- Page 4

  • Trophées du Sport de la Province: les nominés sont connus

    Lien permanent

    Le 16 novembre, au hall omnisports de Loncin, la Province de Liège délivrera ses Trophées du Sport. Si le public peut déjà voter pour son favori parmi 8 sportifs, on connaît désormais les nominés dans les différentes autres catégories.
     
    Trophée individuel : Abdul Malik Umayev (judo), Clément Deflandre (athlétisme), Sébastien Carabin (cyclisme), Nafissatou Thiam (athlétisme), Ambre Frankinet (natation), Cruz Gathy (taekwondo), Thierry Neuville (automobilisme), Grégory Wathelet (équitation), Julie Allemand (basket), Philippe Gilbert (cyclisme), Jonas Gerckens (voile), David Goffin (tennis), Francesco Patera (boxe), Axel Witsel (football), Nacer Chadli (football), Jean-François Deberg (paracyclisme).
     
    Trophée de l’équipe :HC Visé BM (handball), Boule vottemoise (pétanque), le Perron (natation), le Sabre Noir (escrime), Dames Union Beynoise (handball), Gathy Yong Academy (taekwondo), Liège Panthers (basket), RFCL Rugby, URSL Visé (football).
     
    Trophée des moins-valides :Tatyana Lebrun (natation), Jean-François Deberg (paracyclisme), David Dortu (cécifoot).
     
    Trophée de l’espoir sportif :Alessia Corrao (judo), Samuel Fafchamps (volley), Gauthier Onclin (tennis), Gyllianne Botty (athlétisme), Adrien Rassenfosse (tennis de table), Cassandre Evans (décathlon), Amandine Verstappen (motocross).
     
    Trophée du fair-play :jeunes du RDC Cointe (football), U12 Pepinster-Grivegnée (basket), Jean-Paul Lacomble (football).
     
     

  • Chantier participatif - Les plantes vivaces et annuelles le 27 octobre 2019

    Lien permanent

    Où et quand les planter ?

    Nous vous présenterons le top 10 des plantes selon divers critères : la plus longue période de floraison ; les plantes compagnes les plus intéressantes au potager, etc.. Vous apprendrez à reconnaitre les milieux favorables aux fleurs qui attirent les insectes pollinisateurs. Toutes les techniques pour agrémenter un pré fleuri vous seront dévoilées. La matinée comprendra une partie de théorie mais, surtout, vous aurez la possibilité de mettre en pratique les consignes de la formatrice : mise en terre des graines et des plants (horticoles intéressantes, tournesols, phacélies, mauves de Madagascar, etc.). Le chantier se terminera par une visite commentée des plantes sauvages au Jardin Ressources.

    EN BREF
    Quoi ?

    Formation pour apprendre les différentes étapes qui vous permettront de fleurir votre jardin, tout au long de l’année, manière de préparer déjà l’arrivée du printemps.

    Quand ?

    De 9h30 à 12h30.

    Comment ?

    Gratuit mais inscription obligatoire via le formulaire en ligne.

    Où ?

    Au Jardin Ressources - Chaussée Verte 25/3, 4460 Grâce-Hollogne

    Avec quel spécialiste ? Séverine D’Ans, responsable de la pépinière « ApiFlora »..

    Besoin de ?

    Munissez-vous de bottes et de vêtements adaptés à la météo du jour.

    Infos ?

    jardinressources@intradel.be ou 0474.323.993

    Source info 

  • Voici la liste des stands du 9ème Salon Vin & Gastronomie de Nandrin du 16 & 17 novembre 2019

    Lien permanent

    Voici la liste des stands du 9ème Salon Vin & Gastronomie de Nandrin !

    vin.jpg

     

  • La suppression du changement d’heure est bien prévue mais pas avant 2021..... Donc le 27 octobre 2019

    Lien permanent

    Préparez-vous, on passe très bientôt à l’heure d’hiver: parce que oui, on change encore…

    La suppression du changement d’heure est bien prévue mais pas avant 2021. En attendant, il va falloir encore régler sa montre pour passer à l’heure d’hiver dans quelques jours.

    Vous n’avez pas rêvé : il a bien été question de supprimer le changement d’heure en 2019. Mais cette proposition de la Commission européenne a été repoussée à 2021, les États ayant besoin de consulter, comme le rappelle La Voix du Nord«  On ne peut pas se permettre d’avoir un « patchwork » d’heures différentes dans l’Union européenne, en conséquence nous attendons des États membres qu’ils coordonnent leurs décisions  », a souligné l’eurodéputée suédoise Marita Ulvskog (S&D, gauche), rapporteure du texte.

    Pour l’heure, c’est le cas de le dire, voici ce qui est prévu : la commission des transports propose que le changement d’heure prévu le dernier dimanche de mars 2021 soit le dernier pour les États membres de l’UE qui souhaitent conserver l’heure d’été. Les États membres qui préfèrent garder l’heure standard, c’est-à-dire l’heure d’hiver, pourraientchanger d’heure une dernière fois le dernier dimanche d’octobre 2021. La Commission devra cependant que la décision d’un État membre (heure d’été dans certains pays et de l’heure d’hiver dans d’autres) ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur. Dans le cas contraire, la mesure pourra encore être repoussée d’une année…

    Eté ou hiver ?

    En France, c’est l’heure d’été qui a la préférence selon une consultation en ligne. Alors que nos voisins du nord, les Pays-Bas, sont quant à eux favorables à l’heure d’hiver. Officiellement, la Belgique n’a pas encore décidé.

    C’est bientôt !

    En attendant, il va falloir encore régler nos montres : le passage à l’heure d’hiver s’effectuant toujours le dernier dimanche d’octobre, cette année cela tombe dans la nuit du samedi 26 octobre au dimanche 27 octobre. À 3 heures du matin, il faudra enlever 60 minutes à l’heure légale, il sera alors 2 heures.

