- Page 4

  • Une idée cadeau pour les fêtes ?

    Lien permanent

    Une idée cadeau pour les fêtes ?

    Trio de bières de chez nous  : brune, blanche et blonde 

    Brassées expressément pour le Syndicat d'Initiative par la Cabane des Brasseurs et vendues à 3€/bouteille

      

    Syndicat d'Initiative "Entre Eaux & Châteaux"

    Vallée du Hoyoux, 6b - 4577 Modave (Pont de Bonne)

    085/41 29 69 - www.eauxetchateaux.be

     

    Suivez-nous sur: 

    fr.facebook.com/TourismeModaveMarchinClavier/

  • Un rendez-vous inhabituel est attendu dans le ciel aujourd'hui lundi 21 décembre 2020

    Lien permanent

    Un rendez-vous inhabituel est attendu dans le ciel lundi: la «Grande conjonction» ne se reproduira qu’en 2080 dans de telles proportions!


     

    Après le coucher du Soleil, à 18h22 GMT (19h22 heure de Paris), les deux géantes gazeuses apparaîtront dans le même champ de vision d’un instrument d’observation, donnant l’impression de se frôler alors qu’elles se situent en réalité à plusieurs centaines de millions de kilomètres l’une de l’autre.

    Pour profiter du spectacle, il faudra se munir d’un petit instrument d’observation, trouver un ciel très dégagé, et regarder en direction du Sud-Ouest, sur une bande de territoire englobant l’Ouest de l’Europe (Irlande, Grande-Bretagne, France, Espagne, Portugal) et une large partie de l’Afrique.

    Le rapprochement apparent entre les deux planètes a déjà commencé depuis plusieurs mois, et il atteindra une distance minimale le jour du solstice d’hiver (un hasard du calendrier), ce qui donnera presque l’impression que les deux astres dans le ciel ne font qu’un.

    « La Grande conjonction » correspond « au temps que mettent les deux planètes à retrouver des positions relatives similaires par rapport à la Terre », explique à l’AFP Florent Deleflie, de l’Observatoire de Paris – PSL.

    Jupiter, la plus grosse, fait le tour du Soleil en 12 ans, Saturne en 29 ans. Et tous les vingt ans environ, les deux planètes semblent donc se rapprocher lorsqu’on observe la voûte céleste depuis la Terre.

     

     

     Remonter à 1623 

    Par un effet de perspective, les deux géantes apparaîtront alors accolées, « avec un écart de seulement 6 minutes d’arc entre elles, ce qui correspond environ à 1/5e du diamètre apparent de la Lune », poursuit Florent Deleflie.

    « Avec un petit instrument d’observation, même une simple paire de jumelles, on pourra voir dans le même champ les bandes équatoriales de Jupiter et ses satellites principaux, ainsi que les anneaux de Saturne », se réjouit l’astronome.

    A l’oeil nu, le rapprochement donnera l’impression d’une planète double, « Jupiter et Saturne étant deux astres très lumineux », détaille-t-il.

    La dernière Grande conjonction a eu lieu en 2000, mais il faut remonter à 1623 pour retrouver un écart aussi petit que celui de lundi. Et avant de retrouver une conjonction aussi rapprochée, il faudra attendre le 15 mars 2080.

    Lundi, le spectacle durera plusieurs dizaines de minutes. Et pas de regrets à rentrer chez soi à 20 heures pour le couvre-feu, car les deux planètes seront déjà couchées.

     

     Par Sudinfo avec Belga

    Article sudinfo 

  • 4 astuces pour fêter Noël à distance entre collègues

    Lien permanent
    Télétravail oblige, les fêtes de fin d’année au bureau vont prendre une tout autre tournure. Avec la situation actuelle, l’esprit de Noël est plus que jamais important pour venir réchauffer les cœurs. Voici 4 astuces pour célébrer la fin d’année 2020 à distance.  

     

    Avec le télétravail, la collégialité pâtit et les fêtes de fin d’années perdent de leur charme lorsqu’il s’agit de les célébrer derrière son ordinateur. Mais pas de panique ! Vos collègues pourront quand même admirer votre pull de Noël ce vendredi grâce aux réunions visio ! Rien ne vous empêche non plus d’organiser un Secret Santa à distance.
    Voici 4 astuces pour fêter la fin d’année au travail malgré la situation actuelle.
    Mettez votre pull de Noël lors de vos réunions Teams ou Zoom
    S’il y a bien un jour où vous devez porter votre pull de Noël, c’est bien ce vendredi 18 décembre, journée internationale du pull de Noël. Si vous avez une réunion prévue aujourd’hui, pourquoi ne pas l’enfiler et inviter vos collègues à vous emboîter le pas ? Si vous ratez le coche, vous pouvez toujours mettre votre pull un autre jour. Accoutrement valable pour tout le mois de décembre.
    PS : si les pulls kitch très colorés n’ont jamais été votre dada vous pouvez toujours opter pour un déguisement ou, plus minimaliste, un bonnet de Père Noël. Toujours pas convaincu ? Vous pouvez simplement choisir un filtre neige (ou fête) lors de vos réunions Teams. L’idée c’est d’amener un peu de magie au travail en cette fin d’année.
    Faites un Secret Santa
    Le Secret Santa est une coutume très répandue chez les Anglo-Saxons. En Belgique, on la connaît sous le nom de « cacahuète ». Le principe est le suivant : chacun tire au sort le nom du collègue à qui il devra offrir un cadeau. Fixez une limite de prix et faites preuve d’imagination. Comme il n’est pas possible de tous se retrouver, faites livrer votre cadeau au domicile de votre collègue.
    Pourquoi ne pas offrir un présent local pour soutenir les commerces en cette période difficile. Si vous manquez d’idées, rendez-vous sur
    e-shopbelge.be, le site qui privilégie le local et les PME.
    Achetez un sapin et cotisez pour le décorer
    Vous pouvez proposer à vos collègues de cotiser et d’acheter ensemble un sapin de Noël. Chacun met sa main à la pâte : pensez aussi aux guirlandes, aux lumières, aux boules et à la crèche. Installez le sapin au bureau et, chacun son tour – si vous retournez sur votre lieu de travail - décorez le sapin d’une décoration de votre choix. Une fois tout le monde passé, l’arbre de Noël sera prêt.
    Si vous n’avez pas l’occasion de retourner sur votre lieu de travail, arrangez-vous pour venir déposer le sapin de Noël décoré. Laissez-le jusqu’au retour physique de tout le monde. Un arbre symbole de solidarité mais aussi un endroit autour duquel se retrouver.
    Regardez un film de Noël
    Les plateformes de VOD ne manquent pas et proposent diverses fonctionnalités notamment Netflix et sa « Netflix Party », une extension permettant de regarder des films ensemble, en étant chacun chez soi.
    Pourquoi ne pas visionner un film de Noël entre collègues durant votre pause de midi ou en soirée ? Pour vous mettre dans l’ambiance, munissez-vous d’un chocolat / vin chaud selon vos envies et blottissez-vous dans votre plus beau pilou. Ambiance Noël garantie. À vos commentaires !
    S’il y a bien un jour où vous devez porter votre pull de Noël, c’est bien ce vendredi 18 décembre, journée internationale du pull de Noël.  Si vous avez une réunion prévue aujourd’hui, pourquoi ne pas l’enfiler et inviter vos collègues à vous emboîter le pas? 
     
     
    Article J.D.
     
  • Un Nandrinois au tribunal pour avoir tenté de l’embrasser

    Lien permanent

    Le 8 septembre 2018, une soirée privée est organisée à des fins caritatives pour venir en aide à un enfant malade.
     
    Une quarantaine de personnes profitent de la fête et une partie des convives se rend sur la piste de danse. Au cours de la soirée, un trentenaire s’approche d’une dame et aurait tenté de l’embrasser de force.
     
    Le Nandrinois l’aurait saisie par la nuque pour tenter de lui donner un baiser sur la bouche, avant d’être finalement stoppé par d’autres personnes présentes sur place.
     
    Vendredi, ce trentenaire comparaissait devant le tribunal correctionnel de Huy pour attentat à la pudeur.
     
    Il a donné sa version des faits : « Il y a eu des échanges de regards et je me suis approché d’elle pour l’embrasser sur la joue, sans pour autant être insistant ».
     
    Des propos qui ne rejoignent pas ceux de différents témoins qui créditent plutôt les déclarations de la victime, a signalé le parquet. Le ministère public a requis une peine de 8 mois de prison avec sursis probatoire.
     
    Le conseil de la partie civile a demandé 500 euros provisionnels pour les blessures physiques ressenties par sa cliente et l’anxiété toujours présente.
     
    La dame a d’ailleurs pris la parole lors de l’audience pour exprimer son mal-être quotidien : « J’ai la boule au ventre et ai peur de le croiser. Ma fille m’a également déjà demandé si cette personne allait revenir nous faire du mal ».
     
    Me Corthouts, avocate de la défense, a plaidé en faveur d’un acquittement pour le trentenaire : « Il a mal interprété la scène mais n’a pas agressé la dame. Il n’y a d’ailleurs qu’une seule autre personne qui décrit ce qu’il s’est passé et ce témoin ne dit pas la même chose que la partie civile ».
     
