- Page 7

  • Attention un faux cabinet d’avocats leur réclame 470 euros, ils ont été victimes d’une arnaque téléphonique

    Lien permanent

    « Van den Brink », si ce nom vous dit quelque chose, c’est que vous avez été victime d’une arnaque. Ces derniers jours, plusieurs Liégeois nous ont alertés concernant des coups de téléphone suspects. Parmi eux, on retrouve Sébastien. Cet habitant de Slins raconte le moment où son téléphone a sonné : « C’est arrivé ce vendredi. À l’autre bout, j’ai entendu une voix d’une femme. Elle avait un accent flamand quand elle parlait ». Et le plus intéressant arrive : « Elle s’est présentée comme membre du cabinet d’avocats Van den Brink. Ça avait l’air sérieux ».

    « Ils étaient très agressifs »

    À Seraing, Eric, 38 ans, est victime de la même mésaventure : « Oui, moi aussi j’ai reçu le même coup de téléphone et je peux vous dire que ça avait l’air plus que sérieux ». Et pour cause, à l’autre bout de la ligne, des arnaqueurs avaient préparé tout un stratagème pour piéger leurs victimes.

    « Ils m’ont expliqué que j’avais parlé avec une agence de voyages l’année dernière. Apparemment, à ce moment-là, j’aurais souscrit à un abonnement pour recevoir un catalogue. J’avais alors 14 jours pour renoncer, mais je ne l’aurais pas fait », explique Sébastien. « Je vous avoue que ça m’a un peu inquiété. Elle avait beaucoup d’informations sur moi. Et en plus, on ne se souvient pas toujours des gens qu’on appelle pendant l’année. Il se passe tellement de choses ! Du coup, je me suis mis à lui poser des questions. Ça ne lui a pas plu ».

    Effectivement, le ton monte très rapidement et le cabinet d’avocats commence à menacer nos deux Liégeois : « Ils étaient très virulents et agressifs. Ils m’ont dit que si je ne payais pas 470 euros immédiatement, ils enverraient les huissiers chez moi. Et que je devrais alors payer 1200 euros ».

    Un mail détaillé

    Curieux, Sébastien demande tout de même à recevoir les informations en question. « Je voulais m’assurer à 100 % que c’était une arnaque ».

    En un instant, il reçoit un mail dans sa boîte de réception. Ce mail, d’apparence crédible, donnait beaucoup de détails. Il portait notamment le nom du cabinet, ses références, celles de Sébastien, mais aussi une demande claire de paiement : « Si quelqu’un ne fait pas attention, il peut très rapidement se faire avoir. Mais quelque chose clochait ».

    En y regardant d’un peu plus près, Sébastien se rend compte de quelque chose. Le numéro de compte présent dans le mail et auquel il aurait dû faire le versement, l’intrigue : « Il y avait beaucoup trop de chiffres. Je pense que c’est un compte qui vient de Turquie. J’ai appelé un ami policier qui m’a immédiatement conseillé de ne rien payer. Je n’ai alors plus répondu et j’ai bloqué le numéro ».

    Eric décide lui aussi de couper court à la conversation : « J’ai dit que je refusais. Ils m’ont menacé. J’ai alors demandé leur numéro. Ils m’ont répondu que ce n’était pas possible. Je voulais en parler pour éviter que ces arnaqueurs s’en prennent à d’autres personnes ». Vous voilà maintenant prévenus.

    STEFANO BARATTINI

    «Ils deviennent de plus en plus efficaces»

    Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la police fédérale connaît bien ce genre d’arnaques. « C’est un procédé classique. Ils vont jouer sur la crédibilité de l’arnaque. Parfois, ils font même des recherches sur internet pour essayer de trouver un nom qui est connu dans la région. Comme ça, quand les gens iront vérifier sur internet, ils verront que le nom existe bien ».

    S’il est un habitué de la chose, le commissaire avoue avoir remarqué des changements ces dernières années : « Maintenant on a affaire à des gens qui utilisent des bases de données qu’ils trouvent sur internet ou sur le darkweb. Ils parviennent à cibler dans ces bases de données qui possèdent des milliards d’informations. Cela vous est sûrement déjà arrivé de laisser votre numéro ou votre mail pour une réservation ou pour un achat. C’est comme ça que vos références se retrouvent sur ces bases de données. »

    Olivier Bogaert donne quelques conseils pour éviter de se faire avoir : « Quand ça vous arrive, il faut immédiatement le signaler sur le site du SPF Économie ou via cette adresse www.pointdecontact.belgique.be.

    On va vous demander de remplir un formulaire. Vous pouvez aussi vérifier si votre adresse mail se trouve sur des bases de données en allant sur monitor.firefox.com. Ça pourrait vous éviter de mauvaises surprise », termine le commissaire.

    Par S.B    STEFANO BARATTINI

     

    Source 

  • Avoir une activité complémentaire sans être taxé

    Lien permanent

    Avoir une activité complémentaire sans être taxé: le système mis en place il y a un an cartonne en Belgique

    Donner des cours de sport, aider une ASBL pour sa gestion administrative, garder des enfants… Toutes ces activités peuvent apparaître comme un bon moyen d’arrondir ses fins de mois. Surtout que, depuis un an, vous pouvez gagner jusqu’à 6.250 euros… sans taxe (montant indexé pour l’année 2019, NdlR). Une formule gagnante qu’ont choisie quelque 16.500 Belges depuis le 15 juillet 2018, date d’entrée en vigueur de cette disposition.

    Ici, pas besoin de s’inscrire comme indépendant complémentaire, ni même d’être engagé comme salarié. Seule contrainte : quelques démarches administratives puisque ces revenus doivent, malgré tout, être déclarés à l’ONSS.

    Travaux d’entretien, conférenciers, nettoyage de pierres tombales, garde d’animaux, transport de personne… Le choix est vaste ! Et les règles sont plutôt souples.

    Deux cas de figure se présentent : soit vous travaillez pour une association ou une administration publique – on parle alors de travail associatif –, soit vous rendez directement service à un autre citoyen. Dans le premier cas, un contrat doit être conclu pour indiquer la durée et la rémunération. Dans le second cas, l’accord peut-être verbal mais le travail doit rester occasionnel. Un voisin qui vous rémunère pour tondre sa pelouse, ça fonctionne. Mais passer ses journées à tondre les pelouses de vos voisins, ça ne passe pas.

    Que ce soit dans le cadre du travail associatif ou des services entre citoyens, ce sont les cours de sport qui rencontrent le plus grand succès. Entraîneurs de football, professeurs de fitness ou encore coaches sportifs sont les profils qui ont le plus recours à la pratique. En un an, 23.735 déclarations « sportives » ont été rentrées (une même personne pouvant en rentrer plusieurs, NdlR), pour un montant total de 24,5 millions d’euros. Soit 70 % du montant total déclaré dans le cadre des activités complémentaires exonérées d’impôts.

    Les sportifs avantagés

    Les sportifs bénéficient d’ailleurs de quelques avantages. Alors que le plafond mensuel est limité à 520,83 euros, les sportifs peuvent monter à 1.041,66 euros… à condition bien sûr de ne pas dépasser les 6.250 euros annuels. « Prenons le cas de quelqu’un qui prend 3 semaines de congé en été pour organiser un camp sportif. Avec une indemnité de 50 euros par jour, il arrive à un total de 750 euros pour cette période », justifiait à l’époque la ministre des Affaires sociales Maggie De Block.