    Source

  • Soyez prévoyants aujourd'hui Journée d’actions et de grève dans certains hôpitaux et centres médicaux du pays

    Lien permanent

    En juin, naissaient les « mardis blouses blanches ». Le personnel des hôpitaux portait un brassard noir pour dénoncer leurs conditions de travail difficiles, l’absence de valorisation de leur profession ou encore le manque de moyens financiers. Depuis, rien n’a bougé. Les travailleurs des soins de santé dépendant du fédéral partent donc en grève ce jeudi.

    Service Minimum ou perturbé

    Selon les premiers échos, les actions de ce jeudi seront massivement suivies dans les hôpitaux, les maisons de repos et les services de soins à domicile. Mais quel impact aura cette grève sur les malades ? « Toute Belgique sera touchée par le mouvement. Mais, cela ne veut pas dire que les hôpitaux seront fermés. L’objectif n’est pas de prendre la population en otage. Au contraire, tout est fait pour garantir la santé publique. Autrement dit, les services fonctionneront comme un dimanche. Toutefois, un peu élargi puisque les prestations en oncologie ou hémodialyse ne peuvent être reportées », affirme Yves Hellendorff, secrétaire national du secteur non marchand à la CNE. « Il est toutefois difficile de donner une vision globale du mouvement car les hôpitaux fonctionneront sur base de deux modèles. Certains opteront pour le service minimum. Chaque établissement définit son service minimum en établissant, pour chaque service, le personnel nécessaire. Ceci vaut surtout pour ceux qui s’attendent à avoir beaucoup de grévistes. Dans d’autres hôpitaux, on s’est mis d’accord pour réduire certains services. Par exemple, la polyclinique fonctionnera sans infirmier ou trois blocs d’opération seront ouverts au lieu de cinq. On parle ici de : services perturbés. Quoi qu’il en soit, la direction a dû informer au préalable les patients que leurs opérations ou visites de ce jeudi ont été reportées ».

    Piquet et arrêt de travail

    Selon les informations fournies par la CNE, le service minimum sera appliqué à Bruxelles et dans le Brabant wallon au CHIREC Sare et à la Clinique Universitaire Saint-Luc. Des piquets seront présents et/ou les services seront perturbés à : CHIREC Braine-l’Alleud et Delta, Silva Medical, Hôpital de Nivelles, Hôpital de Tubize, Erasme, Cliniques de l’Europe, VALISANA, Sans Soucis, Clinique Saint-Jean, Hôpital Saint-Pierre, TITECA, Epsylon La Ramée et W Lennox.

    En Wallonie, on s’attend à des piquets et des services perturbés à : Saint-Luc, CHU Namur/Godinne/Dinant, Beau-Vallon, Jolimont, Tivoli, tous les sites du Grand Hôpital de Charleroi, Centre psychiatrique Saint Bernard, Clinique Notre-Dame de Grâce, Hôpital de Lobbes, CHR Mouscron, CHR Mons, Epicura, ASD Hainaut Picardie, CHWAPI, tous les sites du CHC et Clinique Psychiatrique Notre-Dame des anges. Les services seront perturbés dans 17 maisons de repos dans le Namurois et le service minimum sera appliqué à la Clinique Fréres Alexiens.

    Des arrêts de travail sont enfin prévus à l’Hôpital de Tubize (13h), au Centre de Traumatologie et de Réadaptation (8h30) et au Centre de revalidation gériatrique de l’Hôpital Erasme, ainsi qu’à la Clinique Notre-Dame de Grâce (11h30 et 13h30).

     Par A.Vlt

    Source

    24 greve.JPG

  • Cet habitat 100% écologique devrait accueillir les visiteurs dans quelques semaines

    Lien permanent

    Le mökki finlandais est bientôt terminé!

    En 2018, Yves Moulin s’est lancé le défi de construire un «mökki finlandais» à l’orée de la forêt dans une démarche écoresponsable à Engis. Et c’est chose faite puisqu’il est en phase de terminer ce bâtiment 100% autonome.

    Depuis de nombreux mois, Yves Moulin, coach en développement personnel et accordéoniste, travaille d’arrache-pied afin d’achever le projet durable qu’il a lancé début de l’année 2018.

    «Je me suis intéressé de près à l’habitat insolite et j’ai décidé de construire un chalet en matériaux naturels. Je suis convaincu de l’autonomie alimentaire et énergétique de cet habitat», nous explique Yves qui approche bientôt la fin du chantier. «L’intérieur est quasiment terminé. Il reste quelques détails.

    Je suis en train de construire la terrasse et après je serai prêt», sourit-il.

    Si ce cabanon peut enfin voir le jour, c’est aussi grâce à l’entraide qui s’est mise en place. Il s’est constitué une communauté d’amis pour le soutenir sur le plan moral et technique.

    «Au départ, on me proposait de nombreux coups de main et puis au fur et à mesure, le projet a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux et dans les médias. De nombreux bénévoles se sont proposés pour m’aider.

    Dès qu’ils avaient le temps, on se rejoignait pour construire le chalet», raconte le propriétaire, déjà nostalgique. «Cela me fait bizarre que la construction s’arrête bientôt! J’ai connu de très belles personnes.

    Et grâce à ce chantier participatif, j’ai pris conscience que l’on est tous capables de donner du temps pour les autres». Si Yves n’est pas contre de terminer ses jours dans ce mökki à Engis, il n’a pas encore renoncé au confort de son appartement liégeois.

    «Mon objectif actuel est de proposer des activités au sein du chalet; un lieu de vie où l’on va transmettre de la connaissance aux enfants et aux adultes! J’aimerais également leur expliquer ma démarche. Soyons dans l’intelligence collective», ajoute Yves Moulin qui, avec sa construction atenté d’échapper à une «société de consommation». «On est toujours à 100 à l’heure.

    Je n’avais plus envie de participer à un certain système, on peut en construire un autre avec des autres personnes», explique Yves qui a aussi l’ambition d’aménager son bureau afin d’y accueillir ses clients. «J’accompagne des personnes qui opèrent de grands changements dans leur vie.

    Le fait de venir en consultation dans le mökki leur permettront d’être connectés à la nature».