    Jugement le 15 janvier.
     
    Article de M.GI.
     
     

  • Top 10 des métiers les plus épanouissants

    Lien permanent

    Quelles formations y donnent accès ?  

    Certains métiers rendraient plus heureux que d’autres. Voici la liste des dix professions qui seraient les plus épanouissantes et les filières de formations qui y mènent.  

     

    Le réseau français Happy at Work a dévoilé dans son enquête, réalisée auprès de 120.000 salariés, les 10 professions qui vont vous rendre heureux. Selon l’étude, il est scientifiquement démontré que les travailleurs « heureux » sont plus performants. Pour vous lever du bon pied le matin, quelques conditions sont donc nécessaires. Le salaire est notamment un élément clef car il motive les employés. La taille de l’entreprise compte aussi : plus elle est petite, plus les travailleurs sont heureux.
    1Mathématicien (63,2 % de taux de satisfaction)
    Un métier qui peut surprendre ! Faire des calculs et résoudre des problèmes serait le métier le plus épanouissant selon Happy at Work . Les perspectives professionnelles sont nombreuses car il est possible de travailler dans plusieurs structures : banques, assurances, recherches, enseignement… La voie royale pour accéder à ce métier est évidemment universitaire (bachelier et master en mathématique).
    2Architecte (62,2 % de taux de satisfaction)
    L’architecte crée les lieux de vie d’aujourd’hui et de demain. Il conçoit des bâtiments résidentiels, commerciaux, industriels, mais également des structures telles que des ponts ou des monuments. Il possède à la fois des compétences techniques et artistiques. Le titre et la profession sont protégés : en Belgique, seules certaines écoles sont habilitées à délivrer le titre d’enseignement universitaire (bachelier et master en architecture).
    3Chargé de communication (56,6 % de taux de satisfaction)
    Un métier très en vogue aujourd’hui. Le chargé de communication met en place une stratégie de communication globale pour son entreprise. Il met en valeur les activités, les produits et services de cette dernière et affirme son identité. Il doit particulièrement bien maîtriser les médias digitaux. Les formations sont nombreuses, ouvertes à tous et plus ou moins longues. Certaines se font même à distance. La plus courante est néanmoins le bachelier en communication ou en relation publique dans une Haute École.
    4Chef de groupe marketing (56,3 % de taux de satisfaction)
    C’est le spécialiste marketing d’un produit ou d’une gamme, de sa conception à sa distribution. Concrètement, il a pour mission de réunir le plus d’informations possible sur le produit et son marché afin d’établir une stratégie de vente. Pour atteindre ce poste, il est encore nécessaire de passer par la case des longues études. Les plus « pressés » peuvent se diriger vers un diplôme de marketing en Haute École (bachelier). Mais il pourrait être utile de poursuivre jusqu’à un master de sciences de gestion ou encore d’ingénieur commercial.
    5Chargé de ressources humaines (55,8 % de taux de satisfaction)
    On l’appelle parfois DRH ou directeur des ressources humaines. Dans une entreprise, c’est la personne de contact pour les travailleurs qui va intervenir tout au long de sa carrière. Recrutement, formation, évaluation des performances, gestion des conflits, communication et conditions de travail. Il a des compétences administratives, informatiques et relationnelles. Là encore, un diplôme de sciences de gestion ou de gestion des ressources humaines peut être utile. Des formations courtes sont également disponibles en cours du soir.
    6Business developer (55,4 % de taux de satisfaction)
    Afin d’étendre les activités d’une entreprise, le business developer établit des stratégies marketing innovantes. Il l’aide à acquérir de nouvelles parts de marché et de nouveaux clients. Il s’agit d’un profil particulièrement recherché. Alors que sa fonction pourrait soulever une certaine pression, il est pourtant à la sixième place du classement des métiers les plus épanouissants. Pour devenir business developer, une expérience dans la vente est nécessaire. Pour cela, il est utile d’avoir un diplôme de commerce. Certaines écoles proposent même des formations en alternance.
    7Personnel de services à la personne (55,3 % de taux de satisfaction)
    Le secteur de services à la personne regroupe de nombreux métiers généralement réalisés à domicile chez un particulier pour lui simplifier la vie quotidienne. À titre d’exemple, nous pouvons citer l’auxiliaire de puériculture, l’aide-soignant, l’assistant maternelle, mais également le gardien d’enfants à domicile ou encore l’employé de ménage à domicile. Vous l’aurez compris, les métiers et formations sont extrêmement variés. Certaines se déroulent dans l’enseignement secondaire, d’autres dans les études supérieures. Leurs durées varient de quelques jours à plusieurs années. Selon le FOREM, ce secteur représente 12 % des opportunités d’emploi en Wallonie.
    8Technicien hygiène, sécurité, environnement (53 % de taux de satisfaction)
    Le technicien hygiène, sécurité, environnement (SHE) veille à prévenir les risques industriels dans une entreprise. Il fait respecter les conditions d’hygiène et de travail et fait en sorte d’éviter la pollution. Ce métier nécessite de l’observation, de la clarté, des qualités pédagogiques et un grand sens relationnel. Un bachelier professionnalisant est une bonne manière d’acquérir les bases du métier. Il existe aussi des formations complémentaires.
    9Chef de chantier (53% %de taux de satisfaction)
    Métier de référence dans le secteur, le chef de chantier dirige les travaux de construction. Il supervise l’ensemble de l’exécution, de la phase de préparation à la réception du chantier. En bref, il prend en charge tous les éléments indispensables à la bonne marche d’un chantier. Aimer travailler en équipe et avoir une bonne condition physique sont des prérequis. Ici, il existe plusieurs formations en alternance, comme celle de l’IFAPME. Un secteur qui promet de nombreux débouchés car il fait partie de la liste des métiers en pénurie.
     
    10 Chimiste (52,7 % de taux de satisfaction)
    Un peu comme le mathématicien, le chimiste se retrouvent dans divers secteurs : industrie chimique ou pharmaceutique, recherche, conseil environnemental, enseignement… En tant que spécialiste de la réactivité de la matière, le chimiste participe au développement des matériaux du futur que ce soit dans les domaines de la nutrition, la santé, l’hygiène ou la protection de l’environnement. Une fois encore, il faut s’armer de patience car il est nécessaire d’exécuter un master en chimie avant de pouvoir revêtir la fameuse blouse blanche.
    Retrouvez plus d’informations, de conseils et un catalogue de formation exhaustif en Belgique francophone sur referencesacademy.be.
    Le site propose en un lieu unique un accès aisé à des formations académiques, professionnelles, continues, en alternance ou en apprentissage.
    Selon l’étude, il est scientifiquement démontré que les travailleurs «heureux» sont plus performants. Pour vous lever du bon pied le matin, quelques conditions sont donc nécessaires. Le salaire est notamment un élément clef car il motive les employés. La taille de l’entreprise compte aussi: plus elle est petite, plus les travailleurs sont heureux. 
     
    Par CLARA EMONNOT
     
  • Les moyennes quotidiennes et la nouvelle souche plus contagieuse inquiète les épidémiologistes

    Lien permanent

    Coronavirus: les moyennes quotidiennes des contaminations, hospitalisations et décès en hausse

    Entre le 9 et le 16 décembre, il y a eu en moyenne 2.535 nouvelles contaminations par jour, en hausse de 15 % par rapport à la période de sept jours précédente.

    Sur la même période, le virus a tué en moyenne 94 personnes par jour (+2 %), portant le bilan à 18.545 décès dus au Covid-19 en Belgique depuis le début de la pandémie.

    Après une période de stabilisation, les nouvelles hospitalisations ont également augmenté avec 186 (+4 %) admissions en moyenne par jour entre le 12 et le 19 décembre.

    Samedi, il y avait 2.527 (-3 %) patients hospitalisés des suites du Covid-19 dans les hôpitaux belges, dont 539 (-1 %) aux soins intensifs.

    Le taux de reproduction du virus, qui mesure le degré de contagiosité, était de 1,01.

    Depuis le début de la pandémie, 623.760 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique.

    Article Sudinfo Complet Clic ici 

    Coronavirus: la nouvelle souche plus contagieuse inquiète les épidémiologistes, l’OMS appelle ses membres à «renforcer leurs contrôles» en Europe

    L’apparition au Royaume-Uni d’une nouvelle souche du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les autres inquiète les épidémiologistes et a, dans l’immédiat, amené plusieurs pays à suspendre les vols en provenance du territoire britannique dimanche

    Le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Patrick Vallance, avait indiqué samedi que cette nouvelle variante du Sars-CoV-2, en plus de se propager rapidement, devenait aussi la forme « dominante », ayant entraîné « une très forte hausse » des hospitalisations en décembre.

    Elle serait apparue mi-septembre à Londres ou dans le Kent (sud-est), selon lui.

    « Le groupe consultatif sur les menaces nouvelles et émergentes des virus respiratoires (NERVTAG) considère maintenant que cette nouvelle souche peut se propager plus rapidement », a déclaré le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, dans un communiqué.

    Cet avis s’appuie sur le constat d’une « augmentation très forte des cas de contamination et des hospitalisations à Londres et dans le Sud-Est, par rapport au reste de l’Angleterre ces derniers jours », indique le professeur de médecine Paul Hunter, de l’Université d’East-Anglia, cité sur le site de Science Media Centre.