    Sur la deuxième marche du podium, nous retrouvons les aides administratives lors de problèmes informatiques par exemple ou encore le classement d’archives. Les soins et aides aux personnes viennent en deuxième position : garde de personnes nécessitant de l’aide, accompagnement lors d’activités dans des structures spécifiques…

    Les guides touristiques et les travaux d’entretien des maisons et alentours complètent ce top 5.

    Être exonéré d’impôts sur un montant de 6.250 euros n’est cependant pas offert à tout le monde. Les indépendants, les pensionnés et les travailleurs à plus de 4/5e sont les seuls visés par la mesure. Pas les chômeurs. « Si un chômeur pouvait gagner un revenu supplémentaire sans payer d’impôts, cela pourrait créer un piège à l’emploi », estime le cabinet de la Ministre Maggie De Block. « De plus, comme les chômeurs ne paient pas d'’impôts sur d’autres revenus ou des cotisations sociales, ils ne se créent pas non plus de droits sociaux. »

    Il ne vous reste plus qu’à trouver le secteur qui vous botte. Mais la perspective de gagner 500 euros nets a de quoi en motiver plus d’un !

    Par SABRINA BERHIN

     

    Rendez-vous sur www.activitescomplementaires.be

     

    Source

  • Le vélo gagne du terrain par rapport à la voiture sur le chemin du travail

    Lien permanent

    +92,3% de Wallons allant bosser à vélo

    Désormais, 13 % des travailleurs belges enfourchent régulièrement leur vélo pour effectuer le trajet depuis le domicile, soit deux fois plus qu’il y a cinq ans selon une étude menée par le spécialiste RH Acerta.

    En Flandre, ce taux est de 15,2 % (+105,7 % depuis 2014). Dans le sud du pays, il n’est que de 0,9 %, mais la progression est similaire pour 92,3 %. Désormais, près d’un Wallon sur cent va bosser à vélo. Voici quatre ans, ils n’étaient que 4 sur 1.000. Il faut reconnaître que les plus grandes distances et les dénivelés en dissuadent plus d’un. Les Bruxellois sont plus assidus : 3,7 % de travailleurs ont opté pour la petite reine.

    L’origine de la popularité accrue du vélo sur le chemin du travail est a trouvé dans la diversification de ce moyen de locomotion : versions électriques et ses variantes comme la trottinette, ainsi que dans la volonté de limiter les émissions CO2. « Le marché du travail a aussi joué activement la carte du leasing vélo. Tous ces facteurs réunis ont donc clairement produit leurs effets », estime Laura Couchard, juriste chez Acerta.

    Les distances s’allongent

    Toujours selon l’étude, on observe un recul de l’âge moyen du travailleur à vélo. Il était de 40,04 ans en 2013 contre 41,38 ans en 2018. Les 50 ans et plus roulent aussi souvent que les moins de 35 ans. La distance moyenne parcourue entre la maison et le bureau augmente aussi, passant de 7,3 km à 9,4 km. Le groupe parcourant plus de 30 km pour aller gagner sa vie est passé de 5,5 % à 9,8 % pendant la période de référence. Cette hausse est en partie due au succès du vélo électrique.

    « Les employeurs mettent à disposition l’infrastructure nécessaire, voire propose des vélos de société. L’indemnité vélo est aussi pour bon nombre de personnes un déclencheur pour passer à ce moyen de transport », explique Laura Couchard. Un travailleur qui parcourt régulièrement un aller-retour de 20 kilomètres par jour peut percevoir une indemnité vélo nette allant jusqu’à 920 euros sur base annuelle. « De cette manière, vous récupérez rapidement le coût d’un vélo électrique, surtout si le vélo est proposé dans un plan cafétéria », souligne la juriste d’Acerta. Mieux encore, l’indemnité grimpe à 1.840 euros si l’on fait 20 km le matin pour aller bosser et la même distance le soir.

    « Les indemnités vélos ne sont pas une obligation légale, mais des accords à ce sujet ont été conclus dans pas mal de secteurs », rappelle Laura Couchard.

    Par YANNICK HALLET

    Un travailleur sur six les utilise à Bruxelles

     

    Outre le succès grandissant du vélo parmi les travailleurs, un pourcentage croissant d’entre eux opte pour le train, le bus, le tram ou le métro. La hausse de 51 % de ces usagers en cinq ans est toutefois nettement inférieure à l’augmentation des cyclistes (+104 % à l’échelle nationale).

    À l’heure actuelle, seulement 4,15 % des travailleurs usent des transports en commun. Une région se classe loin devant : Bruxelles. Le pourcentage y grimpe à 17,3 % (+71,8 % en cinq ans). En Wallonie, la progression quinquennale est de 21,9 %. Le taux d’utilisateur reste relativement bas avec 2,6 %. Comme pour le vélo, l’âge moyen du travailleur recule, 39 au lieu de 38 ans.

    L’intervention financière – obligatoire – de l’employeur demeure un incitant pour se tourner vers les transports en commun. Encore faut-il que l’offre en liaisons suive… « Ce n’est pas faisable pour chaque entreprise », reconnaît Laura Couchard d’Acerta.

    Par Y.H.

    Source

  • ‎Marche Adeps Warzée à l'école communale le 22 septembre 2019

    Lien permanent

    Marche Adeps Points Verts de l'Ecole Communale de Warzée
    Bar et petite restauration sur place
    5 - 5 PMR - 10 - 20

     

    Ecole communale de Warzée

    Marche Adeps Warzée

  • Découvre 3 sports pour seulement 30 euros dans toute la province de liège

    Lien permanent

    l’Académie provinciale des Sports.

    un produit du Service des Sports de la Province de Liège s’adresse aux enfants de 4 à 11 ans.

    Son principe est simple : chaque participant doit choisir trois sports différents.

    Chaque trimestre, il aura ainsi l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline (chaque sport est pratiqué une fois par semaine durant 3 mois). 

    L’objectif de l’Académie provinciale des Sports est de permettre au sportif en herbe de trouver le sport qui lui convient réellement et, éventuellement, par la suite s’inscrire dans un club. Il s’agit également d’un service démocratique puisque l’inscription coûte seulement à 30 euros/ an. 

    De plus, nos moniteurs qualifiés assurent au participant une pédagogie personnalisée et adaptée à son âge (4 à 6 ans avec de l’éveil sportif, dont la psychomotricité et l’accoutumance à l’eau ou avec des baby sports, et de 6 à 11 ans avec de la découverte sportive). 

    Grâce aux villes et communes qui collaborent avec notre Service, des activités sont proposées dans toute la province de Liège,

    . Vous trouverez,  toutes les informations sur l’Académie et les sports proposés tout près de chez vous sur le lien : https://www.provincedeliege.be/fr/node/7104 

    Comme vous pourrez le constater, il y en a vraiment pour tous les goûts et nous espérons vraiment que les jeunes pourront trouver « basket à leur pied » grâce à l’Académie ! 

     Les inscriptions pour l’Académie, qui commencera le 30 septembre 2019, sont d’ores et déjà ouvertes.  

