’ont élevé comme ça et ils ont toujours été engagés dans des associations. J’ai sûrement dû garder cela d’eux. Je pense aussi qu’il est important que chaque personne, au moins une fois par an, vienne en aide à une association. Moi, ma collaboration, je la mets en donnant de la voix.

    Cela me prend deux trois voire heures de mon temps, mais si cela peut ramener plus de monde, pourquoi pas ?

    Avez-vous un message précis à faire passer lors de votre prestation du 19 novembre ? Qu’il y ait du monde ou pas, je le prends comme ma responsabilité d’aider les gens. Je jouerai sur place des morceaux incontournables. J’espère que le public sera nombreux. 0Un nouvel album est-il en préparation ? J’ai ralenti au niveau de mes concerts pour arriver à plancher sur un nouveau projet.

    PROPOS RECUEILLIS PAR CAMILLE LEVÊQUE
    à noter

    Envie de soutenir le projet de Fabienne Piters ou de venir à la soirée du 19 novembre ? jahnert.ludovic@gmail.com ou par téléphone au 0498/85.53.65. Comptez 22 euros par adulte et 15 par enfant, menu compris.

     

    J

  • Grande marche aux Lampions le 28 octobre 2016 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    lampions.jpg

    Plonger dans l'ambiance d'Halloween en participant à la marche aux lampions contée !

    Trois conteurs vous attendront sur le parcours...

    Au jardin de ma grand-mère, tralalalère, tralalalère...
    J'ai rencontré une sorcière, tralalalère, tralalalère...
    Elle mangeait des vers de terre, beurk !
    Venez trembler, danser, chanter et jeter des sorts avec nous si vous l'osez !!!

    Par Chantal Devillez, fileuse de mots, tisseuse d'histoires, souffleuse de rêves,
    conteuse, alias Madame Citrouille et ses comparses Donatienne Colyn et Regis Fabbro.

    Réservation via le formulaire déposé dans les mallettes (3 euros/lampion) pour le 14 octobre au plus tard.

    Hot-dogs et boissons vous seront proposés après la balade.

  • Jali en concert privé à l’école Saint-Martin de Nandrin

    Lien permanent

    jali.JPGPour soutenir les enfants nécessiteux du Rwanda

    Le chanteur Jali se produira bénévolement le 19 novembre sur la scène de l’école Saint Martin de Nandrin.

    Un concert qui complète la soirée «souper rires et chansons» organisée par Fabienne Piters.

    Cette Nandrinoise vient en aide aux enfants du Rwanda, pays d’origine de Jali.

    «
    Les plus beaux sourires c’est là qu’on va les chercher, auprès des enfants qui n’ont rien» , confie Fabienne Piters.

    Cette Nandrinoise de 52 ans part chaque année au Rwanda.

    « La première fois c’était en 2012.

    J’y suis allée avec mon fils qui est instituteur dans l’école belge de Kigali .» Après avoir fait un peu de tourisme, Fabienne a très vite voulu trouver un moyen
    pour se rendre utile. «
    Au fur et à mesure des rencontres, on m’a présenté des enfants qui n’avaient rien .» Des rencontres qui ont permis à Fabienne d’aider pas moins de 12 enfants sur 4 années de temps.

    « Il s’agit d’enfants principalement amputés. Le premier m’a été présenté au village de Kivumu. Il s’agissait de Donati, il avait 11 ans et souffrait d’une malformation.

    Il portait une prothèse d’un enfant de 8 ans . Il était en souffrance .»

    Aujourd’hui, Donati a 13 ans et marche correctement. Il rêve d’être prothésiste. Pendant la première année, Fabienne a financé ces aides uniquement sur fonds propres. « Quand ils me voyaient avec ma petite Fiat rose, ils savaient que c’était moi. »

    Sauf que très vite, les enfants étant de plus en plus nombreux, la Nandrinoise a dû trouver un moyen pour récolter de l’argent.

    « J’ai vendu pendant deux ans de l’artisanat rwandais. Mais cela commence à s’essouffler. »

    Fabienne a donc décidé d’organiser, le 19 novembre prochain un souper-chansons avec la présence exceptionnelle de Jali pour offrir un concert des plus intimistes!