    « Cette augmentation semble être causée par la nouvelle souche », a-t-il ajouté en se référant aux informations fournies par les autorités sanitaires.

    Pour autant, « rien n’indique pour le moment que cette nouvelle souche cause un taux de mortalité plus élevé ou qu’elle affecte les vaccins et les traitements, mais des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela », ajoute Chris Whitty.

    Inquiétude des épidémiologistes

    L’information « sur cette nouvelle souche est très préoccupante », selon le Pr Peter Openshaw, immunologiste à l’Imperial College de Londres, cité par Science Media Centre. Notamment parce qu’« elle semble de 40 % à 70 % plus transmissible ».

    « C’est une très mauvaise nouvelle », renchérit le Pr John Edmunds, du London School of Hygiene & Tropical Medicine : « Il semble que ce virus est largement plus infectieux que la souche précédente ».

    Sur sa page Facebook le généticien français Axel Kahn a rappelé qu’à ce jour, « trois cent mille mutants de CoV-2 ont été séquencés dans le monde ».

    La nouvelle souche porte notamment une mutation, nommée N501Y, dans la protéine de la « spicule » du coronavirus, la pointe qui se trouve à sa surface et lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer.

    Selon le Dr Julian Tang, de l’Université de Leicester, « cette mutation N501Y circulait déjà sporadiquement bien plus tôt cette année en dehors du Royaume-Uni, en Australie en juin-juillet, aux Etats-Unis en juillet et au Brésil en avril ».

    « Les coronavirus mutent tout le temps et il n’est donc pas surprenant que des nouveaux variants du Sars-CoV-2 émergent », rappelle le professeur Julian Hiscox, de l’université de Liverpool. « Le plus important est de chercher à savoir si ce variant a des propriétés qui ont un impact sur la santé des humains, les diagnostics et les vaccins ».

    « Plus il y a de virus produits, donc de personnes infectées, plus il y a de mutations aléatoires et plus grande est la fréquence de mutations avantageuses pour le virus », relève encore le Pr Axel Kahn.

    Suspension des vols

    La confirmation de la contagiosité de cette souche a convaincu les autorités britanniques de décréter un reconfinement de Londres et d’une partie de l’Angleterre (au total 16 millions d’habitants).

    « Malheureusement la nouvelle souche était hors de contrôle. Nous devions reprendre le contrôle et la seule manière de le faire est de restreindre les contacts sociaux », a déclaré le ministre de la Santé Matt Hancock dimanche.

    Après les Pays-Bas, qui ont suspendu dimanche tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni, l’Allemagne envisage « sérieusement » une mesure identique, en y ajoutant l’Afrique du sud.

    La Belgique s’apprête à le faire pour les liaisons aériennes et ferroviaires.

    La France « suit de près » la sitution.

    L’OMS appelle ses membres à « renforcer leurs contrôles » en Europe

    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle ses membres en Europe à « renforcer leurs contrôles » du fait de la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni, a indiqué dimanche sa branche européenne à l’AFP.

    Hors du territoire britannique, une poignée de cas ont été rapportés au Danemark (9), ainsi qu’un cas aux Pays-Bas et en Australie selon l’OMS, qui recommande à ses membres « d’accroître leurs (capacités de) séquençage » du virus avant d’en savoir plus sur les risques posés par la variante, a indiqué une porte-parole de l’OMS Europe.

    Par Sudinfo avec AFP & Belga

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

     

  • A vos commande La jardinière Nandrin les menus des fêtes

    Lien permanent

    20 jardi.png

     

    Route du Condroz 204 4550 Nandrin, Belgique

    085 51 33 36
     
     
     
  • Les églises ouvertes et heureuses de vous accueillir à Noël

    Lien permanent

    Vu la crise sanitaire que nous traversons, Noël sera très particulier cette année pour nos familles mais également pour nos communautés chrétiennes et nos églises, toute célébration publique rassemblant plus de 15 personnes étant interdite.


    Pourtant, avec ou sans Covid, Noël aura lieu et plusieurs églises de notre Unité pastorale seront ouvertes et heureuses de vous accueillir la veille ou le jour de Noël.


    Si vous souhaitez vivre individuellement, en couple ou en famille un temps de recueillement devant la crèche, tout sera mis en œuvre pour vous accueillir au mieux dans le respect des règles sanitaires en vigueur : l’église sera chauffée et éclairée, des
    chants de Noël seront prévus en fond musical, des livrets de prière seront à votre disposition.

    N’hésitez pas à passer la porte et à vous arrêter quelques instants.


    Et pour que Noël soit un jour de fête et de joie pour tous, même pour les plus démunis de notre région, un panier sera à votre disposition près de la crèche pour recueillir vos dons (vivres périssables ou non).


    En ces temps si froids, n’hésitons pas à apporter des denrées festives et des douceurs qui réchauffent le coeur (chocolats, biscuits salés et sucrés, chips, gaufres, pralines, bonbons, friandises, etc).


    Les églises ouvertes le 24 décembre de 10h à 18h et le 25 décembre de 10h à 17h : Anthisnes, Fraiture, Hody, Les Avins, Nandrin (oratoire de l’église), Ocquier, Ouffet, Saint Séverin, Scry (oratoire du prieuré), Seny, Terwagne et Villers-le-Temple.


    La chapelle de Pailhe sera également ouverte le 24 décembre de 14h à 16h.


    Temps d'adoration le jour de Noël de 14h à 16h dans les églises d’Anthisnes, Fraiture, Ouffet et Terwagne.


    Si vous souhaitez vivre individuellement le sacrement du pardon, un prêtre sera à votre disposition le jour de Noël de 14h à 16h
    dans les églises d’Anthisnes, Fraiture et Terwagne.


    Dans plusieurs églises, une permanence et un accueil seront prévus les 24 et 25/12.


    Vous souhaitez assurer une présence pendant ½h ou 1h ?


    Voici les personnes à contacter : 
     Anthisnes : Lucienne HUBERT (04 371 22 44).
     Fraiture : Malou MODAVE (085 51 18 98) et François BINON (085 51 30 78).
      Hody : Josette PARIS (04 343 38 42 ou 0479 41 91 93).
    Les Avins : Danielle PICARD (086 75 10 08)
    Nandrin (oratoire de l’église) : Françoise REGINSTER (085 51 14 58).
    Ocquier : Madeleine THYSSEN (086 34 49 62) et Elisabeth COUCHARD (086 34 42 95).
     Ouffet : Pascal ENGLEBERT (0474 95 91 36).
     Saint Séverin : Marie-Paule DEJARDIN (04 371 40 35 ou 0472 34 45 66).
     Scry (oratoire du prieuré) : Myriam DEFLANDRE (085 51 23 05 ou 0479 66 54 05).
    Seny : Rita et Jean-Marie KERSTEN (085 51 16 24).
    Terwagne : André WARNOTTE (085 41 11 34) et Agnès PARIS (085 41 24 59).
    Villers-le-Temple : Jean-Marie BEAUJEAN (085 51 22 61).


    Eglises ouvertes les sam. 26 et dim. 27 décembre


    Fraiture, Les Avins, Nandrin (oratoire), Ocquier, Ouffet, Terwagne, Saint-Séverin, Scry (oratoire) et Seny.


    Eglises ouvertes uniquement le dim. 27 décembre :


    Anthisnes et Hody (de 10h à 12h), Villers-le-Temple (de 10h à 17h).

    http://www.cathocondroz.be/

  • Le 21 décembre 2020 solstice d'hiver

    Lien permanent

    Le solstice est un événement astronomique qui se produit lorsque la position apparente du Soleil vu de la Terre atteint son extrême méridional ou septentrional en fonction du plan de l'équateur céleste ou terrestre.

    Il s'oppose ainsi à l'équinoxe, qui se produit lorsque la position apparente du Soleil est située sur l'équateur céleste.

    Tandis que les équinoxes se caractérisent par une durée égale entre le jour et la nuit, les solstices correspondent à une durée de jour minimale ou maximale (en dehors de la zone inter-tropiques).

    Par extension, les solstices désignent les jours de l'année pendant lesquels ils se produisent.

    Les jours avoisinant le solstice d'été sont les plus longs de l'année, tandis que ceux proches du solstice d'hiver sont les plus courts de l'année, en prenant comme référentiel l'hémisphère nord. La date des solstices correspond au début de l'été ou de l'hiver astronomique.

    Dans les cultures tempérées, les solstices  comme les équinoxes sont souvent utilisés pour définir les saisons : ils peuvent servir à délimiter le début de l'été et de l'hiver, ou bien à marquer le milieu de ces deux saisons.

    Tout comme les saisons, les dates des solstices d'hiver et d'été sont inversées pour les hémisphères nord et sud.

    Une année connaît deux solstices : le premier proche du 21 juin, le deuxième proche du 21 décembre.

    Ces dates changent légèrement au cours des années, et évoluent sur les grandes périodes de temps en fonction des légers mouvements de l'axe de rotation terrestre.

     

    Source Wikipédia clic ici 

  • Quatre jours de messe pour célébrer Noël

    Lien permanent

    Les fêtes de fin d’années approchant à grands pas, la question des célébrations des messes de Noël se pose.
     