    S’INTÉGRER ENTIÈREMENT DANS LA NATURE

    Le défi que s’est lancé Yves est plutôt réussi! «Je voulais avoir l’empreinte écologique la plus faible possible, trouver le
    meilleur équilibre pour ne faire qu’un avec la nature. C’est ce que j’ai fait». Dans cette optique, il a construit son mökki entièrement écologique.: fibre de bois, filtrage de l’eau de pluie, poêle à bois pour chauffer.

    «Je voudrais
    également construire une centrale de bio gaz avec des déchets verts ou encore faire un élevage de poissons et nourrir les plantes avec leurs déjections», conclut ce passionné de nature.

    En 2018, Yves Moulin s’est lancé le défi de construire un «mökki finlandais» à l’orée de la forêt dans une démarche écoresponsable à Engis.

    Et c’est chose faite puisqu’il est en phase de terminer ce bâtiment 100% autonome.
    Le mökki finlandais est bientôt terminé!

    Cet habitat 100% écologique devrait accueillir les visiteurs dans quelques 
    Une fois le cabanon terminé, Yves va proposer des activités aux enfants et aux adultes.

     

    Par AMÉLIE DUBOIS

     

    Source

    De la fibre de bois.

  • Foire d’octobre de Liège Jusqu’au 11 novembre

    Lien permanent

    La Foire de Liège est la plus grande fête foraine de Belgique, plus de 170 métiers forains sur plus d’ 1 km !

    NOUVEAU en 2019 :  Le MOVE IT, attraction à sensations aux mouvements uniques !

    Le ROTOR fête ses 50 ans en 2019, ce qui en fait la doyenne des attractions de la foire d’octobre

    . Encore présents cette année, le TOP of the WORLD  la plus haute attraction de la foire (60 m.), PIX CARS pour les plus petits,  La Roue Royale, les Luna Park…

    Boulevard d’Avroy, 4000 Liège

  • Votre profil Facebook va bientôt changer: ce sera une vraie révolution

    Lien permanent

    Facebook a lancé le déploiement de son nouveau design FB5. Il devrait prochainement arriver chez vous…

    Il y a quelques mois, nous vous avions parlé d’une nouvelle fonctionnalité lancée par Facebook sur mobile  : le monde sombre. Si cette expérience vous plaît, vous serez ravis d’apprendre que le réseau social cher à Martin Zuckerberg est en train de déployer cette fonctionnalité sur desktop, c’est-à-dire sur votre ordinateur.

    Facebook avait déjà présenté il y a quelques mois cette fonctionnalité dans le cadre du développement de son nouveau design FB5.

     

     

     

    Et lorsque celui-ci sera actif chez vous, vous pourrez activer le mode sombre en deux clics. Comme l’explique Le Blog du modérateur, « vous n’avez qu’à accéder aux paramètres, via l’icône en haut à droite, puis activer le dark mode en cliquant sur le switch associé ».

    Selon Facebook, ce nouveau design permettra un chargement plus rapide, un design plus propre et des textes plus gros et, surtout, une sauvegarde automatique de votre défilement. Concrètement, si vous passez d’une page à l’autre sur le réseau social, vous retrouverez l’endroit où vous étiez lorsque vous avez changé de page.

    Le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité devrait se faire automatiquement. Reste donc à être patient…

     

    Les vidéos clic ici 

    Source

     

     

     

  • Chèques commerces pour les nouveaux habitants de Neupré

    Lien permanent

    La commune de Neupré a décidé de choyer ses nouveaux habitants. En effet, celle-ci a décidé de mettre en place un « welcome pack » – autrement dit, un pack de bienvenue – à destination des nouveaux Neupréens. Là-dedans, ils pourront trouver une série de choses, dont des « chèques commerces » utilisables dans différents établissements de l’entité.

    L’initiative est plutôt sympa pour accueillir de manière conviviale les nouveaux habitants. Depuis peu, la commune de Neupré vient de lancer un « welcome pack » à destination des Neupréens fraîchement installés sur son territoire. L’objectif est de fournir directement aux gens une série d’informations pratiques et utiles au quotidien.
    « Le pack de bienvenue contiendra l’ensemble des numéros utiles de la commune, des contacts avec l’administration ou encore une fiche d’informations et d’inscriptions aux partenariats locaux de prévention », confie ainsi Mathieu Bihet, échevin du Développement économique.
    A utiliser dans les différents commerces de l’entité
    Que les nouveaux Neupréens se rassurent, le but n’est pas de les inonder de livrets inutiles qui prendront la poussière. Que du contraire. Car ce « welcome » pack contiendra également des « chèques commerces » à utiliser dans différentes implantations installées sur le territoire communal.
    « En effet, les nouveaux habitants de la commune recevront aussi et surtout un carnet de « bons » à valoir chez les commerçants de la commune. Il y a quelques semaines, nous les avons tous contactés afin de savoir s’ils souhaitaient participer à cette action de mise en avant des commerces locaux. L’idée centrale étant de familiariser les nouveaux habitants avec les commerces de leur village et de leur commune pour renforcer le lien entre eux », renchérit l’échevin. Et Mathieu Bihet de renchérir : « Plus d’une trentaine de commerces ont répondu présent à notre appel. Les bons sont variés et offrent, par exemple, un soin gratuit dans un institut, la première pizza, un petit-déjeuner pour deux ou encore des réductions sur les achats réalisés. »
    Offerts par les commerçants
    L’initiative est d’autant plus appréciable que ces « chèques » sont offerts par les commerçants eux-mêmes directement.
    Autre petit avantage pour les nouveaux Neupréens : une entrée gratuite par personne à la piscine de Neupré, située à Rotheux.
    Pour l’anecdote, l’un des derniers nouveaux habitants de la commune est loin d’être un inconnu, puisqu’il s’agit du joueur de foot professionnel du Standard Sébastien Pocognoli.
     
     
     

  • La 3ème édition de ‎La Fraiture Night le 26 octobre 2019

    Lien permanent

    Le samedi 26 octobre La Fraiture Night revient en force pour la troisième année consécutive! Même endroit, même ambiance pour un max de folies...
    On vous attend aussi chaud que les années précédentes!

