Actu des communes voisines - Page 6

  • Le PS condamne les propos de l’échevin de la commune de Neupré contre les gens du voyage

    Lien permanent

    Le PS condamne fermement dimanche « les propos inacceptables » de l’échevin socialiste de la commune de Neupré (province de Liège) Benoît Hons.

    Celui-ci a qualifié samedi les gens du voyage de « spécimens parasites » dans un message posté sur le réseau social Facebook. « L’élu devra répondre de ses propos devant les instances disciplinaires du parti qui décideront de la sanction », a annoncé le parti socialiste dimanche à Belga.


    L’existence de ce message, retiré depuis, a été relayée samedi soir par RTL Info.


    L’échevin en charge du Tourisme et de l’Enseignement, en voyage à Séville, en Espagne, s’est fait voler ses cartes bancaires, sa carte d’identité, son argent et son sac à dos.

    Dans un message Facebook, M. Hons a alors accusé les gens du voyage d’être à l’origine du vol, les qualifiant notamment de « spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes voire dans leurs grosses Mercedes… »


    Face à la polémique, l’échevin a lui-même réagi dimanche sur le réseau social.

    « Ma compagne et moi avons été abordés par plusieurs femmes appartenant à la communauté des gens du voyage qui voulaient nous vendre des brins de romarin. À plusieurs reprises nous avons décliné leur offre.

     

    Un quart d’heure plus tard (…) j’ai été stupéfait de voir mon sac de voyage (papier d’identité, carte de banque, lunettes de vision et argent) disparaître. J’ai interpellé la police qui m’a indiqué qu’elle était démunie face aux voleurs professionnels et aux personnes que les policiers m’ont désignées (…). »


    « Assurément, les propos que j’ai tenus sous le coup de la fatigue, de l’émotion et de la grande difficulté de m’orienter sans lunettes de vue, ont dépassé une juste vue des choses », ajoute l’échevin.

    « Si je reste persuadé qu’une attitude plus ferme et plus sécurisante devrait être menée par les forces de sécurité, il est clair que je n’aurais pas dû viser une communauté entière mais plutôt les individus malveillants que j’ai croisés sur ma route. Je présente toutes mes excuses à toutes les personnes que j’ai offensées dans leur identité, leur culture et leur mode de vie. »

    Par Belga | REGION LIEGEOISE

    Source clic ici 

     

    Benoît Hons l’échevin PS de Neupré, insulte les gens du voyage sur Facebook clic ici

     

    Convoqué par sa bourgmestre et le comité de vigilance PS

     

    La bourgmestre libérale de Neupré, Virginie Defrang-Firket, ne décolérait pas hier.

    «Ces propos sont clairement inadmissibles et totalement déplacés.

    Et en plus par écrit sur les réseaux sociaux dont on connaît les effets dévastateurs qu’ils peuvent provoquer. Et de la part d’un échevin de l’enseignement de surcroît.»

    «Je comprends sa colère par rapport à ce qui lui est arrivé mais cela ne justifie en rien des amalgames et des raccourcis sans preuves vis-à-vis d’une communauté.

    Je lui ai téléphoné et l’ai rappelé à l’ordre.

    Il venait de retirer sa publication et j’ai exigé qu’il présente aussi ses excuses sur son mur.»

    Et ce n’est pas tout, la bourgmestre a décidé aussi de le convoquer ce lundi à 18 heures àla maison communale de Neupré.

    «Je veux d’abord entendre ses explications avant de prendre une décision.

    Il y a une gradation qui peut aller jusqu’à l’exclusion du collège. Même si c’est un très bon échevin…»
    Du côté de la fédération liégeoise du PS, c’est aussi l’ébahissement.

    «Je ne peux pas cautionner ça», s’indigne le président Jean-Pierre Hupkens.

    «Rien n’autorise un pareil commentaire qui généralise et stigmatise une communauté de manière violente.

    On peut être en colère, certes, mais quand on écrit un message le lendemain, celle-ci doit être retombée.

    Je ne laisserai pas les choses en l’état.

    J’ai demandé au secrétaire de la fédération de saisir le comité de vigilance car sanction il doit y avoir.»

    Elle peut aller du simple rappel à l’ordre à l’exclusion du parti, en passant par le blâme et l’interdiction de figurer sur une liste électorale.

    Par L.G.

    Source 

     

  • Une quarantaine de «Contes au carré» à Marchin dès le 5 janvier 2020

    Lien permanent

    Quatre cases pour résumer l’entièreté d’un conte.
     
    Cela vous semble irréaliste ?
     
    C’est pourtant le défi qu’a décidé de relever l’auteur et illustrateur, Loïc Gaume.

    Du Petit Chaperon Rouge à La princesse au petit pois , en passant par Le Petit Poucet et Les Trois petits cochons , Loïc Gaume nous propose une plongée fantastique dans l’univers des contes.

    Après avoir obtenu une mention Première œuvre au Salon international du livre de jeunesse de Bologne en 2017 pour son premier livre Contes au carré , Loïc Gaume a imaginé une exposition itinérante, directement inspirée de son recueil, pour l’opération La langue française en fête de 2019.

    Accueillie par le Centre Culturel de Marchin, en partenariat avec la bibliothèque de Marchin-Modave, l’exposition Contes au carré est accessible aux enfants dès 5 ans. Ludique et interactive, elle plonge petits et grands dans l’univers des contes traditionnels, à travers des jeux de formes, de couleurs, de pictogrammes…

    « Loïc Gaume est parvenu à remettre les contes à sa sauce avec beaucoup d’humour », confie Nicolas Fanuel, responsable de la bibliothèque Marchin-Modave. Au total, ce sont une quarantaine de contes illustrés en seulement quatre cases que les visiteurs pourront découvrir.

    Jalonnée de dessins originaux et des reproductions géantes des planches de l’album Contes au carré , l’exposition propose également des activités directement inspirées du recueil.

    « Nous proposons des animations invitant les visiteurs à jouer avec les mots et les images du livre pour apprendre à composer des contes « au carré » ou en imaginer de nouveaux », explique le responsable de la bibliothèque.

    Des animations seront organisées le 5 janvier au Centre Culturel de Marchin - D.R.
     
    Entièrement gratuite, l’exposition se tient au Centre Culturel de Marchin (place de Grand-Marchin, 4 Marchin) jusqu’au mardi 7 janvier 2020.
     
    Des animations pour les familles y seront également organisées le dimanche 5 janvier à 11h (inscriptions nécessaires au 085/270421).
     
