- Page 5

  • Et si j'invitais mes voisins à prendre un verre? Le vendredi 24 mai 2019

    Lien permanent

    Cette année, la Fête des Voisins vous réserve des surprises, cela autour d’un objectif commun avec la campagne fédérale #BeBiodiversity : le respect de notre voisine à tous, la biodiversité.

    La Fête des Voisins est avant tout un événement qui promeut la solidarité et le vivre-ensemble, c’est pourquoi nous souhaitons faire perdurer cette solidarité également à travers nos gestes au quotidien, car c’est ensemble que nous devons prendre soin de notre environnement, de nos quartiers et de nos voisins.

    Plusieurs thématiques seront abordées, il s’agit notamment de parler de la réduction de déchets (plastiques, métaux, déchets alimentaires), de nos gestes envers la biodiversité de nos quartiers, et enfin, de nos choix alimentaires, du point de vue de la provenance mais aussi des alternatives à la surexploitation. Curieux ?

    Page Facebook, c’est là que tout se passe !  La Fête des Voisins / Dag van de Buren

    LA FÊTE DES VOISINS PASSE AU VERT

    Fête des Voisins - Dag van de Buren

     

  • Offre d'emploi

    Lien permanent

    Gestionnaire Ressources Humaines (h/f)

    Votre mission :

    Le gestionnaire ressources humaines gère les différentes activités RH (administration du personnel, recrutement et sélection, accueil, information au collaborateur, …) en accord avec la stratégie et les objectifs de la Direction afin de fournir les outils et processus nécessaires pour une efficacité maximale et ce dans le respect des valeurs défendues par l’Intercommunale.

    Vos responsabilités clés :

    Gestion du personnel intérimaire, des stagiaires et  de la mobilité interne  : 

    • Coordonne les procédures de recrutement en collaboration avec le Responsable du département Ressources Humaines
    • Coordonne les demandes d'intérimaires en collaboration avec les Responsables de département concernés
    • Assure l'encodage des prestations intérimaires; suit les prolongations de contrat
    • Assure la gestion des étudiants en collaboration avec l'agence intérimaire dédiée et les départements internes concernés (supervision du planning, suivi des demandes étudiants, encodage des prestations...)
    • Gère la mobilité du personnel et les demandes de renforts, remplacements temporaires
    • Assure le suivi des demandes de stage, des prestations et des évaluations de fin de stage

     

    Gestion et/assistance de projets

    • Participe à la réflexion stratégique de développement de projets
    • Assiste le responsable de département dans la rédaction, le lancement et la gestion des marchés publics et/ou la mise en œuvre de projets liés au développement du département
    • Veille à la bonne exécution des exigences des cahiers des charges et des différentes phases de réalisation des projets

     

    Gestion administrative et budgétaire

    • Assure la rédaction de courriers, de rapports et de procès-verbaux de réunion
    • Contrôle le respect des procédures, des obligations légales et règlementaires
    • Contrôle et suit la facturation des projets/dossiers dont il a la charge
    • Participe à l’accueil téléphonique du département

     

    Votre profil : 

    Détenteur d'un Bacalauréat Professionnalisant en Ressources Humaines, vous justifiez d'une première expérience professionnelle en tant qu'assistante RH.

    Prouvant de bonnes connaissances en législation sociale, la maîtrise d'un logiciel de gestion de paie et de temps est un avantage.

    Vous êtes organisé, autonome et proactif. Appréciant le travail en équipe, vous avez le sens du service et orienté humain.

     

    Nous vous offrons un contrat de remplacement dans le cadre d'un congé maternité à partir de juillet 2019.

    Cette offre vous intéresse? N'hésitez-pas à envoyer votre candidature (cv et lettre de motivation) à l'attention de Madame Valentiny via l'adresse e-mail suivante : amelie.valentiny@intradel.be

     

     Source 

     

     

  • La commune de Clavier fait un appel sur la page Facebook !!! répondre aux questions

    Lien permanent

    Ligne WEL04 Liège-Marche directe : nouvelle offre du TEC depuis Clavier. Vous l’utilisez?

    Aidez-nous à la promouvoir...

    Nous sommes à la recherche d’un utilisateur qui accepterait de répondre à quelques questions pour réaliser un petit outil de promotion de ce nouveau service.
    Envie de nous aider?
    Contactez le 086/34.94.27 ou manifestez-vous en répondant à cette publication.
     
     
    Directes, rapides et confortables, ces nouvelles lignes participent à la volonté du Gouvernement wallon d’augmenter, de manière significative, la part modale du bus/tram de 4 % à 10 % à l'horizon 2030.
    Les 6 premières lignes WEL sont disponibles depuis le 29 avril 2019.
     
    La ligne Wel 04 (Liège-Marche) dispose d’un arrêt sur Clavier.
    Avantages des lignes WEL :
    •Vitesse commerciale : les lignes seront directes et rapides, avec un nombre limité d’arrêts intermédiaires ;
    •Matériel roulant : les lignes WEL seront assurées par des autocars climatisés qui offrent uniquement des places assises et qui sont équipés de WIFI gratuit – à partir du 6 mai – et de ports USB ;
    •Fréquence : les lignes WEL seront assurées uniquement le matin et le soir, pour permettre aux travailleurs de faire l’aller et le retour domicile-travail ;
    •Tarif : le prix par parcours est de 5 € et est plafonné à 70 € par mois ;
    •Paiement : le service est accessible uniquement sur réservation via l’application WEL, disponible dès à présent sur le Google Play Store et bientôt sur l'App Store, au plus tard 30 minutes avant le voyage ;
    •Validation : la validation se fera également via l’application WEL en scannant le QR Code présent à bord des autocars ;
    •Nouvelle identité : les autocars des lignes WEL seront facilement reconnaissables grâce à leur nouvelle identité visuelle.
     
