Cambriolage - Page 5

  • Nandrin à la première place pour les vols

    Lien permanent

    vol cambriolage image la meuse.JPGLes statistiques de la police fédérale ne coïncident pas avec celles de la zone de police du Condroz, s’étonne le commissaire René Durieux.
    «Les vols dans les habitations par exemple (seulement dans le logement principal, pas les dépendances, poulaillers etc.), dans la zone de police du Condroz, étaient au nombre de 348 en 2008, 202 en 2009, 208 en 2010, 257 en 2011, 316 en 2012 et 399 en 2013 », énumère-til.
    Entre 2008 et 2009, ça diminue («car on avait arrêté une bande locale »).
     Mais depuis 2009, les vols habitations vont crescendo.
     L’augmentation la plus sensible a été constatée à Anthisnes. «On passe de 15 en 2012 à 68 en 2013, soit quatre fois plus ! 
    C’est le fait de bandes itinérantes.
     Anthisnes est cependant derrière Nandrin, là où il y a le plus de vols même s’ils restent stables (74 en 2012, 72 en 2013).
     Les vols ont par ailleurs doublé à Clavier (15 en 2012, 29 en 2013). »
    Entre 2012 et 2013, Ouffet passe de 9 à 28 vols, Marchin de 19 à 41 et Modave de 18 à 34. 
    À Ferrières par contre, ça diminue : 66 vols en 2012, 47 en 2013.
     «Les arrestations de bandes ont eu un impact direct »,se réjouit René Durieux. 
    Le commissaire distingue deux catégories de vols habitations : ceux commis entre 18 et 23 h en l’absence des occupants et ceux commis en pleine nuit quand les habitants dorment.
     En soirée, les cambrioleurs retournent tout l’intérieur et volent un maximum.
     La nuit, les malfrats sont plus discrets, ne fouillent que le rez-de-chaussée et se « contentent » d’emporter les objets bien en vue. 
    Ils prennent aussi les clés de voiture pour voler l’automobile garée à l’extérieur. 
    Pour dissuader les bandes itinérantes,«la police a enquêté, multiplié les patrouilles préventives (ou réactives), réorienté le service interventions vers les zones à problèmes et sensibilisé la population. » 
    Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meue H-W du 28 février 2014

  • Nandrinois(e)s Les cambriolages : le cheval de bataille de la police du Condroz

    Lien permanent

    police condroz.JPGLes ministres de l’intérieur et de la justice ont approuvé le plan zonal de sécurité de la police du Condroz, pour 2014-2017. Parmi les priorités de la zone : les vols dans les habitations, la plus grande préoccupation des citoyens condruziens, selon un sondage local de la police.
     
    On le sait : les vols dans les habitations sont devenus un véritable fléau dans certaines régions. 
    La zone de police du Condroz en est consciente.
     Ce 6 janvier, les ministres de la justice et de l’intérieur ont approuvé le plan zonal de sécurité 2014-2017, pour cette police locale. 
    En effet, chaque zone doit assumer des fonctions classiques, mais elles doivent également mettre en exergue des problématiques propres à leur territoire. 
    Pour ce faire, la police du Condroz a envoyé un sondage à un échantillon de la population (1.500 questionnaires). 
    Elle a pu confronter les réponses (97 retours) avec les statistiques de criminalité.
    « Avec ce questionnaire, nous avons pu voir que la plus grande préoccupation des citoyens est les cambriolages, suivis par les dégradations et les autres types de vols », nous indique le commissaire Schreuders, directeur des ressources humaines, et du développement
    politique au sein de la zone du Condroz.
    Un sentiment qui se justifie : en 2008, on a constaté 348 vols habitation, contre 399 en 2013.
     « Avec ce sondage, nous avons remarquéqu’il y avait seulement 10 % des personnes qui utilisent la police veille.
     Pourtant, c’est gratuit et accessible à n’importe quelle période de l’année. Les policiers reçoivent un listing et passent systématiquement devant les habitations. 
    Nous voudrions donc sensibiliser davantage les citoyens à ce service », commente le commissaire.
    Afin d’endiguer le phénomène des cambriolages, la zone réclame un plus grand partenariat avec la police fédérale. 
    « On remarque qu’on a affaire à des bandes itinérantes, très bien organisées qui ne concernent pas que notre territoire », poursuit-il.
    Autre objectif de la zone pour cette période : la protection de la jeunesse (voir encadré) ainsi que la sécurité routière. 
    Pour ce troisième point, les statistiques sont encourageantes. En 2002, il y avait eu 14 accidents mortels sur ce territoire, alors qu’en 2013, il n’y en a plus eu « que » deux. « Cela va se traduire par des actions, comme les radars répressifs, dont nous voudrions étoffer le réseau,sur des points noirs comme la vallée du Hoyoux ».
    Notons que pour les personnes intéressées, ce plan zonal de sécurité, qui fait 75 pages, sera bientôt consultable sur le site de la zone de police du Condroz 
     
     
    Article de DÉBORAH TOUSSAINT dans le journal La Meuse H-W 
     
    VIGILANCE
     
    Une des trois priorités de la zone de police du Condroz est la protection de la jeunesse.
     «Nous remarquons une recrudescence de la violence chez les jeunes.
     Par exemple, le harcèlement scolaire à l’école ou les menaces dans les bus », indique le commissaire Schreuders.
    Toujours du côté des jeunes, les chiffres sont éloquents, concernant les faits de moeurs et de maltraitance : 8 en 2010 contre 22 en 2012.
     «Mais attention, cela ne veut pas forcément dire qu’il y a plus de problèmes à ce niveau. 
    C’est surtout le fait que les gens dénoncent plus facilement qu’avant », poursuit le commissaire.
    Différentes actions sont mises en place, comme des partenariats avec des ASBL ou encore le projet « Mon Engagement pour Garantir l’Avenir ».
    Il s’agit de policiers qui vont dans les écoles afin de nouer des contacts avec les établissements et leurs élèves.
     «Ils donnent des conseils aux élèves de primaire, comme parler s’ils ont des problèmes.
     On démystifie le rôle du policier », conclut-il. l
    Article de D.T dans le journal LA Meuse de H-W
     

  • Nandrin Gaston voulait escroquer 45.000 € aux banques

    Lien permanent

    fd.gifGaston est un Français d’origine africaine.
     
