Actu des communes voisines - Page 3

  • On nous demande de vous informer de La 15ème brocante le dimanche 22 septembre de 8 à 18 h

    Lien permanent

    La 15ème brocante qui a lieu à l'occasion de la fête Ramelot  avec petite fête foraine  le dimanche 22 septembre de 8 à 18 h

    PROGRAMME 2019
    SAMEDI 21 SEPTEMBRE
    16 h Tournoi de pétanque en triplette à la plaine de jeux
    Tickets carrousels gratuits pour les enfants du village
    18 h Cochon à la broche (adultes 15 € - enfants 8 €)
    Boissons comprises, pommes de terre et salade
    Réservation indispensable auprès de Sarah Van den Borre
    au plus tard le 17/09
    52, rue du Village - 0495/15 70 54 - sarahvandenborre@hotmail.com
    Envie de nous donner un coup de main ? Prévenez-nous à cette même
    adresse : on a besoin de vous pour perpétuer nos activités !
    Paiement en espèces ou sur le compte BE62 0682 3981 6561
    DIMANCHE 22 SEPTEMBRE
    10h10 Cérémonie patriotique au monument aux morts
    10h30 Grand Messe à l'église de Ramelot, suivie
    d'un hommage au cimetière et d'un apéritif offert
    par la Commune.
    De 8 à 18 h : brocante ouverte à tous
    Emplacement 5 € pour 4 m SANS réservation
    Attractions foraines, petite restauration…
    Merci de votre soutien et au plaisir de vous voir nombreux !
    LE COMITE DU VILLAGE DE RAMELOT

    Plus d'info Tinlot 

    ramelot.JPG

  • Une ouverture de saison, deux festivals des arts de la rue 27,28 et 29 septembre 2019

    Lien permanent

    RDV PROS
    1 WEEK-END EN BELGIQUE
    2 FESTIVALS DES ARTS DE LA RUE
    3 LIEUX MARCHIN-HUY-BRUXELLES

    Une ouverture de saison, deux festivals des arts de la rue, une cinquantaine de compagnies, des rendez-vous pros et un PechaKucha… Professionnels des arts de la scène, faites votre programme et vivez un week-end belge dédié aux arts de la rue et du cirque les 27, 28 et 29 septembre !

    Infos et inscriptions : https://latitude50.be/collaborations/rdvpros/

    Photo de Latitude 50 - pôle des arts du cirque et de la rue.
     

    Ouverture saison Latitude 50 - Gratuit

    27 SEPT 20H30
    CIE DU DEUXIEME + AMIR ET HEMDA
    PLACE DE BELLE-MAISON A MARCHIN
    Gratuit - Pas de réservation, placement libre

    CIE DU DEUXIEME : ANIMANIVERSAIRE
    Les grands moments officiels, c’est avec Animaniversaire, le spécialiste de la fête !
    Avec Animaniversaire, tout est bon à fêter : ouvertures et clôtures d’évènements, naissances, enterrements, hommages… Des prestations de grande valeur et de qualité avec du personnel à la hauteur, dévoué et à votre écoute. Trois bonnes raisons pour cette première belge d’Animaniversaire à Marchin : l’ouverture de la fête du village, le lancement de la nouvelle saison de Latitude 50 et la mise en bouche du festival des arts de la rue Les Unes Fois d’un Soir qui se déroulera le lendemain à Huy, ville voisine de Latitude 50. Advienne que pourra !

    EN 1ERE PARTIE : AMIR & HEMDA
    Dans le cadre de circusnext platform, cofinancé par le programme Europe Créative de de l’Union européenne
    Zoog c’est un coup d’oeil entre deux acrobates, une routine, un rituel. C’est un jeu d’amour et de haine, une infinie recherche d’unité, un échange de cruauté et de tendresse. A travers leurs corps, les deux partagent une histoire in
  • Une idée sortie le 2ème Food & Fun Festival 2019 à Marche vendredi 20 septembre 2019

    Lien permanent

     

    2ème Food & Fun Festival marchois (festival de foodtrucks), le 20 septembre avec animation musicale. 

    Nombreux food trucks, nombreuses animations LOTTO, dégustations et DJ ! 

    Un événement gratuit à ne pas manquer en plein cœur de MARCHE-EN-FAMENNE

    •  
      vendredi de 16:00 à 22:00
       
    •  
      Place aux Foires, 6900 Marche-en-Famenne, Belgique

     

     

    2ème Food & Fun Festival 2019 à Marche (automne)

  • La société Vortex Energy souhaite implanter 8 éoliennes le long de la N63 à Clavier, Un collectif de citoyens s’élève contre la destruction du paysage condrusien

    Lien permanent

    Un collectif de citoyens s’élève contre la « destruction du paysage condrusien »

    Ce jeudi à 19h, la société allemande Vortex Energy présentera son projet éolien pour la commune de Clavier, à la salle « Le repair », rue de Pair 22. La société souhaite implanter 8 éoliennes le long de la N63 entre Les Avins et Bois-Borsu.

    Ce projet est le 6e voyant le jour dans la région du Condroz, ce qui pourrait porter le nombre de mâts à 31. Une situation refusée par le collectif « Sauvegarde du patrimoine condrusien » qui appelle les citoyens à poser leurs questions jeudi : « les citoyens n’ont pas été réellement informés par la société, si ce n’est au travers d’affiches peu explicatives. Nous voulons tenter de comprendre le projet et voir leur proposition », Annie Luymoeyen, membre du collectif.

    Le collectif a néanmoins une position ferme et ne veut pas que le paysage soit détruit : « Il y a déjà une dizaine d’éoliennes en activité ou sur le point de le devenir, à Modave et Tinlot, n’est-ce pas suffisant ? Le Condroz est l’une des seules régions encore intactes au niveau de son paysage. On ne tarit pas d’éloges sur la beauté des différentes communes et ces projets détérioreraient non seulement cette image, mais apporteraient des nuisances sonores, visuelles et écologiques ».

