- Page 6

  • Vers une annulation des Anthinoises du 30 avril au 3 mai 2020 pour le 20 ème anniversaire

    Lien permanent

    Le 6 mars dernier, les organisateurs des « Anthinoises » annonçaient que l’événement serait bien maintenu, touchant du bois pour que la crise sanitaire soit solutionnée d’ici le 30 avril, date de début du festival.

    C’était sans compter sur l’évolution fulgurante que connaît la situation liée à la pandémie du coronavirus depuis le jeudi 12 mars, et la multiplication des mesures de précaution prises par le Gouvernement fédéral.


    Malheureusement, la 11e édition de ce festival des musiques & cultures celtiques, prévu du 30 avril au 3 mai, ne devrait pas avoir lieu.

    « La décision officielle d’une annulation n’a pas encore été diffusée, mais il est très probable que, vu l’évolution des choses, nous devrons en arriver là, regrette Pierre-Jean Henrottin, président du comité d’organisation. L’annonce officielle sera très probablement publiée après ce week-end.»


    Cette édition devait marquer le 20e anniversaire de ce festival unique en Belgique francophone, organisé tous les deux ans et drainant près de 20.000 visiteurs belges et étrangers.

    Comme les organisateurs le rappelaient, une partie importante du programme est assurée par des artistes résidant à l’étranger. Ils sont donc tributaires des mesures prises afin de limiter les voyages.

    Même si l’événement était en préparation depuis près de deux ans, les bénévoles de l’organisation veulent avant tout faire preuve de sérieux, de solidarité et de civisme.

    « Il est évident que nous allons consacrer toute notre énergie à gérer ce qui sera décidé, explique l’organisateur. Quant à ce qui se passera dans le futur, nous prendrons le temps de l’envisager calmement lorsque la situation le permettra. »


    Rédaction de l'article par P. Tar.

    Source

  • Des élèves de l’atelier couture d'Anthisnes fabriquent des masques

    Lien permanent

    Depuis lundi, les ateliers couture organisés par le comité local des FPS (Femmes Prévoyantes Socialistes) d’Anthisnes sont à l’arrêt.

    Afin de continuer à coudre et pour se montrer solidaire face au Covid-19, une quinzaine d’élèves (toutes générations confondues) s’affairent à la fabrication de 160 masques de protection, pour rentabiliser leur confinement.


    « Ça répond à une demande qui vient des infirmières de Waremme et des aides familiales d’Anthisnes, explique Manuela Tarabella, organisatrice de l’atelier couture. Chaque élève fabrique entre 10 et 15 masques à son domicile. Pour l’instant, on en a fabriqué une centaine. »

    En moyenne, il faut compter une heure de travail pour réaliser correctement un masque lavable, conformément au tutoriel du SPF Santé. Le coût de production est légèrement supérieur à 1€/pièce.

    Distribués gratuitement


    « Le projet est financé par l’école des FPS de Waremme et de Hannut, avec une aide du comité FPS d’Anthisnes.

    Les masques sont donnés gratuitement.

    C’est une idée de la professeure de couture, Guylaine Kinet, qui est amie avec des infirmières de Waremme. »

    Il y a dix jours, la couturière a senti arriver la pénurie de masques liée au coronavirus.

    Elle décide alors d’acheter du tissu adapté en quantité, pour se préparer. Le masque comprend un tissu filtre en polyester, un tissu en coton et des cordons. Il faut lier le tout à l’aide de fil à coudre.

     

    « Ça nous permet d’entretenir un lien social à distance, explique Manuela Tarabella. On se conseille les unes les autres. L’atelier couture existe depuis 4 ans, à Anthisnes. On y retrouve aussi bien des mamies que des jeunes filles. »


    En temps normal, les ateliers ont lieu à la salle de Lagrange les lundi de 17h à 22h et les mercredi de 14 à 22h.

    Si jamais, une fois cette épidémie terminée, vous seriez intéressé d’y prendre part, vous pouvez contacter le comité local FPS d’Anthisnes au 0473/40.14.02.

    Rédaction de l'article par  P.Tar. 

    Source

    Photo prétexte 

  • Garder espoir !

    Lien permanent

    En ces temps difficiles si chargés en émotions où ce qui est en train de se passer semble irréaliste, inconcevable,
    j’accueille ta présence.


    J’accueille le silence qui me permet de me mettre à ton écoute.


    J’accueille la fermeture des magasins pour me libérer du consumérisme effréné et des biens matériels.


    J’accueille la fermeture des restaurants pour apprendre à rechercher la nourriture du coeur.


    J’accueille l’isolement pour rentrer dans un dialogue amoureux avec toi.


    J’accueille les restrictions de mouvements pour me focaliser sur l’essentiel.


    J’accepte ma vulnérabilité pour me rappeler du don de la santé.


    Je n'oublie pas de prier, au contraire, je prie sans cesse, au plus profond de mon coeur.


    Oui, je prie en silence. Je prie pour les malades, pour les familles des malades et pour les personnes fragiles.
    Je prie pour les personnes très angoissées pour qui l'avenir semble si incertain


    et je n'oublie pas les plus démunis.


    Je prie aussi pour les commerçants, les artisans, ceux qui ont dû fermer boutique
    et ceux qui devront faire des choix difficiles.


    Je n'oublie pas le corps hospitalier, je les remercie pour leur professionnalisme,
    leur dévouement et profonde humanité.


    Je remercie tous ceux qui travaillent d'arrache-pied pour faire en sorte que notre pays fonctionne
    pour que nous ayons tous la chance d'être soignés, nourris et protégés.


    Et je pense à tous les parents qui vont devoir concilier vie professionnelle et vie familiale,
    je leur souhaite de retrouver une vie familiale attentionnée.


    Ce temps de confinement me permet de me rapprocher de Toi Seigneur.