     En juin 2011, il est venu pour quelques jours en région liégeoise et en a profité pour écumer les banques de la région du Condroz.
    Son principe était simple : il se présentait au guichet de la banque avec une fausse pièce d’identité et ouvrait un compte.
    Il a répété l’opération à trois reprises dans les agences ING de Nandrin, Clavier et Neupré.
    Le lendemain, Gaston revenait avec de faux chèques de banque et faisait encaisser de grosses sommes sur les comptes.
     Il a réussi à déposer 25.946 euros à Neupré et 17.000 euros à Clavier. 
    Mais sa chance a tourné à Nandrin où les employés se sont montrés plus méfiants et ont appelé la police.
    Gaston a été arrêté, l’homme qui lui servait de chauffeur aussi.
    Pour ces faits, Gaston risque une peine de prison de 10 mois. 
    Il reconnaît les faits, mais dit s’être laissé entraîner par un homme qui n’a pas pu être identifié.
     Il demande un sursis total pour ce qui excède ses 4 mois de détention préventive. 
     
     
    Article de NB pour le journal La Meuse de H-W 

  • Nandrin Ils attaquent la gérante de l’Intermarché

    Lien permanent

    inter.JPGSamedi, dans l’après-midi,un incident s’est produit sur le parking de l’Intermarché de Nandrin. 
    En effet, cinq personnes d’origine africaine s’y trouvaient et interpellaient les passants, les clients du magasin.
    Selon les personnes présentes, ils faisaient signer une pétition mais ils demandaient aussi de l’argent aux gens, soi-disant pour une oeuvre humanitaire.
    La gérante du supermarché n’a pas apprécié ce comportement.
    D’autant plus qu’il semblerait que ce n’était pas la première fois que ces personnes tentaient ce manège.
    La gérante est donc sortie sur le parking pour leur demander de partir.
     Avec son GSM, elle a tenté de prendre la plaque d’immatriculation de leur voiture en photo, sans y parvenir.
    Les cinq personnes se sont énervées et ont voulu lui prendre son appareil.
     Elle a réussi à s’enfuir et a regagné l’intérieur du magasin, d’où elle a appelé la police.
    Quand l’équipe de la zone du Condroz est arrivée sur place, les cinq personnes étaient déjà parties. 
    Heureusement, personne n’a été blessé. 

  • Vigilance sur Nandrin Cambriolage rue aux Chênes

    Lien permanent

    voleur.gifCambriolage dimanche dans une habitation de rue aux Chênes, à Saint-Séverin Nandrin .

    Pendant l'absence des propriétaires.

    Le butin est important, des bijoux , ordinateurs, etc....

    Une enquête a été ouverte par les policiers de la zone du Condroz.

  • Nandrin Une vigilance policière accrue pour les fêtes de fin d’année

    Lien permanent

    police 30 dec2013.JPG

    Nous avons suivi une équipe de la police du Condroz durant leur mission de sécurisation

    Les voleurs ne sont pas bêtes.
     Durant les fêtes de fin d’année, les caisses de nos commerces sont particulièrement bien remplies. 
    Ce qui donne l’eau à la bouche pour les malfrats.
    C’est pourquoi, les policiers de notre arrondissement veillent particulièrement sur les magasins durant cette période.
     Nous sommes montés à bord d’un combi de la zone du Condroz.
    Mission : observer les comportements suspects et rassurer la population.
     
    Gilet pare-balles, arme de poing,bombe au poivre, menottes…
    nos policiers sont prêts. Samedi,à partir de 13 heures, Eric Lotin et Jean-Sébastien Clement, deux inspecteurs de la zone du Condroz ont procédé à ce qui s’appelle une patrouille de sécurisation.
    Des mesures qui sont prises par les policiers de notre arrondissement particulièrement pendant les fêtes de fin d’année. 
    « À l’époque, il y avait beaucoup de vols durant cette période.
    Maintenant, cela se passe à tout moment. 
    Mais les malfrats savent que les achats augmentent durant ces mois, et que les caisses sont plus remplies.
     Notre but est de montrer qu’il y a une présence policière », nous explique Eric Lotin.
    De fin novembre à fin janvier, les inspecteurs de cette zone sont donc vigilants à la sécurité de nos commerces avec une surveillance accrue aux heures d’ouverture et de fermeture.
    Première étape de leur patrouille : Nandrin. 
    Sur la route du Condroz, quasiment tous les magasins ont déjà été victimes de tentative de vol ou de cambriolage.
    « On passe devant les commerces avec notre combi. 
    Cela montre qu’on est là », note Eric Lotin.
    Pour chaque établissement, c’est le même rituel : les inspecteurs s’arrêtent avec leur véhicule près du gérant. 
    Ils lui font un petit signe de la main pour être certain que tout va bien.
     «On ne doit pas systématiquement descendre du combi. 
    On mise aussi sur la spontanéité du commerçant pour nous faire un petit signe, ou nous relater des faits.
    Par exemple, s’ils ont vu une personne suspecte.
     Il nous arrive aussi de faire des stand-by d’observation.
    Attendre quelques minutes devant le magasin.
     Aussi, quand on patrouille, cela ne sert à rien de rouler comme un fou, il vaut mieux prendre son temps tout balayer, plutôt que de faire plein d’endroits à la va-vite.
     On regarde aussi sur les parkings. S’il y a un véhicule mal placé, avec quelqu’un au volant, prêt à partir, c’est louche », poursuit l’inspecteur.
    Radio à côté d’eux, nos policiers sont tout le temps sur le qui-vive.
    Après Nandrin, direction Tinlot, puis Ouffet. 
    Chaque magasin est passé à la loupe. 
    Jusqu’à 20 heures, ces deux inspecteurs veilleront sur la sécurité de toute la zone du Condroz, pour être certain que vos achats de fin d’année se passent en toute sérénité. 
    Article de DÉBORAH TOUSSAINT dans le journal La Meuse de H-W du 30 décembre 2013