     
  • Ciné-club aujourd'hui 08 mai 2019 à l'administration communale de Nandrin.

    Lien permanent

    Ciné-club qui se déroulera ce 08 mai à l'administration communale de Nandrin.

    Cet événement est ouvert à toutes les communes et est organisé par le CPAS de Nandrin en collaboration avec le  PCS Condroz

  • Où diable nos convocations sont-elles passées ?

    Lien permanent

    Le 26 mai, on vote, plus personne ne l’ignore. Par contre, les Belges sont encore nombreux à attendre leur convocation électorale. Mais où restent-elles donc ?

    Trop vite perdues !

    Pas de panique, elles devraient arriver dans le courant de cette semaine et en tout cas avant le samedi 11 mai. Il est vrai qu’autrefois, elles arrivaient plus tôt, parfois un mois à l’avance. Mais il paraît que plus on les envoie tôt, plus les électeurs ont tendance à les… égarer. Cet apparent retard serait donc plutôt un coup de pouce aux distraits.

    Et si vous n’avez rien reçu samedi (ou si vous avez quand même réussi à perdre la vôtre) ?

    Rendez-vous au service « élections » de la commune avec votre carte d’identité et on vous délivrera un duplicata. Vous avez jusqu’au vendredi 24 mai. Sauf dans certaines grandes villes, comme Liège ou Charleroi où des permanences « duplicatas » sont organisées jusqu’au jour même des élections. Plus d’excuses pour les distraits…

     

    Source 

  • « Un phénomène qui prend de l’ampleur »

    Lien permanent

    Un Belge sur deux distrait par son GSM

    Une étude menée par Ford France révèle que les Français sont accros à leur smartphone. Un constat qui peut poser des problèmes de sécurité, surtout dans les zones urbaines, que ce soit pour les véhicules ou les usagers plus faibles.

    Et à ce titre, les piétons, adoptent parfois des comportements très dangereux. À pied, en voiture ou à vélo, ils sont nombreux à quitter la route des yeux et risquer un accident pour envoyer un SMS ou bien consulter les réseaux sociaux.

    Tous, nous avons déjà pu voir des piétons qui traversent un passage en dehors des limites, qui marchent sans regarder devant eux, uniquement parce qu’ils sont concentrés sur leur écran. On les appelle les « smombies » (contraction de smartphones et zombies). L’étude française révèle ainsi que 68 % de ces piétons consultent leur smartphone en marchant sur le trottoir ou en traversant la rue. Le chiffre atteint même 91 % dans la tranche d’âge de 18 à 35 ans.

    Et chez nous, le phénomène est-il aussi développé ?

    « Nous avons mené une étude à ce propos en 2017 où on voyait qu’à Bruxelles, Anvers et Liège, 18 % des gens utilisaient leur téléphone portable », explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut Vias. « Chez les 15-29 ans, ce nombre grimpait à 26 %. » Un quart des gens ayant participé à l’étude.

    « Ce sont des chiffres qui sont communs à toutes les grandes villes », continue le porte-parole.

    « Les gens ont pris le pli de saisir leur GSM à la moindre occasion, dès qu’ils ont un peu de temps. Ce n’est évidemment pas l’idéal dans la circulation si vous traversez au feu rouge. À ce moment, il y aura peut-être une voiture qui veut passer sans attendre. Il vaut mieux éviter… »

    D’autant plus qu’un accident sur trois se produit aux passages pour piétons.

    « Le phénomène des smombies pose aussi de gros problèmes », reconnaît Benoît Godart.

    50 % concernés

    Vias n’a plus réalisé d’études sur le sujet, mais il y a fort à parier qu’en deux ans, le nombre a également augmenté. « On peut estimer que 50 % des Belges sont concernés. »

    Comment régler ce problème ? « À Bruxelles, il y a eu une expérience avec des leds placés sur les trottoirs où circulent des trams. Mais je crois que la solution ne passera pas seulement par les infrastructures. Ça passera aussi par la sensibilisation. On ne peut pas interdire aux gens de consulter leur GSM. C’est un phénomène qui prend de l’ampleur. Vous le voyez bien dans les files au Bancontact ou au supermarché. Derrière les deux premières personnes, tout le monde a son téléphone en mains. »

    J.M.

    Source 

  • Une coach de vie pour réaliser ses rêves

    Lien permanent

    « J’ai toujours été une personne qui aime aller vers les autres, les écouter avec bienveillance et les aider. C’est mon moteur et au fil du temps devenir coach est devenu une évidence », confie Aurore Jacobs.

    Le but de la coach est d’aider les personnes à gagner en épanouissement et sérénité, réaliser des projets et oser vivre ses rêves. « Parfois, il s’agit juste d’un petit coup de boost pour débuter le changement mais pour d’autres le cheminement est plus long. Je ne donnerai pas les solutions, je me vois plus comme un phare qui éclaire les bateaux dans la nuit pour les guider ». Pour cela, Aurore travaille sur plusieurs champs d’action : l’estime et la confiance en soi, la prise de paroles en public, la gestion du temps, la charge mentale, la recherche d’emploi ou la reconversion. Elle travaille également avec les fleurs de Bach et les parfums de couleur Altéarah qu’elle propose en complément des séances. « Lors de la première séance, on établit l’objectif du patient et on travaille l’ici et maintenant en privilégiant l’écoute active, la communication bienveillante et des outils à utiliser au quotidien ».