     

  • Des colonnes d’agriculteurs en route vers Ciney aujourd'hui 16 septembre 2019, témoignage d'un Nandrinois en vidéo

    Lien permanent

    Willy Deckers, exploitant de la ferme de l’Entre-Manche, à Jalhay, était à Ciney il y a 10 ans et ne peut que constater, désarmé, que la situation n’a pas du tout changé. « En ce moment, on vend le lait à plus ou moins 0,31 € du litre. Ce prix ridicule nous sert à peine à payer les factures. Pour bien faire, pour vivre un peu plus décemment, il faudrait que l’on vende à 40 eurocents minimum », propose-t-il. Des propos qui mettent d’accord d’autres agriculteurs comme Christian Mertes. Le fermier de Saint-Vith ajoute même qu’« avec les contrôles toujours plus nombreux, les coûts de production augmentent indéniablement. Je suis heureux quand j’arrive à payer mes factures ».

    Les deux hommes se demandent comment les jeunes peuvent encore avoir envie de se lancer dans le métier, même s’ils admettent que ce n’est pas un simple job mais une profession de passion. « Aujourd’hui, on compte moins de 500 exploitants de moins de 35 ans. La moyenne d’âge chez nous est de 57, ça montre bien que ça en effraie beaucoup », explique le fermier de Jalhay. Surtout qu’il en faut des moyens pour lancer son exploitation, que ce soit au niveau matériel, immobilier ou mobilier. « Nous avons de la chance, nous utilisons encore de vieilles machines qui tiennent la route. Mais eux doivent tout racheter », ajoute-t-il.

    Soutien familial

    Heureusement pour les deux agriculteurs, ils peuvent compter sur leur famille. Le père de Christian, par exemple, lui donne un coup de main à la ferme de manière régulière. Il le fait gratuitement et vaillamment, malgré ses 70 ans. Une aide indispensable pour l’exploitant saint-vithois : « Sans lui, je pense vraiment que je ne m’en sortirais pas ».

    La femme de Willy, qui travaillait avec lui a la ferme, a dû faire un pas de côté et trouver un travail qui assure un revenu stable. À présent, elle travaille comme employée administrative à Verviers, ce qui permet à la famille d’avoir des loisirs. « Si cette année, nous sommes partis en vacances, c’est grâce à elle », commente-t-il.

    Du côté des enfants, la crise de 2009 a effrayé les deux garçons du couple. En revanche, leur jeune fille de 17 ans n’a qu’une idée en tête : poursuivre sur les traces de son père. « J’admets que je suis un peu soucieux pour elle, mais je l’encourage dans sa passion ».

    Des colonnes d’agriculteurs en route vers Ciney

    Il y a 10 ans, les agriculteurs élevaient la voix partout en Belgique pour dénoncer une injustice. Ils avaient alors épandu du lait, fruit d’un travail acharné, pour dénoncer les prix toujours plus bas au litre, ainsi que la passivité du monde politique face à la problématique. Si certains essayent de changer les choses, notamment des distributeurs qui proposent des briques de lait qui rémunèrent justement les producteurs, il semble que du côté politique ce ne soit toujours pas le cas. En effet, 10 ans plus tard, rien n’a changé.

    La FUGEA, qui représente les éleveurs et les agriculteurs, ainsi que la MIG-EMB, représentant particulièrement les producteurs laitiers, appelle le secteur à manifester nouveau pour dénoncer ce manque d’action. Ce lundi 16 septembre, les agriculteurs venus des quatre coins de la Wallonie forment des colonnes pour se rendre à Ciney, à la stèle commémorative sur la N97.

    Cette cohorte de tracteurs partira des différentes communes de la région.

    À Battice, le départ sera donné à 9 heures, et à Saint-Vith à 8 h 30.

    Le but étant que tous les exploitants se retrouvent dans la province namuroise pour midi.

    « Nous invitons tout le secteur agricole, du producteur de lait à celui de viande, à nous rejoindre.

    Nous invitons aussi les citoyens à montrer leur soutien », précise Willy Deckers avec une question en tête : « Si rien ne change, quelle sera la situation dans dix ans, en 2029 ? »

     

    Lire aussi Crise du lait: 10 ans après, des centaines de tracteurs à Ciney

    PAR SARAH MORAN GARCIA

    Source

    70347382_515726739175908_716290379061657600_n (2).jpg

    70976774_897995077251524_6054893680987209728_n.jpg

  • Gare aux vols dans les citernes

    Lien permanent

    Protégez votre citerne contre les vols. La zone de police de la Haute-Meuse (Dinant, Yvoir…) a déploré une série de vols de mazout de chauffage l’hiver dernier. « Une vingtaine en un an », selon le commissaire Bernard Dehon, chef de corps.

    Selon un livreur local, voler du mazout dans une citerne n’est pas très compliqué. « Les voleurs n’ont pas besoin de beaucoup de matériel : une camionnette, une pompe et quelques bidons suffisent pour réaliser leur délit », indique la firme Mazout Botton (Assesse). « Les vols sont souvent effectués la nuit tombée et quelques minutes suffisent pour pomper une quantité considérable ». Le marchand de mazout conseille de placer un bouchon en laiton muni d’une serrure (surtout si votre chaudière se trouve près de la route). Il conseille aussi de placer à proximité un éclairage avec détecteur de mouvement. Si vous effectuez des travaux, une citerne à mazout enfouie ou dans un local sécurisé est préférable.

    par F. DE H.

    Source 

  • Workshop Music Fun& Care, une nouveauté au Centre Ressource&Vous de Nandrin

    Lien permanent

    Je suis heureuse de vous faire part d'une nouveauté au Centre Ressource&Vous: Prendre soin de soi grâce à la musique !

    Des Workshops ludiques et originaux grâce à une méthode unique associant des techniques rythmiques, musicales, de coaching, émotionnelles et corporelles! 

    Au programme de ces ateliers en petits groupes, différentes thématiques seront proposées, les premières étant:

    "Confiance et Estime de soi", "Apaiser et gérer mes émotions", "Me reconnecter à mon corps"

    Envie de nous rejoindre dans une bonne ambiance, de profiter de la bienveillance et de la belle énergie du groupe? Infos sur ma page facebook@ressourceetvousbe , inscriptions au 0494/086985 et sur www.ressourceetvous.be

     

    Stéphanie Dessy

    Réflexologie- Coaching - Musicothérapie

    Tel: 0494/08.69.85
    www.ressourceetvous.be

    www.facebook.com/ressourceetvousbe

    workshop émotions2.png

    workshop confinace en soi17.png

  • Un premier pollueur identifié grâce aux caméras à Neupré

    Lien permanent

    Cette semaine, un homme est venu déposer deux grands sacs en plastique remplis de détritus à Al Pirgotte. Le « pollueur » est arrivé en voiture durant la nuit et a déposé ses immondices au pied de la caméra de surveillance située sur le site.

    « Il ne s’agit pas d’un Neupréen et il ne savait apparemment pas qu’il y avait une caméra », précise la bourgmestre. Ce sont les employés communaux qui ont découvert le dépôt au matin, ces derniers l’ont signalé à la police qui a alors visionné les images qui ont permis d’identifier l’homme qui à l’origine de cet acte incivique le lendemain. La plaque de la voiture était clairement visible, ce qui a facilité le travail de recherche des forces de l’ordre.