    Et au milieu de la tourmente, je n'oublie pas l'essentiel : GARDER ESPOIR !
    Adaptation d’un texte paru sur www.alliancebiblique.fr

    Brèves numéro spécial - clic ici.pdf

  • Une fleuriste d' Ouffet offre ses invendus à un home

    Lien permanent

    Véronique Daco, fleuriste d’Evans Garden à Ouffet, a dû fermer à cause des mesures de confinement liées au coronavirus.

    Elle a offert les fleurs qui restaient dans son magasin au home de Seny . 

     

    «Voir les fleurs faner… ça me fait vraiment mal au cœur !» Véronique Daco, gérante d’Evans Garden (magasin de fleurs à Ouffet), avait le cœur gros lorsqu’elle a dû fermer son magasin à la suite des mesures de confinement.

    Elle comprend parfaitement la nécessité de ces mesures, qu’elle ne conteste pas… mais elle ne supporte pas le gaspillage ! «On s’est retrouvé avec un gros stock de marchandise», indique la fleuriste.

    L’Ouffetoise a alors voulu apporter un peu de bonheur aux gens isolés. « On s’est dit que ça pouvait mettre un peu de baume au cœur.

    Tout ce qui est périssable a été distribué.

    On a donné des fleurs aux gens isolés, aux commerçants et on a déposé le reste au home de Seny  », explique la commerçante.

    Les fleurs ont alors été distribuées dans les différentes chambres du home. Au grand bonheur des résidents, actuellement confinés.

    « Ça a été très apprécié. C’est un très beau geste.

    Ça égaie un petit peu le quotidien », reconnaît la directrice du home.

    Notons également que ce n’est pas la première fois que Véronique Daco fait un geste pour les personnes âgées : très régulièrement, elle donne ses invendus au home pour des ateliers.

     

    Rédaction de l'article RO.MA.

    Source

  • Attention de nombreuses fake news et idées reçues circulent actuellement sur le coronavirus

    Lien permanent

    Savoir différencier le vrai du faux

    De nombreuses fake news et idées reçues circulent actuellement sur le coronavirus. Voici les réponses de l’OMS aux questions que vous vous posez.


    Prendre un bain chaud protège contre le coronavirus : FAUX


    La température du corps reste normale, entre 36,5ºC et 37ºC, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche.


    Les sèche-mains sont efficaces pour tuer le Covid-19 : FAUX


    Les sèche-mains ne sont pas efficaces pour tuer le Covid-19.

    Pour vous protéger, vous devez vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.


    Le coronavirus se transmet par voie aérienne : VRAI mais…


    Les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable du Covid-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne.

     

    La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par ces gouttelettes expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue.

    Elles peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question.

    Il est donc possible de contracter le virus si l’on touche ces objets ou surfaces à son tour et que l’on se touche les yeux, le nez ou la bouche par la suite.


    Il est aussi possible de contracter le Covid-19 en inhalant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer.

    C’est pourquoi il est important de se tenir à plus d’un mètre d’une personne malade.
    Les masques ne sont pas réutilisables : VRAI


    Dès que vous avez été en contact étroit avec une personne infectée, le devant de votre masque doit être considéré comme contaminé. Vous devez enlever le masque sans toucher sa partie avant et le jeter de manière appropriée.


    La pulvérisation d’alcool ou de chlore sur mon corps peut tuer le virus : FAUX


    Car le virus a déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses. Cependant, sachez que l’alcool et le chlore peuvent tous deux être utiles pour désinfecter les surfaces.


    Recevoir une lettre ou un colis de Chine est sans danger : VRAI


    D’après des analyses antérieures, nous savons que les coronavirus ne survivent pas longtemps sur des objets, tels que des lettres ou des colis.


    Manger de l’ail peut aider à prévenir l’infection : FAUX


    L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que sa consommation protège les gens contre le nouveau coronavirus.


    Les personnes de tout âge peuvent tomber malades : VRAI


    Mais les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades.


    Il n’existe aucun médicament contre le coronavirus : VRAI


    À ce jour, aucun médicament spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus.

    Toutefois, les personnes infectées doivent recevoir des soins appropriés pour soulager et traiter les symptômes. Certains traitements spécifiques sont à l’étude et seront testés dans le cadre d’essais cliniques.


    Rédaction de l'article par Pauline Govaert

    Source 

     

     

    Pour toutes les informations sur le coronavirus, rendez-vous sur les sites du SPF Santé publique (www.health.belgium.be), de l’Organisation mondiale de la santé (www.who.int/fr) ou sur www.info-coronavirus.be.

  • C’est officiel, le printemps 2020 est là ! profitez du soleil, avec bon sens !

    Lien permanent

    C’est officiel, le printemps est là !

    Après une semaine de télétravail, à peut-être jongler entre l’ordinateur et les enfants, la tentation de profiter des quelques rayons de soleil du week-end sera grande. Mais face à l’envie, la raison devra être plus forte.

    Oui le printemps est là. Mais non, l’heure n’est pas aux activités récréatives de saison. Balade à pied, à vélo, jogging : tout cela reste autorisé et la météo annoncée pour ces prochains jours s’y prête indéniablement.

    Mais ce n’est pas parce que l’on peut le faire que l’on peut le faire n’importe comment.


    « Les gens doivent rester un maximum chez eux », rappelle Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise. S’ils veulent sortir, cela doit se faire à proximité de chez eux.

    Pas question donc de traverser tout le pays. Le plus proche est le mieux.

    Quand c’est possible, profiter de son jardin est l’idéal.

    Il est aussi possible de se balader dans sa rue ou son quartier.


    Les parcs sur la sellette


    Une autre option est de se rendre dans un parc public. Mais là encore, quelques précisions s’imposent. La police ne tolérera pas que vous parcouriez 50 km pour rejoindre un parc alors qu’il y en avait un au bout de votre rue.

    De même, si l’on se rend compte qu’un parc est déjà bien occupé, ça ne sert à rien de s’y agglutiner.

    « Si les parcs deviennent des lieux de rassemblement, que ce soit volontaire ou non, nous serons contraints de prendre des dispositions pour les fermer », annonce déjà le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen.