    « Mieux vaut privilégier le paiement par carte bancaire »

    Voici quelques conseils des deux inspecteurs de la zone du Condroz pour éviter les vols dans votre magasin.
    D’abord, ne laissez pas votre caisse remplie d’argent.
     Vous pouvez privilégier le paiement par carte, ce qui évite d’avoir beaucoup de liquide dans votre établissement.
     Si vous voyez un comportement suspect, n’hésitez pas à appeler le 101.
     Essayez également d’avoir toujours votre téléphone à portée de main.
     Pour sécuriser au mieux votre commerce, vous pouvez demander conseil à votre commissariat de police afin de vous adresser à un spécialiste en techno prévention. 
    « En fait, il y a un tas de choses auxquels on doit penser.
     Avec notre métier, nous sommes habitués aux gestes à faire et à éviter. 
    Mais pour les citoyens, il ne faut pas non plus les assaillir de conseils, sinon on peut tomber dans la parano.
     Il faut toujours trouver un juste milieu pour être attentif sans tomber dans la psychose », indique Eric Lotin. 
     
    D.T

  • Nandrin cambriolage au Proxy Delhaize

    Lien permanent

    1547382769.jpgJeudi matin, aux alentours de 5h, des cambrioleurs ont pénétré dans le Proxy Delhaize de Nandrin. 
    Ils ont forcé une porte pour s’introduire dans le magasin.
    Visiblement, les voleurs savaient ce qu’ils voulaient.
     Ils cherchaient de l’argent liquide.
     Ils ont donc vidé toutes les caisses.
    Mais ils n’ont trouvé que peu de cash à se mettre sous la dent. 
    En effet, il ne restait que les fonds de caisse.
    Contrairement à ce qui a été dit dans certains médias, aucune voiture-bélier n’a été utilisée.
    Article dans le journal La Meuse de H-W du 21 décembre 2013

  • Nandrin: attaque à la voiture-bélier dans un magasin Delhaize

    Lien permanent

    house-robbery-clip-art_p.jpgUne attaque a été perpétrée vendredi matin, peu après 05H00, au magasin Delhaize de Nandrin .

     

    Plusieurs auteurs ont forcé une porte du magasin mais n'ont pas dérobé de grosses sommes. Il s'agissait uniquement de fonds de caisses.

    Les auteurs ont ensuite pris la fuite. Une enquête a été ouverte par la zone de police du Condroz.

    Les cambrioleurs sont activement recherchés par les autorités judiciaires.

    La police est actuellement sur place pour visionner les vidéos de surveillance.


    Nandrin: attaque à la voiture-bélier dans un magasin Delhaize



     

  • La voiture qui a défoncé la station Gulf de Nandrin a été incendiée

    Lien permanent


    La voiture qui a défoncé la station Gulf de Nandrin a été incendiéeDans la nuit de dimanche à lundi, un véhicule 4X4 s’est volontairement encastré dans le monnayeur placé à côté des pompes à essence de la station 
    Gulf à Nandrin (notre édition d’hier). 

    L’objectif des malfrats était de dévaliser la pompe, mais le gérant, Philippe Renwa les a mis en fuite.

    « J’étais sur le parking de l’Intermarché quand j’ai vu un 4X4 foncer sur la borne.
     Je suis arrivé en quelques secondes derrière eux et j’ai klaxonné ».

    Les voleurs n’ont rien emporté, mais les dégâts à la station sont importants. 

    «On prévoit des pertes en raison des travaux et surtout au vu du nombre de clients qui ne s’arrêtent plus puisqu’on ne sait plus vendre du carburant » regrettait le gérant lundi.
    Après avoir foncé dans les bornes, les voleurs se sont enfuis à bord de deux véhicules.
    Le gérant a pu relever le numéro de plaque du Land Rover, mais pas du second véhicule. 

    La Land-Rover a été retrouvée incendiée lundi, à 4 heures 20 du matin, au bord de la route des 36 tournants à Engis. 

    La police de la zone Meuse-Hesbaye s’est rendue sur place.
     L’enquête se poursuit,mais mardi soir, les auteurs du casse étaient toujours en fuite. 
    Article de A.BT pour le journal La Meuse du 18 décembre 2013

  • Une voiture bélier pour voler à la station Gulf de Nandrin

    Lien permanent

    gulf.JPG

    Dans le nuit de dimanche à lundi, il était 1h30 quand un véhicule 4X4 s’est encastré dans le monnayeur placé à côtés des pompes essences de la station Gulf à Nandrin. 

