Actu des communes voisines - Page 4

  • Repair café le 22 mars 2020 à Anthisnes

    Lien permanent

    Réparer ensemble, c’est l’idée des Repair Cafés dont l’entrée est ouverte à tous. Outils et matériel sont disponibles à l’endroit où est organisé le Repair Café, pour faire toutes les réparations possibles et imaginables.

    Vêtements, meubles, appareils électriques, bicyclettes, vaisselle, objets utiles, jouets, et autres. D’autre part sont présents dans le Repair Café des experts bénévoles, qui ont une connaissance et une compétence de la réparation dans toutes sortes de domaines.

    Infos:
    Marie d'Hondt 0494 61 10 58
    Jean Pierre Rensonnet 0479 448 189
    Yolande Huppe 0486 65 92 19

     

    Avouerie d'Anthisnes
    Avenue de l'Abbaye, 19, 4160 Anthisnes

    Avouerie d'Anthisnes

    Repair Café

  • L'Administration Communale de Nandrin recrute un(e) employé(e) d’administration, conseiller(ère) en prévention

    Lien permanent

    L'Administration Communale de Nandrin recrute un(e) employé(e) d’administration / conseiller(ère) en prévention
    Description de fonction

    1. Missions
    ¾ temps employé d’administration au sein du service “Secrétariat général”, principalement chargé :
    en collaboration avec le directeur général, de la préparation des dossiers soumis au collège communal ou au conseil communal ;
    en collaboration avec le bourgmestre, de la sécurité (fonctionnaire PLANU, chargé de la planification d’urgence).
    ¼ temps conseiller en prévention responsable du SIPPT.

    2. Compétences particulières
    Savoirs
    Le Code du Bien-être au Travail, la loi sur la sécurité civile (volet - planification d’urgence) le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation, la loi communale) et les diverses procédures y relatives ;
    Maîtrise des outils informatiques (bureautique) et logiciels mis à la disposition du service.
    Savoir-faire
    Capacité d’organisation, d’analyse, de rédaction et de synthèse (prise de rendez-vous, organisation de réunion, PV de réunion, etc.) ;
    Capacité à faire preuve de droiture, de réserve, de respect des réglementations et de loyauté dans l’exercice de sa fonction ;
    Capacité à s'auto-former et à se tenir informé de l'évolution du métier ;
    Capacité à travailler méthodiquement, de manière précise et rigoureuse ;
    Utilisation exhaustive des logiciels de gestion.
    Contrat de travail
    Type de contrat : contrat de travail à durée indéterminée
    Régime de travail : 37 heures/semaine
    Grade : gradué B1
    Rémunération annuelle brute indexée au 1er février 2020 à l’échelle barémique B1, en fonction de l’ancienneté valorisable: minimum 30.769,98 € / maximum 42.692,25 € et chèques-repas d’une valeur de 6€
    Régime de vacances secteur public, avec pécule de vacances (92 %), allocation de fin d’année
    Entrée en fonction souhaitée au 1er juin 2020

    3. Candidature
    Le dossier de candidature qui comprendra obligatoirement :
    une lettre de motivation ;
    un curriculum vitae détaillé ;
    une copie du diplôme requis (baccalauréat) ;
    une copie de l'attestation de réussite de la formation de conseiller en prévention (niveau 3 minimum) ;
    un extrait du casier judiciaire (modèle 1) de moins de trois mois ;
    doit être adressé pour le 23 mars 2020 au plus tard (cachet de la poste faisant foi) au collège communal, place Ovide Musin, 1 à 4550 Nandrin :
    soit par pli recommandé (date de la poste faisant foi) ;
    soit par courrier électronique (documents scannés) à l’adresse « administration@nandrin.be » ;
    soit par remise contre récépissé au Secrétariat général, pendant les heures d’ouverture.
    Les candidatures incomplètes à la date du 23 mars 2020 ne seront pas prises en considération pour la sélection.

    Renseignements


    L’offre d’emploi peut être obtenue par mail sur simple demande auprès du Secrétariat général. Tél. : 085/51.94.78 - email : administration@nandrin.be
    ou téléchargée sur le site communal www.nandrin.be

  • Dimanche 8 mars 2020 de 14 h à 17 h à Fraiture carnaval du Télévie

    Lien permanent

    Musique , animations , grimages , restauration  et bar 

    Enfants 1 €

    Adultes 2 €

    Les enfants sont sous la responsabilité de leurs parents 

     

    Salle du D'ZY à Fraiture 

     

    88191384_529682367683822_5828991754270932992_n.jpg

     

  • À Modave, il y aura bien une session «Je cours pour ma forme» en 2020.

    Lien permanent

    Je cours pour ma forme: dès le 16 mars 2020

    À Modave, il y aura bien une session «Je cours pour ma forme» en 2020. L’échevin Bruno Dal Molin l’a confirmé.

    «Nous avons trouvé un coach pour le groupe des 0-5 km, le seul que nous proposerons cette année», se réjouit-il. Une réunion d’information est prévue le 9 mars à 19h., au Complexe Sportif de Vierset.

    Le premier entraînement est prévu une semaine plus tard, le 16 mars, même heure, même endroit.


    GRATUIT POUR LE PERSONNEL Nouveauté: le collège va proposer à tous les membres de l’administration communale d’accéder gratuitement à la session 2020.

    Ce cadeau sportif d’une valeur de 25€ (montant de l’inscription, assurance comprise) concerne une centaine de personnes. Depuis 2013, la commune de Modave organise une session de «Je cours pour ma forme».

    «Très vite, se souvient l’échevin le succès a été fulgurant. En 7 ans, nous avons eu plus de 1.000 inscrits, avec un record de 120 participants par session.

    D’où la nécessité d’engager trois coachs».

    Mais au fil des années, le nombre d’inscrits a chuté pour arriver à une vingtaine de participants l’an passé.

    «Il fallait par conséquent réduire le nombre de coach mais le souci, c’est qu’aucun ne voulait reprendre le groupe des 0-5 km», indique Bruno Dal Molin.

    Un problème désormais résolu. Un nouveau coach qui entraîne déjà des groupes à Huy a accepté de relever le défi.

     

    Rédaction de l'article M-CL.G.

     

    Source 

  • Ouffet s’inscrit également sur le système BE-Alert

    Lien permanent

    En s’inscrivant sur la plateforme d’alerte, la commune veut communiquer de façon plus ciblée avec ses citoyens en cas de problème sur le territoire communal.

    Le service coûte 1331 €.

    Les Ouffetois doivent s’inscrire via le site de BE-alert.


    Lundi, la bourgmestre d’Ouffet Caroline Cassart annonçait la participation de sa commune au système de diffusion de messages d’alerte BE-Alert, qui permet aux autorités d’informer les citoyens en temps réel s’il y a un problème sur le territoire communal.