    Situé rue de Wawehaye 49 à Solières, le cabinet propose la première séance d’1h30 pour 50 euros. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter le site http://www.tellmemore-coaching.be ou la page Facebook Tellmemore-coaching. Pour tout rendez-vous, contactez le 0460/97.03.57.

     

    PAR LA.MA

    Source 

  • Grâce aux thérapies post-traumatiques un retour au boulot deux fois plus rapide !

    Lien permanent

    L’épuisement professionnel est en effet devenu un véritable fléau, destructeur pour les employés qui en souffrent et mettent plus d’un an à s’en remettre, mais aussi terriblement coûteux pour les entreprises. Fin 2017, 140.000 personnes étaient absentes du boulot depuis plus d’un an pour cause de burn-out soit une augmentation de 39 % en 5 ans.

    Un coût colossal !

    Des absences dont le coût est colossal. On estime qu’un employé absent coûte 1.000 € par jour. Car au coût direct (salaire garanti) de cette absence il faut ajouter les coûts indirects (remplacement, perte de qualité du service, réorganisation, etc.). Les victimes du burn-out coûteraient chaque année quelque 2 milliards d’euros à la société. La méthode développée par le Pr Van Hoof serait donc tout bénéfice pour le patient mais pas seulement.

    En quoi consiste ce traitement ? Il s’agit d’appliquer aux victimes du burn-out les thérapies jusqu’ici utilisées pour soigner les victimes de stress post-traumatique. A priori, aucun rapport entre un attentat ou une agression et le boulot et pourtant… Pourtant, les patients souffrant d’épuisement professionnel réagissent positivement à ces thérapies. « Dans mon cabinet, j’ai constaté un déséquilibre entre le ressenti et la logique, tant chez les patients atteints de burn-out que chez ceux qui souffrent de traumatisme. Ils savent objectivement qu’ils doivent prendre un peu de recul et ne pas avoir peur, mais cela ne correspond pas à ce qu’ils ressentent. En appliquant les techniques de traitement post-traumatique, nous apportons à nouveau un équilibre », confie le professeur Van Hoof, qui a professionnalisé cette approche il y a 3 ans sous l’appellation « Insourcing ».

    moins d’1 % de rechutes

    Avec des résultats remarquables : dans l’Insourcing, la réintégration professionnelle est primordiale dès le début du traitement. Les patients reprennent le boulot après 92 jours en moyenne, soit deux fois plus vite qu’avec les thérapies classiques. Un tiers d’entre eux recommencent immédiatement à temps plein, et dans la même entreprise pour 50 % d’entre eux.

    Des résultats durables : moins d’1 % des patients traités par le professeur Van Hoof ces deux dernières années ont fait une rechute.

    De plus, l’Insourcing est soutenu par une plateforme électronique qui permet d’automatiser complètement le parcours. Les participants sont mis en relation avec le psychologue le plus proche, qui prend contact avec eux dans les 48 h pour fixer un rendez-vous. Cela réduit le temps d’attente pour les patients et évite la recherche du bon spécialiste aux médecins généralistes.

    Reste à obtenir l’appui du politique pour généraliser cette technique lors de la prochaine législature.

    Source 

  • À vos agendas Brocante de Villers le Temple le 16 juin 2019

    Lien permanent

     

    Renseignements et réservations : café 085 51 31 71, gin 0496 85 20 41, San 0475 24 19 35. Venez passer un bon moment

     

     

    Sandrine Markadieu

    Brocante de Villers le Temple

  • Limiter les lancers de ballons

    Lien permanent

    Une étude en Australie a démontré l’impact écologique des ballons de baudruches lorsqu’ils sont relâchés. « 70 % de ces ballons poursuivent leur ascension jusqu’à 8 km d’altitude avant d’exploser et de retomber sur terre ou en mer sous forme de fragments à plusieurs centaines de kilomètres de leur point de lancement. S’ils sont synonymes de fête pour nous, ces ballons ne le sont évidemment pas pour la faune sauvage dont ils mettent la vie en danger », estime le député wallon Luc Van der Stichelen, qui a interpellé au parlement le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio. Concrètement, il lui a demandé s’il y avait un projet pour limiter les lancers de ballons.

    Comme l’a rappelé le ministre Di Antonio, toute une série d’objets en plastique seront interdits dès janvier 2022, notamment les tiges pour ballons de baudruche qui « seront également visées par une mesure d’interdiction d’usage. Dans la pratique, cette disposition limitera les lancers de ballons ».

    Des mesures encore à prendre

    Dans quelle ampleur seront limités les lâchers de ballons ? Nous avons contacté le cabinet Di Antonio pour en savoir plus. Rien d’encore très précis à ce stade. « Nous avons pris différentes mesures sous cette législature, comme la mise en place de l’interdiction des sacs plastiques. D’autres mesures devront être décidées sous le prochain gouvernement wallon », précise François Dubru, porte-parole de Carlo Di Antonio.

    Pour rappel, l’usage des gobelets, des tasses et des bols en polystyrène expansé, en ce compris leur couvercle seront proscrits à partir du 1er janvier 2021, ainsi que les pailles, les couverts et les bâtonnets mélangeurs. Un an plus tard, ce sera au tour des assiettes et des récipients alimentaires d’être interdits.

    La notion d’établissement ouvert au public couvre un très large spectre de lieux. Tout le secteur de l’Horeca est concerné ainsi que les événements ponctuels et les cantines des collectivités. Des dérogations pourront être prévues pour les centres de soins de santé.

