Accident de la route - Page 4

  • Un homme fauché par un camion, route du Condroz à Nandrin

    Lien permanent

    18 mai accident n63.JPG

    Il était environ 12h30, ce lundi, quand un important accident s’est déroulé sur la route du Condroz, à hauteur de Nandrin.

    D’après des témoins, une voiture, de style 4X4 de couleur blanche, s’est stationnée le long de la chaussée entourée de champs à cet endroit. Le conducteur qui en est sorti s’est ensuite fait renverser par un camion.

    Ce dernier a toutefois tenté de l’éviter et s’est dévié sur la gauche, au moment même où il se faisait doubler par une voiture, de marque Mercedes.

    Ladite voiture s’est alors retrouvée coincée entre le poids-lourd et la berme centrale.

    Rapidement sur place, les policiers de la zone du Condroz ont procédé au balisage de la chaussée, qui a été bloquée à cet endroit durant près d’une heure. Les pompiers de Huy sont également intervenus sur place.

    La victime, un homme d’une cinquantaine d’années, a été transportée au CHU en hélicoptère. Il serait blessé mais ses jours ne seraient pas en danger.

    Étrangement, une heure plus tôt environ, une personne signalait, sur les réseaux sociaux, un comportement étrange de la part d’un conducteur… du même véhicule que celui retrouvé sur l’accident.

    Son message, accompagné d’une photo, disait ceci : « Si vous voyez ce véhicule sur le bas-côté de la route, ralentissez.

    Le conducteur a essayé de se jeter sous mes roues, route du Condroz, après le carrefour de Plainevaux. »

    Il pourrait donc, vraisemblablement, s’agir de la même personne. Les circonstances de l’accident ne sont, toutefois, pas encore déterminées clairement. Une enquête est en cours au sein de la zone de police du Condroz.

     

    Source info Sudpresse La Meuse Article de  E.D.

    Journal en PDF

    Mardi 19 Mai 2015

    Mardi 19 Mai 2015

  • Accident grave à Nandrin: un conducteur, qui sortait de son véhicule, a été fauché

    Lien permanent

    11262292_10206429876815981_517429260_n.jpg

    Ce lundi, vers midi, un conducteur a stoppé sa voiture le long de la route du Condroz à hauteur de Nandrin. Lorsqu’il est sorti de son véhicule, il a été fauché par un camion.

    Lire clic ici l’article complet 

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Une voiture sur le toit à Fraineux Nandrin

    Lien permanent

    accident fraineux  9 mai 2015.JPG

    Un accident de la route n'impliquant qu'une seule voiture s'est produit rue de la Chapelle à Fraineux dans l'entité de Nandrin. Samedi très tôt, il n'était pas encore 4 h du matin, un jeune conducteur a perdu le contrôle de son véhicule à hauteur du château.

    L'auto s'est retrouvée sur le toit.

    On n'en sait pas beaucoup plus sur l'état de la victime de ce spectaculaire accident. Sur les réseaux sociaux, des riverains se plaignent de cet endroit, devenu particulièrement dangereux .

    Source Sudpresse La Meuse H-W Article de  (Al.D.)

     

    Journal en PDF

    Vendredi 8 Mai 2015

    Vendredi 8 Mai 2015

  • Nandrin triste anniversaire Raphaël Tomballe avait été fauché par Jean-Claude Nanni en sortant du Monastère

    Lien permanent

    Raphael Tomballe.JPG

    « Un an après la mort de mon petit-fils, la douleur est la même »

    Le 27 avril dernier était un bien triste anniversaire pour la famille de Raphaël Tomballe.

    Il y a un an, ce Jemeppien de 27 ans était fauché alors qu’il changeait une roue sur la route du Condroz à Nandrin, par Jean-Claude Nanni, un Herstalien de 21 ans. Ce dernier avait pris la fuite, laissant Raphaël agoniser sur la chaussée.

    Le grand-père de Raphaël ne se remet pas de cette tragique disparition.

    Un an déjà et pourtant, la douleur est toujours aussi intense pour Simon Tomballe, le grand-père de Raphaël.

    La colère aussi reste intacte.

    « Mon petit-fils a été tué comme un chien », commence Simon, ému.

    « Cet homme n’est pas un être humain à mes yeux.

    Mon gamin sortait d’une soirée.

    Il a voulu être serviable, il a aidé une copine à changer un pneu crevé.

    On m’a dit qu’il avait à peine eu le temps de mettre son gilet fluorescent.

    Et ce type l’a percuté.

    Mon petit-fils a été projeté à 20 mètres et celui qui lui a fait ça est parti, en le laissant là, sans lui apporter de l’aide ».

    Simon Tomballe ne s’en remet pas, l’attitude de Jean-Claude Nanni est inqualifiable à ses yeux. « Il est allé faire un accident 500 mètres plus loin.

