Actu des communes voisines - Page 2

  • Hôtels, gîtes, chambres d’hôtes affichent complet pour le Week-end Rallye du Condroz

    Lien permanent
    Le Rallye du Condroz à Huy permet de belles retombées économiques dans tout le secteur horéca dans l’ensemble de la Province de Liège.
     
    La 46e édition du Rallye du Condroz débutera ce vendredi 1er novembre. La spéciale d'essai se tiendra à Ben-Ahin de 9h à midi et de 13h à 17h. Entrée: 5 € et entrée gratuite pour ceux qui seront en possession du pass week-end. Autres rendez-vous ce vendredi 1er novembre: présentation et dédicace du livre de Stéphane Prévot dans le chapiteau installé à Huy de 16h à 18h et séance d'autographes dès 18h30 dans le chapiteau. Programme obligatoire pour accéder à la zone autographe.
    En ce qui concerne les retombées économiques, elles sont déjà positives. « Tous les hôtels, les gîtes et chambres d’hôtes affichent complet depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, de Marche-en-Famenne à Bierset. Brasseurs, traiteurs, loueurs de chapiteau sont sur pied de guerre », indique Olivier Rocour, président du Royam Motor Club de Huy et directeur de l’événement, comme l’impose le règlement européen puis que cette année, le Rallye du Condroz sera une manche de l’ERT.
    L’Hôtel du Fort affiche complet
    C’est ainsi que l’Hôtel du Fort, situé chaussée Napoléon à Huy, affiche lui aussi complet. « Nous avons 27 chambres. Nous sommes complets chaque année. Ce sont souvent les mêmes personnes qui reviennent : une partie des officiels, deux teams et des Luxembourgeois qui viennent depuis plus de 25 ans », précise Yves Risac, gérant de l’Hôtel. Il est aussi administrateur des commerçants hutois. « Comme toute activité, cela rapporte plus à certains qu’à d’autres. Vu que ce vendredi est férié, cela devrait poser moins de problèmes à certains. Pour le secteur de l’horéca, les retombées sont positives. Le Rallye du Condroz accueille 60 % de néerlandophones et 40 % de francophones. C’est un événement majeur au niveau local mais aussi national et même international. Il y a également des retombées indirectes comme la visibilité et la notoriété de Huy », précise-t-il.
    Le café « O’Malley » se prépare
    Sur la Grand’Place de Huy, les préparatifs vont bon train avant l’arrivée du rallye. Au café O’Malley, ouvert sept jours sur sept, ce prochain week-end sera un des plus gros week-end de l’année. « Tout comme le 15 Août, la Flèche wallonne cycliste et parfois le passage du Tour de France », ajoute Juany Lopez, un des serveurs du café depuis quatre ans. »Nous avons plus d’effectif pour bien servir les clients. Il y a les habitués et les participants au rallye dont le pilote Jean-Frédéric Collignon et son team. La clientèle arrive par vagues durant la journée, entre les différentes spéciales. Elle vient manger puis elle part puis elle revient boire un verre puis elle repart puis elle revient manger en soirée. Nous avons beaucoup de restauration. Le midi, ce sont des plats de brasserie plus rapides et le soir, les clients sont plus relax et prennent le temps de manger, parfois entrée, plat et dessert. Nous accueillons beaucoup de néerlandophones et des étrangers qu’ils soient supporters ou participants. Certains sont très festifs et ne regardent pas aux contrôles de la police. Il y a une chouette ambiance dans le café », se félicite Juany Lopez.
    Thierry Neuville à la Brasserie
    Et à côté, à la Brasserie, le « QG » du rallye du Condroz, c’est aussi l’effervescence.
    « Nous accueillerons des pilotes et des supporters comme chaque année », précise Jean-Michel Beulen, le patron, qui s’apprête à vivre son deuxième Condroz
    « Durant les trois jours, nous recevons beaucoup de Hollandais et de néerlandophones. Nous affichons complet le vendredi et le samedi avec deux services de restauration. Certains clients viennent manger tôt puis s’en vont et nous proposons un second service aux clients suivants, le midi et le soir. Notre carte est réduite pour pouvoir servir tout le monde au plus vite », indique Jean-Michel Beulen. Et ce vendredi soir, Thierry Neuville sera présent à « La Brasserie » à Huy.
    Week-end moules aux Caves D’Huy
    En face, dans le café-brasserie « Aux Caves D’Huy », on se félicite également de cet événement. « Ce ne sera pas un des plus gros week-end de l’année pour nous. Nous avons une terrasse de 100 personnes quand il fait beau et nous travaillons très bien à ces moments-là (Pâques, Ascension, Pentecôte, ...). Le week-end prochain, nous travaillerons bien pour le rallye avec notre équipe habituelle. Ce sera un week-end moules à 19 € en plus de la carte traditionnelle. Nous accueillons majoritairement des néerlandophones, quelques Anglais et d’autres qui logent dans la région. Nous recevons aussi des journalistes de la RTBF qui viennent travailler chez nous », précise Claudy Dall’Oca, le patron des Caves D’Huy. « Je suis content de l’organisation du rallye du Condroz à Huy. Cela anime la Ville et cela fait connaître le centre-ville. Il ne faut pas regarder que son cas. C’est bien pour tout le monde. Le vendredi midi et le samedi soir, nous serons complets (45 places) », ajoute Claudy Dall’Oca.

    Difficultés de trouver des bénévoles
    Il y aura cette année 36 buvettes sur l’ensemble du parcours du 46e Rallye du Condroz pour servir les 70 à 80.000 spectateurs attendus.
    « De nouvelles buvettes sont prévues cette année suite au retour notamment de la spéciale Ouffet-Clavier. Il y en aura donc à Ouffet et à Clavier avec « Le Repair » mais aussi à Strée et à l’école et au club de football de Solières », précise Olivier Rocour, président du Royal Motor Club de Huy et directeur de l’événement.
    Mais paradoxalement, il est de plus en plus difficile de trouver des bénévoles pour s’occuper des entrées des spéciales et pour tenir les buvettes.
    « Pour les clubs, c’est un bon moyen de pouvoir gagner de l’argent mais eux aussi connaissent de plus en de difficultés pour mobiliser leurs troupes, même si ce n’est qu’un week-end sur l’année. Quand on se réunit en juin, certaines asbl ou certains clubs annoncent la présence de 50 personnes pour tenir les buvettes puis à quelques jours du rallye, il n’y en a plus que 10, voire même quatre parfois ! C’est un peu plus dur chaque année. C’est un phénomène de société. La jeunesse n’est plus ce qu’elle était. Les écrans et tablettes les intéressent plus que les sorties avec des copains à l’extérieur », regrette Olivier Rocour.
     
    Par

    Marc Gérardy

     
     
     
  • Un deuxième tournoi Fortnite !!! à vos inscriptions !!!

    Lien permanent

    La deuxième édition du tournoi Fortnite de la Mézon de Huy se déroulera le 23 novembre prochain.

    Après le succès du premier tournoi organisé le 4 mai dernier, il était impensable pour Laurent Streel, animateur à la Mézon, de ne pas organiser une seconde édition : « Nous remettons le couvert car la demande est toujours grande. Au mois de mai, il y avait 12 équipes et environ 50 jeunes sur la PS4.

    Nous tablons donc sur un succès identique ici », se réjouit-il.

    12 équipes de 4 personnes s’affronteront donc sur ce phénomène planétaire lancé en 2017.

    Fortnite est un jeu vidéo du type « bataille royale » : 100 joueurs sont largués sur une carte et luttent pour être le dernier survivant.

    Le principe du tournoi de la maison des jeunes est donc simple : « Il se déroulera en section, par équipes de 4.

    Les points se gagneront en fonction du nombre de kill, les adversaires éliminés, et du classement de l’équipe à la fin de leur partie », précise l’animateur. Les équipes du tournoi ne s’affronteront donc pas directement.

    Cette fois-ci, Laurent espère mettre à disposition une douzaine de consoles PS4 pour permettre à 12 jeunes de jouer en même temps. Pour accentuer le confort, les « gamers » pourront prendre leur matériel pour tenter de rafler la première place : casque, manette, clavier, souris. Des récompenses, comme des cartes Playstation Store, attendent chaque participant.