    La Fraiture Night / 3ème édition

    Aux platines  :
    Warm-up assuré par Semko
    Airdway et Hupser se chargeront de mettre le feu toute la nuit
    DJ Tawfik pour clôturer cette belle fête comme il se doit avec les meilleurs sons !
    &  beaucoup de surprises...
    • Nouveau show Sono & Lumière assuré par SONO DAX
    • Photographe durant la soirée (Nicolas Orban)
         À NE PAS OUBLIER
    Rien de tel que d’ajouter + 1 heure de fête avec le changement d’heure ( passage heure hiver )
     
    INFOS PRATIQUES                          
    - Prix de l’entrée sur place : 5€
    - Ouverture des portes à 20h30 (arrivez tôt)
    - Espace extérieur XXL couvert avec bar
    - Présence d’un Food-Truck avec de fameux hamburgers
     
     

    Il y aura un reportage sur le Blog comme l'année passée 

    Succès de foule à la 2 éme Edition LA FRAITURE NIGHT en photos clic ici

     

    Le samedi 26 octobre La Fraiture Night revient en force pour la troisième année consécutive! Même endroit, même ambiance pour un max de folies...
    On vous attend aussi chaud que les années précédentes!

  • Atelier cuisine Organisé par Coralie Thomas et La Fine Bouffe le 28 octobre 2019

    Lien permanent

    Nous cuisinerons de bons petits plats ensemble pour ensuite les déguster.
    Les produits de saison et un max bio seront au rdv.
    Nous nous arrêterons aussi sur les sensations de notre corps et nous apprendrons à manger lentement.
    Vive les 5 sens, l'énergie et la santé !

     

      0496 48 77 81

    Rue Tige de Strée, 4577 Modave, Belgique

     

    Coralie Thomas et La Fine Bouffe

    Atelier cuisine

     

    J'ai demandé a quelques participants :

    Pourquoi venez-vous aux ateliers cuisine ?

    Ils me répondent :

    - pour cuisiner ensemble
    - pour avoir de nouvelles idées recettes
    - pour oser des nouveautés
    - pour avoir des repas diététiques et savoureux
    - pour une cuisine simple et facile
    - pour pouvoir refaire les recettes à la maison
    - pour la convivialité
    - pour papoter
    - pour apprendre à être dans le moment présent
    - pour être guidé
    - pour poser des questions à une diététicienne

    Vous venez avec nous le 28 octobre à Strée ?

    Plus d'infos sur le site :

    www.coraliethomas.com
  • ‎La Nuit des Macrales 2 Musée de la Vie wallonne le 26 octobre 2019

    Lien permanent

    En cette nuit la plus sombre de l’année, le musée est le témoin d’un effroyable crime !
    Partez à la rencontre des suspects, écoutez-les conter leur version des faits et tentez d’identifier le vrai coupable.  Menez cette enquête inquiétante et soyez un bon détective pour ne pas laisser ce crime impuni !
    A vos risques et périls !

    Déguisements admis !

    Infos pratiques
    Réservation indispensable au 04/279.20.31
    Adulte : 5€ - Enfant (A PARTIR DE 8 ANS) : 3€
    Départ à l’accueil toutes les 20 minutes à partir de 17h jusque 19h
    Durée du spectacle : 1h30

    Ateliers de l’horreur et grimages gratuits toute la soirée

    Le restaurant Le Cloître ouvrira ses portes pour l’événement et vous proposera un menu… d’enfer !
    Réservation obligatoire au 04/279 20 25 - Infos sur www.viewallonne.be


    Musée de la Vie wallonne Cour des Mineurs, 4000 Liège

     

    Musée de la Vie wallonne

    La Nuit des Macrales 2

  • Des toits végétalisés sur les abribus wallons pour sauver les abeilles

    Lien permanent

    Aux Pays-Bas, à Utrecht plus précisément, le toit de plus de 300 abribus a été végétalisé pour attirer les insectes. Le Liégeois Philippe Dodrimont veut reprendre l’idée pour sa commune et l’étendre à l’échelle régionale. Objectif : lutter contre la disparition des abeilles.
    Et si on végétalisait le toit des abribus wallons pour sauver les abeilles ? Cette idée, avancée par le député Philippe Dodrimont (MR), n’est pas née de nulle part. À Utrecht, aux Pays-Bas, 316 toits d’arrêts de bus ont été couverts il y a quelques mois de plants de sedum pour accueillir les abeilles.
    L’initiative hollandaise a rapidement fait parler d’elle  : en Allemagne, au Royaume-Uni, au Canada, en Inde… et en Belgique ! « Au prochain conseil communal d’Aywaille, je vais déposer une motion pour que la commune prenne contact avec le TEC afin qu’à chaque renouvellement, nos abribus soient équipés d’un toit végétal », explique le Liégeois, ex-bourgmestre et désormais conseiller communal. L’an dernier, 62 abris ont été remplacés en Wallonie, avec des coûts compris entre 4.655 euros et 7.162 euros, selon le TEC. De 1994 à nos jours, quelque 3.480 abris ont été placés sur l’ensemble de la région.
     
    L’objectif de ces toits végétalisés est de lutter contre la disparition des abeilles. « 40 % des ruches européennes ont été décimées ces 10 dernières années », rapporte-t-il. « La mesure peut paraître symbolique mais chaque geste compte. Les abeilles sont indispensables à la pollinisation. Sans elles, 30 % des légumes et fruits pourraient être amenées à disparaître dans les années à venir. »
    Pour Philippe Dodrimont, ces projets visent aussi à sensibiliser la population. « Le choix des abribus n’est pas anodin. Ce sont des lieux fréquentés, notamment par les étudiants. Cela pourrait donner des idées à la population. Pourquoi ne pas végétaliser les toits des petites constructions que l’on réalise dans nos jardins ? »
    Un appel à la Région wallonne
    Les pouvoirs publics serviraient dès lors d’exemple. « Je veux relayer mon projet de motion auprès de toutes les communes wallonnes. Je questionnerai ce mardi le gouvernement wallon. La ministre pourrait actionner son influence sur l’opérateur de transport de Wallonie pour qu’il rende possible la végétalisation des abribus. »
     