    Au sein des dix églises de la Ville de Huy, 28 messes seront étalées sur quatre jours, du 24 au 27 décembre.
     
    Afin de pouvoir organiser les célébrations dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, 15 personnes (maximum deux par famille) seront autorisées à y assister.
     
    Les horaires des cérémonies de chaque église et des personnes de contact auprès desquelles s’inscrire sont disponibles sur le site www.uphuy.com.
     
    « Nous avons essayé de contenter le plus de citoyens possibles. Au total, nous accueillerons 420 participants », explique André Dawance, le doyen de Huy. « Habituellement nous regroupons 900 citoyens à Noël. »
     
     
    Certaines églises proposeront également des rendez-vous culturels. La Collégiale Notre-Dame de Huy accueille une exposition consacrée aux crèches espagnoles, ouvertes tous les jours sauf le lundi de 10 à 12h et de 13 à 16h.
     
     
    Les églises Saint-Remy, Saint-Pierre et la Collégiale revêtiront une parure de lumignons et de lumières valorisant leur patrimoine, le 23 décembre de 18h à 20h et du 24 au 27 décembre de 15h à 19h.
     
     
    Enfin, le 24 décembre à 18h, François Amel chantera Noël en visitant virtuellement les églises de Huy, tandis que Jean-Hubert Stegen et Jean-Denis Piette feront sonner les orgues des Églises Saint-Remi, Saint-Pierre et de la Collégiale.
     
     
    DES CONTENUS EN LIGNE
     
     
    Depuis le mois de novembre, l’Unité pastorale de Huy s’est adaptée pour répondre aux attentes de ses fidèles, malgré la distance. « Tous les dimanches de l'Avent, nous avons posté une capsule vidéo intitulée "Préparons Noël, tenons le cap !", ainsi qu’une Liturgie dominicale de la Parole », explique André Dawance.
     
    « Même si c’est plus compliqué à travers un ordinateur, nous essayons de rester en contact avec nos paroissiens d’une manière ou d’une autre. »
    NOTRE-DAME DE LA NATIVITÉ
     
     
    Les églises de Huy ne sont pas les seules à ouvrir leurs portes pour célébrer la messe de Noël. C’est également le cas de Notre-Dame de la Nativité à Burdinne.
     
    L’église sera ouverte les 23 et 24 décembre de 15h à 18h pour permettre à ses fidèles de se recueillir et admirer la crèche. La messe de Noël sera, quant à elle, célébrer le 25 décembre à 11h par l'Abbé Daniel Nsabimana. 15 personnes seront autorisées à y assister en s’inscrivant au préalable auprès de l’Unité Paroissiale via « up.notredameauxchamps@gmail.com » ou au 085/71.41.93.
     
    Comme à Huy, d’autres églises de la commune ouvriront leurs portes les 24 et 25 décembre pour accueillir les citoyens.
     
    Article de  F.S.
     

  • Une étoile de Noël va briller fort cette année

    Lien permanent

    Cette année, Noël sera un peu moins magique que les autres années à cause du Covid-19. Ni messe de minuit, ni réveillon en grands groupes. Petite consolation peut-être, l’astronome de l’Université de Liège, Emmanuel Jehin, nous a signalé qu’un phénomène astronomique rare allait se dérouler dans les prochains jours et culminer le 21 décembre, jour du solstice d'hiver. Vous devriez voir apparaître dans le ciel... une étoile de Noël unique !
    Pas depuis... 1226 !
    Pourquoi ? Parce qu’il va y avoir une « grande conjonction entre les planètes géantes Jupiter et Saturne » : « Les deux planètes ne feront plus qu'une étoile dans le ciel, nous donnant une étoile de Noël inédite en 2020 », explique Emmanuel Jehin. « Un tel rapprochement n'a plus été observé depuis le Moyen Age en 1226 ! »
    En raison des mesures Covid-19, le Groupe Astronomie de Spa n'organisera malheureusement pas d'observation publique. Mais Emmanuel Jehin le souligne dans sa communication : il devrait être assez facile, si les conditions météo le permettent, d'observer les deux planètes à l’œil nu et aux jumelles, à proximité du croissant de lune durant les jours prochains, dans les lueurs du Soleil couchant. Un phénomène rare qui ne devrait pas se reproduire avant 2080. Ne le ratez pas !
    Article de  G.B.

  • Nouvelles zones 30 km/h et casses vitesses à Nandrin

    Lien permanent

    La commune de Nandrin a exaucé  le vœux de nombreux riverains et citoyens à Nandrin par l'installation de zones 30 km/ h et des casses vitesses 

    Les voici installés dans les différentes rues des villages 

     
    Sécurité et aménagements de voiries

    Sic " 

    Cette semaine, des aménagements temporaires de voirie vont être finalisés :
     Les rues du Péry, sur le Bois, des péréens et Tige des Saules deviennent une zone 30. Des aménagements (rétrécissements ponctuels) Tige des Saules seront implantés pour rappeler aux automobilistes que la vitesse est limitée à 30km/h.
    La rue du Péry devient une impasse. Le seul accès, en voiture, aux terrains de football se fera par la rue de Dinant.
    Les éléments modérateurs de vitesse (chicanes avec priorité de passage) de la rue des Quatre Bras sont remis en place.
    Ces mesures sont temporaires et feront l’objet d’une évaluation en 2021 afin de déterminer si ces aménagements seront pérennisés.
     

    131926051_814916755721881_259496523931291842_n (1).jpg

    131893894_799412440645314_91977838418681023_n.jpg

    131890078_455318445459409_8272590550413847360_n.jpg

  • À Neupré, l’IPP passe sous la moyenne liégeoise, une première en 25 ans!

    Lien permanent

    Cette mesure impactera directement les habitants, puisqu’ils verront ainsi leur revenu augmenter de quelques dizaines d’euros par an. « Cela peut paraître anecdotique, mais il faut voir les choses dans la longueur.

    Pour la commune, il s’agit tout de même d’un manque à gagner de 45.00 euros », souligne l’échevin des Finances, Charles-André Verschueren.

    « Mais avec cette mesure, nous voulons rendre aux citoyens une partie du fruit de leurs efforts quotidiens tout en continuant à améliorer le niveau de services qui leur est offert. »

    Si le collège communal a pu approuver cette réduction d’impôt, c’est avant tout grâce à l’adoption de plusieurs mesures économiques : coût des assurances divisé par deux, baisse de la consommation d’énergie, etc.

    « Un travail budgétaire rigoureux a permis de dégager les marges nécessaires à cette modération fiscale tout en préservant l’équilibre des finances communales. Les marges dégagées seront affectées à la diminution de l’IPP, mais couvrent aussi la volonté de combler le retard en termes d’investissements, de renforcer les services communaux et d’assurer le financement des pensions des agents statutaires », ajoute l’échevin.

    « Soutenable à long terme »

    Par le passé, la commune avait déjà fait l’objet d’une baisse de la fiscalité. En 2012 et 2013, celle-ci était passée de 8,5 % à 8,3 %, pour rapidement revenir à son taux de départ en 2014. Mais la majorité MR-PS en place depuis 2018 compte bien maintenir ses efforts. « Contrairement à ce que nous avons pu connaître par le passé avec des diminutions d’impôts à la veille des élections rapidement suivie par une augmentation une fois l’électeur ayant fait son choix, nous avons voulu inscrire cette diminution dans le temps. Elle est soutenable à long terme. Nous avons modélisé l’évolution de la situation financière communale jusqu’à 2025 pour nous en assurer. »

    En 2019, soit au lendemain des élections, la commune avait déjà diminué une première fois l’IPP, le faisant passer de 8,5 à 8,3 %. Sur les cinq dernières années, seules trois communes de l’arrondissement ont vu leur fiscalité locale à la baisse. Il s’agit d’Aywaille, Soumagne, et Neupré. À l’avenir, le collège neupréen réévaluera chaque année le niveau de la pression fiscale et envisagera la possibilité de nouvelles diminutions. À l’unique condition qu’elles s’avèrent soutenables pour faire face aux enjeux budgétaires.

    Par Charlotte Hutin

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

  • Pour éviter la 3 e vague, fermez les écoles jusqu’au 31 janvier !

    Lien permanent

    Le pavé dans la mare de l’immunologiste ne convainc pas la ministre Désir, ni son collègue Weyts  

     
    Voilà une sortie qui n’est pas passée inaperçue !
     
    L’immunologiste Hans-Willem Snoeck, qui travaille aux États-Unis, plaide pour fermer les écoles du pays jusqu’au 31 janvier.
     
    « Il y a une chose curieuse à propos du rôle des enfants dans cette pandémie », soutient-il.
     
    Une sortie qui n’a pas été fort appréciée par les ministres de l’Éducation francophone (Caroline Désir) et flamand (Ben Weyts).  
     