    La moto récréative est quant à elle interdite, tout comme la pêche.

    « Seuls les déplacements strictement nécessaires sont autorisés », rappelle la porte-parole de la police fédérale. « Il y a une marge d’interprétation. Mais je rappelle qu’il s’agit d’une question de santé publique ! »


    Dans ce contexte, prendre la route pour rejoindre sa résidence secondaire à la mer ou en Ardenne est bien sûr interdit, tout comme s’y rendre pour une simple balade.

    « Il s’agit d’éviter la mixité sociale ainsi que la surcharge des établissements de santé dans ces régions », précisent les autorités.


    Enfin, rappelons que les sorties ne sont autorisées que pour les personnes vivant sous le même toit ou avec un ami, de préférence toujours le même. Mais là encore, la distance sociale (1,5 mètre) devrait être respectée.


    Ce week-end, les polices fédérale et locale continueront de s’assurer du respect des règles. Les policiers seront présents dans les parcs, les supermarchés, la rue… Selon la police fédérale, mettre fin aux rassemblements est une priorité. La sanction sera une amende de 26 à 500 euros, voire un emprisonnement.

    Il n’y a en tout cas plus de place pour la discussion, selon la porte-parole de la police fédérale.


    Les gouverneurs sont chargés de faire remonter la situation du terrain au fédéral. Si des dérives devaient être constatées, des mesures plus restrictives pourraient toujours être décidées.

    « C’est facile à dire, mais nous devons prendre notre mal en patience », conclut le gouverneur Denis Mathen.

    Rédaction de l'article par Sabrina Berhin

    Source 

  • Dépannage gratuit pour le personnel médical La mesure est en vigueur jusqu’au 5 avril.

    Lien permanent

    Touring
    Dépannage gratuit pour le personnel médical


    « Dès ce vendredi 20 mars, les patrouilleurs dépanneront gratuitement tout le personnel médical se rendant sur son lieu de travail.

    Évidemment la police, les pompiers et l’armée qui œuvrent également contre cette épidémie seront également assistés sans frais », a indiqué Touring dans un communiqué.

    La mesure est en vigueur jusqu’au 5 avril.

    Elle concerne les médecins, les infirmiers, les scientifiques et les autres catégories de personnel médical.

    Il suffit de mentionner sa fonction et d’être sur le chemin du travail.

    Source

  • Proposez vos services !!! Comment faire? Voici quelques pistes

    Lien permanent

    À la maison, mais connecté ?

    Proposez vos services. Comment faire ?

    Voici quelques pistes…


    Pour aider les plus vulnérables.

    Après avoir lancé un appel à mobilisation pour assurer la garde d’enfants du personnel des établissements de santé, le réseau Yoopies étend l’appel à bénévoles pour les services aux personnes âgées et dépendantes, ainsi qu’au soutien scolaire, partout en Belgique.

    Les volontaires peuvent s’inscrire sur

    https ://yoopies.be/info/besoin-de-vous.

     

    Une fonctionnalité « Bénévole » a été mise en place et plus de 3.000 personnes ont déjà répondu favorablement à l’appel.


    Rendre service comme on peut. Dans la même lignée, la plate-forme Solidare-it !, gratuite, met en contact de manière simple et flexible les personnes qui ont besoin d’un soutien avec ceux qui souhaitent aider. Dans ce chaos, certaines personnes sont isolées et ont besoin de soutien.

    On peut les aider sans les voir ou les fréquenter tout en respectant les mesures de sécurité.

    Concrètement ?

    Vous pouvez déposer un puzzle devant la porte des voisins pour occuper les enfants, téléphoner à une voisine pour papoter, faire du soutien scolaire par skype, faire les courses pour les personnes âgées, proposer son aide pour baby-sitter les plus petits… Les citoyens peuvent s’inscrire sur

    www.solidare-it.org.

     

    Les messes sur Facebook.

    L’idée a été émise par l’évêque de Liège, Jean-Pierre Delville et semble se généraliser dans les régions (comme à Arlon notamment).

    Plusieurs messes seront célébrées ce dimanche sur Facebook.


    Rédaction de l'article M.SP.

  • La bannière du Blog Villageois à été mise à jour avec de nouveaux liens

    Lien permanent

     

    De nouveaux liens pour la navigation sur ordinateur sont en place afin de retrouver plus vite les informations dans la bannière au dessus du Blog .

     

    COVID19 CLIC ICI

     

    Via GSM ou tablette 

    1 gsm.jpg

     

  • La pizzeria PINO de Nandrin soutien le personnel médical du CHU de Liège en leur offrant des plats et desserts

    Lien permanent

     

    C'est avec grand plaisir ce soir que nous soutenons le personnel médical du CHu de Liège en leur offrant des plats et desserts. Nous ne serons jamais assez reconnaissants pour leur dévouement et leur bravoure.
    #RESTEZCHEZVOUS


    La pizzeria PINO NANDRIN restera ouverte UNIQUEMENT pour le service EMPORTER du samedi 14 mars jusqu’au 3 avril inclus.
    Pino et son équipe.
    085.51.33.39

     
     

     

  • Proposition en vidéo d'aide pour personnes âgées ou en difficultés sur le Condroz par un ancien nandrinois

    Lien permanent

     

    Un ancien nandrinois propose son aide aux personnes âgées ou en difficultés sur le Condroz entre Boncelles et Nandrin 

    Il a fait un message vidéo et voici son numéro de GSM  0474/42 59 12 bénévolement !!!!

     

  • Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège vous informe

    Lien permanent

    Un arrêté de police est publié ce jour pour fermer immédiatement tous les hébergements touristiques de la province de Liège c'est-à-dire les hébergements de terroir (gîtes, chambres d'hôtes, airbnb, bed and breakfast, etc.), auberges de jeunesse, ainsi que meublés de vacances, campings, villages de vacances et autres types de location non louées à l'année.