    « On s’est inscrit en 2018, mais on ne s’en servait pas de façon optimale, précise Caroline Cassart. Il y a une volonté de la commune d’informer le citoyen dans le prochain bulletin mensuel qu’il peut s’inscrire et bénéficier de ce système. Ça représente un budget annuel de 1331€. »


    Cibler une rue ou un quartier


    Jusqu’à présent, l’alerte et l’information à la population pouvaient se faire via les réseaux sociaux, le bulletin communal, le site web ou l’application mobile de la commune. Mais ces moyens ne permettaient pas de communiquer de façon ciblée.

    « Avec Be-Alert, l’avantage est qu’on peut faire des communications qui ne sont reçues que par les habitants d’une rue ou d’un quartier, explique la bourgmestre.

    C’est utile lorsqu’il y a une panne de courant ou un problème avec l’eau.

    C’est un agent communal qui rédige les alertes et le citoyen inscrit à BE-Alert les reçoit sur son téléphone. »


    Aujourd’hui, plus de 675 000 adresses sont déjà enregistrées et 475 communes sont participantes.

    Inscription : https://www.be-alert.be/fr

     

    Rédaction de l'article par P.TAR

    Source 

  • Un Hutois a ouvert un magasin d’«airsoft rue Godelet à Huy

    Lien permanent

    G eoffrey a lancé son magasin d’« airsoft » à Huy. Le Hutois se montre rassurant par rapport à cette activité qui peut susciter quelques craintes.


    Geoffrey, un Hutois Geoffrey est infirmier de formation. Mais depuis plusieurs années, il est passionné par l’« airsoft » (jeux collectifs avec ce qu’on pourrait appeler des « pistolets à billes »).


    Depuis environ deux semaines, il a ouvert à Huy un magasin spécialisé consacré à cette pratique récréative. Son espace commercial se situe dans le magasin ATE Informatique (Rue Godelet 33, à Huy). « À l’origine, c’était un magasin d’informatique. Maintenant, c’est un espace partagé avec plusieurs commerçants. C’est bien car cela permet de commencer une activité à moindres frais », explique Geoffrey. Selon ce Hutois, il y a d’ailleurs une véritable demande dans le milieu de l’airsoft : « Personne ne propose ça dans la région. Il faut aller à Zaventem ou à Grez-Doiceau ».


    Sécurité


    Dans son espace commercial, Geoffrey vend des lanceurs de paintball ainsi que des « répliques d’airsoft » qui projettent de petites billes. Il propose également un vaste choix d’équipements pour ces jeux : tenues de camouflage, protections, lunettes, accessoires pour la « survie »…

     


    Concernant les craintes que cette pratique peut susciter, Geoffrey est très clair : l’airsoft reste un jeu, avec notamment des règles très strictes. « Ce n’est pas pour les enfants. Il y a des règles très précises. Il faut obligatoirement jouer avec des protections. Et on ne pratique cette activité que dans des terrains privés, avec des filets de protection autour », explique le vendeur.


    Le Hutois a d’ailleurs un code de conduite très sévère : « On ne peut pas vendre en dessous de 18 ans. On ne peut pas non plus dépasser une certaine puissance.

    Le transport est aussi très réglementé : on doit utiliser des valises spéciales et la réplique doit obligatoirement être démontée. Ce sont des jouets, mais des jouets pour adultes. De plus, il y a un certain budget à avoir. Il faut compter au minimum 200 euros pour une réplique. Et de toute façon, je fais attention aux personnes à qui je vends ».


    Rédaction de l'article par Ro.Ma.


    Facebook : Airsoft Tactics

     

    Source 

  • A la recherche d’un job étudiant pour l’été ?

    Lien permanent

    Depuis 1994, l’opération « Eté solidaire, je suis partenaire » promeut la solidarité auprès des jeunes à l’égard des citoyens.
    Chaque année, en juillet et août, des jeunes de 15 à 21 ans, réalisent une multitude de tâches visant à aider des personnes âgées, à mobilité réduite, isolées, réfugiées, défavorisées…

    La Wallonie subventionne l’engagement de ces jeunes, sous contrat d’étudiant, durant 10 jours ouvrables, à raison de 7 heures par jour maximum.
    Les communes peuvent bénéficier de cette intervention financière à condition de répondre aux critères de l’appel à projet lancé annuellement.
    Pour beaucoup des jeunes engagés, c’est une première et précieuse expérience de travail qui les initie à la solidarité.
    Depuis 2003, plus de 2.000 jeunes sont engagés chaque année.
    Pour que les jobs d’étudiants se déroulent dans de bonnes conditions de travail, veuillez consulter le site du SPF Emploi

     

    Source 

  • Dès demain mercredi 4 mars, le marché Croc’Local se tiendra tous les 1er et 3ème mercredis du mois, jusque fin novembre.

    Lien permanent

    Une 2e édition du marché Croc’Local avec des nouveautés

    Le marché des producteurs locaux « Croc’Local » a été lancé l’année passée, à Comblain-la-Tour. Vu le succès rencontré, l’aventure continue. Dès le mercredi 4 mars, le marché se tiendra tous les 1er et 3ème mercredis du mois, jusque fin novembre.


    Il y a bientôt un an, le premier marché des artisans locaux voyait le jour à Hamoir, à l’initiative d’un couple de Ferrusiens. Anne-Françoise Brose et Philippe Dethier ont créé le « Croc’Local », un marché couvert qui se tient dans la Cour des Marchandises, une salle dont ils sont propriétaires depuis mai 2018, située en face de la gare de Comblain-la-Tour.

    Une quinzaine de producteurs et artisans ont répondu à l’appel d’Anne-Françoise Brose en 2019, faisant du premier marché une réussite. « Le premier Croc’Local a eu lieu un 1er mai et c’était la folie, explique-t-elle. Il y a eu énormément de monde. Cette année, on commence plus tôt à la demande des marchands. En général, ils font de très bonnes ventes à notre marché. » Un des éléments qui explique le succès du marché est son horaire. Il se tient tous les premiers et troisièmes mercredis du mois, de 16h à 20h. « Ça permet de faire venir un autre public, qui travaille le matin. »

    Des nouveaux artisans

    La majeure partie des producteurs présents en 2019 seront de nouveau de la partie. Ils proposeront notamment fruits et légumes, pain, huile d’olive, volaille, fromages, confiseries et produits d’entretien naturels. Parmi les nouveaux, il y aura le boucher Sylvain Servais, la chocolatière Rita Cosi, les Jardins du Mont (petits fruits) et le glacier P’tit Schrapou. L’édition hivernale « Croc’Noël » sera à nouveau organisée à la mi-décembre, avec deux chapiteaux installés devant la salle et un plus grand nombre de stands.
    Le bar servira des boissons locales et le traiteur Toque-Toc préparera des plats à bases des produits de saison des différents producteurs présents.
    En pratique :
    Rue du Vicinal 1, 4180 Hamoir
    1er et 3e mercredi du mois, de début mars à fin novembre.
    Entrée gratuite.
    Infos : Anne-Françoise Brose (0474/85.02.62)

    Rédaction de l'article Par P.Tar. |

    Source 

  • Les Monologues du Vagin le samedi 14 mars 2020 à Neupré

    Lien permanent

    Le samedi 14 mars, venez assister à la pièce de théâtre "Les Monologues du Vagin" Informations au 04/372.99.50

     

     

     

     

     

  • Grand circuit d'activités Féministes du 3 au 15 mars 2020 à Huy

    Lien permanent

    À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes de ce 8 mars, les différentes associations féministes hutoises, la Ville de Huy
    ainsi que le Centre culturel de l’arrondissement de Huy vous proposent un circuit d’activités varié accessible à tous, à découvrir du 3 au 15 mars.
    Ne manquez pas la journée phare du 8 mars !