    De la stabilité. C’est ce que souhaitaient les acteurs de l’enseignement et cela leur a été donné par leur ministre de tutelle, des deux côtés de la frontière linguistique. Sauf coup de théâtre toujours possible en ces temps épidémiologiquement chahutés, les cours reprendront le 4 janvier, après les vacances de Noël. Ils reprendront en code rouge, à savoir que les enfants de la 3 e à la 6 e ou 7 e secondaire iront à temps partiel à l’école, les plus jeunes s’y rendant, tous, 5 jours sur 5. Le tout en attendant l’évaluation du 15 janvier.
    « Gare aux moins de 10 ans ! »
    Hans-Willem Snoeck pense donc que c’est une très mauvaise idée. Ce célèbre immunologiste, qui travaille notamment à l’Université de Columbia, à New York, souhaiterait que le gouvernement ferme les écoles pendant un mois et demi. « Je pense que l’on sous-estime le rôle des enfants de moins de 10 ans dans les contaminations », déclare-t-il dans une carte blanche publiée par « De Morgen ». « La semaine dernière, les infections au coronavirus chez ces enfants ont augmenté de 34 %, la plus forte augmentation chez nous. »
    Pour lui, les enfants ne sont pas le vecteur moteur de la pandémie mais plutôt un « moteur auxiliaire ».
    Une allégation qui a cueilli à froid les ministres concernés : Caroline Désir (PS), côté francophone et Ben Weyts (N-VA), côté néerlandophone. Il est vrai que M me Désir a dit au parlement que les absences d’enseignants ne dépassaient pas le taux habituel à cette période.
    « Nous sommes très surpris de cette analyse. Nous sommes en contact permanent avec les experts mandatés par le gouvernement fédéral et leur propos n’a jamais été celui-là », a-t-elle réagi. « Cinq semaines après la reprise des cours (suite au congé de Toussaint, NdlR), on voit que l’école ne provoque pas de flambée de l’épidémie, bien au contraire. Cela montre que l’école peut être victime de l’épidémie quand elle s’accélère mais n’en est pas le moteur. Par ailleurs, il faut mesurer les conséquences d’une nouvelle fermeture des écoles en termes de bien-être des enfants et des jeunes mais aussi pour la suite de leur année scolaire. L’école ne peut pas être une variable d’ajustement ! »
     
    Aucune chance que l’idée de M. Snoeck soit avalisée ce vendredi par le comité de concertation.
     
    En outre, l’immunologiste plaidait pour effacer les déficits d’apprentissage « en prenant une semaine des vacances de Pâques et un mois des vacances d’été ».
     
    Bataille d’experts
     
    M. Snoeck a néanmoins reçu l’appui d’un poids lourd de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui pense que « sans fermer les écoles, nous aurons une 3 e vague avant la fin de la seconde… ».
     
    Une analyse remise en cause par Steven Van Gucht, virologue et porte-parole du centre de crise, qui n’attribue pas la hausse des cas cet automne à l’ouverture des écoles, mais en partie aux vacanciers et à la rentrée universitaire, les étudiants étant une population très mobile : « Les écoles primaires et secondaires étaient concernées à hauteur de 4 % par la hausse des contaminations d’octobre ».
     
    Article de DIDIER SWYSEN
     
     

  • Lumière de la paix 2021

    Lien permanent

    Lumière de la paix 2021
    la Lumière de la Paix est allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem et partagée en relais à travers le monde.


    Elle est arrivée en Belgique ce 14 décembre.


    Où trouver la Flamme ?


    Dans les églises d’Anthisnes, Fraiture, Ouffet et Scry (oratoire du prieuré).


    Si vous souhaitez l’emporter chez vous, munissez-vous d’une bougie et d’une lanterne.

    Cathocondroz – Site des paroisses catholiques d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

  • Une prime de 50 € pour les plastiques agricoles

    Lien permanent

    La récolte des plastiques agricoles est payante depuis le 1er janvier 2020, une nouveauté difficile à accepter pour certains éleveurs, comme à Clavier, où cela concerne 50 personnes. La tonne de plastique collectée sera facturée autour de 75€ (TVAC) pour l’année 2020.
    Ce changement de politique d’Intradel est la conséquence de deux événements : la baisse des subsides régionaux et la fermeture en 2017 du dernier centre de recyclage des plastiques agricoles en Wallonie.
    « On va bientôt recevoir la facture d’Intradel pour 2020. Libre aux communes de refacturer aux agriculteurs ou pas », explique le bourgmestre de Clavier Philippe Dubois, lui-même agriculteur. « Le Collège vient de décider de refacturer quand même les plastiques aux agriculteurs en fonction du nombre de tonnes déposées. Mais une prime de 50€ sera octroyée à chaque agriculteur, déduite de sa facture individuelle ».
    Concrètement, cela signifie que l’agriculteur qui a amené une quantité qui équivaut à une somme inférieure ou égale à 50€, ne devra rien payer. Si un agriculteur est venu se débarrasser d’une quantité qui équivaut à 100€, il ne paiera que 50€. Précisons néanmoins que l’agriculteur qui a apporté pour moins de 50€ de plastiques ne touchera pas la différence. La prime fonctionne uniquement comme une déduction sur la facture initiale.
    Évidemment, la situation ne fait pas l’unanimité chez les éleveurs. « Il y a ceux qui disent que le public n’a qu’à prendre en charge ces plastiques car ils en ont marre de payer, et il y a ceux qui comprennent que c’est un déchet spécifique », explique Philippe Dubois. « La collectivité ne doit pas payer pour tous les déchets produits dans le cadre des professions privées. Il y a quelques rebelles qui disent qu’ils vont brûler ou enfouir, c’est aussi pour ça que la commune a voulu prendre en charge une partie. Mais tous les enfouissements ou incinérations sauvages seront sévèrement réprimés par une sanction », averti le bourgmestre.
    Pour la campagne 2021, une augmentation du coût de la collecte des plastiques agricoles est prévue. La tonne sera facturée autour de 85€ (TVAC). La prochaine collecte à Clavier sera organisée du 11 au 15 janvier à côté du Recyparc.
     
    Article de PTar 
     

  • Aujourd'hui samedi 19 décembre 2020 à Nandrin boîtes à Vivre

    Lien permanent

    La page Facebook de Nandrin  l'annonce

     

    Boîtes à "vivre".
     Dans cette période de cadeaux, aidez les personnes de notre commune qui en ont besoin! Comment? En leur offrant une boîte à chaussure de vivres non périssables, de produits d'entretien et d'hygiène en la déposant à l'espace-jeunes.

    Place Botty, 1 à Nandrin
     Mercredi 16/12 de 14h à 18h
     Vendredi 18/12 de 17h à 20h30
     Samedi 19/12 de 14h à 18h.

    Une initiative du CPAS de Nandrin en collaboration avec l'administration communale, l'ATL et l'espace-jeunes de Nandrin.

     0476 75 27 09

    1338826544.2.jpg

  • À 17 ans, l’Anthisnois Lenny Osborne fait tout doucement son trou dans le VTT enduro

    Lien permanent

    Après Pierre De Froidmont, Patrick Maes, Arnaud Dubois et bien d’autres, un jeune Anthisnois pointe son nez dans le monde du cyclisme et plus précisément du VTT enduro. Un talent pur, ralenti cette année par les blessures et le Covid, mais qui a de belles ambitions pour 2021.  
    « Je m'appelle Lenny Osborne, j’ai 17 ans, je suis fan de vélo et je roule en enduro depuis 2016. Je suis à la recherche de sponsors pour accomplir mon rêve : participer à la Coupe du monde 2021 et y faire des podiums », annonce le jeune vététiste en accompagnement de son CV sportif déjà bien fourni. Lenny, comme son nom et son prénom l’indiquent, a des origines anglo-saxonnes, mais c’est un pur Anthisnois qui connaît ses merveilleux bois comme sa poche et qui termine ses secondaires à l’Athénée Royal d’Esneux, en immersion off course…et même course de vélo car le garçon a une passion et surtout du talent à revendre dans sa spécialité, l’enduro.
    « Devenir un des meilleurs »
    « C’est suite à une blessure au foot que mes parents (son papa est Anglais, sa maman Liégeoise) m’ont acheté mon premier vélo et j’ai débuté mon apprentissage chez un maître, Patrick Maes à Neupré en septembre 2016. J'ai entamé ce sport sans vraiment savoir dans quoi je me lançais et sans imaginer que j'allais être passionné à ce point. J'ai participé à ma première course « superplastic » en mars 2017, je m’en souviens comme d’hier, et je n’ai pas terminé premier… J'ai de suite compris que ce sport était exigeant mais j'étais déterminé à remonter les rangs et devenir un des meilleurs. J'ai vite progressé et ai fait un premier podium en aout 2018 à Hamoir où j'ai fini troisième en catégorie cadet », nous dit le rhétoricien qui a de belles ambitions pour 2021. « Oui, d’abord je voudrais que cette horreur sanitaire s’arrête très vite et que tout recommence vraiment. Je prépare actuellement les examens d’entrée en ingénieur et la Coupe du monde, un peu en chambre actuellement. Vivement 2021 », nous dit-il en riant car 2020 fut franchement pourrie malgré un premier podium en or à Hamoir en août.
    Grosse chute en Allemagne
    Ensuite, une désillusion. « En effet, je me suis blessé à la main…L'enduro est un sport parfois dangereux », reconnaît-il avant d’égrener les petits pépins. « En septembre 2019, à Winterberg (Allemagne) je me suis déboité l'épaule, me suis cassé l'humérus et l'omoplate, bilan, j'ai dû rester trois mois sans pouvoir remonter sur un vélo. En janvier 2020, je suis passé en catégorie junior et j’ai repris l'entrainement avec l'objectif de participer à différentes courses de coupe de France et à la coupe du monde à Val Di Fassa, Zermatt notamment. Malheureusement, la crise sanitaire et le confinement n'ont pas permis à toutes les courses d'avoir lieu. En mai 2020, je me casse le poignet droit. Je connais ma première victoire à Hamoir en août 2020. Je fais mes premières courses à l'étranger; à Bussang et à Sainte Marie aux Mines ou je termine 6 e et 2 e . Cette deuxième place me donnait confiance pour la coupe du monde à Finale Ligure en Italie, une semaine plus tard, fin septembre Malheureusement, une chute à l'entraînement, cette fois les 3 es et 4 es métacarpes ont morflé, m’a ramené sur mon vélo d’appartement et devant mes cours. En même temps je travaille avec un psychologue du sport pour retrouver ma pleine confiance car en descente on ne peut pas douter une seconde. Je serai au top pour le début de la saison mondiale, ce sera certainement à Amay en mars. »
     