    « Cela démontre l’efficacité des caméras mobiles », se félicite Virgine Defrang-Firket mais aussi le dispositif mis en place puisque l’information est remontée rapidement vers les services compétents.

    L’individu s’expose à une amende administrative d’un montant maximum de 350 euros, auxquels s’ajoutent les coûts de nettoyage du site en question. Et le coût total risque d’être très salé : « Je veux éviter ce type de comportement à l’avenir », avertit la bourgmestre.

    Pour rappel, six caméras surveillent 25 sites sur le territoire de la commune. Il s’agit d’endroits sensibles, tels que les parkings des écoles, le parking de la maison communale, les parkings des halls omnisports ou des lieux où les dépôts clandestins sont légion.

    Les caméras sont mobiles et sont posées au sommet de poteaux. Elles peuvent donc être déplacées et circulent de poteau en poteau, un peu comme des radars.

    Source

  • Les infos décès de la région aujourd'hui lundi 16 septembre 2019

    Lien permanent

    Madame Claire COLIN (91 ans) de Tihange, décédée le 13/09/2019.
    Centre funéraire Dubois et Tanier - 085 21 18 64


    Monsieur Willy FRANCOIS NAVEZ (79 ans) de Outrelouxhe, décédé le
    13/09/2019. Centre funéraire Dubois et Tanier - 085 21 18 64


    Monsieur Jean FUMAL (86 ans) de Huy, décédé le 14/09/2019.
    Centre funéraire Dubois et Tanier - 085 21 18 64


    Monsieur Rodrigo REAL DURAN (90 ans) de Marchin, décédé le
    15/09/2019. Centre funéraire Dubois et Tanier - 085 21 18 64

    Source 

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances aux la familles .

  • L’Unifestival pour les étudiants le 3 octobre 2019

    Lien permanent

    La rentrée des classes des écoles supérieures, c’est déjà la semaine prochaine. Et à l’Université de Liège, on veut accueillir la nouvelle année académique en s’amusant. Ce 3 octobre 2019, dès 15h, se tiendra la 12ème édition de l’Unifestival, un festival de musique organisé par un comité étudiant sur le campus universitaire du Sart Tilman.

    Ces étudiants préparent durant une année cette journée qui tombe au début du mois d’octobre. « Il s’agit non seulement d’un accueil chaleureux des nouveaux inscrits mais une façon de célébrer la nouvelle année avant que les choses sérieuses commencent », déclare le président, Nathan Mafrica.

    Ce 3 octobre, 10.000 personnes sont attendues.

    « C’est un festival gratuit, ouvert à tous, aux étudiants de l’Université et des Hautes Ecoles mais aussi aux Liégeois en général », poursuit le président. « On est avant tout un festival qui met en avant sur trois scènes différentes les artistes étudiants liégeois, en plus des célébrités d’ailleurs. Nous souhaitons aussi donner la voix aux artistes locaux ».

    Cette année, sur la scène rock/rap, on retrouvera les groupes étudiants Dandelion&Burdock – Arctic Monkeys Tribute Band et Golden Foxes mais aussi Eyes Faces. Se produiront également d’autres noms, tels que la tête d’affiche, le rappeur français Youv Dee, 77, dj sonar, Beaver T and Pinch (ayant joué sur la scène de Tomorrowland).

    Le festival permet également aux artistes liégeois d’exposer leurs œuvres dans un endroit spécialement dédié à cet effet, à l’arrière de la scène rap.

    Un festival eco-responsable

    Dans un contexte où les jeunes souhaitent de plus en plus faire attention à leur empreinte écologique, le festival tient également à limiter ses déchets lors de cette journée sur le campus, dans un endroit entouré de verdure : « nous mettons en avant des associations écoresponsables, tout le monde peut venir sur place avec son éco-cup ou alors en acheter pour le prix d’un euro. Il n’y aura aucun ticket papier car nous sommes également cashless. Il n’y aura pas d’échange d’argent liquide, et finalement, nous travaillons avec Intradel pour le tri des déchets »…

    En plus de la musique et de l’art en grande quantité, les festivaliers pourront également se nourrir auprès des food-trucks dans l’allée des saveurs située principalement en face des amphithéâtres et s’abreuver auprès des stands occupés par les cercles de l’université.

    Comme chaque année, les fêtards pourront se rendre au festival en transport en commun, mais aussi en revenir grâce aux navettes (en collaboration avec les TEC), en plus des lignes habituelles 48 et 58 qui rejoignent le centre-ville au Sart Tilman.

    Le festival a déjà commencé puisque dès le début de ce mois de septembre jusqu’au jour du festival, des concours auront lieu sur la page Facebook de l’Unifestival. Un premier concours fait gagner plusieurs places pour une séance de karting, rendez-vous donc sur la page Facebook « Unifestival » et l’événement « Unifestival 2019 » dès aujourd’hui.

    Par E.K.

    Source 

  • Aujourd'hui lundi 16 septembre 2019 : Documentaire «Je n’aime plus la mer d’Idriss Gabel

    Lien permanent

    Le lundi 16 sept. : Documentaire « Je n’aime plus la mer » d’Idriss Gabel.

    Projection et débat. En matinée dès 9h pour enfants et adultes.

    A 20h : soirée forum pour adultes.

    Renseignements : Fr. Reginster (0475 9615 01) ou M. Deflandre (0479 66 54 05).

  • Les résultats Foot Templiers Nandrin

    Lien permanent

    WAREMME B – TEMPLIERS NANDRIN 2-3

     Les buts: 20e Formica (1-0), 34e Di Pasquale (1-1), 49e Fraccari (2-1), 61e Bawin-2), 67e Degbomont (2-3)

    Waremme B: Poisquet, Dumoulin, Dorval (46e Corin), Fraccari, Sylla, Formica,Davodoun (58e Berrabah), Ngombowabelo,Defawes (69e Lucania), Cagnoni, Lo Monte.

     Templiers/Nandrin: Hanosset, Bertels (63e Janin), Di Pasquale, Sougnez, Burton,De Blaere (63e Grégoire), Bawin (80eGuizzetti), Velter, Barbay, Degbomont,Damsin.

    Carte jaune: Janin (65e)

    Carte rouge: Formica (37e)

    Arbitre : M. Toussaint

     

    TEMPLIERS NANDRIN B – LIMONT 3-2


     Les buts: 38e Sauvage A. (1-0), 40e et 44e Sauvage J. (3-0), 71e et 75e Van Bylen(3-2)

    Templiers Nandrin B: Piette, Dessart (60e Renglet), T’Jean, Van Laeken (30eSauvage L.), Henry, Hardenne, Sauvage J.,Sauvage A., Gelmini, Castagne, Gruslet (70e Ernest).

     Limont : Vanvinckenroye, Coumont (70e Gudelj), Carbonneau M., Champon,Solinas, Stiernon, Van Bylen, Grisard, Bertrand,Wattiez, Pillon (46e Carbonneau U.).


     Cartes jaunes: Grisard (32e), Van Bylen(80e)

     Arbitre: M. Dinang Kwayep

     

    Source

  • Deux Liégeois lancer une application pour promouvoir l’usage du vélo de manière ludique en ville, Des pass Ardentes à gagner

    Lien permanent

    Le principe de cette application ? Il s’agit d’une plateforme digitale qui permet à des sociétés, des groupes d’individus, des ASBL, des commerces, etc. d’encourager leurs employés, leur clientèle ou de simples citoyens à utiliser le vélo en organisant des défis et en y associant des récompenses.