     

    L'arrêté de police complet est à lire sur le site internet clic ici 

     

    Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège

     

  • Des idées sorties sans sortir !!! des suggestions d'un lecteur du Blog Villageois en cette période de confinement

    Lien permanent

    Un lecteur du Blog qui fait partie du club de marche les Vaillants de Seraing.
     
     
    Nous  envoie quelques tuyaux pour les internautes.
     
    La randonnée pédestre, les marches balisées sur internet.
     
     
     
    Des milliers de photos des marches points verts de l'adeps, les marches populaires ou fédérales, les sentiers de grande randonnée...
     
    De nombreuses pages Facebook comme les points verts de l'ADEPS, les sentiers de grande randonnée.
     
     
    Pour les amateurs de trekking ou simple balade à pied, les sites:
     
     
     
    Facebook la rando pour les nuls...
     
     
    Pour les amateurs d'histoire, beaucoup d'articles de journaux, lieux historiques, localités, sont consultables en ligne sur le site de la bibliothèque nationale de Belgique: belgicapress.be.
     
    Site plus complet: www.kbr.be.
     
    Il existe aussi la bibliothèque nationale de France et celle du Grand Duché de Luxembourg.
     
    Pour les amateurs d'histoire, la bibliothèque Ulysse Capitaine de Liège se réouverte prochainement.
     
    C'est là que l'on peut trouver les anciens journaux de la Meuse Liège.
     
    Sans oublier les Archives de l'Etat à Cointe, l'Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale de Jemeppe,...
     
    Ce ne sont que quelques pistes à explorer. !!!
     
    Merci à lui

  • Renmans prend des mesures plus radicale dès aujourd'hui samedi 21 mars 2020

    Lien permanent

    Pour rappel, à partir de ce samedi 21 mars, nous ne travaillerons p lus que sur commande (téléphone ou online 

    https://www.renmans.be/be_fr/shop

    A partir aujourd'hui samedi 21 mars 2020, nous prendrons une mesure plus radicale et nous ne fonctionnerons plus que sur commande (par téléphone ou online), afin de limiter votre temps de présence dans la boucherie.

    Nous vous remercions pour votre collaboration.

    Source Mail Renmans 

    https://www.renmans.be/be_fr

  • Coronavirus: puis-je encore me rendre dans une étude notariale ?

    Lien permanent

    Les mesures plus strictes annoncées hier soir par le gouvernement fédéral ont également des conséquences sur l’activité des 1.150 études notariales du pays. Avant toute chose, la santé du public, des notaires et de leurs collaborateurs reste la priorité de la Fédération du Notariat (Fednot).

    https://www.notaire.be

    Télétravail généralisé

    L'une des mesures du gouvernement fédéral prévoit que toutes les entreprises peuvent poursuivre leurs activités si elles organisent du télétravail pour chaque poste où cela est possible. Si cela n’est pas possible, les règles de distanciation sociale doivent être scrupuleusement respectées Cela s'applique à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, donc aussi aux études notariales.

    Que cela signifie-t-il pour votre dossier ?

    Si vous avez un rendez-vous chez un notaire d'ici au 5 avril, ce rendez-vous sera reporté à une date ultérieure. Votre étude notariale vous contactera et verra au cas par cas comment elle peut vous aider.

    La seule exception est pour les actes d’extrême urgence. Il peut s’agir de cas où les personnes sont sur le point de mourir, si les délais fiscaux risquent d’être dépassés (sauf obtention d’une dispense des amendes de la part des autorités fiscales), ou si les conséquences financières sont trop importantes pour les parties.

    Des mesures supplémentaires prises dans les études notariales

    S’il s’agit d’un acte d’extrême urgence, le rendez-vous avec votre notaire aura lieu, et toutes les mesures de sécurité possibles seront respectées. Toutes les précautions seront prises pour s'assurer que les personnes présentes ne participent pas à la propagation du virus.

    S'il s'agit d'un rendez-vous impliquant une autre étude notariale, les notaires utiliseront le plus possible le système de vidéoconférence. Ils évitent ainsi que plusieurs personnes soient assises ensemble dans une même pièce.

    Pour les actes d’extrême urgence, la présence physique est également limitée : seul un notaire sera présent lors de la signature. Aucun autre notaire ou collaborateur ne sera présent. Un seul membre du personnel de l’étude où l'acte est signé pourra être présent pour remplir les formalités postérieures à l’acte (par exemple, la comptabilité, l'enregistrement électronique de l'acte auprès du SPF Finances, etc.).

    1,5 mètre de distance

    Les personnes présentes dans l'étude devront respecter une distance minimale de 1,5 mètre entre elles. L'acheteur et le vendeur ne seront pas non plus présents ensemble dans la salle où se passe la signature de l’acte.

    La fin de la signature de certains documents dans les études

    Les contrats sous seing privé, comme le compromis de vente par exemple, ne peuvent plus être signés dans une étude notariale. Cela peut se faire par e-mail ou par courrier.

    Fednot cherche toujours à savoir s'il est possible de passer des testaments authentiques sans témoins.

    D'autres informations suivront

    Fednot continue de suivre la situation au plus près et reste en contact étroit avec les autorités. Dès que de nouvelles informations nous parviendront, nous vous tiendrons au courant. En attendant, nous tenons à remercier chaleureusement tous ceux qui, des clients aux collaborateurs notariaux, font des efforts pour essayer de réduire au maximum les risques pour la santé.

    Source

  • L’échevin Alain-Gérard Krupa était l’un des premiers cas de personnes contaminées en région liégeoise, il est sur la voie de la guérison

    Lien permanent

    L’échevin Krupa est sur la voie de la guérison

    Alain-Gérard Krupa était l’un des tout premiers cas de personnes contaminées par le Covid-19 en région liégeoise. L’échevin de Neupré avait en effet été testé positif il y a près de deux semaines et avait immédiatement été confiné à domicile et placé en quarantaine.

    Il devait suivre un traitement de chez lui et voir, au fur et à mesure, quelle était l’évolution de son état de santé.