    Par FIONA SORCE

  • Benoît Hons l’échevin PS de Neupré, insulte les gens du voyage sur Facebook

    Lien permanent

     

    «Spécimens parasites, qu’ils aillent en enfer»: quand l’échevin PS de Neupré, Benoît Hons, insulte les gens du voyage sur Facebook

    La publication a suscité l’indignation sur le réseau social.

     

    « Spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes… » : voilà comment Benoît Hons, l’échevin socialiste de la commune de Neupré, en province de Liège, qualifie les gens du voyage pendant son séjour à Séville, en Espagne. L’information est rapportée par nos confrères de RTL, qui ont été alertés par un lecteur, choqué de la publication de l’échevin.

    Le message a été posté samedi vers 18h sur son compte Facebook. Benoît Hons a visiblement été victime d’un vol lors de son voyage en Espagne, une mésaventure que l’échevin attribue aux gens du voyage.

    « La magnifique place d’Espagne gardera pour moi un goût amer. Me faire voler mon sac à dos, mes cartes de banque et d’identité, de l’argent et mes lunettes… par ce que les romantiques appellent les « gens du voyage », spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes voire dans leurs grosses Mercedes… cela me fait ?? (ndlr : smiley vomissant). Je pense aux terrains que les communes mettent à leur disposition, avec eau et commodité pour leur immonde « fécalité ». Je pense à leurs fausses larmes fétides et à la seule chose de valeur dans cette « espèce » : leurs dents en or. Qu’ils aillent en enfer et je suis disposé à leur montrer le chemin le plus direct ».

     

     

    Capture d’écran RTL

     

     

    "Spécimens parasites": l'échevin de Neupré s'explique
    • 00:28
    • 00:26
    • 00:13
    • 00:39
    • 00:53
    • 00:54
    • 02:00
    • 00:58
    • 01:17

     

    L’homme politique a, depuis, supprimé la publication litigeuse. Mais continue de poster des souvenirs de ses vacances sur le réseau social, en mentionnant encore les « gens du voyage ». Contacté par nos confrères de RTL, l’échevin ne verrait pas le problème dans sa publication Facebook. « J’ai posté un message de tristesse par rapport à la situation. Je ne pense pas être agressif par rapport à une communauté ou à des personnes. Je suis simplement dans la tristesse de voir que par rapport à des personnes dont on sait bien qu’elles posent un problème, que ce soit aux touristes ou même aux Espagnols, on ne prenne pas des mesures adéquates d’éloignement ou de protection des touristes »

    Source Sudinfo et RTL TVI 

     

     

     

  • La Ville de Liège proposait que l’action des pompiers se déroule à l’école d’Hôtellerie mais le délai est trop court

    Lien permanent

    Pas de distribution de nourriture aux SDF

    Pas de distribution solidaire sur l’espace public à Liège et finalement pas de distribution non plus à l’école d’Hôtellerie de la Ville de Liège. Le délai est trop court pour les pompiers.
    Les pompiers de Liège ont le cœur sur la main. Ils voulaient encore le prouver ce jour de réveillon de la Saint-Sylvestre en distribuant de la soupe et des pains saucisses aux SDF ce mardi midi sur la place Saint-Lambert à Liège.
    Mais ils se sont heurtés au règlement communal. Le Collège s’est réuni ce vendredi et a diffusé le communiqué suivant : « Conformément à ce qui a été annoncé par le Bourgmestre, le Collège confirme sa position de ne pas autoriser la distribution de nourriture sur l’espace public et propose aux pompiers la mise à disposition de l’École d’hôtellerie ce 31 décembre pour leur action de solidarité.
    Le Collège tient à saluer la générosité de l’initiative et précise que l’École d’hôtellerie dispose de toutes les commodités sanitaires pour réaliser cette action dans des conditions respectueuses de la dignité des personnes. La Ville de Liège n’interdit pas la distribution de nourriture aux plus démunis mais souhaite que cela se fasse dans de bonnes conditions pour les personnes fragilisées.
    Le Collège espère que cette proposition trouvera écho auprès du Peloton de pompiers concernés et des nombreux citoyens pour qui Liège est une ville solidaire et généreuse.
    Devant la polémique suscitée, le Collège rappelle également que la réponse a été communiquée aux organisateurs il y a près de deux mois en leur proposant de les mettre en contact avec le tissu associatif.
    Offre restée sans réponse à ce jour. Le Collège souhaite également réexpliquer que la philosophie des autorités communales en matière de cohésion sociale s’inscrit dans une série de principes à respecter, tels que : le respect et la dignité de la personne ; l’absence de stigmatisation des personnes en situation de détresse ; l’accueil respectueux dans un lieu présentant toutes les commodités ; la convivialité et l’échange entre personnes.
    De plus, au-delà de l’aide de première ligne, l’objectif final de cette politique, est de permettre aux personnes de bénéficier d’un parcours d’intégration qui permette la prise en charge, la récupération des droits sociaux, le règlement de certaines difficultés administratives et ce, afin de favoriser la responsabilité du bénéficiaire. »
    « J’ai découvert ce dossier ce jeudi matin et 24 heures plus tard, le Collège a trouvé une solution en proposant les locaux chauffés de l’école d’Hôtellerie de la Ville, en Hors-Château, à 100 mètres à peine du centre de la Ville », précise le bourgmestre de la Ville de Liège, Willy Demeyer.
    Le peloton de garde des pompiers de Liège a été informé de cette solution de dernière minute.
    « Nous avions prévu d’aider 300 personnes, ce qui nécessitait toute une logistique avec également des partenaires qui nous aidaient pour la nourriture. Les recontacter en cette période de fêtes est impossible. Rien ne s’organisera, faute de temps », regrette le responsable du peloton de garde des pompiers.
    Par MARC GéRARDY

     

