Accident de la route - Page 6

  • Nandrin Collision entre une voiture et une moto

    Lien permanent

    DSC_0029.jpg

    Un accident s’est déroulé sur la route du Condroz à Nandrin, en face du supermarché
    Delhaize, ce jeudi aux alentours de 17h.
    D’après des témoins, une moto
    aurait embouti une voiture Renault Twingo.
    Heureusement, après la violente
    collision, le motard était conscient et parlait sans difficultés.
    Les pompiers de Huy ont directement été appelés sur place.
    D’après eux, le conducteur du cyclomoteur est légèrement blessé.
     
    Il a été transporté au Bois de l'abbaye Seraing. 
     
    Dépannage des véhicules par le dépanneur du Condroz D'Ouffet
    Dépannage du Condroz 
     

    nandrin collision entre une voiture et une moto

     

    Clic sur  l'image pour agrandir 

    nandrin collision entre une voiture et une moto

     
     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/nandrin-collision-entre-une-voiture-et-une-moto/

  • Nandrin Crash entre deux voitures au carrefour de la Pêcherie

    Lien permanent

    Accident 19 mars 2014.JPG

    Si vous vouliez emprunter la N63 hier , en venant de Nandrin vers Neupré, vous avez sûrement été arrêté par les forces de l’ordre.
     En effet, la police du Condroz a dû dévier la circulation sur cette nationale, suite à un crash, qui s’est produit peu avant 16 heures, ce mercredi, au carrefour de la Pêcherie, sur le territoire de Nandrin.
    L’accident impliquait deux véhicules.
    Selon les premières constatations, le conducteur d’une Mazda a voulu s’engager sur la N63, en direction de Neupré. La voiture a alors été emboutie par une Volvo break, qui circulait sur la nationale, en direction de Nandrin.
    Vu l’état des voitures, le choc a dû être très violent.
     Le conducteur de la Mazda a été désincarcéré par les pompiers de Liège, appelés sur les lieux.
    Quant à la Volvo, elle a été propulsée dans le fossé, à côté de la chaussée.
    Le conducteur de la Mazda est Français. 
    Il était conscient à l’arrivée des secours. 
    Il a directement été conduit au CHU de Liège. 
    Au volant de la Volvo, il s’agit d’un conducteur venant de Liège. 
    Cette personne a, quant à elle, été transportée au Bois de l’Abbaye, à Seraing.
    Le Parquet de Huy a été informé de l’accident. Selon le substitut chargé du dossier, le pronostic vital est engagé pour ces deux blessés.
    Un expert va être désigné pour connaître les circonstances de l’accident. Cependant, le conducteur français a voulu tourner vers la gauche, alors que la signalisation l’oblige à aller vers la droite. 
     

    Accident 19 mars 2014.JPG suite.JPG

    Accident 19 mars 2014.JPG2.JPG

    Article de D.T dans le journal La Meuse H-W du 20 mars 2014 
  • Situation récurrente des quatre bras de Nandrin !!!

    Lien permanent

    les 4 bras.jpg

    les 4 bras nandrin clic ici.jpg

    Une situation récurrente et inconfortable voir très dangereuse

    depuis des semaines à la hauteur des quatre bras de Nandrin .

    La route longent et qui dessert les commerces le long de la route du Condroz et voie de lancement avant le rond point est bien souvent bloqué parfois plus de 45 minutes .

    Aucun panneau de signalisation ne prévient la situation donc quand l'usager a pénétré dans la rue et face à la situation,il pratique une marche arrière et parfois prend le risque de remonter sur la route du Condroz en infraction et en danger !!!

     

  • Nandrin accident une chute de 100 mètres de dénivelé

    Lien permanent

    Accident Villers France 1.JPG

    Nous l’écrivions dans notre journal de mardi.
     Un Tinlotois a voulu éviter un animal, alors qu’il circulait route de France, à Nandrin, vers 11h. 
    Un accident violent.
     La voiture a fait une chute de 100 mètres de dénivelé. 
    Son Audi s’est retrouvée dans le ruisseau.
     Mais malgré le choc, le conducteur est sorti lui-même de son véhicule, et s’est rendu au CHRH par ses propres moyens. 
    Il a été légèrement blessé.
    Ce vendredi, le service de dépannage Charlier est allée sur place pour sortir la voiture du ruisseau. 
    Une opération délicate pour cette société, vu l’endroit où la voiture était tombée.

    accident villers France 2.JPG

    accident villers France 3.JPG

  • Nandrin Accident en voulant éviter un animal

    Lien permanent

    voiture_007.gifUn conducteur a voulu éviter un animal, alors qu’il circulait sur la route de France, à Nandrin, ce lundi vers 23h. 
    Résultat : il a perdu le contrôle de son véhicule.
    Sa voiture est partie en tonneaux et s’est retrouvée au fond d’un ravin. 
    L’homme, un Tinlotois né en 1988, a réussi à sortir lui-même de sa voiture. 
    Un autre conducteur qui passait par là l’a transporté à l’hôpital.
    Malgré la violence de l’accident, le Tinlotois n’est que légèrement blessé, nous indique la zone de police du Condroz. 

  • Accident route du Condroz Nandrin 18 janvier 2014

    Lien permanent

    18 janvier 2014 accident.jpg

    Il était plus ou moins 17 h 25 accident entre deux voitures à la hauteur de la station Gulf de Nandrin

     

  • Appel à témoins: qui a coupé la priorité à Emido de Nandrin le soir de Noël?

