Conseil Communal - Page 4

  • Le Conseil Communal de Nandrin du 2 mai 2016 en bref

    Lien permanent

    i2.JPGDéménagement. Lors des travaux de construction, le secrétariat communal et le service financier déménageront dans l’ancienne salle de billard du bâtiment Musin. Le Collège, lui, se réunira dans la salle du Conseil.

    > Nouveau conseiller. Suite à la démission du conseiller de l’action sociale Didier Maka, devenu conseiller communal, c’est Marc Evrard qui prend sa place au CPAS.

    > PICM. Le Plan Intercommunal de Mobilité de Nandrin, Tinlot et Anthisnes ne verra finalement pas le jour. «Anthisnes et Tinlot ne disposant pas de conseiller en mobilité, elles ne rentrent pas dans les conditions d’une subsidiation. Nous allons donc seuls dans un PCM », a annoncé Charlotte Tilman.

    > Subside. Le ministre Collin a accordé une promesse de principe pour un subside de 68.000 euros pour la réalisation d’une Zone d’immersion temporaire devant le magasin La Différence. > RIS. Au compte 2015 du CPAS, relevons une augmentation des RIS accordés (131.000 euros en 2014, 167.000 euros en 2015).

    > Panneaux. Le groupe Tous Ensemble a interpellé la majorité sur la multiplication de plaques mé- talliques (fauchage tardif et batraciens) à Nandrin, jugés « peu écologiques, perturbants et peu utiles. »

    Aticle de  A.G 

  • Conseil Communal et réunion conjointe de Nandrin aujourd’hui lundi 2 mai 2016 à 19 h 30

    Lien permanent

    Conseil Communal conjointe clic ici.JPG

    Conseil Communal du 2 mai 2016 clic ici.JPG

    Conseil Communal réunion conjointe clic ici.JPG

    Conseil Communal du 2 mai 2016 clic ici.JPG

  • Conseil Communal et réunion conjointe de Nandrin le 2 mai 2016 à 19 h 30

    Lien permanent

    Conseil Communal conjointe clic ici.JPG

    Conseil Communal du 2 mai 2016 clic ici.JPG

    Conseil Communal conjointe clic ici.JPG

    Conseil Communal du 2 mai 2016 clic ici.JPG

  • Sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Lien permanent

    994414_787522324596279_463961643_n.jpg

    AdmNNew.jpg

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

    Résultats Vendredi 29 avril 2016 

  • Aujourd'hui Conseil Communal de Nandrin le 21 mars 2016

    Lien permanent

    Conseil Communal 21 mars 2016 à Nandrin.JPG

    Conseil communal 21 mars 2016 à Nandrin Clic ici.pdf

    Instauration d’un régime de pension complémentaire pour le personnel contractuel. point complémentaire CC du 21 mars 2016 Pour Nandrin Clic ici.docx

  • Ordre du jour Conseil Communal de Nandrin le 21 mars 2016

    Lien permanent

    Conseil Communal 21 mars 2016 à Nandrin.JPG

    Conseil communal 21 mars 2016 à Nandrin Clic ici.pdf

    Instauration d’un régime de pension complémentaire pour le personnel contractuel. point complémentaire CC du 21 mars 2016 Pour Nandrin Clic ici.docx

  • Conseil Communal du 16 février 2016 à Nandrin sur un ton de décibel et de démission .

    Lien permanent

    Conseil Communal de 2012.JPG

     

    En préliminaire du conseil communal de mardi soir, sans avoir été annoncé au préalable, Monsieur Tréfois, expert de la société commandée par l'administration communale de Nandrin à l'époque du Recours au Conseil d'État par le collectif CRAVN asbl face au Festimix, est venu exposé les résultats des mesures sonores prises à l'époque de cette manifestation.

    Un débat a eu lieu entre l'exposant et les conseillers, le public n'étant pas autorisé à prendre la parole.

    Certaines personnes dans le public étaient étonnées de ne pas avoir été conviées officiellement à cette présentation, un grand nombre de riverains auraient certainement été intéressés aux dires des présents.


    Après ouverture de la séance, le conseil communal a pris acte de l'arrivée d'une nouvelle conseillère au CPAS de Nandrin. Madame Nesca sera une des représentantes du groupe "Tous Ensemble" au conseil de l'action sociale.

    Les deux dossiers sur la réalisation du dispositif de l'érosion et inondation sur Fraineux et Saint Séverin ont été bien accueillis par tous les membres autour de la table du conseil communal.

    En point 7, une décision sur des ateliers de prévention sur la gestion des déchets a été votée et n'a pas suscité de débat.

    En point complémentaire, une proposition du groupe "Pour Nandrin" pour la gratuité de la délivrance des premières cartes d'identité pour les enfants de moins de 12 ans et première carte de tous citoyens
    Nandrinois.