    Un exemple concret ? « Par cette application, un boulanger pourrait inciter sa clientèle à venir chercher son pain à vélo et cette dernière recevrait, par exemple, une réduction ou un cadeau une fois le défi relevé », explique Guillaume Kerckhofs, l’un des créateurs de cette application.

    Les défis sont de différentes sortes.

    Ils peuvent être à court (200 kms), moyen (1.200 kms) ou long terme (4.000 kms, par exemple), avec un maximum de kilomètres à effectuer par jour pour encourager les petits trajets. Ils peuvent être relevés seuls ou en équipe et s’adresser à la communauté de l’application : promotion d’un événement, d’une marque, d’une destination.

    Mais il y a aussi possibilité pour les entreprises d’organiser des défis privés pour leurs employés : « Vous roulez ensemble 5.000 kms et la société offre le resto », continue Guillaume Kerckhofs.

    L’intérêt de ce genre de team building  ? La pratique du vélo aurait des effets positifs sur l’individu et diminuerait le taux d’absentéisme au travail.

    Des pass Ardentes à gagner

    Plusieurs partenaires se sont ainsi déjà manifestés, et non des moindres : les Ardentes, les Francofolies, mais aussi la Bière des Amis et les Auberges de Jeunesse.

    Dès aujourd’hui, il est donc possible de rouler à vélo pour gagner des pass pour les deux festivals ou encore des nuitées dans les auberges. Il vous suffit de vous inscrire sur l’application, de sélectionner votre défi puis de commencer à pédaler.

    Ce produit a été imaginé par deux Liégeois. Guillaume Kerckhofs est fonctionnaire. Antoine Safin est consultant indépendant spécialisé dans les ressources humaines. Désireux de contribuer à la réduction de l’utilisation de la voiture en ville, ils travaillent sur cette application depuis le mois de mai de cette année.

    Et c’est finalement à quelques jours de la semaine de la mobilité qu’ils ont réussi à la lancer.

    N’importe qui peut participer aux défis mais aussi en créer un, à condition dans ce dernier cas de figure de payer : un euro par participant.

    Avec la possibilité de négocier le prix si votre événement est censé toucher une grosse communauté.

    Tout cela est gratuit pour le secteur non-marchand (ASBL).

    Par LAURENT CAVENATI

    Source

  • Une nouvelle méthode de formation des jeunes en démonstration à Clavier aujourd'hui lundi, dès 18h30,

    Lien permanent

    Aujourd'hui lundi, dès 18h30, La Clavinoise accueillera une séance d’entraînement un peu particulière.

    Elle sera dispensée à une sélection de U6 et U7 du club claviérois par José Huynen. José Huynen, plus besoin de le présenter pour les plus anciens. Après une carrière de joueur et d’entraîneur aux quatre coins de notre province, ce pédagogue est resté au service du football, concerné au plus haut point par le développement et la formation des jeunes.

    Il est désormais vice-président de la Communauté des Entraîneurs Francophones de Football, lancée il y a un peu plus de deux ans.

    « Cette séance d’entraînement est ouverte à tous mais est destinée plus particulièrement aux formateurs U6, U7, U8 ainsi qu’aux directeurs techniques et coordinateurs des écoles de jeunes. »

    Et quand on connaît un peu le Hesbignon, on sait qu’on ne va pas assister à des méthodes de travail conventionnelles. « Traditionnellement, l’éducateur s’attache à développer les gestes techniques par la répétition de situations simplifiées.

    Moi, j’utilise la méthode LED : Liberté pour apprendre, Expérimentation motrices personnelles, Développement moteur spontané. C’est une pédagogie situationnelle, autrement dit l’action technique se construit en match, que ce soit en un contre un, deux contre deux ou trois contre trois.

    Elle n’est plus la condition première.

    C’est le jeu qui est l’élément central, pas une récompense de fin d’entraînement. »

    Bref, à l’encontre de ce qui est prôné depuis des années. « Mais c’est complémentaire des séances « Starters » et « Festi-Foot » organisées par la Fédération », tempère-t-il. « L’enfant joue pour apprendre, il n’apprend pas pour jouer. »

    Rendez-vous lundi à Clavier pour découvrir la mise en place pratique de cette philosophie.

    Par LAURENT MAES

     

    Source 

  • Attention depuis hier samedi pour effectuer un paiement en ligne, il sera nécessaire de s’identifier avec au moins deux caractéristiques

    Lien permanent

    A partir de samedi 14 septembre 2019, les paiements en ligne ne pourront plus s’effectuer uniquement en donnant son numéro de carte

    A partir de ce samedi, chaque acteur du paysage européen des paiements devra progressivement instaurer l’authentification forte des clients. Fournir un numéro de carte de crédit (et le code CVC au dos de la carte) ne sera généralement plus suffisant. Il faudra désormais «signer» la transaction avec un lecteur de carte ou son smartphone.

    Des exceptions à cette exigence d’authentification renforcée resteront possibles pour les paiements sans contact en magasin, les petits montants en ligne, les parkings ou encore les virements vers des bénéficiaires «de confiance».

    La directive autorise par ailleurs les consommateurs et entreprises à ouvrir leurs comptes de paiement à des tierces parties, par exemple à une autre banque ou à une application qui pourrait rassembler leurs données afin de leur donner un aperçu global de leur situation.

    Cette possibilité avait été exploitée dès mars 2018 par KBC et CBC, qui avaient été les premières sur le marché belge à se lancer dans le «multibanking».

    Febelfin rappelle cependant qu’il convient de faire preuve de prudence avant d’ouvrir ses comptes à une tierce partie. La fédération invite les consommateurs à toujours vérifier l’identité de celle-ci via le site de l’Autorité bancaire européenne (ABE).

    Source Belga 

    Info clic ici 

  • la Semaine européenne de la Mobilité 16 au 22 septembre 2019

    Lien permanent

    Chaque année, la Wallonie propose au grand public de se mobiliser du 16 au 22 septembre, lors de la Semaine européenne de la Mobilité.

    Il y a certainement une organisation pas loin de chez vous, 

    L’objectif ?

    Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable.

    Le concept ? En 2019 : on bouge pour le climat !

    Notre mobilité a un impact sur le changement climatique. 25% des émissions de gaz à effet de serre en Wallonie pour être exact ! La part la plus importante par rapport aux autres causes. Alors, bouger mieux, c’est bon pour notre portefeuille, notre qualité de vie, notre santé… mais aussi pour le climat. Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Comment participer ?

    Faites le plein d'idées et de conseils via la rubrique "Organiser une action" et inscrivez-vous au Défi Mobilité.

    Retour sur les Workshops de préparation de l'édition 2019

    À destination des communes : retrouvez les différentes présentations de la matinée en cliquant ici.