    Lien permanent

    accident.JPGAppel à témoins à Retinne: qui a coupé la priorité à Emido le soir de Noël?

    Le soir du 24 décembre, Emidio Altafoglia, de Nandrin, se rendait dans sa famille pour passer le réveillon lorsque son véhicule a été embouti par un 4X4 qui lui a coupé la priorité. Sa femme, passagère, a été blessée et la voiture est hors d’usage. Mais Emidio recherche aujourd’hui le conducteur de l’autre véhicule, qui a pris la fuite.

    «  Il était aux alentours de 19h15 mardi soir  », raconte Emidio Altafoglia. «  Ma femme, mon beau-frère, son épouse et moi, nous rendions chez des proches qui habitent sur le plateau de Herve pour passer le réveillon de Noël. Mais, à cause de la fuite de gaz qui s’était déclenchée sur la Nationale 3 à Beyne-Heusay , nous avons été déviés par l’intérieur des villages jusqu’à Retinne  ».

     

    Arrivé à hauteur du carrefour entre les rues Carl Jost et Laurent Gilys, Emidio s’est assuré qu’il ne venait pas de véhicule puis a voulu poursuivre sa route. «  C’est à ce moment-là que j’ai vu un véhicule de type 4x4 arriver à ma gauche et emboutir mon auto à l’avant. Avec la puissance du choc, ma voiture a fait un demi-tour sur elle-même. Quand j’ai repris mes esprits, j’ai aperçu les feux arrières du 4x4. Je pensais qu’il cherchait une place pour se garer, mais au lieu de cela, il a accéléré et a pris la fuite. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de voir sa plaque d’immatriculation, ni le modèle et la couleur du véhicule, d’autant qu’il faisait noir et que le carrefour est mal éclairé  ».

    article de Damien Malvetti

  • Nandrin Accident à la sortie du Monastère

    Lien permanent

    Accident_3.jpgDans la nuit de vendredi à samedi,un accident a eu lieu à la sortie de la boîte de nuit le Monastère,route du Condroz à Nandrin.
    Les deux occupants du véhicule ont été blessés et conduits à l’hôpital.
    Pour l’instant, on ne connaît pas les circonstances exactes de l’accident

  • Nandrin dimanche 17 novembre 2013 Un jeune homme grièvement blessé

    Lien permanent

     

    17 nov 2013 accident.jpg

    Un grave accident de la route s’est produit dimanche matin à proximité du dancing «Le Monastère», sur la Route du Condroz, à Nandrin.

    L’accident est survenu à hauteur du rond-point de Saint-Séverin. Un conducteur a perdu le contrôle de sa Volkswagen qui a effectué plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser sur un tas de gravats, dans une propriété privée qui borde la RN 63.

    Les pompiers de Liège sont intervenus dimanche peu après 6h30, secondés par ceux de Huy pour le balisage.

    L’un des deux occupants du véhicule, un jeune homme âgé d’’une vingtaine d’années, a été grièvement blessé.

    Le deuxième occupant de la voiture a été blessé moins grièvement.

    Les policiers de la zone du Condroz ont constaté les faits et avisé le parquet de Huy.

    Article de Didier DH

    Le dépannage des véhicules et les photos ont été réalisé par le dépanneur du Condroz O Lallemant et fils Route d'Hody Ouffet  086/366939

    Voir les photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/nandrin-dimanche-17-novembre-2013-un-jeune-homme-grievement/




  • Accident de la route samedi 16 novembre 2013 à Nandrin

    Lien permanent

    accident 16 nov 20132.jpg

    Samedi 16 novembre 2013 tôt le matin beaucoup de brouillard sur le Condroz.
    Peut -être pour cette raison que deux véhicules sont rentrés en collision sur la route entre Yernée et Fraineux .
     
    Le dépannage des véhicules et les photos ont été réalisé par le dépanneur du Condroz O Lallemant et fils Route d'Hody Ouffet  086/366939

    accident  16 nov 2013.jpg1.jpg


  • Le marié secoure les motards blessés

    Lien permanent
    1.jpgUn accident impliquant une voiture et une moto est survenu samedi matin sur la route du Condroz, à Nandrin. 
    Un futur marié a secouru les victimes.

    Il s’est arrêté pour porter assistance
     
    Un motard domicilié à Embourg (Chaudfontaine) et né en 1975 circulait à moto, en compagnie d’une passagère, samedi matin sur la route du Condroz. 
    Vers 11H, alors qu’ils se dirigeaient de Neupré vers Marche-en-Famenne, ils ont été surpris par une automobiliste.

    Celle-ci, circulant dans la même direction à bord d’une camionnette, aurait tenté d’effectuer un demi-tour sur la chaussée. 

    Le motard n’a pas pu éviter la voiture qu’il a percutée. Blessés, le pilote et sa passagère ont été secourus par un futur marié qui n’a pas hésité à s’arrêter, au risque d’arriver en retard à la noce.

    2.jpg



    JOURS PAS EN DANGER


    Le motard et sa passagère ont ensuite été pris en charge par les ambulanciers des services régionaux d’incendie de Huy et d’Aywaille. Ils ont été transportés au CHU de Liège où leurs jours n’étaient pas considérés comme étant en danger au moment de leur admission. Les policiers de la zone du Condroz ont constaté les faits. 