    C’est la deuxième fois en huit mois que cette station de Philippe Renwa a fait l’objet d’une attaque à la voiture bélier.

     «Je surveille souvent le dimanche et j’étais sur le parking de l’Intermarché tout proche quand j’ai vu un 4x4 foncer sur la borne », raconte Philippe Renwa, «Alors qu’un des voleurs essayait d’ouvrir le monnayeur, je suis arrivé en quelques secondes derrière leurs deux voitures en klaxonnant.

    » Cette fois, le gérant a mis les bandits en fuite.
     Les malfrats n’ont rien emporté.
     «Mais les dégâts sont importants.

     On prévoit des pertes en raison des travaux et surtout au vu du nombre de clients qui ne s’arrêtent plus puisqu’on ne sait plus vendre de carburant », regrette-t-il. 

    Le gérant de la station a pu relever le numéro de plaque du 4X4, mais pas du second véhicule :  «J’ai transmis les informations à la police, ainsi que les enregistrements des caméras de surveillance en ma possession.

    » D’après la police, le 4X4 est un véhicule qui a été volé en Flandre. 
    Déjà en avril, une voiture avait accroché des câbles pour s’enfuir avec le monnayeur.

    Article de JULIEN MARIQUE pour le journal La Meuse H-W du 17 décembre 2013
  • Vigilance Nandrin fait face à une vague de cambriolages.

    Lien permanent

    cambriolage-dessin.png

    Nandrinois(e)s attention Nandrin fait face à une vague de cambriolages.

    Donc  Vigilance Comme dans bien d'autres communes sur le Condroz.

    Tous les jours de nouveaux faits sur Saint -Séverin,Nandin et Villers le Temple .

    Hier jeudi 12 décembre 2013 sur Fraineux !!!

  • Nandrinois(e)s attention Nandrin fait face à une vague de cambriolages

    Lien permanent

    voleur.gifVigilance Nandrin fait face à une vague de cambriolages.
    Comme dans bien d'autres communes sur le Condroz.

  • Rebondissement dans le cambriolage de Saint-Séverin

    Lien permanent

    1476187_10151993889939334_1650245551_n.jpgles Suites du Vol dans une habitation de Saint-séverin la nuit du 11 au 12 novembre 2013 entre 23 h et 3 h 

    Rebondissement la voiture vient d'être retrouvé. 

    Voici une enquête, qui finit bien 


    Revoir les articles sur le sujet :

    Vol d'une voiture Fort Fiesta dans une habitation de Saint-Séverin Nandrin


    Nandrinois(e)s attention appel à la vigilance Vol d'une voiture Fort Fiesta dans une habitation de Saint-Séverin Nandrin

  • Nandrin:Après le vol des plaques, la voiture s’enflamme

    Lien permanent

    routiers.JPGMercredi soir, entre 21h30 et 21h40, le cuisinier du restaurant « Les Routiers », situé route de Liège à Nandrin, a retrouvé sa voiture, une Audi A1, en feu.
    «Notre cuisinier, Jacques, était en service quand il a vu que sa voiture dégageait de la fumée », raconte Cesidio De Amicis, gérant de l’établissement.
    La vitre arrière-gauche a été fracturée à l’aide d’un bloc de béton retrouvé sur la banquette du véhicule.
    «La voiture était garée dans l’allée bordant le restaurant », indique une source policière.
    Le feu a ensuite été bouté à l’intérieur du véhicule.
     Avec l’aide de personnes présentes, le cuisinier a tenté d’éteindre le début de flammes grâce à l’extincteur de la voiture, mais une intervention des pompiers s’est finalement avérée nécessaire.
    «Ce n’est qu’après que nous nous sommes aperçus que la plaque arrière de la voiture manquait, tout comme les documents d’immatriculation présents dans le vide-poches » ajoute le patron du restaurant.
    « ON SE POSE DES QUESTIONS »
    «Un vol de plaques, ça peut arriver, car certaines personnes peuvent être intéressées, mais nous ne comprenons pas pourquoi on a mis le feu à la voiture de notre cuisinier », explique Cesidio De Amicis.
    Le restaurant « Les Routiers » connaît là un deuxième événement malheureux en un peu plus d’un an. «Nous avons déjà été cambriolés en octobre de l’année passée, c’était déjà une mauvaise nouvelle, et maintenant avec ce qui est arrivé à Jacques, nous nous posons des questions sur les motivations exactes de celui ou ceux qui auraient commis cet acte incendiaire », poursuit le restaurateur.
    «Nous sommes sur les dents au restaurant, il y a un peu de stress car cet événement a eu lieu en pleine soirée au nez et à la barbe de tous et personne n’a rien vu », conclut Cesidio De Amicis.
    Le dossier, pris en charge rapidement par la police est arrivé sur le bureau du parquet. 
    Des experts ont été dépêchés sur les lieux pour trouver d’éventuelles empreintes ou d’autres traces laissées par les malfrats sur l’Audi A1 qui seraient susceptibles d’aider à l’identification des auteurs. Mais le feu, suivi de l’intervention des pompiers, risquent de ne pas faciliter les premières constations. 
    Article de JULIEN MARIQUE danns le journal La Meuse H-W du 15 novembre 2013

  • Nandrinois(e)s attention appel à la vigilance Vol d'une voiture Fort Fiesta dans une habitation de Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent
    alerte.jpgVol dans une habitation de Saint-séverin cette nuit du 11 au 12 novembre 2013 entre 23 h et 3 h du matin Vol du sac des clés et de la voiture .

    Attention Nandrinois(e)s

    Voici la description du véhicule.
     