    YANNICK HALLET

    Limiter les lancers de ballons à partir de 2022 en Wallonie clic ici 

  • funérailles aujourd'hui à la collégiale de la doyenne madame Raymonde Lamy, veuve de l'ancien bourgmestre (et Ministre) Freddy Terwagne

    Lien permanent

    « La doyenne des Amaytois, madame Raymonde Lamy, veuve de notre ancien bourgmestre (et Ministre) Freddy Terwagne nous a quittés. Nous devions la fêter dignement le we dernier dans sa belle maison de la rue Gaston Grégoire, c’est finalement dans sa chambre d’hôpital au CHRH que j’ai pu échanger une dernière fois avec elle les cadeaux de nos Souverains et de la Commune en votre nom, mais surtout quelques mots, quelques regards et quelques souvenirs mélancoliques à l’occasion de son Centenaire vendredi dernier. »

    Raymonde Lamy repose au funérarium Cornet où les visites se dérouleront encore ce lundi de 18h à 20h.

    Ses funérailles sont programmées en la collégiale d’Amay mardi à 10h30.

    Photo de la maison de l'ancien bourgmestre (et Ministre) Freddy Terwagne 

    Source 

  • De nouveaux billets, le 28 mai 2019

    Lien permanent

    Le 28 mai prochain, la Banque centrale européenne mettra en circulation les nouveaux billets de 100 et 200 euros. Ces billets font partie de la série « Europe ». Les quatre premières coupures de la série (5, 10, 20 et 50 euros) sont déjà entrées en circulation.

    La BCE a en par contre décidé d’arrêter la production du billet de 500 euros.

    MIEUX SÉCURISÉS

    Pour cette deuxième série, les signes de sécurité ont été améliorés pour lutter contre la contrefaçon et garder une longueur d’avance sur les faussaires. On a donc perfectionné les techniques de fabrication.

    Les nouveaux billets de 100 et 200 euros bénéficieront des mêmes signes de sécurité que le billet de 50 euros, comme par exemple un portrait inséré dans le filigrane et l’hologramme.

    Un tout nouveau signe de sécurité, l’hologramme satellite, se situe dans le haut de la bande argentée. Quand vous inclinerez le billet, vous verrez de petits symboles « € » graviter autour du nombre. Les symboles deviendront plus clairs sous une lumière directe.

    Autre sécurité : le nombre émeraude. Quand vous inclinerez le billet, le nombre brillant dans le coin inférieur gauche produira un effet de lumière se déplaçant de haut en bas et de bas en haut et le nombre changera de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond.

    Les nouveaux billets de 100 et 200 euros contiennent également des symboles « € » à l’intérieur du nombre. Ces nouveaux billets ont en outre une durée de vie plus longue que celle de la première série. Ils devront donc être remplacés moins fréquemment.

    Essentiel notamment pour les billets de 5 et 10 euros, qui passent de main en main plus souvent que les autres coupures.

    À ce propos, la Banque centrale européenne diffuse un petit film montrant les tests auxquels sont soumis les billets avant leur mise en circulation. On les compresse, on les passe à la machine à laver, on les repasse, on les trempe dans des produits chimiques, on les soumet à des températures extrêmes (chaudes ou froides)… Bref, les billets doivent être pratiquement indestructibles. - M.P

    Source 

  • Nandrin, samedi 11 mai prochain, l'Institut du Poids vous ouvre ses portes pour une journée exceptionnelle dédiée aux mamans

    Lien permanent

    Nandrin, samedi 11 mai prochain, l'Institut du Poids vous ouvre ses portes pour une journée exceptionnelle dédiée aux mamans. L’été se profile, il est grand temps de préparer valises et maillots de bains. Toutes les équipes de l'Institut du Poids sont là pour vous aider.

    Nous vous proposons de tester, aux 50 premières mamans inscrites

    - Un bilan métabolique complet

    - Un bilan cellulite, analyse spectroscopique de votre peau

    - Une séance de cryothérapie à corps entier

    - Une séance d’EMS training

    Aux 10 premières inscrites seulement, une séance de lipolaser, ( 2 à 5 cm perdus sur la séance)

    Pour tester à l’une de nos technologies, nous vous demandons de vous inscrire par mail sur info@institutdupoids.com .

    Et de préciser votre souhait prioritaire.

    Pour les curieux et curieuses, venez quand vous voulez, nous sommes là pour vous accueillir et répondre à toutes vos questions !!

    GRAND CONCOURS dès à présent
    Nous offrons la possibilité de gagner une cure minceur et d’accompagnement complète (12 semaines), mais également des 5 séances de cryothérapie corps entier, 2X2 séances de cryolipolyse, et des packs "institut du poids » !!

    COMMENT PARTICIPER AU CONCOURS:
    1- Aimez la page de l’institut du poids
    2- Partagez en mode public la publication
    3- Mentionnez dans les commentaires min. 2 personnes

    Vous pouvez doubler vos chances en venant le 11/5 à notre porte ouverte de Nandrin 

    L’Institut du Poids ouvre ses portes à Nandrin journée préouverture e 16 juin de 10h à 18 h

  • Bonne nouvelle pour les responsables des crèches et les gardiennes d’enfants

    Lien permanent

    Les crèches ne devront rien payer pour la musique diffusée

    Bonne nouvelle pour les responsables des crèches et les gardiennes d’enfants : ils ne devront pas payer de droits d’auteur à la Société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs (Sabam) pour la musique qu’ils diffusent. C’est aussi une belle victoire pour le député Michel de Lamotte (cdH) qui se battait depuis deux ans pour que ce texte soit adopté au Parlement.