    UN COIN POUR LES JEUX RÉTROS

    En plus du tournoi, des PCs seront disponibles pour jouer au « Retro Lan Party », réseau local, sur des jeux rétros incontournables tels que: Counter Strike, Quake 3, Unreal Tournament, Age Of Empire, Worl Of Warcraft,… Le tournoi se tiendra le 23 novembre, 7 quai Dautrebande de 13 à 21h.

    Le prix d’entrée est de 2€/ personne.

    Infos et inscriptions : lamezon@hotmail.com ou par téléphone au 085/21.16.30-0474/ 54.33.12.

    Pour les personnes intéressées, il reste encore quelques places mais ces dernières partent rapidement


    .Par M.GI.

    Source

  • Un défibrillateur externe automatique est accessible 24h/24, 7j/7 à Ouffet

    Lien permanent

     

    La Bourgmestre d'Ouffet Caroline Cassart l'annonce sur Facebook 

    Sic "

    Conscients qu’un arrêt cardiaque peut survenir à tout instant, au hasard et sans prévenir, et qu’une intervention rapide des témoins et des secours est nécessaire pour augmenter les chances de survie, nous avons acquis depuis peu, à l’administration communale, un défibrillateur externe automatique.

    Facile d’utilisation, il est accessible 24h/24, 7j/7, sur la façade de l’administration communale, à droite de la porte d’entrée principale. Cet appareil peut sauver une vie, merci de ne pas le dégrader! "

    Photos Facebook CC 

     

  • Foire du Livre à 1 € le 3 novembre 2019

    Lien permanent

    La prochaine "Foire du livre à 1 €"en sera à sa 10e édition. La précédente, en mai 2019, avait attiré plus de 900 personnes.
    Elle se déroulera dans les sous-sols de l'église Saint-Vincent, avenue Albert Mahiels (Liège, Quartier des Vennes, face au pont de Fragnée), le dimanche 3 novembre, de 9 à 17 heures.
    Plus de 10.000 livres seront proposés par une vingtaine d’exposants au prix unique de 1 €.
    La P.A.F. pour l'entrée est de 1 €, entrée gratuite pour les enfants de moins de 12 ans.
    Bar et petite restauration.
    Accès aux P.M.R.
    Cette manifestation est organisée en partenariat avec le "Télé-Service" de Seraing.

     

     

    Église Saint-Vincent De Liège
    Avenue Albert Mahiels, 4000 Liège

    Foire du Livre à 1 € - Liège

    10e FOIRE DU LIVRE A 1 €

  • Conférence : Les loups, nos nouveaux voisins le 6 novembre 2019

    Lien permanent
    De janvier 2018 à juillet 2019, la présence de 6 loups a été́ scientifiquement prouvée en Belgique par les tests ADN et relayée par les médias.

    Ces loups, 5 mâles et 1 femelle, sont des jeunes en dispersion, à la recherche d’un territoire pour fonder leur meute. Ils recolonisent NATURELLEMENT les terres occupées jadis par leur espèce, avant leur extermination par l’homme. La femelle, Naya, a malheureusement été abattue dans le Limbourg ; cela a été confirmé début octobre 2019.

    Le statut d’espèce protégée, les forêts plus étendues qu’auparavant et surtout plus giboyeuses expliquent leur retour.

    Dès à présent, la question de leur cohabitation avec l’homme doit être réfléchie ! Le loup, grand prédateur, a toute sa place dans notre écosystème. Il joue un rôle essentiel dans nos forêts pour la régulation des sangliers, cervidés, ratons laveurs, ....

    La Locale ECOLO d’Aywaille, en collaboration avec celles de Stoumont, Jalhay, Comblain-au-Pont et Ferrières, vous invite à la conférence d’un grand spécialiste européen, Jean-Marc Landry, biologiste, éthologue et expert du loup en milieu pastoral. Depuis de nombreuses années, il partage ses expériences de terrain et transmet stratégies et outils pour une cohabitation la plus harmonieuse possible avec le loup.

    Rendez-vous ce mercredi 6 novembre dès 19h au Centre récréatif de Remouchamps!

    P.A.F. de 2€, gratuit pour les moins de 12 ans.

     

     

     

    Conférence : Les loups, nos nouveaux voisins

  • Les citoyens d'Engis auront accès à une plateforme en ligne visant à faciliter la communication

    Lien permanent


    Dès vendredi, les Engissois auront accès à une plateforme de participation citoyenne en ligne. Le but ? Faciliter la communication entre les citoyens et leur administration communale en leur offrant la possibilité de soumettre des idées de projets en un clic.

    Dès le premier novembre, les habitants d’Engis auront accès à une plateforme citoyenne en ligne qui leur permettra de partager leurs idées de projets pour la commune.

    Développée conjointement avec la société Citizenlab, cette initiative vise avant tout à développer un lieu d’échange entre les Engissois et leur administration communale. « On ne veut ni créer une foire aux questions, ni un réseau social déguisé, rassure le bourgmestre, Serge Manzato. Le but est de susciter un dialogue constant entre le citoyen et les élus communaux. Je ne vois pas ce qu’il y a de plus démocratique que ce processus. »

    Une enveloppe fictive

    Cette application vient répondre à la volonté, émise dans la déclaration de politique communale, de créer des budgets participatifs. Concrètement, la plateforme propose à chaque membre inscrit de distribuer une enveloppe fictive de 20 000 euros entre quatre projets de 5000 euros chacun. Ces projets se veulent « à taille de quartier », comme l’explique le bourgmestre.

    Dans un premier temps, aucun projet n’est présenté par la commune afin de donner carte blanche au citoyen, qui suggère ses propres idées. Dans un deuxième temps, les idées seront analysées par un conseil citoyen formé spécialement pour l’occasion. Pour être retenus, les projets devront rentrer dans les compétences communales et être d’intérêt général. En dernier lieu, les votes seront lancés via l’application pour choisir, parmi les projets retenus, ceux qui seront financés.

    Mars 2020

    Même si la fin du processus décisionnel est fixée au mois de mars 2020, avec un classement définitif des projets, l’outil reste un moyen de communication disponible toute l’année (collecte d’idées, discussions, sondages etc.). Certains des projets du classement, même s’ils n’ont pas atteint les quatre premières places, seront malgré tout susceptibles d’être budgétisés par l’administration communale si leur intérêt est confirmé. La finalité de Citizenlab est de stimuler la participation citoyenne sur le long terme. C’est l’échevin de la Participation citoyenne, Johan Ancia, qui a eu l’idée de cette collaboration. « J’ai une connaissance qui a travaillé sur le programme Réinventons Liège, créé en collaboration avec Citizenlab. Il y a un an, on s’est réunis avec eux pour discuter du projet. On voulait vraiment que ça soit en ligne, quelque chose d’intuitif. »
     
    Plusieurs citoyens ont déjà une idée des projets qu’ils vont soumettre à l’application : rajouter des modules dans les pleines de jeux, installer des barbecues partagés ou encore développer une mare environnementale. C’est la première fois que la commune d’Engis propose des budgets participatifs. Le service sera accessible dès vendredi à l’adresse www.citoyen.engis.be.

    Par  Pierre Targnion
     

  • Soyez prévoyants fermeture Rue Tige de Strée jusqu’au 31 mars 2020 les automobilistes devront prendre leur mal en patience

    Lien permanent

    À Vierset, les automobilistes devront prendre leur mal en patience. Les mesures de circulation prises dans le cadre du chantier de la nouvelle école communale sont prolongées jusqu’au 31 mars 2020.
    Initialement, elles devaient être levées le 31 octobre mais la majorité, comme nous l’explique le bourgmestre Éric Thomas (OSE) a préféré jouer la carte de la sécurité.
    « À ce stade des travaux, les corps de métiers vont se succéder, des camions vont arriver, ils devront être déchargés, ce qui implique des manipulations avec la grue. Nous aurions pu placer un feu alternatif, mais il risquait de gêner les transports. Finalement, nous avons préféré jouer la sécurité et permettre le bon déroulement des travaux, sans retarder les corps de métiers », insiste le bourgmestre.
    En conséquence, la circulation reste interdite rue Tige de Strée, dans sa portion comprise entre les carrefours qu’elle forme avec la Place G. Hubin d’une part, et les rues Trois Barrières et des Hayettes d’autre part, à l’exception des riverains et des engins du chantier de construction de la nouvelle école.
    Ouverture en septembre 2020
    Le chantier de l’école suit son cours. « L’école est à présent sous toiture, l’isolation bardage est pratiquement terminée, les châssis sont commandés, ils devraient être placés fin novembre, voire début décembre » détaille bourgmestre.
    Si tout va bien, la nouvelle structure scolaire de Vierset – un projet d’1,6 million d’euros- devrait ouvrir ses portes à la rentrée scolaire de 2020.
    Le bâtiment de 1.000 m² construit sur 2 étages doit abriter 3 classes primaires de 22 places chacune, 2 classes de maternelle de 24 places avec, pour les siestes, une mezzanine et toboggan pour assurer la liaison, 3 classes polyvalentes, le bureau de la direction et la salle des enseignants, à l’étage avec balcon couvert.