     Ford Fiesta TDCI blanche deux jantes alliages et deux jantes en tôles noir devant N° de plaque1CNY208
     
    si des informations prendre contact avec la police du Condroz
    Nandrin
     
    Téléphone:
    085 51 27 10
    Fax:
    085 51 17 02
    Ou 

    Contact Info

    Rue du Bois Rosine, 16
    4577 MODAVE
    T: 085 41 03 30
    F: 085 41 03 48

     

    Vol d'une voiture Fort Fiesta clic ici dans une habitation de Saint-Séverin Nandrin 

  • Vol d'une voiture Fort Fiesta dans une habitation de Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent
    alerte.jpgVol dans une habitation de Saint-séverin cette nuit du 11 au 12 novembre 2013 entre 23 h et 3 h du matin Vol du sac des clés et de la voiture .

    Attention Nandrinois(e)s

    Voici la description du véhicule.
     
     Ford Fiesta TDCI blanche deux jantes alliages et deux jantes en tôles noir devant N° de plaque 1CNY208
     
    si des informations prendre contact avec la police du Condroz
    Nandrin
     
    Téléphone:
    085 51 27 10
    Fax:
    085 51 17 02
    Ou 

    Contact Info

    Rue du Bois Rosine, 16
    4577 MODAVE
    T: 085 41 03 30
    F: 085 41 03 48

     
  • Nandrinois(e)s attention Déjà 93 seniors volés par ruse

    Lien permanent

    alerte.jpgNonante-trois faits de vol par ruse à l’encontre de victimes âgées entre 78 et 97 ans, ont été recensés depuis le début de l’année sur les différentes zones de police de l’arrondissement de Liège, a indiqué mardi le parquet liégeois.
    La zone Hesbaye est la plus épargnée.
    Plusieurs modes opératoires sont utilisés pour voler l’argent et les bijoux des seniors de notre région.

    «Actuellement, le modus operandi, dit du trio, est particulièrement utilisé.
     La première personne demande à rentrer pour l’un ou l’autre prétexte (verre d’eau, proposition d’échantillon…).

    Elle laisse la porte entrouverte derrière elle et les deux complices fouillent la maison », explique une porte-parole du parquet de Liège.
    Les victimes sont souvent confrontées à des faux agents des eaux ou de compagnies d’électricité mais aussi et surtout à des faux policiers.

    «Ceux-ci prétextent avoir arrêté une personne, assez souvent une dame qui vient d’être en contact avec la victime.
     Ils demandent alors de contrôler les endroits où se trouvent les bijoux et l’argent, et profitent de l’occasion pour les subtiliser à la victime », poursuit le parquet.

    CHAÎNETTE À LA PORTE
    D’après le modus employé, les empreintes sont effacées grâce à un chiffon humide demandé aux personnes lésées.

    Plusieurs précautions peuvent être prises pour se prémunir des vols par ruse.
    Le parquet de Liège préconise d’apposer une chaînette à la porte d’entrée, de vérifier les identités des policiers et contacter les commissariats ou encore relever les plaques des véhicules.

    Le parquet demande également aux préjudiciés de déposer plainte.

    Article dans le journal la Meuse H-W du 6 novembre 2013

  • Appel aux lecteurs du Blog de Nandrin par la Fabrique d’Eglise de Saint-Séverin

    Lien permanent
    clip_image002[2].jpgCe vendredi 25 octobre 2013 entre 9h et 17h a eu lieu un vol dans l’église Saint Pierre et Paul de Saint-Séverin .

    Il s’agit d’une statuette de Saint-Jacques de Compostelle  réalisée par un jeune artiste liégeois

    L’ église est ouverte à tous vu sa renommée bien au-delà de nos frontières mais il faut bien constater que ce nouveau vol  pose des questions à la Fabrique d’Eglise sur le bien-fondé de laisser  l’église ouverte en dehors des offices .

    Ci-dessous vous trouverez une photo de la statuette (+/- 60cm)  la statuette est en terre cuite.

     Le vol concerne le personnage de droite qui tient le bâton .

    Nous demandons à tous d’avoir la gentillesse de transmettre ce message à vos contacts , dans le but que peut-être une personne la reconnaisse dans les brocantes , les sites de vente internet , les antiquaires etc…

    Merci de votre aide . 

    Fabrique d’Eglise de Saint-Séverin 

    clip_image002[2].jpg


     

  • Une camionnette volée retrouvée

    Lien permanent

    alerte.jpgUne camionnette qui avait été volée quelques jours plus tôt à Seraing a été retrouvée ce weekend dans les campagnes nandrinoises. 
    On ne sait pas pourquoi les voleurs ont choisi de la laisser là. 
    Article dans le journal La Meuse H-W du 24 septembre 2013

  • Un faux démarcheur vole 50 euros à Nandrin

    Lien permanent

    voleur.gifLa police du Condroz tient à mettre en garde les citoyens contre les faux démarcheurs pour les associations caritatives.
     Hier, une Nandrinoise a eu une mauvaise expérience alors qu’elle se trouvait sur la route du Condroz.
    Un homme s’est présenté à elle,disant récolter des fonds pour une ONG qui aide les enfants malades.
     Elle a décidé de lui donner 10 euros, mais n’avait pas de monnaie. 
    Elle a donc tendu un billet de 50 euros en demandant au jeune homme de lui rendre le reste.
    Malheureusement, le faux démarcheur s’est emparé du billet avant de se jeter dans une voiture pour s’enfuir.
     La dame a déposé plainte, mais elle a peu de chance de retrouver un jour son escroc. 
    Article de N.B dans le journal La Meuse H-W du 29 aout 2013