    Programme complet :

    > Activités Ville de Huy & Associations féministes

    Inauguration >
    06 mars > 18h30, place Verte.

    Gratuit. Prises de parole et verre de l’amitié en présence des associations et des autorités communales.
    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be


    Grande marche « Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête »
    08 mars, 14 h 30, départ de la gare.

    Gratuit. Départ place Z. Gramme. C’est sous une bannière commune qu’est organisée la marche du 8 mars. Les organisations féministes vous donnent rendez-vous
    pour le départ à 14h30 devant la gare. Le thème de la manifestation est : « Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête ». C’est sous ce
    thème que, depuis 2016, partout dans le monde, des femmes se rassemblent, manifestent et font grève. Cette marche est mixte ! Le but est
    de marcher ensemble pour les droits des femmes et contre le sexisme !

    Circuit :
    de 14h30 à 15h30 : gare des trains > Avenue Albert premier > Rue St Pierre > Rue Neuve > Avenue de Batta > Rue D’Amérique > Quai du Halage > Pont Roi Baudouin > Quai Dautrebande > Avenue Delchambre
    de 15h30 à 16h15 : halte Parc Henrion avec sit-in ; prise de paroles ; témoignages ; animation sur la charge mentale, sur les féminicides ; info grève des femmes ; chants féministes (chacun(e) peut participer à la lecture d’un texte, d'un témoignage ou d’une action créative)
    16h15 à 17h : Avenue CH . et L.. Godin > Rue des Augustins > Rue l’Apleit > Quai Dautrebande > Av. des Ardennes > Grand Place > Place verte.

    L’arrivée est prévue place Verte vers 17h.

    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be

     

    Auberge espagnole
    08 mars, 18 h 30, place Verte.

    Gratuit. Les différentes associations seront présentes place Verte et tiendront des stands informatifs dès 17h. Pour clôturer la journée, dès 18h30, y sera
    organisée une auberge espagnole. Vous y êtes tous les bienvenus avec votre plat à partager...
    Vente de boissons à prix démocratiques.

    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be didier.gengoux@huy.be


    * Projection du film « Papicha » ,
    03 mars à 20 h, Kihuy,
    Soroptimist Club de Huy en partenariat avec le ciné-club du CCAH.

    6 euros. Film dans lequel deux jeunes Algériennes sentent que l’étau se resserre sur leur liberté. Après la projection, le Soroptimist Club
    propose un échange en collaboration avec le Centre culturel arabe du pays de Liège.

    Infos : Centre culturel, 085/21 12 06 - acte2.be

     

    Zone d’expression libre spéciale féministe
    04 mars à 18h30, locaux de Vie Féminine.

    Gratuit. Rue Montmorency, 1. Venez chanter, slamer, clamer, rapper, lire un texte, une poésie, un article pour se renforcer, prendre la parole en public, s’exprimer et écouter !

    Infos : 085/21 46 52 - antenne-huy@viefeminine.be

     

    Expo photo « Les unes et les autres »,
    04 > 10 mars, dans les commerces hutois,
    Égalité & solidarité au féminin.

    Gratuit. Cette expo propose des portraits de femmes de Huy et des environs dans leur quotidien.

    Infos : Francine Rorive, 0474 /34.36.77 et Véronique Bawin, 0471/25 94 07.

     

    Conférence de Pierre Outteryck
    05 mars à 19 h 30, Musée communal,
    salle Le Nouvel Essor.

    Gratuit. Pierre Outteryck parle du mouvement ouvrier. Découvrez le parcours de Martha Desrumaux, syndicaliste, résistante, militante
    féministe du mouvement ouvrier.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

     

    Pages de B.D. géantes
    06 mars, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Les jeunes de l’atelier Labo Dessin de La Mézon proposent de grandes pages de bande dessinée sur l’importance des femmes au quotidien.

    Infos : 085/21 16 30.

     

    Danse hip-hop
    06 mars 18h30 et 08 mars 18h30, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Prestations de danse de l’atelier danse hip-hop de La Mézon.

    Infos : 085/21 16 30.

     

    Expo de Roine Jansson
    06 au 22 mars, de 14h à 17h, Musée communal, salle Le Nouvel Essor.
    Vernissage le 05 mars à 18h.

    Gratuit. Les oeuvres de l’artiste suédois montrent la vie d’un laminoir et la souffrance des hommes et des femmes.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

     

    Expo collective Priser-Repriser
    07 au 29 mars, Espace Place Verte.
    Vernissage le 06 mars à 18h30,

    Gratuit. Accessible samedis et dimanches de 14h à 18h et sur R.-V. Priser-repriser, ces mots tissent la trame des créations exposées.

    Infos : 085/21 78 21 - culture@huy.be

     

    Expo « Qu’est-ce que le bonheur pour toi ? »
    07 au 13 mars, heures de bureaux, hôtel de ville,
    1er étage, Dora dorës.

    Gratuit. Les 7 et 8 mars de 12h à 18h. Du 9 au 13 mars, de 8h à 12h30 et de 14h à 16h. Photos de femmes d'horizons différents partageant des moments de bonheur.

    Infos : paoguillen@gmail.com

     

    Petit-déjeuner
    07 mars, dès 9 h, école Saint-Louis,
    Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye,

    12 euros. Rue des Soeurs-Grises. Venez faire la fête aux femmes mises à l'honneur à l'occasion du traditionnel petit-déjeuner aux goûts variés.
    Tombola (tous gagnants). Réservation avant le 4 mars.

    Infos : Fabienne Dubois, 0479/65 93 99.

     

    Heure du conte
    07 mars à 11 h, Bibliothèque publique, section jeunesse,

    Gratuit. Lecture d'albums sur le thème des femmes, filles, héroïnes. Dès 5 ans.

    Infos : 085/23 07 41 - bibliotheque@huy.be

     

    Expo « La Femme en avant »
    07 et 08 mars de 12h à 18h, hôtel de ville, rez-de-chaussée,
    Conseil des Femmes francophones de Belgique,

    3 euros (avec billet de tombola).
    Peintures et céramiques de Nathalie Delcommune sur la maternité, la tendresse, la douceur, l’amour, le rêve, la révolte et la colère.

    Infos : Bernadette Mathieu : 0495/99 48 06.