    Article de D.DH. & J.P. pour le Journal La Meuse de H-W du 19 août 2013
  • Un motard et sa passagère blessés à Nandrin

    Lien permanent

    2.jpgUn accident impliquant une voiture et une moto est survenu samedi matin sur la route du Condroz, à Nandrin.

    Le pilote de la moto et sa passagère ont été blessés

    Un motard domicilié à Embourg (Chaudfontaine) et né en 1975 circulait à moto, en compagnie d’une passagère, samedi matin sur la route du Condroz.

    Vers 11H00, alors qu’il se dirigeait de Neupré vers Marche-en-Famenne, il a été surpris par une automobiliste. Celle-ci, circulant dans la même direction à bord d’une camionnette, aurait tenté d’effectuer un demi-tour.

    Le motard n’a pas pu l’éviter, a percuté la voiture et a chuté. Blessés, le pilote et sa passagère ont été pris en charge par les ambulanciers des services régionaux d’incendie de Huy et d’Aywaille. Ils ont été admis au CHU de Liège où leurs jours n’étaient pas considérés comme étant en danger.

    Les policiers de la zone du Condroz ont constaté les faits.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

    Article de D.DH. & J.P.

     

    1.jpg

  • Une personne bloquée dans son véhicule rue des Hausseurs

    Lien permanent

    voiture_007.gifUne personne a été bloquée lundi dans son véhicule après un accident à Nandrin.

    Les pompiers de Liège et de Huy sont intervenus pour la sortir de sa voiture.

    Lundi 27 mai 2013 vers 13h30, un conducteur a perdu le contrôle de sa voiture rue des Hausseurs, à Nandrin.

    Le véhicule a quitté la route et a abouti dans un champ. Grièvement blessé, le conducteur a été hospitalisé.

    Source: Belga

     

     

  • Adrien perd la vie,témoignage d'un ami

    Lien permanent
    Adrien.jpg« Je ne l’ai jamais vu conduire comme un fou »

    Personne ne comprend les circonstances de l’accident qui a coûté la vie à Adrien Balthazar, ce dimanche matin.
     Selon un de ses amis, Maxime, « Adrien était un garçon particulièrement attachant. 
    C’est un type que je croisais souvent dans les soirées et jamais je ne l’ai vu boire ou conduire comme un fou. Au contraire…
    Chez System D à Nandrin, son patron avait confiance en lui, il lui donnait de plus en plus de responsabilités. Adrien était responsable de certaines livraisons de matériel chez les clients ».
    Et Maxime raconte encore cette anecdote qui l’affecte tout particulièrement : « Il y a huit ans, j’ai subi un très grave accident de la route.
     Durant ma revalidation, c’est sa maman, Chantal, infirmière à domicile qui est venue chez moi tous les jours pour m’apporter les soins nécessaires. Et voilà que c’est son fils qui s’en va.
    C’est vraiment trop injuste de perdre un ami comme lui ».
    C’est vrai qu’Adrien faisait partie d’une famille très connue dans le Condroz. 
    Sa maman, Chantal est effectivement infirmière à domicile.
     Son papa, Éric est le patron d’une entreprise active dans le bâtiment. 
    Adrien avait aussi une jeune sœur, Laurine.

    Article de AL.D. dans le journal Papier La Meuse H-W du 13 mai 2013

    Le Nandrinois, Adrien Balthazar, 22 ans perd la vie il se serait endormi au volant clic ici 

    Les grands-pères d'Adrien bien connus à Nandrin clic ici 


     

    Le corps D'Adrien repose au funérarium GEORIS, Tige Manchère à Neupré.

     

    Visites prévues de 15 à 19 heures.

     

    Inhumation mercredi 15/05/2013 

     

    Messe à Nandrin à 11 heures

     

     Cimetière de Nandrin à 12.30 heures.

     

     
  • Les grands-pères d'Adrien bien connus à Nandrin

    Lien permanent
    hubert.JPGLes 2 grands-pères d’Adrien sont des figures connues à Nandrin.
    Son grand-père paternel, Hubert Balthazar aurait même été président du comité de jumelage entre les entités de St-Severin en Condroz et St-Séverin en Charente.
    C’est d’ailleurs dans ce petit village de l’ouest de la France que son fils Eric Baltazar père d'Adrien était pour  les 40 ans de retrouvailles entre la France et Saint-Séverin dimanche matin , quand le terrible accident s’est produit. 
    Du côté maternel, le grand-papa du jeune homme n’était autre que Robert Marchand. 
    Il est connu pour avoir été, à plusieurs reprises,mandataire communal.
     Conseiller communal de Nandrin pendant de nombreuses années, il en a même été l’échevin des travaux jusqu’en 1995. 
     
    Article de AL.D dans le journal papier La Meuse de H-W 13 mai 2013 

    Le Nandrinois, Adrien Balthazar, 22 ans perd la vie il se serait endormi au volant clic ici 


     

    Le corps D'Adrien repose au funérarium GEORIS, Tige Manchère à Neupré.

     

    Visites prévues de 15 à 19 heures.

     

    Inhumation mercredi 15/05/2013 

     

    Messe à Nandrin à 11 heures

     

     Cimetière de Nandrin à 12.30 heures.