    Hier vendredi,  pile deux semaines que M.Krupa a été diagnostiqué.

    Mais aujourd’hui, le message est résolument positif de la part de l’intéressé.

    « Je viens d’avoir le médecin, nous confie-t-il  mercredi après-midi.

    L’évolution est positive et mon certificat est prolongé jusqu’à la fin de la semaine prochaine.

    Cela prend un peu plus de temps que prévu mais il s’agit d’être rassurant, ainsi, en prenant soin de soi à domicile et en faisant preuve de patience… »


    Comme mentionné précédemment, il n’a en effet pas été hospitalisé et c’est en ce sens que l’évolution de son état de santé est particulièrement positive.

    « On peut guérir à domicile et de la sorte permettre aux plus fragiles et plus âgés, comme les cas plus graves, d’être pris en charge dans les hôpitaux », confie l’échevin PS de Neupré.


    Quant à sa santé à proprement parler, il décrit : « Cela évolue très lentement.

    Je fais moins de fièvre, ce qui est très bon signe.

    Mais je tousse toujours beaucoup et ma respiration n’est pas encore aisée.

    Mais je suis vraiment positif et mon médecin aussi. Je serai un des premiers guéris à domicile, je m’y engage. »

    Désormais, Alain-Gérard Krupa se tourne vers l’avenir.

    « Prudence et précaution sont les maîtres mots.

    Et puis il faudra un peu de temps pour se remettre de cette fatigue accumulée.

    Mais le message que je voudrais, humblement, faire passer aux gens qui sont touchés comme moi et à leur famille est d’être positifs et remplis d’espoir. »


    Ce dernier souligne également l’importance de recevoir des marques de soutien de la part de ses proches.

    Et appelle, bien évidemment, au sens des responsabilités de chacun quant au respect des mesures décidées par le gouvernement.

    Par Gaspard Grosjean

    Source

     

     

  • Les funérailles religieuses uniquement en cercle très restreint

    Lien permanent

    Ce 18 mars 2020, les évêques belges rappellent que momentanément les funérailles religieuses ne peuvent avoir lieu qu’en cercle très restreint. Cela signifie : avec seulement quelques proches parents dans l’église et à une distance suffisante les uns des autres. Une seconde possibilité est de se limiter à une prière d'adieu au cimetière. Également en cercle très restreint.


    Lorsque l'épidémie aura pris fin, des célébrations de commémoration pourront être organisées pour toutes les personnes décédées durant cette période où les mesures restrictives sont d’application pour lutter contre l’épidémie de Corona.

    Brèves numéro spécial - fait.Clic ici pdf

  • Participer aux célébrations liturgiques grâce aux médias catholiques

    Lien permanent

    Avec la décision de suspendre les rassemblements et célébrations publiques à travers tout le pays, la radio, la télévision et internet constituent un moyen de participer aux eucharisties et de rester en union de prière.

    Vous pouvez suivre les messes sur RCF Belgique (le sam. à 17h, en semaine à 19h), sur la RTBF (le dim. à 11h) et sur KTO TV (le dim. à 18h30, le sam. à 17h, ou en semaine à 7h avec le pape et 18h15 depuis Paris).
    Messe : Lun-ven 19h00 (Belgique) + sam 17h (Belgique)
    Prière du matin: 6h45 + 7h45
    Chapelet: 20h00 (Lourdes)
    Prière du soir: 20h30
    Capter RCF- Liège sur 93.6 FM ou sur www.rcf.be
    Messe : Lun-Dim 7h (pape) + Lun-Sam 18h15 (Paris), dim 18h30 (Paris)
    Office du milieu du jour : Lun-sam 12h (Paris)
    Chapelet : 15h30 (Lourdes)
    Capter KTO : en streaming sur www.ktotv.com sinon sur décodeur TV : Proximus (Canal 215), Voo (Canal 147), Telenet (FWB) (Canal 36), Orange (Canal 98).
    Messe TV: dim 11h (Belgique ou France)
    Messe Radio: dim 11h (Belgique)
    Capter la RTBF : www.cathobel.be/messes/enradio, sur la Première RTBF www.rtbf.be/radio/liveradio/lapremiere, en TV sur la Une ou la Deux RTBF www.rtbf.be
    Profitons de ces services d’Eglise pour être en union de prière,
    en pensant aux victimes, aux malades et à leurs proches.

     

    Brèves numéro spécial - fait.pdf clic ici

  • Les hôpitaux ont besoin de nous !Le CHR de Huy et le CHBA lancent un appel aux dons!

    Lien permanent

    « Comme tous les hôpitaux de Belgique actuellement, nous sommes à la recherche de masques, de gants, de tabliers de protection, de lunettes de protection », lance Christophe Levaux, le directeur médical du CHR de Huy.

    Un appel également lancé par le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye pour pouvoir faire face à l’épidémie du coronavirus qui frappe de plein fouet la Belgique.


    Le CHR de Huy et le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye (implanté à Seraing et à Waremme) sont à la recherche en priorité de masques chirurgicaux, de masques de soins, de type FFP2 ou FFP3, des gants mais aussi de tabliers de protection et de lunettes.

    « Il s’agit vraiment du matériel dont on a besoin en urgence. Pour ce qui est des respirateurs, pour le moment, on en a pas besoin », indique Christophe Levaux, directeur médical du CHRH.

    Il n’y a pas de limite, ni au minimum ni au maximum, de quantité de matériel à pouvoir donner. « Si vous pouvez nous aider, vous participerez ainsi à la lutte contre la propagation du virus et vous serez un soutien inestimable aux patients et aux personnes qui œuvrent à votre santé parfois au péril de la leur.

    Nous pensons naturellement au personnel de soins mais aussi au personnel des services support (entretien ménager, services logistiques, techniques, hôteliers…) sans lequel les soins ne pourraient être prodigués.

    Merci à tous pour cette solidarité dans ce contexte difficile. Il s’agit d’assurer, non seulement la meilleure prise en charge possible des patients, mais aussi la protection du personnel de soins et des services supports exposés en première ligne », indique Nicolas Petterle, porte-parole du Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye.