    Forum social des droits des femmes
    8 mars à 11 h, La Mézon, quai Dautrebande,
    Femmes Solidaires de la Région de Huy.

    Gratuit. Groupes de parole, brunch gratuit et atelier préparatoire à la marche des femmes.

    Infos : 0497/41 53 05 - cjcbawin@gmail.com


    Rencontre intergénérationnelle
    11 mars de 14 à 16h, Bibliothèque publique, section jeunesse.

    Gratuit. Discussions sur les différences de vie des femmes et enfants autour de sujets du quotidien. Animation suivie d’un goûter.

    Infos : 085/23 07 41 - bibliotheque@huy.be

     

    > Activités Acte 8 - Centre culturel de Huy

    Acte 8 est une publication du Centre culturel de Huy qui ouvre le débat sur la question du genre. Les sujets sont nombreux et liés.

    Cette année, nous y convoquons l’Histoire au regard de l’histoire : la Préhistoire sera fouillée à la recherche de traces de mammouths…, mais aussi de tout ce qui construit encore les récits genrés, voire sexistes d’aujourd’hui. Nous dresserons également le portrait d’une accusée sorcière condruzienne du 17e siècle qui prend place, en nos pages, aux côtés d’une femme de parole, une conteuse désacralisant à grands coups d’onirisme les imaginaires colonisés.
    Et ces sorcières, sont-elles mères ? Ou bien laides ? Des travaux photographiques et poétiques ouvriront ces différentes portes d’entrée sur les corps des femmes et la représentation que l’on s’en fait.
    Et enfin, nous parlerons plus particulièrement des hommes : en leur écrivant un courrier philosophique ou en les interrogeant, eux, les dirigeants de structures culturelles, sur ce qui clive encore…

    Autour de cette publication, s’animent toute une série d’activités telles qu’expo, spectacles, rencontre, causerie, atelier d’écriture ou films.

    * Projection du film « Papicha »
    03 mars à 20h, Kihuy,

    Soroptimist Club de Huy en partenariat avec le ciné-club du CCAH.


    Spectacle « Baba Yaga, territoire sacré »
    06 mars à 20h, Espace Saint-Mengold,
    Compagnie Renard Noire.

    12 euros. Spectacle suivi d’un entretien avec la conteuse sur la figure de la sorcière aujourd’hui.


    Acte 8: l'Expo
    07, 08, 14 & 15 mars de 14 à 18h, Espace Saint-Mengold.

    Gratuit. Photos, textes, bio illustrée d’une sorcière en lien avec les réflexions d’une conteuse, regard d’un préhistorien sur un spectacle pour enfants.

     

    Théâtre « La classe des mammouths »
    08 mars à 15h, Centre culturel,
    Théâtre des 4 mains.

    6,50 euros. Pièce sur la vie dans une cour de récré et posant la question du genre. Dès 7 ans.


    Film « Portrait de la jeune fille en feu »
    10 et 12 mars à 20h et 15 mars à 18h, Kihuy.

    6 euros. Une peintre débarque sur une île et doit réaliser le portrait d’Héloïse, promise à un comte qui ne l’épousera qu’après avoir vu son visage.
    Héloïse résiste à ce destin en refusant de poser.

     

    Atelier d’écriture « De chair et de plume »
    11 mars de 18h30 à 21h30, Espace Saint-Mengold.

    6 euros. Soirée d’écriture où le rapport au corps est le fil conducteur. Animation : Sophie Magerat. Réservation avant le 8 mars.

     

    La Causerie
    12 mars à 19h, Espace Saint-Mengold,

    Gratuit. Présentation d’Acte 8 et moment d’échanges de points de vue.


    Infos > Centre culturel : 085/21 12 06 - acte2.be

     

     

    Ville de Huy (Officiel)

    Journée internationale des droits des femmes

  • OUVERTURE DE LA SAISON TOURISTIQUE SAMEDI 4 & DIMANCHE 5 AVRIL 2020, Wallonie Destination nature est la thématique touristique de cette année 2020.

    Lien permanent

    Wallonie « Destination nature » est la thématique touristique de cette année 2020.

    Le SI « Entre Eaux & Châteaux » vous a concocté une série d’activités et d’événements en lien avec le sujet, à commencer par un week-end dédié au thème et décliné en 4 activités :


    « Phytésia, un univers d’émotions »


    Spécialisée dans la culture in vitro et la vente d’orchidées vivaces, cette entreprise très réputée située à Scry vous ouvre ses portes.


     Visite entre 14h et 17h le samedi 4 avril – Campagne de Bêche, 1 – 4557 (Scry)
    « Parc éolien public et…citoyen ! » (Modave)


    Venez en apprendre plus sur les éoliennes qui figurent depuis peu dans le paysage condrusien. Explications et entrée dans le pied de l’une d’entre elles.


     Visite à 14h le dimanche 5 avril – Chemin des Trinitaires, 1 – 4500 Huy (au pied de l’éolienne « éole Modave)
    « Ça turbine sur le Hoyoux » (Marchin)


    Découvrez la station hydroélectrique aménagée le long du Hoyoux par le marchinois Serge Devetter. Animations par le « Comité Local Hoyoux ».


     Visite entre 14h et 16h le samedi 4 et le dimanche 5 avril – Rue Régissa, 3 – 4570 Marchin
    « Plantes & légendes » (Clavier)


    Accompagné par un herboriste, partez à la rencontre des secrets, mystères et légendes des plantes locales. Balade commentée d’environ 3,5 km.


     Départ à 10h le dimanche 5 avril – Adresse à confirmer au moment de l’inscription.

     

    Infos & inscriptions :

    Syndicat d’Initiative « Entre Eaux et Châteaux »

    - 085/41.29.69 - info.sivh@gmail.com

     

    Flyer A5 OST.jpg

     

  • Petit déjeuner le 7 mars 2020 Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye

    Lien permanent

    Le COLLECTIF FEMMES Condroz-Huy-Hesbaye vous invite à son traditionnel « Petit Déjeuner » à l’occasion de la Journée Internationale Des Droits des Femmes au Réfectoire de L’Ecole Saint Louis, rue des Sœurs Grises Huy , le samedi 7 mars dès 9 heures.
    Réservation avant le 4 mars au 0479/65.93.99.

    8 marsfemm.jpg

  • Résultat d’un partenariat entre le Centre Culturel de Marchin et l’ASBL Devenirs, la rénovation du Cercle Saint Hubert prendra la forme d’un chantier participatif

    Lien permanent

    Résultat d’un partenariat entre le Centre Culturel de Marchin et l’ASBL Devenirs, la rénovation du Cercle Saint Hubert prendra la forme d’un chantier participatif. Les techniques de l’éco-construction seront enseignées aux participants. Le chantier est ouvert à tous.
    Le Cercle Saint Hubert, à Belle-Maison (Marchin), s’apprête à subir un rafraichissement bienvenu. Plusieurs aménagements vont être apportés afin de permettre à la salle de devenir un lieu dédié aux événements culturels et festifs du village. La particularité de cette rénovation ? Elle se fera sous la forme d’un chantier participatif avec la mise en œuvre d’éco-matériaux, entre le 14 et le 31 mars. Il s’agit d’une collaboration entre l’ASBL marchinoise « Devenirs » (intégration socioprofessionnelle et développement social), le Centre Culturel de Marchin et le Cercle Saint Hubert.