    Article de PHILIPPE HALLEUX

  • BE-Alert - Comité de concertation lié au COVID-19 : 18/12/20 Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo

    Lien permanent

    BE-Alert - Comité de concertation lié au COVID-19 : pas d’assouplissement, mais des règles durcies en matière de voyages et un contrôle strict du télétravail

    Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 


    Le Comité de concertation a évoqué aujourd’hui la situation du coronavirus dans notre pays. Après une baisse notoire observée ces huit dernières semaines, force est de constater que la baisse des chiffres s’est arrêtée. Le Comité de concertation a donc décidé que l’heure n’était pas encore à l’assouplissement des règles. En revanche, des mesures complémentaires seront prises et un contrôle renforcé du respect des règles en vigueur sera appliqué.

    Respect du nombre de contacts

    Le Comité de concertation rappelle l’importance du bon respect des règles de contacts en vigueur, même pendant la période de Noël.

    • Maximum un contact rapproché par foyer.
    • La règle des quatre reste valable pour les rassemblements à l’extérieur.
    • Lors du réveillon de Noël et le jour de Noël, les personnes isolées peuvent inviter leurs deux contacts en même temps.

    Une interdiction généralisée de la vente et de l’utilisation de feux d’artifice est également d’application.

    Plus d’informations sur les mesures: https://centredecrise.be/fr/news/comite-de-concertation-lie-au-covid-19-pas-dassouplissement-mais-des-regles-durcies-en-0

  • Voir ou revoir la Conférence de presse: Comité de concertation 18/12/2020

    Lien permanent

    Les représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements des Régions et Communautés se sont retrouvés vendredi à 14h au Palais d’Egmont pour un comité de concertation.

    Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour mais l’un d’eux retient plus particulièrement l’attention : la crise du coronavirus. A la veille du congé de fin d’année.

    LE RÉSUMÉ DES ANNONCES

    > « C’est nous qui déterminerons les chiffres des contaminations », débute le Premier ministre Alexander De Croo en débutant sa conférence de presse. « Ceci pourrait être le début d’une 3e vague mais nous pouvons l’éviter. Mais nous ne voulons pas d’une 3e vague. Il y a 8 semaines, nous avions 22.000 cas positifs chaque jour, soit 3 fois la capacité de Forest national. Maintenant, nous sommes à des chiffres 10 fois moins élevées, mais autant que lors de la première vague. Si aujourd’hui nous respectons les gestes barrières, nous pourrons éviter une 3e vague. Nous devons limiter le nombre de nos contacts. Nos enfants entrent en congé, mais le virus ne prend pas de vacances. Quatre personnes sur cinq disent comprendre et respectent strictement les règles. Je dis merci. Je dis merci à tout le monde. Pour la lutte que nous menons contre le Covid-19, ces vacances seront très importantes. Ce sera notre comportement qui déterminera si les chiffres baisseront ou augmenteront. »

    > Il n’y aura aucun assouplissement des règles. Les mesures et le contrôle de celles-ci seront d’ailleurs renforcés.

    Télétravail  : il y aura des contrôles renforcés, aussi bien dans le secteur public que privé. « C’est une obligation qui est un peu moins respectée, nous allons donc être très stricts avec ceux qui ne respectent pas les règles. Il y aura des contrôles et des amendes sévères.

    Mobilité transfrontalière  : des règles plus strictes. Les voyages sont toujours fortement déconseillés. « Ne voyagez pas SVP. Dans beaucoup de pays la situation sanitaire est pire que chez nous. Si vous quittez le territoire plus de 48 heures, vous serez considéré comme contact à haut risque. Vous devrez vous mettre en quarantaine pendant 7 jours puis montrer un test négatif pour sortir de cette quarantaine. Il y aura des contrôles aux aéroports et des contrôles pour voir si les personnes respectent bien leur quarantaine

    > Les personnes ne résidant pas en Belgique doivent dès 12 ans présenter à partir du 25/12 un résultat de test négatif sur la base d’un test effectué au plus tard 48h avant l’arrivée sur le territoire belge.

    Pour ce qui est du reste des mesures décidées auparavant, comme la bulle sociale ou les rassemblements, elles ne seront pas adoucies. « On a vu l’effet de ces règles, elles ont prouvé qu’elles fonctionnaient. N’invitez pas de personnes supplémentaires chez vous pour Noël. Ce ne sera qu’une seule fois, cette fête de Noël en petit comité. Il y a de la lumière au bout du tunnel. »

    Pas de réouvertures des métiers de contacts prévue.

    Les vacances scolaires ne seront pas prolongées.

    Pas de shopping récréatif et renforcement des contrôles et des mesures dans les commerces lorsque c’est nécessaire. Pour rappel, les courses se font de façon individuelle et en 30 minutes maximum.

    Rien ne change pour le couvre-feu  : le couvre-feu est maintenu en Flandre de minuit à 5 heures du matin. Rien ne change du côté de la Wallonie et de Bruxelles (22 heures à 6 heures, sauf lors du réveillon de Noël en Wallonie, à partir de minuit)

    > « La vaccination pourra débuter plus vite que prévu Les vaccins seront là avant la fin de l’année », confirme le Premier ministre. « Il faudra des mois pour que tout le monde soit vacciné. 2021 sera une année de transition, mais on approchera de la fin de cette situation. Ce sera une année d’espoir, mais il faudra persévérer et poursuivre nos efforts. Il faut qu’on se soutienne, qu’on prenne soin de soi et des autres »

     

    Article complet Sudinfo clic ici 

     

  • Offre d'emploi Nandrin

    Lien permanent

    On ne s’arrête pas chez ZEB! Nous sommes à la recherche d’un(e) Vendeur/Vendeuse avec expérience, 30h par semaine, pour notre magasin à Nandrin.

    En tant que Vendeur/Vendeuse avec expérience vous êtes le cerveau commercial du magasin. Vendre est votre passion et vous veillez toujours que nos clients soient central. Vous faites tout pour que le client se sent chez lui, qu’il reçoit les bons conseils et qu’il soit aidé rapidement. Votre focus est d’atteindre les objectifs et vous savez motiver vos collègues d’y travailler ensemble. Vous avez une bonne connaissance du processus de vente et vous savez également inspirer vos collègues. Vous voyez des opportunités et faites des propositions au management pour que le magasin tourne encore mieux. Vous êtes un super vendeur et vous aimez partager votre passion avec vos collègues.

    Tout court en tant que Vendeur/Vendeuse avec expérience vous travaillez à l’avenir de ZEB.

    • Talent commercial – Vous possédez le feeling commercial nécessaire et connaissez les astuces du métier.
    • Orienté vers le client – Votre objectif est une expérience client optimale et le client doit toujours être central.
    • Sens pour l’initiative – Vous aimez aborder les défis et opportunités. Avec votre enthousiasme vous inspirez également les autres.
    • Pensée critique – Vous mettez les choses en question, cherchez les opportunités et réfléchissez sur l’évolution de ZEB.
    • Avide d’apprendre – Vous êtes ouvert pour du feedback et employer celui-ci effectivement activement. Vous avez beaucoup envie d’apprendre de nouvelles choses et d’acquérir de nouvelles expériences.
    • Pratique – Vous travaillez dans un horaire variable, où vous travaillerez également les samedis, dimanches et jours fériés.
    • Environnement – vous arrivez dans un environnement dynamique et en pleine croissance où vous êtes tous les jours en contact avec des clients enthousiastes. Vous pouvez également compter sur une équipe de collègues enthousiastes!
    • Rémunération – une rémunération attrayante, complétée avec des avantages extralégaux, y compris des chèques repas.

    Francais

  • Avis décès Monsieur Jean-Pierre JEUKENNE Epoux de Madame Pierina CASCIELLO de Nandrin

    Lien permanent

    La famille et les proches,

    ont la tristesse de vous annoncer le décès de

    MONSIEUR

    Jean-Pierre JEUKENNE

    Epoux de Madame Pierina CASCIELLO

    né à Liège le 5 mars 1937
    et décédé à Seraing le 18 décembre 2020.

