- Page 7

  • Un appel pour adoucir les conditions d’hospitalisation des patients

    Lien permanent

    Message de CHR de la Citadelle - Liège

     

    Pour adoucir les conditions d’hospitalisation de nos patients durant le plan d’urgence, nous mettons à leur disposition un système de conciergerie dès ce mercredi 18 mars.

    Un proche souhaite livrer un colis à un patient hospitalisé ?

    Nous nous chargeons de la livraison !

    CHR de la Citadelle - Liège

    CHR de la Citadelle - Liège

    90152843_2496079127165528_8084534039249158144_o.jpg

     

     

  • La Petite Bergerie de Villers le Temple sera ouverte vendredi et samedi 20 et 21 mars 2020

    Lien permanent

    La petite bergerie  annonce

    La Petite Bergerie sera ouverte ces vendredi et samedi de 10h00 à 18h30.

    Nous avons beaucoup de stock et donc les commandes en raclette, fondue savoyarde et plateaux fromages sont toujours d'actualité. Il nous reste beaucoup de Beaufort, Abondance en direct de Savoie et aussi de vieux Comté du Jura. Nous pouvons vous livrer à domicile tous les jours de la semaine. Vous pouvez passer vos commandes au 0494/762603 ou au 0478/943367. Prenez soin de vous !


    Rue Manesse 2 
    4550 Villers-Le-Temple, Liege, Belgium

    0494 76 26 03

     

  • Point chaud Nandrin adapte ses horaires en semaine et le week-end

    Lien permanent


    Tous les jours de la semaine 5h30/15h...
    Samedi et dimanche 7h/15h
    N'hésitez pas à commander vos pains la veille pour le lendemain, ainsi vous aurez ce que vous souhaitez.
    Nous continuons de cuire sur place, baguettes, viennoiseries, nous tentons d'adapter les quantités.
    Nos briocheurs, pâtissiers , boulangers fabriquent toujours de quoi assurer la livraison des magasins encore ouverts ... surtout ne sortez que pour vous procurer l'essentiel....rentrez vite chez vous et profitez de ces moments en famille 
    Sandrine et Yan

    route du Condroz 123 A 
    4550 Nandrin

    085 84 29 09

  • Des numéros utiles ici en cette période COVID 19

    Lien permanent

    Pour toutes questions sur le coronavirus : maladie, mesures de confinement, conseils : 0800/14.689
    Le coronavirus et l’enseignement : 0800 20 000
    Vous êtes policier et vous vous interrogez sur le coronavirus : 02/643.66.75
    Inasti, pour les indépendants en difficulté : 0800 12 018
    Service des pensions : 1765

     

  • Ils auraient tenté de voler dans plusieurs habitations à Nandrin

    Lien permanent

    Deux hommes, ne résidant pas en Belgique, comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Huy pour plusieurs vols et tentatives de vol à Saint-Georges-sur-Meuse, Amay et Nandrin.

    Ils nient avoir participé à l’entièreté de ces faits. Ils risquent 10 mois d’emprisonnement.


    Le 24 janvier dernier, deux individus sont aperçus autour d’une habitation à Nandrin.

    Un passant observe la scène et appelle la police. Les deux hommes sont arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à regagner leur véhicule.
    Interrogés, ils ne pouvaient qu’admettre la tentative de vol. Ils ont rapidement été suspectés pour d’autres faits de ce type à Saint-Georges-sur-Meuse et Amay.

    Le 12 janvier, deux personnes s’étaient introduites dans une habitation par la fenêtre d’une chambre à coucher pour y voler plusieurs objets.

    Un mode opératoire tenté une nouvelle fois au même endroit le 16 janvier. Enfin, la même journée que la tentative de vol à Nandrin, deux hommes avaient essayé de s’introduire dans une maison à Amay.


    Risque de prison ferme


    Des faits réfutés par le premier prévenu, expliquant être en présence d’amis au moment de ces vols. L’autre prévenu a de son côté admis être impliqué pour les préventions du 12 janvier et le 24 janvier à Amay. Il est également poursuivi pour contrefaçon de plaque d’immatriculation.

    Le parquet a requis 10 mois d’emprisonnement pour chacun des hommes, possédant des ascendances slaves et ne résidant pas en Belgique. Un test osseux a même été réalisé sur l’un d’eux pour déterminer l’âge exact.


    Aucune liste concernant les objets volés


    Pour le conseil des prévenus, Me Verbeeck, il existe un gros doute concernant les objets volés et donc les préventions : « Rien ne permet d’identifier les objets subtilisés et aucune liste n’a été transmise.

    Les propriétaires de l’habitation de Saint-Georges parlent d’un pendentif, d’un bracelet ou encore de deux sacs Louis Vuitton, mais nous n’avons aucun élément dans le dossier répressif ».

    Concernant la plaque d’immatriculation contrefaite, elle a argumenté que son client n’avait pas connaissance de son illégalité au moment où il l’a acquise.


    Elle a plaidé en faveur d’une suspension simple du prononcé pour les deux prévenus, actuellement en détention préventive, ou subsidiairement un sursis : « Compte tenu de la crise sanitaire et l’évolution de la situation dans les centres pénitentiaires, il ne me semble par opportun et justifié de les laisser en prison ».

    Jugement le 1er avril.

    Rédaction de l'article Par M.GI. 

    Source

  • Les petits commerçants développent l’e-commerce

    Lien permanent

    Pour faire face à la fermeture de leur enseigne, de petits commerçants se lancent sur le net, via Facebook principalement, pour tenter de conserver un minimum de chiffre d’affaires.