    « La dynamique a été impulsée par le centre culturel, qui a pris contact avec les propriétaires du Cercle Saint Hubert, explique Dieudonné Lequarré, chargé des projets éco-rénovation chez Devenirs. Ils ont ouvert les portes d’une collaboration avec Devenirs pour mettre en place une rénovation participative. »

    Tout le monde y est gagnant
    Depuis 2017, l’ASBL organise des ateliers en collaboration avec le GAL Pays des Condruses, dans le but de favoriser la rénovation durable et de développer l’autonomie des habitants. « Dans ce cas-ci, les travaux sont financés par le centre culturel, en échange d’une utilisation de la salle pour ses activités, précise Dieudonné Lequarré. Ils souhaitent y organiser ponctuellement des concerts, débats, projections de films et conférences. L’ASBL Devenirs s’occupe de réaliser les travaux et de former les volontaires, tandis que le Cercle Saint Hubert voit sa salle embellie. C’est un partenariat où les trois acteurs sont gagnants. »


    Une salle chargée en histoire et très fréquentée.

    Encourager une rénovation durable
    Tout le monde est le bienvenu pour prendre part au chantier ; personnel communal, demandeurs d’emploi et habitants de la commune. « Suite à notre communication au grand public, les volontaires nous contactent pour spécifier leur envie de participer. Nous inscrivons les intéressés pour les prévenir et se mettre d’accord sur des dates qui conviennent à tous. Après une introduction théorique courte en rapport avec la thématique (isolation écologique, enduits terre, ossature bois,...) le chantier peut débuter. »


    L’idée d’un chantier participatif dépasse le simple volontariat. Il s’agit d’apprendre, d’échanger et de faire évoluer les mentalités vers une vision plus durable de la rénovation. « Nous prendrons du temps pour découvrir les bases de l'éco-construction et les spécificités de la récupération, avec l’utilisation de peintures écologiques et de matériaux naturels. » Chaque participant recevra 2 places pour Tahiti 80 en concert le 4 avril.


    A noter : Du 14 au 31 mars inclus.


    Infos et inscriptions : Dieudonné Lequarré, 0484/26.03.03, d.lequarre@devenirs.be

    Rédaction de l'article Par P.Tar.

     

    Source

  • Aujourd'hui 1 er mars 2020 Brocante, atelier de compostage, initiation à la greffe d’arbres sont au programme

    Lien permanent

    Aujourd'hui  1er mars, de 10h à 17h, au parc des Récollets, la ville de Huy organise la première édition de « Huy au printemps ».

    Un rendez-vous convivial et didactique avec pour thème central l’environnement et en particulier le jardinage.

    Des activités seront proposées, pour les grands comme pour les petits. Et c’est gratuit !


    Le printemps, marque traditionnellement le renouveau dans la nature, le changement de température, la fonte des neiges, le bourgeonnement et la floraison des plantes, le retour de certains animaux migrateurs. À l’occasion, la Ville de Huy poursuit son engagement environnemental en organisant un événement.

    Celui-ci, est réalisé dans le même esprit que Passion nature qui se déroule chaque année au mois d’octobre. Au programme : jardinage, ateliers divers, brocante du jardin, distribution de fruitiers, êtes-vous intéressé ?


    Dans le cadre de cette journée organisée dans le parc des Récollets, 6 ateliers sont proposés :


    1. Initiation à la greffe d’arbres fruitiers, une partie théorique suivie d’une greffe en fente sur pommier basse tige à reprendre chez soi. À 11h, 13h15 et 15h15. Prévoir 1h30, les inscriptions sont obligatoires à l’avance.

     

    2. Composter chez moi, pourquoi et comment ? Des conseils et méthodes pour réaliser un bon compost ainsi que des descriptions de différents outils vous seront donnés tout au long de la journée par le service Environnent.
    3. Huy, fille de Meuse se découvre au fil de l’eau, la province de Liège et le CEFA (École polytechnique de Huy) met son bateau à disposition pour vous proposer une balade sur l’eau. À 11h et 15h, pour une croisière d’1h30 à 2h, les inscriptions sont obligatoires à l’avance.


    4. Ces petites bêtes qui me rendent service, apprenez à connaître ces animaux en leur créant un abri, tout au long de la journée.


    5. Illustrations de différentes alternatives aux pesticides, apprenez à réaliser diverses solutions naturelles répulsives, tout au long de la journée.


    6. Élaboration de produits d’entretien naturels, réalisez vous-mêmes vos produits et découvrez les intérêts de la démarche. À 11h et 13h. Prévoir 1 h.


    « Il ne faut pas hésiter à venir découvrir ces ateliers, que vous soyez professionnels ou non ce n’est pas un problème le but est d’initier tous ceux qui n’ont pas la main verte », nous confie Adrien Housiaux, Échevin de l’Environnement et de la Citoyenneté.


    La journée se déroule un dimanche car le but est aussi de rassembler la famille autour de ces diverses activités.
    « Les boucs de la ville seront présents pour les enfants, il y aura une pêche au canard, un spectacle déambulant sur le thème environnemental, des kits et cadeaux seront distribués toute la journée, un marché sera installé avec des produits locaux, plus de 30 stands sont prévus. Il sera implanté au milieu du site. », nous indique Adrien Housiaux.


    De plus, une brocante réservée aux particuliers est organisée où plusieurs citoyens hutois pourront vendre et échanger des matériaux de jardinage. Il n’y a pas de droit de place, encore une fois c’est gratuit ! Mais la réservation préalable est obligatoire.


    Un quiz sur le thème de la nature et du jardin sera proposé. L’idée est de lancer les conversations sur le sujet. « Les participants pourront gagner des arbres fruitiers, il y aura 4 types d’arbres en fonction du stock disponible », nous indique Maxime Declercq, éco-conseiller.


    Il y aura sur place divers producteurs et associations qui ont permis de mettre à bien ce projet tels qu’Au Capriflore (fromage de chèvre), Le Temps d’un délice (pains), ApiFlora (pépinière de plantes sauvages indigènes), bières Saint-Mengold, Korus (Mur de Huy), Sweet Cuberdon, Natagora Condroz-Mosan et bien d’autres encore…

     


    Huy au printemps, parc des Récollets (Huy), le 1er mars, de 10h à 17h. Les inscriptions et réservations se font au 085/21.78.21 ou via les mails suivants environment@huy.befoires.marches@huy.be.

     

     

    Par Elsa Valdes

    Source

  • En raison de la météo Annulation du Grand feu à Amay

    Lien permanent

    Sur conseil des pompiers, au vu des conditions climatiques défavorables, nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation du Grand feu qui était prévu ce soir sur le site de la Tour Romane.
    Merci pour votre compréhension.