     

  • Le Nandrinois, Adrien Balthazar, 22 ans perd la vie il se serait endormi au volant

    Lien permanent
    Adrien.jpg4.jpgCe dimanche, vers 7h du matin, au terme d’une embardée, une voiture est venue heurter de face le muret en béton de la berme centrale de la E42.
    Elle est ensuite partie en tonneaux. Adrien Balthazar, 22 ans, a été tué sur le coup.
    Originaire de Nandrin, il avait 22 ans…
    La route a fait une nouvelle victime dimanche, aux premières heures de la matinée de cette journée de fête des mères.
    Adrien Balthazar, 22 ans, un jeune habitant de Nandrin, a perdu la vie lors d’un terrible crash, au volant de sa Volkswagen Polo.
    Ce conducteur circulait alors sur l’autoroute E42, en direction de Liège.
     C’est aux environs de 7h que le drame s’est joué entre les sorties de Fernelmont et de Hingeon sur l’autoroute de Wallonie.
    Dans un premier temps, le jeune conducteur est venu mordre l’accotement situé à droite de la bande de circulation. Il a ensuite essayé de redresser la situation et de donner un coup de volant vers la gauche, ce qui a fait traverser les deux voies de circulation à la Volkswagen. 
    Le véhicule est alors venu percuter de face le muret en béton de la berme centrale. Après ce terrible choc frontal, la voiture est partie en tonneaux pour finir sa course sur le toit, le long du mur de séparation, à plus de cent cinquante mètres du point de départ de l’embardée.
    D’après nos informations collectées sur place et corroborées par le parquet de Namur, qui n’a requis aucun déplacement d’expert, un assoupissement du conducteur pourrait être à l’origine de ce tragique accident.
    Les sapeurs pompiers d’Eghezée, sous les ordres du commandant Requette, sont très rapidement arrivés sur les lieux de l’accident avec une voiture de commandement, un véhicule de désincarcération, un de balisage, une autopompe et une ambulance.
    Les hommes de la WPR (police des autoroutes) de Daussoulx se sont chargés du balisage, avec deux voitures, et des premières constatations d’usage. Les pompiers ont également été rejoints par des véhicules de leurs collègues de Namur et de l’unité SMUR du
    CHR de Namur.
    Malheureusement, c’était déjà trop tard…
    Il n’y avait plus rien à faire pour Adrien Balthazar qui a été tué sur le coup lors de cet effroyable choc. Évidemment, ce drame a endeuillé la commune de Nandrin.
    Adrien Balthazar était un habitant très apprécié dans le Condroz.
    En couple depuis six ans, il n’avait pas encore d’enfant. Il est connu dans la région comme un garçon raisonnable, équilibré et souriant, qui n’aurait pris aucun risque au volant de son véhicule. 

    En notre Nom la famille Piron Masillon Demeuse, mais aussi au nom du Blog de Nandrin nous présentons nos sincères condoléances à la famille.

    Le corps D'Adrien repose au funérarium GEORIS, Tige Manchère à Neupré.

    Visites prévues de 15 à 19 heures.

    Inhumation mercredi 15/05/2013 

    Messe à Nandrin à 11 heures

     Cimetière de Nandrin à 12.30 heures.


     
    Extrait de l'article  de SERGE OGER dans le journal La Meuse H-W du 13 mai 2013 
    Pour Lire l'article complet avec témoignage d'ami 

    Journal en PDF

    Lundi 13 Mai 2013

    Lundi 13 Mai 2013


  • Le chien qui terrorise le quartier provoque un accident de moto

    Lien permanent
    SAM_2719.jpgPanique à Nandrin.
     Un couple de motards a eu un accident hier, fin de matinée, rue de la Gendarmerie. 
    Heureusement, même si les moyens déployés, comme un hélicoptère, ont pu laisser croire au pire, ces motards n’ont été que légèrement blessés. 
    Un des deux a eu l’épaule déboîtée. Ils ont dû être transférés au CHU. Mais le pronostic vital n’était pas engagé,même si les motards ont été traînés sur plusieurs mètres.
    Selon nos informations, le conducteur aurait voulu éviter un chien qui traversait la rue.
     Un rottweiler, précisément. Et si les habitants connaissent bien l’animal, c’est parce que depuis une quinzaine de jours, il rôde au niveau de cette rue. Pour Baudouin
    Lejeune, un riverain de 61 ans,cet accident était, sans aucun doute, l’accident de trop.
    «Cela fait une quinzaine de jours que ce chien terrorise notre quartier. 
    La dernière fois, il est même venu sur ma pelouse alors que mon petit-fils de 7 ans était là. 
    Cela fait très peur.
     Il se cache derrière les voitures, grogne sur les passants,mord dans les pneus.
     Il a même attaqué un cycliste qui est allé déposer plainte», nous confie-t-il.
    Ce chien appartient à un autre habitant de la rue qui, d’après ses voisins, le laisserait en liberté toute la journée au grand dam des autres riverains. Baudouin Lejeune a même prévenu les services de police de cette présence
    indésirable. «Ils sont déjà venus quelques fois pour ce chien. Nous avons aussi voulu le dire au propriétaire, mais il ne veut rien entendre ».
    En attendant que le rottweiler soit enfermé, le Nandrinois compte bien ne pas se laisser faire. « Hier, j’ai tondu ma pelouse.
    J’ai pris un couteau de cuisine au cas où je me ferais mordre. J’ai même mis une fourche à l’entrée de mon habitation. Comme cela,on est protégé si le chien veut encore nous attaquer ».
    Article de DT dans le journal La Meuse H-W du 23 avril 2013

    SAM_2717.jpg

    SAM_2721.jpg


  • Fauché devant le Monastère,le chauffard bientôt libéré ?