    Source

  • Il va marcher 1.000 km jusqu’au mont Ventoux

    Lien permanent

    Une idée pas banale en l’honneur du Télévie, c’est le projet de Marc Charles, un pensionné. En avril 2020, le sexagénaire effectuera une marche de 1.000 km du mont Ventoux jusqu’à son village d’origine, Comblain-au-Pont. Au total, ce seront pas moins de 21 étapes qu’il devra parcourir. Le tout, en 40 jours.
    L’ancien conseiller en gestion de patrimoine explique ses motivations : « J’ai toujours aimé faire du sport. » C’est également l’enjeu d’une promesse : « J’ai travaillé toute ma vie devant un ordinateur dans une salle close et je me suis promis qu’une fois pensionné, je ferais une activité caritative », confie-t-il. Bien plus qu’une marche, il s’agit aussi d’un hommage pour Marc Charles.
    « Il a caché sa peine »
    En effet, le Liégeois se sent responsable du combat mené par le Télévie : « En l’espace d’un an, j’ai perdu quatre personnes à cause du cancer. » Mais c’est la peine de l’un de ses amis qui a l’a conforté dans son projet Télévie. « Mon ancien directeur a attendu la fin de la célébration de ma pension pour m’annoncer le cancer de sa fille de 18 mois. Il a caché sa peine pour ne pas gâcher ma fête. »
    Un coaching personnalisé
    Soutenu par un coach sportif, Marc Charles s’entraîne depuis le 1er décembre : « 1.000 km avec plus de 20 kg sur le dos cela ne se fait pas d’un coup. » Il dispose entre autres d’un entraînement nécessaire, établi personnellement pour lui. « À 60 ans, je ne suis plus tout jeune, l’âge est là », plaisante-t-il.
    Avec un contrôle régulier de ses paramètres de santé, le Comblinois ne lâche rien : « Je suis déjà à 2.050 km. »
    Présent sur le site internet du Télévie, le projet de Marc Charles a déjà récolté 2.325€. Enthousiaste, le sexagénaire ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « D’ici Noël, je suis sûr que j’aurai dépassé les 2.500€. »
    D’autres projets
    Sportif dans l’âme, Marc Charles n’est pas fermé à d’autres projets : « Je referai volontiers une marche caritative de cette envergure mais, cette fois, avec ma femme qui sera pensionnée dans quelques années. » Passionné par la Provence et par les voyages en général, le Liégeois reste ouvert à tout. « Pourquoi pas une future randonnée en direction de l’Italie ? » Le moins que l’on puisse écrire, c’est que les idées ne manquent pas.
    Par Céline Gonzalez Gonzalez

     

    Source

  • Modave passe au LED

    Lien permanent

    En 2020, Modave passe au LED. La première phase des travaux qui s’étaleront jusqu’en 2023 concerne la rue Rausa, le hameau des Gottes et le quartier d’Outrelouxhe. Ce qui représente 400 points lumineux sur les 1150 que compte la commune.
    Le budget 2020 figurait à l’ordre du jour du dernier conseil communal de l’année. À l’ordinaire, il se solde par un boni de 202. 904 euros pour des recettes « qui pour la première fois dépasse les 5 millions d’euros », a pointé le bourgmestre. Elle s’élève très exactement à 5.122.322 euros et les dépenses à 4.919.418 euros.
    Le bourgmestre s’est réjoui de la baisse de la charge de la dette « qui diminue de 15.072 euros par rapport à novembre 2019 », a-t-il indiqué.
    À l’extraordinaire, 1.152.886 euros seront investis dans 28 projets. « Ils concernent principalement les services travaux, voiries, les projets PCDR et la nouvelle école de Vierset. », a précisé le bourgmestre avant d’illustrer son propos avec quelques exemples concrets.
    Parmi ces projets, il a cité le passage au LED de l’éclairage public de la commune. Le chantier s’étalera jusqu’en 2023. « L’opérateur Resa nous a fait savoir que la première phase concernerait la rue Rausa, le hameau des Gottes et le quartier d’Outrelouxhe, soit 400 points lumineux les 1150 répartis sur le territoire communal. La part communale s’élèvera à 80.000 euros ».
    L’investissement le plus conséquent concerne la réfection de la rue Surroyseux pour un montant de 473.651 euros. La majorité a également inscrit l’achat de deux bornes électriques (8000 euros), elles seront placées en face de l’administration communale.
    Enfin, un montant de 40.000 euros sera investi dans un dispositif d’arrosage du nouveau terrain de foot de Vierset. Ce dispositif implique le creusage d’un puits mais n’a pas convaincu l’opposition POM. « Comme l’école de Vierset (lire ci-contre), ce terrain est un gouffre financier. Il a déjà coûté près de 160.000 euros, il a déjà fallu le resemer 3 fois mais reste inutilisé depuis 2 ans. C’est un terrible manque à gagner pour la commune », a réagi Pierre Crochet.
    Au moment de l’approbation, il a demandé un vote séparé pour les deux budgets. À l’ordinaire, POM a voté favorablement sous certaines conditions. À l’extraordinaire, c’est un refus justifié notamment par « l’écart entre la communication de la majorité sur les projets qu’ils annoncent pour 2020 et la réalité budgétaire. » Mais pas que. POM rappelle aussi la déclaration de politique générale de la majorité. « Ose avait promis d’investir dans l’écologie et le durable avec les dividendes des éoliennes. Elle a reçu 10.000 euros de dividendes mais aucun projet », déplore Pierre Crochet.
    Serge Robert (UC) a regretté pour sa part que rien dans le budget ne soit prévu pour prévenir les dégâts des orages. Il l’a néanmoins approuvé.
    Par M-CL.G.
     

  • Près de 1.000 personnes au premier «Marchin de Noël»

    Lien permanent

    La première édition du marché de Noël de Marchin a attiré près de 1.000 personnes entre jeudi et ce dimanche. Les organisateurs sont plus que satisfaits et songent déjà à de futures activités.
    Dix chalets et une scène rassemblés sous une bâche sur la place de Belle-Maison : voilà ce que les Marchinois ont pu découvrir de jeudi à dimanche dernier.
    Le premier « Marchin de Noël » proposait ainsi diverses échoppes artisanales et typiques des fêtes de fin d’année, ainsi qu’une série de concerts.
    À la manœuvre, Aurélie Riga et Philippe Perwez de l’association de fait « Plaisirs marchinois ».
    « C’est un projet que nous avons dans les cartons depuis deux ou trois ans », explique Philippe Perwez. « En septembre, on s’est dit qu’on allait finalement lancer un marché de Noël. »
    Ils ont alors contacté des groupes de musique et des échoppes locaux. « Tout le monde a suivi, y compris la commune », continue-t-il. « On a fait avec les moyens disponibles. On a ainsi installé dix chalets et une bâche en cas de mauvais temps. »


    Cindy Houyoux et ses créations. - JG

    Selon lui, le « Marchin de Noël » a attiré chaque jour entre 250 et 300 personnes. Elles ont pu notamment découvrir les créations de la Marchinoise Cindy Houyoux. Elle a ainsi réalisé des figurines en feutrine ou en pâte Fimo, ainsi que de petits motifs sur des galets.
    « J’en fais depuis deux ou trois ans. Ma famille m’a proposé de les montrer pour la première fois ici au Marchin de Noël », continue-t-elle. « Il me faut autour de deux heures pour réaliser de petits pères Noël. »
    D’autres activités en juillet
    À ses yeux, une ambiance conviviale règne dans le marché. « Il y a deux ans, on avait fait un marché de Noël à l’école Belle-Maison. On sentait un engouement pour ce genre d’activité », raconte Cindy Houyoux.
    Les Plaisirs marchinois songent déjà à mettre sur pied une seconde édition, voire même à organiser d’autres activités le 21 juillet.