    Et c’est grâce à ça qu’il a pu prendre la fuite. En mettant sa voiture sur la plate-forme du dé- panneur, il a pu éviter les contrôles routiers après avoir fauché mon gamin.

    Je suis content qu’il ait tout de même laissé sa carte d’identité et que la jeune fille l’ait signalé. On a pu le retrouver ».

    « JE N’IRAI PAS AU PROCÈS » Jean-Claude Nanni a été interpellé peu de temps après les faits et a passé quelques jours en prison avant de rentrer chez lui, avec un bracelet électronique.

    « Il n’est pas resté longtemps sous les verrous », commente Simon.

    « Mais il a eu de la chance. Je connais ce gamin, il est de Herstal comme moi.

    J’aurais pu aller me venger, mais je n’ai pas voulu ». Au lieu de cela, Simon et son fils Didier, le papa de Raphaël, se sont portés partie civile et ont pris un avocat.

    « Je n’aurai pas le courage d’aller au procès, mon avocate y sera.

    Moi, j’ai trop peur de perdre mon sangfroid ». Ce qu’espère Simon Tomballe, c’est une condamnation lourde pour celui qui lui a enlevé son Kikou.

    « C’était un gar- çon vraiment adorable, gentil avec tout le monde, serviable. Je ne comprends pas la loi belge qui est si indulgente avec ceux qui tuent au volant.

    Je trouve qu’une condamnation à la prison ferme, c’est le minimum quand on enlève un fils à sa maman ». Fort logiquement, le décès de Raphaël a laissé de lourdes sé- quelles :« Sa maman ne s’en remet pas. Elle est très éprouvée. Ça a été très dur pour elle. Raphaël était aussi sur le point d’être papa. Aujourd’hui, sa fille est née et elle ne le connaîtra jamais. Un après sa mort, la douleur est toujours la même... » Sur les réseaux sociaux, la famille de Raphaël continue à crier sa douleur. «Il a laissé un grand vide, pour tout le monde. Sa sœur, Cassandra, a eu un bé- bé aussi. Elle a beaucoup regretté que son frère ne soit pas là, qu’il ne connaisse jamais le bé- bé. Ce qu’on nous a enlevé est trop énorme pour qu’on puisse le dire ».

    Source info Sudpresse La Meuse H-W

    Article de 

     NOÉMIE BOUTEFROY

    Devant la chambre du conseil le 12 mai prochain

    Le chauffard Jean-Claude Nanni est inculpé d’homicide involontaire et de délit de fuite. Il a été retrouvé par la police le lendemain de l’accident

    . C’est grâce à un deuxième accident qu’il avait commis quelques centaines de mètres après avoir percuté Raphaël, qu’il a pu être retrouvé. Cette fois-là, il s’était arrêté et avait laissé son identité.

    Le dépanneur venu le chercher avait compris que les traces sur la voiture n’étaient pas dues au 2e crash, il a prévenu la police.

    Et des traces du sang de Raphaël avaient été découvertes sur la voiture de Jean-Claude Nanni.

    Détenu plusieurs jours, JeanClaude Nanni avait ensuite pu rentrer chez lui, avec un bracelet électronique.

    Il devrait passer devant la chambre du conseil, le 12 mai prochain. l

    NB

     

    Hommage 

    Sa famille réunie sur la tombe lundi dernier

    Le 27 avril dernier, tous les proches de Raphaël ont décidé de se réunir au cimetière, à la date de l’anniversaire de sa mort, pour lui rendre un vibrant hommage. Sa famille, ses amis, tous avaient fait le déplacement.

    Des ballons blancs et mauves ont été distribués à toutes les personnes présentes.

    Et c’est dans les larmes et le recueillement que les proches endeuillés ont laissé partir ces dizaines de ballons. « C’était très beau et très triste », commente son grand-père, Simon Tomballe.

    « Je lui avais acheté un petit ange, avec une bougie pour mettre sur sa tombe ».

    La maman s’est battue pendant des mois pour pouvoir offrir une belle pierre à son fils, pour lui rendre hommage. Raphaël a désormais un lieu sur lequel ses proches peuvent venir se recueillir.

    La pierre était, lundi dernier, couverte de fleurs, de décorations, de petites statuettes d’ange... Plusieurs personnes, dont la maman de Raphaël, en larmes, ont pris la parole pour évoquer ce garçon tant apprécié.

    Et tous avaient le même espoir, qu’ils exprimaient à haute voix, celui de retrouver Raphaël, un jour, dans un monde meilleur.

    « Je sais que tu veilles sur nous », a conclu sa petite soeur.

    N.B.