    « À la Côte, c’est bien »

    Étant convaincu de la nécessité d’évoluer vers les énergies vertes, le collectif pointe également les soucis liés au fonctionnement des éoliennes : « Elles ne fonctionnent pas la majeure partie du temps. Lorsqu’il y a trop de vent, cela ne tourne pas et la même chose se produit quand le vent ne souffle pas assez. Il faut donc utiliser du gaz ou d’autres sources d’énergie. Ce n’est donc pas très écologique ». Les membres du groupe ne sont cependant pas contre l’installation d’éoliennes… ailleurs : « À la Côte, c’est une très bonne chose par exemple. Cela ne dérange pas les habitants et cela amorce le retour de la faune et la flore aquatique. » À Clavier, le projet de Vortex Energy sera suivi par un quatrième dossier en octobre, avec le lancement d’une étude d’incidence pour 11 éoliennes de la société Aspiravi, prévues sur deux des zones déjà convoitées dans les projets en cours. Le bourgmestre Philippe Dubois, exaspéré, a précisé qu’un seul projet pourrait être accepté par la commune de Clavier : « Nous sommes favorables au développement durable et aux projets éoliens, mais la Région wallonne devrait prendre ses responsabilités et déterminer que, pour une zone précise, un seul projet peut être présenté… Cela ferait gagner du temps et de l’énergie aux communes ». De son côté, le collectif estime que le projet de Tinlot, en cours de construction depuis une semaine, porte déjà un grave préjudice au paysage.

    Par MAXIME GILLES

    Source 

     

    Le 19 septembre 2019 réunion d'info pour un projet éolien à Clavier clic ici

    eolien19.JPG

  • Les Unes Fois d'un Soir 2019 l'arts de la rue le 28 septembre 2019

    Lien permanent

    Pour la quatrième fois, revoici le festival des arts de la rue de Huy. Conforté par l’accueil de la Ville, par la présence du public de plus en plus nombreux et par l’évidente beauté des lieux, Les Unes Fois d'un Soir, événement connu dans toute la Wallonie et Bruxelles, est maintenant indissociable de la Ville de Huy.
    Cette année, le festival monte encore en puissance avec plus de spectacles, plus de lieux investis, plus de diversité et une présence accentuée côté rive gauche, en bonne partie dédiée aux familles.
    Tous les genres seront représentés: théâtre, cirque, danse, théâtre d’objets, musique de rue, arts plastiques, théâtre d’intervention, ... Des spectacles pour rire mais pas que : l’immigration, la question du genre, la Shoah, l’exclusion sont aussi des thèmes abordés pour une journée de distraction intelligente.
    Les Unes Fois d’un Soir a l’ambition d’être un des temps forts de la vie culturelle et touristique hutoise. Plus de 60% des spectateurs viennent des autres villes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui prouve que Huy peut tout à fait avoir sa place sur la carte des grands lieux de tourisme culturel.

    Une co-organisation de Festival Les Unes Fois d'un Soir - arts de la rue et de Latitude 50 - pôle des arts du cirque et de la rue.
    En partenariat avec la Ville de Huy (Officiel) et le Centre culturel de Huy.

    Coup d’envoi du festival et spectacle d’ouverture de saison de Latitude 50 : vendredi 28 septembre à Marchin.

    www.1x1soir.be

    Cie du Deuxième - Claude Merle - Cie Izi - Pikzpalace - Théâtre Magnetic - Who is who collectif - Johann Charvel - Art Tout Chaud - Funky Frida - Balllad - FRED TOUSCH - La Fuite - Compagnie des Quatre Saisons - ZOE - asbl - Cie Gravitation - Cie ZORA SNAKE - Cie Anomalie - Compagnie Canicule - Libertivore - Le GIVB - Amir and Hemda - KermesZ à l'Est - Jasmine Tamaz Miss Pom Pom Grrr - Cie Scratch - Traces Collectif

    Avec :
    Cie du Deuxième (Fr)
    Claude Merle (Fr)
    Cie iZi (Fr)
    Pikz Palace (Be)
    Théâtre Magnetic (Be)
    Who is who collectif (Be)
    Johann Charvel (Fr)
    Cie Art Tout Chaud (Fr)
    Funky Frida ! (Be)
    bAlllAd (Fr)
    Fred Tousch (Fr)
    La Fuite (Fr)
    Cie des 4 Saisons (Be)
    Zoé asbl (Be)
    Cie Gravitation (Fr)
    Zora Snake (Cmr)
    Cie Anomalie (Fr)
    Cie Canicule (Be)
    Cie Libertivore (Fr)
    Cie GIVB (Fr)
    Amir & Hemda (Isr)
    KersmesZ à l’Est (Be)
    Miss Pom Pom Grrr (Be)
    Traces Collectif (Be)
    Scratch (Be)

     
    Les Unes Fois d'un Soir
    Place Verte, 4500 Huy
     
     
     

    Les Unes Fois d'un Soir

    Les Unes Fois d'un Soir 2019 - arts de la rue

  • Depuis ce samedi, les usagers du RAVeL n°5 Durbuy-Liège peuvent franchir l’Ourthe

    Lien permanent

    La mise en service de la passerelle met fin à un chantier lancé en février 2018. Le chantier comprenait la construction d’un tronçon en béton de 2 kilomètres de long et 2,5 mètres de large ainsi que l’élargissement à 2 m de la passerelle en encorbellement attenante au pont de chemin de fer de Tabreux. La réalisation de l’ensemble des travaux a mobilisé un budget total de plus d’1,5 million  € HTVA financé par la Wallonie.

    La nouvelle passerelle est constituée d’une structure métallique longue de 32,4 mètres et large de 3 mètres. Deux rampes métalliques longues de 22,5 m et de 29,2 m ont été installées de part et d’autre de la rivière. Elles permettent aux usagers des modes doux, y compris ceux à mobilité réduite, d’accéder facilement à la passerelle.

    La mise en service complète de ce nouveau tronçon vient effacer un des chaînons manquants qui se trouvent encore sur le tracé du RAVeL n°5 Durbuy-Liège. Le SPW Mobilité et Infrastructures devrait normalement pouvoir, aux termes des procédures administratives en cours, entamer les travaux du tronçon de 450 mètres situés en site naturel entre Comblain-Fairon et Comblain-la-Tour.