    Du personnel infecté
    Le coronavirus n’épargne personne...pas même le secteur médical, malheureusement.

    « Nous avons du personnel médical qui a pu être infecté mais sous formes légères.

    Mais c’est une de nos grandes craintes que d’autres soient infectés », ajoute Christophe Levaux, directeur médical du CHR de Huy.


    > Si vous êtes en possession de ce type de matériel, quelle qu’en soit la quantité, n’hésitez pas à prendre contact avec le numéro 0476/76.19.38 ou par mail v.lacroix@chba.be pour le CHBA. Pour le CHRH, les dons peuvent être déposés à l’accueil pendant les heures ouvrables.

    Rédaction Par A.D. /E.D.

    Source

     

  • La situation n’est pas simple pour les grandes surfaces !!!

    Lien permanent

    Pour les franchisés, c’est la débrouille

    Des rayons continuellement vides, des clients qui veulent faire (à tort) le plein de marchandises et pas toujours courtois, les risques d’une contamination…

    La situation n’est pas simple pour les grandes surfaces.

    Les grandes enseignes, ce sont des hypermarchés mais aussi une série (importante) de franchisés : chez Delhaize notamment via ses AD et Proxi ; chez Colruyt aussi, notamment avec la filière Spar.


    Comment s’en sortir ?

    Colruyt ne refuse pas les étudiants habitués (notre édition de mardi) et engage des intérimaires, tandis que Randstadt lançait le même appel hier matin. « Nous recherchons pour les magasins Delhaize des intérimaires temps plein disposés à commencer dès aujourd’hui », pouvait-on lire.

    Il fallait s’inscrire par SMS au 0460/225374 (NOM + job Delhaize + domicile + indiquer vos dispo), disait encore le message.


    Le patron nettoie les caddies


    À Anthisnes, depuis 5 ans, Fabian Massart a ouvert un Spar, l’unique petit supermarché qui ravit la population. Hier, face aux dernières mesures (1 client par 10 m² dans le magasin), le patron était devant son établissement.

    « Nous pouvons compter 30 personnes en même temps dans le magasin. Alors voici mon système. Je suis devant le magasin avec 30 caddies.

    Personne ne rentre sans caddie même si c’est pour un seul achat. Ainsi je peux contrôler le flux. Et à chaque caddie rendu par un client, je nettoie la barre pour le pousser », sourit-il.

    Certes, il doit interpeller les clients qui veulent rentrer « rapidos », pour prendre dans les bras, 2 ou 3 articles. Mais ils respectent le règlement. Un caddie pour une lasagne ?

    Oui, c’est comme ça…

    Et à Anthisnes, c’est (encore) avec le sourire.


    Rédaction par Muriel Sparmont

    Source

  • Soyons Solidaires !!! Des personnes ont besoin de vous et de nous !!! Villages-Solidaires !!!

    Lien permanent

    Soyons solidaires !

    http://www.villages-solidaires.be/

    Un outil d'entraide gratuit qui existe pour promouvoir l'entraide entre voisins.
    Si vous pouvez vous déplacer, vous pouvez aider des personnes âgées vulnérables et seules. (Faire des courses, proposer un service, prendre des nouvelles,...)
    Villages Solidaires est là pour vous mettre en relation.

    http://www.taxicondruses.be/

    Notre service de transport social T'Condruses reste accessible pendant les semaines à venir pour vous aider à vous déplacer.
    Nous adaptons notre service. Nous pouvons faire les courses alimentaires ou pharmaceutiques pour les personnes obligées de rester à domicile.

    Un réseau d’assistant(e) de vie - « Jamais seul »

    En cas de besoin, une aide pour les 60 ans et plus peut être apportée par les assistants de vie, les communes, CPAS.
    Des professionnels de terrains commune par commune peuvent vous aider pour toutes autres demandes.

    Pour tous renseignements :
    Appelez le 085 / 27 46 10
     
     

  • Condroz !!! Eglises ouvertes

    Lien permanent

    Sauf nouvelles mesures du gouvernement fédéral, les églises peuvent rester ouvertes.
    Dans notre Unité pastorale, rappelons que les églises de Fraiture, Les Avins, Nandrin (oratoire), Ocquier, Saint Séverin, Scry (oratoire) et Seny sont ouvertes en journée.


    Après contact avec les différents sacristains concernés, les églises où devait avoir lieu une eucharistie dominicale (selon l’horaire habituel) seront ouvertes et chauffées pour permettre à ceux qui le souhaitent de se recueillir individuellement.

    Si plusieurs personnes sont présentes, on veillera à respecter les règles de distanciation sociale.

    Brèves numéro spécial - fait clic ici .pdf

  • Des personnes prêtes à vous aider !!! Sudpresse, avec Listminut, lance une plateforme d’aide et de services !!!

    Lien permanent

    Depuis le début de la crise sanitaire que nous connaissons, de nombreux groupes d’entraide naissent sur les réseaux sociaux.

    De Woluwe-Saint-Lambert à Liège en passant par Tournai ou Namur, les initiatives locales se multiplient et s’organisent, comme elles peuvent.

    En temps de crise, il est rassurant de savoir que nous pouvons compter les uns sur les autres et que notre pays ne faillit pas à sa réputation de peuple généreux


    Listminut, l’entraide comme ADN


    Sortir les chiens, faire les courses, réparations d’urgence ou encore garde d’animaux, tels sont quelques-uns des services proposés par les centaines de bénévoles qui ont rejoint la plateforme

    www.listminut.be/fr/coronavirus


    Listminut est une plateforme collaborative bruxelloise, née en 2013.

    À sa création, elle était la première entreprise à se baser sur l’économie collaborative et mettait en relation des particuliers avec des prestataires de services (jardinage, bricolage, garde d’animaux domestiques…).

    On peut dire que l’entraide est vraiment ancrée dans leur ADN !