    Comme cette gérante d’un magasin de vêtements liégeois, qui a fait les photos de son stock et propose ses différents articles pour des envois.

    « Cela nous permet, si pas de vivre, au moins de survivre », explique-t-elle. « Cela prend du temps, de l’énergie, et un peu de trajets pour aller déposer les colis à la poste.

    J’ai privilégié le dépôt dans un casier de bpost pour éviter les contacts sociaux ».


    Comme elle, ils sont des dizaines à proposer désormais leurs articles à distance. Vêtements, accessoires, de sorte que les postiers et les livreurs sont très sollicités.

    « On n’arrête pas », nous confie l’un d’eux. « On porte des gants, on essaie de se laver régulièrement les mains car on ne sait pas si les colis sont sûrs. C’est un peu la débrouille ».


    Le service Mondial Relay, utilisé notamment par les utilisateurs de Vinted pour acheminer les produits de particulier à particulier dans des points relais, a mis ses activités en veille ce mercredi.

    Les colis qui étaient en transit sont, temporairement, conservés dans des entrepôts le temps que les mesures des gouvernements français et belges soient levées.

    Il faut dire que les points-relais se trouvaient notamment chez de petits commerçants, dont les portes resteront fermées à partir de ce mercredi.
    Article de L.P.

    Source 

  • Attention très important !!! Avis à la population info de la Zone de police du Condroz !!!

    Lien permanent

    AVIS À LA POPULATION - CONFINEMENT


    Nos services activement mobilisés sur le terrain constatent qu’il y a encore beaucoup trop de citoyens qui ne tiennent absolument pas compte des mesures de confinement.


    Ceci est particulièrement constaté sur certaines communes.


    Nous rappelons que cette attitude risque, outre le fait de propager la pandémie, d’encourager les autorités à durcir les mesures actuellement en vigueur.


    Nous enjoignons les personnes concernées à se ressaisir d’urgence.

     

     

     

  • Pourquoi jusqu’au 5 avril 2020 ?

    Lien permanent

    L  explication 

    Les mesures de confinement annoncées par le gouvernement mardi soir sont en vigueur jusqu’au 5 avril.

    Pourquoi avoir fixé cette date ?

    Il s’agit du 1er jour des vacances de Pâques.


    Nous avons posé la question à Benoît Ramacker, le porte-parole du centre de crise. « Nos spécialistes, épidémiologistes et virologues, analysent la montée de la pandémie de Belgique, de très près.

    Et ils ont estimé qu’il fallait tenir les mesures de confinement au moins jusqu’au 5 avril.

    D’ici là, ils regarderont si ce confinement a l’effet escompté ».


    Ces mesures ont été prises de façon graduelle. La première étape a d’abord été de donner aux citoyens les règles de base pour éviter la contamination (se laver les mains, éviter les bisous et les poignées de main, éternuer et tousser dans le coude).

    Ensuite, il y a eu la fermeture des écoles et des lieux récréatifs, et des magasins non-food le week-end, annoncées jeudi dernier par le Conseil national de crise. Troisième étape : le confinement, entré en vigueur ce mercredi.

    Et après ?
    Que se passera-t-il le 5 avril ?

    « La situation sera réévaluée (comme chaque jour) et le Conseil national de crise prendra une décision en fonction des résultats obtenus. On peut maintenir les mesures, on peut les assouplir graduellement, on peut les renforcer. Il est trop tôt pour se prononcer », répond Benoît Ramacker.

    L’objectif étant : éviter la saturation des hôpitaux.

    Rédaction de l'article F. DE H.

    Source 

  • Bonne nouvelle RESA suspend momentanément la nécessité de recharger les compteurs à budget

    Lien permanent

    Message de RESA 
    Les mesures prises par les autorités se renforcent de jour en jour pour éviter une propagation du virus Covid-19.

    Réduire les contacts entre les personnes est la meilleure attitude à adopter durant cette pandémie.

    En tant que service public au service du public, nous sommes plus que jamais sensibles à la protection de nos clients et à leur sécurité ainsi qu’à celle de notre personnel.

    Dans cette optique, il a été décidé de stopper momentanément la nécessité de recharger les compteurs à budget dès ce jeudi 19 mars pour une durée non définie qui dépendra de la durée de confinement.

    Comment procéder ?

    Pour bénéficier de cette mesure, vous devez effectuer les 3 étapes suivantes:

    89940183_2757901364287893_5717365949384884224_n.png

  • Ne faites pas de stocks inutiles de Paracétamol

    Lien permanent

    Ruée en pharmacies: «Ne faites pas de stocks inutiles»

    Ce matin, les Belges étaient encore très nombreux à faire la file devant les pharmacies pour acheter parfois plusieurs boîtes de paracétamol, type Dafalgan. L’Association pharmaceutique belge rassure : « il n’y a pas de pénurie, ne faites pas de stocks inutiles ».
    Alain Chaspierre, le porte-parole de l’Association pharmaceutique belge, dénonce des comportements déraisonnables. « Nous avons reçu ce matin beaucoup d’appels de pharmaciens car les gens veulent faire des stocks, et achètent plusieurs boîtes à la fois alors qu’ils n’ont pas de symptômes. C’est incivique. Je tiens à rassurer la population : le paracétamol ne manque pas. Il n’y a pas que le Dafalgan, il y a de nombreux autres paracétamols d’autres marques, des alternatives. Et les pharmaciens peuvent aussi préparer des gélules dans leur officine si besoin. Donc laissez les médicaments aux gens qui en ont besoin. Cela ne sert à rien d’avoir des boîtes qui restent dans les armoires de vos maisons. ».