    Végétaliser les toits des arrêts de bus demande toutefois une petite réflexion. Non seulement au niveau du coût mais aussi au niveau des adaptations techniques. À Utrecht, les coûts de maintenance sont pris en charge par les recettes publicitaires. En Wallonie, les abris publicitaires ne sont pas gérés par le TEC. Cette solution ne serait donc pas transposable. « On pourrait imaginer que les communes prennent en charge la partie relative à la végétalisation tandis que le TEC finance l’abri adapté », avance Philippe Dodrimont. À l’heure actuelle, les communes paient une quote-part de 20 % du prix de l’abri.
    Le Liégeois évoque également la piste d’une aide régionale : « Pourquoi le gouvernement wallon ne mettrait pas en place un appel à projets ou une aide régionale à destination des communes qui souhaitent se lancer dans l’aventure ? Le TEC a un budget limité mais ce projet peut être le fruit d’une combinaison d’efforts. »
    À Utrecht, d’autres avantages étaient pointés : les toits aideraient à capter la poussière fine, à stocker l’eau de pluie et à refroidir par temps chaud. Outre les abeilles, papillons et bourdons en profitent également !
     

    Par SA.B.

       Source

  • Dans les idées sorties Un vent mystérieux souffle sur le Domaine des Grottes de Han

    Lien permanent

    Cela fait dix-huit ans que le Domaine des Grottes de Han fait vivre l’esprit d’Hanlloween à ses visiteurs ! Un événement qui n’a cessé de croître au fil des ans et qui plait toujours autant aux petits comme aux grands !

    Du 26 octobre au 3 novembre, une expérience unique attend les visiteurs au cœur de la nature flamboyante de l’automne : la magie d’Hanlloween a envahi le Domaine des Grottes de Han. 

    250 hectares de forêts, des animaux sauvages, une grotte aux mille et un secrets… en font un endroit idéal pour célébrer cette fête ancestrale et chatouiller ses peurs les plus profondes ! Le Parc Animalier et la Grotte sont entièrement redécorés pour l’occasion.

    Venez les (re)découvrir dans une ambiance différente, teintée de fantaisie et de mystère ! En journée, les visites classiques du Parc et de la Grotte sont agrémentées de quelques surprises… Des créatures espiègles et fantastiques déambulent dans le Parc Animalier, les esprits de la forêt se sont réveillés et taquinent les visiteurs. 

    Transformée en Manoir hanté, la Grotte n’a pas fini de surprendre ses visiteurs… De drôles de personnages s’y promènent et tiennent compagnie aux chauves-souris et aux valeureux guides…

    L’ANTRE DES TROLLS

    Des trolls ont investi des galeries secrètes de la Grotte. Qui osera aller à la rencontre de ces êtres obscurs ? Qui sera assez courageux pour pénétrer dans l’Antre des Trolls ? Horaire : de 11h à 18h30 (départ et fin à la sortie de la Grotte de Han). Prix : 3 €/ personne - gratuit sur présentation du ticket Grotte, Parc ou PassHan.

    EN SOIRÉE, PLACE AUX  NOCTURNES HANLLOWEEN !

    Ces 30 et 31 octobre et 1 et 2 novembre, 4 balades au clair de lune mèneront petits et grands monstres sur les sentiers forestiers du Parc. Quelque chose se prépare. D’étranges personnages rôdent… Une aventure frissonnante et amusante s’annonce. Sorcières, rats, et autres êtres étranges vous feront vivre une soirée endiablée. Un spectacle itinérant à ne pas rater !
     Infos & réservations Pour les Nocturnes «Hanlloween» http://www.grotte-de-han.be/fr  ou par tél. au +32 (0)84 37 72 13.

    Source 

  • Un triporteur pour rompre la solitude des retraités

    Lien permanent

    Un « rickshaw » (triporteur) était présenté ce samedi lors de la fête du vélo de Clavier. Le principe : quelqu’un pédale, pendant que deux personnes sont placées dans une banquette à l’avant, dont la conception évoque celle d'un pousse-pousse.

    Un triporteur similaire sera mis à disposition des résidents des homes d’Ochain et Seny. « L’objectif est de permettre à ces personnes de garder un lien avec l’extérieur », indique Chantal Courard, chargée de mission pour le GAL Pays des Condruses. « L’idée provient du projet Vélo à tout âge de Copenhague. »

    Jean-Paul Geuns, qui participe à un concept similaire nommé « Échappées hesbignonnes », était présent. « On aura besoin de faire appel à des bénévoles pour conduire le triporteur », commente la chargée de mission. « On passera notamment par la plateforme du projet Village solidaire pour en trouver. »

    Ses balades oscilleront entre des boucles de 8km et de plus longs trajets de 20km, selon la demande. Le triporteur sera doté d’accessoires comme une couverture en cas de froid, mais surtout de bonnes batteries. « Nos communes sont sacrément vallonnées », continue Chantal Courard. « On a donc insisté sur ce point. »

    Le triporteur sera financé en partie par le projet Give a Day. Il devrait être livré au GAL dans plusieurs mois.

    Par Jérôme Guisse

    Source

  • Des infos pour la 46e édition qui se déroulera les 1, 2 et 3 novembre prochain

    Lien permanent

    Toute l’équipe s’affaire pour finaliser les derniers préparatifs du grand rendez-vous rallystique de l’année qui clôture le championnat de Belgique des rallyes. Grande nouveauté cette année, le Rallye du Condroz figure parmi l’European Rally Trophy, une compétition qui reprend 36 épreuves dans 21 pays différents.

     

    Les fidèles habitués de la « Cabane » pourront encore bénéficier d’une spéciale show tracée autour de l’endroit devenu incontournable.

    Mais le plus grand changement cette année se situera au niveau des entrées.

    En effet, la spéciale test du vendredi 1er novembre à Ben-Ahin sera scindée en deux parties puisque les 30 premiers concurrents, après un passage préalable aux vérifications techniques le jeudi soir, pourront affiner leurs réglages le vendredi matin et laisseront ainsi la place aux autres équipages dans l’après-midi.