     

    Par Jérôme Guisse

     

     

            Source

  • Les grands projets neupréens pour 2020

    Lien permanent

    La commune de Neupré va continuer sur sa lancée en 2020 et va poursuivre ses différents projets et travaux. Le budget, accepté à l’unanimité, prévoit 10 millions d’euros d’investissement. L’école de Rotheux et la liaison cyclable Seraing-Neupré sont les deux plus gros chantiers.


    Avec 10 millions d’euros d’investissement, c’est un plan ambitieux qu’a présenté la majorité MR-PS au conseil communal pour le budget 2020. Un plan accepté qui, pour rappel, a été accepté à l’unanimité. Voici en bref l’état d’avancée des différents projets et à quoi s’attendre en 2020.


    1. L’école de Rotheux


    Près de 4,6 millions d’euros, subsidiés à hauteur de 60 %, sont prévus pour la toute nouvelle école de Rotheux.

    Le nouvel établissement doit voir le jour à l’arrière de l’école actuelle qui sera démolie une fois les nouveaux locaux opérationnels.

    Le cahier des charges devrait être attribué en février 2020 et la construction devrait débuter la même année. L’école devrait être prête d’ici le printemps 2022. La réflexion autour de ce dossier remonte à 2013 et à la découverte d’amiante au sein de l’établissement.


    2. Piste cyclable


    Dans le cadre des aménagements de la future liaison cyclable qui reliera Seraing à Neupré, la route de Seraing a été fermée du lundi 16 au vendredi 20 décembre par mesure de sécurité. Après examen de la DNF, il s’est avéré que de nombreux arbres étaient malades et qu’il était nécessaire de les abattre. Les deux communes ont décidé de replanter de manière plus intelligente sur le côté opposé à la future piste cyclable: de petits arbustes seront ainsi plantés au bord de la route tandis que les espèces plus grandes seront installées près des bois.


    Début janvier 2020, des relevés topographiques auront lieu à cet endroit. Les premiers travaux de la future liaison cyclable sont attendus plus tard durant l’année 2020. Le budget est de 1,6 million d’euro, répartis entre les deux communes. L’objectif est de terminer ces 3,5 kilomètres de liaison pour 2021.


    Notons également que 90.000€, subsidiés à 46.000€, vont être utilisés pour réaliser la piste cyclable Marion, qui fera la jonction entre le tunnel qui passera sous la route du Condroz et tous les villages neupréens.


    3. Maison communale


    Afin de faciliter l’accès aux citoyens aux services et d’offrir de meilleures conditions de travail à ses troupes, la commune prévoit de centraliser ses services. Seul le service des travaux resterait à son emplacement actuel, rue du Chêne. Le CPAS, la police et l’administration seraient ainsi regroupés en un seul et même lieu, à priori à côté de l’école de Rotheux.


    30.000€ ont été débloqués pour réaliser des études de faisabilité.

    La majorité espère voir ce dossier aboutir pour la fin de la législature.

    Agrandir l’école de Plainevaux


    Avec 286 enfants, l’école de Plainevaux est actuellement à sa capacité maximale.

    Pour cette raison, la commune est en négociation avec la fabrique d’église afin d’aménager le presbytère et de lui permettre d’accueillir des associations et des élèves. Budget pour ce projet: 200.000€.


    Un parking de co-voiturage aux 7 Fawes


    Près du carrefour des 7 Fawes récemment rénové, un parking de co-voiturage est prévu pour le 2e semestre 2020.

    Un emplacement de stationnement pour vélos et une borne de recharge pour voitures électriques y seront aménagés. Une réflexion est aussi en cours pour savoir s’il faut intégrer un arrêt du bus WEL à cet endroit ou non. Budget: 135.000€, dont 35.000 subsidiés. Par ailleurs, 36.000€ ont été inscrits au budget pour redécorer le rond-point par des artistes locaux.


    Installation de luminaires LED


    A terme, toutes les ampoules des lampadaires de la commune vont être remplacées par des LED, beaucoup moins énergivores. Le processus a été entamé cette année sur la grand route de Plainevaux.

    Budget: 100.000€.
    Zone de rencontre intergénérationnelle


    Inscrite dans le budget de 2019, cette zone de rencontre intergénérationnelle va être réalisée en 2020.

    Située à Al Pirgotte en face de la maison de repos, elle consistera notamment en un parcours de remise en forme.


    Par Laurent Cavenati

     

    Source

  • Pour vous et pour que Neupré brille annonce la Bourgmestre de Neupré Virginie Defrang-Firket

    Lien permanent

    La Bourgmestre de Neupré partage les photos des décoration de Neupré sur son Facebook 

     

    Sic"

    Pour vous et pour que Neupré brille, la Commune a, cette année, doté d’illuminations 

  • Un conseil de la jeunesse voit le jour à Hamoir

    Lien permanent

    La commune de Hamoir va lancer un conseil de la jeunesse à côté des Conseils Communaux des Enfants et des Seniors. L’idée est de créer un espace de discussions entre les pouvoirs publics et les jeunes de 13 à 21 ans. L’initiative, portée par le président du CPAS en charge de la jeunesse Loïc Jacob, part d’un constat simple. « Durant la précédente législature et pendant la période électorale, nous avons beaucoup discuté avec les jeunes et ils regrettaient l’absence d’une structure pour développer leurs projets. Il y a bien sûr le Patro ou les clubs de sport, mais ce ne sont pas de vrais lieux d’échanges avec les pouvoirs communaux. »
    « aucun taboU »


    L’opération est donc lancée avec une première réunion prévue le 30 janvier et ouverte à tous les jeunes domiciliés sur le sol de la commune. « Nous visons large et sans a priori sur comment cela va se dérouler. Cela va vraiment dépendre des participants. » Les associations de jeunesse sont aussi les bienvenues. Les réunions seront mensuelles.