    Source

    http://mobilite.wallonie.be/home/agenda/semaine-de-la-mobilite.html

     

    Téléchargez le guide pratique des communes

     

    guide-communes-semob-2019.png

    Contact

    Direction de la Planification de la Mobilité

    Tél. 081/ 77 31 33

    EMail: semaine.mobilite@spw.wallonie.be

    ou

     

     

  • Visite de la réserve naturelle de Rognac: « Les arbres de Rognac» aujourd'hui Dimanche Le 15 septembre 2018

    Lien permanent

    L’Office communal du Tourisme de Flémalle, en collaboration avec Natagora, vous invite à découvrir cette réserve située à cheval entre les communes de Flémalle et Neuville.
    Le rendez-vous est fixé à 14h30 à l’entrée de la réserve, rue des Violettes – Neuville.
    Réservation obligatoire. Chiens non admis.
    Durée : environ 2h.
    GRATUIT.
    Guide : Jacques Stein.
    Infos et réservations :
    Où :A l'Entrée de la Réserve Naturelle de Rognac Rue Des Violettes 4121 Neuville-en-Condroz
    Tarif :Gratuit

    Internet :http://reservenaturellerognac.wordpress.com
    Enregistré par :


    Dimanche Le 15 septembre : de 14:30 à 16:00

    Source

  • Pour les étudiants belges et les ressortissants EU Les droits d’inscription varient de 0 à plus de 1.000 €

    Lien permanent

    S’ils sont interdits dans l’enseignement obligatoire (fondamental et secondaire), un droit d’inscription (ou minerval) peut être demandé dans le supérieur et les prix varient considérablement en fonction des études et du lieu où vous les suivez. Sans oublier l’élément socio-économique.

    À l’université, le droit d’inscription s’élève à 835 €. Les étudiants non-boursiers à revenus modestes bénéficient d’une réduction du minerval qui s’élève, dans leur cas, à 374 €. Les étudiants boursiers ne paient rien.

    C’est moins cher dans les Hautes Écoles et les Écoles supérieures des Arts où le droit d’inscription s’élève à 175,01 € par bloc annuel de formation de type court (sauf pour le dernier bloc : 227,24 €) et 350,03 € par bloc annuel de formation de type long ou par bloc annuel de spécialisation (sauf pour le dernier bloc annuel de chaque cycle : 454,47 €).

    Ici aussi existe une réduction pour les étudiants de condition modeste qui paient 64,01 € par bloc annuel de formation de type court (le dernier de chaque cycle à 116,23 €) et 239,02 € par bloc de formation de type long (le dernier de chaque cycle à 343,47 €). Pour les étudiants boursiers, c’est également zéro euro.

    Par contre, certains cursus en Haute École et en École supérieure des Arts peuvent coûter bien plus cher. À l’IHECS (qui forme, entre autres, des journalistes), c’est 1.000,03 € pour les étudiants inscrits en bachelier et en Master 1 (1.104,47 € en Master 2, année diplômante). Outre le minerval et d’éventuels droits d’inscription spécifiques ou majorés, on peut tenir compte de frais liés aux biens et services fournis à l’étudiant et appréciés au coût réel (frais relatifs à l’accès et l’utilisation de la bibliothèque, frais de syllabi…). Si l’étudiant est originaire d’un pays n’appartenant pas à l’Union européenne, sauf exemption, la facture s’élève, par année, à 4.175 € à l’université, à 992 € dans le supérieur de type court et de 1.487 € à 1.984 € dans le type long.

    Par D.SW

    Source 

  • Les informations sur la catéchèse préparatoire à la profession de foi les infos et inscriptions

    Lien permanent

    Réunions d’informations et d’inscriptions

    Pour les parents qui souhaitent que leur enfant (en 6ème primaire) fasse leur profession de Foi en 2020, la réunion d’information et d’inscription aura lieu le dimanche 29 septembre 2019, lors de la matinée « retrouvailles » de toute l’UP. Les catéchistes de chaque ensemble se tiendront à votre disposition de 9h et 12h30 sur le site de l’église de TERWAGNE. Davantage d’informations en cliquant ICI.

    Que fait-on au KT ?

    Quatre dimanches sur l’année, on se retrouve en « équipe KT » pour approcher et développer un thème différent, en lien avec l’année liturgique.

    On rejoint aussi la communauté chrétienne de la paroisse pour vivre avec elle les temps forts des grandes célébrations (Noël, Pâques) et les rencontres intergénérationnelles (ce sont des matinées de découvertes, de jeux, de prières, de partage, le tout dans la bonne humeur!). Il y a aussi, en point d’orgue, l’indispensable retraite de deux jours…

    Le cheminement s’étale donc sur une année scolaire.

    Qui encadre les enfants ?

    Les enfants sont répartis dans des équipes encadrés par des catéchistes et des parents bénévoles.

    Les parents qui s’engagent à accompagner leur enfant n’ont pas besoin de formation particulière .Ils accompagnent les enfants dans leurs découvertes.

    Le KT est une occasion extraordinaire pour dialoguer avec les enfants sur des questions aussi importantes que la vie, l’amour, la mort… Adultes et enfants cheminent ensemble !

    Personnes de contact

    • Pour Anthisnes et Ouffet: Frédéric GRATZ (0492/77 41 92).
    • Pour Clavier: Dominique d’ASPREMONT (0471 82 81 05) et Frédéric GRATZ (0492/77 41 92).
    • Pour Nandrin et Tinlot: Jocelyne BLAVIER (0486 31 26 94).

     

    Dates des célébrations (2020)

    • ANTHISNES-OUFFET: Le dimanche 17 mai 2020 à 10h30 à l’église d’Ouffet.
      CLAVIER: Le dimanche 24 mai 2020 à 10h30 à l’église de Terwagne.
      NANDRIN-TINLOT: Le dimanche 7 juin 2020 à 10h30 à l’église de Nandrin.

    Source

  • ‎Marche Adeps des scouts aujourd'hui dimanche 15 septembre 2019 Nandrin

    Lien permanent

    Marche Adeps - Points verts organisée par Les scouts de Nandrin - Tinlot

    DIMANCHE 15 septembre 2019 de 8h à 18h

    DÉPART:
    Rendez-vous dans les locaux de l'école Saint-Martin de Nandrin - Rue de la Rolée à 4550 NANDRIN.

    PARCOURS:
    Des parcours boisés de 5 , 10, 15 et 20 km. Nouveaux parcours de 10 et 15 kms !
    Selon les distances, les parcours traverseront les entités de Nandrin, Tinlot ou encore Anthisnes. Durant toute votre promenade, vous profiterez de paysages ruraux et boisés typiques du Condroz.

    HORAIRE:
    Secrétariat ouvert de 8h à 18h.

    A L’ARRIVÉE:
    Après le sport, le réconfort! Les Scouts de Nandrin vous réservent un accueil chaleureux autour d'un petit verre... Au programme: sandwiches maison, bières spéciales régionales et pâtisseries!


    L'entierté des gains récoltés servira aux projets et animations menés dans les différentes sections de l'Unité scout de Nandrin -Tinlot

    Dimanche 15 septembre 2019 de 08:00 à 18:00

    Rue de la Rolée 2 à 4550 NANDRIN

     

    Scouts de Nandrin 20OA

    Marche Adeps Nandrin

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 15 septembre 2019

    Lien permanent

    Dimanche 15 septembre


    09h00 Les Avins :

     

    Fam. COLIN-WAUTELET ;
    Dfts qui reposent au cimetière de St Lambert ;
    Fam. FIASSE-CHABEAU ; M. fondée pr plus.
    dfts ; Dfts de la fam. ROBEYNS-MALI.