    C’est donc devenu une réalité in extremis, puisque la mesure a été votée à la toute dernière séance, fin avril. « La situation n’était pas très claire », explique l’élu. « Certaines crèches déclaraient la musique qu’elles diffusaient, d’autres pas. La situation était aussi confuse pour les gardiennes d’enfants.

    J’estimais que les milieux d’accueil devaient être exemptés du paiement de ces droits d’auteur. J’ai consulté l’Union européenne pour savoir ce qui était permis ou non. Il m’a clairement été répondu que la décision dépendait de chaque État membre, que la Belgique pouvait donc décider ce qu’elle voulait… »

    PAS POUR UNE FANCY-FAIR

    Comme le Conseil d’État n’a rien trouvé à y redire (nonobstant des amendements mineurs), les députés ont donc approuvé le texte qui autorise les crèches privées et publiques, ainsi que les gardiennes reconnues par l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) et son pendant flamand, Kind & Gezin, à diffuser de la musique sans devoir payer de droits d’auteur.

    Le texte parle « de la reproduction ou la communication au public de prestations par des établissements d’accueil de la petite enfance reconnus ou organisés officiellement à cette fin par les pouvoirs publics et pour autant que cette reproduction ou communication au public se situe dans le cadre des activités pédagogiques de ces établissements ».

    La seconde partie de la phrase a toute son importance. Si la crèche diffuse de la musique pour soutenir des activités de psychomotricité ou d’autres activités d’éducation à la musique, elle sera donc bien exonérée des droits d’auteur…

    Mais cela ne sera pas le cas si cette musique est diffusée dans le cadre d’une fancy-fair ou d’une autre animation que le milieu d’accueil organise, à l’attention des parents, par exemple. -

    Par DIDIER SWYSEN

    Source 

  • Attention de plus en plus de permis à usage limité

    Lien permanent

    Ce centre d’examen détermine si un automobiliste amoindri peut garder son permis

    « Nous recevons des cas de plus en plus lourds au Cara »

    En Wallonie, 666 conducteurs ont l’interdiction formelle de boire la moindre goutte d’alcool. C’est inscrit sur leur permis. Et il ne s’agit pas seulement de personnes ayant eu un problème avec la boisson

    « L’idée est de trouver un bon équilibre entre le besoin de mobilité de la personne et les nécessités de la sécurité routière », résume Benoît Godart, porte-parole de l’Institut Vias.

    En Wallonie, 414 conducteurs ne peuvent circuler au volant de leur voiture que dans un rayon de quelques kilomètres autour de leur domicile.

    Ils sont 65 dans le même cas à Bruxelles, selon les chiffres établis par le SPF Mobilité. Cette restriction est indiquée explicitement sur leur permis de conduire qu’il soit papier ou au format d’une carte bancaire.

    La décision a été prise après une visite au Cara, un centre qui dépend de l’Institut Vias et qui évalue les aptitudes à la conduite d’une personne dont les capacités sont diminuées par une maladie ou une pathologie. « L’ampleur du rayon peut varier selon le lieu d’habitation de la personne. Elle sera plus importante si on habite dans un lieu reculé à la campagne plutôt qu’en périphérie d’une ville.

    L’objectif est de pouvoir se rendre en voiture au magasin le plus proche ou chez le médecin », précise Mark Tant, directeur du Cara. Les conducteurs dans ce cas de figure souffrent en général de problèmes de vue, voire d’attention.

    Les déficiences visuelles sont la principale cause des permis de conduire adapté ou à usage restreint. Toujours selon les statistiques du SPF Mobilité 6.679 automobilistes wallons ne peuvent pas prendre le volant sans avoir chaussé leurs lunettes et 318 sans avoir mis leurs lentilles tandis que 6.067 avaient les choix entre l’un ou l’autre de ces dispositifs correctifs.

    Ainsi la diplopie – le fait de percevoir deux images simultanées d’un objet unique – nécessite des verres équipés de prismes, ce qui est incompatible avec des lentilles. Toutes ces personnes ne sont forcément passées par le Cara.

    « L’ophtalmologue peut aussi estimer que son patient doit faire adapter son permis à cause de sa mauvaise vue. Pour d’autres pathologies, la décision peut venir du médecin de famille », indique Mark Tant.

    Pour ce qui est de l’interdiction de boire de l’alcool, un juge peut mandater un médecin pour analyser une telle solution. « Mais il n’y a pas que cette circonstance. Une personne qui prend des médicaments, par exemple dans le cadre d’un traitement psychiatrique, peut aussi ne plus être autorisée à boire de l’alcool, pour éviter les interactions », note le spécialiste du Cara.

    Les personnes qui éprouvent des problèmes avec leurs membres inférieurs, voire supérieurs, peuvent se voir signifier l’obligation d’avoir une boîte de vitesses automatique plutôt que manuelle.

    Cette alternative est aussi recommandée pour les conducteurs qui éprouvent des problèmes d’attention. Ils peuvent mieux se concentrer sur la circulation s’ils ne doivent plus embrayer ou débrayer.

    En parallèle de l’automatique, il existe des dispositifs adaptés de contrôle de la transmission. Mais ils ne concernent que quelques conducteurs.

    De même, le fait de ne pas pouvoir rouler avec une remorque, de ne pas dépasser telle vitesse ou ne pas pouvoir transporter un passager sont des dispositions qui existent sur le plan légal, mais sont très peu employées.

    « Nous ne préconisons pas d’obliger quelqu’un à rouler à 50 sur des routes où la vitesse est limitée à 90 km/h. C’est dangereux sur le plan de la sécurité routière.