    Par M-Cl.G.

     

    Source 

  • Buvette à Pair Place du Baty dimanche 3 novembre 2019

    Lien permanent

    Deux passages prévus 10h30 et 15h. Venez nombreux il y aura du spectacle garanti. Boissons - Pains saucisses - soupe maison.

    Pair un espace de convivialité.
    Rue de Pair 16, 4560 Clavier (Liège)

    Pair un espace de convivialité.

    Buvette à Pair Place du Baty dimanche 3 novembre 2019.

  • Attention Le quai d’Arona à Huy fermé dès aujourd'hui mercredi 30 octobre 2019

    Lien permanent

    Le montage du chapiteau du rallye du Condroz a démarré ce lundi sur l’avenue Godin-Parnajon côté « parking » et en partie sur la chaussée.

    Il restera en place jusqu’au 5 novembre.


    Pour les usagers de la voie publique, cela va entraîner des modifications des règles de circulation dans le quartier de la piscine et sur la gare des bus T.E.C. À cette occasion, les arrêts de bus initialement prévus à cet endroit seront reportés sur d’autres voiries.


    Du mercredi 30 octobre 2019 à l’issue du marché hebdomadaire au lundi 4 novembre, la N90 Quais Dautrebande et d’Arona dans sa partie comprise entre le Pont Roi Baudouin rive droite de la Meuse et le carrefour avec l’Avenue de la Croix-Rouge sera fermée à toute circulation. Des déviations seront mises en place via les voiries parallèles.


    Durant la même période, les avenues Delchambre, Godin-Parnajon et Charles et Léopold Godin ainsi que les rues Lebeau, Bastin et Harmonie seront interdites à la circulation et au stationnement des véhicules.


    Les ponts de l’Europe, Roi Baudouin, Père Pire et d’Ampsin resteront constamment ouverts à la circulation des véhicules au départ des deux rives de la Meuse.


    Pour la circulation de transit, la police conseille d’utiliser l’E42.

    Le commissaire Jaumotte conclut en avançant que, même si les Services de Police seront présents en nombre sur le terrain et feront leur maximum pour fluidifier la circulation «il faut s’attendre à quelques problèmes de fluidité dans le centre et aux abords de la ville»

    Par ABT 

    Source 

  • Petit Déjeuner Oxfam - Clavier-Les Avins Condroz le 17 novembre 2019

    Lien permanent

  • La police sera mobilisée pour le Rallye du Condroz, Contrôles de vitesse et d’alcool multipliés

    Lien permanent

    La 46e édition Rallye du Condroz démarre ce vendredi matin.

    La police annonce de très nombreux contrôles en matière de vitesse et d’alcool à proximité des spéciales, mais aussi sur les différents axes de liaison.

    Également dans leur viseur : les quads et 4X4, interdits à moins de 250 mètres des spéciales.


    Cette fois, on est dans la dernière ligne droite. Les équipages ont été présentés samedi et les 143 inscrits sont dans les starting-blocks.


    Congé du 1er novembre oblige, le Rallye démarrera dès le vendredi matin cette année.

    Le site de la Cabane, sur les hauteurs de Gives accueillera la séance d’essais libres dès 9 heures du matin (de 9 à 12 h) et de (13 à 17 h).

    « Habituellement, nous commençons nos missions liées au Rallye le vendredi en fin d’après-midi, mais cette année nous serons sur le pont dès 5 heures du matin » appuie le commissaire Jaumotte, de la zone de Huy.


    Équipes Speedy et Charly


    Le Rallye se poursuivra ensuite les 2 et 3 novembre avec les dix épreuves de classement. Les spéciales « classiques » que sont Strée, Wanze, Bodegnée-Amay, Wanzoul, Ramelot ou encore Perwez-Marchin sont reconduites. Il y aura également quelques épreuves inédites comme Ben-Ahin, Héron, Villers-le-Bouillet.

    La grande nouveauté, étant le retour de la spéciale de Ouffet-Clavier. À proximité de toutes ces spéciales, mais également sur les axes de liaison, la police viellera.


    Les zones de Huy, du Condroz, de Meuse-Hesbaye, mais également la police fédérale son mobilisées. Comme en 2018, c’est la commissaire Julie Reip, de la police fédérale qui chapeautera l’ensemble des effectifs dédiés au Rallye depuis son QG de l’avenue Delchambre.

    Un hélicoptère de la police fédérale survolera constamment l’ensemble de la course.


    Outre les interventions urgentes, les policiers multiplieront les contrôles en tout genre.


    « Nous aurons les équipes Speedy, qui se chargeront plus spécifiquement des contrôles de vitesse et d’alcool et les équipes Charly, détaille le commissaire Mopin, de la zone Meuse-Hesbaye.

    Les équipes Charly seront spécifiquement affectées à la surveillance des champs et terres de cultures, régulièrement dévastés par le passage de spectateurs du rallye qui veulent prendre au plus court » Pour tenter d’enrayer ce phénomène, les différentes communes ont d’ailleurs pris un arrêté spécifique : durant toute la durée du Rallye, il est interdit d’approcher à moins de 250 mètres des spéciales en quads ou 4 X4.

    Les contrevenants risquent un p.-v.


    « Ce règlement a été pris pour protéger les terres des agriculteurs, mais aussi les conducteurs de ces engins, car cela peut s’avérer dangereux » insiste le commissaire Mopin.


    Par Aurélie Bouchat

    Source

  • Sectacle et souper le 10 novembre 2019 école fondamentale d'Ocquier

    Lien permanent

    A vos agendas!
    Le dimanche 10 novembre (oui oui c'est bien un dimanche, veille de jour férié ), les élèves de l'école vous donnent rendez-vous pour leur spectacle "Il était une fois" à 17h30, salle des loisirs et culture à Ocquier.

    Le spectacle sera suivi du traditionnel souper. Raclette ou lasagne .

  • Les Legend Boucles vont innover en 2020

    Lien permanent

    L’épreuve historique qui attire en début de saison plus de 300 concurrents amorce une nouvelle phase. Les 1er et 2 février 2020, elle sera uniquement concentrée du côté de Bastogne et de Libramont. Exit les spéciales... légendaires telles que Bodeux, Wanne, Stoumont, etc.

    Un peu comme si Liège-Bastogne-Liège ne passait plus par la Haute Levée et La Redoute. On espère que l’organisateur maîtrise parfaitement son sujet (ce fut loin d’être le cas ces dernières années) quand il affirme que le même nombre de voitures dans une région plus petite ne posera pas davantage de problèmes.

    En outre, il garantit aux concurrents un kilométrage de spéciales plus élevé et des étapes dominicales sur terre totalement inédites.

    On vous passe les détails techniques de la prochaine organisation mais une autre innovation de taille a été annoncée ce mercredi: la création d’une série Legend Boucles. Pierre Delettre, l’organisateur, vise la mise sur pied de trois épreuves en 2020 (dont une en Allemagne) et de quatre douze mois plus tard avec une visite, cette fois, chez nos voisins français.

    Dès l’an prochain, cette série dédiée aux voitures de rallye historiques passera par Mettet le premier week-end d’août.

    Il s’agira de combiner un rallye-show, concentré uniquement sur le circuit Jules Tacheny mais aussi un rally-cross dont de vieilles voitures mythiques, en particulier des Groupe B, égaieront le public. Au programme: des épreuves chronométrées, des duels entre vieux bolides et une fête au cœur du paddock dans la nuit estivale. L’idée est originale. Il reste à espérer qu’elle soit un succès.