    09h00 Ouffet :

     

    Dfts de nos paroisses.

     


    10h30 Ouffet :

    Marcel et Marc FROIDBISE ;
    Patrick et les dfts de la fam. DEDAVE-MOSSAY ;
    Jules DEMOITIE et fam. DEMOITIE-COLLIN ;
    Marie ROUXHET et les dfts des fam. JADINROUXHET ; Fam. PERILLEUX-STRAETMANS ; Dfts
    de la fam. TERWAGNE-MARECHAL.


    10h30 Saint-Séverin :

    Fam. SPINEUX, Titi
    SPINEUX et Charles COLLIN ; Fam. DEJARDINLAMBERT, vivants et dfts; Claude LURQUIN et
    dfts des fam. LURQUIN-GRAFFART.


    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

  • Le projet du pilote Renaud Verreydt de Nandrin parmi les diplômés d’ALPI

    Lien permanent

    Treize nouvelles activités sont en voie de lancement dans la région. L’ASBL ALPI a remis à une douzaine de candidats leur certificat de gestion obtenu dans le cadre du programme Alpi créateurs. La remise des diplômes s’est déroulée à Huy ce vendredi dans les bâtiments de l’avenue Delchambre.

    Parmi les diplômés, le nom de Renaud Verreydt est cité, l’ancien pilote professionnel lauréat des rallyes du Condroz, d’Ypres ou encore des boucles de Spa. « Je porte un projet de service de location et de maintenance de voitures de rallyes historiques, tant à l’échelle nationale qu’internationale. Après un an de construction, nous nous apprêtons d’ailleurs à inaugurer ce week-end à Chimay notre première voiture dans le cadre d’une course regroupant les 140 meilleures Escort d’Europe », glisse celui qui fêtera son soixantième anniversaire la semaine prochaine.

    Durant sa carrière, le pilote nandrinois a notamment roulé sur la scène internationale. « Après une quinzaine d’années professionnelles, j’ai laissé l’automobile de côté puis j’ai récemment initié ce projet de préparation de voitures et teams pour rallyes historiques afin de rester actif. Je suis passionné par les années 70-80. »

    Le pilote explique les raisons de sa participation au module  : « Des gens très compétents apportent leur regard et suivent le projet. Le programme aborde tout : les subsides, les relations commerciales, la fiscalité, la comptabilité et les investissements, car ces choses évoluent. Des liens se sont tissés avec les autres diplômés. »

    Plusieurs organismes participent à l’organisation de ce programme : l’IPEPS Huy-Waremme, Meuse Condroz Hesbaye et ALPI.

    « L’obtention de ce certificat de gestion représente surtout le point de démarrage d’une nouvelle aventure, tant pour un nouvel emploi que pour la création d’une activité d’indépendant », indique Didier Pire, conseiller en création d’entreprise.

    Le succès des formations s’explique aussi par le taux de pérennité élevé des entreprises lancées par Alpi, de l’ordre de 85 % à 90 % à 3 ans.

    « Les compétences acquises grâce à ce parcours importent au moins autant que le diplôme. Nos jeunes indépendants et diplômés témoignent de l’importance de préparer un projet avec professionnalisme. Car si les bases ne sont pas maîtrisées, le lancement s’annonce hasardeux », prévient Didier Pire.

    « Il y a une masse de choses à savoir et ce papier représente à la fois l’énorme travail fourni et les compétences acquises », abonde Etienne Fievez, directeur de l’IPEPS.

    Conseillère en création d’entreprise au sein de ALPI, Cindy Franz estime que « de nouvelles portes vont s’ouvrir au terme de cette formation en gestion, mais d’autres formes d’accompagnement restent envisageables. »

    C’est là que Meuse Condroz Hesbaye intervient : « MCH sert de lien entre une entreprise de la région et les pouvoirs publics pour l’obtention des aides ou leviers dans le développement de l’activité », conclut Jordane De Moliner en guise de rappel.

    «Expérience riche et ateliers très utiles»

    Ce module ALPI créateurs 2019, en collaboration avec l’IPEPS et MCH permet à divers profils de personne d’obtenir leur certificat de gestion. Ce diplôme sert à des reconversions, permet le lancement d’une nouvelle activité et atteste de l’encadrement professionnel d’un projet pendant une durée certaine. Quatre jeunes indépendants ont ainsi reçu leur certificat de gestion dans des secteurs divers : un centre de pêche récréative, une journaliste indépendante en matières sportives, un peintre en bâtiments et un spécialiste en plafonnage et enduits écologiques.

    Les neuf diplômés, aux situations différentes, touchent aussi des domaines variés. Outre l’ancien pilote professionnel Renaud Verreydt dans la préparation de voitures historiques pour rallyes, on trouve comme projets : la conception d’objets de décoration en matériaux recyclés, un studio d’animation, la préparation de lunchs et boîtes à tartines pour enfants, le commerce de vêtements floqués, la gestion de projets industriels, une boucherie artisanale à Hannut, un foodtruck de tacos à Huy ou encore un coaching bien-être et organisation de pratique du jeûne.

    Sahin salue « une formation solide dans un esprit de solidarité. » Silvie relève « une expérience humaine enrichissante et une confrontation nécessaire du projet face à la réalité. » Martin souligne « des ateliers utiles pour se lancer et un encadrement compétent. » Alex apprécie « les solutions proposées quand on est perdu au commencement de son projet. »

     

    Par JULIEN MARIQUE

    Source 

  • EXPOSITION TEMPORAIRE Les enfants de la résistance dans les idées sorties du Blog

    Lien permanent

    Exposition Les Enfants de la Résistance au Musée Belvue, place des Palais 7, 1000 Bruxelles.

    L’expo sera présentée pour la première fois en français et en néerlandais.

    Les textes ont été augmentés d’éléments historiques spécifiques à la Belgique.

    De nombreux objets d’époque agrémenteront l’expo. Et enfin, un véritable jeu de piste permettra aux visiteurs d’entrer dans la peau d’un enfant résistant et d’aider un pilote allié à quitter les lignes ennemies pour rejoindre l’Angleterre ! 
    Du 7 août au 6 octobre. Entrée gratuite.

    Visit.brussels/musée Belvue/Le Lombard.

    Animations spécifiques durant la fête de la BD qui se déroulera dans le Parc Royal, juste en face.

     

    • 07/08/2019 - 06/10/2019
    •  
      Gratuit

    https://www.belvue.be/fr/expo-les-enfants-de-la-resistance

  • Les informations sur la catéchèse préparatoire à la première communion les infos et inscriptions

    Lien permanent

    Réunions d’information et d’inscription

    Si vous avez choisi avec votre enfant qu’il suive cette préparation, nous vous invitons à deux rendez-vous:

    • le DIMANCHE 29 septembre 2019: matinée « Retrouvailles » de toute l’Unité pastorale à partir de 9h jusque 12h30. Celle-ci se tiendra à l’église de TERWAGNE et dans des locaux adjacents. Bienvenue à toutes et tous, en famille; entre amis! Davantage d’informations en cliquant ICI.
    • Une réunion d’information et d’inscription pour les parents au choix:
      • Pour la commune de Clavier : Le vendredi 11 oct. à 20h à la salle de la chorale d’Ocquier (en face de l’église).
      • Pour la commune d’Anthisnes : Le mercredi 16 oct. à 20h à l’église d’Anthisnes (local de réunion).
      • Pour la commune d’Ouffet : Le mardi 22 oct. à 20h au presbytère d’Ouffet (local de réunion).
      • Pour la commune de Nandrin : Le mercredi 23 oct. à 20h au prieuré de Scry.