    Tous les projets proposés par les jeunes pourront être discutés, il n’y aura « pas de tabou » même s’il existera des limites budgétaires. Les projets seront ensuite proposés au collège et au conseil communal. « Cela peut aller de la création d’une maison de jeunesse à un tournoi sportif. »


    La tranche d’âge est large puisqu’un jeune de 13 ans se retrouvera dans le même conseil qu’un jeune de 21 ans. « On comprend qu’ils n’auront peut-être pas les mêmes aspirations, c’est pour cela qu’on pourrait envisager de scinder la réunion en deux par exemple. »


    Pas de mandat


    L’originalité du conseil réside aussi dans la sélection des participants. Là où le Conseil des Enfants procède à l’élection d’un ou plusieurs camarades de classe pour représenter l’école, le conseil de la jeunesse n’aura pas d’élections. « Il n’y aura pas de mandat, c’est vraiment ouvert à tous. La seule condition, c’est de ne pas être élu en tant que conseiller communal régulier. Vu qu’à partir de 18 ans, on peut logiquement être élu, ce cas n’est pas à exclure. On veut vraiment que ce soit dépolitisé », explique Loïc Jacob.
    Par  S.V.

     

    Source

  • Info région : La Cure, espace de rencontre et de résidence à Marchin

    Lien permanent

    Situé à côté du Centre culturel de Marchin, l' espace citoyen appelé "la Cure" accueille les citoyens d’ici et d’ailleurs… Niché au sein d’une Commune verdoyante sur les hauteurs de Huy, l’environnement y est calme, tranquille, propice à la réflexion et à la créativité.

    Les locaux ont été rénovés par la Commune et des entrepreneurs locaux. Le choix des peintures (écologiques), des luminaires et du mobilier (de récupération) a été imaginé par Sylvie Canonne et Henriette Michaux. 
    L’objectif de ces nouveaux espaces est d’encourager les initiatives culturelles et citoyennes, de mélanger les pratiques artistiques, les passions, les genres, les gens…
    Il est composé de logements à l’étage (3 lits simples + 1 lit double) ; de deux salles d’atelier, d’une salle de réunion et d’une cuisine au rez-de-chaussée.

    Pour qui ?
    Pour tout artiste, quelle que soit sa pratique
    Pour toute organisation citoyenne ou tout individu souhaitant organiser une activité répondant aux valeurs du Centre culturel 
    Pour tout organisme privé s’il répond à la philosophie du lieu.

    Centre culturel de Marchin
    Grand-Marchin, 4
    4570 Marchin
    +32 (0)85/41.35.38
    Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h.

    Infos : 

    directionl@centreculturelmarchin.be  

    christophe@centreculturelmarchin.be

    Source clic ici 

  • La vestiboutique solidaire de la Croix-Rouge Esneupré

    Lien permanent

    La vestiboutique solidaire de la Croix-Rouge Esneupré a fait peau neuve et inaugure ses locaux, fraîchement remis à neuf.

    La vestiboutique solidaire de Neupré existe depuis maintenant 18 ans et elle vient de faire peau neuve.
     
     

    Avec cette remise à neuf, les heures d’ouvertures ont été élargies. La vestiboutique sera désormais ouverte les lundis et mercredis de 14 à 16 heures ainsi que les mardis et jeudis de 10 à 12 heures puis de 14 à 16 heures.
    Les acheteurs potentiels pourront y trouver des vêtements mais également des chaussures et accessoires de qualité et de seconde main, le tout à petits prix.

    Vestiboutique ?

    Les vestiboutiques de la Croix-Rouge sont des magasins de seconde main. Une quinzaine de bénévoles s’investissent dans celle de Neupré.

    En plus d’y faire des trouvailles à petits prix pour toute la famille, de consommer de manière durable et d’éviter le gaspillage, acheter dans cette boutique permet de participer à une économie solidaire qui permet d’améliorer les conditions de vie des plus vulnérables.
    En effet, toutes les recettes générées par les ventes de la vestiboutique permettent de financer les diverses actions sociales entreprises envers les plus démunis.
     
    C’est un peu une manière de soutenir et investir dans les actions et projets locaux de la Croix-Rouge, tout en se faisant plaisir !

    Durant ces heures d’ouvertures, les dons de vêtements propres et en bon état sont évidemment les bienvenus.

    Adresse : Allée du Château, 9A – 4121 Neupré.

    Par J.M.

  • Quatre établissements de l’arrondissement de Huy-Waremme ont reçu une aide financière

    Lien permanent


    La Région wallonne donne plus de 5 millions d’euros de subsides pour les infrastructures sportives. L’arrondissement de Huy-Waremme reçoit plus de 190.000€. Les halls des sports de Huy et de Wanze pourront notamment être rénovés.
    Voilà une nouvelle qui va mettre du beurre dans les épinards de plusieurs clubs sportifs des environs ! La Région wallonne accorde des subsides pour un montant de 5.130.300€ à diverses infrastructures sportives.
    Le Ministre des Infrastructures Sportives, Jean-Luc Crucke, a sélectionné plusieurs projets, en fonction de différents critères (objectifs de développement sportif de la commune, économies d’énergie, accessibilité, sécurité…). Dans l’arrondissement de Huy-Waremme, quatre projets ont été retenus : le hall omnisports 1 de Huy, le hall des sports de Wanze, le Royal Fraiture Sports et Hippopassion à Tinlot.


    1. Hall omnisports de Huy


    Huy reçoit 125.220€. Une très belle somme : peu d’infrastructures sportives de la province reçoivent autant. Ce budget servira à la rénovation des plafonds et l’installation d’un éclairage Led du hall omnisports 1. Il s’agit du hall le plus ancien, qui sert notamment pour le minifoot et différents cours collectifs. Etienne Roba, échevin des sports à Huy, se réjouit de cette bonne nouvelle et croit au potentiel de sa ville : « La ville de Huy reste un pôle au niveau sportif. On a plus de 80 clubs de sport sur l’entité, avec de nombreux membres ».
    Le sol de la salle va également être refait. Le projet total approchera donc les 200.000€. « Ce projet touche beaucoup d’utilisateurs. L’objectif est de tout faire en 2020. Il y aura peut-être des désagréments. Mais on va essayer de faire les travaux quand le hall sera fermé », indique l’échevin.


    2. Hall des sports de Wanze


    Wanze reçoit moins que Huy... Mais avec ces 55.410€, le hall des sports de Wanze va pouvoir se refaire une beauté. « Une série de subsides sont en attente depuis longtemps. C’est une bonne nouvelle », dit l’échevin des sports de Wanze, Thomas Bols.
    Les subsides sont accordés pour des « rénovations diverses ». Le gazon synthétique du terrain multisports sera rénové. Le hall des sports, construit en 1994, sera repeint et sera également équipé d’une nouvelle sonorisation. « On est super content. C’est important de pouvoir entretenir nos installations sportives et de garder une qualité d’accueil », nous dit Pierre Dewart, directeur du service des sports de la commune de Wanze.