  • En larmes, il explique ses vols au Monastère

    Lien permanent

    voleur.gifMaximilien est arrivé au tribunal correctionnel de Huy entre deux policiers, menotté. 
    Ce jeune Serésien de 23 ans avait les larmes aux yeux en expliquant qu’il avait été incarcéré suite à un jugement par défaut. 
    Il a été reconnu coupable, en juin dernier, d’une quinzaine de vols dans les voitures des clients du Monastère garés sur le parking.
    Il fracturait les autos et repartait avec les vêtements, les portefeuilles, les GPS et tout ce qui avait de la valeur.
    En larmes et visiblement désespéré, Maximilien n’est pourtant pas un enfant de chœur. Il est loin de se retrouver sous les verrous pour la première fois.
     Il a déjà été condamné à une peine lourde de 4 ans de prison, dont deux avec sursis, pour un vol avec violence, notamment.
    « À cette période, je vivais des moments difficiles. J’avais de mauvaises fréquentations. J’ai fait
    beaucoup d’erreurs et je veux m’en sortir. J’ai été condamné par défaut, mais ce n’était pas volontaire. Je n’ai tout simplement pas eu mon courrier, donc je ne savais pas que j’avais été convoqué.
     Sinon je serais venu me défendre moi-même ».
    Et si Maximilien pleure, c’est qu’aujourd’hui, il se rend compte de ce qu’il pourrait perdre. Depuis sa dernière condamnation, il a trouvé l’amour, et un travail. 
    Sa compagne est enceinte et il souhaiterait pouvoir élever son enfant, mais avec une condamnation de 18 mois, il risque fort de ne pas le voir naître.
    Il a donc demandé une peine de travail ou un sursis afin de pouvoir retrouver sa famille. Il sera jugé le 8 août prochain. 
    Article de N.B. dans le journal La Meuse H-W du 26 juillet 2013

  • De faux sourds et muets repérés

    Lien permanent

    De faux sourds et muets repérésCes derniers jours, un groupe de personnes a été signalé à plusieurs de nos zones de police par des commerçants ou des passants.
    Il s’agit de personnes qui se font passer pour des sourds et muets et qui distribuent des cartes, afin de mendier de l’argent ou de vendre des objets, style briquets et porte-clés. Le souci, c’est que ces gens ne sont pas du tout handicapés.

    « IL S’EST TRAHI EN DISANT AÏE »

    Et Thierry, le nouveau patron de la brasserie sur la Grand’Place de Huy, l’a vérifié.
    « Je me méfie toujours de ces personnes parce que je sais qu’il y a beaucoup d’escrocs parmi elles.
     Je ne sais même pas s’il y a vraiment un seul sourd chez tous les gens qui font ce type de mendicité. 
    J’ai donc voulu vérifier quand l’un d’eux s’est présenté. Je lui ai marché sur le pied, en faisant semblant que c’était accidentel et il a dit « Aïe ». 

    Je leur ai donc demandé de quitter ma terrasse.
    Mes serveurs savent aussi qu’il est interdit de mendier auprès de mes clients ».
    Thierry n’est pas le seul à avoir été ennuyé.
     
    En début de semaine, la police est intervenue au shopping de Ben-Ahin.
     Les escrocs arrêtaient les gens entre deux magasins pour leur donner de petites cartes. « Une équipe est allée sur place et ils ont été priés de partir.
     C’est interdit de faire cela. 
    Mais il n’y a pas eu d’interpellation.
    Nous leur demandons juste de laisser les gens tranquilles et de partir. 
    Ils ne volent personne », commente le commissaire Dradin.
    La police du Condroz aussi a été prévenue que des jeunes, se faisant passer pour des malentendants, étaient en train de mendier, mardi après-midi, sur le parking de certains magasins, route du Condroz.
     « Ils sont repartis aussi vite et nous sommes vigilants », explique le commissaire Durieux.
    Pour l’instant, ils n’ont pas été aperçus dans les zones de la Hesbaye, mais là aussi les policiers ne tarderont pas à intervenir pour empêcher ces petits escrocs, qui se déplacent régulièrement de ville en ville, en bandes organisées, de mendier en se faisant passer pour des malheureux. 

    Article de N.B. dans le journal La Meuse du 25 juillet 2013

  • « Appelez-moi Batman »

    Lien permanent

    16 juillet.JPGÀ 22 ans, Renaud de Villers-le-Temple met en fuite et pourchasse trois cambrioleurs

    Renaud Dubois (22 ans) de Villers-le-Temple (Nandrin) n’en revient toujours pas de ce qu’il a osé entreprendre la nuit de dimanche à lundi. 
    Vers 2H30 du matin, rue Clémodeau, il a mis en fuite et pourchassé trois cambrioleurs qui tentaient d’entrer dans la maison de ses voisins, actuellement en vacances dans le sud de la France.
    « Appelle-moi Batman », se marre-t-il après coup avec son copain. Même s’il avoue : « J’ai eu la trouille de ma vie ».
     