    Le point a été rejeté à 9 voix contre du groupe de la majorité "Expression Commune" contre 5 voix d'abstention du groupe "Tous Ensemble" et de 3 voix oui par le groupe de "Pour Nandrin".

    Dans les questions d'actualité, notons, entre autres, le dépôt de la lettre de démission de la conseillère communale Piron Jeanine au président de séance, le Bourgmestre de Nandrin, pour les raisons déjà relatées dans les colonnes de la presse et des Blogs de Nandrin et Tinlot.

    La séance publique finie, levée de séance par le président du conseil, le bourgmestre de Nandrin, avant le huis Clos…

     

    Voir l'ordre du jour du mardi 16 février 2016

    Conseil Communal mardi 16 février 2016 à Nandrin clic ici  et point complémentaire

  • Conseil Communal mardi 16 février 2016 à Nandrin et point complémentaire

    Lien permanent

    ordre du jour février 2016.JPG

    Point complémentaire Gratuité délivrance premières cartes d'identité Sur proposition du groupe Pour Nandrin Clic ici.pdf

  • Conseil Communal de Nandrin mardi 16 février 2016 à 20h

    Lien permanent

    ordre du jour février 2016.JPG

    Conseil communal Nandrin Mardi 16 février 2016 clic ici.pdf

  • Nandrin L’aire multisports en bonne voie

    Lien permanent

    Source Sud Infio KS.JPG

    Le projet de 150.000 euros figure au budget 2016, voté mardi soir au conseil communal

    L e conseil communal nandrinois avait à analyser le budget 2016, mardi soir.

    A l’extraordinaire, la majorité compte aménager un espace multisports, inscrit au Programme stratégique transversal. Le lieu n’est pas encore fixé, mais le bourgmestre a rappelé son intention de voir le projet aboutir, avec ou sans subside. Le budget a été approuvé, l’opposition s’est abstenue.

     

    A Nandrin, le budget communal ordinaire à l’exercice propre prévoit un boni géné- ral de 3.100 euros avec un fonds de réserve de 878.000 euros.

    De quoi voir venir, même si le retard d’enrôlement de l’IPP prive la commune de 315.000 euros (récupérés en 2016).

    Parmi les projets de la majorité, on retrouve la construction d’une nouvelle administration communale intégrant le CPAS, la création d’une maison de quartier à Villers-le-Temple, le remplacement des préfabriqués à l’école de Villers-leTemple mais aussi l’aménagement d’un espace multisports.

    Ces intentions figurent au Programme stratégique transversal (PST) de Nandrin. Une première salve est inscrite au budget extraordinaire 2016, le reste viendra au moment de l’injection du compte.

    Le conseiller d’opposition « Pour Nandrin », Marc Evrard, a salué la réalisation de l’aire multisports pour 150.000 euros en grande partie subsidiables, un investissement selon lui « bien rentabilisé » et « utile aux nombreux jeunes de la commune. »

    L’emplacement de cette surface n’est pas encore défini.

    « Il y a trois possibilités : l’ancien terrain de tennis du Pery, un espace autour des terrains de foot (là où se trouvent les tas de terre actuels) ou près de la salle de Saint-Séverin », a précisé le bourgmestre.

    «A-t-on des certitudes de subsides quant à ce dossier ? », a demandé Benoît Ramelot, conseiller Tous Ensemble.

    « Cette aire sera faite, je m’y engage.

    Nous allons bientôt rencontrer le ministre au sujet des subsides.

    Mais même si nous ne les avons pas, nous la ferons », a assuré Michel Lemmens qui espère une fin d’aménagement en 2016.

    UNE DETTE À 2,8 MILLIONS

    La dette à Nandrin s’élève à 2.791.300 euros, soit 43 % des dépenses du budget ordinaire. Sa durée moyenne est de 7,25 ans.

    « La dette est en constante diminution, avec un taux moyen pondéré de 1,07 %, bien en-deçà de la moyenne wallonne », se félicite le mayeur.

    Marc Evrard s’est inquiété d’un « probable emprunt pour financer la nouvelle maison communale, ce qui augmenterait la dette. »

    « Nous avons la capacité de la financer sur fonds propres (2 millions d’euros).

    Cela dit, si nous avons l’occasion d’emprunter à taux zéro, nous vous solliciterons ! La commune n’a plus souscrit d’emprunt depuis 2011, malgré le foot », a répondu Michel Lemmens. Le budget communal a été voté par la majorité, l’opposition (TE et PN) s’est abstenue.

    Source Sudpresse Sudinfo article ANNICK GOVAERS

     

    La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 €

     

    > La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 euros (480.000 € au lieu de 530.000€, sur un budget de 1,450 million d’€).

    « Pourquoi ? Cela correspond à 10 % de l’intervention communale », s’est étonné Marc Evrard.

    « C’est un choix du Collège », a affirmé la majorité avant d’évoquer la fermeture de la crèche il y a trois ans et la préparation des synergies (notamment de personnel) entre commune et CPAS. « Nous avons l’économie de 2 agents administratifs », ajoute le bourgmestre.