    Journal en PDF

    Lundi 4 Mai 2015

    Lundi 4 Mai 2015

  • Accident Samedi 11 avril 2015 route du Condroz N63 Nandrin

    Lien permanent

    DSC_0254.JPG

    Collision entre deux véhicules samedi matin à la hauteur de la pompe à Essence non loin du rond point des quatre bras de Nandrin 
    Dégât matériel et constat par la police.
     

    Merci aux lecteurs du blog aussi bien d'avoir prévenu mais également à la collaboration .

    Le blog existe pour vous et par vous !!!!! 

  • Accident route du Condroz N63 à Nandrin mercredi 8 avril 2015

    Lien permanent

    1.png

    Mercredi 8 avril, peu avant 17h00, la circulation sur la N63 (aussi appelée Route du Condroz) a été perturbée par un accident aussi spectaculaire qu’inhabituel.

    En effet, comme le montre notre cliché, un tracteur s’est retrouvé dans une position indélicate (inconfortable) et à tout le moins insolite… suite à une collision avec une voiture.

    Durant le constat par la Police, le trafic en cette heure de pointe, malgré les congés scolaires, ramené sur une seule bande était rendu difficile et fortement ralenti.

    C’est vers 19h00 que la situation retrouvait sa normalité.

    Merci aux lecteurs du blog aussi bien d'avoir prévenu mais également à la collaboration .

    Le blog existe pour vous et par vous !!!!! 

     

    2.png

  • Nandrin Un camion percute une voiture

    Lien permanent

    depannage.jpgDans la matinée de jeudi 12 mars 2015, une voiture a été percutée par un camion, rue Derrière-le-Cortil à Nandrin.
    Il semblerait, selon les premières constatations,que le camion ait refusé une priorité.
    La conductrice de la voiture,une Amaytoise de 47 ans, a été légèrement blessée et conduite en ambulance jusqu’à l’hôpital.
     
    Source La Meuse 

    Journal en PDF

    Vendredi 13 Mar. 2015

    Vendredi 13 Mar. 2015

  • Collision violente entre deux voitures à Nandrin

    Lien permanent

    2015-03-11 15.32.jpg

    Un accident de voiture s’est produit sur la route du Condroz à Nandrin, dans le courant de l’après-midi, ce mercredi.

    Le crash a eu lieu au carrefour qui mène à la pêcherie, en direction de Rotheux.

    On ne connaît pas les circonstances de l’accident, mais il semblerait que les conséquences aient été limitées.

    La circulation a été gênée sur la voirie pendant une bonne partie de l’après-midi.

    La police du Condroz est venue sur place pour sécuriser les lieux.

    Article Journal La Meuse 

     

    accident.jpg

  • Nandrin Il fonce dans un poteau

    Lien permanent

    2015-02-22 17.41.26.jpg

    Dimanche, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule rue des Hauts Chênes à Nandrin. 
    Il a percuté un poteau d’éclairage public.
    Le conducteur, un Engissois de 55 ans, n’a pas été blessé, mais la société Resa a dû se rendre sur place pour rétablir le courant.
     La police du Condroz s’est rendue sur place pour procéder au constat. 
     
    Article La Meuse H-W
  • Ivre, elle se crashe dans le rond-point de Nandrin

    Lien permanent

    Accident_3.jpgUne femme, originaire de Seraing, a fait un grave accident, ce mardi matin, aux alentours de 5h45.
     Pour une raison inconnue, elle a perdu le contrôle de sa Citroën C2 en rentrant dans le rond-point.
    Elle s’est blessée au crâne et une ambulance a été appelée.
    Mais la dame refusait de se faire soigner.
     La police, sur place, a donc fait passer un test d’alcool à la conductrice.
    Il s’est avéré qu’elle avait plus d’un gramme d’alcool dans le sang. 
    Article La Meuse 

  • Un camion percute un poteau électrique à Nandrin

    Lien permanent

    10944376_845545532168388_1825125730870806454_n (1).jpg
    Photo de Olivier Ledocq
     
    Ce lundi matin, vers 8 heures 30, un fournisseur d’abris de jardins a voulu faire demi-tour rue de la Chapelle à Yernée-Fraineux (Nandrin)
    mais son camion a glissé sur la route humide. 
    Il a percuté un poteau électrique lors de sa manoeuvre.
    «Chaque semaine, ce fournisseur hollandais vient me livrer de la marchandise. 
    D’habitude, il va faire demi-tour un peu plus loin, en face de la ferme Dardenne,après avoir déchargé.
    Cette fois, il a tenté avant le déchargement et mal lui en a pris… », raconte Olivier Ledocq,patron de Discount Garden. 
    Le poids lourd a en effet patiné et la remorque a heurté un poteau électrique qui a basculé sur la chaussée. 
    Les câbles sont tombés par terre, sur le camion et sur une voiture, sans provoquer de dégâts. 
    Le chauffeur n’a heureusement pas été blessé.
    Les pompiers sont intervenus pour sécuriser les câbles et les ont placés sur le côté de la route. 
    Des riverains ont été temporairement privés d’électricité et de téléphone. Un nouveau poteau a rapidement été acheminé et les services adéquats ont pris le problème en charge. Les policiers ont quant à eux balisé la route. 
     