    Source 

     

  • Un kit de départ entre 80 et 100 €, chaque semaine des cours de canicross et de bike-jöring à Clavier

    Lien permanent

    Manon Wathelet ne pensait jamais faire de la course son sport de prédilection. Pourtant, elle court désormais 4 à 5 fois par semaine avec son husky, Alfie, via la pratique du canicross. Une passion dévorante qui découle, il y a trois ans, sur la création d’un groupe « Au Pat’ Course », basé à Clavier. « Depuis cet été, on est passé en ASBL et on organise de plus en plus d’événements », précise Manon.

    On est entre 15 et 20 membres actifs mais cela varie en fonction des lieux et des types d’entraînement car certaines personnes viennent de la Hesbaye et d’autres du Condroz. » Chaque mercredi, ils se retrouvent à 18h pour une séance de canicross ou de bike-jöring. Courir ou pédaler avec son chien peut se faire à tout âge et il n’est pas nécessaire d’être un sportif aguerri. Mais Manon nous met en garde… Une fois goûté à l’une de ces deux disciplines, il est très difficile de ne pas devenir accro.

    Un kit de départ entre 80 et 100 €

    Pour débuter, il vous faudra investir dans une bonne paire de baskets et dans un matériel de qualité pour votre animal afin qu’il ne se blesse pas. « Pour le canicross, il faut acheter un harnais de traction adapté à la morphologie du chien, une ligne de trait et un baudrier pour le maître. Pour le bike-jöring, il faut aussi une ligne de trait mais plus grande et une barre de traction afin que la laisse ne s’enroule pas dans la roue du vélo si le chien ne tracte pas assez. Pour un kit de départ, il faut compter entre 80 et 100 € ; c’est un budget mais si on en prend soin, il peut durer des années. »

    Toutes les races de chien sont les bienvenues chez « Au Pat’ Course ». « On peut courir avec un chien de n’importe quel âge sauf avec les chiots car ils n’ont pas encore terminé leur croissance et on déconseille les chiens au nez plat comme les bouledogues. » Si vous n’en avez pas, il faudra simplement vous munir d’une assurance familiale car les cours dispensés par l’ASBL sont gratuits. Cette dernière conseille également de s’affilier à la Fédération Belge de Canicross.

    Envie de tester ? Inscrivez-vous sur le groupe Facebook « Au Pat’ Course » pour prendre contact avec l’ASBL. « Cela varie en fonction de la demande mais on organise en général 4 séances d’initiation par an. Et il est toujours possible de se présenter un mercredi car il y a un groupe de débutants. »

    Par J.RE.

     

    Source

  • Recherche chauffeurs accompagnateurs volontaires

    Lien permanent

    Vous habitez Anthisnes, Tinlot, Nandrin, Ouffet, Clavier (Liège), Ocquier, Liege, Belgium ou Hamoir ?

    Nous recherchons des chauffeurs volontaires ! 

     

    Solumob Volontaires ASBL

    www.solumobvolontaires.be

  • C'est désormais dans la salle de spectacle du Café Ruelle, Place belle maison, à Marchin, que se dérouleront les jams.

    Lien permanent

    La Jam de blues à Marchin change d'adresse

    Depuis une saison, la jam de blues a attiré de nombreux musiciens de qualité, assurant à chaque fois une soirée pleine de surprises et très enthousiasmantes, pour le public de plus en plus fidèle à cette rencontre du dernier jeudi de chaque mois.

    Rappelons que le principe de la jam est que les musiciens improvisent ensemble, ou parfois se mettent d'accord sur des standards connus, le challenge étant qu'ils ne se connaissent pas. Une bonne part est donc laissée à l'improvisation.

    La jam cette année, même si la base musicale en reste le blues, va s'ouvrir à d'autres musiques.

    Sont donc les bienvenus, les musiciens de jazz, et rock.

    Alain Pire en guest

    La chanteuse Wenta à l'origine du projet, animera la soirée avec Marcel Gaillard, Ben Watson et Etienne Hilson.

    Alain Pire viendra également partager la scène en voisin puisqu'il est Marchinois. Il sera présent pour cette reprise de la rentrée.

    L'entrée est gratuite et la soirée débutera à 20h pour se terminer vers 22h 30.

    Où et quand ? Le jeudi 26 Septembre, de 20 à 22h30, au Café ruelle, Place belle maison, à Marchin. Entrée libre.

    Source 

  • Tous les samedis, cours de chant amateur par Dominique Wenta, coach vocale à Marchin

    Lien permanent

    Dominique Wenta, coach vocale à Marchin, propose un cours de chant pour amateurs, le samedi matin de 10 à 12h.

    « Le but de ce cours est de se faire plaisir, sans se juger, on n’est pas là pour devenir des professionnels. Découvrir et pratiquer la technique est au programme de la première heure. Des vocalises, des exercices ludiques, en commun. Ensuite chacun chante ce qu’il désire. Aucun style ni chanson ne sont imposés. Et nous finissons le cours en chantant tous une chanson choisie ensemble », explique-t-elle.

    Dominique Venta, est française et vit à Marchin depuis 3 ans. Elle a décidé depuis plusieurs années de vivre en Belgique, et c’est un « coup de foudre » pour le lieu ou elle vit aujourd’hui qui l’a décidé à quitter Bruxelles. Elle mène en parallèle une vie de chanteuse et de coach vocale. Elle organise tous les derniers jeudis du mois une jam de blues au Café Ruelle, place belle maison et se produit régulièrement avec son groupe « Women’s blues ».

    Elle participera au spectacle Woodstock d’Alain Pire, au centre culturel de Huy, le vendredi 11 Octobre, avec qui elle interprétera une chanson de Janis Joplin.