    Par contre, nous pouvons estimer qu’une personne ne peut plus monter sur l’autoroute car cela demande trop de vigilance », explique Mark Tant.

    ON PEUT COMBINER

    Il n’est pas rare que l’une ou l’autre adaptation soit combinée avec une restriction, comme le fait de devoir porter des lunettes et ne pouvoir circuler qu’à la lumière du jour.

    « Avec le vieillissement de la population, nous avons de plus en plus de personnes qui passent par le Cara, avec des maladies ou des pathologies de plus en plus lourdes. Résultat, le taux d’adaptation ou de restriction a augmenté par rapport à l’ensemble des examens », conclut Benoît Godart, de l’Institut Vias. -

    Et si je ne respecte pas la restriction ? Une solide amende à la clé, voire la prison

    « Le fait de ne pas respecter la restriction ou l’adaptation stipulée sur le permis a des conséquences en cas de contrôle routier. C’est comme si on roulait sans permis », prévient Benoît Godart de l’Institut Vias.

    L’amende oscille entre 1.600 et 16.000 euros, avec une possible peine de prison. Dans ces conditions, on pourrait être tenté de ne pas suivre la consigne de son ophtalmo de faire adapter son permis.

    Et là, on s’expose à de sérieux ennuis en cas d’accident.

    Si la justice a des doutes sur vos facultés visuelles, elle peut mandater un expert pour vous examiner et ensuite vous demander des comptes. L’assureur peut aussi se retourner contre vous après avoir indemnisé les victimes. - Y.H

    Par YANNICK HALLET

     

    Source

  • Chaque année, des cannettes tuent du bétail ?

    Lien permanent

    La division nature et forêt flamande (INBO) souhaite évidemment tout mettre en œuvre pour que les loups et les éleveurs cohabitent de la meilleure manière en Flandre.

    À ce titre,  Joachim Mergeay attire l’attention sur la quantité de bétail victime chaque année de la négligence des pollueurs : « 25 prédations ont été enregistrées en un an et demi avec les loups limbourgeois alors que de nombreuses vaches meurent chaque année dans notre pays à cause des cannettes jetées dans leurs prairies et qu’elles finissent par avaler.

    Et que de très nombreux moutons sont aussi égorgés chaque année par de grands chiens en liberté. »

    Le spécialiste ne se voile toutefois pas la face : « L’Europe doit mettre en place une gestion de la population de loups.

    En France, pour éviter une trop forte expansion du prédateur, on peut désormais tuer chaque année une quarantaine de loups dans un cadre extrêmement précis. On régularise aussi la population en Suède, en Norvège, en Croatie et l’Allemagne se prépare à le faire aussi, mais sans mettre leur population en péril. Si, un jour, la pression du loup se fait trop forte dans notre pays, il faudra bien sûr aussi y penser. » -

    Des clôtures anti-loups

    L e ministre Collin, comme la Région flamande, a visiblement décidé d’assumer totalement la présence des loups sur son territoire. Au-delà des indemnisations du bétail tué par le grand prédateur, la Région flamande propose aux éleveurs comme aux particuliers un financement de 80 % pour l’installation de clôtures électriques afin de protéger leurs animaux.

     

    Article complet clic ici 

  • Pas de panique la canicule arrive!

    Lien permanent

    Fin mars, MeteoBelgique annonçait un mois d’avril plus chaud que la moyenne avec moins de précipitations et plus d’insolation. Philippe Mievis a vu juste. Mieux, il avait donné un écart de 1,2 degré par rapport aux normes, dans le centre du pays, et c’est ce qui est arrivé au dixième de degré près. 

    « Il ne faut pas se fier au premier jour du mois de mai », annonce-t-il. « La tendance, pour la première décade et ce jusqu’au 12 mai avec les saints de glace, sera fraîche et plutôt dépressionnaire ». Ce sera, avance-t-il, probablement la seule décade froide de ces trois prochains mois ! « Une période qui s’annonce (largement ?) en excédent thermique ».

    Pour la quantité de précipitations, c’est complexe. « On devrait connaître une saison estivale marquée par les orages ». Les précipitations seraient plus faibles en fréquence mais elles seraient plus importantes par endroits où les orages auront sévi . Des orages qui, localement, pourraient être forts. À l’instar de l’été 2018, les régions les plus au sud et/ou à l’est de notre pays devraient être les plus touchées.

    ►► Voici les prévisions complètes pour les trois mois de mai à juillet

     

    Source

  • Conférence-rencontre avec le groupe « Résonance » Le dimanche 12 mai à l’église de Saint-Séverin

    Lien permanent

    Le dimanche  12 mai à l’église de Saint-Séverin : conférence-rencontre avec le groupe « Résonance » à 16h, goûter à 17h et concert à 18h : « Illuminations » avec Samuel Cattiau (contre-ténor), Quentin Dujardin (guitare), Matthieu Saglio (violoncelle), Léo Ullmann (violon) et Bijan Chemirani (percussions).

    http://www.cathocondroz.be/

  • Aujourd'hui dimanche 5 mai 2019 , Concert l'Orchestre à cordes

    Lien permanent

    Concert à l’église d’Ocquier de ce 5 mai 2019 à l’occasion de la présentation du site web  « Ocquier Village Millénaire".