    Domicilié à Nandrin (4550, Belgique)

    Le défunt repose au salon "Vermeer" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, rue de Tantonville, 10 à 4557 Tinlot, où la famille recevra les visites ces dimanche 20 et lundi 21 décembre 2020 de 17 à 18 heures
    dans le respect des consignes sanitaires.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Nandrin, aura lieu en l'église Saint-Martin à Nandrin le mardi 22 décembre 2020 à 10 heures.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium à
    9 heures 30.

    Vos condoléances sur: www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire Dubois & Tanier

    Source

     

    dc jeunkenne .jpg

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la  famille .

  • Neupré a mis ses beaux habits de lumière, à l’approche des fêtes de fin d’année 2020

    Lien permanent

    Quand les illuminations offrent un peu de magie de Noël  !!!

    Les luminaires font leur apparition à divers endroits  à Neupré, pour l'émerveillement de tous .

     

    Album photos clic ici 

  • Mort d’une Claviéroise à Modave: 52.000 euros de dommages sont réclamés

    Lien permanent

    Viviane Chabothier était employée à l’Athénée Royal Prince Baudouin de Marchin où elle travaillait comme aide-cuisinière. Un poste qu’elle exerçait avec sourire et organisation. Elle était très appréciée de ses collègues qui furent très choqués en apprenant le 5 mai 2016 son décès tragique.

    Ce jour-là, Viviane revenait de l’Auberge du Hoyoux de Modave lorsque son compagnon Dany B a perdu le contrôle de sa Golf. Le véhicule a effectué plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser sur le toit, dans un champ. Dany B, 59 ans, conduisait avec un taux d’alcool de 2,95 gr d’alcool. Ejectée de la voiture, sa passagère est décédée sur le coup. Viviane Chabothier avait 52 ans.

    « Un triangle inséparable »

    En 2019, en première instance, Dany B avait été condamné à une peine d’un an de prison avec sursis total, une amende de 1200 euros avec sursis pour la moitié, 3 ans de déchéance du permis de conduire avec sursis pour un an et enfin l’obligation de repasser les 4 examens (théorique, pratique, médical et psychologique) avant de pouvoir reprendre le volant.

    En appel, sa peine de prison a été réduite à 6 mois.

    Ce lundi, devant la division hutoise du tribunal de police de Liège, les avocats ont plaidé sur les intérêts civils. Me François Dessy qui défend la maman, la soeur et le beau-frère de Viviane Chabothier a réclamé des dommages moraux et matériels de 30.000 euros pour la maman, 16.000 euros pour la soeur et 6.000 euros pour le compagnon de cette dernière.

    Me Dessy a fait valoir l’immense peine de la maman et de Patricia, la soeur jumelle de Viviane Chabothier. « Elles étaient en contact permanent et formaient un triangle inséparable » a-t-il rappelé en insistant sur la dégradation de l’état de santé de la maman depuis les faits. « Elle a dû être hospitalisée plusieurs fois ».

    De son côté, l’avocat de la défense, a demandé au tribunal de s’en tenir au tableau indicatif qui fixe de manière forfaitaire le montant des dommages et intérêts en fonction de l’intensité des liens affectifs présumés.

    Le jugement sera rendu le 11 janvier prochain.

     

    Article de M-CL G 

     

    Article Complet Sudinfo clic ici 

  • Menu pour Noël chez Saveurs & Traditions à Nandrin, Soutenons nos indépendants locaux

    Lien permanent

    131373514_10225586990608741_5030540955322538898_n.jpg

    Route du Condroz 129/2 - 4550 Nandrin

    Magasin : Tél / Fax 085 23 24 64

    http://saveursettraditions.be/

  • Journée internationale du pull de Noël vendredi 18 décembre 2020

    Lien permanent

    Certains célèbrent la journée mondiale du pull moche...
    Il paraît que c'est la même...

    A quoi sert-elle ?

    A rien du tout, c'est tout son charme.

    Pour bien réussir sa Journée Mondiale

    Commencez par choisir un pull de Noël, en grosse laine, bien chaud, garni de rênes, de sapins, de boules... bref, la totale !

    Les motifs naïfs, les couleurs innommables, les pompons, les guirlandes (sauf électriques svp) sont possibles, le tout est qu'on vous remarque.

    Le pire -ou le plus drôle- c'est que cette journée existe vraiment (depuis 2011) et qu'en plus elle devient tendance.

    3ème vendredi du mois de décembre

    La date de cette journée est variable et, en cette année 2019, elle sera fétée le 20 décembre. On vous suggère d'aller dans votre hypermarché favori et, après avoir bravé les bouchons, les parkings trop chargés, la pénurie de caddie, vous pourrez arborer votre belle tenue dans les rayons.

    Et si vous croisez le Père Noël, saluez-le de la part de Journée Mondiale.

     

    Commencez par choisir un pull de Noël, en grosse laine, bien chaud, garni de rênes, de sapins, de boules... bref, la totale !

    Les motifs naïfs, les couleurs innommables, les pompons, les guirlandes (sauf électriques svp) sont possibles, le tout est qu'on vous remarque.

    Le pire -ou le plus drôle- c'est que cette journée existe vraiment (depuis 2011) et qu'en plus elle devient tendance.

    Source https://www.journee-mondiale.com/463/journee-internationale-du-pull-de-noel.htm

  • Les réponses aux 15 questions que vous vous posez pour les fêtes

    Lien permanent

    Puis-je aller chercher mon papy à la maison de repos pour passer Noël en famille ? Pourra-t-il passer toute la semaine avec sa famille ou juste le soir de Noël ?

    « Dans mon esprit, estime Yves Van Laethem, le papy n’est pas censé être en permanence chez vous. Papy peut venir mais il doit repartir. Il sera une semaine en isolement à son retour à la maison de repos ».

    Puis-je fêter plusieurs fois Noël, des jours différents, chez des personnes différentes : une fois chez mon fils, une fois chez ma fille, une fois chez ma sœur, une fois chez ma mère… et rebelote pour le Nouvel An ?

    « Non car vous ne pouvez avoir maximum qu’un même contact rapproché par membre du ménage, par période de six semaines ».

    La règle dit : un foyer + 1 personne de contact invitée. Les enfants de moins de 12 ans comptent-ils comme des adultes ? Si cet invité vient avec son enfant de 4 ans, c’est accepté ?

    « Oui, c’est accepté ».

    Et si mes invités restent dehors dans le jardin, je peux monter à combien d’invités ?

    « Quand vous restez dehors, c’est maximum 4 personnes, sans compter les enfants de moins de 12 ans. Admettons que vous êtes deux adultes, vous pourrez inviter deux autres adultes maximum ».

    Que puis-je faire avec mes invités dehors : uniquement une balade ou je peux quand même boire un vin chaud autour du brasero ?

    « À condition que vous gardiez vos distances, rien ne vous empêche de faire ce que vous dites avec vos invités. Si la distance de moins d’1m50 ne peut être respectée, vous devez mettre votre masque ».

    Jusqu’à quelle heure puis-je circuler le soir de Noël, selon que je sois en Flandre, en Wallonie, à Bruxelles, à Maastricht, à Maubeuge, à Aix-la-Chapelle ?

    « En Flandre et en Wallonie, c’est minuit. À Bruxelles, c’est 22h. En France, il n’y aura exceptionnellement pas de couvre-feu ». Il n’y aura pas de couvre-feu non plus aux Pays-Bas et en Allemagne.

    Quid du « pot de Noël » : puis-je boire un verre et manger une chips avec les collègues, au bureau ?

    « Dans mon esprit, c’est non. On fait tout, avec le télétravail, pour l’éviter. Rappelons que, à l’intérieur, il faut garder la distance d’1m50 entre les gens ».

    Mes enfants kotent mais sont toujours officiellement domiciliés à la maison : font-ils partie de ma bulle ? Puis-je les réunir tous pour Noël ?

    La réponse des services du gouverneur du Brabant wallon : « C’est le lieu de résidence réelle qui compte. Vos enfants ne font donc pas partie du foyer car ils résident habituellement en kot. Si vous n’avez qu’un enfant en kot, il peut être considéré comme le contact rapproché de votre foyer ».

    Dans le cas des familles recomposées, le parent qui n’a que la garde secondaire peut-il réunir ses enfants pour Noël ?

    Yves Van Laethem : « S’ils ont moins de 12 ans, oui. Sinon, c’est non car ils ne vivent pas principalement chez ce parent ».

    Je vis avec mon épouse et notre fille cadette. Puis-je recevoir au réveillon notre fille aînée avec son compagnon, ainsi que le compagnon de notre fille cadette ?

    « Non, on ne peut inviter qu’une seule personne adulte à la fois, sauf dans le cas des personnes isolées et ce, uniquement pour le réveillon de Noël ».

    Je vis avec mon épouse et notre fille cadette. Puis-je recevoir au réveillon le compagnon de notre fille cadette et aller dîner avec mon épouse, le jour de Noël, chez notre fille aînée et son compagnon ?

    « Le compagnon peut venir seul s’il est la personne de contact de votre fille cadette. Par contre, le lendemain, vous ne pouvez pas vous rendre à plusieurs chez votre fille aînée et son compagnon ».