     

    Source  

  • ‎Marche Adeps Warzée à l'école communale le 22 septembre 2019

    Lien permanent

    Marche Adeps Points Verts de l'Ecole Communale de Warzée
    Bar et petite restauration sur place
    5 - 5 PMR - 10 - 20

     

    Ecole communale de Warzée

    Marche Adeps Warzée

  • Découvre 3 sports pour seulement 30 euros dans toute la province de liège

    Lien permanent

    l’Académie provinciale des Sports.

    un produit du Service des Sports de la Province de Liège s’adresse aux enfants de 4 à 11 ans.

    Son principe est simple : chaque participant doit choisir trois sports différents.

    Chaque trimestre, il aura ainsi l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline (chaque sport est pratiqué une fois par semaine durant 3 mois). 

    L’objectif de l’Académie provinciale des Sports est de permettre au sportif en herbe de trouver le sport qui lui convient réellement et, éventuellement, par la suite s’inscrire dans un club. Il s’agit également d’un service démocratique puisque l’inscription coûte seulement à 30 euros/ an. 

    De plus, nos moniteurs qualifiés assurent au participant une pédagogie personnalisée et adaptée à son âge (4 à 6 ans avec de l’éveil sportif, dont la psychomotricité et l’accoutumance à l’eau ou avec des baby sports, et de 6 à 11 ans avec de la découverte sportive). 

    Grâce aux villes et communes qui collaborent avec notre Service, des activités sont proposées dans toute la province de Liège,

    . Vous trouverez,  toutes les informations sur l’Académie et les sports proposés tout près de chez vous sur le lien : https://www.provincedeliege.be/fr/node/7104 

    Comme vous pourrez le constater, il y en a vraiment pour tous les goûts et nous espérons vraiment que les jeunes pourront trouver « basket à leur pied » grâce à l’Académie ! 

     Les inscriptions pour l’Académie, qui commencera le 30 septembre 2019, sont d’ores et déjà ouvertes.  

     

  • Un premier pollueur identifié grâce aux caméras à Neupré

    Lien permanent

    Cette semaine, un homme est venu déposer deux grands sacs en plastique remplis de détritus à Al Pirgotte. Le « pollueur » est arrivé en voiture durant la nuit et a déposé ses immondices au pied de la caméra de surveillance située sur le site.

    « Il ne s’agit pas d’un Neupréen et il ne savait apparemment pas qu’il y avait une caméra », précise la bourgmestre. Ce sont les employés communaux qui ont découvert le dépôt au matin, ces derniers l’ont signalé à la police qui a alors visionné les images qui ont permis d’identifier l’homme qui à l’origine de cet acte incivique le lendemain. La plaque de la voiture était clairement visible, ce qui a facilité le travail de recherche des forces de l’ordre.

    « Cela démontre l’efficacité des caméras mobiles », se félicite Virgine Defrang-Firket mais aussi le dispositif mis en place puisque l’information est remontée rapidement vers les services compétents.

    L’individu s’expose à une amende administrative d’un montant maximum de 350 euros, auxquels s’ajoutent les coûts de nettoyage du site en question. Et le coût total risque d’être très salé : « Je veux éviter ce type de comportement à l’avenir », avertit la bourgmestre.

    Pour rappel, six caméras surveillent 25 sites sur le territoire de la commune. Il s’agit d’endroits sensibles, tels que les parkings des écoles, le parking de la maison communale, les parkings des halls omnisports ou des lieux où les dépôts clandestins sont légion.

    Les caméras sont mobiles et sont posées au sommet de poteaux. Elles peuvent donc être déplacées et circulent de poteau en poteau, un peu comme des radars.

    Source

  • L’Unifestival pour les étudiants le 3 octobre 2019

    Lien permanent

    La rentrée des classes des écoles supérieures, c’est déjà la semaine prochaine. Et à l’Université de Liège, on veut accueillir la nouvelle année académique en s’amusant. Ce 3 octobre 2019, dès 15h, se tiendra la 12ème édition de l’Unifestival, un festival de musique organisé par un comité étudiant sur le campus universitaire du Sart Tilman.

    Ces étudiants préparent durant une année cette journée qui tombe au début du mois d’octobre. « Il s’agit non seulement d’un accueil chaleureux des nouveaux inscrits mais une façon de célébrer la nouvelle année avant que les choses sérieuses commencent », déclare le président, Nathan Mafrica.

    Ce 3 octobre, 10.000 personnes sont attendues.

    « C’est un festival gratuit, ouvert à tous, aux étudiants de l’Université et des Hautes Ecoles mais aussi aux Liégeois en général », poursuit le président. « On est avant tout un festival qui met en avant sur trois scènes différentes les artistes étudiants liégeois, en plus des célébrités d’ailleurs. Nous souhaitons aussi donner la voix aux artistes locaux ».

    Cette année, sur la scène rock/rap, on retrouvera les groupes étudiants Dandelion&Burdock – Arctic Monkeys Tribute Band et Golden Foxes mais aussi Eyes Faces. Se produiront également d’autres noms, tels que la tête d’affiche, le rappeur français Youv Dee, 77, dj sonar, Beaver T and Pinch (ayant joué sur la scène de Tomorrowland).

    Le festival permet également aux artistes liégeois d’exposer leurs œuvres dans un endroit spécialement dédié à cet effet, à l’arrière de la scène rap.

    Un festival eco-responsable

    Dans un contexte où les jeunes souhaitent de plus en plus faire attention à leur empreinte écologique, le festival tient également à limiter ses déchets lors de cette journée sur le campus, dans un endroit entouré de verdure : « nous mettons en avant des associations écoresponsables, tout le monde peut venir sur place avec son éco-cup ou alors en acheter pour le prix d’un euro. Il n’y aura aucun ticket papier car nous sommes également cashless. Il n’y aura pas d’échange d’argent liquide, et finalement, nous travaillons avec Intradel pour le tri des déchets »…

    En plus de la musique et de l’art en grande quantité, les festivaliers pourront également se nourrir auprès des food-trucks dans l’allée des saveurs située principalement en face des amphithéâtres et s’abreuver auprès des stands occupés par les cercles de l’université.