    Par DDR

    Source

  • Deuxième édition des Québecofolies Les 28 et 29 novembre prochains

    Lien permanent

    Les 28 et 29 novembre prochains, les centres culturels de Huy et d’Amay vivront à l’heure canadienne

    Pour la deuxième année consécutive, voici les Québecofolies en région hutoise avec deux soirées 100 % canadiennes les 28 et 29 novembre à Huy et à Amay.

    Patricia Van de Weghe est une Spadoise qui vit depuis 18 ans à Montréal. Avec la société de production canadienne « Virago », elle organise les Québecofolies qui existent depuis plus de dix ans en été aux Francos et en France. L’an dernier, il y a eu une première édition automnale en région hutoise et Patricia a décidé, en 2018, d’en faire un festival.

    La première édition s’est tenue en effet l’an passé à la salle « Le Grenier » rue Château d’Abée à Tinlot. La deuxième édition aura lieu les 28 et 29 novembre prochains aux centres culturels de Huy et d’Amay. Une édition parrainée par le chanteur belge Saule qui sera présent le 28 novembre au centre culturel de Huy.
    « Ce seront deux soirées exceptionnelles et 100 % canadiennes », annonce l’organisatrice, Patricia Van de Weghe. « J’ai toujours travaillé dans le domaine culturel et musical. J’ai organisé des « show cases » d’artistes québécois francophones avec les Francofolies de Spa mais aussi à La Rochelle et à Albi notamment. Pour ces Québecofolies, j’effectue une sélection selon plusieurs critères. Il faut notamment que les artistes ou les groupes soient reconnus au Québec. pour plusieurs, ce sera la première fois qu’ils viendront se produire en Europe », précise l’organisatrice.

    Au programme

    Rendez-vous ces 28 et 29 novembre en région hutoise. Il y aura tout d’abord trois groupes au centre culturel de Huy le jeudi 28 novembre dès 20h. « Vous pourrez découvrir à 20h l’Acadien Shaun Ferguson, guitariste virtuose, qui présentera durant 25 minutes son dernier album « Résilience ». A 20h30, pour la première fois en Belgique, le couple de comédiens Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant, assisté de deux musiciens, présenteront leur album « Comme dans un film », un mélange de folk planant aux accents country, rock, bossa et une petite touche de classique. Et à 21h30, Thomas Hellman, déjà présent l’an dernier à Tinlot, sera de retour à la demande du public avec son spectacle « Rêves américains », entouré de deux musiciens », détaille Patricia Van de Weghe.
     

    Le vendredi 29 novembre, au centre culturel d’Amay, les neuf groupes de ces Québecofolies présenteront chacun un set de 20 minutes aux professionnels mais aussi au public qui pourra assister à ces présentations de 11h à 17h pour la modique somme de 5 €.

    Enfin, en soirée, à l’Atelier rock de Huy, quatre groupes se produiront dans le cadre de ces Québecofolies. « A 20h, le trio fransaskois Ponteix, déjà venu aux Francos à Spa et qui vient de sortir son premier album « Bastion », proposera un rock planant. A 20h45, Emile Bilodeau mettra le feu avec son folk singulier. A 21h30, le groupe PATM (Patiently Awaiting The Meteorite), qui a déjà travaillé pour le Cirque du soleil, se produira pour la première fois en Europe. Enfin, à 22h35, pour la première fois en Europe également, le quintette Forest Boys avec notamment Julien Chiasson (voix, guitare, piano) , le frère d’Hubert Lenoir, donnera son tout premier concert sur le Vieux Continent », détaille encore Patricia Van de Weghe.

    Billetterie au centre culturel de Huy au 085/21.12.06 ou sur le site internet acte2.be. P.A.F. : 15 € le jeudi et 20 € le vendredi (30 € pour les deux soirées).
     
    Par Marc Gérardy
     
  • Halloween au château-Qui a tué la duchesse ? Dans les idées sorties !!! le 31 octobre 2019

    Lien permanent

     

    Un drame bousculera la soirée costumée… La duchesse sera retrouvée morte dans sa chambre à l’étage du château. Cause du décès : inconnue. Aucune trace d’effraction… Détectives dans l’âme : bienvenue !
    Activité familiale déguisée. RESERVATION OBLIGATOIRE, places limitées ! P.A.F. : 12€/adulte, 10€/enfant (- de 12 ans). Château de Modave (rue du Parc 4 -4577 Modave), Rdv à 18h.
    Infos & inscriptions : Syndicat d’initiative « Entre Eaux et Châteaux » - 085/41.29.69 - info.sivh@gmail.com

     

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot
    vallée du Hoyoux, 6 B, 4577 Modave

     

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot

    Halloween au château-Qui a tué la duchesse du château de Modave?

  • Vraiment unique en Wallonie, La plus grande soirée Halloween le 31 octobre 2019 à Liège

    Lien permanent

    C’est la seule soirée Halloween avec une déco de dingue, 100% construite sur place pendant plusieurs jours, dans un espace de 800m² entièrement transformé.

    Vraiment unique en Wallonie

    Quelques chiffres pour vous mettre dans l’ambiance : 8 espaces intérieurs et extérieurs accueilleront des thèmes de déco différents.

    3 ambiances musicales distinctes. Plus de 95% des participants sont déguisés chaque année. L’ambiance crypto-lugubre des Caves de Cornillon, lieu à l'abandon, se prête à merveille à ce genre d’atmosphère.

    Un ptit coup d’oeil ?

    Par ici le clic sur https://vimeo.com/192989481

    Anges et démons

    Nouveau cette année, un affrontement ange et démon sera organisé. Choisissez bien votre camp. Vous n’aurez qu’une seule (mal) chance.

    D’autres nouveautés vous attendent (au tournant) mais chuutt… Vous auriez trop peur de venir si on vous disait tout !

    L'accès se fait uniquement sur préventes, réservées aux maquillés/déguisés entre 18 ans et 666 ans.

    Les lieux et disponibilités des préventes sont détaillés sur la page FB de l’événement:

    https://www.facebook.com/events/2326310027688485

    Les non-déguisés/non-maquillés "Halloween" se verront infliger une surtaxe mortuaire de 5€ à payer cash à l'entrée. Pas de déguisement ou maquillage, pas de billet et pas d'entrée.

    Dress code

    La grande majorité des gens viennent super bien déguisés/maquillés mais les organisateurs ne sont pas difficiles tant que le thème d’Halloween est respecté. Attention : venir déguisé en Arlequin ou en superman ou avoir UNE goutte de sang sur le visage au-dessus de belles fringues, c'est la surtaxe mortuaire assurée ! Sorciers, Sorcières, Basilic, Aragog, Sombrals et autres Détraqueurs sont par contre les bienvenus (même s'ils viennent du Mal) et, exceptionnellement, tous les Anges, fiers ou déchus, seront acceptés dans la crypte.

    Petit conseil : évitez fortement les masques complets, difficiles à supporter avec la chaleur... infernale !

    Infos pratiques

    J. 31/10 (de 22 à 5h) Les Caves de Cornillon, Rue de Robermont, 8 B à Liège. Info: 04-344.14.59 - halloweenliege@hotmail.com - https://www.facebook.com/events/2326310027688485. Paf (uniquement en prévente): 20€.

     

     

  • L'Heure du conte fantastique le 29 et 31 octobre 2019

    Lien permanent

    C
    onte fantastique

    Durant la semaine des vacances d'automne, nous vous proposons deux rendez-vous de l'heure du conte pour enfants :
    Mardi 29/10 et Jeudi 31/10 à 11h00.

    Avec des histoires mystérieusement étranges et monstrueusement tendres.
    Aventures, suspense et fous rires garantis !

    Accès : Bibliothèque de Plainevaux. Rue du Centre 50.
    Entrée gratuite. À partir de 5 ans.
    bibliotheques@neupre.be / tél. 04 371 44 86.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

  • La Fraiture Night 2019, la soirée à ne pas rater!!! article & reportage photos de Loris Demarteau !!!

    Lien permanent

    Pour la troisième année consécutive, la Fraiture Night a battu son plein hier soir à la salle du D’Zy et plus de 700 personnes étaient présentes pour célébrer le passage à l’heure d’hiver.