     

    Comme pour le papier toilette, les pâtes, la farine… Les Belges ont craint une pénurie de médicaments et se sont rués sur les officines pour acheter du paracétamol et d’autres médicaments pour traiter des symptômes grippaux. On le rappelle tout de même, car les experts s’accordent à dire qu’en cas de symptômes évoquant le coronavirus, il est déconseillé de se tourner vers l’ibuprofène, ce dernier pouvant aggraver ces symptômes.
    De plus, les sorties de chez soi pour aller à la pharmacie restent autorisées durant le confinement, entré en vigueur depuis ce mercredi midi.

    « L’important est d’éviter les attroupements devant les pharmacies, de respecter les distances de sécurité, de payer par Bancontact pour éviter la manipulation d’argent, et d’appeler son pharmacien en cas de contamination pour trouver une solution de livraison ou de récupération de ses médicaments, et de ne surtout pas venir directement à la pharmacie dans ce cas-là sans avoir téléphoner auparavant ».


    En France, il a fallu restreindre la vente de paracétamol à une boîte par personne sans symptômes, et à deux boîtes en cas de fièvre et de douleurs, dès ce mercredi. Dans l’Hexagone aussi, les habitants avaient voulu se constituer un stock personnel de Dafalgan, pour éviter de pénaliser ceux qui en auraient vraiment besoin.

    Rédaction de l'article par Par Laurence Piret

    Source

  • Déglacez-vous Nandrin reste ouvert à emporter uniquement, horaires et infos ici

    Lien permanent

    Pour info, Déglacez vous reste ouvert pour l'emporter uniquement de 14h à 19h... J'applique les mesures du gouvernement c'est à dire une personne à la fois...
    Dans ce climat bien difficile pour tout le monde, venez manger une bonne glace pour vous réconforter

    Le soleil nous boude aujourd'hui mais moi je suis là j'ai tout ce qu'il faut pour vous réconforter en ces temps maussades... passez vous chercher une petite glace et n'oubliez pas, un client à la fois hein… 
    Aussi, les glaces sont disponibles dans vos Delhaize et Spar... ils sont réapprovisionnés régulièrement.

    Rue de Dinant 2
    Nandrin

    Appeler 0475 66 16 82

    Déglacez-vous

     

     

     

     

     

    Un glacier au rond-point des Vaches de Nandrin

  • Une infirmière à domicile nandrinoise bientôt à court de masques

    Lien permanent

    Nathalie Bertrand, infirmière à domicile est en première ligne de la lutte contre le coronavirus. Pourtant, la Nandrinoise qui effectue une tournée quotidienne auprès de ses patients, souvent âgés n’a presque plus de masques. En cause ? des citoyens qui ont dévalisé les boutiques médicales et les pharmacies.


    Alors qu’on est en pleine épidémie du coronavirus en Belgique, Nathalie Bertrand, infirmière à domicile a plus que jamais besoin de protection ; gants et masques. Pourtant, la Nandrinoise pourrait bientôt tomber à court.

    « Le problème pendant le coronavirus, c’est le matériel. J’ai encore un peu de masques mais je n’en ai pas énormément.

    On ne nous en fournit pas et il n’y en a plus nulle part », explique-t-elle.

    Car on le sait, depuis l’annonce de cas contaminés dans notre pays, de nombreux citoyens se sont rués dans les boutiques médicales et dans les pharmacies pour s’en fournir.

    Conséquence de cette attitude ?

    Il n’y en a plus pour le personnel médical.

    « Les gens sont très égoïstes et irréfléchis parce que ces masques ne leur servent pas.

    C’est honteux ! Et ce que je ne comprends pas, c’est que ces gens-là ne les rapportent pas », ajoute Nathalie Bertrand.


    Cette dernière effectue une tournée auprès de nombreux patients et ce, chaque jour. Des patients qui pour la plupart, sont des personnes âgées, plus à risque de développer une forme grave d’infection au coronavirus.

    Par conséquent, Nathalie doit s’équiper correctement pour les protéger.

    « Je mets un masque pour aller chez tous les patients avec des gants. Cela ne me protège pas, ce n’est pas suffisant car il peut y avoir des projections dans les yeux ou sur les vêtements mais cela protège la personne en face de moi si je suis contaminée sans le savoir », continue l’infirmière.

    Mais ce ne sont pas les seules dispositions prises. « Je me désinfecte les mains avant de rentrer dans la voiture. En arrivant au domicile, je me les désinfecte de nouveau et j’enfile des gants.

    Je les enlève ensuite en sortant. J’en mets pour chaque soin ».

    Heureusement, pour le moment, Nathalie peut compter sur la solidarité d’une couturière de la région qui fabrique des masques en tissu.


    Si l’épidémie progresse chaque jour, le quotidien de Nathalie n’est à ce stade pas bouleversé.

    « Je vais voir tous mes patients. Au départ, je pensais que certains annuleraient pour les toilettes mais ils savent bien les précautions que l’on prend, donc ils ne s’angoissent pas.

    On ne peut pas se permettre d’annuler chez certains patients et d’y aller une fois par semaine.

    Ils ont besoin de soins », souligne Nathalie Bertrand. Des patients plus âgés chez qui l’angoisse n’a pas pris le dessus. « Les gens n’ont pas l’air angoissés.

    Ils posent beaucoup de questions mais les personnes âgées ne sont pas angoissées mais plutôt fatalistes. Les plus angoissés, ce sont les plus jeunes et les familles ».