    Comme chaque année, les fêtards pourront se rendre au festival en transport en commun, mais aussi en revenir grâce aux navettes (en collaboration avec les TEC), en plus des lignes habituelles 48 et 58 qui rejoignent le centre-ville au Sart Tilman.

    Le festival a déjà commencé puisque dès le début de ce mois de septembre jusqu’au jour du festival, des concours auront lieu sur la page Facebook de l’Unifestival. Un premier concours fait gagner plusieurs places pour une séance de karting, rendez-vous donc sur la page Facebook « Unifestival » et l’événement « Unifestival 2019 » dès aujourd’hui.

    Par E.K.

    Source 

  • Une nouvelle méthode de formation des jeunes en démonstration à Clavier aujourd'hui lundi, dès 18h30,

    Lien permanent

    Aujourd'hui lundi, dès 18h30, La Clavinoise accueillera une séance d’entraînement un peu particulière.

    Elle sera dispensée à une sélection de U6 et U7 du club claviérois par José Huynen. José Huynen, plus besoin de le présenter pour les plus anciens. Après une carrière de joueur et d’entraîneur aux quatre coins de notre province, ce pédagogue est resté au service du football, concerné au plus haut point par le développement et la formation des jeunes.

    Il est désormais vice-président de la Communauté des Entraîneurs Francophones de Football, lancée il y a un peu plus de deux ans.

    « Cette séance d’entraînement est ouverte à tous mais est destinée plus particulièrement aux formateurs U6, U7, U8 ainsi qu’aux directeurs techniques et coordinateurs des écoles de jeunes. »

    Et quand on connaît un peu le Hesbignon, on sait qu’on ne va pas assister à des méthodes de travail conventionnelles. « Traditionnellement, l’éducateur s’attache à développer les gestes techniques par la répétition de situations simplifiées.

    Moi, j’utilise la méthode LED : Liberté pour apprendre, Expérimentation motrices personnelles, Développement moteur spontané. C’est une pédagogie situationnelle, autrement dit l’action technique se construit en match, que ce soit en un contre un, deux contre deux ou trois contre trois.

    Elle n’est plus la condition première.

    C’est le jeu qui est l’élément central, pas une récompense de fin d’entraînement. »

    Bref, à l’encontre de ce qui est prôné depuis des années. « Mais c’est complémentaire des séances « Starters » et « Festi-Foot » organisées par la Fédération », tempère-t-il. « L’enfant joue pour apprendre, il n’apprend pas pour jouer. »

    Rendez-vous lundi à Clavier pour découvrir la mise en place pratique de cette philosophie.

    Par LAURENT MAES

     

    Source 

  • la Semaine européenne de la Mobilité 16 au 22 septembre 2019

    Lien permanent

    Chaque année, la Wallonie propose au grand public de se mobiliser du 16 au 22 septembre, lors de la Semaine européenne de la Mobilité.

    Il y a certainement une organisation pas loin de chez vous, 

    L’objectif ?

    Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable.

    Le concept ? En 2019 : on bouge pour le climat !

    Notre mobilité a un impact sur le changement climatique. 25% des émissions de gaz à effet de serre en Wallonie pour être exact ! La part la plus importante par rapport aux autres causes. Alors, bouger mieux, c’est bon pour notre portefeuille, notre qualité de vie, notre santé… mais aussi pour le climat. Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Comment participer ?

    Faites le plein d'idées et de conseils via la rubrique "Organiser une action" et inscrivez-vous au Défi Mobilité.

    Retour sur les Workshops de préparation de l'édition 2019

    À destination des communes : retrouvez les différentes présentations de la matinée en cliquant ici.

    Source

    http://mobilite.wallonie.be/home/agenda/semaine-de-la-mobilite.html

     

    Téléchargez le guide pratique des communes

     

    guide-communes-semob-2019.png

    Contact

    Direction de la Planification de la Mobilité

    Tél. 081/ 77 31 33

    EMail: semaine.mobilite@spw.wallonie.be

    ou

     

     

  • Dans les idées sorties du week-end 14 et 15 septembre 2019 Marché produits du Terroir

    Lien permanent

    Les amoureux de produits de qualité seront comblés. Glaces artisanales, vins locaux, chocolat, aromates, miel, saucissons, bières artisanales, épices, pleurotes, légumes bio, sirop, pâte à tartiner, baies de Goji, fromages, produits du commerce équitable avec BFTF (Belgian Fair Trade Federation), .… Château gonflable
    et animations musicales…
    Petits et grands seront à la fête !

    Les stands des services communaux et du tissu associatif et culturel amaytois seront sous le chapiteau afin de répondre à vos questions et de vous conseiller (travaux de rénovation, crèche ou une école pour votre enfant, économies d’énergie, recherche d’activités, engagement dans des projets citoyens,
    projets et spectacles du Centre culturel).

    11h30 > 13h30 Balade pédestre Nature et Patrimoine, agrémentée d'un quiz.
    PAF libre en fonction de votre satisfaction.
    Infos et inscriptions : Office du Tourisme - 085 31 44 48
    Solange Verdin 0477 22 95 70 - J-L. Matagne 0497 52 75 71.
    Rendez-vous devant l'entrée du Musée. Tout public
    12h > Vente de pains saucisses par les jeunes
    et leur éducateur
    TOUT LE WEEK-END
    Châteaux gonflables / Expo "Sur la Route" à la Maison
    de la Poésie (infos 085 31 52 32 - plumeetpinceau@maisondelapoesie.com) / Expo animation à la Collégiale "40 ans
    de présence poétique" autour des œuvres littéraires et picturales de
    Béatrice Libert (sam. de 9 à 18h et dim. de 12 à 17h) / Musée et Collégiale ouverts jusque 19h.
    Espace du Club de tir CCAT - place Sainte-Ode

    sans voiture.JPG

    sans 2.JPG

    amaytoise-2019-programme-final-bat-definitif clic ici.pdf

  • Marc Tarabella au chevet de l’équipe d’Anthisnes

    Lien permanent

    Malgré ses obligations politiques, Marc Tarabella a maintenu, la réunion visant à faire le point sur l’avenir du club de football de sa commune d’Anthisnes.