     L’ACAN, l’association des Commerçants et Artisans de Nandrin, reçoit une dotation de 3.000 euros, ce qui a étonné Marc Evrard : « Est-ce le rôle du pouvoir public de subsidier une association représentée par des indépendants ? ».

    « Cet argent sert à organiser le Grand Feu et l’Apéro des Nandrinois », a indiqué Michel Lemmens. -

  • Conseil Communal de Nandrin le 8 décembre 2015

    Lien permanent

    Conseil Communal 8 décembre 2015 à Nandrin Clic ici.JPG

     

    Plus d'info voir

     http://www.nandrin.be/vie-politique-citoyenne/le-conseil-communal/ordres-du-jour/2015

  • Parc du Péry de Nandrin : pas de consultation populaire

    Lien permanent

    pery.JPG

    Pour l’opposition PN, l’avenir du site doit être débattu

    Les élus « Pour Nandrin » ont proposé, mardi soir, de consulter la population au sujet de l’avenir du parc du Péry. Dans la ligne de mire de l’opposition, les projets de construction de la majorité. Pour le bourgmestre, une consultation populaire à ce sujet coûte trop cher (30.000 euros) et n’intéresse pas assez de Nandrinois pour être organisée.

     

    « Le parc communal du Péry au cœur du village de Fraineux joue un rôle social important et constitue un poumon vert dans un milieu urbanisé.

    De nouveaux projets susceptibles d’affecter cet environnement de façon durable et définitive font leur apparition (création de logements sociaux et d’une future résidence-services NDLR).

    Il nous semble donc opportun de consulter la population nandrinoise sur l’avenir du site », introduit Marc Evrard, conseiller d’opposition « Pour Nandrin », lors de la présentation du point complémentaire au conseil communal de mardi soir.

    Il regrette par ailleurs que ce dispositif légal ne soit pas plus fré quemment activé, comme ça a été le cas à Namur en février (sur la question d’un centre commercial à la place du parc Léopold).

     Bodgan Piotrowski (PN) a abondé en soulignant que cet avis de la population n’était pas contraignant et qu’il permettrait aux élus de décider de l’affectation du site en toute connaissance de cause. L’échevine de l’environnement Anne de Potter a tenu à présenter les diverses actions et plans adoptés sur base volontaire par la commune pour préserver le parc du Péry.

     « On prévoit l’installation de nichoirs, de panneaux didactiques, ainsi que la réhabilitation des mares du site et la plantation de 500 mètres de haies. L’un des arbres remarquables du parc, un hêtre, est malade et nous avons déjà fait venir la DNF trois fois pour cibler le problème. De nombreux citoyens ont rejoint le PCDN, que vous n’avez pas approuvé, pour mettre en place des actions concrètes à court terme. Vous n’êtes pas cohérents», a-t-elle réagi.

     « 55 réclamations nous sont parvenues à l’issue de l’enquête publique sur les logements sociaux, on les a pris en considération : on a reculé le bâtiment et augmenté la verdure autour. La résidence-services n’a pas encore fait l’objet d’une étude mais on souhaite regrouper les constructions.

    Le parc sera mieux aménagé et entrera dans le domaine public », a ajouté Charlotte Tilman. «Une consultation populaire coûte 30.000 euros. Pour qu’elle soit validée, il doit y avoir 10 % de participation, soit 500 Nandrinois qui se déplacent un dimanche.

     Sur un tel sujet, je n’y crois pas», a indiqué Michel Lemmens.

    Le point a été rejeté par 8 non, 2 abstentions (TE) et 3 oui (PN).

    Source info Sudpresse l ANNICK GOVAERS

  • Une 2e chance pour le « Covoit’Stop » à Nandrin

    Lien permanent

    i2.JPGAutre point abordé lors du conseil communal de mardi soir, la convention avec la Province de Liège pour relancer le « Covoit’Stop », un réseau d’arrêts pour pratiquer l’auto-stop.

    Initié par la commune de Sprimont, ce maillage est un flop.

    « Face à ce constat de projet avorté, la Province propose de reprendre la main.

    Nous estimons que le projet a des intentions louables et qu’il mérite une seconde chance », déclare le bourgmestre.

    La convention entre la commune de Nandrin et la Province a été adoptée par 11 voix pour. Les deux conseillers d’opposition Tous Ensemble présents se sont abstenus.

    « Je ne vois pas ce qui change par rapport au précédent projet.

    Je ne ressens pas de nouvel élan et je crains que les poteaux déjà installés à Nandrin continuent à ne rencontrer aucun succès », estime Benoît Ramelot. 