    Cette année, l’accent a été placé sur la découverte de avec la présence de deux nouveaux DJ, le oheytois Airdway et Semko aux côtés de confirmés comme DJ Hupser ou encore DJ Tawkif, pour le plus grands plaisir des jeunes et moins jeunes fêtards.

    Chaque année, c’est un réel challenge pour les organisateurs ; Hugo Prévot et Arnaud Bouflette, d’organiser une telle soirée dans la région au prix très démocratique mais avec un son et des effets lumineux et pyrotechniques comme on peut en voir dans les plus grands festivals !

    Néanmoins, la date du 26 octobre  n’a pas été choisie au hasard comme le souligne Hugo Prévot « Nous sommes dans un période monotone, calme entre les festivals et les marchés de Noël, c’était l’occasion de redonner le sourire aux gens et passer un bon moment entre amis ».

    Il ajoute également « cette soirée marque le changement d’heure, les participants pourront donc profiter 1h de plus de cette ambiance festive ».

    Un food-truck local et plusieurs bars étaient aussi présents pour sustenter les fêtards.

    La Fraiture Night s’est donc finalement achevée sur le coup de 3h, sans incidents et marque le coup d’envoi des vacances de Toussaint !

    Pour ceux qui n’étaient pas présent, ce n’est que partie remise pour l’année prochaine...

     

    Par Loris Demarteau

    Reportage photos Loris Demarteau 

    f6.jpg


    Les organisateurs : Hugo Prévot et Arnaud Bouflette 

    fr.jpg

    DJ Hupser et Tawkif

    fr2.jpg

    DJ Airdway

    fr3.jpg

    fr5.jpg

    fr7.jpg

  • La commune et les riverains se plaignent de nuisances sonores en pleine nuit

    Lien permanent

    Entre les habitants d’Ampsin, ses alentours et Engie Electrabel, le torchon commence légèrement à sentir le roussi. De nombreux habitants ont interpellé le bourgmestre d’Amay, Jean-Michel Javaux, au sujet de désagréments sonores en pleine nuit causés par des tests à la centrale nucléaire de Tihange.


    « Ce bruit devient une véritable torture », « Encore une nuit d’enfer passée », « Nous nous trouvons Chaussée de Liège et cela devient très pénible ces nuisances, surtout pour nos trois enfants », « Même Rue des Fontaines à Amay, on l’entend avec la fenêtre fermée », autant de commentaires postés sous une publication Facebook du bourgmestre et qui témoignent d’un réel inconfort.


    Discussions avec Engie


    La situation a poussé le bourgmestre, lui-même victime des bruits, à s’adresser directement à Engie Electrabel. « Cela fait plusieurs mois qu’ils préviennent de tests sur leurs groupes diesel. Nous comprenons parfaitement le besoin d’assurer la sécurité des installations, mais ce bruit d’hélicoptère s’entend même avec des boules Quies.

    Beaucoup de riverains se sont manifestés et nous avons envoyé une lettre à Engie. On en a également parlé à la récente réunion annuelle des bourgmestres concernés par la centrale. Il faut trouver une solution et améliorer le silencieux », estime Jean-Michel Javaux.


    Du côté de la centrale, on est conscients de la situation. « Les exigences de sûreté nucléaire nous imposent ces tests de bon fonctionnement et d’un durée de 24h tous les 4 ans et demi, mais ils nous arrivent de procéder à des tests de plus courte durée. Ces neuf groupes diesel, essentiels, permettent l’alimentation de la centrale en cas d’une perte du réseau extérieur.

    Nous étudions activement des pistes techniques pour réduire les désagréments. Engie s’excuse pour la gène occassionnée », souligne la responsable communication du site de Tihange, Laure Sovet.


    Compensations insuffisantes


    La discussion a aussi été abordée lors du conseil communal du 24 octobre dernier, notamment sur l’aspect financier et la répartition des compensations payées par les grandes entreprises, ici Engie, aux communes. « Il y a une situation d’inégalité.

    Nous recevons 285.000 euros de compensation. Ce qui n’est pas suffisant, surtout à un moment où les communes sont à la recherche de nouvelles recettes pour assurer les services à la population.

    Ce n’est pas normal qu’Amay reçoive si peu quand un terrain du côté d’Ampsin, proche de la centrale et donc dévalorisé, coûte moins cher que sur le haut de Huy, une commune qui est bien mieux compensée », estime le bourgmestre d’Amay.

    Selon un précédent article de La Meuse, Huy toucherait grâce à une convention individuelle une compensation de trois millions d’euros. Une somme ne prenant pas en compte divers taxations - comme le précompte immobilier - qui rapporteraient près de 15 millions d’euros. Du côté de Tihange, on n’a pas souhaité réagir sur ce dossier. « Nous restons attentifs aux conditions de vie de nos citoyens.

    On comprend un ou deux tests par an, mais la récurrence est trop importante à l’heure actuelle. Il faudra aussi poser le débat sur la sortie progressive du nucléaire », conclut le bourgmestre d’Amay.

    Par Sacha Velkeneers

    Source

     

  • Les Legend Boucles en province de Liège: c’est terminé

    Lien permanent

    À trois mois du départ des Legend Boucles of… Bastogne, Pierre Delettre a présenté les grandes lignes de l’épreuve ardennaise réservée aux véhicules historiques.

    Avec une annonce qui ne manquera pas de secouer les nostalgiques de la grande époque des Boucles de Spa… «Le parcours 2020 ne passera plus en province de Liège», asséna le fils des propriétaires du Pitchoun, célèbre établissement spadois qui a largement contribué à la réputation des Boucles dans les années 70 à 90.

    «Désormais, toute l’épreuve (du 31 janvier au 2 février, ndlr) va se concentrer du côté de Bastogne et de Libramont.

    Ces dernières années, les concurrents se plaignaient régulièrement de devoir effectuer de longs tronçons transitoires sur autoroute entre les épreuves chronométrées du côté de Bastogne puis de ‘monter’ vers Spa.»

    Ainsi, les spectateurs férus des passages sur les petites routes truffées de pièges de Basse-Bodeux, Stoumont et Wanne devront se rendre plus loin en Ardenne pour voir les grands-mères en action.

    Dans la foulée, on tire aussi un trait sur le parc de regroupement de Coo qui attirait, chaque année, des centaines de personnes au moment des Boucles.

    Ce sont des pans entiers de l’histoire du sport automobile belge, voire international, qui seront rayés de la carte du rallye le 1er week-end de février.

    Il ne faut guère pousser le patron des Boucles, spadois d’origine, dans ses retranchements pour comprendre que la vraie raison est tout sauf logistique: «Franchement, j’en ai plus que marre de la mentalité des élus de cette région», clame Pierre Delettre.

    «Quand je compare la façon dont on est accueilli du côté de Bastogne et de Libramont par rapport aux manières condescendantes de leurs homologues spadois, je me félicite que notre épreuve puisse se déployer ailleurs. Il suffit de se rappeler la façon dont ont été traités les organisateurs du rallye de Trois-Ponts voici quelques mois pour comprendre à quel point les élus communaux considèrent le rallye comme une vache à lait. Désormais, ce sera sans nous.»

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Source

  • Elle recherche le cheval qu’elle avait vendu à une Marchinoise

    Lien permanent

    Sandrine Remacle est originaire du Hainaut. Avec son fils âgé de 19 ans, ils sont tous deux passionnés par l’équitation. Il y a quelques années, elle acquiert deux chevaux, Spirit et Lucky. Mais en 2015, elle est contraindre de vendre Lucky à une habitante de Marchin qui lui avait promis de donner des nouvelles de l’animal. Depuis quelques mois, Sandrine n’en a plus et se demande où a disparu son ancien cheval qu’elle adorait tant.
    Sandrine Remacle est originaire du Hainaut. Avec son fils âgé de 19 ans, ils sont tous deux passionnés par l’équitation. Il y a quelques années, elle acquiert deux chevaux, Spirit et Lucky. Mais en 2015, elle est contraindre de vendre Lucky à une habitante de Marchin qui lui avait promis de donner des nouvelles de l’animal. Depuis quelques mois, Sandrine n’en a plus et se demande où a disparu son ancien cheval qu’elle adorait tant.
     