     
    Article de A.G Pour La Meuse 

  • Nandrin: un camion glisse sur la route et fait tomber un poteau électrique

    Lien permanent

    10944376_845545532168388_1825125730870806454_n (1).jpg

     

    Photo Olivier L

    Ce lundi matin, vers 8 heures, un fournisseur d’abris de jardins a voulu faire demi-tour rue de la Chapelle à Yernée-Fraineux mais son camion a glissé sur la route humide.

    Il a percuté un poteau électrique.

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

     

     

     

     

     

     

    10360395_845545718835036_5966772541905048293_n.jpg

     

    Photo Olivier L

  • Accident mortel à Nandrin la nuit du réveillon

    Lien permanent

    Accident 1 janvier 2015.JPG

    Steven se tue sur la route du Condroz
     
    L’ado avait pris la voiture de ses parents
     
    Steven Mahaux voulait rentrer chez lui après avoir passé la soirée du Nouvel An avec ses amis.
     Il a donc pris la voiture de ses parents sans leur signaler.
    Vers 5 heures du matin, il a perdu le contrôle du véhicule et est décédé sur le coup. Sa famille,déjà endeuillée par la perte de son grand frère il y a 5 ans,témoigne.
     
    Ce jeudi 1er janvier, la famille Mahaux, de Liège, a débuté l’année avec la pire des nouvelles qu’il existe : la perte de leur fils Steven, âgé de 17 ans, qui vivait à Grivegnée. 
    Steven n’avait pas de permis de conduire, mais il avait emprunté la voiture de ses parents sans le leur signaler, pour aller fêter la fin d’année avec ses amis.
    C’est aux petites heures du matin, alors qu’il rentrait du dancing « Le Monastère », que le drame s’est produit.
     Le jeune adolescent se trouvait seul à bord du véhicule lorsqu’il a perdu le contrôle. 
    Fort logiquement bouleversée, la famille de Steven a néanmoins accepté de témoigner par l’entremise de Morgane, la belle-soeur du jeune homme.
    «Steven croquait la vie à pleines dents », confie-t-elle.
    «Il avait des rêves plein la tête, de l’ambition à n’en plus finir. 
    Il aimait la vie, c’était un garçon exceptionnel. » 
    PROCHE DE SA FAMILLE
    Proche de sa famille, Steven était le 6e d’une fratrie comptant 10 enfants ! «Il aimait beaucoup sa famille et était proche de Benjamin,son petit frère et de Lindsay, sa grande soeur et marraine.
     Le fils de Lindsay, Noah (5 ans) était aussi son filleul, il en était fou ! Je n’ai jamais vu un parrain aussi attentionné...»
    Steven Mahaux était apprenti dans une entreprise familiale de chauffage et sanitaire. 
    Mais son dada, c’étaient les camions. 
    «Il adorait son job, il en parlait tout le temps.
     Mais son ambition, c’était de devenir chauffeur. 
    Il voulait d’ailleurs passer son
    permis et travailler dans ce domaine là.»
    L’émotion est palpable et, sur les réseaux sociaux, de nombreux proches et amis du jeune homme ont témoigné leur soutien à la famille.
     
    SES FRÈRES HURLAIENT DE DOULEUR
     
    «Toute la famille est sous le choc.
    Nous étions sur le chemin du retour lorsque nous avons été prévenus de l’accident.
     Mais il était déjà trop tard... On ne sait pas ce qui s’est passé, on ne sait rien. 
    Il a fait un tout-droit dans le rond-point, c’est tout ce qu’on sait.
     Vous savez,c’est un véritable déchirement d’avoir perdu Steven. 
    Quand on est rentré à la maison, la famille était là, prévenue, et ses frères et soeurs hurlaient de douleur. »
    Un sentiment que la famille Mahaux connaît malheureusement trop bien puisqu’il y a un peu moins de 5 ans, Joseph,le frère aîné de Steven, a également perdu la vie dans des circonstances tout aussi dramatiques.
    « Steven avait été très affecté par le décès de son frère. 
    Ils n’avaient pas le même âge mais c’était son modèle, son double. 
    Il disait souvent que Joseph était son jumeau et s’était même fait tatouer son prénom.
    Le 3 avril prochain, Steven aurait dû fêter son 18e anniversaire. 
    Une date que sa famille passera certainement dans la douleur. 
     