    Nathalie regrette le manque d’informations du gouvernement


    À ce jour, Nathalie estime qu’aucune mesure émanant du gouvernement n’a réellement été prise pour les intervenants du domicile. « Ce qui est dommage, c’est qu’au niveau gouvernemental, on a aucune aide ni aucune information. On ne sait pas quand on va avoir des masques, cela prend un temps fou.

    Pourtant on est en première ligne aussi… Si je ne peux plus travailler, qu’est-ce que je fais de mes patients ? », regrette l’infirmière qui espère obtenir rapidement des directives « claires » et des aides du gouvernement.

    Rédaction de l'article Par Amélie Dubois |

     

    Source

  • Fini les promos !!!, Pas de panique il y a des réserves pour des semaines, voire des mois !!!

    Lien permanent

    Non, il n’y aura pas de pénurie, il fait juste laisser le temps aux collaborateurs de renflouer les rayons.

    Notons que Delhaize stoppera, dès samedi, son service de retrait en points de collecte, pour libérer du personnel dans les magasins.

    Toujours dans le but de remettre tout le stock en rayons.

    Enfin, l’enseigne a annoncé qu’elle met également fin à ses actions de promotion, pour éviter que des clients n’accumulent inutilement des denrées…

    Chez Colruyt, une des enseignes qui a connu aussi des magasins dévalisés par les clients, on positive également. « D’après nos calculs, les mesures annoncées en matière de distanciation sociale, 1 client par 10 m² et 30 minutes dans le magasin, permettent aux enseignes Colruyt et Okay de servir tous leurs clients, dans les heures et jours d’ouverture habituels », nous dit la porte-parole Nathalie Roisin.

    « Il en va de même pour l’ensemble de la population si l’on considère le secteur entier de la grande distribution.

    Il s’agit certainement d’un argument de plus pour rassurer la population.

    Toujours pas de pénurie en vue, dans les semaines, voire les mois à venir.

    Nos équipes logistiques travaillent à plein régime pour acheminer les marchandises dans les rayons ».


    Idem enfin chez Cora, où on nous assure qu’il n’y a aucun risque de pénurie.

    Mais un peu de discipline de la part de certains clients ne serait pas du luxe.

    Il y en aura pour tout le monde !


    Rédaction de l'article par Muriel Sparmont

    Source

    Lire la suite

  • Les aides familiales délaissées ?!!!

    Lien permanent

    Les aides familiales délaissées: «Peur de contaminer un patient»


    Parmi les professions en première ligne du Covid-19, on compte aussi les aides à domicile qui doivent continuer à travailler normalement.

    «J’aime mon travail mais nous sommes arrivés à un stade avec mes collègues où on se sent délaissés et incompris », lance Christelle, aide familiale depuis une dizaine d’années.


    Dans son travail, Christelle prépare les repas, fait les courses, les soins d’hygiène, les tâches ménagères ou encore des démarches administratives. Le tout sans protection, ni gel hydroalcoolique.

    « On doit respecter la distance sécuritaire et les mesures d’hygiène mais en dehors de ça, nous n’avons ni masque, ni gel hydroalcoolique. Les gants sont réservés au change et la toilette ».


    Surtout que Christelle, comme ses collègues, est amenée à côtoyer les grandes surfaces.

    « Chaque jour, je prends des risques. Non seulement pour moi, ma famille mais aussi les personnes chez qui je travaille.

    Certaines sont âgées avec des problèmes de santé, dont des insuffisances respiratoires. Avec des sorties régulières, je peux contracter le virus et le transmettre », déplore la Héronnaise.


    « Prioriser les tâches »


    Désemparée, l’aide familiale espère que de nouvelles mesures seront prises.

    « On ne demande pas de ne plus travailler mais on aimerait des mesures supplémentaires et la priorisation des tâches. Avec une urgence sanitaire, je doute que l’aide au ménage soit indispensable ».


    En attendant, à son échelle, Christelle prend des mesures préventives.

    « J’ai un enfant et pour éviter tout risque de propagation du virus, chaque soir tout est désinfecté et lessivé. Ma plus grande peur est de contaminer un proche ou une personne chez qui je travaille ».


    Rédaction de l'article par La.Ma

    Source

  • Point Chaud vous informe, à situation exceptionnelle, mesures d'hygiènes exceptionnelles

    Lien permanent

    À SITUATION EXCEPTIONNELLE, MESURES D'HYGIÈNES EXCEPTIONNELLES !
    En raison des événements des derniers jours et des dernières heures et parce que votre santé et votre sécurité sont au centre de nos préoccupations, nous avons pris la décision d’instaurer des mesures d’hygiène supplémentaires, et ce, afin de limiter le risque de contamination du Coronavirus. Voici les mesures supplémentaires mises en place au sein de tous les point chaud :
    L’accès aux salles est condamné.
    La fréquence de nettoyage et de désinfection de tous les plans de travail, des monnayeurs automatiques d’encaissement, des écrans des caisses, des poignées de portes et de toutes surfaces lisses a été renforcée.
    Les stocks de produits désinfectants ont été réapprovisionnés.
    Les toilettes sont rendues inaccessibles.
    Des consignes d’hygiènes strictes sont diffusées en interne et en magasin.
    Des plexis transparents sont suspendus aux caisses, faisant office de vitre.
    Les files d'attente sont gérées de façon à laisser 1,5 mètre de distance de sécurité entre les personnes.
    Les lecteurs de carte de fidélité sont placés du côté client.
    Les paiements via bancontact sont privilégiés, ainsi que l'option "sans contact".
    Les conditions d'hygiène et sanitaires au sein de nos ateliers de production ont été renforcées.
    Soyez rassuré, nous prenons la mesure de la situation et mettons tout en œuvre afin de prévenir tout impact sur les services que nous vous offrons.
    Bien entendu, nous surveillons l'évolution de la situation en permanence et adapterons ces mesures si nécessaire, pour que vos point chaud restent toujours des endroits sûrs !
    Merci pour votre compréhension,
    La direction point chaud