    Source Sudpresse article de A.G

  • Conseil Communal de Nandrin le 24 novembre 2015 à 20h

    Lien permanent

    Conseil Communal 24 novembre 2015 à Nandrin clic ici.jpg

    Conseil Communal 24 novembre 2015 à Nandrin clic ici.jpg

    Point complémentaire à l'ordre du jour Conseil Communal de Nandrin consultation populaire relative à l’avenir du parc communal du Péry clic ici.docx

  • Conseil Communal Nandrin aujourd'hui 26 octobre 2015 ordre du jour

    Lien permanent

    Conseil communal octobe 20150005.jpg

    Conseil Communal Nandrin octobre 2015 clic ici.pdf

     

  • Conseil Communal Nandrin 26 octobre 2015 ordre du jour

    Lien permanent

    Conseil communal octobe 20150005.jpg

    Conseil Communal Nandrin octobre 2015 clic ici.pdf

     

  • Nandrin « Seulement quatre logements pour seniors »

    Lien permanent

    11911610_10207225245739707_1230317760_n.jpgLe projet de construction Tige des Saules à Fraineux, nouvelle mouture, est revenu sur la table du conseil communal de Nandrin, lundi soir.

    L’opposition « Pour Nandrin » a interpellé la majorité concernant notre article du 20 août où Daniel Pollain, échevin du logement, annonçait le lancement de la première phase d’une résidence-services sur ce terrain du CPAS.

    L’opposition s’interrogeait sur la finalité réelle du projet puisque l’enquête publique en cours mentionne uniquement la création de huit logements sociaux.

    Au conseil, l’échevin Daniel Pollain a nuancé son propos.

    «Meuse-Condroz Logement a déposé un dossier pour huit logements sociaux, dont un de transit.

    Les quatre à l’étage le resteront.

    Nous souhaitons à terme que les quatre logements du rez-de-chaussée, adaptés aux personnes à mobilité réduite, soient rattachés à la future résidence-services qui sera construite en lieu et place de l’actuel CPAS.

    Nous comptons conclure une convention en ce sens. Ces quatre logements seraient ainsi attribués à des personnes âgées», nous a-t-il expliqué.

    Lorsque l’immeuble verra le jour, ces logements ne seront pas immédiatement occupés par des seniors.

    «Ils seront attribués à des PMR, pas nécessairement des personnes âgées.

    Nous devons attendre la création de la résidence-services principale, donc d’un nombre suffisant de logements, pour conclure une convention avec

    MeuseCondroz-Logement et rattacher ces quatre logements indépendants.»

    ENQUÊTE PUBLIQUE JUSQUE JEUDI

    Interrogé par le CRAVN (Collectif pour la ruralité et l’art de vivre à Nandrin), Meuse-Condroz-Logement a répondu (dans un courrier que nous avons pu consulter) que le projet concernait la construction de huit logements publics.

    « A l’avenir, il est vrai que ce projet pourrait être rattaché entièrement ou partiellement à une résidence-services.

    Mais ce projet n’en est encore qu’à ses premières réflexions. » (...)

    « Par ailleurs, l’objet de l’enquête publique porte simplement sur l’élargissement du domaine public, l’objet social du projet n’est pas considéré. »

    Les arguments de l’échevin n’ont pas satisfait « Pour Nandrin » ni le CRAVN.

    « On se moque des riverains ! M. Pollain dit une chose et puis son contraire.

    Une résidenceservices ne ressemble pas à ce que les plans montrent.

    Nous nous sentons trahis, l’échevin n’est plus crédible », commente Daniel Giltay, secrétaire du CRAVN.

    « L’avis de la population a été faussé.

    D’abord opposée à la création de logements sociaux, elle est devenue favorable au projet puisqu’elle a cru qu’on parlait désormais d’une résidence-services...», pointe Bogdan Piotrowski (PN).

    L’enquête publique se termine le 17 septembre.

     

    Source info Sudpresse

    Article de

     ANNICK GOVAERS

     

    Des habitations pour seniors à la place des logements sociaux clic ici 

  • Ordre du jour du conseil communal de Nandrin aujourd'hui 14 septembre 2015

    Lien permanent

    CC14 sept 2015 Nandrin.JPG

     

    Conseil Communal du 14 septembre 2015 Nandrin.clic icipdf

    Point complémentaire PN à l ordre du jour consel communal de Nandrin lundi 14 septembre 2015.clic ici pdf

  • Nandrin Commune, CPAS et poste regroupés dans la modernité

    Lien permanent

    DSC03197.JPG

    La modernisation de l’administration communale a été votée par le Conseil communal de Nandrin. « Tous les services communaux seront regroupés et la Poste est sauvée. L’intégration des services du CPAS et de la poste est prévue grâce à la création d’un nouvel espace moderne, articulé avec le bâtiment de l’administration communale déjà rénové », explique Michel Lemmens, le bourgmestre de Nandrin.

    « Le montant pour ce projet est estimé à deux millions d’euros avec un subside garanti de 310.000 euros.