    Article de ALLISON MAZZOCCATO La Meuse 
     
     
    accident Steven Mahaux.JPGLe garçon de 17 ans était seul à bord du véhicule
     
    Il était très tôt, pas loin des cinq heures ce matin, quand l’accident est survenu sur la dangereuse route du Condroz, à hauteur de Nandrin.
     L’accident,qui n'implique qu'un seul véhicule, s'est produit dans l'un des ronds-points qui ont été installés non loin du dancing Le Monastère, en descendant vers Liège. 
    Dans la région, on surnomme l'endroit le rond-point de l'Intermarché et on souligne, une fois encore, la dangerosité du tronçon. 
    Steven Mahaux était seul au volant de la voiture de ses parents quand il en a perdu le contrôle. 
    L'auto a escaladé l’îlot directionnel avant de faire une embardée et de continuer sa course. 
    Le jeune homme n'a eu aucune chance.
    Il a été éjecté par le pare-brise sous la violence du choc et a été tué sur le coup. 
    Quant à l'auto, elle s'est immobilisée à une septantaine de mètres de l'accident.
     Un manque de maîtrise, la fatigue et la vitesse semblent être en cause.
     Selon le témoignage d'un de ses amis, Steven Mahaux avait passé une bonne partie de la nuit au dancing pour fêter la nouvelle année avant de vouloir rentrer chez lui, fatigué.
    Le substitut du procureur de Huy, Frédéric Lycops, a été averti des faits vers 5h20 du matin, mais il n'est pas descendu sur place, le déroulement de l'accident s'établissant clairement.
    La police du Condroz et les pompiers de Huy sont intervenus avec diligence, mais il n'y avait déjà plus rien à faire pour le malheureux conducteur à leur arrivée.
     Le dépanneur Lallemand de Ouffet a pris l'épave en charge. 
    Article de AL.D.
     
     
     
     
  • Steven, 17 ans, de Grivegnée, se tue avec la voiture de ses parents à Nandrin

    Lien permanent

     

    DSC_0704.JPG

    Steven Mahaux voulait rentrer chez lui après avoir passé la soirée du Nouvel An avec ses amis. Il a donc pris la voiture de ses parents sans leur signaler. Vers 5 heures du matin, il a perdu le contrôle du véhicule et est décédé sur le coup. Sa famille, déjà endeuillée par la perte de son grand frère il y a 5 ans, témoigne.

    Ce jeudi 1er janvier, la famille Mahaux, de Liège, a débuté l’année avec la pire des nouvelles : la perte de leur fils Steven, âgé de 17 ans, qui vivait à Grivegnée. Steven n’avait pas de permis de conduire, mais il avait emprunté la voiture de ses parents sans leur signaler, pour aller fêter la fin d’année avec ses amis.

    C’est aux petites heures du matin, alors qu’il rentrait du dancing « Le Monastère », que le drame s’est produit. Le jeune adolescent se trouvait seul à bord du véhicule lorsqu’il en a perdu le contrôle. Fort logiquement bouleversée, la famille de Steven a néanmoins accepté de témoigner par l’entremise de Morgane, la belle-sœur du jeune homme. « Steven croquait la vie à pleines dents  », confie-t-elle. « Il avait des rêves plein la tête, de l’ambition à n’en plus finir. Il aimait la vie, c’était un garçon exceptionnel.  »

    La famille Mahaux connaît ainsi un nouveau malheur puisqu’il y a un peu moins de 5 ans, Joseph, le frère aîné de Steven, a également perdu la vie dans des circonstances tout aussi dramatiques.

  • Nandrin, un jeune homme de 17 ans se tue dans un accident

    Lien permanent

    alerte.jpg

    Un adolescent a perdu la vie suite à un accident de la route survenu dans la nuit de mercredi à jeudi le long de la route du Condroz, à Nandrin (province de Liège), a-t-on appris jeudi auprès des pompiers de Huy

    L’accident est survenu à hauteur du rond-point situé à proximité du dancing du Monastère, le long de la route du Condroz. Un jeune homme de 17 ans a perdu le contrôle du véhicule qu’il conduisait et a été victime d’une embardée. Il est décédé sur place. Les circonstances de l’accident restent à déterminer, mais il apparaît que l’adolescent aurait emprunté la voiture de ses parents, selon les pompiers.

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Nandrin accident sur la N 63 aujourd'hui 23 décembre 2014

    Lien permanent

    DSC_0607.jpg

    Aujourd'hui 23 décembre 2014,fin d'après-midi,une sortie de route à la hauteur du rond-point de l'Intermarché de Nandrin

     

    Ambulance sur place et constat de police .

    DSC_0608.jpg

     

  • Nandrin Une pétition sans réponse depuis… 10 ans !

    Lien permanent

    Josianne Jaminon.JPG

    Depuis 2004, Josiane Jaminon veut sécuriser les rues des Quatre-Bras et Bois Goreux
     
    En 2004, cette mamy a collecté 68 signataires afin de conscientiser les responsables communaux au manque de sécurité routière. 
    Dix ans plus tard, elle attend toujours une réponse sur le terrain.
     