    3. Hippopassion de Tinlot


    Le centre Hippopassion de Tinlot, spécialisé en hippothérapie, recevra 9.070€ pour la restauration de la piste intérieure. Cette ASBL travaille avec des personnes avec divers handicaps et également avec des personnes en burnout. « Des études ont tendance à montrer que le cheval a un impact positif dans l’accompagnement. Le cheval crée une rencontre entre le thérapeute et le patient », nous dit Géraldine Santerre, directrice de l’ASBL Hippopassion.
    L’argent de la Région va faire du bien à l’ASBL ! « Aujourd’hui, la piste est en mauvais état et les chevaux sont déséquilibrés. Il y a des creux. La piste est dure et abîme les jambes des chevaux. On veut redonner du confort et de la sécurité », explique la directrice. L’ASBL va également recevoir une aide d’un Kiwanis.


    4. Royal Fraiture Sports


    Les membres du club Royal Fraiture Sports sont aux anges ! Ils reçoivent un budget de 2.670€ pour l’achat d’équipement sportif pour le Stade Jean Leclere.
    Yves Laermans, président du Royal Fraiture Sports, ne cache pas sa joie : « C’est magnifique ! Le montant sera utilisé pour l’amélioration du confort footballistique des enfants ».
    Le club, créé en 1956, va pouvoir s’équiper de nouveaux bancs de touche et pourra installer des filets derrière les buts. Au grand plaisir des joueurs qui ne devront plus courir bien loin pour aller rechercher le ballon…


    Par R.M.

     

    Source

  • Conférence Zéro Déchet aujourd'hui 17 décembre 2019 Services Environnement & Energie de Neupré‎

    Lien permanent

    La commune de Neupré vous invite à une conférence sur le thème du Zéro Déchet à la salle du coude à coude - avenue Ry Chèra,1 à Neupré - le 17 décembre 2019 à 19h30.

    Maud Blaffart du bureau SEN5 sprl (www.actions-de-bon-sens.be) présentera le sujet et échangera avec vous astuces et conseils.

     

    - Événement gratuit -

     
    Mardi 17 décembre 2019 de 19:30 à 21:30
    Rue Duchêne 30, 4120 Neupré, Belgique

     

    Services Environnement & Energie de Neupré

    Conférence Zéro Déchet

  • Neupré connaît son plus gros excédent budgétaire: 8 millions!

    Lien permanent

    La santé financière de la commune de Neupré est excellente.

    Elle affiche un boni de 932.000 € et un excédent budgétaire de 8 millions d’euros, malgré une diminution de l’IPP.

    Une situation plus que positive due à une bonne rigueur budgétaire, selon la majorité MR-PS.

    Mais pour l’échevin Charles-André Verschueren, pas question de dormir sur ses lauriers.

    Car la commune va devoir faire face à une hausse de coûts importante dans le secteur des pensions. Elle prévoit aussi d’engager huit nouveaux profils.


    Mercredi passé, le conseil communal de Neupré a présenté son budget pour l’année à venir.

    Et les prévisions sont plus qu’optimistes.

    Contrairement à certaines communes avoisinantes,

    Neupré n’a pas à rougir de son état de santé financier.

    La commune affiche en effet un boni de 932.000€ et un excédent budgétaire de plus de 8 millions d’euros et ce, malgré une diminution de l’IPP !

    En effet, depuis 2017, le résultat cumulé de la Commune de Neupré a augmenté de 60% malgré une diminution du taux d’IPP de 8,5% à 8,3% en 2019.

    Neupré a ainsi dégagé le plus gros excédent budgétaire qu’ait jamais connu la commune. Une situation qui est due, estime la majorité MR-PS, a une bonne rigueur budgétaire.

    «Rien que les efforts réalisés sur les dépenses de fonctionnement ont permis plus de 420.000€ d’économies par an», explique l’échevin Charles-André Verschueren, « à titre d’exemple, on a mis en concurrence les assurances, ce qui nous a fait gagner plus de 100.000€.

    Il y a le marché provincial de l’électricité aussi, contrairement à beaucoup d’autres communes, on a refusé d’aller dans ce marché provincial où c’est la province qui décide des prix».

    C’est cette accumulation de ce genre de mesures et de décisions qui a permis à Neupré de parvenir à ce résultat.
    Un fonds de pension


    Mais diverses difficultés financières pointent déjà le bout de leur nez. Selon les prévisions, d’ici 2035, le surcoût financier lié aux pensions va s’élever à plus de 300.000 € par an.

    Cette réserve de fonds s’avérera donc très utile pour la commune dans le futur.


    Cette hausse, les autorités semblent déjà l’avoir anticipée. L’échevin prévoit en effet de consacrer une partie de ces réserves dans un fonds de pension: «Nous avons reçu un courrier de Belfius indiquant que les taux d’intérêt de nos comptes en banque allaient passer en négatif (-0,50%) », précise-t-il, « investir dans ce fonds de pension nous fera gagner 12.500 € minimum par an pour chaque million».


    De nouveaux engagements


    Par ailleurs, une réforme de l’administration va être mise en place.

    « En 2020, huit nouveaux profils devraient venir renforcer nos équipes : juriste, responsable RH, responsable pôle social, animateur sportif et divers employés.

    Cette ambition n’est pas sans coût: pour 2020, ce sont pas moins de 370.000€ de charges supplémentaires pour notre commune. A cela il faut ajouter le coût d’une indexation des salaires prévue en mars (100.000€) et l’alimentation exceptionnelle du fonds de pension destiné à couvrir les obligations de la commune envers ses mandataires (750.000€).»


    S’ajoute une hausse des dépenses de fonctionnement. De tout cela, il découle une augmentation des dépenses de 3,93%, essentiellement sous l’effet de l’investissement prévu en matière de ressources humaines.
    10 millions d’investissements


    De nombreux projets sont en cours et nécessiteront des investissements importants. Près de 10 millions d’euros y seront consacrés pour la construction de l’école de Rotheux, dont le marché de travaux sera attribué en 2020 ; l’étude de faisabilité en vue d’une nouvelle maison communale ; la piste cyclable Neuville-Seraing pour laquelle les travaux préparatoires sont sur le point de débuter ; la réhabilitation du presbytère de Plainevaux ; l’actualisation du site internet afin d’améliorer l’expérience web des citoyens ; la modernisation de l’éclairage public par une généralisation des luminaires LED; la création d’un parking de covoiturage au nouveau rond-point des 7 Fawes ou encore l’isolation et la ventilation de l’école de Neuville.