    Avec leur base de données dépassant les 60.000 prestataires et face à la situation que nous connaissons, Listminut a eu l’idée de lancer un appel à la solidarité, pour rendre service bénévolement aux personnes dans le besoin.

    « Il y a eu un véritable élan de solidarité, de la part de nos prestataires, bien sûr, mais également d’anonymes qui avaient l’envie d’aider, d’une manière ou d’une autre », se réjouit Géraldine Vandamme, Responsable marketing au sein de Listminut.

    Et pour toucher un maximum de public, Listminut a contacté Sudpresse. « Nous avons choisi de nous associer à Sudpresse parce que nous sommes persuadés que, grâce à ce média, l’information touchera le plus grand nombre », poursuit Géraldine.


    Sudpresse, toujours plus proche de son public


    Sudpresse réfléchissait depuis quelque temps déjà à lancer une action solidaire pour la Belgique, le rapprochement avec Listminut s’est donc fait assez naturellement.

    « En tant que média leader sur l’information locale, il est de notre devoir de nous joindre à cet élan de solidarité. Nous voulons, par cette collaboration, rassurer nos publics et les aider à traverser cette crise au mieux », insiste Vincent Brossel, Directeur Marketing et Commercial du groupe Sudpresse.

    En ces temps de confinement et de distanciation sociale, Listminut et Sudpresse se veulent rassurants et les règles imposées par le Conseil National de Sécurité seront bien entendu respectées.


    Si vous avez besoin d’un coup de main, rendez-vous sur www.listminut.be/fr/coronavirus.

    Des centaines de bénévoles de votre région vous attendent pour vous rendre service. Et si vous souhaitez être bénévole, il n’est pas trop tard !

     

    Source

  • La Commune de Neupré et ADL de Neupré lancent la plateforme Drive In Neupré

    Lien permanent


    A l'initiative de la société Psi-Web, la Commune de Neupré et ADL de Neupré lancent la plateforme

    https://www.drive-neupre.be .

    Cette plateforme permet aux restaurateurs et commerces d'alimentation de s'inscrire afin de proposer des plats ou colis à emporter .

    Elle est totalement gratuite tant pour les utilisateurs que pour les commerçants.

    Les contacts ont commencé  avec les commerçants qui vont, progressivement, rentrer leur fiche de commande.

    N'hésitez pas à les soutenir par quelques gestes :

    Leur renseigner la plateforme (afin qu'ils s'inscrivent le plus vite possible) ;

     

    Pour commander de temps en temps un petit plat ou un colis !

  • À l’Intermarché de Nandrin, tous semblent respecter les mesures

    Lien permanent

    À l’Intermarché de Nandrin, tous semblent respecter les mesures.

    « Depuis mercredi après-midi, les clients respectent les distances.

    Nous avons posé des lignes au sol, aux caisses.

    Du côté de la boucherie et de la charcuterie, les gens ne peuvent pas accéder au comptoir à 1m50.

    Désormais, les clients se reculent quand on s’approche trop près d’eux.

    Et les gens ne traînent pas trop dans le magasin, ils sont assez rapides », souligne Vincent Detournay, chef adjoint.

    Rédaction Par A.D.

    Source

     

     

  • Voici les déplacements autorisés et les modalités d'application !!! Les balades à moto et à vélo sont strictement interdites

    Lien permanent

    Les personnes sont autorisées à se trouver et se déplacer sur la voie publique et les lieux publics uniquement dans les circonstances suivantes:

    1/ pour se rendre dans les lieux suivants, et en revenir :

    les magasins d'alimentation (y compris les magasins de nuit et les échoppes alimentaires autorisées);
    les magasins d'alimentation pour animaux ;
    les pharmacies ;
    les librairies (press shops);
    les stations-services et les fournisseurs de carburants et de combustibles;
    les coiffeurs;
    les distributeurs de billets et les bureaux de poste;

    2/ pour avoir accès aux soins médicaux ;

    3/ pour effectuer des déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail;

    Modalités:

    les déplacements visés aux points 1° à 3° ne sont, en principe, effectués qu’individuellement, sauf en cercle familial restreint en cas de nécessité (parent isolé avec enfants, etc.)
    lorsqu’ils sont effectués à pied, une distance minimale d’1, 5 mètre doit être maintenue entre chaque personne
    pour ce qui concerne le co-voiturage, un seul passager est admis

    4/ pour fournir assistance et soins aux personnes vulnérables (seniors, mineurs, personnes en situation d'handicap, etc.);

    Modalités:

    ces déplacements sont effectués individuellement ou accompagnés de la ou des personnes vulnérable(s)
    lorsqu’ils sont effectués à pied, une distance minimale d’1, 5 mètre doit être maintenue entre chaque personne

    5/ pour la pratique d’activités en cercle intime ou familial;

    6/ dans le cadre de cérémonies funéraires ;

    Modalités:

    les activités et déplacements visés aux points 5 et 6 ne peuvent se dérouler que dans le cadre du cercle intime ou familial restreint, pas dans le cadre de la famille élargie
    lorsqu’ils sont effectués à pied, une distance minimale d’1, 5 mètre doit être maintenue entre chaque personne

    7/ pour la pratique d'une activité physique en plein air (jogging, promenade, balade en vélo, etc.);

    Modalités:

    l’activité se pratique seul ou avec les membres de sa famille vivant sous le même toit ou avec toujours la même personne
    une distance minimale d’1, 5 mètre doit être maintenue entre chaque personne

    8/ en cas de force majeure ou d’état de nécessité.

    En dehors des hypothèses précitées, tout rassemblement de plus de 2 personnes sur la voie publique ou dans les lieux publics est interdit.

    Il en est de même de toute activité à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive ou récréative (notamment les excursions scolaires, les activités des mouvements de jeunesse, les cérémonies religieuses).

    Les déplacements touristiques (pour se rendre en un lieu de villégiature, pour effectuer une excursion à la côte ou dans les Ardennes, etc.) sont également interdits, tant au départ de la Belgique que d’un autre pays.