    Si la commune n’intègre pas le bureau de poste dans ses bâtiments, ce service était amené à disparaître. Rationaliser l’utilisation et l’occupation des bâtiments publics représente l’objectif de ce projet. Le regroupement des services dans un seul et même bâtiment devrait permettre à la commune d’économiser 100.000 euros par an, principalement en raison des charges en moins», poursuit-il.

    Ce projet de modernisation de l’administration nandrinoise s’intègre dans le Programme Stratégique Transversal (PST), un outil de développement visant à planifier et prioriser les politiques communales. Ce PST, approuvé mardi soir, reprend sept grandes thématiques : patrimoine, aménagement du territoire et mobilité, logement, cohésion sociale et culture, sports, environnement, et administration générale.

    « Le PST est une démarche de gouvernance locale, un document stratégique qui aide la commune à mieux programmer ses actions en s’appuyant sur une culture de la planification et de l’évaluation. Le PST reste évolutif, les projets ne sont pas figés. Ce programme a mûri et se veut à la fois ambitieux et réaliste », avance le mayeur.

    Si le regroupement des différents services de l’administration a été voté, un autre projet a été validé : la création d’une maison de quartier à Villers-le-Temple pour 800.000 euros « Nous voulons marier les activités liées à la petite enfance et celles d’une maison de quartier. Ce lieu permettra des rencontres intergénérationnelles entre associations, l’accueil de cours de musique et l’organisation d’événements culturels», précise le bourgmestre de Nandrin. Au niveau des infrastructures scolaires, le remplacement des préfabriqués constitue un projet qualifié de phare par la majorité.

    Le dossier, estimé à 1,7 million d’euros, sera accolé à la nouvelle maison de quartier et à l’espace des Templiers : « La construction d’un bâtiment en dur pour y accueillir l’ensemble des maternelles et le service de garderie apparaît comme l’ambition finale de ce projet. Finalisé, il amènera une nouvelle répartition de l’espace scolaire, dédiant les bâtiments actuels aux classes primaires.

    Une fois finalisé, l’ensemble constituera un pôle scolaire, culturel et associatif au cœur du village », conclut-il.

    Source Sudinfo Article de  J.M

     

    RÉACTION DU GROUPE « POUR NANDRIN »

    « Une parodie de Programme Stratégique »

    Le groupe d’opposition « Pour Nandrin » s’est fendu d’un communiqué au sujet du Programme Stratégique Transversal (PST).

    « Il s’agit d’une parodie de PST pour suppléer à une absence de vision stratégique de la majorité.

    Ce document doit transformer une vision politique en objectifs opérationnels et en actions concrètes. La majorité jette de la poudre aux yeux, d’autant que la Région impose que les projets soient hiérarchisés, budgétisés et planifiées.

    Or, ce PST ne se réfère pas aux règles régionales et la majorité met en péril la stabilité de la commune avec une dette qui va augmenter.

    Pour dénoncer cette situation, notre groupe fait savoir qu’il ne cautionne pas ces agissements par sa présence lors de la séance publique du Conseil communal. » Une situation que Michel Lemmens, bourgmestre, trouve folle : « Sortir et ne pas débattre est criminel de la part de ce groupe politique. L’autre groupe d’opposition a formulé questions et critiques, la majorité s’est ensuite expliquée. » 

    Source Sudinfo article de JM

  • Conseil Communal aujourd'hui mardi 23 juin 2015 à Nandrin

    Lien permanent

    Conseil communal 23 juin 2015 Nandrin Clic ici.0005.jpg

    Conseil communal 23 juin 2015 Nandrin Clic ici.pdf

  • Conseil Communal le mardi 23 juin 2015 à Nandrin

    Lien permanent

    Conseil communal 23 juin 2015 Nandrin Clic ici.0005.jpg

    Conseil communal 23 juin 2015 Nandrin Clic ici.pdf

  • Nandrin La route du Condroz est défoncée par les trous

    Lien permanent

    Conseil communal route du condroz.JPG

    La Région n’a pas les moyens de réparer toute la voirie

    Les élus nandrinois se sont émus, mardi soir, de l’état de la route du Condroz, de Liège vers Marche. « Il y a plein de trous, ça devient dangereux.

    La Région doit agir », ont-ils tous déclaré. Sauf que la Région n’a pas les moyens d’effectuer une rénovation complète, à ce jour.

    Par contre, des clignotants bleus et blancs vont être installés sur le rond-point de l’Intermarché.

    Le conseil communal de Nandrin a commencé dans les cris, mardi soir.

    Les élus « Pour Nandrin » souhaitaient exposer leur point complémentaire (la création d’un Programme communal de développement rural) avec un PowerPoint de 20 minutes, une requête refusée par le bourgmestre.

     

    Ce n’est qu’en fin de Conseil que les esprits se sont accordés pour diriger la foudre collective contre la Région wallonne, accusée de laisser la route du Condroz se détériorer, sans aménagement sécuritaire.

    « La situation traîne tellement qu’un automobiliste va finir par tomber dans un trou !