    Ce budget a été voté à l’unanimité.

    La majorité PS-MR a tenu à souligner le travail constructif de l’opposition

     

    Par L.C.

     

     

     

            Source

  • ‎Noël au Théâtre : "Les Zorties" le 23 décembre 2019 Centre Culturel de Marchin

    Lien permanent

     

    Spectacle jeune public (Modave)
    Dans le cadre de "Noël au Théâtre" en région de Huy et de "Infana Tempo"

    "Zoé n'est pas bête, non. Mais elle comprend souvent les questions de travers. Il y a trop de bruit dans sa tête et elle s'envole fréquemment dans des mondes imaginaires. Jugée bizarre par les autres, elle est mise à l'écart. Jusqu'au jour où elle rencontre M. Sylvestre, le concierge de l'école, un être à p art, passionné de jardinage. Un nouvel univers s'ouvre à elle, peut-être celui de sa vraie nature ?"

    Créée et interprétée par Alice Hubball et Isabelle Colassin (Cie Mirage Market), le spectacle ravira les enfants dès l’âge de six ans, mais aussi les plus grands et les inconditionnels du jardinage !
    Photo : © Nicolas Bomal

    Lundi 23 décembre 2019 - 15h (durée : 55')
    Salle communale "Les Echos du Hoyoux", rue du village 12, 4577 Modave
    Réservations : Administration communale de Modave, 085/410 220
    A partir de 6 ans.

    Prix d’entrée : 8€ / 1,25€ (art.27)
    https://www.centreculturelmarchin.be/saison/vue-d-ensemble/117-les-zorties

     

     

     

    Centre Culturel de Marchin

    Noël au Théâtre : "Les Zorties"

  • Aujourd'hui 15 décembre 2019 Concert Un Noël Enchanté à l' église de Tavier

    Lien permanent

     La Choranthisnes & la chorale Melting Potes 15 décembre 2019 à 18h Eglise de Tavier 

    15ta.jpg

  • Aujourd'hui 15 décembre 2019 Avant dernière manche du Challenge Henri Bensberg à Hermalle-sous-Huy

    Lien permanent

     

     

    Avant dernière manche du Challenge Henri Bensberg à Hermalle-sous-Huy (Engis): 15/12/19
  • Parking et navettes jusqu’au centre-ville gratuits pour Noël !!! les infos ici

    Lien permanent

    Que ce soit pour acheter les cadeaux de dernières minutes ou pour se balader sur le Village de Noël, la Ville de Liège met gratuitement à disposition un parking et des navettes vers le centre-ville, le week-end avant Noël.
    Durant le week-end des 21 et 22 décembre, des navettes de bus feront gratuitement le trajet entre le parking P+R de Vottem, qui compte 300 places, et le centre-ville de Liège.
    De 10h à 19h, ces navettes passeront toutes les 20 minutes. S’il est plus tard, pas de panique : il sera possible de rejoindre le parking avec les lignes de bus 24 et 71, sur prestation du ticket reçu à l’aller.


    Ville de Liège.

    Rappelons également que le parking en zone horodateur sera gratuit, du samedi 14 décembre au dimanche 5 janvier 2020. Attention, il faut tout de même bien mettre son disque de stationnement.

    Par J.M

     

    Source

  • Marché de Noël à Clavier Aujourd'hui et demain 14 et 15 décembre 2019

    Lien permanent

     

     

    Marché de Noël avec de nombreux artisans de la région, bar et restauration de circonstance, ambiance de Noël et soirée guinguette

     

     

    Marché de Noël

  • Le monument de la Grand-Place va être rénové à Ouffet

    Lien permanent

    La commune d’Ouffet a présenté son budget communal. De nombreux projets sont attendus en 2020, comme la piste cyclable entre Ellemelle et Warzée ou la restauration du monument sur la Grand-Place.

    Avec un boni global de 181.247,93€, la bourgmestre d’Ouffet, Caroline Cassart, se montre positive. « Les chiffres sont bons. On reste très prudent quand on élabore le budget. On essaie d’être attentif à l’argent qu’on dépense. On a un budget qui tient la route, mais on doit être vigilant », nous dit la bourgmestre.

    Concernant le service ordinaire, les recettes s’élèvent à 3.275.679,42€ et les dépenses à 3.240.051,91€. La politique fiscale reste inchangée. En 2020, le CPAS recevra 350 000€. La zone de police du Condroz aura une dotation de 177.243,71€ et la zone de secours Hemeco recevra 116.850,73€.

    Rénovations et constructions
    De nombreux projets (extraordinaires) sont au programme : la commune prévoit ainsi une somme de 848.952,09€ (fonds propres et subsides).

    « C’est une commune qui bouge.

    On est ambitieux, mais on reste attentif à nos finances », indique la bourgmestre.

     

    Le monument sur la Grand-Place se fera une petite beauté cette année.

    21.000€ (12 500€ de subsides) vont être utilisés pour la restauration du soldat au-dessus de l’édifice.

    « C’est un monument important et un patrimoine à sauvegarder.

    On a fait venir des experts.

    La Grand-Place est un lieu stratégique pour la commune », affirme Caroline Cassart.

    monumouff.JPG

    Le « logement de transit » au Perron fera aussi l’objet d’un aménagement. La commune a l’obligation légale d’en avoir deux.

    Un montant de 100.000€ sera donc utilisé, dont 75.000€ de subsides.

    L’école communale de Warzée aura peut-être un nouveau réfectoire.

    Le budget prévoit en effet 10.000€ pour les frais d’architecte.

    Plusieurs rues seront également rénovées : la rue Tige Pirette, la rue Halbadet et la Ruelle des Fossés. Notons aussi la création de la piste cyclable entre Ellemelle et Warzée et les « logements tremplins » à Ellemelle (voir La Meuse Huy-Waremme du 10 décembre 2019).

    Par R.MA.

     

    Source

  • Visite du Père-Noël au Stock Américain à Anthisnes‎ le 15 décembre 2019

    Lien permanent

    15 anthi.jpg

     

     

    Stock Américain - Anthisnes

    Visite du Père-Noël au Stock

     

    Rue du centre, 7
    4160 Anthisnes
    04 383 62 63
  • Village de Noël de Liège 2019

    Lien permanent

     

    En 32 ans d'existence, le Village de Noël de Liège est devenu, par sa taille (200 chalets), sa durée et son esprit, le plus important marché de Noël de Belgique.