    Renaud Dubois a pris des risques incroyables en pourchassant les trois cambrioleurs mais ce n’est qu’après coup qu’il l’a réalisé. 
    «Je tremblais comme une feuille. 
    Quand j’ai appelé le 101, je sanglotais tellement que je n’arrivais pas à articuler correctement le nom de la rue », nous raconte-il, la voix rauque d’avoir tant hurlé sur les voleurs qui s’enfuyaient dans la rue Clémodeau à Villers-le-Temple.
    Depuis près de trois semaines, Renaud Dubois, 22 ans, veille sur la maison de ses voisins Les Pironet, en vacances à la Côte d’Azur. «Ils m’ont demandé de garder leur habitation car ils ont déjà été deux fois victimes de cambriolage », justifie-t-il.
     Pour assurer une surveillance maximum, Renaud loge dans la maison des Pironet. Comme il est étudiant, Renaud occupe en permanence l’habitation.
    Et jusqu’ici, c’était le calme plat, RAS, rien à signaler. Jusqu’à cette nuit de dimanche à lundi. «Ma copine m’a réveillé parce qu’elle entendait un bruit,léger, je dirais comme le bruit d’une bouteille d’alcool qui pète dans un congélateur.
     Au début, j’ai d’ailleurs cru que c’était le frigo.
     Mais comme le bruit ne cessait pas, je suis descendu».
    Arrivé au rez-de-chaussée, Renaud aperçoit deux silhouettes derrière la porte-fenêtre.
    «L’homme tenait un petit sac en bandoulière ; la femme à côté de lui tentait de forcer la vitre». 
    Son sang ne fait qu’un tour. «J’ai crié comme jamais, ce qui explique mon extinction de voix. » À ses hurlements, les cambrioleurs prennent peur et s’enfuient. «À ce moment-là, j’ai eu un regain d’énergie. J’ai ouvert la porte-fenêtre et, sans réfléchir,j’ai couru derrière eux, pieds nus, GSM en main, simplement vêtu d’un pantalon de pyjama ».
    Du jardin, la course-poursuite a continué sur la rue Clémodeau où Renaud les a vus rejoindre un troisième complice.
     Ensemble, ils ont communiqué dans une langue étrangère,peut-être une langue d’origine slave soupçonne Renaud qui n’a pas reconnu les accents des langues latines comme l’italien ou l’espagnol.
    «Je les avais presque rattrapés quand mon cerveau s’est remis en marche et que j’ai réalisé les risques que j’étais en train de prendre. 
    Je me suis dit que c’était quand même dangereux.
    D’autant que j’ai retrouvé un chargeur de revolver sur la route ». Rien n’indique cependant qu’il appartient aux malfrats.
    Réveillés par les cris de Renaud,tous les voisins sont sortis dans la rue en attendant l’arrivée des policiers de la zone du Condroz .
    Hier après-midi, le labo de la police fédérale est venu prendre les empreintes laissées sur les vitres. Prévenus, les Pironet ont décidé d’écourter leurs vacances et de rentrer au plus vite à Villers-le-Temple.
    Un soulagement pour Renaud qui n’est pas prêt à revivre la même mésaventure. «J’ai eu la trouille de ma vie » confesse-til. 
    article de MARIE-CLAIRE GILLET pour le journal La Meuse du 16 juillet 2013
  • 12 chaises dérobées au Café des sports

    Lien permanent

    sandine.JPGMauvaise surprise pour Sandrine Markadieu, la tenancière du Café des sports, à Villers-le-Temple, ce mercredi matin.
     «Quand je suis arrivée, j’ai vu qu’on avait volé les douze chaises de terrasse devant le café. À trois heures du matin, elles étaient toujours là et à 6h30, elles avaient disparu», racontet-elle. Les malfrats ont, par contre, délaissé les trois tables restantes… 
    On pourrait croire à un vol sans grande importance mais quand on fait le compte, le préjudice est important… «Chaque chaise valait 75 euros.
     C’était de belles chaises en fer imitation bois, noires et tressées. Elles étaient conçues pour résister à l’extérieur. J’ai donc perdu 900 euros», souffle Sandrine.
    La Nandrinoise regrette que des vols se produisent dans les petits villages. «On essaie d’égayer le quartier et puis voilà… C’est vraiment triste. » 
    Il y a cinq ans, le café avait été victime d’une tentative de vol mais les malfrats avaient été mis en fuite par le basset du café. 
    «Pas de chance, j’avais justement repris le chien à la maison mardi…» 
    Article de ANNICK GOVAERS pour le Journal La meuse H-W du 4 juillet 2013

  • Surveillez votre carte de banque !

    Lien permanent

    voleur.gifComme il nous le raconte,cela semble trop gros, le scénario trop facile.
     Les vols des cartes de banque « évoluent ».
    Dernière technique en date ?
    Deux individus suivent une « proie »facile dans un self-banking : « Une personne âgée ou une maman occupée et distraite parce qu’accompagnée de ses trois enfants »,nous dit le commissaire.
     La victime est suivie par deux voleurs. 
    Ils repèrent son numéro de code quand elle retire de l’argent.
     L’un des deux arrive à lui subtiliser sa carte… et se rend au distributeur à côté dans le même self !
    Il compose le numéro de carte, retire un maximum d’argent et rend ensuite la carte à la victime, prétextant qu’elle l’a laissée tomber. 
    « Cela semble gros mais c’est de plus en plus courant. 
    Des professionnels, rapides, qui arrivent à attirer l’attention.
    Et tout va très vite ! » article de M.SP. dans le Journal La Meuse H-W du 10 juin 2013

  • Attention aux cambrioleurs!

    Lien permanent

    voleur.gifDeux vols se sont produits durant la nuit de mardi à mercredi, rue El Rowe, à Nandrin.

    Dans la première habitation, les cambrioleurs sont entrés par la porte de la cuisine, et ont emporté de l’argent et des bijoux.