    Josiane Jaminon-Mantaux a 69 ans.
     Pas question pour cette mamy de baisser les bras en matière de sécurisation routière et de mobilité. La preuve ?
    Elle est membre du conseil consultatif des aînés à Nandrin,qui plus est, très active au sein de l’atelier « mobilité-sécurité ».
    Déjà en novembre 2004, sous une autre majorité communale,cette riveraine de la rue des Six Bonniers avait réussi à sensibiliser une septantaine de riverains quant au manque de sécurité aux abords des rues des Quatre-Bras et Bois de Goreux.
    Ils avaient adressé un courrier au collège des bourgmestre et échevins en invoquant,pour les piétons, «des manquements significatifs au niveau de l’éclairage, du marquage routier… Cette route, sans accotements stables, subit un trafic automobile
    assez dense. »
     Il lui fut répondu : «Nous prenons les dispositions nécessaires en ce qui concerne l’éclairage public et la pose de catadioptres. »
     
    « COÛTEUX DANS LE CONTEXTE ACTUEL »
     
    Six mois plus tard, Josiane Jaminon relance les responsables car elle ne voit rien venir. 
    Elle invite à réaliser un bandeau de cheminement piéton à l’aide d’un marquage au sol. 
    Il lui est signifié que le devis établi par l’ALE pour l’éclairage public est trop onéreux et qu’il n’y aura pas de marquage au sol car il induirait un faux sentiment de sécurité.
    Dix ans après, Josiane n’en démord pas. 
     
    Elle va adresser une carte anniversaire à la nouvelle majorité, une carte illustrée par un enfant qui joue au foot.
     
    Pourquoi ? 
    «Ils disent qu’ils n’ont pas les moyens or ils en ont trouvé pour refaire la buvette et les terrains de foot qui sont très bien éclairés ! »
     
     Elle souhaite que les responsables communaux se joignent à elle pour circuler, à pied, entre le quartier des Six Bonniers et la rue de Dinant menant à divers commerces de site des Quatre-Bras.
    «Ainsi ils se rendront compte ! »
    De son côté, le bourgmestre, Michel Lemmens (échevin sous l’ancienne législature) confie : «Nous avons rencontré l’IBSR. 
    Le marquage au sol tel que proposé n’est pas approprié.
     
     Aménager des trottoirs et y installer l’égouttage (avec réduction de la largeur de la voirie) s’avère trop coûteux dans le contexte actuel. 
    Par contre, cette rue est sélectionnée et deviendra une voie centrale banalisée, donc une bande centrale pour usagers motorisés, encadrée de part et d’autre par une bande signalée par pointillés destinées aux cyclistes et piétons.
    Cette année, nos finances devraient nous permettre de placer un point lumineux. 
    Un cheminement cyclo-pédestre sécurisé est prévu pour rallier la rue de Dinant avec ses commerces et le site du Péry, et de là rejoindre le quartier des Six Bonniers. » 
     
    Article pour le Journal La Meuse de KS

    4bras.JPG

  • Accident sur la route du Condroz N63 à Nandrin le jeudi 6 novembre 2014

    Lien permanent

    panne.gifJeudi soir, un grave accident s’est produit sur la route du Condroz à Nandrin, aux alentours de 17h35.
    Au niveau du rond-point de Saint-Séverin, un conducteur distrait n’a pas vu un ralentissement.
    Il est allé percuter la voiture devant lui et a fini sa course dans champ. 
    Il a été sérieusement blessé.
     L’autre voiture a été projetée à 40 mètres. 

  • Les voleurs de la BMW de Nandrin font un accident

    Lien permanent

    Flash info 1.jpgUne voiture a été dérobée mardi à Nandrin,par des voleurs qui avaient forcé la maison des propriétaires pour en voler les clés.
    Le véhicule, une BMW 120 blanche, a été retrouvé hier.
    En fait, trois personnes se trouvaient à son bord, hier à Audenarde, en Flandre Orientale.
     Le conducteur a eu... un accident !
    Quand les policiers sont arrivés sur place, deux des trois occupants de la voiture avaient pris la fuite, le plus vite possible.
    Le troisième larron a été gravement blessé dans le crash. 
    Il a été conduit d’urgence à l’hôpital.
    Pour l’instant, il n’est pas encore en état de répondre aux questions des enquêteurs.
    Mais une fois guéri, il risque de sérieux ennuis et devra expliquer pourquoi il se trouvait dans une voiture volée.
    Le Parquet de Huy a été prévenu.
    L’homme qui se trouve toujours en soins pourrait être placé sous mandat d’arrêt une fois qu’il sera en état de quitter l’hôpital.
    Les propriétaires de la voiture, eux, ont retrouvé leur véhicule.
    Malheureusement, il est dans un tel état qu’il ne sera probablement pas réparable.
     