    Ma famille est recomposée. Comment dois-je considérer mes deux enfants qui vivent une semaine chez mon ex-épouse, une semaine chez moi ? Comme des personnes vivant sous mon toit ?

    L’avis des services du gouverneur du BW : « Les enfants de moins de 12 ans accomplis ne sont pas comptabilisés dans la bulle. Pour les enfants de 13 ans et plus, ils font partie du foyer mais vous pouvez toujours adopter les mesures de précaution et éviter embrassades et câlins ».

    Au fait, qu’entend-on par « contact rapproché » ?

    Yves Van Laethem : « C’est un contact (hors du ménage) de plus de 15 minutes, sans respecter les 6 règles d’or telles que la distance de sécurité et le fait de ne pas porter un masque ».

    Quid des personnes isolées ?

    « Elles peuvent, en plus d’un contact rapproché durable et fixe, accueillir à la maison ou dans un hébergement touristique une personne supplémentaire à un autre moment. Il est recommandé de ne pas trop alterner ce contact supplémentaire. À titre exceptionnel, elles peuvent accueillir deux personnes, dont le contact fixe, le 24 ou le 25 décembre ».

    Et le covoiturage ?

    L’avis de Sciensano : « Une distance d’1m50 doit être respectée entre chaque personne. Si les règles de distanciation sociale ne peuvent être garanties, le port du masque est obligatoire. Cela ne vaut pas pour les personnes habitant sous le même toit ».

     

    Par Pierre Nizet

    Article Complet Clic ici 

  • Les échos du Conseil Communal de Hamoir et budget communal 2021

    Lien permanent

    Le passage du budget sur la table d’un conseil communal n’est pas toujours une partie de plaisir, et le jargon consacré n’est pas nécessairement accessible au commun des mortels. Pour éviter cela, l’échevin des finances Michel Legros a réalisé une présentation pédagogique s’appuyant sur des éléments d’actualité.

    « Il y a une situation générale aujourd’hui au niveau des finances communales dont il ne faut pas minimiser l’impact », annonce-t-il d'emblée. « Forcément, il y a tout le volet Covid-19 qui va aggraver la situation. Il faudra attendre le compte 2020 pour en voir l’impact réel ».

    En plus de la crise sanitaire, les défis pour l’avenir de Hamoir sont nombreux : augmentation de la cotisation de responsabilisation (+24.000€ depuis 2015), réforme APE (12% des recettes de transfert), pression sociale sur le CPAS, multiplication des missions obligatoires non subsidiées, et bien sûr l’introduction de la régie communale autonome en avril 2021 (58.000€ sur fonds propres pour le financement d’un gestionnaire avant de bénéficier des subsides).

    Une commune « pauvre »

    « On a tendance à répéter depuis plusieurs années que Hamoir est une commune relativement pauvre lorsqu’on se compare à l’arrondissement Huy-Waremme », rappelle Michel Legros. « Hamoir possède le quatrième revenu moyen par habitant le plus bas avec 17.897€. Ça a forcément un impact sur le revenu que l’on tire des impôts ».

    Une autre difficulté propre à Hamoir est l'incapacité de générer des recettes supplémentaires à travers la vente de bois ou toute activité liée à l’industrie.

    Des dépenses cadenassées

    L’exercice propre du service ordinaire 2021 est à l’équilibre avec un boni de 14.850€. Il n’y a donc pas de nécessité de présenter un plan de convergence à ce stade, mais ce sera le cas dans quelques années. « Ce boni cache certaines difficultés de la commune. On y est arrivé en cadenassant les dépenses de tous les départements. Si on retire le crédit spécial de recette et qu’on ajoute la cotisation de responsabilisation des exercices antérieurs, la commune de Hamoir a en réalité un déficit structurel de -80.495€ ».

    Au service ordinaire, les recettes de l’exercice propre sont de 4.904.436,31€, dont 93,1% de recettes de transfert (taxes et impôts). Au niveau des dépenses, le budget prévoit 4.889.586€, dont 42,4% de dépenses de personnel.

    Le boni global baisse chaque année, pour être de 253.853€ en 2021. Il devrait être épuisé d’ici 2 à 3 ans et la question de l’équilibre du budget devra se poser. Malgré les défis à venir, Hamoir présente un programme ambitieux au service extraordinaire.

    « Nous devrons être prudents dans les 2 années à venir. Il faudra privilégier les projets fortement subsidiés et reporter les investissements non urgents au-delà de 2023 », conclut l’échevin des finances.

    Tous les projets prévus en 2021

    Le budget 2021 prévoit de concrétiser le PIC 2019-2021 avec deux gros projets : la réfection partielle de la toiture de l’administration communale (155.000€) et la réfection de la rue du Chirmont (310.000€) avec 276.735€ de subsides. Pour les réparations voiries et maçonnerie, 25.000€. Même chose pour les petites réparations dans les bâtiments communaux.

    La réfection de la maison Gaston Chauffé, subsidiée à 80.000€ dans le cadre d’un projet Eco-bâtis, représente une dépense de 55.000 à 60.000€. Le parking de covoiturage à la gare SNCB de Hamoir, subsidié par la Province jusqu’à 90.000€, devrait enfin voir le jour moyennant une participation de 45.000€ de la commune. Enfin, la phase 3 du remplacement de l’éclairage public par du LED coûtera 54.853€.

    Au niveau des subsides communaux, le TC Hamoir bénéficiera de 32.000€ pour la réfection de 2 terrains et de l’éclairage. Pour le club de foot des jeunes, l’achat de robots-tondeuses et la réfection de l’éclairage du terrain de Comblain-la-Tour seront subsidiés à 15.000€.

    Le montant total des investissements au service extraordinaire est donc de 1.321.156€, dont 594.118€ en financement par emprunt et 316.000€ de subsides.

     

    Article par P Tar

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

  • Le château et ses jardins illuminés à découvrir dès ce 18 décembre

    Lien permanent

    En cette année très particulière, l’asbl « Château de Modave » innove et s’adapte aux mesures sanitaires. La traditionnelle exposition de fin d’année est remplacée par une visite extérieure du château et de ses jardins qui seront entièrement illuminés et décorés. 
     
    Si les musées ont été autorisés à rouvrir sous certaines conditions, ce n’est toujours pas le cas pour les attractions touristiques qui doivent rester « portes closes ».
     
    Dans ce contexte sanitaire, pas question pour l’asbl « Château de Modave » d’organiser son traditionnel Noël au Château.
     
    Cet événement organisé chaque année pour les fêtes de fin d’année est très apprécié du public qui peut (re)découvrir les lieux entièrement décorés sur base d’une thématique qui varie d’une année à l’autre. En 2019, les costumes du carnaval de Rio avaient investi les salles.
     
    Les administrateurs ont donc opté pour une autre formule, tout aussi séduisante et conforme au protocole en vigueur : ils proposent une visite extérieure du château et de ses jardins.
     
    « Toutes les façades seront illuminées mais nous avons aussi illuminé et décoré certaines salles à l’intérieur que le visiteur pourra découvrir par les fenêtres depuis la cour et les jardins. », indique le directeur Benoît Van Hespen qui ne souhaite pas en dire davantage pour garder l’effet de surprise.
     
    Les jardins promettent aussi d’être féeriques avec ses décors, la mise en lumière de ses arbres remarquables et de certains coins insolites ou inconnus du grand public.
     
    Pas de visite guidée, chacun sera invité à déambuler librement dans le parc.
     
    Réservations ouvertes
     
    Pour respecter le protocole sanitaire, le nombre de visiteurs est limité à 200 personnes par jour, « pour un domaine de 4ha, cela représente une personne par 10m² », pointe le directeur. Le masque sera bien évidemment obligatoire pendant la visite et du gel hydroalcoolique sera mis à disposition du public à l’entrée du site.
     
     
    Le nombre de places par jour étant limité, il est vivement recommandé de réserver son ticket par internet ( www.modave-castle.be) ou en téléphonant au 085/41 13 69. Les réservations sont déjà ouvertes.
     
    Lumière et Couleurs de Noël est à voir du vendredi 18 décembre au 3 janvier, tous les jours, de 15h30 à 19h30 (aussi les 24, 25 & 31 décembre et le 1er janvier).
     
    Les derniers tickets au prix de 4€ /personne (gratuit pour les enfants de – 12 ans accompagnés) sont vendus à 19h.
     
    Les chaussures chaudes sont vivement recommandées.
     
    Article de  M-CL.G.
     
     

  • Aujourd'hui 18 décembre 2020 à Nandrin boîtes à Vivre

    Lien permanent

    La page Facebook de Nandrin  l'annonce

     

    Boîtes à "vivre".
     Dans cette période de cadeaux, aidez les personnes de notre commune qui en ont besoin! Comment? En leur offrant une boîte à chaussure de vivres non périssables, de produits d'entretien et d'hygiène en la déposant à l'espace-jeunes.

    Place Botty, 1 à Nandrin
     Mercredi 16/12 de 14h à 18h
     Vendredi 18/12 de 17h à 20h30
     Samedi 19/12 de 14h à 18h.

    Une initiative du CPAS de Nandrin en collaboration avec l'administration communale, l'ATL et l'espace-jeunes de Nandrin.

     0476 75 27 09

    1338826544.2.jpg