    Suite à un divorce en 2015, elle ne peut plus assumer financièrement les deux chevaux. « J’ai dû prendre une décision difficile autant pour mon fils que pour moi. Cela n’a pas été évident mais parfois on n’a pas le choix et j’ai vendu Lucky à une habitante de Marchin. Cela nous a fendu le cœur », nous explique-t-elle. L’animal est très vite revendu mais entre l’acheteuse et Sandrine un contrat est établi. « Nous avions signé une clause dans laquelle il était mentionné que la nouvelle propriétaire devait me donner de temps à autre des nouvelles du cheval. Chose que j’ai eue au début mais plus par la suite », ajoute Sandrine.
    « Nous souffrons terriblement »
    Voyant les mois passés, sans nouvelle de son animal qu’elle adorait tant, Sandrine tente de renouer le contact la propriétaire. « J’ai essayé de l’appeler mais elle ne répondait plus. Jusqu’à ce que j’appelle avec un autre numéro. Elle a fini par décrocher pour m’annoncer qu’il était atteint de polyarthrite et que Lucky était bon pour la boucherie. Elle a également ajouté qu’elle l’avait placé dans un centre d’éthologie à Huy mais qu’elle ne voulait pas me transmettre l’endroit où il se trouvait », nous déclare Sandrine à son plus grand désespoir. « Nous souffrons terriblement de ce silence avec mon fils. Nous voulons simplement savoir s’il va bien et si on peut aller le voir. Je ne demande pas à le récupérer sauf s’il est maltraité ».
    Sans plus tarder, Sandrine a contacté la Confédération Wallonie-Bruxelles du cheval. « Etant donné que Lucky est pucé, l’institution pourrait m’indiquer où il se trouve mais pour le moment je n’ai pas encore eu de réponse. Cette démarche est à comparable à celle de chercher une aiguille dans une botte de foin », souligne celle qui espère que les cavaliers pourront reconnaître son « Lucky ». Pour la contacter : 0470 184 338 ou par mail saremacle@hotmail.be.
     
    Par AD 
     
     

  • La liste complète des engagés au Rallye du Condroz 2019

    Lien permanent

    0. Jullien/Willem (Mitsubishi Lancer EVO 6) 1. Princen/Kaspers (Skoda Fabia R5) 2. Lefebvre/Dubois (Ford Fiesta R5 MKII) 3. Loubet/Landais (Skoda Fabia R5) 4. Bedoret/Walbrecq (Skoda Fabia R5 Evo) 5. Fernemont/Maillen (Skoda Fabia R5) 6. De Mévius Gh./Jalet (Skoda Fabia R5) 7. Cherain/Portier (VW Polo GTI R5) 8. De Mévius Gu./Wydaeghe (Citroën C3 R5) 9. Matton/Podgorny (Skoda Fabia R5) 10. Munster G./Louka (Skoda Fabia R5) 11. Reynvoet/Verbeke (Skoda Fabia R5) 12. Demaerschalk/Vanneste (Ford Fiesta R5 MKII) 14. Molle/Barral (Citroën C3 R5) 15. Bouillon/De Preter (Ford Fiesta R5) 16. Vanneste/D’Alleine (Citroën C3 R5) 17. Bouche/Jamar (VW Polo GTI R5) 18. De Cecco/Humblet (Skoda Fabia R5) 19. Rouard/Poncelet (Skoda Fabia R5) 20. Baugnet/Rondelet (VW Polo GTI R5) 21. Cracco PJM/Vermeulen (Skoda Fabia R5) 22. Collard/Dubois (Skoda Fabia R5) 23. Potty/Maquet (VW Polo GTI R5) 24. Delhez/Bollette (Porsche 997 GT3)25. Gaban/Penoy (Porsche GT3 RS) 27. Mazuin/Fernandez (Peugeot 208 R2) 28. Munster C./Brion (Opel Adam R2) 29. Pyck/Mourisse (Peugeot 208 R2) 30. Bouvy/Toubon (Porsche 997 GT3) 31. Wartique/Lardinois (Porsche 997 GT3) 32. Debackere/Krieger (Skoda Fabia R5) 33. Van Den Dries/Gallo (Skoda Fabia S2000) 34. Verreydt/Hubin (Porsche 997 GT3) 35. Bux/Spittaels (Porsche 997 GT3) 36. Verstaen/Botson (Ford Fiesta R5) 37. Simpson/Gibson (Skoda Fabia R5) 38. Monfort/Lambion (Skoda Fabia R5) 39. Serderidis/Tsjoen (Skoda Fabia R5) 40. Hubin/Rigo (Skoda Fabia WRC) 41. Jupsin/Mawet (Dacia Sandero R4) 42. Busin/Fraiture (Skoda Fabia R5) 43. Litt/Monjoie (Skoda Fabia R5) 44. Gonay/Jacob (Citroën C3 R5) 45. Schmelcher/Ombelet (VW Polo GTI R5) 46. Verschueren/Prévot (VW Polo GTI R5) 47. Van Der Marel T./Van Der Marel R. (Opel Adam R2) 48. Colignon/Sorlet (Mitsubishi Lancer EVO IX) 49. Willems/Noveveaux (Subaru Impreza) 50. Verhees/Limbioul Mitsubishi Lancer Evo IX) 51. Tsjoens/Balcaen (Mitsubishi EVO X) 52. Bouts/Fiasse (Renault Clio R3T) 53. Tomballe/Riguelle (Citroën DS3 R3) 54. Boesmans/Wathelet (Ford Fiesta R2) 55. Vanbergen/Dal Molin (Peugeot 208 R2) 56. Docquier O./Docquier A. (Citroën C2 R2 Max) 57. Berleur/Mottin (Peugeot 208 R2) 58. Deferm/Surson (Ford Escort MKII) 59. Maeyaert/Dewulf (Ford Escort MKII) 60. Kellen/Hoffmann (Ford Fiesta MK2) 61. Kerkhove/Doublet (Ford Escort MKII) 62. Deveux/Vangrieken (Ford Sierra Cosworth 4x4) 63. Van De Wauver/ Marnette (Lancia Beta Monte Carlo) 64. Deblauwe/Lemaire (Ford Escort RS 1800) 65. Daco/Sevrin (Ford Escort MKII) 66. Lausberg A./Lausberg G. (Porsche SC) 67. Gerome/Geilenkirchen (Ford Escort MKII) 68. Tollet/Wilmet (Ford Escort RS 2000) 69. Orban/Cailloux (Mitsubishi Lancer Evo VIII) 70. Caprasse/Prignon (Audi Quattro) 71. Destrument/Dambrain
    72. Boulanger/Vilmot (Mitsubishi Lancer Evo X) 73. Goedert/Freichel (Subaru Impreza WRX Sti) 74. Heyrick/Huygelier (Subaru Impreza) 75. Lefevre/Loest (Mitsubishi Lancer) 76. Lemaire/Minne (Mitsubishi Lancer Evo IX) 77. Cornet/Pirard (Opel Ascona) 78. Collette/Huberlant (Ford Escort MKII) 79. Remilly/Galand (Renault Clio) 80. Vancoillie/Depoortere (Opel Kadet GTE) 81. Debaere/Lemahieu (BMW Compact M3) 82. Ceuppens/Werner (BMW 130i) 83. Thiry/Garsou (Peugeot 306) 84. Neven/Lallemand (Citroën DS3 R3 Max) 85. Jensen/Fasterholdt (Renault Clio R3T) 86. ‘S Heeren/Delaite (Citroën DS3 R3T) 87. Leroy/Durand (Renault Clio R3) 88. Septon/Boussifet (Ford Fiesta R200) 89. Delrue/Mongelluzzi (Citroën C2 R2) 90. De Jesus/Mazuin (Skoda Fabia) 91. Grommen Jimmy/Duchesne (Opel Adam) 92. Howlett/Vandevenne 93. Catelin/Ozeel (Renault Clio) 94. Crommen/Wuidart (Citroën C2 R2) 95. Valepin/Bourguignon (VW Golf 3 Kit Car) 96. Dumont/Borlez (Skoda Fabia R2) 97. Vandermarliere/Valcke (Peugeot 208) 98. Gillot/Mattart (Ford Escort MKII) 99. Vankemmel/Vandemoortele (Opel Ascona A) 100. Glaude/Hugo (Volvo 144s) 101. Buyse/Balanger (Porsche 911) 102. Jamoulle/Lecocq (Renault Clio) 103. Roiseux/Gathy (BMW 323 i E21) 104. Hoens M. Hoens N. (Ford Escort MKI) 105. Masquelier/Therin (BMW M3 E36) 106. Fernandez/Dawance (Renault Clio R3) 107. Barbé/Picoli (BMW E36) 108. Kranenburg/De Klerk (Opel Adam Cup) 109. Menzing/Van Teunenbroek (Opel Adam Cup) 110.Lamy/Warzée (Citroën C2) 111. Fagnant/Lemasson (Renault Clio RS) 112. Famerée/Faniel (Peugeot 207) 113. Lamy/Henrot (Volvo 242) 114. Dekimpe/Leroy (Ford Escort) 115. Mathieu/Raashaert (Reanult Clio RS-116. Gilain/Priarolo (Ford Fiesta) 117. De Wilde/Thonnard (Honda Civic) 118. Delbruyere/Royer (VW Golf) 119. Lux/Collette (Subaru Impreza) 120. Beulen/Simonis (Peugeot 106) 121. Petitfrère/Blaton (Renault Clio) 122. Brahy/Razzi (Opel Adam R2) 123.Lepailly/Toffoli (Renault Clio RS) 124. Larivière/Cuyvers (Citroën C2) 125. Cawez/Demaddalena (VW Polo 16v) 126. Vandenberghe/Vandevyvere (Renault Clio) 127. Loyen/Demarche (Opel Adam) 128. Soetaert/Henry (Renault Twingo) 129. Jacques/Lacaille (Peugeot 206 RC) 130. Spittaels/Hendrickx (Renault Twingo) 131. De Mol/Colle (Renault Twingo) 132. Poch/Mottart (Renault Clio) 133. Dubois/Barsi (Peugeot) 134. Chamberlan/Bosquelle (Opel Astra) 135. Piot/Ninane (Skoda Fabia) 136. Gerard/Deguelde (Citroën Saxo) 137. Sanzot/Gillet (Skoda Fabia) 138. Van Kessel/Goffin (Peugeot 106 GTI) 139. Vanherle G./Vanherle L. (Peugeot 106) 140. Leroy/Leduc (Citroën Saxo) 141. Pahaut/Morsa (Peugeot 106) 142. Jamin/Beyers (Daf 66 Marathon)
    Par GILLES DANDUMONT