    A 22h : Bal de clôture Blandina’s. toujours d'actualité 

     
     

     

     

  • Grand feu et feu d'artifice aujourd'hui 29 février 2020 à Amay

    Lien permanent

    Ce samedi 29 février : Grand Feu (départ à 19h place A. Grégoire et arrivée à 20h Tour Romane).

    A 22h : Bal de clôture Blandina’s.


    On clôture donc les festivités le samedi 29 février sur le site de la Tour romane par le procès de la macrâle, ponctué d’un feu d’artifice.

    Ainsi la tradition populaire est respectée.

    Les Amaytois peuvent accueillir dignement le printemps tout proche... dans l’attente du carnaval suivant.


    Pour la petite histoire...


    Sans pouvoir dater les premiers Grands Feux à Amay, on sait qu’ils se tenaient rue Ponthière (près du lac de la Gravière), à une occasion sur la Grand Place, pour finalement être instaurés sur le terrain aux pieds de la Tour Romane en 1979, date à laquelle il prend son ampleur actuelle

    Commune d'Amay

     

     

  • Les grands projets du PCDR subsidiés à1.080.000€ à Modave

    Lien permanent

    C’est une bonne nouvelle qui a été annoncée aux Modaviens  lundi passé .

    Les trois grands projets de la 1ère phase du Plan Communal de Développement Rural recevront bien le financement espéré par la Région wallonne.

    Ces subsides concernent l’installation des panneaux d’entrée de village (coût estimé : 120.000€), le réaménagement du cœur de Modave village (coût estimé : 723.000€) et la construction d’une maison rurale (coût estimé : 1.000.000€).

    « Nous avons reçu un courrier de la Région pour ces trois projets, se réjouit le bourgmestre Eric Thomas.

    On a désormais la certitude que l’argent est bloqué, ce qui nous rassure. On ne sait pas pour autant quand débuteront les travaux.

    Tout dépend de l’évolution des dossiers, qu’on espère finaliser dans les mois à venir afin qu’ils soient analysés puis validés par la Région. »

    Pour les entrées de villages, un subside de 72.000€ sera accordé. Pour le projet « Cœur de Modave », 412.000€ seront accordés.

    Enfin, la contribution de la Région s’élèvera à 600.000 € pour la maison rurale.

    « Il y a 15 jours, on a refait le point sur les dossiers avec la Fondation Rurale de Wallonie. Le dossier le plus rapidement terminé sera les entrées de village, qu’on espère envoyer dans les semaines à venir. »

    Ces panneaux seront installés le long de la route et afficheront un dessin personnalisé ainsi que le nom du village.

    Les habitants ont d’ailleurs été invités à voter pour le style qu’ils préféraient. En deuxième dans l’ordre chronologique, ce sera le projet de redessiner le cœur de Modave village avec des ralentisseurs, des bacs, des plantations, des escaliers et des modifications de rues.

    « Ce sont des travaux énormes. On a voulu que la population soit partie prenante. Plusieurs réunions d’information et de travail ont eu lieu.

    Les habitants ont redessiné eux-mêmes le cœur du village.

    C’était très participatif. » Il reste encore à réaliser les essais sol puis ils pourront envoyer la demande de permis d’urbanisme et finaliser le dossier. « On espère que ça soit fait pour fin 2020 mais ça va être juste. »

    Enfin, le dossier le plus complexe concerne la nouvelle maison rurale, qui sera aménagée sur base de l’actuelle école communale.

    « Dès que la nouvelle école de Vierset sera opérationnelle, on pourra commencer.

    Ça sera une salle modulable pour les événements culturels, les réunions de comités et la location privée. Elle viendra compléter la salle Bois-Rosine et la salle « Echos du Hoyoux ». Vierset n’a pas encore de salle. »

     

    Le PCDR prévoit également de rénover les deux anciennes salles, mais chaque chose en son temps.

    Rédaction de l'article par PIERRE TARGNION

    Source 

  • L’église St-Maximin d’Anthisnes pourrait devenir une salle polyvalente avec des activités touristiques et culturelles

    Lien permanent

    Le directeur de l’intercommunale ECETIA est venu présenter le rôle de son institution lors du conseil communal d’Anthisnes de mercredi. La commune fait appel à leur service afin de trouver une solution pour réaffecter l’église Saint-Maximin.
    Mercredi soir, le directeur général de l’intercommunale ECETIA, Bernard Dumonceau, est venu faire une présentation d’une demi-heure avant le début du conseil communal d’Anthisnes. Pour rappel, la commune a décidé lors du dernier conseil de payer l’affiliation annuelle de 75€ à ECETIA, intercommunale spécialisée dans l’accompagnement des communes pour la réfection d’infrastructures collectives. Avec l’aide d’ECETIA, la commune entend restaurer l’église Saint-Maximin (entre Omalius et Saint-Laurent), un projet qui aurait été trop lourd à gérer financièrement et administrativement par la commune, dont le directeur général Christian Fagnant est décédé en novembre.
    Les études de faisabilité vont être lancées
    Afin de répondre aux différents questionnements des conseillers de l’opposition comme ceux de la majorité, Bernard Dumonceau a présenté les avantages que représente ce partenariat pour la commune. « Si l’on a besoin d’un juriste, par exemple, on peut s’adresser à eux, explique Francis Hourant (PS-IC), président du conseil communal. Ça nous évite de devoir faire un marché. Il faut maintenant les mandater pour lancer les études de faisabilité dans les semaines à venir. »
    Une future salle polyvalente ?
    D’un commun accord avec l’AWap (Agence Wallonne du Patrimoine), la commune a fermé la porte à la possibilité de transformer l’église en deux logements. « Budgétairement, ça couterait une fortune, justifie Francis Hourant. On sait pourquoi on a fait appel à ECETIA. Une idée serait d’en faire une salle polyvalente avec des activités touristiques et culturelles. La tour deviendrait un point de vue. On pourrait par exemple y faire des mariages dans un cadre exceptionnel. Ça serait plus tenable financièrement. »

    En outre, le conseil a adopté une motion pour le maintien de la maternité du CHR de Huy. Le rapport des synergies entre commune et CPAS a été présenté, et le projet de réaffecter les anciens locaux du CPAS en logement social a été lancé.

     

    Rédaction Par P.Tar. |

     

    Source 

  • Grande soirée Flammekueche le 14 mars 2020 à Tavier, réservations avant le 9 mars 2020

    Lien permanent

    Voila enfin les infos pour notre grande soirée flammekueche du mois de Mars.
    On mangera une vraie "flamm" comme en Alsace et on fera la fête sur de la bonne musique...
     

  • Envie de savoir des infos sur les Deux Ours ?