    855442.png

  • Liste des gagnants 2019, Bourses des « Amis de Lourdes »

    Lien permanent

    Bourses des « Amis de Lourdes »

    Liste des gagnants 2019 sur notre UP

    Mr Constant BOUSSA (Les Avins), Mme Bernadette CHARLIER (Clavier), Mr Dany COLLETTE (Bois-et-Borsu), Mr Michel EVANS (Anthisnes), Mme Bernadette GRAINDORGE (Les Avins), Mr Luc HERWATS (Terwagne), Mr Tony JACOB (Warzée), Mr Valère MARCHAND (Les Avins), Mr Jacques MARCHAND (Les Avins), Mme Marthe MAGONETTE (Bois-et-Borsu), Mr Richard MARECHAL (Ocquier), Mr Denis MYSLINSKI (Anthisnes), Mr Christian PIRE (Ochain), Mr Pierre ROME (Fraiture), Mr Jules SIMON (Hody), Mme Noémie SLUYSMANS (Ochain), Mme Anne-Marie THYS (Tavier), Mr André WARNOTTE (Terwagne) et Mr Loris WEBER (Ocquier).

    Source 

  • Célébrations patriotiques aujourd'hui 5 mai 2019

    Lien permanent

    Célébrations patriotiques

    Le dimanche  5 mai à 10h30 à l’église de Nandrin

  • A vos agendas, voici les dates d'ouvertures printemps-été 2019 au jardin D'Helena à Nandrin

    Lien permanent

    A vos agendas, voici les dates d'ouvertures printemps-été 2019.

     

     

  • Aujourd'hui dimanche 5 mai 2019 à 14 h Cabaret chantant

    Lien permanent

    Quoi: Cabaret Chantant
    Où: Salle du Gymnase Communal d'Amay,
            1 rue de l'hopital, 4540 Amay

    Quand: Le dimanche 5 mai 2019 à 14h.

    Public cible: Pas de public cible selon notre avis.

    Prix d'entrée: 12€ ATTENTION Prévente à 10€ Par téléphone, par virement (non obligatoire) ou en vente à la boulangerie RIGA. Le prix plein est d'application le jour de l'évenement sauf si il resterait des places en préventes.

    Description (si vous jugez intéressant de la modifier un peu, vos conseils sont les nôtres):

    Pour la première fois à Amay, venez passer une après-midi récréative dans l'atmosphère des cabarets d'antan avec la troupe "Fantaisie".

    Vous profiterez d'un spectacle riche en chansons, sketchs et rires à gogo.

    Nous vous concoctons un programme extraordinaire à prévoir vos mouchoirs.
    Venez nombreux, vos amis sont nos amis et sont les bienvenus également.
    Réservations souhaitées au 0496494190 ou vente d'entrées à la boulangerie "Riga

  • Neige à Nandrin aujourd'hui 4 mai 2019 les saints de glace ?

    Lien permanent

    L’IRM place deux provinces wallonnes en alerte à cause de la neige: attention aux conditions glissantes

    « En fin de nuit entre vendredi et samedi ainsi que samedi matin, nous prévoyons de la neige en Ardenne. Sur les hauteurs, une couche de neige de l’ordre de 1 à 4 cm sera possible », écrit l’IRM, qui place ainsi les provinces de Liège et du Luxembourg en avertissement jaune concernant des conditions glissantes dès 5H00 ce samedi jusqu’à 11H00. 

    Samedi, à l’arrière d’un front froid qui quittera le pays par le sud-est en matinée, une masse d’air froide et instable d’origine polaire transitera via nos régions. Le matin, nous prévoyons de la neige fondante voire de la neige en Haute Belgique. À l’arrière de cette perturbation, la nébulosité deviendra variable avec des cumulus et des éclaircies. Il y aura des giboulées avec risque d’un coup de tonnerre et de grésil.

    Il fera assez frais pour la saison, avec des maxima de 5 degrés en Hautes-Fagnes à 10 ou localement 11 degrés en plaine. Le vent sera modéré à assez fort, de secteur nord-nord-ouest. Rafales possibles entre 60 et 70 km/h.

     
    Les saints de glace correspondent à une certaine période climatologique bien définie dans le temps.
     Chaque année, comme d’ailleurs en 2015 les saints de glace auront lieu les 11, 12 et 13 mai .
     Vous pouvez désormais retenir cette date car elle est identique l’année prochaine !
     
    Les saints de glace permettent aux agriculteurs de connaitre avec une efficacité plutôt redoutable, les dates de fin de gel de l’année. 
    En effet, les saints de glace définissent la fin de la période hivernale et plus précisément la fin du gel.
  • Loris Demarteau six ans plus tard le Nandrinois croise à nouveau Marion Cotillard

    Lien permanent

    Loris Demarteau est ce jeune Nandrinois passionné par les stars. Malgré ses 18 ans, il a croisé la route de 400 d’entre-elles. Dans sa collection de selfies, on trouve notamment Mariah Carey, Dany Boon ou Jean-Claude Van Damme.

    Certaines de ces vedettes ont cependant une place particulière dans son cœur, comme Marion Cotillard, qu’il a rencontrée alors qu’il avait 12 ans. La belle actrice française était en tournage dans son village, pour les besoins du film des frères Dardenne « Deux jours, une nuit ». C’était la première fois que le jeune Nandrinois rencontrait une star. 

    « À l’époque, elle avait été super sympa avec moi, se souvient le jeune homme, mais les conditions étaient un peu particulières. Nous nous étions croisés sur les lieux de tournage, de manière privée. J’étais curieux de savoir si elle resterait aussi accessible en public. »

    En rue avec Guillaume Canet

    À l’occasion de la sortie de la suite des « Petits Mouchoirs », le film réalisé par son époux Guillaume Canet, Marion Cotillard était à Bruxelles pour une avant-première il y a une dizaine de jours. Loris Demarteau s’est rendu sur place et a eu la chance de croiser les deux acteurs place Debrouckère, à proximité du cinéma.