    « Je me propose d’être le médiateur, le rassembleur des bonnes volontés qui voudront aider notre club, chacun avec ses moyens. Depuis déjà un certain temps, j’étais régulièrement interpellé par des concitoyens qui s’inquiétaient de la santé du matricule 1608.

    Le club a toujours privilégié une politique axée sur les équipes de jeunes, jeunes destinés à alimenter l’équipe fanion. Or, ces derniers temps, beaucoup de ceux-ci ont soit arrêté la pratique sportive soit sont partis vers d’autres cieux… et les formateurs ont suivi.

    Certaines catégories n’ont pu être inscrites en championnat faute de joueurs. La situation est également critique au sein du comité et auprès des bénévoles et ceux qui sont encore présents demandent de l’aide.

    On sait l’importance de ceux-ci dans les petits clubs comme le nôtre.

    Le but de cette réunion était d’écouter toutes les idées et propositions émanant des personnes présentes et d’accueillir ceux qui sont prêts à s’investir pour le club.

    Ce club a une longue histoire, créé en 1929, il fête cette année ses 90 années d’existence. Il mérite que des forces vives apportent leur énergie et leur enthousiasme pour repartir vers l’avant.

    A propos d’idée neuve, j’en ai une qui me trotte dans la tête : Pourquoi ne pas créer une section féminine au sein du club et surfer ainsi sur la vague suscitée par les derniers championnats de football féminin ? »

    L’appel s’adresse également aux commerçants locaux afin de sponsoriser le club car même si les finances sont saines, l’argent reste important pour tout club sportif.

  • L’Ampsinois Maxence Bawin a participé à la course karting de Spa-Francorchamps il s’illustre aux 24h

    Lien permanent

    Si l’on se fie au règlement des 24 heures karting de Spa-Francorchamps, l’âge minimum d’un participant doit être de 13 ans. Pourtant, du haut de ses 12 printemps, Maxence Bawin a pu prendre part à la course. « Nous avons pu obtenir une dérogation grâce à son expérience », raconte Benoît Bawin, son papa, qui faisait partie de l’équipage Racing For Belgium, avec Tom Delfosse, Manon Degotte et Christofer Rasi. « Maxence a roulé pendant deux ans en championnat, dans la catégorie mini (8-12 ans). Il a arrêté de participer à des compétitions en octobre 2018, par manque de temps. Il pratique l’athlétisme au Huy Athletic Club et le choix entre les deux a vite été fait. Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus en karting, pour espérer passer en Formule. Le karting est toutefois resté un hobby pour mon fils, et nous avons eu l’idée en janvier, avec mon frère, de monter une équipe pour ces 24h. »

    Malgré qu’il fût l’un des plus jeunes pilotes de la course, le jeune Amaytois s’est illustré et en a épaté plus d’un sur le circuit spadois. De quoi faire la fierté de ses proches, son papa en tête. « Il nous a bluffés ! Il faut savoir qu’une quinzaine d’équipes visait la victoire lors de ces 24h, j’étais donc un peu stressé à l’idée de voir comment il allait gérer le trafic. Mais Maxence l’a très bien géré et il a effectué de supers chronos. Nous l’avions épargné pour la nuit, il a effectué un relais jusqu’à 23h, avant de se lever tout seul vers 5h du matin pour en effectuer un autre, tellement il était motivé. Ses 3-4 entraînements par semaine à l’athlétisme lui ont permis d’avoir une bonne condition. Lors de son dernier relais, il a passé le finish avec un chrono plus rapide que le leader ! Il a été très rapide sur la pluie, c’est vraiment son terrain de prédilection. Nous sommes hyper fiers de lui, on avait l’impression qu’il avait déjà participé plusieurs fois aux 24h. Le leader de la course m’a dit qu’il l’avait épaté, une radio locale a même interviewé Maxence. »

    À l’arrivée, l’équipage Racing For Belgium a terminé avec une honorable 38e place sur 64. « Nous avons eu quelques problèmes techniques, à cause d’un tuyau percé et d’un problème de freins. Sans ce temps perdu, nous aurions pu terminer dans le top 20. Une chose est quasi sûre, nous y reparticiperons car, quelques heures après la course, Maxence voulait déjà la refaire l’année prochaine », termine Benoît Bawin.

    Par MAXIME HENDRICK

     

    Source 

  • ‎Les Amaytoises 2019 les 13, 14 & 15 septembre 2019

    Lien permanent

    « Les Amaytoises » !
    Plus qu'un concept, c'est une volonté de vivre sa commune autrement.

    Parce qu'il est urgent de renforcer les liens de proximité et de rassembler tous les citoyens Amaytois

    Annonce le Facebook de la commune 

    Les équipes ont pris le soin de concocter une programmation diversifiée, axée notamment sur les saveurs du terroir, dès le vendredi 13 septembre, avec un marché de produits artisanaux et régionaux ; et axé sur le sport avec la remise des Mérites sportifs 2018-2019.


    Samedi 14 septembre, la journée commence par l'accueil des citoyens et des nouveaux habitants.

    Les services communaux, le tissu associatif, social et culturel vous attendent toutes et tous sur la Grand-Place.

    Parce que la commune, c'est la mise en commun des ressources de chacun au service de tous, notre Administration et l'ensemble des forces vives d'Amay  apportent leur aide en répondant aux questions et vous conseillent dans vos projets et/ou activités que vous développez tout au long de l’année.

    Projets d’urbanisme, stages pour enfants, participation au Plan Communal de Développement de la Nature, à Amay en Transition ou à un comité de quartier, etc…vous devriez trouver des réponses à vos multiples questions.

    De nombreuses animations sont également prévues l’après-midi : un jeu dédié aux familles "Fort Boyard Amaytois" avec cette année encore, un mur d’escalade (accessible à tous dès le matin), une descente en death-ride ou encore un simulateur de saut en parachute, des châteaux gonflables, une animation du Club de tir ou encore des expositions : « Sur la route » à la Maison de la Poésie et « 40 ans de présence poétique » autour des œuvres littéraires et picturales de Béatrice Libert, à la Collégiale.