     

    Source

  • Unique: une crèche pour chiens a ouvert à Liège

    Lien permanent

    Une garderie pour chiens a ouvert ses portes au numéro 90 du boulevard d’Avroy, à Liège. Que ce soit le temps d’une course en ville ou toute la journée, toutou ne sera désormais plus jamais seul. «Paco and Co» accueille votre chien comme à la maison.

    Votre cœur se serre lorsque vous partez travailler et que votre toutou reste à la maison? Ses grands yeux suppliants vous font craquer?

    C’est de ce constat qu’est partie Tina Bovino, toiletteuse de formation, pour ouvrir son établissement, au concept unique en région liégeoise: une crèche pour chiens! Non, vous ne rêvez pas.

    Désormais, votre chien aussi pourra passer ses journées à jouer avec ses camarades sous haute surveillance. Tout comme pour les bambins, Tina Bovino a créé un lieu d’accueil… mais pour les chiens!

    «Depuis toute petite, je suis passionnée par les animaux», nous explique-t-elle.

    «En février, j’ai décidé d’ouvrir mon bar à thème. À l’époque, j’envisageais de tenir un bar à jeux et consoles.»

    Mais en mars, l’adoption de Paco, un mâtin espagnol de quelques semaines, change sa destinée. «Je me suis demandé si je pourrais le prendre avec moi au travail.

    C’était inconcevable de le laisser seul toute la journée…», raconte Tina Bovino. De là, naît l’idée d’un «dog café».

    Le concept comporte plusieurs déclinaisons. Une partie café avec boissons et petites restaurations en présente de Paco et Lola, un mâtin et un chihuahua, mascottes de l’établissement.

    Mais pas seulement puisque chaque client est le bienvenu avec son chien! Bien sûr, ce n’est pas nouveau puisqu’il n’est pas rare qu’un café accepte les chiens. À une différence près: chez «Paco and Co», les chiens – à condition d’être sociables – peuvent être lâchés et s’amuser dans le café.

    Derrière les tables, un grand espace sécurisé par une barrière accueille la «garderie».

    «Les propriétaires peuvent déposer leurs chiens pour quelques heures, pour l’après-midi ou bien pour toute la journée», précise Tina Bovino. Et le programme s’annonce chargé: «Les pensionnaires sont promenés une heure le matin avant l’ouverture du dog café et une heure sur le temps de midi».


    DÉJÀ DES HABITUÉS

    À la demande de ses ‘parents’, toutou peut également être nourri sur place. Le reste du temps, il choisit de se reposer sur l’un des nombreux coussins ou bien de jouer avec une balle ou un os en caoutchouc.

    Un accueil cinq étoiles qui commence déjà à séduire.

    «Depuis l’ouverture, on a déjà accueilli une dizaine de chiens. Deux d’entre eux viennent deux jours par semaine.

    On n’a que des retours positifs… Les gens sont heureux de ne plus laisser leurs animaux seuls chez eux. Et quand ils rentrent, les chiens se sont bien dépensés», continue Tina Bovino.

    Paco and Co ouvre du mardi au samedi pour la garderie, et du mardi au dimanche pour la partie café. Un service toilettage est également disponible sur rendez-vous.

    26 euros pour la journée complète

    Au niveau des tarifs, il faut compter 8 euros pour une heure.

    Mais les prix sont dégressifs. Pour une demi-journée, les ‘parents’ des toutous devront débourser 16 euros.

    Un forfait à 130 euros est disponible pour dix demi-journées. D’autres forfaits ont également été pensés sous forme d’abonnement.

    Il s’agit des forfaits mensuels: pour deux demi-journées par semaine, 108 euros; pour trois demi-journées par semaine, 152 euros et pour quatre, 272 euros. Pour les journées complètes, comptez 188 euros pour deux fois semaines, 272 euros pour  trois fois semaine et 410 euros pour quatre fois semaine.

    Et si vous avez une famille nombreuse, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 25% pour le deuxième chien gardé. «Les repas ne sont pas compris.

    Les propriétaires peuvent amener les croquettes sinon on a un fournisseur de repas équilibrés, moyennant un supplément», ajoute Tina Bovino.

    Un petit espace boutique a également été aménagé si vous souhaitez faire un cadeau à votre boule de poils. «Tous les bénéfices de la boutique sont reversés àl’association qui a sauvé Paco», termine Tina Bovino

    Par VICTORINE MICHEL

    Source 

  • Chèques commerces pour les nouveaux habitants de Neupré

    Lien permanent

    La commune de Neupré a décidé de choyer ses nouveaux habitants. En effet, celle-ci a décidé de mettre en place un « welcome pack » – autrement dit, un pack de bienvenue – à destination des nouveaux Neupréens. Là-dedans, ils pourront trouver une série de choses, dont des « chèques commerces » utilisables dans différents établissements de l’entité.

    L’initiative est plutôt sympa pour accueillir de manière conviviale les nouveaux habitants. Depuis peu, la commune de Neupré vient de lancer un « welcome pack » à destination des Neupréens fraîchement installés sur son territoire. L’objectif est de fournir directement aux gens une série d’informations pratiques et utiles au quotidien.
    « Le pack de bienvenue contiendra l’ensemble des numéros utiles de la commune, des contacts avec l’administration ou encore une fiche d’informations et d’inscriptions aux partenariats locaux de prévention », confie ainsi Mathieu Bihet, échevin du Développement économique.
    A utiliser dans les différents commerces de l’entité
    Que les nouveaux Neupréens se rassurent, le but n’est pas de les inonder de livrets inutiles qui prendront la poussière. Que du contraire. Car ce « welcome » pack contiendra également des « chèques commerces » à utiliser dans différentes implantations installées sur le territoire communal.
    « En effet, les nouveaux habitants de la commune recevront aussi et surtout un carnet de « bons » à valoir chez les commerçants de la commune. Il y a quelques semaines, nous les avons tous contactés afin de savoir s’ils souhaitaient participer à cette action de mise en avant des commerces locaux. L’idée centrale étant de familiariser les nouveaux habitants avec les commerces de leur village et de leur commune pour renforcer le lien entre eux », renchérit l’échevin. Et Mathieu Bihet de renchérir : « Plus d’une trentaine de commerces ont répondu présent à notre appel. Les bons sont variés et offrent, par exemple, un soin gratuit dans un institut, la première pizza, un petit-déjeuner pour deux ou encore des réductions sur les achats réalisés. »
    Offerts par les commerçants
    L’initiative est d’autant plus appréciable que ces « chèques » sont offerts par les commerçants eux-mêmes directement.
    Autre petit avantage pour les nouveaux Neupréens : une entrée gratuite par personne à la piscine de Neupré, située à Rotheux.
    Pour l’anecdote, l’un des derniers nouveaux habitants de la commune est loin d’être un inconnu, puisqu’il s’agit du joueur de foot professionnel du Standard Sébastien Pocognoli.
     