    Chaque année, il draine à Liège un public estimé à près de deux millions de personnes, attirant des visiteurs étrangers de plus en plus nombreux…


    Fidèle à la longue tradition germanique des marchés de Noël, le Village de Noël de Liège recrée au coeur de la ville l'esprit plein de magie et de féérie des fêtes de Noël.

    Mais fidèle à son caractère latin, avec le concours de son Conseil Villageois et de ses nombreux chalets de bouche, le Village de Noël a innové par une ambiance festive et conviviale, spécificité principale qui le démarque de ses confrères germaniques et alsaciens.


    Le Village de Noël est organisé par ENJEU asbl en collaboration avec le TOURNEVENT asbl, sous le parrainage de l'Echevinat du Développement économique de la Ville de Liège

    Le Village de Noël de Liège
    Place Saint-Lambert et Place du marché, 4000 Liège

    Chaque jeudi, le Village de Noël passe en mode « jeudredi ».
    Animation musicale, ambiance festive, quiz et blind tests musicaux : venez faire la fête sur la Place Saint-Lambert ! 
    Profitez de l’happy hour de 19h à 21h et tentez de remporter des lots gourmands des chalets de bouche de la Dalle, le tout dans une ambiance festive et conviviale… 
    RDV les jeudis 05, 12, 19 et 26 décembre au centre de la Dalle St-Lambert, de 19h à minuit.

    Les jeudis du Village de Noël

    Le Village de Noël de Liège

    Village de Noël de Liège 2019

     

    Le Village de Noël de Liège clic ici

  • Concert Un Noël Enchanté le 15 décembre 2019 église de Tavier

    Lien permanent

     La Choranthisnes & la chorale Melting Potes 15 décembre 2019 à 18h Eglise de Tavier 

    15ta.jpg

  • Avant dernière manche du Challenge Henri Bensberg à Hermalle-sous-Huy le 15 décembre 2019

    Lien permanent

     

     

    Avant dernière manche du Challenge Henri Bensberg à Hermalle-sous-Huy (Engis): 15/12/19
  • ‎Marché de Noël !Avouerie d'Anthisnes le 14 & 15 decembre 2019

    Lien permanent

    Le  Marché de Noël regroupe, chaque année, une quarantaine d’exposants locaux dans les murs du château, à l’abri des intempéries. Leur point commun ; chacun d'eux propose un artisanat de qualité produit par ses soins. Vous y découvrirez des idées de cadeaux, de décoration ou des accessoires confortables pour passer l'hiver.
    Petite restauration de saison, vin chaud et bières artisanales seront
    au rendez-vous

     

     
    Avouerie d'Anthisnes
    Avenue de l'Abbaye, 19, 4160 Anthisnes

    Avouerie d'Anthisnes

    Marché de Noël !

  • Conférence Zéro Déchet le 17 décembre 2019 Services Environnement & Energie de Neupré‎

    Lien permanent

    La commune de Neupré vous invite à une conférence sur le thème du Zéro Déchet à la salle du coude à coude - avenue Ry Chèra,1 à Neupré - le 17 décembre 2019 à 19h30.

    Maud Blaffart du bureau SEN5 sprl (www.actions-de-bon-sens.be) présentera le sujet et échangera avec vous astuces et conseils.

     

    - Événement gratuit -

     
    Mardi 17 décembre 2019 de 19:30 à 21:30
    Rue Duchêne 30, 4120 Neupré, Belgique

     

    Services Environnement & Energie de Neupré

    Conférence Zéro Déchet

  • Marché de Noël le13 décembre 2019 à Ouffet

    Lien permanent

     
     
    c’est ce vendredi ....Les créations Esprit Boudoir seront présentes!

  • Marché de Noël à Clavier le 14 et 15 décembre 2019

    Lien permanent

     

     

    Marché de Noël avec de nombreux artisans de la région, bar et restauration de circonstance, ambiance de Noël et soirée guinguette

     

     

    Marché de Noël

  • La Maison des associations séduit le public à Hamoir

    Lien permanent

    Les habitants de Hamoir ont pu visiter les travaux de la « Maison des associations ». La fin des travaux est prévue en avril 2020. Les riverains ont également pu proposer des noms pour l’édifice.
    Ils étaient une trentaine de curieux ce samedi dans le parc communal de Hamoir. Il faut dire que, depuis plus d’un an, le chantier de la « Maison des associations » fait partie du quotidien des Hamoiriens. Beaucoup de riverains étaient impatients et voulaient voir le bâtiment avant son inauguration officielle. « Cela fait deux ans qu’on en parle !C’est magnifique. Ils ont bien conservé le bâtiment. Je vais souvent venir ici », se réjouit un riverain avec un casque de chantier sur la tête.

     

    Les habitants ont également pu proposer des noms pour l’édifice. « Je trouve que c’est important d’associer la population à un dossier aussi important », indique Patrick Lecerf, bourgmestre de Hamoir.
    « L’atelier des idées » propose une dame, car ce bâtiment sera aussi un lieu d’échange d’idées. Une maman avec son bébé (« son premier chantier ») : « Pourquoi pas La Fabrique ». « Le Vieux Fourneau », propose un Hamoirien fidèle au nom d’origine du bâtiment. « Même avec un autre nom, j’appellerai toujours cela Le Vieux Fourneau, ou en wallon Li vî Fornê ». Dans tous les cas, les autorités de la commune auront le dernier mot.
    Rénover et conserver
    Cette grande rénovation s’inscrit dans le cadre du plan de développement rural. L’investissement total représenterait 1.542.596 €, dont 878.801 € de subsides. Le bâtiment a eu un passé riche et avait besoin d’un solide entretien. « C’était l’usine hydraulique du Vieux Fourneau. Ce bâtiment a eu beaucoup de fonctions : il n’était plus en état. On a alors organisé un concours d’architecture pour trouver la formule la plus harmonieuse possible », indique le bourgmestre.


    Les autorités ont voulu conserver l’« âme » du lieu. Ainsi, des éléments de l’ancien bâtiment ont pu être sauvés (façade, ouvertures, charpente…).

    La bibliothèque et l’espace numérique seront dans la partie « contemporaine » du bâtiment, avec de belles baies vitrées. Il y aura également une grande salle polyvalente pour divers événements (des expositions, des cérémonies et également les séances du conseil communal).
    D’importants travaux d’isolation ont également été réalisés. Un système de chauffage par air pulsé et une chaudière à pellets vont être installés. Le chantier devrait se terminer au mois d’avril et devrait être inauguré au mois de juin.

     

    Par R.M

     

    Source