    Point-chaud Nandrin clic ici

     

    Adresse : A, Route du Condroz 123, 4550 Nandrin
    Téléphone : 085 84 29 09
    Horaires :
    Ouvert aujourd'hui · 05:30–18:00
  • Centre Hospitalier Bois de l'Abbaye lance un appel à solidarité !!! Mobilisons nous !!!

    Lien permanent

    APPEL A LA SOLIDARITE
    Le Centre Hospitalier du Bois de l'Abbaye est à l'instar de nombreux hôpitaux à la recherche de matériel de protection, masques (chirurgicaux, de soins et FFP2), blouses d'isolement et lunettes de protection en priorité.
    Il s'agit d'assurer non seulement la meilleure prise en charge possible des patients mais aussi la protection du personnel de soins et des services supports exposés en première ligne.
    Si vous pouvez nous aider, vous participerez ainsi à la lutte contre la propagation du virus et vous serez un soutien inestimable aux patients et aux personnes qui œuvrent à votre santé parfois au péril de la leur. Nous pensons naturellement au personnel de soins mais aussi au personnel des services support (entretien ménager, services logistiques, techniques, hôteliers,…) sans lequel les soins ne pourraient être prodigués.
    CONCRETEMENT :
    Vous travaillez dans l’industrie, vous êtes esthéticienne, tatoueur, peintre, etc. ?
    Vous possédez ce genre de matériel de protection ?
    Vous n’en n’avez pas besoin dans les jours à venir ?
    Vous souhaitez être solidaire avec nous ?
    Contactez-nous via le numéro 0476 76 19 38 ou par mail v.lacroix@chba.be
    Merci à tous !

    Centre Hospitalier Bois de l'Abbaye

  • Vous vous sentez seul(e) ? le PSC du Condroz vous propose !!!

    Lien permanent

    Si vous vous sentez seul(e) dans cette période de confinement ou que vous connaissez une personne isolée, n'hésitez pas à nous appeler au 0474 77 45 10

    PCS Condroz

     

  • Point Ferme Nandrin a étendu ses horaires, Nandrin drive Fermier pour vos commandes en ligne !!!

    Lien permanent


    Allez au plus simple :
    Nous avons étendu nos horaires pour accueillir un maximum de monde dans les conditions les plus respectueuses des consignes.
    Nous vous conseillons vivement d'opter, dès votre commande en ligne, pour les points de retrait "NANDRIN DRIVE FERMIER".
    Vous aurez alors l'assurance que votre commande vous y attendra sagement.

     
     

     

  • Il continue les livraisons gerbes mortuaires, montages, plantes, orchidées

    Lien permanent

    Stapelle Fleurs vous informe 

    Suites aux mesures prises concernant le coronavirus, c est avec tristesse que nous avons fermé nos 3 points de vente jusqu’à nouvel ordre. Nous tenons à vous informer que nous continuons les livraisons (gerbes mortuaires, montages, plantes, orchidées).
    Les commandes se font uniquement par téléphone au 04/233.95.92 ( paiement uniquement par téléphone via carte de crédit ou en cash à la livraison)

    Stapelle fleurs

    Route du Condroz 308 =Nandrin 

    04/233.95.92

    Stapelle Fleurs

    stappe nan .jpg

     

     

     

  • Les centres de contrôle technique n’y échappent pas et ont décidé de fermer.

    Lien permanent

    Les centres de contrôle technique fermés à cause du coronavirus, voici le point sur la situation

    Le confinement a débuté ce mercredi partout en Belgique.

    Des nouvelles mesures annoncées par la Première ministre, Sophie Wilmès. Les centres de contrôle technique n’y échappent pas et ont décidé de fermer.

    « Même si la mesure entrait en vigueur à midi, nous avons préféré fermer les centres de contrôle technique dès ce mercredi matin et jusque 5 avril 2020 

    Article complet Clic ici 

    Votre voiture n’est pas en ordre à cause de cela ?

    Voici ce que vous risquez (ou pas) lors d’un contrôle de police.

  • Une idée de sortie sans sortir de chez vous en raison du confinement total !!!

    Lien permanent

    10 MUSÉES EN LIGNE À VISITER DEPUIS CHEZ VOUS GRATUITEMENT

    L’ennui vous guette en cette période de crise ?

    Votre soif de culture ne vous quitte pas malgré la recommandation de rester chez soi ?

    Voici pour vous une petite compilation de musées accessibles en ligne.

    C’est gratuit !

    Clic ici 

    Clic ici c'est gratuit 

     

     

     

     

     

    Source : www.pratosfera.com // Photographies : Valentin Conraads

  • Communication IMPORTANTE de la Zone de police du Condroz

    Lien permanent

    Mise à jour situation Coronavirus : Suite aux nouvelles mesures prises par le Gouvernement et entrées en vigueur ce 18/03/20 à 12.00 hrs, veuillez noter que tous les postes de proximité de notre zone sont fermés, un seul point d'accueil est maintenu à l'Hôtel de police de Strée (Modave).