    La commune ne pourrait-elle pas réinterpeller la Région sur l’urgence d’une intervention puisque cette dernière en est responsable ? », a demandé Marc Evrard (PN) en question d’actualité.

     

    « Ce tronçon se trouve sur notre territoire mais j’ai compris depuis longtemps que la route ne nous appartenait plus, nous n’avons plus notre mot à dire, juste le droit de tondre les ronds-points !», a abondé le conseiller Benoît Ramelot (TE).

    « Le plus gênant est que certains Nandrinois font un détour par Yernée pour éviter la route du Condroz !

    Si la Région ne bouge pas, au final c’est Nandrin qui va devoir payer les réparations des routes secondaires causées par ce trafic… », a pointé Guy Mottet.

    Charlotte Tilman, échevine de la mobilité et de l’aménagement du territoire, et le mayeur Michel Lemmens ont, fin février, abordé la problématique de la route du Condroz avec la DGO1 (ex-MET), l’IBSR, la police et les autres communes concernées. Le débriefing de la réunion n’est pas réjouissant.

    « La Région n’a pas de budget pour une rénovation prioritaire (le SPW nous l’a confirmé NDLR).

    Les 70 km/h prévus dans le Plan intercommunal de mobilité ont rencontré une levée de bouclier.

    Pour leurs ingénieurs, ce n’est pas crédible ni adapté, du moins la nuit », a regretté Charlotte Tilman.

    « Pour eux, la route du Condroz est une voirie de transit où il ne devrait même pas y avoir de commerces », a glissé Michel Lemmens.

    « Alors que la Conférence des élus dit qu’il faut développer le commerce sur cette route ?!

    Mes oreilles entendent deux discours différents », a lâché Guy Mottet.

    Quid du rond-point de l’Intermarché où plusieurs accidents mortels se sont produits ?

    «Ils disent le rond-point sécuritaire, alors qu’une bosse fait décoller les automobilistes qui roulent trop vite.

    La police a reconnu que le giratoire était dangereux et qu’elle constatait souvent des accidents.

    Il a été décidé de placer des yeux de chats clignotants bleus et blancs pour marquer le rond-point.

    Le PICM existe toujours et on continuera à se battre », a assuré l’échevine.

    « Nous mettrons le sujet sur la table du Collège provincial », a conclu le mayeur.

    Source Sudpresse  La Meu ANNICK GOVAER

     

     

    Journal en PDF

    Jeudi 21 Mai 2015

    Jeudi 21 Mai 2015

  • Nandrin Des comptes en boni et une réfection en surface de cinq voiries communales

    Lien permanent

    EB.jpgCinq rues rénovées.

    Les élus ont voté à l’unanimité l’entretien des voiries communales 2015.

    « Comme l’année passée, il s’agit de refaire les surfaces, soit retirer une épaisseur de 4 à 6 centimètres, là où les fonds de route sont bons.

    Cela ne concerne donc pas les routes où la structure doit être complètement réparée », a expliqué Henri Dehareng, échevin des travaux.

    Ce traitement concerne cinq voiries : rue de Berleur, rue d’Engihoul, rue du Petit-Fraineux, l’entrée de Villers-leTemple et rue de la Haie des Moges.

    Coût TVAC : 244.293 euros.

     

     Plus de RIS.

     

    Les comptes 2014 du CPAS ont été approuvés par 8 voix pour, 3 non et 3 abstentions. Le résultat budgétaire à l’ordinaire affiche un boni de 5.424 euros.

    À l’extraordinaire, le résultat est de 0. « Il y a eu davantage de RIS, avec un pic en mars, ainsi qu’un léger fléchissement des aides familiales et ménagères. Nous sommes intervenus auprès de crèches privées pour 7 enfants, suite à la fermeture de la crèche communale », a détaillé Béatrice Zucca, présidente du CPAS.

     

     

     Pas de diminution de l’IPP.

    Les comptes communaux 2014 ont aussi été votés, par 9 oui contre 7 abstentions.

    À l’ordinaire, le résultat budgétaire est de 843.387 euros et à l’extraordinaire de 54.674 euros. « Les comptes sont rassurants.

    Restent trois interrogations pour l’avenir : la zone de secours après 2018 dont les coûts risquent d’exploser, la réforme de l’État et l’impact des mesures fiscales », a commenté Michel Lemmens.

    Au 31 décembre 2014, la dette se montait à 3,165 millions d’euros à un taux de 1,27 % « alors que la moyenne régionale est de 3 %.

    La durée de remboursement est de 6,8 ans à Nandrin alors qu’en moyenne, elle est de 12- 13 ans ailleurs », a-t-il souligné.

    « Vu le gros boni dégagé, ne diminuerait-on pas l’impôt des personnes physiques ? », a demandé Marc Evrard.

    « Aujourd’hui, ce serait du suicide car la fiscalité va être totalement bouleversée.