    « La directrice de l’école spécialisée Le Chêneux à Amay m’a invitée lorsque Jali est venu dans le cadre du concours Bebat.

    Je suis allée le trouver et j’ai discuté avec Jali.

    Il a accepté de venir bénévolement lors de mon événement. » Le chanteur est originaire du Rwanda et a été sensibilisé par les actions menées par la Nandrinoise. Intéressé? Comptez 22 euros par adulte et 15 par enfants.

    Au menu: poulet rôti, légumes et dessert. « LNA, ex-candidate à The Voice, originaire de Tinlot, sera là aussi et une surprise attend le public .»

    Article de C.L source info Sudinfo

    jalli 2.JPG

     

  • Grande marche aux Lampions le 28 octobre 2016 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

    lampions.jpg

    Plonger dans l'ambiance d'Halloween en participant à la marche aux lampions contée !

    Trois conteurs vous attendront sur le parcours...

    Au jardin de ma grand-mère, tralalalère, tralalalère...
    J'ai rencontré une sorcière, tralalalère, tralalalère...
    Elle mangeait des vers de terre, beurk !
    Venez trembler, danser, chanter et jeter des sorts avec nous si vous l'osez !!!

    Par Chantal Devillez, fileuse de mots, tisseuse d'histoires, souffleuse de rêves,
    conteuse, alias Madame Citrouille et ses comparses Donatienne Colyn et Regis Fabbro.

    Réservation via le formulaire déposé dans les mallettes (3 euros/lampion) pour le 14 octobre au plus tard.

    Hot-dogs et boissons vous seront proposés après la balade.

  • Bourse aux vêtements et jouets à Saint-Martin Nandrin le 12 novembre 2016

    Lien permanent

    bourse st m.JPG

    Bourse aux vêtements et jouets à Saint-Martin Nandrin le 12 novembre 2016

    de 9h à 14 h 

    Entrée libre 

    Bar et petite restauration 

  • Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    st martin.JPG

    Jali chante pour les enfants du Rwanda le 19 novembre 2016 à Saint-Martin Nandrin 

    dès 18 h souper Spectacle 

    jalli 2.JPG

  • Balade découverte dimanche 25 septembre 2016 école Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    St Martin.jpg

    Découvrez Nandrin autrement 

     

    DIMANCHE 25 SEPTEMBRE de 14h à 18h !
    Au programme: balade et FESTY-GOUTER offert!

     

    Comité de Parents - Saint-Martin Nandrin
  • Souper -Spectacle le samedi 1 er octobre 2016

    Lien permanent

    Huy 2 soirée.JPG

    Souper -Spectacle le samedi 1 er octobre 2016

    à 18 h les Kirifous se déchaînent 

    19h30 souper aux moules 

  • Les profs demandeurs de plus de numérique en classe, la Wallonie à la traîne et à Nandrin ?

    Lien permanent

    CLIN-D-OEIL.jpgLa rentrée scolaire est aussi placée sous le signe du numérique. Et même si les efforts de la Wallonie (avec le projet École numérique) sont importants, on est encore loin du compte. C’est ce que révèlent des enquêtes reprises par l’institut Itinera. Ainsi, alors qu’il y a 25 ordinateurs pour 100 élèves dans 75 % des écoles flamandes, on comptait 9 ordis par 100 élèves côté wallon.

    Autre chiffre : 97 % des écoles flamandes ont un coordinateur TICE (technologie de l’information et de la communication dans l’enseignement) côté flamand contre 50 % au sud. Idem pour de nombreux équipements. Itinera a mené sa propre enquête, avec le soutien du Segec (Secrétariat général de l’enseignement catholique). Avec une bonne surprise, comme le souligne Jean Hindriks, (UCL et Itinera).

    ENTHOUSIASME

    « Les répondants sont très enthousiastes », dit-il. « Le message, c’est que les technologies numériques peuvent permettre de motiver les élèves et de lutter contre l’échec scolaire. Avec le numérique, on peut faire une pédagogie différenciée. Le prof se concentre sur les savoirs de base, tout ce qui est répétitif, les exercices, peut se faire avec les TICE.