    Il vous est demandé de prendre contact téléphonique avec nos services au 085/41.03.30 ou 31 avant de vous déplacer.

    Les prises de rendez-vous seront privilégiées et seules les plaintes ayant un caractère urgent et non postposables seront actées dans nos locaux. Nos services tenteront de répondre à votre demande dans la mesure du possible.

    ATTENTION, ce n'est pas parce que nos postes de proximité sont fermés à la population que nos services ne travaillent pas!

    Notre priorité est d'assurer une présence optimale sur le terrain, ceci dans le but de veiller au respect des mesures prises et liées à la pandémie ainsi que de continuer à répondre aux demandes d'intervention et de surveillance générale sur notre territoire.

    Ainsi, nous vous rappelons qu'en cas d'urgence, il y a lieu d'appeler le 101.

    En vous remerciant pour votre collaboration et en espérant que chacun respectera les mesures pour faciliter le travail de tous afin que nous puissions retrouver une vie normale dans les meilleurs délais.

    Prenez soin de vous.

     

    Zone de police du Condroz

  • Le Neupréen Mathieu Bihet de 28 ans devient député fédéral

    Lien permanent

    Il y a du mouvement au niveau politique ! Avec l’installation d’un gouvernement non plus en affaires courantes mais de plein exercice, cela signifie que les suppléants des ministres « montent » et doivent prêter serment.

    Ce fut ainsi le cas, ce mardi après-midi, pour l’échevin neupréen Mathieu Bihet, qui remplace le Calidifontain Daniel Bacquelaine qui reste donc, en l’état, à la tête des Pensions.

    En mai 2019, Mathieu Bihet occupait, en effet, la place de premier suppléant sur la liste MR à la Chambre en province de Liège et avait raflé 5.741 voix.

    Dès à présent, le voilà donc député fédéral, à l’âge de 28 ans. « Je serai le plus jeune de notre groupe MR au parlement et l’un des plus jeunes de l’hémicycle. C’est un beau signal global.

    Et plus spécifiquement au sein des libéraux, c’est aussi la traduction d’une volonté stratégique de renouvellement des personnes », confie Mathieu Bihet.


    Bien évidemment, l’intéressé devient parlementaire dans un contexte particulier au regard de la crise sanitaire du Covid-19.


    « Les circonstances sont évidemment très particulières.

    Rien que la prestation de serment : personne ne pouvait venir y assister. Ni les proches, ni la famille, alors qu’ils l’auraient souhaité.

    Devenir député est déjà une occasion unique en temps normal. Mais là, dans un contexte de crise sanitaire majeure, c’est d’autant plus important car nous devons vraiment serrer les rangs derrière l’équipe gouvernementale, derrière Sophie Wilmès. »

    La Première ministre est en effet officiellement en fonction et non plus en affaires courantes, à la tête d’un gouvernement spécial pour gérer la crise du Coronavirus et ses conséquences socio-économiques pour une durée de six mois.


    Il reste échevin


    D’ailleurs, cela a une conséquence directe sur l’autre mandat de Mathieu Bihet, à savoir échevin à Neupré.

    « Je vais garder l’échevinat en plus d’être député. Normalement, je ne serai en effet parlementaire que pour six mois à coup sûr.

    Pour la suite, ça dépendra si le MR est au gouvernement et s’il y a des ministres liégeois », confie celui qui fut également président national des Jeunes MR durant quatre ans. « Par contre, mon « vrai job » de juriste au sein du MR, c’est terminé dès à présent. »


    Voilà donc un nouveau député liégeois à la Chambre.

    Signalons également qu’à l’échelle de la province de Liège cette fois, une seconde personne a prêté serment comme parlementaire.

    Il s’agit de la Hutoise Magali Dock (MR), en suppléance du ministre des Affaires étrangères, le Crisnéen Philippe Goffin.

    Source

  • Forte hausse du nombre d’appels !!!

    Lien permanent

    Forte hausse du nombre d’appels
    Les Belges appellent beaucoup plus et utilisent également davantage leur internet fixe depuis les mesures prises dans le pays pour endiguer la propagation du coronavirus, ressort-il des chiffres de l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).

    Mardi, 60 % d’appels supplémentaires ont été passés par rapport à la semaine dernière, à la fois par mobile et par ligne fixe, ce qui a entraîné des problèmes de connectivité, en particulier le matin, a déclaré le porte-parole de l’organisme, Jimmy Smedts.

    Source

  • C’est un véritable ouf les librairies vont rester ouvertes, même le samedi !

    Lien permanent

    C’est un véritable « ouf » de soulagement pour l’ensemble des libraires.

    Alors que, la semaine dernière, ces derniers ne faisaient pas partie de la liste des magasins pouvant rester ouverts le samedi, les buralistes redoutaient donc les nouvelles mesures de sécurité. Allaient-ils devoir également baisser pavillon, même en semaine ?

    La réponse est négative… et c’est une excellente nouvelle pour la presse belge !


    « Nous sommes heureux de ce revirement de situation », sourit Xavier Deville, président de l’association Prodipresse.

    « Cette décision est importante pour le secteur, nous allons pouvoir continuer à informer la population et lutter contre les « fake news ». Dans les autres pays où ils pratiquent le confinement comme en France, en Italie ou en Espagne, ils avaient aussi laissé les librairies ouvertes partiellement ou totalement ».


    La rédaction de Sudpresse continuera donc, plus que jamais, à se mobiliser (en respectant toutes les règles, comme le télétravail) pour vous proposer, chaque jour, un journal de qualité, avec des décryptages et de nombreuses analyses de la crise sans précédent que nous vivons actuellement.