    Lien permanent

    10 avril 2013.JPGLe joueur de foot, MichelOjéa, se remet tout doucement de l’accident survenu le 2 mars devant le Monastère, à Nandrin. 
    Toujours très choqué, il suit sa revalidation au centre de Fraiture. 
    Le chauffard qui l’a fauché, un Sprimontois, est toujours en détention à Huy.
    Mardi prochain, son avocat demandera sa libération devant la chambre du conseil.
    «Michel est toujours très traumatisé par l’accident. Il ne se rappelle pas de cette nuit-là, mais il se rend compte des conséquences. 
    Il n’a pas du tout le moral. 
    On sent vraiment qu’il est vide à l’intérieur.
    Lorsqu’on lui parle, on a l’impression qu’il est absent », nous confie Adrien Carlozzi l’avocat de Michel Ojéa, le Braivois fauché devant la discothèque le Monastère,
    à Nandrin, le 2 mars.
    Physiquement, le joueur de foot va mieux. Il arrive à marcher, doucement, sans béquilles, grâce à ses séances de revalidation, à Fraiture.
    «Il peut bouger son bras gauche, ce qui posait le plus de problème au début. Mais il n’a presque pas de force. Il est rentré chez lui, mais il va tous les jours, pendant 2h 30 à
    3 heures, au centre de Fraiture, il se remet vraiment doucement.
    C’est au niveau de son moral que c’est plus compliqué », poursuit le papa du jeune homme de 28 ans, José Ojéa. Difficile, pour l’instant,de déterminer
    quelles seront les séquelles physiques pour ce sportif.
    Concernant l’homme qui avait foncé sur Michel Ojéa, lors de cette terrible nuit, il se trouve toujours en détention à la prison de Huy. Nous ignorons encore
    son identité. Nous savons qu’il s’agit d’un Sprimontois d’une vingtaine d’années.
    Le dossier est toujours placé à l’instruction, néanmoins, nous savons que le Sprimontois passera,pour la seconde fois, devant la chambre du conseil de Huy, la semaine
    prochaine.
    Il est défendu par l’avocat, Paul Delbouille. « Je vais demander sa libération devant la chambre du conseil, mardi prochain », confie son avocat. Une perspective qui
    effraie le papa «Ce serait un terrible choc pour nous s’il était libéré » glisse-t-il.
    Pour rappel, le jeune homme était parti fêter son anniversaire au Monastère. Le Sprimontois,avait foncé sur Michel et ses amis. Des amis qui avaient réussi
    à échapper au véhicule, tandis que Michel s’était fait renverser.article de DÉBORAH TOUSSAINT dans le journal La Meuse de H-W du 10 avril 2013

  • Drame sur la route à la sortie du Monastère

    Lien permanent

    28 mars.JPGIl n’a pas eu le courage de venir s’expliquer »
     
    2 ans et demi de prison pour celui qui a tué Olivier Costi

    Jérémy Borghoms (26 ans) a été condamné hier à une peine de deux ans et demi de prison. Le 21 mars 2010, avec 2,5 grammes d’alcool dans le sang, avait volé une voiture sur le parking du Monastère à Nandrin
    pour rentrer chez lui.
     Quelques mètres plus loin, il avait été percuté Olivier. Le jeune Herstalien de 19 ans était mort sur le coup.
    article complet dans le journal La Meuse H-W du 28 mars 2013
    Jeudi 28 Mar. 2013

    Jeudi 28 Mar. 2013



  • le joueur de foot Michel Ojéa, renversé par un chauffard à Nandrin , toujours dans un état préoccupant

    Lien permanent

    1760447103_B97267746Z.1_20130324212909_000_GU7KTBEL.1-0.jpgTrois semaines après avoir été renversé volontairement à la sortie du Monastère de Nandrin, Michel Ojéa (joueur de foot en P1, à Warnant) vient de sortir du CHU de Liège. Néanmoins, s’il est bien hors de danger, il garde encore beaucoup de séquelles.

    Il attend d’ailleurs une place au centre de revalidation de Fraiture (Tinlot).

    C’est son ami et avocat, Adrien Carlozzi, qui nous apprend la bonne nouvelle. «Il est sorti du CHU vendredi.

    Et maintenant il se trouve dans l’attente d’une place dans le centre de revalidation de Fraiture». Pourtant, son état est encore préoccupant et loin d’être optimal, notamment au niveau de la mobilité de certains membres.

    «Malgré tout, c’est encore très compliqué pour lui de bouger le bras et la jambe gauches.

    Surtout le bras, par exemple, il doit se servir de son bras droit pour porter son bras gauche», poursuit l’avocat du joueur de foot de Warnant.

    C’est dans l’espoir de retrouver toutes ses facultés qu’il attend désormais impatiemment qu’une place se libère au centre de revalidation de Fraiture. 

    «Là-bas, il serait hospitalisé à temps plein pour retrouver sa mobilité. Il attend une chambre pour un traitement qui sera important pour sa revalidation.

    Par exemple, au CHU, les exercices pour espérer retrouver sa mobilité duraient seulement 10 minutes par jour».