    Lien permanent

    Envie de savoir des infos Deux Ours ?!
    Ce qu’il y a comme événement ce soir ?!
    Si la bière est bien fraîche ou la soupe bien chaude ?!
    un numéro : 00 32 85 30 14 58

     

     

  • La 5 éme Marche Adeps le 1 mars 2020 par l'ASBL Comité des fêtes de Hody et l'Association de parents de l'école St Maximin

    Lien permanent

    La 5 éme Marche Adeps
    5 - 10 - 15 - 20 Km
    Organisée par l'ASBL Comité des fêtes de Hody et l'Association de parents de l'école St Maximin.
    Petite restauration, Bières spéciales.
    Invitation à venir découvrir notre belle région en prenant un bon bol d'air frais et campagnard.
    A bientôt.
    Où :Salle li Hody's, Chemin du Sart 20 4162 Anthisnes
    Téléphone :0497440337 - Pas de réservation
    Dimanche: Le 1er mars de 7:00 à 18:00
     

  • Enterrement de Mitchi Peket aujourd'hui Amay

    Lien permanent

    Tradition du carnaval amaytois, l’enterrement de Mitchi Peket aura lieu ce vendredi 28 février.

    Vu l’affluence de l’année passée, le départ du cortège sera donné du gymnase d’Amay au lieu du café Le Relax.

    Les inscriptions débuteront à 18h30.


    Vu l’affluence de l’année passée, le départ du cortège funèbre sera donné à 19h30 au gymnase d’Amay au lieu du café Le Relax. « Pour une question de sécurité.

    Avant, nous étions une trentaine de participants mais depuis trois ans, le nombre d’inscrits augmente à tel point que nous étions 123 l’an dernier!

    Tous réunis dans un café, cela fait trop de monde. A la réunion de sécurité, la police et l’administration communale nous ont demandé de changer le point de départ », explique Jessica Jamart, secrétaire du comité Mitchi Peket.

    Dès lors, les carnavaliers feront une boucle puisque l’arrivée se fera également au gymnase où une soirée privée, réservée au participants du cortège, sera organisée dans la foulée.


    La tradition en quelques mots


    Le groupe Mitchi Peket, à la base originaire d’Ampsin, est le plus ancien de la commune encore actif, ses origines remontent à celles du carnaval amaytois.

    Le groupe fondateur voulait rendre hommage à un certain Michel, « Mitchi » en wallon, féru de peket. Pour ce faire, ils ont organisé une reconstitution de son enterrement.

    Chaque année, un membre du groupe prend place dans le cercueil confectionné, chaque membre est vêtu de noir et déambule dans les rues en musique. Ils font la tournée des bistrots amaytois qui, sur la devise « Beût-on ou tchant-on?

    Bûvons po k’minser » (Boit-on ou chante-t-on ? Buvons pour commencer), leur offrent un verre de peket.

    Rédaction de l'article  Par A.G.

     

    Source

     

  • Dès aujourd'hui, les boxeurs amateurs, juniors et novices vont disputer les championnats de boxe anglaise de la Ligue francophone

    Lien permanent

    Les boxeurs amateurs, juniors et novices vont disputer les championnats de boxe anglaise de la Ligue francophone qui débuteront ce vendredi 28 février à Droixhe (Liège) et qui se poursuivront ces samedi 29 février, dimanche 1er mars puis les 7 et 8 mars prochains. Une organisation reprise cette année par la section Liège-Luxembourg de la Ligue francophone. Du côté de l’ABC, l’Amay Boxing Club, trois boxeurs monteront sur le ring.


    Thomas Reyserhove, 17 ans (3 combats-3 victoires) boxera ce vendredi soir en youth -64 kg et disputera ses 1ers championnats. « Il est prêt, bien entraîné. Il a du caractère, boxe bien et a un bon coup d’œil », analyse son coach, Guido Zorzetto. Il a mis les gants ce lundi chez Albert Syben au BC Cocktail et ce mardi à Cheratte au GMG « car notre salle à Amay est occupée cette semaine pour le carnaval », précise Guido Zorzetto.


    « Thomas ne part pas favori face à une fausse garde de chez Baudechon. S’il gagne, il boxera samedi et en cas de succès, il boxera dimanche », conclut son coach. Bruno Zorzetto, 29 ans, boxera dimanche en élite amateur face à Yonnatan Wilmart (Mouscron) tandis que Valon Zariqe boxera en demi-finale le 7 mars.

     

    Rédaction de l'article Par MARC GéRARDY

    Source

  • le Patro de Ferrières a du trouver un autre endroit où réaliser son grand feu 2020

    Lien permanent

    Suite à l’incendie qui a ravagé le hangar Strée (rue Au Clocher) en septembre, le Patro de Ferrières a du trouver un autre endroit où réaliser son grand feu. Sans champ à leur disposition, ils ont du opter pour la place du village. Mais il n’y aura pas de grand feu.


    Comme chaque année à l’approche du deuxième week-end des vacances de Carnaval, le Patro de Ferrières se prépare à organiser les festivités autour du grand feu. La tradition est aussi vieille que le Patro, soit plus de 60 ans. Pourtant, cette année, les participants ne se retrouveront pas autour d’un grand brasier mais de plusieurs « petits feux ».


    Pour des raisons de sécurité


    « On a dû adapter notre concept cette année pour des questions de sécurité, explique Delphine Ludwig, co-présidente du Patro de Ferrières. D’habitude, on fait ça sur le terrain du hangar Strée (rue Au Clocher), qui a malheureusement brulé à la mi-septembre. On ne voulait pas prendre le risque d’organiser un événement là-bas. » Cette année, plusieurs petits brasero seront allumés sur la place du village. Le cortège démarrera à 19h du hangar Strée, transportant les traditionnels bonhommes d’hiver qui seront brulés sur la place.

    « Il y aura deux grands chapiteaux ; un avec le bar et l’autre avec une piste de danse animée par un DJ. La soirée se terminera à deux heures. On espère pouvoir retrouver un endroit plus adapté pour l’année prochaine et recommencer le grand feu. » Les bénéfices de l’événement vont au Patro et à la maison des jeunes. L’année passée, 300 personnes avaient participé.

    Rédaction par P.Tar

    Source

  • Le PCS résume la sortie spectacle de magie Saint-Séverin et Avourie d'Anthisnes sur sa page Facebook

    Lien permanent

    Hier, les éducatrices du PCS n'ont une fois de plus, pas eu froid aux yeux! (mais bien au bout des orteils..)
    Après un super spectacle de magie sur le thème de la piraterie, à Saint-Séverin, direction l'Avouerie d'Anthisnes pour y découvrir la vie des chevaliers!

    Merci aux marins d'eau douce , aux valeureux guerriers , et surtout, à leurs (grands-)parents pour leur participation à cette belle après-midi!

    Annonce le PCS sur sa page Facebook 

    PCS Condroz

     

  • Grand circuit d'activités Féministes du 3 au 15 mars 2020 à Huy

    Lien permanent

    À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes de ce 8 mars, les différentes associations féministes hutoises, la Ville de Huy
    ainsi que le Centre culturel de l’arrondissement de Huy vous proposent un circuit d’activités varié accessible à tous, à découvrir du 3 au 15 mars.
    Ne manquez pas la journée phare du 8 mars !