    Il vaut mieux être prudent. Il y a trop d’incertitudes pour se permettre un geste électoral », a répondu le bourgmestre. l

  • Nandrin 231 signataires contre la ligne à haute tension

    Lien permanent

    Elia1.JPGComme nous vous l’annoncions le 5 mai dernier, Elia souhaite exploiter de nouveau la ligne à haute tension Gramme-Rimière, hors service depuis 35 ans.

    Cette ligne traverse 5 communes et impacte particulièrement Nandrin.

    « Elle survole 7 zones d’habitat, plus la ferme d’Alain Henry », précise Charlotte Tilman.

    L’enquête publique pour la commune de Nandrin s’est achevée le 12 mai dernier et comme pré- vu, les riverains ne se sont pas laissé faire.

    27 réclamations ont été introduites et l’administration communale a reçu une pétition de… 231 signatures !

    « Nous avons été interpellés par de nombreux riverains qui craignent pour leur santé et la valeur de leur terrain. Nous les comprenons», déclare l’échevine.

    Ce jeudi, le Collège rendra un avis sur la remise en service de la ligne à haute tension, à la Région de prendre ensuite la décision finale.

    « Sans préjuger de ce qui se décidera au Collège, je proposerai de remettre un avis défavorable sur la ligne telle que proposée actuellement. Une alternative surplombant moins de zones d’habitat est préférable.» 

    ANNICK GOVAERS

    Journal en PDF

     

    Jeudi 21 Mai 2015

    Jeudi 21 Mai 2015

  • Templiers-Nandrin : un dernier espoir de monter !

    Lien permanent

    foot 21 mai 2015.JPGTempliers-Nandrin dispute son dernier match de la saison ce jeudi (19h30) à l’occasion de la petite finale du tour final de troisième provinciale.

    Une rencontre qui peut encore ouvrir les portes de la division supérieure aux hommes de Fabrice Piters.

    Pour cela, ils devront attendre un succès de Richelle dimanche lors de son propre tour final, pour l’accession à la Promotion cette fois.

    Les joueurs nandrinois s’accrochent encore à ce petit espoir de monter en deuxième provinciale.

    «Il s’agit de notre dernière chance. Et même si l’on gagne, rien n’est encore fait.

    Nous allons cependant tout donner pour tenter de décrocher ce ticket pour la P2 », commente Michael Di Pasquale.

    Une victoire qui permettrait de terminer la saison en beauté à domicile après le revers contre Cornesse dimanche passé.

    « Nous ne nous sommes pas encore complètement remis de cette déception.

    Nous avions toutes les cartes en main. Nous étions même supérieurs à Cornesse dans le jeu, mais il nous a manqué la finition.»

    « IL MANQUE UN VRAI BUTEUR »

    Les occasions se sont en effet succédé en début de rencontre, sans pour autant que les joueurs puissent les concrétiser.

    Ce fut déjà le cas quelques jours plus tôt dans la rencontre qui opposait Templiers à Faimes malgré le score final largement à l’avantage de Templiers.

    « Nous avons réalisé un match moyen cette fois là.

    Nous avons parfois moins de réussite. Je pense qu’il nous manque un vrai buteur dans notre équipe mais si nous développons notre propre football, il n’y a pas beaucoup de clubs qui nous font peur.

    Nous ne devons pas nous adapter à notre adversaire, mais plutôt regarder ce que l’on fait», explique Michael Di Pasquale.

    Ce jeudi, Templiers-Nandrin devra battre Hermée, le tombeur de Fléron 2-6 sur terrain synthétique.

    La tâche ne s’annonce dès lors pas facile pour le médian et ses coéquipiers mais ils croient pleinement en leur chance. « Nous sommes assez confiants. Nous ne connaissons pas vraiment notre adversaire.

    Nous savons juste qu’il s’agit d’une équipe assez jeune qui joue bien au football», déclare le joueur.

    Le succès viendrait aussi conclure un tour final assez réussi pour l’équipe condruzienne.

    « Nous n’avons pas fait un mauvais tour final. Nous espérons vraiment pouvoir évoluer en P2, nous y avons largement notre place », conclut Michael Di Pasquale

    Source Sudpresse La Meuse article de  CÉDRIC WILLEM

    TEMPLIERS - HERMÉE

     Templiers-Nandrin: Ramelot, Henn, Guizzetti, Fluzin, Di Pasquale, Baltus, Degbomont, J. Sauvage, Claessens, Depouhon, Gaspard, Hoven, Dubois, L. Sauvage, Fruch.

    Arbitre : M. Dridelli.

     Match : jeudi à 19h30

     

    FABRICE PITERS (T1)

    Gagner et attendre.

    Fabrice Piters, le coach de Templiers, a un esprit revanchard après la défaite de dimanche.

    « La déception est grande.

    Mais il faut se relever lorsque l’on tombe.

    Nous le devons à nos supporters.

    Nous devons gagner si nous voulons encore avoir une chance de monter en P2.