    Chacun peut le faire à son rythme, y compris à la maison. » Mais voilà, tout ça est bien beau mais, outre le manque de maté- riel, il reste un blocage. « On n’en est pas nulle part, il faut le rappeler », reprend M. Hindriks. « Les enseignants n’osent pas utiliser l’outil numérique. Il faut un encadrement mais aussi un soutien technique. »

    M. Hindriks cite le cas d’enseignants qui auraient peur d’avoir l’air ridicule devant leurs élèves en cas de pépin technique. « L’idée est de reconnecter l’école », dit joliment M. Hindriks. Deux grands exemples sont souvent mis en avant à l’étranger : l’Australie et la Corée du Sud.

    Les résultats scolaires sont très bons. Notamment en maths. Mais en Corée, les élèves ont aussi des bons résultats dans l’utilisation des outils numériques. « L’école encadre et valorise ces outils », souligne M. Hindriks. En effet, ce n’est pas parce que les jeunes sont presque nés avec un smartphone ou une tablette à la main qu’ils les utilisent correctement.

    Article de  B.J source Sudinfo 

  • Virginie Loiseau et Nathalie Vincent ont fait leur 1ère rentrée à l’école de Villers-le-Temple Nandrin

    Lien permanent

    rentrée à Villers le temple Source SI.JPG

    Deux enseignantes ont fait leur première rentrée scolaire à l’école communale de Villersle-Temple ce jeudi. Elles ont tous deux exercé dans un autre domaine avant de revenir à l’enseignement.

    Ce jeudi, c’était aussi la rentrée des professeurs. À l’école communale de Villers-leTemple, deux enseignantes ont rejoint le corps enseignant. L’une d’entre elles, Virginie Loiseau, était rempla- çante au sein l’établissement l’an dernier.

    Elle est désormais titulaire et s’occupe des enfants de 2e année. « C’est à la fois une fierté et un peu de stress », sourit la Nandrinoise de 30 ans. « On espère ne rien oublier, et on sent qu’on a plus de responsabilités. » L’an dernier, ce sont les classes de 5e et 6e années, puis celles de 3e et 4e années qu’elle a gérées.

    « Là, il faut savoir se montrer très calme. Les enfants de 2e peuvent poser la même question plusieurs fois par jour. Ils vont demander s’ils peuvent utiliser le stylo de telle couleur, où ils peuvent écrire quand il n’y a plus de place sur leur feuille. Ce sont des questions importantes à leurs yeux. »

    Virginie Loiseau avait enseigné un an avant de travailler dans une boulangerie entre 2008 et 2013. « Mais l’enseignement me manquait. Je suis revenue à mes premiers amours », sourit-elle. «Voir un enfant qui ne comprend pas quelque chose et qui a soudainement le déclic, je trouve ça génial. » Première activité de la journée : décorer des étoiles de mer et mettre son prénom sur la porte pour s’approprier la classe.

    « Je veux que les enfants se sentent ici comme chez eux », explique Virgine Loiseau. Dans un autre bâtiment, Nathalie Vincent écoute ses élèves se présenter et leur distribue les cahiers de brouillon. Elle enseigne comme intérim les maths et les sciences aux 5e et 6e années.

    « Depuis juillet, je prépare mes cours pour être sûr d’être au point », sourit-elle. Tout comme sa collègue, elle est revenue à l’enseignement après un autre métier.

    « Je dirigeais une crèche dans la région, mais enseigner me manquait », confie-t-elle. « Les échanges enrichissants avec les élèves, ce qu’on peut leur apprendre, ça me passionne. » Pour la Nandrinoise de 34 ans, travailler avec ces classes est un « autre métier » qu’avec des plus petits. « Ils ont déjà intégré certains automatismes.

    En revanche, on est confronté à d’autres problèmes de comportements », continue-t-elle. La première récréation de l’année s’est déroulée sans accroc.

    Article de  JÉRÔME GUISSE source Sudpresse Sudinfo