    Programme complet :

    > Activités Ville de Huy & Associations féministes

    Inauguration >
    06 mars > 18h30, place Verte.

    Gratuit. Prises de parole et verre de l’amitié en présence des associations et des autorités communales.
    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be


    Grande marche « Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête »
    08 mars, 14 h 30, départ de la gare.

    Gratuit. Départ place Z. Gramme. C’est sous une bannière commune qu’est organisée la marche du 8 mars. Les organisations féministes vous donnent rendez-vous
    pour le départ à 14h30 devant la gare. Le thème de la manifestation est : « Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête ». C’est sous ce
    thème que, depuis 2016, partout dans le monde, des femmes se rassemblent, manifestent et font grève. Cette marche est mixte ! Le but est
    de marcher ensemble pour les droits des femmes et contre le sexisme !

    Circuit :
    de 14h30 à 15h30 : gare des trains > Avenue Albert premier > Rue St Pierre > Rue Neuve > Avenue de Batta > Rue D’Amérique > Quai du Halage > Pont Roi Baudouin > Quai Dautrebande > Avenue Delchambre
    de 15h30 à 16h15 : halte Parc Henrion avec sit-in ; prise de paroles ; témoignages ; animation sur la charge mentale, sur les féminicides ; info grève des femmes ; chants féministes (chacun(e) peut participer à la lecture d’un texte, d'un témoignage ou d’une action créative)
    16h15 à 17h : Avenue CH . et L.. Godin > Rue des Augustins > Rue l’Apleit > Quai Dautrebande > Av. des Ardennes > Grand Place > Place verte.

    L’arrivée est prévue place Verte vers 17h.

    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be

     

    Auberge espagnole
    08 mars, 18 h 30, place Verte.

    Gratuit. Les différentes associations seront présentes place Verte et tiendront des stands informatifs dès 17h. Pour clôturer la journée, dès 18h30, y sera
    organisée une auberge espagnole. Vous y êtes tous les bienvenus avec votre plat à partager...
    Vente de boissons à prix démocratiques.

    Infos : Ville de Huy > Didier Gengoux, 085/21 78 21 - didier.gengoux@huy.be didier.gengoux@huy.be

    Lire la suite

  • Jouons avec les mots de la langue Française le 26 mars 2020 à Huy

    Lien permanent

    JOUONS AVEC LES MOTS DE LA LANGUE FRANÇAISE EN FÊTE le 26 mars à 10 h à la bibliothèque!
    Scrabble – Mots masqués – Texte à trous – Rédaction de textes – Alphabet-Cross – …
    DES TAS DE JEUX POUR LE PLAISIR DES MOTS, DE LA LANGUE, DU PARTAGE
    ET DE L’AMUSEMENT
    INSCRIVEZ-VOUS !
    GRATUIT CONVIVIAL
    Téléphone : 085/23.07.41
    Mail : bibliohuy.albert@gmail.com

    Ville de Huy (Officiel)

     

  • Liège lance des formations pour les jeunes en décrochage

    Lien permanent

    Quinze bénéficiaires liégeois du CPAS vont bénéficier d’une formation de technicien de bureau, donnée dans le cadre du projet Neet’s, qui vise les jeunes qui n’ont pas d’emploi et ne suivent ni études ni formations. Un public en marge du marché du travail, qui représente 20 % des jeunes qui émargent au CPAS en Cité ardente.

     

    Les Neets (pour not in employment, education or training), ce sont ces jeunes qui ne travaillent pas et ne suivent ni études ni formations. Un public qui, le plus souvent, vient grossir les rangs des bénéficiaires du CPAS. A Liège, ils représentent ainsi 20 % des quelque 3.000 jeunes qui émargent à l’aide sociale. Et n’ont que très peu de chances d’en sortir vu leur manque de qualifications.


    Pour tenter de les sortir de cette impasse, le CPAS et la Ville viennent donc de lancer le projet Neet’s, qui vise à offrir une formation dans le secteur des techniciens de bureau à ces jeunes Liégeois. Dès ce mois de mars, 15 bénéficiaires du CPAS âgés de 18 à 25 ans suivront ainsi des cours de promotion sociale au sein de l’ECI, l’école de Commerce et d’Informatique de la Ville de Liège. Grâce à cette formation qualifiante, ces « Neets » auront donc une chance de réintégrer le circuit du travail, dans un secteur porteur d’emplois.


    « Le nombre de jeunes bénéficiaires du CPAS a explosé ces dernières années. L’antenne ‘Jeunes’ consacre aux Neets une attention toute particulière. Accrocher ce public est en effet difficile. La collaboration avec l’enseignement de promotion sociale, qui propose un accompagnement et une méthodologie adaptés, est essentielle pour intégrer ces jeunes dans des trajectoires durables », confirme Jean-Paul Bonjean, le président du CPAS liégeois.


    D’autres formations


    Cette session de cours, qui s’étendra jusqu’en juin 2021, devrait être la première d’une série, espère-t-on du côté de l’échevinat liégeois de l’Instruction public. « Si ça fonctionne bien, le but est évidemment d’ouvrir plus de classes, mais aussi plus de formations, en collaboration avec d’autres écoles de promotion sociale, continue-t-on au cabinet de Pierre Stassart. Les techniciens de bureau, on sait que c’est porteur d’emploi, parce qu’on en recherche beaucoup, notamment dans les administrations, mais on peut imaginer d’autres formations destinées à des métiers en pénurie. »


    D’autant que les candidats à ces formations pour Neets ne manquent pas, loin de là. Impossible toutefois de les intégrer tous dans ce projet dans un premier temps. « D’abord parce que 15, c’est un nombre idéal pour les classes, pour qu’ils bénéficient d’un bon accompagnement. Mais aussi parce qu’il faut certains prérequis, que certains n’avaient pas. Il faut par exemple réapprendre à se lever tôt, à respecter des horaires… Et certaines de ces personnes n’en ont plus l’habitude… »

     

    Des ateliers personnalisés pour les préparer


    Ces jeunes en complet décrochage font déjà l’objet d’une attention particulière au sein du CPAS de Liège. Depuis octobre 2018, il s’est en effet intégré au projet d’ateliers de pédagogie personnalisés (APP) initié par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le but ? Ramener ces jeunes sur les bancs de l’école dans le cadre de remises à niveau dans les matières pour lesquelles ils présentent des lacunes.


    Français, mathématiques, langues, tout est possible. « Le but de ces ateliers, outre le fait de leur donner des outils pour entamer ou continuer leur formation, c’est surtout de leur donner confiance et de leur offrir des perspectives d’avenir et d’emploi », précisait dans nos pages Marie-France Mahy, l’ex-présidente du CPAS liégeois.

     

    Rédaction de l'article par Geoffrey Wolff

     

    Source