     
    Article de N.B. pour le journal La Meuse 

  • Accident route du Condroz Nandrin N63 le mercredi 29 octobre 2014

    Lien permanent

    2014-10-29 15.06.14.jpg

    À la hauteur du point chaud à Nandrin mercredi 29 octobre 2014, aux alentours de 14h 30,accident de la route entre deux véhicules .
    Constat par la police.
    Il ne semblerait pas de blesser selon des témoins .
     

    2014-10-29 15.06.11.jpg

    2014-10-29 15.06.16.jpg

  • Nandrin: incendie volontaire d'une Jaguar au Bois de la Croix Claire

    Lien permanent

    2014-10-22 11.50.56.jpg

    Un incendie de voiture manifestement d’origine criminelle s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi devant une habitation de Nandrin (en province de Liège), a-t-on appris auprès du parquet de Huy.

    Il s’agit d’une Jaguar stationnée devant une habitation du Bois de la Croix Claire.

     

    Une Jaguar stationnée devant une habitation du Bois de la Croix Claire à Nandrin a pris feu, mercredi, vers 3H20. Les pompiers de Huy et les pompiers de Liège, intervenus dans le cadre de l’aide adéquate la plus urgente, se sont rapidement rendus sur les lieux.

    L’extinction de l’incendie a été réalisée par le poste avancé du Sart-Tilman, précise-t-on chez les pompiers de Huy.

    Une enquête a été ouverte par la police locale de la zone Meuse-Hesbaye. Le laboratoire de la police judiciaire fédérale (PJF) a été dépêché sur les lieux par le parquet de Huy. La victime est connue des services de police pour des faits anciens, précise-t-on de source judiciaire.

     

    nandrin: incendie volontaire d'une jaguar au bois de la croix cl

  • Nandrin accident :Une désincarcération route de France

    Lien permanent

    voiture_007.gifLes pompiers de Huy ont procédé à une désincarcération, route de France, à Nandrin, ce jeudi 16 octobre 2014  à 22h32.
     Un monsieur de 55 ans, habitant Villers-le-Bouillet a perdu le contrôle de son véhicule, pour une raison inconnue.
     Il a terminé sa course dans le fossé. 
    Légèrement blessé, il a été conduit au Centre hospitalier régional de Huy.

  • Nandrin, Six permis de conduire retirés samedi 11 octobre 2014

    Lien permanent

     
    alcool.JPGDans la nuit de samedi à dimanche,la zone du Condroz a mené un contrôle alcoolémie à la sortie du dancing Le Monastère à Nandrin. 
    Six conducteurs avaient dépassé le taux de 0,5 gr autorisé.
    Leur permis de conduire leur a été retiré pour quinze jours. 
     
    Source info La Meuse H-W 

  • Nandrin N63 route du condroz Accident avec trois voitures le 8 octobre 2014

    Lien permanent

    9 oct.jpg

    Hier matin 8 octobre 2014, trois véhicules se sont percutés à Nandrin, sur la route du Condroz, en heure de pointe. 
    Une conductrice a freiné trop tard  et a percuté le véhicule devant elle. 
    Ce dernier est parti vers l’avant et est entré dans l’arrière de la voiture devant lui. 
    Il n’y a pas eu de blessé.
     
    Source La Meuse Huy-Waremme du 9 octobre 2014 
  • Nandrin,Une dame blessée dans un accident N63 route du Condroz

    Lien permanent

    Accident_3.jpg

    Dimanche matin, aux alentours de 10h30, un accident s’est produit rue la route du Condroz.
    Une dame arrivait au rond-point et s’y est engagé. 
    Malheureusement, une autre voiture est arrivée, sans voir la dame, qui était pourtant prioritaire.
     Les deux véhicules se sont percutés, l’infirmière a été blessée et conduite au Bois de l’Abbaye à Seraing.
  • Nandrin :Plus d’argent pour le rond-point du Monastère

    Lien permanent

    2102014.JPG

    Les trois giratoires promis, route du Condroz, sont concernés

     

    Alors que la route du Condroz reste une des plus dangereuses de l’arrondissement de Liège, on vient d’apprendre que les trois ronds-points prévus pour réduire la vitesse des véhicules et sécuriser les usagers faibles sont reportés aux calendes grecques.
     