    Les balades à moto et à vélo sont strictement interdites clic ici

    Mercredi après-midi quelques heures après le renforcement des règles de confinement, on apercevait encore l’un ou l’autre petit groupe de cyclistes, visiblement équipés pour tailler de la route.
    Le soleil printanier incitait au bol d’air.
    Ces sportifs amateurs étaient en infraction.

    Coronavirus: les conséquences inattendues pour les conducteurs
    « Le cyclotourisme n’est pas autorisé durant cette période de temps limitée », indique Antoine Iseux du Centre de crise.
    Et de rappeler que tout le monde doit rester au maximum chez soi, sauf exception comme répondre à des besoins de base comme les courses alimentaires et les soins médicaux.
     
     
    Certes, il est recommandé de sortir de temps à autre de chez soi pour prendre l’air et se dégourdir les jambes, mais uniquement à proximité.
    « On peut être seul ou avec les personnes vivant sous son toit voire éventuellement avec un ami si on vit seul », rappelle Antoine Iseux.
     
    Quant aux motards qui se réjouissaient de profiter du tarmac en l’absence des voitures, ils doivent aussi se résigner.
    « Les balades récréatives à moto seul ou accompagné ne sont pas non plus autorisées », prévient notre interlocuteur

     

  • Les pompes funèbres de Huy-Waremme se protègent

    Lien permanent

    Des combinaisons et des gants pour les pompes funèbres

    E n première ligne face à l’épidémie du coronavirus, les pompes funèbres ont également adopté des mesures sanitaires.

    C’est le cas au funérarium Noël situé à Villers-le-Bouillet où des combinaisons, des gants et des masques sont arrivés. Des équipements à utiliser pour les employés s’ils manipulent un défunt atteint du COVID-19.


    Alors que l’épidémie du coronavirus progresse sur tout le territoire, elle impose des mesures sanitaires exceptionnelles aux entreprises de pompes funèbres dans le but de ralentir sa propagation.

    C’est le cas aux funérailles Noël, qui doit également adopter des mesures strictes… surtout si un défunt est atteint du COVID-19.

    « Pour le moment, nous n’avons pas encore eu de cas mais cela pourrait arriver prochainement. Raison pour laquelle, nous sommes prêts », souligne Benoît Servais, responsable principal des pompes funèbres.


    Il y a quelques jours, l’entreprise de funérailles a reçu une circulaire avec plusieurs directives à respecter dans le cas d’une prise en charge d’un défunt atteint du COVID-19.

    Des recommandations envoyées par FUNEBRA, la fédération royale des entrepreneurs de pompes funèbres. « Dans le cas où nous devons aller chercher une personne décédée et infectée du coronavirus, nous devons nous équiper de gants, de masques, lunettes de protection et une combinaison », souligne Benoît Servais.

    Et il ajoute.

    « Dès que nous allons chercher le défunt, nous le mettons dans le cercueil directement. Il n’y a pas d’embaumement… désormais c’est déconseillé », continue-t-il en précisant que le transport du corps est également très contrôlé. « Le véhicule doit être désinfecté complètement après avoir transporté un défunt atteint du COVID-19 ».


    Parmi les recommandations envoyées aux entreprises de pompes funèbres, un sac mortuaire entièrement fermé doit être utilisé pour le transfert du corps. Au cas où la personne est décédée à l’hôpital et a été soignée dans une chambre d’isolement, la surface extérieure du sac mortuaire doit également être désinfectée immédiatement avant que le sac mortuaire ne quitte la chambre.

    Un défunt Peut-il le transmettre ?


    De nombreuses mesures sont prises du côté des pompes funèbres pour empêcher la propagation du virus. Mais une question revient très souvent : un défunt porteur du coronavirus peut-il le transmettre ?

    « Cela se pourrait car les gouttelettes peuvent rester sur des surfaces inertes pendant plusieurs heures, c’est la même chose avec une personne décédée.

    Raison pour laquelle il est recommandé aux entreprises de funérailles d’adopter des mesures ».

    Visites limitées à une heure

    Au funérarium Noël, voilà quelques jours que des mesures concernant les visites ont été adoptées. « Nous avons limité à une heure le temps des visites par jour. Le nombre de personnes à l’intérieur d’un salon funéraire doit également être restreint, maximum deux à la fois », souligne Benoît Servais qui ajoute que, « il peut y avoir dix personnes maximum aux enterrements mais elles doivent faire partie de l’entourage proche. C’est difficile pour les familles car elles ne peuvent pas faire leur deuil correctement mais elles comprennent les mesures ».

     

    Rédaction par A.D. 

     

    Source

  • La Rôtisserie du Condroz vous informe !!!

    Lien permanent

    Rôtisserie du Condroz
    Route du Condroz 204 à Nandrin (à côté de la friterie du Condroz "chez Marcel)
    Ouvert:
    Tous les mercredis de 11h à 18h30
    Tous les samedis de 11h à 18h30

    N'hésitez pas à réserver au 0479624000

    http://www.rotisserieducondroz.be/

  • Saveurs et Traditions Nandrin annonce les menus

    Lien permanent

    Saveurs et Traditions annonce les menus tous les jours sur la page Facebook Saveurs et Traditions

    Like la page si tu désires être informé 

    Saveurs et Traditions

     

     

     

  • Une page Soutenons nos indépendants !!!! Des adresses, numéros, solutions utiles sur le Blog Villageois de Nandrin

    Lien permanent

     

    Une page :

    Soutenons nos indépendants !!!! clic ici !!! Des adresses, numéros, solutions utiles sur le Blog Villageois de Nandrin

     

    Une page vient d'être créée sur le Blog Villageois SUDINFO La Meuse Nandrin .

    Cette page va permettre l'annonce des commerces locaux ouverts ou pas .


    Tu es intéressé d'en faire partie n'hésite pas , un mail via nandrin.blog@gmail.com  ou la page Facebook en message La Meuse "Blog villageois " .