    Vous pourrez donc continuer à vous rendre en librairie, et ce, même le samedi.

    « Ces boutiques sont des commerces de proximité, où il est rare d’avoir plus de dix personnes en même temps.

    Et au-delà de cet aspect, les gens ont aussi besoin de se changer les idées avec la lecture de magazines, de livres. Une librairie ouverte, c’est donc une très bonne chose ! ».

    Rédaction de l'article 
    Cédric Baufayt (avec YH)

     

    Source

     

  • Les Sentiers GR printemps 2020

    Lien permanent

    Nous vous invitons à la lecture du magazine GR sentiers du printemps 2020.
    Elle est la seule revue ou magazine francophone dédié à la pratique de la randonnée pédestre, des sentiers de grande randonnée et de l'historique de la rando.
    On y parle de Maurice Cosyn et des sentiers touristiques du Touring club de Belgique créé dans les années 1920 au départ et officiellement en 1934.
    Le Ministère des Transports avait chargé le Touring club de Belgique de son développement.
    Bien avant 1940 le réseau était de plus de 1000 km de sentiers balisés.
    Son plan prévoyait plus de 5000 km de sentiers en Belgique.
    Nous vous souhaitons une bonne lecture.
    Site des GR: www.grsentiers.org.
    Les anciennes revues à partir de 2019 sont en lecture en pdf.
     
     

  • Cri d’alarme des pharmaciens !!!

    Lien permanent

    Le cri d’alarme des pharmaciens: «Nous sommes les oubliés!»

    Le personnel des hôpitaux va être soumis à rude épreuve avec un afflux de malades attendu au milieu de la semaine prochaine dans les établissements de soins. Ils s’y préparent minutieusement, avec méthode, sang-froid et un maximum de précautions.
    Mais on oublie les pharmaciens qui sont déjà dans le feu de l’action. Ils sont en première ligne et reçoivent des personnes potentiellement infectées dans leur officine.
    « Nous sommes les grands oubliés de nos autorités ! », s’exclame Françoise Badot, pharmacienne à Vinalmont (près de Huy). « Nous jouons un rôle essentiel dans les messages de prévention et de soins et, nous le constatons, nous recevons de plus en plus de personnes au sein même de l’officine. Or, nous n’avons reçu aucune protection des autorités. Ni même de consignes particulières. Moi-même, je travaille avec de vieux masques qui me restaient de H1N1. Et j’ai dû prendre des mesures pour éviter que trop de monde se retrouve en même temps dans la pharmacie. J’ai limité l’accès à 2 personnes à la fois et je leur demande de respecter la distance de 1,5 m ».
    Sur sa page Facebook, la pharmacienne prévient ses clients : « Ne vous alarmez pas si vous nous voyez équipés de gants, masques et tabliers, ce sont des procédures normales. De la solution désinfectante pour les mains sera à votre disposition et nous avons prévu une désinfection des surfaces, poignées, bancontact et autres de manière régulière. Nous vous invitons au calme. Nous prenons toutes les mesures qui sont possibles pour assurer la continuité des soins. Il se peut que, dans les jours prochains, les consignes deviennent encore plus strictes ».

    Plexiglas de protection
    Ce mardi en fin d’après-midi, la commune de Wanze devait venir lui installer un plexiglas de protection.
    Depuis que les médecins consultent par téléphone, c’est chez leur pharmacien que les patients se ruent.

    Rédaction Par Françoise De Halleux

    Source

  • Un petit mémo : Voici ce qui est autorisé et ce qui est interdit ! depuis ce mercredi 18 mars 2020 midi

    Lien permanent

    Le confinement debute ce mercredi midi partout en Belgique !

    Le Conseil national de sécurité s’est réuni mardi en fin d’après-midi pour évoquer les mesures à prendre pour limiter la propagation du coronavirus. Un confinement strict a été décidé.

    Voici ce qui est autorisé et ce qui est interdit !


    Les Belges sont priés de rester chez eux pour éviter la diffusion du coronavirus, a décidé le Conseil national de sécurité. Il est demandé de limiter les déplacements à l’essentiel.

    Les déplacements
    Les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contact en dehors de leur famille proche, sauf pour se rendre au travail et pour les déplacements indispensables (aller chez le médecin, au magasin d’alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, pour prendre de l’essence ou aider des personnes dans le besoin).

    L’activité physique en plein air est autorisée et même recommandée. Elle peut s’exercer avec les membres de la famille vivant sous le même toit et un ami. Les sorties en famille vivant sous le même toit sont autorisées. Il est important de conserver une distance raisonnable entre les individus.
    Les rassemblements sont quant à eux interdits.

     

    Le travail
    Les entreprises doivent mettre en place le télétravail pour toutes les fonctions ou cela est possible.
    Pour les entreprises pour qui cette organisation n’est pas possible, une distanciation sociale devra être scrupuleusement mise en place. Cette règle est d’application à la fois dans l’exercice du travail et dans le transport organisé par l’employeur. S’il est impossible pour des entreprises de respecter ces obligations, elles doivent fermer.
    Si les autorités constatent que les mesures de distanciation sociale ne sont pas respectées, l’entreprise s’expose à une lourde amende dans un premier temps ; en cas de non-respect après la sanction, l’entreprise devra fermer.
    Ces dispositions ne sont pas d’application pour les secteurs cruciaux et services essentiels. Ces derniers devront toutefois veiller à respecter dans la mesure du possible les règles de distanciation sociale.