    Une importante modification sera aussi apportée à cette spéciale test puisqu’elle sera payante à un prix démocratique de 5 euros, mais toutefois incluse si vous vous procurez le pass général au prix de 25 euros comme les années précédentes. A noter que des « Shuttle » véhiculeront gratuitement les spectateurs depuis la place de Gives. Il vous donnera ainsi accès aux spéciales des 3 journées prévues lors de cette 46e édition.

     

    Il est une nouvelle fois important de conscientiser les amateurs de sport moteur sur leur collaboration aux entrées de chaque spéciale afin de faire perdurer l’épreuve mythique qui sillonne notre arrondissement.

    Timing

    Cette 46e édition proposera aux participants une distance totale sous le chrono de 226,78 kilomètres soit presque 15 de plus que lors de l’édition précédente. Le nombre de spéciales sera quant à lui identique à l’année dernière, avec à nouveau 20 tronçons chronométrés. Ils seront toutefois répartis différemment puisque les concurrents devront en découdre sur 12 spéciales le samedi et  le dimanche.

    La journée du samedi se composera comme suit pour la première boucle : Wanzoul (8,78km), Héron (11,32km), Bodegnée-Amay (8,80km).

    Les concurrents reviendront ensuite à l’assistance au cœur de la cité mosane avant de repartir pour trois spéciales avec : Ben –Ahin (5,52km), Perwez-Marchin (21,99km) et Ramelot (7,89km) et ce, à parcourir à deux reprises.

    La journée du dimanche sera quant à elle plus courte avec : Wanze (10,40km), Villers –le –Bouillet (12,65km) avant un retour à l’assistance. Les participants migreront ensuite vers le Condroz avec Strée (12,23km) et la nouvelle de cette 46e édition, Ouffet-Clavier (13,81km) qui sera en alternance avec Engis lors des prochaines éditions.

    Ces 4 tronçons chronométrés seront à parcourir à deux reprises avant le podium final qui se tiendra aux alentours de 17h.

    Il est cependant trop tôt pour parler des engagés, mais outre les locaux et les différents protagonistes actuels du championnat, nul doute que le Royal Motor Club de Huy est à pied d’œuvre pour à nouveau proposer un plateau 5 étoiles.

    Par GILLES DANDUMONT

    Source 

  • MYSTERY FOREST DURBUY spectacle son et lumière époustouflant du 30 octobre au 2 novembre 2019

    Lien permanent

    Venez découvrir ce spectacle son et lumière époustouflant à l’Adventure Valley ! Assistez à un show nocturne réalisé à partir de projections 3D. Muni de votre lampe de poche, participez également à la balade de l’horreur à travers le parc. Ambiance magique garantie

     

    Du 30 octobre au 2 novembre 2019 Château – 6830 Bouillon Infos : 0479 51 69 03

  • Un vélo pour sensibiliser au climat

    Lien permanent

    Geoffroy Germeau, chargé de projet énergie au GAL Pays des Condruses, a amené un vélo insolite à l’événement. Celui-ci était relié à un pied de home-trainer et un moteur pour alimenter divers objets.Avec un dispositif permettant de transformer le courant alternatif en continu, il pédale pour recharger son smartphone et alimenter un ventilateur. « Ici, c’est un système sécurisé. Si on pédale trop sur des installations similaires, on pourrait brûler certains objets », dit-il.

    Pendant que les gens pédalent, le chargé de projet s’amuse à leur poser des questions sur le réchauffement climatique. « On réfléchit à une plus belle installation avec un professeur de menuiserie de Wanze », continue-t-il. « Et pourquoi ne pas l’installer dans des services communaux ou ailleurs pour alimenter une lampe de bureau ou autre chose ? »

    Le GAL du Pays des Condruses se penchera en détail sur ce projet dans les mois à venir.

     

    Par Jérôme Guisse

    Source

    Une machine originale et insolite. - JGUne machine originale et insolite.

  • Offre d'emploi

    Lien permanent

    Recrutement de 15 ouvriers en milieu nucléaire 
    L'offre est ouverte! Postulez rapidement à cette adresse: olivier.bertrand@mirhw.be.
    L'offre complète est sur notre site: http://www.mirhw.be/pages/chercheur/offres.php

    Mission Régionale Huy-Waremme

    offre d emploi.jpg

  • ‎Condroz BY NIGHT 2019 le 9 novembre 2019 Les fous du volant by 4x4L

    Lien permanent

     

    Balade touristique nocturne sur les traces du Rallye du Condroz et sa région. 1 boucle de +/- 115 kms sans notion de vitesse à parcourir 1x.

    Inscriptions via https://forms.gle/cnCFozu6ince3EDt9

    Athénée Royal Ouffet

    rue Mognée 21, 4590 Ouffet

    Les fous du volant by 4x4L

    Condroz BY NIGHT 2019

  • Nouveau dans la région Garage SR Pneus à Villers le Temple

    Lien permanent

     

    Garage SR Pneus

    Rue Joseph Pierco n°7 
    4550 Villers-Le-Temple, Liege, Belgium
     
    Highlights info row image
    0471 26 39 60

     

    Sr Pneus
    Montage / démontage / équilibrage de pneus sur jantes en tôle ou alu.
    Vente de pneus.
    Diamètre maxi 22".

     

     

  • Soiree Rallye du Condroz le 25 octobre 2019 Chez Ben's‎

    Lien permanent

     

    Soirée Rallye avec un concours.
    A gagner 2 PASS pour le Rallye.
    A gagner 6 Casquettes du rallye.
    et promotion sur tout les Blancs
    Et exposition de plusieurs voitures de Rallyes et leurs pilotes .


    Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 02:00
    Chez Ben's
    Rue du Chénia , 6, 4540 Ampsin, Liege, Belgium

    Chez Ben's

    Soiree Rallye du Condroz.