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

     

    Lundi 25 Mar. 2013 Clic ici 

    Lundi 25 Mar. 2013

  • Grosses chutes de neige ce mardi situation catastrophique sur les routes aucun bus ne roule en Wallonie

    Lien permanent

    un-chasse-neige-a-saint-poncy-dans-le-massif-central-photo-afp-thierry-zoccolan.jpgDe grosses chutes de neige rendent la circulation très difficile, voire chaotique sur le réseau routier. Pratiquement aucun bus ne circule en Wallonie. Plus de 1.600 km de bouchons sont répertoriés à 8 heures du matin. Des accidents sont signalés un peu partout, soyez très très très prudents. Sur le rail également, la situation est difficile.

    Aucun bus ne roule sur le réseau des TEC, perturbations à la STIB

    Pratiquement aucun bus ne circule ce mardi matin. Les bus sont tous restés au dépôt. Toutes les infos surinfotec.be.

    A Liège

    Aucun bus ne circule à Liège mardi matin en raison des conditions météorologiques, a indiqué Carine Zanella, directrice marketing du TEC Liège-Verviers à l’agence Belga. «Les routes sont recouvertes d’une couche de verglas avec plusieurs centimètres de neige au-dessus. Le fait qu’aucun bus ne circule est vraiment une situation exceptionnelle», a-t-elle précisé.

    Il n’est pas encore possible d’estimer quand les bus pourront commencer à prendre le service.

    La circulation des bus est également perturbée dans la zone Eupen-Verviers mais certains véhicules ont néanmoins pu prendre la route, a ajouté Carine Zanella.

    A Bruxelles

    Les trams et métro roulent normalement, mais la circulation des bus est perturbée.

    Les prévisions météoroliques pour la journée et la nuit

    Ce matin, d'abord de la neige, sauf au littoral, et des routes glissantes partout, signale l’Institut Royal Météorologique. Plus tard le temps deviendra plus sec à partir du nord-ouest avec là quelques éclaircies. Dans le sud-est par contre, il neigera toute la journée. Il fera froid avec des maxima compris entre 0 degré au littoral et -5 degrés en Hautes-Fagnes. Le vent piquant de nord-est, bien présent, accentuera la sensation de froid et sera généralement assez fort dans l'intérieur et fort au littoral. La formation de congères sera aussi possible. Des rafales autour de 60 km/h seront possibles, et proches de 70 km/h à la mer.

    Ce soir et cette nuit, il y aura d'abord encore de la neige sur le sud et le sud-est du pays. Plus tard, de larges éclaircies sont prévues. Il fera néanmoins encore très nuageux dans le sud-est du pays avec risque de brouillard givrant par endroits et des plaques de glace. Il fera toujours très froid surtout sous les éclaircies avec des minima compris entre -6 et -15 degrés. Le vent modéré deviendra faible de secteur nord.

    Cela ne devrait pas s’arranger avant le déut de la semaine prochaine. Voyez les prévisions météo des prochains jours ici.


  • Son auto traverse les jardins à Villers Le Temple

    Lien permanent

    11mrs2013.JPGDans la nuit de vendredi à samedi, vers 2H30, une voiture dont le conducteur a perdu le contrôle a traversé plusieurs propriétés, provoquant de sérieux dégâts.
     «Il a percuté une barrière en bois chez mes voisins, avant de traverser leur jardin et de terminer sa course dans celui d’un autre voisin », explique une riveraine.
    Pas de blessé.
    Article de  (DDH) et Photo du dépannage du Condroz
     Dans le journal La meuse H-W du 11 mars 2013

  • Luc Hoven, le patron de la discothèque Le Monastère à Nandrin, n’a pas été un témoin direct de la tentative de meurtre.

    Lien permanent

    a6.JPGLuc Hoven, le patron de la discothèque Le Monastère à Nandrin, n’a pas été un témoin direct de la tentative de meurtre. 
    Mais il a eu accès aux images de surveillance et le gardien du parking lui a expliqué comment il avait vécu la scène.
    « Une altercation verbale a éclaté entre les deux groupes au sein de la discothèque. 
    Je ne sais pas pour quelle raison, mais sans doute pour une broutille, un verre renversé ou une histoire dans ce genre… Après le différend entre les deux groupes qui s’est déroulé à la discothèque, les portiers ont mis les protagonistes dehors. Ils leur ont demandé de quitter le parking. Le groupe du Sprimontois est parti, à bord d’une Audi A6. L’autre groupe les aurait suivis sur la route du Condroz en jetant des cailloux en direction de la voiture.
    Cette petite provocation n’excuse évidemment pas le drame qui a suivi ».
    Selon Luc Hoven, le drame ne s’est pas passé sur le parking de la discothèque, mais un peu plus loin sur la route du Condroz, à proximité de l’AD Delhaize.
    « Le gardien du parking a vu l’Audi A6 faire demi-tour sur la route et foncer en direction du groupe à pied. Il leur a crié de se bouger, mais tous ne l’auraient pas fait.
    L’Audi a percuté le jeune homme.
    D’après certains, deux jeunes qui se trouvaient dans la voiture auraient sauté du véhicule pour ne pas être complices de l’acte horrible que le conducteur s’apprêtait à commettre. » Luc Hoven poursuit, « Le portier a relevé le numéro de plaque, ce qui a permis l’interpellation rapide du groupe. Les images de nos caméras de surveillance ont aussi aidé les forces de l’ordre. » Le patron de la boîte de nuit ajoute : 
    « C’est facile de démolir mon établissement en disant qu’il s’agit d’une boîte dangereuse, mais l’agression s’est déroulée à l’extérieur de notre établissement. 
    Les portiers ont fait leur travail. À l’extérieur, ils ne peuvent normalement pas intervenir. » 
    Article de A.BT dans le journal La Meuse H-H du 5 mars 2013 
    article dans la version complet 
    Mardi 5 Mar. 2013