     

    Les commerces
    Les magasins et commerces non-essentiels seront fermés. À l’exception des magasins alimentaires, des pharmacies, des magasins d’alimentation pour animaux et les libraires.
    L’accès aux grandes surfaces sera régulé, avec un accès limité à un nombre précis de clients (1 personne par 10m² et une présence de 30 minutes maximum).


    Les livraisons et take-away restent possibles


    Les cafés doivent impérativement rentrer leur mobilier de terrasse.
    Les marchés de plein air sont fermés. Les échoppes de nourriture sont autorisées uniquement où elles sont indispensables.


    Les magasins de nuit peuvent rester ouverts jusqu’à 22h en respectant les consignes en termes de distanciation sociale.


    En ce qui concerne les coiffeurs, un client par salon sera autorisé à la fois.


    Les transports
    Les transports en commun continueront de circuler mais doivent s’organiser de telle manière que la distanciation sociale peut être garantie.
    Les voyages en dehors de la Belgique qui ne sont pas considérés comme indispensables seront interdits jusqu’au 5 avril.


    Les écoles
    Rien ne change au niveau des écoles. Elles accueilleront toujours les enfants des personnes travaillant dans des secteurs considérés comme essentiels.

     

    Les crèches restent ouvertes.
    Les mesures sont d’application à partir de mercredi midi jusqu’au 5 avril.

     

    Les voyages
    Les voyages à l’étranger non essentiels sont interdits.

     

    « Ces décisions sont difficiles, elles ne sont pas prises à la légère mais l’évolution de la situation nous y contraint », a souligné la Première ministre, Sophie Wilmès, entourée des ministres-présidents wallon, bruxellois, flamand, germanophone et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.


    « Je suis pleinement consciente de l’effort qui vous est demandé mais vous devez comprendre qu’il est indispensable pour mettre cette épreuve derrière nous », a indiqué Sophie Wilmès.

    Les citoyens sont aussi invités à se tenir informés de l’état de santé de leurs proches. « Vérifiez que vos proches se portent bien. La distance sociale ne doit pas être synonyme de coupure sociale », a encore déclaré la Première ministre.


    Des mesures supplémentaires
    Le CNS s’était déjà réuni jeudi passé et avait pris une série de mesures de restriction importantes concernant les écoles, les établissements horeca et les activités récréatives, culturelles, sportives et folkloriques.


    Plus tôt dans la journée, la Première ministre Sophie Wilmès a demandé la confiance au parlement. Devant la Chambre, elle avait appelé non seulement le monde politique à l’unité mais également la population, en insistant sur le « sens des responsabilités » et le « civisme » qui devraient animer chacun face à la crise du coronavirus.


    Confinement en France
    La France a mis en place les mesures de confinement « les plus strictes d’Europe », depuis ce mardi midi.

    Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a précisé que toutes « les activités collectives étaient interdites » pour tenter d’endiguer la pandémie de coronavirus.

    Un groupe Facebook sur le coronavirus en Belgique

    Par Sudinfo source

     

  • Les entreprises de pompes funèbres ont reçu des consignes

    Lien permanent

    Pour éviter les foules : funérailles filmées en live

    Les entreprises de pompes funèbres ont reçu des consignes précises de la part de Sciensano. Il s’agit, d’une part, de protéger le personnel qui sera appelé à manipuler les dépouilles de personnes décédées du coronavirus. Et d’autre part, d’éviter les gros rassemblements lors des visites et des funérailles, histoire de ne pas favoriser la propagation du virus.
    « Chez nous, je veille à ne jamais laisser entrer plus de 10 personnes par salle, mais les gens s’auto-disciplinent », nous confie Étienne François, patron d’une entreprise de pompes funèbres dans la région de Waremme. « Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore eu de décès liés au coronavirus mais là, nous sommes en attente de résultats, suite au décès d’un patient à l’hôpital. Si le test est positif, le personnel portera masque, gants et combinaison pour traiter la dépouille, comme cela est prévu en pareil cas. Nous sommes prêts et avons le matériel adéquat ». Selon Sciensano, en raison des températures plus basses lors du refroidissement du corps et d’une forte humidité, le virus peut encore être présent jusqu’à trois jours après la mort.
    Goupillon interdit
    Concernant les cérémonies, M. François observe que les célébrants privilégient désormais de les organiser... au cimetière, en plein air. Et non plus en salle ou dans les églises.

    Aux Pompes Funèbres Dubois-Tanier (Huy-Wanze), il est possible de filmer les funérailles et de transmettre les images en direct aux personnes à risque de la famille, qui ne pourraient se déplacer. Le service est gratuit.
    D’une manière générale, Sciensano recommande : de ne plus utiliser le goupillon lors des cérémonies religieuses (ça répand des gouttelettes, donc risque de contamination), de ne plus présenter la croix à embrasser lors de l’offrande, d’écourter les cérémonies, de se rendre aux visites et funérailles en groupes limités.


    Rédaction de l'article F. DE H.

    Source

  • La ministre Christie Moreale annonce la fermeture prochaine du secteur des Titres-services en Wallonie

    Lien permanent

    La page facebook de la FGTB Titres-services

    Annonce 

    La ministre Christie Moreale (ministre de l’emploi en Wallonie) annonce la fermeture prochaine du secteur des Titres-services en Wallonie. Le gouvernement wallon a dégagé du budget afin de garantir le paiement des salaires des aides-ménagères.
    Continuez à suivre notre page. Des informations complémentaires arriveront sous peu