    « J’ai montré à Marion une photo de nous deux lors du tournage à Nandrin, ainsi que le DVD du film 2 jours une nuit que je lui ai demandé de me dédicacer. Cela nous a donné l’occasion d’échanger quelques mots. Elle est souvenue du tournage à Villers-le-Temple. Ella dit qu’elle aimait beacoup la Wallonie, qui avait de beaux coins dans la région. Franchement, elle était très sympa. Guillaume Canet était aussi très accessible… » Les deux acteurs ont accepté de poser pour un selfie avec le jeune nandrinois.

    La maman de Loris Demarteau est une grande fan de Guillaume Canet.

     

     

    Elle n’a malheureusement pas pu être présente avec lui, à Bruxelles lors de sa rencontre avec l’acteur français. Son fils a donc demandé à Guillaume Canet s’il était d’accord d’enregistrer une petite vidéo pour saluer sa mamam et il a accepté ! « Ma maman était vraiment contente ! Cela lui a fait plaisir » ajoute le jeune homme.

    Lors de son périple à Bruxelles, le Nandrinois a également eu l’occasion d’apercevoir Dany Boon. L’acteur français assistait lui aussi à l’avant-première du film…

     

    Article par A.BT

    Source 

     

  • Aujourd’hui la Pi'Re les pionniers de Villers -le-Temple

    Lien permanent

     

    Au profit de leur voyage humanitaire en Grèce, les pionniers (scouts) de Villers-le Temple organisent une soirée au D'zy à Fraiture-en-Condroz!
    Cette soirée sera la première d'une longue lignée et promet d'être "mémorable"!
    Ramène tous tes potes et viens t'ambiancer sur le lourd son de DJ HUPSER, jeune dj déjà bien connu des soirées du Condroz !!!

    Adresse :
    9, Rue Gommeray 4557 Fraiture

    Boissons :
    - Softs : 1€
    - Bières (et dérivés) : 1,80€
    - Blanc+soft : 2€
    - Vodka redbull : 3€

    Prévente 5€ (par les pionniers)
    Sur place 7€

    La sécurité se réserve le droit d'entrée et de sortie.

     

     

    La Pi'Re des pios de Villers-le-Temple

  • Offre d'emploi

    Lien permanent

    Assistant Social (h/f)

    Dans le cadre de la politique de bien-être et dans le respect des valeurs défendues au sein de l’Intercommunale, vous intervenez auprès des travailleurs confrontés à des problèmes d’ordre professionnel, familial, personnel, médical, financier, …

    Vous êtes à l'écoute, analysez, conseillez et recherchez avec eux des solutions face aux besoins exprimés. Vous préparez et argumentez les dossiers à soumettre au comité de gestion du service social.

     

    Vos responsabilités clés :

     

    Gestion des relations humaines

    • Est à l’écoute de son interlocuteur et crée un climat de confiance en garantissant la confidentialité et la neutralité de son intervention
    • Identifie et analyse la demande du travailleur ainsi que la nature du besoin exprimé
    • Informe son interlocuteur sur des données administratives et législatives, propose les dispositifs d’aides les mieux adaptés, oriente, conseille et le cas échéant accompagne dans des démarches administratives, financières ou autres
    • Intervient dans les situations d’urgence et de crise professionnelles ou personnelles (agression, accident, conflits interpersonnels, situation stress, …)
    • Relaie toute information qu’il estime pertinente au service RH ainsi que le cas échéant à la Direction de l’Intercommunale ou à l’environnement de travail directement concerné

     

    Gestion et/assistance de projets

    • Participe à la réflexion stratégique de développement de projets
    •  Assiste le responsable de département dans la rédaction, le lancement et la gestion des marchés publics et/ou la mise en œuvre de projets liés au développement du département
    • Veille à la bonne exécution des exigences des cahiers des charges et des différentes phases de réalisation des projets

     

    Gestion administrative et budgétaire

    • Rassemble les informations nécessaires et prépare les dossiers à soumettre au comité de gestion du service social
    • Assure la rédaction de courriers, de rapports réguliers relatifs à ses interventions et de procès-verbaux de réunion notamment du service social
    • Contrôle le respect des procédures, des obligations légales et règlementaires
    • Contrôle et suit la facturation des projets/dossiers dont il a la charge
    • Participe à l’accueil téléphonique du département et assiste le département dans certaines missions administratives

     

    Votre profil :

    Vous êtes détenteur d'un Baccalauréat Professionnalisant en tant qu'assistant social et justifiez d'une première expérience professionnelle probante.

    Vous avez une connaissance approfondie du secteur social et des législations en vigueur. Vous maîtrisez l'outil informatique et êtes détenteur du Permis B.

    Vos autres qualités professionnelles : un sens de la cofidentialité et de la discrétion, une bonne gestion des priorités, une autonomie certaine et une aptitude au travail d'équipe.

     

    Nous vous offrons un contrat de remplacement maternité de 3 mois à partir de juillet 2019.

    Intéressé(e)? N'hésitez-pas à nous transmettre votre candidature (cv et lettre de motivation) par e-mail à l'attention de Mme Valentiny, Responsable du Département Ressources Humaines l'adresse suivante : amelie.valentiny@intradel.be

     Source 

  • Atelier Aérogommage

    Lien permanent

    Si vous désirez relooker vos meubles anciens, escaliers, cuisines en chêne, portes etc....
    N'hésitez pas à nous contacter, un devis est toujours gratuit.

     

     

    Dans une démarche écologique, l’architecte d’intérieur nandrinoise, Marie Noëlle Godefroid, s’est associée avec un aérogommeur couthinois, Frédéric Collard