     
     

  • La 3ème édition de ‎La Fraiture Night le 26 octobre 2019

    Lien permanent

    Le samedi 26 octobre La Fraiture Night revient en force pour la troisième année consécutive! Même endroit, même ambiance pour un max de folies...
    On vous attend aussi chaud que les années précédentes!

    La Fraiture Night / 3ème édition

    Aux platines  :
    Warm-up assuré par Semko
    Airdway et Hupser se chargeront de mettre le feu toute la nuit
    DJ Tawfik pour clôturer cette belle fête comme il se doit avec les meilleurs sons !
    &  beaucoup de surprises...
    • Nouveau show Sono & Lumière assuré par SONO DAX
    • Photographe durant la soirée (Nicolas Orban)
         À NE PAS OUBLIER
    Rien de tel que d’ajouter + 1 heure de fête avec le changement d’heure ( passage heure hiver )
     
    INFOS PRATIQUES                          
    - Prix de l’entrée sur place : 5€
    - Ouverture des portes à 20h30 (arrivez tôt)
    - Espace extérieur XXL couvert avec bar
    - Présence d’un Food-Truck avec de fameux hamburgers
     
     

    Il y aura un reportage sur le Blog comme l'année passée 

    Succès de foule à la 2 éme Edition LA FRAITURE NIGHT en photos clic ici

     

    Le samedi 26 octobre La Fraiture Night revient en force pour la troisième année consécutive! Même endroit, même ambiance pour un max de folies...
    On vous attend aussi chaud que les années précédentes!

  • MYSTERY FOREST DURBUY spectacle son et lumière époustouflant du 30 octobre au 2 novembre 2019

    Lien permanent

    Venez découvrir ce spectacle son et lumière époustouflant à l’Adventure Valley ! Assistez à un show nocturne réalisé à partir de projections 3D. Muni de votre lampe de poche, participez également à la balade de l’horreur à travers le parc. Ambiance magique garantie

     

    Du 30 octobre au 2 novembre 2019 Château – 6830 Bouillon Infos : 0479 51 69 03

  • ‎Condroz BY NIGHT 2019 le 9 novembre 2019 Les fous du volant by 4x4L

    Lien permanent

     

    Balade touristique nocturne sur les traces du Rallye du Condroz et sa région. 1 boucle de +/- 115 kms sans notion de vitesse à parcourir 1x.

    Inscriptions via https://forms.gle/cnCFozu6ince3EDt9

    Athénée Royal Ouffet

    rue Mognée 21, 4590 Ouffet

    Les fous du volant by 4x4L

    Condroz BY NIGHT 2019

  • Soiree Rallye du Condroz le 25 octobre 2019 Chez Ben's‎

    Lien permanent

     

    Soirée Rallye avec un concours.
    A gagner 2 PASS pour le Rallye.
    A gagner 6 Casquettes du rallye.
    et promotion sur tout les Blancs
    Et exposition de plusieurs voitures de Rallyes et leurs pilotes .


    Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 02:00
    Chez Ben's
    Rue du Chénia , 6, 4540 Ampsin, Liege, Belgium

    Chez Ben's

    Soiree Rallye du Condroz.

  • CHUT… ON DORT ! GROTTE DE COMBLAIN Observez les chauves-souris en hibernation du 26 octobre au 3 novembre 2019

    Lien permanent

    Observez les chauves-souris en hibernation qui viennent s’abriter à la Grotte de Comblain.

    Pour respecter le repos des chauves-souris, des visites silencieuses sont organisées. Mimes, jeux, illustrations et mises en scène dévoilent les mystères de l’hibernation des chauves-souris.

    Du 26 octobre au 3 novembre 2019 Grotte de l’Abîme – 4170 Comblain-au-Pont Infos : 04 369 26 44

  • L’ancien bourgmestre de Clavier François Dehosay, est décédé le jeudi dernier à l’âge de 89 ans.

    Lien permanent

    Conseiller communal puis échevin avant d’être bourgmestre : François Dehosay a mené une longue carrière politique de 36 ans et a fait beaucoup pour Clavier et ses villages. Il est décédé à 89 ans.
    François Dehosay, l’ancien bourgmestre de Clavier, est décédé le jeudi 17 octobre dernier à l’âge de 89 ans.
    Né à Terwagne le 28 novembre 1929, François Dehosay a été résistant armé durant la Seconde Guerre mondiale 1940-1945. « Il n’avait jamais envisagé de faire de la politique. C’est en buvant une bière à la buvette du club de football avec Armand Lebeau que l’idée lui est venue », rappelle l’actuel bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois.
    « Il s’est lancé en politique en 1964. Il a été conseiller communal dans l’opposition durant six ans puis a été échevin de l’Instruction en 1971 et il a restructuré les écoles des villages alors que moi j’étais élève », se souvient Philippe Dubois. « A la fusion des communes en 1977, il a encore été échevin derrière le bourgmestre Gérard puis il a été bourgmestre durant 18 ans, du 1er janvier 1983 au 31 décembre 2000 et il a décidé de ne plus se représenter », ajoute Philippe Dubois.
    « Il a « vécu » sa commune pendant ses 36 ans de mandat »
    « On lui doit l’éclairage public dans les villages, notamment à Pailhe et à Hoyoux ainsi que toute l’opération de remembrement entre les villages et surtout le développement rural. Il a participé aux deux premières opérations et au début de la troisième. Clavier a été une des premières communes à avoir son PCDR et ses salles de village à Bois-et-Borsu (salle multifonctionnelle), Les Avins, ... Et puis il y a eu l’élargissement et l’aménagement de la Nationale 63 à Clavier. François a fait en sorte que ce soit une opportunité et pas une contrainte, en installant des ponts qui enjambent la N63 et des chemins parallèles pour les agriculteurs. François a encore participé jusqu’il y a trois ans aux jumelages et aux réunions du syndicat d’initiative. Il a « vécu » sa commune pendant ses 36 ans de mandat », avoue Philippe Dubois.
    Annie Luymoyen a aussi bien connu François Dehosay.
    « Je l’ai rencontré en 1991 et c’est lui qui m’a poussée à me lancer en politique », confie l’ancienne bourgmestre de Clavier. « C’était un grand Monsieur, novateur pour beaucoup de choses dans une commune rurale. Un homme très calme, très serein, qui connaissait bien ses dossiers. Ce que je retiens de lui, c’est qu’il avait une idée et il la suivait jusqu’au bout. Il était plein d’idées et il allait chercher les projets. Il allait partout avec sa femme, Nelly. Un petit couple bien sympa et très accueillant, tout en étant réservé. Ses objectifs étaient de maintenir une école dans chaque village et de créer une salle dans chaque village où c’était possible d’en avoir une (pas à Ochain par exemple). »
    Un hommage à l’administration communale de Clavier
    Les visites sont prévues uniquement à partir de mercredi et jeudi, de 16h30 à 18h30 au centre funéraire Dubois à Tinlot. Et vendredi, un dernier hommage pourra lui être rendu à l’administration communale de Clavier rue Forville, 1 de 14h à 18h.
    Le lendemain, le samedi 26 octobre, la levée du corps est prévue à 9h30 à l’administration communale puis la messe des funérailles est prévue à l’église Saint-Antoine de Clavier-Station à 10h.

    Par MARC GÉRARDY

    Source