    Ils ont eu plus de chance dans la seconde maison, où ils ont trouvé les clés de la voiture des propriétaires, et sont repartis au volant de la Golf

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Chasse à l’homme dans les bois de Villers-le-Temple

    Lien permanent

    vill.JPGBranle-bas de combat hier dans le petit village de Villers-le-Temple. 
    Les habitants ont eu la surprise de voir débarquer de nombreuses voitures de police, dans les rues habi uellement tranquilles du petit village.
    À l’origine de cette intervention en nombre de la zone de police du Condroz, c’est une alarme qui s’est déclenchée dans une maison de la rue Tige sur le Mont à Yernée Fraineux.
    Des voleurs sont entrés dans une maison par la porte-fenêtre, et malgré qu’ils aient débranché les deux boîtiers de l’alarme, elle s’est déclenchée et la police a été prévenue.
    Selon les premiers témoignages, c’est la propriétaire de la maison, en rentrant chez elle, qui aurait dérangé les voleurs, alors qu’ils fouillaient l’étage.
     Elle a cru les voir s’enfuir par l’arrière à travers les champs.
    DES COMBIS DANS LE VILLAGE
    Aussitôt, les hommes de la police du Condroz se sont déployés dans les rues et les champs de Villers-le-Temple, avec l’objectif de mettre la main sur le ou les malfrats.
     Ils se sont postés le long des chemins de remembrement, tout autour de l’habitation, pendant que d’autres s’enfonçaient dans les bois, à la recherche des auteurs présumés.
    Dans le village, on a pu croiser de nombreuses voitures de police qui sillonnaient les rues à la recherche d’individus au comportement suspect.
    Entre 11h et 15h, les policiers sont restés sur le terrain, mais malheureusement, les recherches se sont révélées infructueuses.
    LES AUTEURS SE SONT ENFUIS
    Du côté de la maison cambriolée, la propriétaire s’est aperçue qu’il manquait un ordinateur portable qui avait laissé ouvert, sur une table au rez-de-chaussée.
    Les auteurs ont aussi fouillé l’étage, mais on ne connaît pas encore le préjudice exact subi par la famille. 
    On sait toutefois qu’ils sont entrés dans l’habitation par une porte-fenêtre sur laquelle plusieurs traces de pesée ont été repérées.
    Pour l’instant, aucun autre cambriolage n’a été signalé dans le quartier de la rue Tige sur le Mont, on ne sait pas si les auteurs sont entrés dans d’autres maisons. On ignore aussi toujours comment ils ont réussi à s’enfuir. 
    Néanmoins, l’enquête est toujours en cours et pourrait donner des résultats. 
    Article écrit par NB pour le Journal La Meuse H-W version papier 24 mai 2013

  • Vol d’une Audi A3 dans un garage de Nandrin

    Lien permanent

    voleur.gifVol d’une Audi A3  dans un garage 
    Un cambriolage s’est produit durant la nuit de lundi à mardi, à Nandrin. 
    Les voleurs ont trouvé les clés du véhicule des propriétaires.
    Ils sont repartis avec une Audi A 3.

  • Vol à la rue des Martyrs

    Lien permanent

    voleur.gifUn vol a eu lieu entre dimanche et lundi, rue des Martyrs à Nandrin.
    Selon la police du Condroz, ce cambriolage s’est déroulé pendant la nuit. 

  • Les malfrats ont retourné les caméras pour ne pas être vus

    Lien permanent

    gulf.JPGBoutique de la station-service Gulf, hier matin.
    Les clients venaient acheter des bonbons, des cigarettes…
    Par contre, personne ne pouvait y payer son
    carburant.
    Logique puisque cette pompe, située route du Condroz à Nandrin est restée hors-service durant toute la journée. 
    Impossible de servir le moindre utomobiliste. La raison ? 

    Cette station a été la cible de voleurs durant la nuit de dimanche à lundi.
    «On a remarqué à 5 heures, lorsqu’on est arrivé, que le monnayeur avait été arraché. 
    Les voleurs ont agi une demi-heure plus tôt.
     Ils ont retourné les caméras de surveillance, installées à l’extérieur, qui donnent sur les pompes. 
    Pour les atteindre, ils ont utilisé un manche à brosse.
    Évidemment, après, on ne voit plus rien.
     Pas sûr non plus qu’on voie leur voiture sur ces vidéos de surveillance. 
    Il suffit qu’ils aient garé leur véhicule quelques mètres plus loin», commente M.
    Renwa, un des gestionnaires du shop.
    Les malfrats semblaient très bien équipés. Selon la police, ils auraient utilisé de gros câbles pour arracher le monnayeur. 
    À l’arrivée des gérants, la machine était carrément cassée en deux. Actuellement, il est impossible de dire à combien s’évalue leur butin.
    «C’est une société qui se charge de vider le monnayeur. Cette machine sert à payer, par billets, le carburant».
    Dès ce lundi matin un technicien de la société Gulf s’était rendu sur place pour constater les dégâts. Il n’y a pas de temps à perdre…
    Le monnayeur sert également à contrôler les pompes.
    Avec ses câbles qui ont été détruits, la station a dû rester hors-service. «C’est une perte pour tout le monde», commente les gérants.
    Dès aujourd’hui, une nouvelle borne devrait être installée pour remettre en route tout ce matériel. « Cela va prendre du temps pour réparer le monnayeur. Là, nous allons mettre une nouvelle borne avec laquelle les automobilistes pourront seulement payer par carte.
    Il faut agir le plus vite possible», commente le technicien.
    Selon lui, ce type de vol arrive de plus en plus régulièrement.
    « Cela se produit dans toute la Belgique. Ce sont des voleurs organisés car les appareils sont vraiment solides.
    Il faut être bien équipés pour arriver à les arracher ». 
    Article de DÉBORAH TOUSSAINT dans le journal La Meuse Huy Waremme du 23 avril 2013