    Mardi 5 Mar. 2013


  • Deux Hutois également agressé au Monastère de Nandrin

    Lien permanent

    manocorsa5mars.JPGUn couple de jeunes Hutois se trouvaient également au Monastère samedi soir.
     L’un et l’autre  n’avions rien à voir avec le groupe de Michel Ojéas ou celui du Sprimontois et pourtant, ils affirment avoir été violemment agressés, eux aussi par le Sprimontois.
    «Nous sommes sortis du Mona parce qu’une bagarre commençait, explique le jeune homme. 
    Nous avons quitté le parking à bord de ma voiture. 
    Après quelques mètres, non loin du parking de l’AD Delhaize, je me suis garé sur le côté de la route, pour essuyer mon pare-brise recouvert de buée. C’est à ce moment que l’Audi A6 a fait demi-tour et s’est arrêtée pile face à nous.
     Le reste de la scène s’est passé très vite et m’a fait très peur. Le conducteur a baissé sa vitre et avec une barre de fer, il a tapé sur mon capot. je l’ai vu ensuite sortir une arme. Il a tiré en l’air. La déflagration a fait un bruit énorme.
    Quand je l’ai entendue, je me suis dit que l’arme n’était pas un jouet…
    Nous étions terrorisés… Ensuite, il a fait un nouveau demi-tour sur la route et est venu nous emboutir par l’arrière. En vitesse, j’ai ensuite redémarré en direction du parking. Une fois arrivé là-bas, on s’est réfugié dans le dancing.
     Je ne sais pas ce qui s’est passé ensuite ».
    Lors des faits de samedi soir, personne n’a été blessé par une arme à feu. La tentative de meurtre de Michel Ojéa se serait déroulée après les faits.«Je ne sais pas ce qui s’est passé, nous en tout cas, on n’avait rien à voir avec leurs histoires et cela a failli très mal se terminer pour nous. Au final on s’en sort bien, hormis ma voiture qui est tout de même bien abîmée à l’arrière…
    ». article de A.BT La Meuse H-W du 5 mars 2013 voir l'article complet 
    Mardi 5 Mar. 2013

    Mardi 5 Mar. 2013


  • DRAME À PROXIMITÉ DE LA DISCOTHÈQUE LE MONASTÈRE

    Lien permanent

    phfacemona.JPGTentative de meurtre : « Un miracle qu’il soit en vie »
    L’hospitalisation du Braivois Michel Ojéa sera longue, la crainte des séquelles est réelle
    Après le terrible drame de samedi, Michel Ojéa récupère lentement au CHU de Liège. « Sa tête a doublé de volume, explique Adrien Carlozzi son ami et son avocat, il souffre de plaies sur le corps et a des difficultés à bouger son côté gauche. 
    On espère qu’il n’y aura aucune séquelle neurologique ».
    Du côté de l’enquête, le mandat d’arrêt pour meurtre à charge du Sprimontois a été confirmé.
     Il a bel et bien tenté d’écraser volontairement le Braivois.
     Les circonstances qui ont précédé cet acte insensé, restent, elles, assez floues.

    Lire la suite

  • « Le nouveau troupeau de vaches va arriver »

    Lien permanent

    DSC03995.jpgLes vaches ne font pas long feu à Nandrin. 
    Celles du rond-point ont une espérance de vie très réduite.
     La cause ? Les chauffards qui ne cessent de traverser le rondpoint.
    Ce dimanche, à 5 h 35 du  matin, un Amaytois s’est endormi sur la route en revenant du Monastère. 
    Il a ainsi tué une des dernières vaches…
    Heureusement, un nouveau troupeau va bientôt remplacer les carcasses restantes.
     «Elles devraient  arriver.
     Elles viennent des Pays-Bas. 
    Cela coûte 2.000 euros pour les quatre vaches, mais c’est l’assurance qui prend en charge.
    Nous nous chargeons juste d’établir les bons de commande et ce sont nos ouvriers communaux qui vissent les nouvelles bêtes »,
    nous informe Michel Lemmens, bourgmestre nandrinois. «Vous savez, il vaut mieux que ces conducteurs foncent sur les vaches plutôt que renverser des personnes ». 
    Article de D.T La Meuse H-W du 5 mars 2013

  • Le Braivois a été renversé près du Monastère de Nandrin

    Lien permanent

    ojea.JPG

    Vendredi, le jeune Hesbignon a fêté ses 28 ans au dancing du Monastère, à Nandrin.
     En sortant, alors qu’il se trouvait sur le parking de la discothèque il a été fauché par une voiture.
     Michel Ojéa a été transféré au CHU de Liège. 
    Au départ, ses jours étaient considérés comme étant en danger, mais dimanche, son état avait heureusement évolué favorablement. 
    Le chauffard semble avoir, pour une raison inconnue, foncé volontairement sur le jeune homme.
     Il a été interpellé et un mandat d’arrêt a été requis à son encontre.
     Il devrait être inculpé pour tentative de meurtre.