    Il nous restera alors à attendre le résultat de Richelle dimanche.

    Je ne connais pas du tout Hermée. Je sais juste que c’est une équipe composée de beaucoup de jeunes et qui a battu Fléron 2-6.

    Ce sera certainement un match très ouvert. Nous devrons marquer nos occasions », conclut Fabrice Piters.

    Source Sudpresse La Meuse article de CÉDRIC WILLEM

     

    C.W

    Journal en PDF

    Jeudi 21 Mai 2015

    Jeudi 21 Mai 2015

  • Conseil Communal ordre du jour aujourd'hui 21 avril 2015 à Nandrin

    Lien permanent

    Conseil communal 21 avril 2015.JPG

    Conseil Communal 21 avril 2015 clic ici.pdf

  • Conseil Communal ordre du jour du 21 avril 2015 à Nandrin

    Lien permanent

    Conseil communal 21 avril 2015.JPG

    Conseil Communal 21 avril 2015 clic ici.pdf

  • Nandrin « Ces panneaux, c’est une belle cochonnerie »

    Lien permanent

    panneaux n63.JPG

    Les nouveaux panneaux touristiques posés par la Province de Liège sur nos routes, surtout nationales, ont atterri sur la table du conseil communal de Nandrin, ce mardi soir.

    Benoît Ramelot, conseiller communal Tous Ensemble, s’est étonné de leur présence, lors des questions d’actualité.

    « Peut-on me dire quels sont les critères de l’ancien MET pour accepter ou refuser l’installation de panneaux sur la RN63 ?

    Lors de la législature précédente, il rejetait les panneaux défilants pour annoncer des activités, sous prétexte que cela distrairait les automobilistes.

    Or, ici, il vient d’approuver 6 panneaux sur 200 mètres pour promouvoir le tourisme de... Huy, qui plus est à hauteur d’un radar.

    Cela me pose problème car l’IBSR prône un élagage de la signalisation. Le deux poids, deux mesures m’énerve », s’offusque-t-il.

    Le conseiller Marc Evrard (Pour Nandrin) a abondé dans son sens : «Je souscris à votre interpellation. En plus, parler de « Pays de Liège » n’a pas beaucoup de sens sur le plan historique ».

    Le bourgmestre, Michel Lemmens, partage l’avis de l’opposition.

    « Ce n’est pas la commune de Nandrin qui a autorisé ces panneaux.

    Je viens de recevoir une lettre de l’Office du tourisme m’annonçant la pose de ces panneaux, pourtant déjà placés.

    Je me demande quel touriste égaré voulant se rendre à Huy se retrouverait sur la route du Condroz », a-t-il lancé ironiquement.

    « Si au moins les visuels faisaient la promotion du tourisme nandrinois ou à tout le moins des Ardennes par exemple, puisque nous en sommes aux portes, mais non.

    Rien ne justifie leur présence sur la route du Condroz.

    C’est pourquoi nous allons interpeller, ce jeudi, la DGO1 (Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments) et l’Office du tourisme de Huy. Ils ont fait une belle cochonnerie. »

    Source Sudpresse 

    Article de Annick Govaers 

    2015-03-17 13.37.59.jpg

     

     

    2015-03-17 13.38.09.jpg

    2015-03-17 13.39.18.jpg Clic sur la photo pour agrandir 

     

    Article sur le blog de Nandrin le 15 mars 2015

     

    Nouveau le long de la route du Condroz N 63 à Nandrin clic ici 

     

    Journal en PDF

    Jeudi 26 Mar. 2015

    Jeudi 26 Mar. 2015

  • Un sentier pour rejoindre le Péry de Nandrin à pied

    Lien permanent

    k12703747.jpgNandrin a répondu à l’appel à projets de la Région pour obtenir un subside couvrant la réhabilitation d’un sentier communal qui traverse le lotissement entre la rue de la Chapelle et la rue sur le Bois, une liaison piétonne vers le site du Péry.

    « Les citoyens avaient imaginé de créer un sentier à travers champs pour rejoindre le centre du Péry (le foot et les scouts).

    Le problème, c’est qu’il fallait acheter un droit sur le fond puisque le terrain ne nous appartient pas.

    De plus, il est marécageux, donc l’aménager aurait coûté trop cher (400.000 euros).

    Nous avons décidé de réhabiliter le sentier existant, propriété communale.

    Plus petit (300 m), il sera stabilisé, doté d’un revêtement solide et sera bien indiqué.

    Le projet comprend aussi la voie centrale banalisée, c’est-à-dire les pointillés sur les rues Baty Alnay et de la Chapelle », explique Charlotte Tilman, échevine de la mobilité.

    Coût des travaux : 70.000 euros, potentiellement subsidiable à 75 %. 

    Source sudpresse 

    Article de Annick Govaers 

     

    Journal en PDF

    Jeudi 26 Mar. 2015

    Jeudi 26 Mar. 2015