  • Ateliers Communication apaisée 9 et 23 novembre & 7 décembre 2019

    Lien permanent

    Les ateliers commencent bientôt .
    Inscriptions via info@paideia-mfc.eu
    Expérimentez des outils qui permettront à chacun de prendre sa juste place, dans le respect de soi-même et de chacun. Retrouvez joie et connexion avec vous-même et vos proches !

    https://www.facebook.com/events/542039096586331/

     

     

    Paideia-mfc

    Communication apaisée

  • Halloween aux Ecuries d’Oksana le 1 er novembre 2019

    Lien permanent

    Halloween aux Ecuries d’Oksana le 1 er novembre 2019 dès 18 h

    Halloween 2019.jpg

  • ‎Souper Patro 4 Horizons De Nandrin le 9 novembre 2019

    Lien permanent

    Le traditionnel souper de rentrée.  Au programme : présentation des animateurs de cette année, exposition des photos du camp, et bonne ambiance… Au menu : un bon boulet-frites !


    Ce souper est organisé pour tout le monde. Que vous soyez patronnés, anciens, parents, ou juste intéressés par le Patro... Vous êtes les bienvenus !

    Où ?  Salle St Martin (2, rue de la Rolée - Nandrin)
    Quand ?  Samedi 9 novembre à partir de 18h. Présentation à 18h30

    Repas adulte : 2 boulets – frites – crudités  + dessert => 12€
    Repas enfant : 1 boulet – frites – crudités    + dessert => 8€

    Réservation avant le 2 novembre par mail : patro-nandrin@outlook.com

     

    Patro 4 Horizons de Nandrin

    Souper Patro 4 Horizons De Nandrin

  • CHUT… ON DORT ! GROTTE DE COMBLAIN Observez les chauves-souris en hibernation du 26 octobre au 3 novembre 2019

    Lien permanent

    Observez les chauves-souris en hibernation qui viennent s’abriter à la Grotte de Comblain.

    Pour respecter le repos des chauves-souris, des visites silencieuses sont organisées. Mimes, jeux, illustrations et mises en scène dévoilent les mystères de l’hibernation des chauves-souris.

    Du 26 octobre au 3 novembre 2019 Grotte de l’Abîme – 4170 Comblain-au-Pont Infos : 04 369 26 44

  • Des bouquets entièrement confectionnés avec des fleurs locales sans pesticides et cueillies à la main

    Lien permanent

    Des bouquets champêtres et uniques composés de fleurs locales, cueillies à la main dans les champs belges… Voici le projet inédit d’une jeune liégeoise, Élodie Gernay.

    Après des études de communication, Élodie entame une carrière d’e-marketting. Mais les trop nombreuses heures enfermée entre quatre murs commencent à la peser. « Quelque chose me manquait, je n’ai pas retrouvé la créativité que je cherchais », explique-t-elle avant d’ajouter : « Je ne me voyais pas faire ça toute ma vie ».

    Il y a six mois, Élodie se découvre une nouvelle passion. « J’ai testé une journée, un métier au Forem en suivant une fleuriste », se souvient-elle. « J’ai tout de suite adoré. Le contact avec la nature, nettoyer les fleurs, la créativité, la composition d’un bouquet… ».


    En juillet dernier, alors que l’entreprise qui l’employait cesse ses activités, la Liégeoise en profite pour se lancer à temps plein comme fleuriste.

    Fleuriste oui, mais pas n’importe comment. « J’ai entamé une formation en cours du soir mais je me suis rendu compte du marché des fleurs, et je n’ai pas adhéré », affirme Élodie. « Les pesticides, l’importation, la production massive… L’envers du décor ne me plaisait pas ».

    Pour autant, la jeune femme ne se décourage pas. « Lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai découvert le mouvement du ‘slow flower’ qui consiste à travailler avec des fleurs locales et de saison », raconte-t-elle. De là, est née l’idée de « Ginger Flower », un fleuriste éco-responsable.

    À travers ce concept , la Liégeoise souhaite montrer qu’on peut profiter de ce que notre pays a à offrir.

    Chaque semaine, elle se rend donc dans le Brabant Wallon et cueille plusieurs centaines, entre 600 et 700, de fleurs à la main. Elle confectionne ensuite ses bouquets selon les envies des clients.

    Écologique et zéro déchet

    Mais être fleuriste éco-responsable comporte quelques obstacles. « Je ne peux faire qu’un nombre limité de bouquets, environ 30 par semaine », précise la jeune femme. En effet, sa cueillette ne s’organise que sur deux champs de producteurs de la taille d’un terrain de foot et demi chacun. Un troisième champ lui permet, lorsque nécessaire, de terminer une commande incomplète.

    Ses compositions se dessinent au fil des saisons et dépendent aussi de la météo. « Je veux respecter le cycle de la nature et travailler avec des fleurs de saison, sans pesticide. Donc oui, il y a une part d’imprévisible qui intervient dans mes créations ». Fin octobre, les bouquets de fleurs séchées remplaceront les fleurs fraîches.

    Jamais un bouquet ne se ressemble, ni une fleur d’ailleurs. Parfois, l’une ou l’autre fleur est un peu tordue et toutes n’ont pas une allure parfaite. Mais c’est notamment ce côté naturel qui donne de la vie à ses compositions. « Mon souhait, c’est aussi de donner envie aux gens de se faire plaisir en fleurissant leur maison », rêvasse la fleuriste.

    Et pour ne gaspiller aucune fleur, tous les bouquets Ginger Flower doivent être commandés à l’avance. « Cela me permet de ne cueillir que le nombre exact », continue Élodie.

    Ils sont ensuite emballés dans du papier craft et distribués dans sept points relais autour de Liège. Comptez entre 25 et 50 euros pour un bouquet.

    Plus d’infos : www.gingerflower.be

    Source

    Bouquets de fleurs bio, locales et de saison

    Je vais cueillir vos fleurs dans les champs des producteurs belges partenaires le jeudi, je confectionne vos bouquets, vous en profitez chaque vendredi  .

    Quantité limitée à 30 bouquets maximum par semaine à Liège.

     

     

  • L’aménagement d’un nouveau RAVeL en discussion

    Lien permanent

    ean-Benoît Graas, chargé de mission mobilité pour le GAL Pays des Condruses, indique que ce dernier planche sur un nouveau Ravel. « Nous voulons connecter Clavier, Hamoir et Ouffet en reliant la ligne 126 », explique-t-il.