    La soirée du samedi 14 septembre sera consacrée à l’ouverture de la saison « Concerts » au centre culturel d’Amay avec la venue de Matteo Terzi-Soltanto (candidat finaliste The Voice 2019).

    Faire la fête et bouger !
    Dimanche 15 septembre est entièrement consacré à la Mobilité sous toutes ses formes avec la 13e journée sans voiture et, pour les plus vaillants, l'incontournable rendez-vous des joggeurs, le Semi-Vert qui en est à sa 7e édition.

    Il y aura aussi une balade en vélo qui vous fera (re)découvrir tous les chemins et sentiers de la commune.
    Des visites guidées des tours & charpentes de la Collégiale sont également prévues l’après-midi. Une manière insolite de découvrir le patrimoine !

    Vous familiariser avec la trottinette électrique le dimanche 15 septembre sur la Grand-Place !

    Cerise sur le gâteau, cette année encore, la Descente urbaine aura lieu : une course spectaculaire à vélo en plein coeur d’Amay à laquelle pas moins de 80 jeunes participent.

    Consultez tout le programme sur www.amay.be.

     

     

    Commune d'Amay

    Les Amaytoises 2019

  • Ce week-end, la commune d'Ouffet a été victime de vandalisme...C’est inacceptable

    Lien permanent

    « Ce week-end, la commune a été victime de vandalisme...C’est inacceptable », peut-on lire sur le mur Facebook de la bourgmestre d’Ouffet, Caroline Cassart. En effet, dans la nuit de samedi à dimanche, des actes de vandalisme ont été commis à divers endroits. « Des tags sont apparus sur l’abri de bus et sur la mur de tour de la justice sur la place. C’est la première fois que cela arrive. Je trouve cela peu respectueux, ça n’apporte rien », nous explique-t-elle, visiblement énervée.

    Suite aux dégradations, le Collège communal a déposé plainte contre X. « Si certains ont des infos à me communiquer, je suis à l’écoute. Ce genre de comportement ne peut rester sans suite. Vous pouvez me contacter par mail, GSM ou messenger », a déclaré Caroline Cassart.

    Source

  • 7e édition du Semi-Vert d’Amay le 15 septembre 2019

    Lien permanent

    7e édition du Semi-Vert d’Amay

    La 6e édition a remporté un franc succès (585 coureurs). Les organisateurs s’attendent à davantage de participants pour la 7e édition de ce parcours bucolique sillonnant principalement les bois d’Ombret. En effet, cette année encore, la course est reprise parmi les rendez-vous sportifs prévus dans le cadre du « Challenge Delhalle » et fait toujours partie du « Challenge Cours la Province ». Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de belles courses.

    A 9h15, on démarra la journée avec la course pour enfants (parcours de 1km)
    Dès 9h45, entraînement cardio accessible à tous.
    Départ des 3 courses (5, 11 et 21,1 km) à 10h.

    Bon à savoir : Le parcours des 5 km est spécialement prévu pour les joggeurs débutants (parcours plat).
    L’arrivée des premiers joggeurs se fera vers 10h30. A 13h30, remise des prix et tombola.

    Envie de participer ? Inscrivez-vous via le site www.amay.be ( lien est : https://www.amay.be/ma-commune/mobilite/semi-vert-1)
    ou le jour même dès 8h30 sous le chapiteau situé sur la Grand-Place.

    Un t-shirt est offert aux 100 premiers préinscrits en ordre de paiement. Plus d’infos quant à l’organisation des courses : didier.marchandise@gmail.com

  • Joufgging vendredi 13 septembre 2019 de 18h30 à 23h

    Lien permanent

    Joufgging  

    Vendredi 13/09 Ouffet de 18h30 à 23h

    1,5 km (enfants) gratuit départ 18h30,4.5km , 7km et 12.5km II Départ 19h : Institut Libre du Condroz, rue du Perron 31 II  6€, 5€ en prév. & enfant gratuit II  http ://joufgging.webnode.be

  • Le 19 septembre 2019 réunion d'info pour un projet éolien à Clavier

    Lien permanent

    Un projet de construction d'un parc de 8 éoliennes est en cours sur le territoire de la commune voisine de CLAVIER. les habitants des communes voisines sont invités à participer à une réunion d'information le jeudi 19 septembre à 19h, à la salle "Le repair" (rue de Pair, 22 à CLAVIER)

     

     

     
     
     
  • Le patrimoine sur son 31 ! le Château de Modave a bien entendu répondu à l’appel.

    Lien permanent

    Près de 300 visiteurs se sont rendus ce samedi à Modave pour visiter le château aux origines médiévales et présentant un aspect classique que l’on doit au comte de Marchin, propriétaire du domaine de 1652 à 1673. Le succès était tout autant au rendez-vous le dimanche.

    Les férus d’art et d’histoire ont donc pu se balader et assister à une exposition qui portait sur les rénovations dont le château de Modave a pu bénéficier depuis de nombreuses années, les dernières ayant eu lieu entre janvier et avril 2016. La salle d’entrée, la cage d’escalier et l’appartement du comte de Marchin ont été entièrement refaits grâce à un lifting mûrement réfléchi et exécuté pour correspondre au décor original de la fin du 17e siècle.

    Le hall d’entrée

    Les premiers travaux ont débuté dans la salle d’entrée du château en janvier 2013, juste après les expositions de Noël. Un timing serré puisque les lieux devaient rouvrir en avril de la même année. Les sols ont été restaurés tandis que d’autres ont été remplacés dans le respect des matériaux d’origine.

    Une fois le sol restauré, de grands échafaudages ont été installés afin de remettre à neuf les plafonds. Nettoyage, comblement des fissures, nombreuses retouches de peintures, ont permis la restitution de l’arbre généalogique de la famille du comte de Marchin qui recouvre les plafonds du hall du château.

    L’escalier d’honneur

    La cage d’escalier, originellement en fausse pierre, avait été recouverte, assez récemment, d’une peinture beige. Celle-ci a pu être enlevée à la spatule lors des dernières rénovations afin de dégager le décor sous-jacent qui a cependant dû être restauré, voire restitué dans certaines zones, comme le palier du 1er étage.