    C’est la députée libérale wallonne (et conseillère communale de Neupré) Virginie Defrang-Firket qui a posé la question lundi au nouveau ministre des travaux publics Maxime Prévot.
    « Est-il vrai que le rond-point prévu au carrefour dit « du Chêne Madame », celui au carrefour à feux dit « des Sept Fawes », ainsi que celui de Nandrin dit « du dancing du Monastère » ne se feront pas comme prévu car la Sofico n’a plus les moyens financiers pour les réaliser
    ? »
    Et la réponse ministérielle a confirmé ses craintes.
    1. Pour le double giratoire du « Chêne Madame », il s’agit d’un projet de 1,7 million,avec un passage inférieur pour les piétons et les cyclistes et de nombreux aménagements périphériques.
    L’octroi du permis n’a pas abouti car le restaurant « À propos » a demandé une révision du projet pour être moins impacté.
    2. Pour le giratoire des « Sept Fawes »,l’estimation des travaux est de 500.000 euros et le permis a bien été octroyé en octobre 2012.
     Il faut déjà penser à le renouveler 
    3. Quant au giratoire du carrefour « du Monastère », il coûtera aussi 500.000 euros et le permis a été octroyé en juillet 2014.
    PAS ASSEZ D’ARGENT À LA SOFICO
    « Malheureusement, explique le ministre Maxime Prévot, le précédent gouvernement wallon n’a pas pu les intégrer dans son Plan routes, compte tenu de la situation budgétaire de la Sofico.
     Un autre Plan routes va être réalisé en seconde partie de législature. »
    Soit une réouverture des discussions qui n’est pas prévue avant 2016… 
    En attendant, le ministre propose que la police effectue régulièrement des contrôles de vitesse, en plus du radar fixe déjà en place.
     Il parle également de radar « feu rouge » lançant directement à la phase rouge le feu qui suit. 
    Et il rappelle que des aménagements de sécurité ont déjà été réalisés ces dix dernières années sur la route du Condroz, notamment aux carrefours de Plainevaux et de Rotheux.
    « Rien de concret à l’horizon », conclut donc la députée Virginie Defrang-Firket, alors qu’il y a des accidents quasi chaque week-end et des morts quasi chaque année. » 
     
    Article de LUC GOCHEL pour le journal la Meuse H-W du 2 octobre 2014 

    ournal en PDF

    Jeudi 2 Oct. 2014

    Jeudi 2 Oct. 2014

  • Accident le 28 septembre 2014 sur la N63 route du Condroz Nandrin

    Lien permanent

    1.JPG

     

    Il était au alentour de 15h 15 quand il semblerait que deux Mini Cooper,un Noir et une blanche , sont rentrés en collision à la hauteur de la Jardinière sur le N 63 route du Condroz à Nandrin .

    L'ambulance et les services de secours étaient sur place, donc il y a blessé .

     

    accident,nandrin

  • Accident route du Condroz N63 le 18 septembre 2014

    Lien permanent

    1.jpg

    Accident en début de soirée du jeudi 18 septembre 2014 sur la route du Condroz dans le sens Liège-Marche à la hauteur de la borne 14.7
     
     
     
    Un véhicule dans le fossé un blessé constat de la police .

    2.jpg

     

     

  • Embardées au rallye Micky Engis-Nandrin ,photos de Yernée Nandrin

    Lien permanent

    DSC_0763.jpg

    Le rallye sprint Micky vivait ce week-end sa trente deuxième édition sur des parcours traversant plusieurs communes de la vallée mosane et du Condroz hutois. 
    Ce dimanche a été marqué par quelques embardées sans aucune gravité.
    Dès le début de la matinée, une voiture s’est retrouvée dans les arbres, dans la descente du bois de Yernée. Plus tard dans la journée,c’est l’équipage 42 qui,après avoir loupé un virage dans le bois de Magnery, a terminé sa course contre un arbre.
     Le pilote Sébastien Frehisse, d’Aywaille, et son copilote David Borlez, ont dû être désincarcérés de leur véhicule par les services de secours.
    Transportés à l’hôpital, ils avaient déjà rejoint le chapiteau de la course en milieu d’après-midi.
    « La voiture numéro 1, pilotée par le vainqueur de l’an dernier, a également effectué des tonneaux », explique le directeur de course Louis Delincé.
     « Et peu avant 17 heures, c’est la voiture 254 qui terminait sa course sur le toit, tout près de l’entreprise Remans à Hermalle-sous-Huy.
     La course a donc été interrompue à plusieurs reprises, mais rien de grave n’est à déplorer. » 
     
    Article de DIDIER DE HOE dans le journal La Meuse de H-W du 1 septembre 2014 
     
    Photos de Jeannick Piron 
     
     
     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/embardees-au-rallye-micky-engis-nandrin-photos-de-yernee/

  • Accident de moto entre Nandrin et Yernée Mercredi 30 juillet 2014

    Lien permanent

    2.jpg

    Mercredi 30 juillet2014 en fin de journée  ,accident de moto entre Nandrin et Yernée  .
     
    Un Blessé,constat de la police .
     

    1.jpg