    Le parcours de mobilité active (nouveau terme pour désigner le mode doux, NDLR) tentera de passer par un maximum d’écoles, d’administrations communales, mais aussi de commerces. « On essayera également de permettre aux cyclistes de rejoindre le nouveau bus WEL », continue Jean-Benoît Graas. « Bien sûr, on ne peut pas y entrer avec les vélos. Il faudrait songer à mettre des boxes. »

    Le tracé est défini, le projet à l’étude. « Il doit être validé par le SPW », dit-il. « On veut que ce Ravel ne soit pas seulement touristique, mais aussi économique.»

     

    Par Jérôme Guisse

     

    Source 

  • le Terminus à Nandrin devient le «320»

    Lien permanent

    L’histoire débute il y a quelques mois lorsqu’Emmy et Vincent Santoro se promènent à Nandrin et s’arrêtent devant le Terminus, l’ancienne brasserie à remettre. Tombé amoureux de l’endroit et du bâtiment, le couple décide de le reprendre.

    « C’est vraiment du hasard. On habite pas du tout à Nandrin et quand on a vu l’établissement, on a directement flashé et on voulait le relancer », nous explique Vincent Santoro qui a déjà travaillé dans l’horeca auparavant. « Cela fait des années que l’on est dans l’horeca avec mon épouse. C’est un projet génial, il ne faut juste pas compter ses heures », ajoute-t-il.

    Dans cet espace de 400 m², ces nouveaux gérants proposent une petite restauration mais également un bar à cocktails et des tapas. « Il y a la possibilité d’accueillir 72 couverts. En cuisine, tout est fait maison dans ce que nous servons. Cela peut aller des boulets jusque l’américain minute. Nous avons réaménagé la salle à l’étage avec des fauteuils, plutôt cosy si on veut juste boire un verre tranquillement. Des banquets peuvent également être organisés. L’objectif est vraiment d’utiliser tout l’espace », souligne Vincent Santoro qui souhaite organiser minimum une fois par mois, une soirée à thème. « Il y a énormément de jeunes à Nandrin et très peu d’endroits pour sortir. En organisant ces soirées, on espère évidemment les attirer. Cela se fera par thème. Le 26 octobre prochain, on organise une soirée Halloween. Celui qui aura le plus beau déguisement recevra un cadeau », continue le gérant de l’établissement.

    320, un numéro original

    Appelé depuis des années le « Terminus », le couple Santoro a décidé de rebaptiser la brasserie. « On a choisi de l’appeler le 320 en toute simplicité et modernité. C’est le numéro de notre maison. On essaie de rendre l’établissement chaleureux et accueillant », rigole les deux gérants qui ouvrent de 10 heures à 22 heures tous les jours sauf le lundi.

     

    Par Amélie Dubois

    Source

  • On flashe beaucoup moins en province de Liège ?

    Lien permanent

    Cela n’était jamais arrivé. On vient de franchir le cap des 2 millions d’excès de vitesse commis en six mois, selon les chiffres du rapport de la police fédérale pour le premier semestre 2019. Nous sommes désormais à 2.066.930. contre 1.927.763 un an plus tôt à la même période. La majeure partie des infractions a été constatée en Flandre, avec 1.494.324 (+7,7 %) dont près d’un tiers rien que dans la province d’Anvers (419.696). En Région bruxelloise, la hausse enregistrée en 2019 est solide : +28 %, pour un nombre total de 142.226 excès de vitesse.

    En Wallonie, c’est plutôt le statu quo (+0,7 %), à savoir 430.375 p.-v. contre 427.315 un an plus tôt. Dans le sud du pays, c’est dans le Hainaut où les conducteurs adeptes de la vitesse sont le plus sanctionnés (123.627 amendes). Un résultat somme toute logique car il a la population la plus importante (1,3 million). Avec moins de 500.000 habitants, la province de Namur arrive deuxième (121.048 infractions). Liège, qui pourtant compte 1,1 million d’habitants, ne comptabilise que 95.065 verbalisations. Le Liégeois serait-il plus sage  ? On peut en douter. « Ce n’est pas la première fois que les indicateurs sont mauvais à Liège. Est-ce que les policiers sont surchargés et donc font moins de contrôles ou le parquet donne-t-il des consignes ? Il faut déterminer où le bât blesse au niveau de la répression », analyse Benoît Godart de l’Institut Vias.

    GSM : changer la loi

    Plus largement, il déplore l’écart du nombre de contrôles entre la Wallonie et la Flandre. « On est mal parti en Wallonie. Le nombre de tués a augmenté de 35 en 2019 au sud du pays. Il faut régler le problème de la chaîne répressive », juge le spécialiste de la sécurité routière. Pour terminer le tour d’horizon wallon, le Brabant wallon (43.954) est derrière le Luxembourg (46.681), alors qu’il compte 116.000 habitants de plus !

    Dans son rapport pour le 1er semestre 2019, la police fédérale pointe d’autres infractions. Le GSM au volant progresse très légèrement de 54.552 à 54.746. « Or il y a de plus en plus de voitures équipées de kit mains libres. Il faut changer la loi pour que les caméras ANPR qui lisent les plaques puissent verbaliser comme cela commence à se faire aux Pays-Bas », juge Benoît Godart. Il y a eu 2.260 p.-v. de ce type en province de Liège contre 4.729 dans le Hainaut.

    Pour l’alcool au volant, on est à 3.823 dans le Hainaut et 1.868 à Liège pour un total de 8.698 en Wallonie et 24.532 à l’échelle de la Belgique. Idem pour le port de la ceinture et les sièges pour enfants : 2.963 (H)/1.430 (L). Idem aussi pour les arrêts et les stationnements non réglementaires (13.478/4.530), tout comme pour le respect des règles élémentaires du code de la route (11.347/ 5.898). Pour le port du casque et des vêtements de protection, les deux provinces sont quasi à égalité : 130/119. Il n’y a que pour les feux de signalisation que les Liégeois ont été davantage punis : 1.059 infractions contre 985.

    Toutes catégories confondues, le Hainaut recense 179.829 contraventions, pour 143.592 dans le Namurois, 137.444 à Liège, 57.237 en Brabant wallon et 53.630 en Luxembourg.

    Par Yannick Hallet

    Source