    Lors de cette réunion pour les parents (de préférence sans les enfants), le calendrier des rencontres vous sera communiqué et l’inscription de votre enfant sera prise. Pour les personnes empêchées, merci de nous contacter.

    Personnes de contact

    • Commune d’Anthisnes: Jehanne ANCIAUX   (04 380 41 59 ou 0495 80 74 94).
    • Commune de Clavier: Christel WADELEUX (0471 21 64 80).
    • Village de Nandrin : Jocelyne BLAVIER (0486 31 26 94).
    • Villages de Saint-Séverin et de Villers-le-Temple: Sylviane Belly (0492/08 27 34).
    • Commune d’Ouffet: Sylvie MEUNIER (0473 30 01 01).

     

    Dates des célébrations (2019)

    • Pour la commune d’Anthisnes: Le dimanche 5 mai 2019 à 10h30 à l’église d’Anthisnes.
    • Pour la commune de Clavier: Le dimanche 28 avril 2019 à 10h30 à l’église de Terwagne et le dimanche 12 mai 2019 à 10h30 à l’église d’Ocquier.
    • Pour le village de Nandrin: le jeudi 30 mai 2019 à 10h30 à l’église de Nandrin.
    • Pour la commune d’Ouffet: le jeudi 30 mai 2019 à 10h30 à l’église d’Ouffet.
    • Pour les villages de Saint-Séverin et de Villers-le-Temple: le dimanche 28 avril 2019 à 10h30  l’église de Villers-le-Temple.

    Source

  • Grand succès pour l’application de la Croix-Rouge

    Lien permanent

    L’application de premiers secours lancée le premier avril dernier par la Croix-Rouge de Belgique a déjà été téléchargée 19.000 fois du côté francophone du pays, a-t-on appris jeudi.

    Avec cette application gratuite « Premiers Soins FICR », tout le monde doit pouvoir réaliser les gestes de premiers secours lors d’un accident ou dans une situation d’urgence.

    De nouvelles vidéos explicatives sont également disponibles sur la chaîne YouTube de l’organisation, explique Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique.

    En Flandre, l’application de Rode Kruis-Vlaanderen a été téléchargée 80.000 fois.

     

    Source 

  • Souper Rallye Dal Molin Nicolas le 12 octobre 2019 à Saint-Séverin

    Lien permanent

    Afin de finaliser la participation au rallye du Condroz  ils organisent un sympathique souper a la salle de st Séverin Nandrin rue Engihoul 

    menu :

    adulte: 2 boulettes + frites = 12 euros
    enfant : 1 boulette + frites = 10 euros

    Suivi d'une soirée dansante .

    Réservation : 0493/305421

     

    Souper Rallye Dal Molin Nicolas

    Public
     · Organisé par Nicolas Dlm
  • Dans les idées sorties du week-end 14 et 15 septembre 2019 Marché produits du Terroir

    Lien permanent

    Les amoureux de produits de qualité seront comblés. Glaces artisanales, vins locaux, chocolat, aromates, miel, saucissons, bières artisanales, épices, pleurotes, légumes bio, sirop, pâte à tartiner, baies de Goji, fromages, produits du commerce équitable avec BFTF (Belgian Fair Trade Federation), .… Château gonflable
    et animations musicales…
    Petits et grands seront à la fête !

    Les stands des services communaux et du tissu associatif et culturel amaytois seront sous le chapiteau afin de répondre à vos questions et de vous conseiller (travaux de rénovation, crèche ou une école pour votre enfant, économies d’énergie, recherche d’activités, engagement dans des projets citoyens,
    projets et spectacles du Centre culturel).

    11h30 > 13h30 Balade pédestre Nature et Patrimoine, agrémentée d'un quiz.
    PAF libre en fonction de votre satisfaction.
    Infos et inscriptions : Office du Tourisme - 085 31 44 48
    Solange Verdin 0477 22 95 70 - J-L. Matagne 0497 52 75 71.
    Rendez-vous devant l'entrée du Musée. Tout public
    12h > Vente de pains saucisses par les jeunes
    et leur éducateur
    TOUT LE WEEK-END
    Châteaux gonflables / Expo "Sur la Route" à la Maison
    de la Poésie (infos 085 31 52 32 - plumeetpinceau@maisondelapoesie.com) / Expo animation à la Collégiale "40 ans
    de présence poétique" autour des œuvres littéraires et picturales de
    Béatrice Libert (sam. de 9 à 18h et dim. de 12 à 17h) / Musée et Collégiale ouverts jusque 19h.
    Espace du Club de tir CCAT - place Sainte-Ode

    sans voiture.JPG

    sans 2.JPG

    amaytoise-2019-programme-final-bat-definitif clic ici.pdf

  • Luc Trullemans annonce presque le retour de l’été!

    Lien permanent

     

    Aujourd'hui Samedi :

    L’anticyclone dirigera un air continental sec sur le pays avec un soleil omniprésent et des températures pas encore trop élevées mais toutefois relativement douces pour la saison : 15 à 19º en Ardenne, 20º au littoral et 20/21º ailleurs.

    Dimanche :

    De l’air plus chaud en provenance du midi de la France sera aspiré sur nos régions amenant les températures jusqu’à des valeurs estivales de 25 à 27º en plaine et entre 20 et 24º ailleurs.

    Lundi :

    Un nouveau faible front froid arrivera l’après-midi et le soir par le nord avec seulement quelques passages nuageux.

    Mais avant son arrivée il fera encore agréable avec des températures agréables de 20 à 26º.

    Évolution et tendance pour la période allant du mardi 17 au mardi 24 septembre :

    Persistance du temps sec et souvent ensoleillé. Les maxima resteront au-dessus des normales de saison avec des valeurs voisines de 20º en bordure de mer, entre 17 et 21º en Ardenne et de 20 à 23º en plaine.

    Minima nocturnes de 6 à 9º en Ardenne et de 9 à 14º ailleurs.

     

     

    Source 

     

  • La Guinguette D' Alice Au Pays Des Merveilles demain 15 septembre 2019

    Lien permanent

     

    Dans un lieux magnifique et privé.
    Pour une bonne après midi en famille
    Une vue d'ensemble de Huy incroyable.
    Près de la sarte de Huy, au Gîte de la Sauvenière de 14h à 23h.
    Ouvert pour la première fois. Une vrai surprise! Dj sur 2 espaces. Bar.
    Château gonflable pour les enfants.
    Vente de brochette de bonbon.
    Vente de gauffre. Pêche aux canards et bien plus.
    la Reine de Coeur et cà fameuse barquette de peket .A consommer avec modération .


    Dimanche 15 septembre 2019 de 14:00 à 23:00

    La Sauvenière à Huy
    chemin de la Sauvenière, 2 à 4500 HUY, 4500 Huy


    Organisé par Impact sono org

    Impact sono org

     

    La Guinguette D' Alice Au Pays Des Merveilles 1