    L’ensemble des parois de la cage d’escalier a été recouverte d’une cire microcristalline pour homogénéiser le tout et protéger les retouches.

    La rampe de l’escalier en ferronnerie, quant à elle, a été grattée et poncée pour permettre l’accroche de la nouvelle peinture. Les ornements et les vagues ont été dorés à la feuille d’or 23 carat ¾.

    La chambre du Comte

    Au départ, l’appartement du comte de Marchin, aménagé dans les années 1650-1670, comportait une grande antichambre, une chambre, et un cabinet disposé en enfilade. L’espace a été morcelé à partir du 19e siècle afin de créer des pièces supplémentaires, plus intimes et plus pratiques. Ainsi, l’antichambre a été divisée en deux chambres avec placards, accessibles via un couloir.

     

     

    Dans les années 90, les cloisons ont été détruites pour rendre aux espaces leur aspect originel. Des travaux qui ont permis de dégager les beaux plafonds en stuc de Jean-Christian Hansche, entre autre.

    Par la suite et après de nombreuses discussions, des tissus de la maison Lelièvre à Paris, représentant des feuilles d’acanthe et de délicats motifs floraux, de couleur rouge opéra, ont été tapis sur les murs de la chambre. Les mêmes motifs avaient déjà été utilisés, avec toutefois des teintes légèrement différentes par le comte de Marchin.

    Par PAULINE GOVAERT

    Article complet et photos clic ici 

  • Pegasus, permet d’apprendre ou de s’améliorer,Un cheval électrique unique

    Lien permanent

    Depuis le premier juillet dernier, le centre équestre du Ry de Lize à Marchin, qui héberge une centaine de chevaux vivants, dispose d’un cheval... électrique.

    « C’est un concept qui vient de France et qui est fabriqué à Rennes. Il est utilisé depuis 20 ans là-bas mais pas encore ici en Belgique. Il en existe deux, un à Chaumont-Gistoux et un ici à Marchin », précise Bénédicte Dewez, directrice du centre équestre du Ry de Lize.

    « C’est un outil fantastique que j’ai loué jusque fin décembre. Depuis le premier juillet dernier, une quarantaine de personnes sont déjà montées sur « Pegasus ». C’est ainsi que j’ai baptisé ce cheval électrique avec ce nom de la mythologie grecque (cheval ailé). Il y a déjà une dizaine d’assidus », ajoute Bénédicte Dewez. C’est le cas de Valérie, une cavalière habituée qui vient de Champlon pour monter « Pegasus ». « C’est la troisième fois que je monte « Pegasus ». Il est très sympa. Il reproduit les mêmes mouvements qu’avec un cheval vivant. C’est vraiment bluffant. C’est une vraie remise en confiance car l’on sait ici que l’on ne va pas tomber et il permet l’apprentissage des techniques. Il travaille aussi notre souplesse. En plus, Bénédicte Dewez nous donne les cours non pas par rapport aux performances sportives mais bien par rapport au ressenti, au développement de soi. On apprend à travailler sur la position de son corps sur le cheval et qui plus est, dans une ambiance sympa », explique Valérie, enchantée.

    « Pegasus » est donc un simulateur équestre unique et innovant dans la région. C’est un outil précieux pour travailler la posture et les différents mouvements du bassin, de la colonne vertébrale et des jambes des cavaliers ou des cavalières de loisir ou de compétition. Il les aide à prendre conscience de leurs gestes et à les perfectionner. Les mouvements sont très proches de la réalité et il vous permettra de retrouver les mêmes sensations que lorsque vous êtes à cheval.

    « Il apprend aux cavaliers à sentir les mouvements et leur corps, à se relâcher. On s’occupe de la respiration des cavalières et des cavaliers, de leur détente et de conscientiser leur position sur le cheval. Moi-même, cela m’a permis d’être plus sensible et plus délicate avec mon cheval », avoue Bénédicte Dewez.

    « Par exemple, une cavalière est tombée de son cheval au sixième obstacle d’un concours. Je lui ai demandé de revisualiser cette chute puis de changer sa position sur le cheval. Elle y a repensé et j’ai constaté qu’elle se décrispait, qu’elle trouvait une meilleure position et une meilleure détente pour finalement franchir l’obstacle avec son cheval. Il lui reste ensuite à appliquer cet apprentissage acquis sur le cheval électrique sur son cheval vivant », détaille la directrice du centre équestre marchinois.

    « J’y crois beaucoup. « Pegasus » est idéal pour les personnes qui ne sont encore jamais montées à cheval ou pour celles et ceux qui ne sont plus montés depuis longtemps suite à une chute ou à un traumatisme. Il permet plus d’harmonie et d’équilibre. En toute légèreté, vous travaillez votre position. Vous vous centrez sur vous-même, vous prenez conscience de votre corps et de votre respiration dans un cadre agréable et sécurisé. Vous pouvez travailler à toutes les allures et vous faites durer le plaisir de l’apprentissage. Une bonne présence permettra au cheval de se sentir mieux », conclut Bénédicte Dewez.

    Une séance particulière d’une demi-heure sur « Pegasus » coûte 30  € et un cycle de cinq séances revient à 140 €. Il existe aussi une formule de cours particulier avec le simulateur et une séance à cheval pour 50 € pour un cheval de propriétaire et pour 60 € pour un cheval de manège. Plus d’infos sur le site internet e-rydelize.be ou à info@rydelize.be

    PAR MARC GÉRARDY

    Source 

  • Fête de Rotheux-Rimière les 14 et 15 septembre 2019

    Lien permanent

    Les 14 et 15 septembre, c'est la fête à Rotheux Rimière!

    Commune de Neupré

     

  • Le 1er salon de la mobilité dimanche 15 septembre 2019

    Lien permanent
    Commune de Neupré 

     

    Ce dimanche 15 septembre aura lieu le 1er salon de la Mobilité à Neupré!
    Rendez-vous sur le parking de l'administration communale