    Dans la nuit de vendredi à samedi,peu après 4 heures du matin, le médian du club de football de Warnant a été victime de la folie d’un chauffard à la sortie du dancing du Monastère, à Nandrin.
    Hospitalisé au CHU de Liège, ses jours ont dans un premier temps été considérés comme étant en danger.
     La situation a heureusement évolué favorablement pour Michel Ojéa (28 ans), qui réside à Fumal (Braives).
     Dimanche, il avait quitté les soins intensifs pour rejoindre la chambre dans laquelle il se remet de ses blessures.
    « Il souffre notamment d’une fracture faciale à la pommette », explique son papa José Ojéa, patron d’une entreprise d’électricité à Fumal (Braives). 
    « Lorsque nous lui parlons, il répond et ouvre les yeux.
    Mais pour le même prix, il n’était plus là ! » Les circonstances exactes de l’accident restent floues.
     « Mon fils avait déjà fêté son anniversaire jeudi dernier après l’entraînement de football, la veille de ses vingt-huit ans », poursuit José Ojéa. « Comme il savait qu’il n’était pas repris pour le match de dimanche, il s’est octroyé une deuxième sortie entre amis vendredi soir. Ils sont sortis au Monastère à trois, dont un Bob.
     Ils venaient de manger une pizza lorsque l’accident s’est produit.
    Quatre personnes se trouvaient à bord d’une voiture qui roulait à vive allure. Le conducteur de la voiture un Sprimontois faisait le fou. Pour une raison inconnue, il a foncé sur Michel et ses deux amis alors qu’il ne les connaît manifestement pas.
    Ils ont sauté pour tenter d’échapper à la voiture, mais Michel a été renversé.
    » Interpellé par les policiers de la zone du Condroz, le chauffard a été privé de liberté. Il a été déféré au parquet de Huy où l’affaire a été mise à l’instruction.
    L’enquête devra notamment déterminer si la manoeuvre du chauffard était bel et bien volontaire. Le magistrat de garde a requis à son encontre la délivrance d’un mandat d’arrêt. Il devrait être inculpé pour tentative de meurtre.
    article de 
    DIDIER DE HOE (AVEC A.BT) dans la Meuse du H-W du 4 mars 2013
    voir article complet 

    lundi 04 mars 2013lundi 04 mars 2013

  • Fauché par une voiture à proximité d’un dancing Le Monastère de Nandrin

    Lien permanent

    mona.JPGMichel Ojéa quitte le dancing Le Monastère (Nandrin) et se fait faucher par un chauffard

    Un jeune homme (Michel Ojea) a été fauché par la voiture d’un chauffard dans la nuit de vendredi à samedi à proximité d’un dancing à Nandrin (province de Liège).

    L’auteur des faits a été déféré au parquet de Huy.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune homme de 28 ans a été fauché par une voiture alors qu’il quittait le dancing du Monastère, à Nandrin.

    Lorsqu’il a été admis au CHU de Liège, ses jours étaient considérés comme étant en danger.

    Dimanche, son état de santé s’était toutefois stabilisé.

    La victime souffre notamment d’une fracture faciale.

    La police de la zone du Condroz a interpellé l’auteur des faits, qui a été déféré au parquet de Huy. Le magistrat de garde a requis à son encontre la délivrance d’un mandat d’arrêt.

    Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme papier Lundi 4 mars 2013

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif


  • Le conducteur ivre fonce dans un rond-point à Nandrin

    Lien permanent

    accident.jpgDans la nuit de samedi à dimanche, un jeune conducteur a perdu le contrôle de sa voiture sur la route du Condroz à Nandrin.

    Il a foncé dans un rond-point.

    Le jeune homme n’a pas été blessé, mais il était en état d’imprégnation alcoolique.

    La police du Condroz a procédé au constat.

    Le magistrat de garde au Parquet de Huy a été averti et le permis de conduire du conducteur a été retiré de manière provisoire.

    Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme papier Lundi 4 mars 2013

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Ivre, il vole une voiture et tue Olivier

    Lien permanent

    28022013.JPGMercredi devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Huy, Jérémy Borghoms. Ce Liégeois de 26 ans est accusé d’avoir écrasé Olivier Costi, 19 ans, de Herstal, devant la boîte de nuit le Monastère, à Nandrin, au volant d’une voiture volée. Le prévenu ne s’est finalement pas présenté devant le juge. « Un manque de respect envers la famille Costi », a déclaré Me Masset, avocate des parties civiles.

    «  Mon fils était quelqu’un de bien. Il allait avoir 20 ans. Avec son mètre 95 pour 92 kilos, il n’était pas invisible », a commenté hier, Laura Costi au tribunal correctionnel de Huy. Il y a trois ans, le 21 mars 2010, cette maman perdait son fils de manière brutale.

    L’avocate des parties civiles, Me Masset, a rappelé les faits : «  Jérémy Borghoms, un Liégeois de 26 ans, était au volant cette nuit-là. Les caméras le montrent au volant à 5 h 57 du matin, traverser la chaussée, près de la discothèque du Monastère, à Nandrin. Quelques minutes plus tard, on le voit ensanglanté, tenant sa tête blessée. Cela montre bien qu’il a eu un choc et s’est blessé à cause du pare-brise. De plus, la victime Olivier Costi se trouvait au niveau de l’îlot central. Des témoins disent justement que Jérémy a roulé sur cet îlot, à l’endroit où l'on a retrouvé le corps ».

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.