- Page 5

  • le Portail « Seul·e avec enfant·s » destinées aux familles monoparentales.

    Lien permanent

    i2.JPGLa ministre wallonne de l’Action sociale Alda Greoli a lancé  vendredi passé , à l’occasion la Journée internationale des droits des femmes, le Portail « Seul·e avec enfant·s » destinées aux familles monoparentales. Il s’agit du premier site spécialisé sur le sujet.

    « On y retrouve toutes les questions que les parents mono peuvent se poser selon l’événement de la vie comme le divorce, les violences conjugales ou encore le décès du conjoint. Ils pourront aussi s’informer sur leurs droits et leurs soutiens. Nous avons pu remarquer via un screening qu’ils ne les connaissent pas. Ils apprendront par exemple sur ce portail qu’ils ont le droit à une pension alimentaire malgré la garde alternée, à une réduction du précompte immobilier s’ils sont locataires ou encore à un doublement de congés en cas d’hospitalisation de leur enfant », nous confie Dorothée Klein, conseillère en charge de ce dossier au sein du cabinet. « À ce site s’ajoutera une adresse mail pour répondre à toutes les autres questions. Derrière tout cela, se trouvera le tout 1er réseau de référents pour les familles mono avec le concours de l’ASBL Droits quotidiens et Notaire.be ».

    190.527 familles wallonnes

    Ce nouveau portail est donc la concrétisation d’une des recommandations du screening juridique sur les familles monoparentales réalisé par l’Université de Namur. Selon l’étude, les 190.527 familles monoparentales répertoriées en Wallonie constituent 12,20 % de l’ensemble des ménages wallons. Si l’on tient compte des gardes alternées, cette proportion peut alors atteindre de 25 à 30 % des ménages. La dimension de genre est importante : les mères seules avec un ou plusieurs enfants sont plus nombreuses que les pères. Les ménages monoparentaux masculins constituent, en Wallonie, 1,9 % du total des ménages ; les ménages monoparentaux féminins, 9,7 %. Les foyers monoparentaux féminins ont en outre un risque accru de précarité. Ainsi, une mère « monoparentale » sur deux vit dans un logement à l’état « moyen voire très mauvais », pour 44 % des pères « monoparentaux ». En ce qui concerne l’emploi, à peine 40 % des femmes seules avec deux enfants en ont un pour… 69 % des hommes dans la même situation.

    « Garantir l’accès aux droits et aux aides spécifiques constitue une des manières les plus efficaces de prévenir la précarité d’un grand nombre de familles. C’est encore plus vrai pour les plus vulnérables d’entre elles, à savoir celles à la tête desquelles se trouve une femme seule », affirme la ministre Greoli ravie du lancement de ce portail. « En outre, l’approche humaine qui complète le recours au portail et à l’e-mail de contact devrait répondre au désarroi des familles qui se sentent souvent renvoyées d’un service à l’autre ou qui éprouvent des difficultés d’horaire et de mobilité ».

    Dans les prochains mois, une application va être développée, ainsi qu’une plateforme d’entraide entre parents mono grâce à l’implication de la Ligue des familles.

    Article de ALISON VERLAET

    Source 

     

    à noter Site internet : www.seulavecenfant.wallonie.be ; Mail : fmp.actionsociale@spw.wallonie. be

  • Attention à vos enfants Varicelle & Ibuprofène, le mauvais mélange

    Lien permanent

    attention.pngLa varicelle signe son grand retour. « Les régions françaises le long de la frontière sont en pleine épidémie. Selon les dernières informations reçues, nous ne sommes pas encore à ce stade chez nous. Mais, la varicelle est bien là et est prête à frapper une nouvelle fois. Cette maladie infantile est très contagieuse, on s’attend donc à un pic de malades la semaine suivant les vacances scolaires. Les parents qui sont partis avec leurs enfants dans les zones épidémiques en France doivent être particulièrement vigilants. En cas de suspicion de la maladie, ils ne doivent surtout pas mettre leurs petits à l’école afin d’éviter qu’ils ne contaminent à leur tour leurs camarades », confie un généraliste. Pour rappel, la varicelle est provoquée par le virus varicelle-zona. Apparaissent alors des taches rouges qui se transforment progressivement en cloques et qui démangent fortement. Presque tout le monde développe la maladie en étant enfant. Ensuite, on est en principe protégé à vie. Généralement bénigne chez l’enfant bien portant, elle peut être redoutable et mortelle chez l’adulte non immunisé, l’immunodéprimé, la femme enceinte et le nouveau-né. UNE SEPTICÉMIE Cette maladie crée aussi une forte inquiétude sur les réseaux sociaux mais pour une tout autre raison. Concrètement, depuis quelques jours une publication de 2016 d’une maman inquiète, a refait surface. Elle y montre des photos de son fils, Lewis, dont la varicelle a dégénéré après la prise d’Ibuprofène. Résultat : des cloques purulentes, puis une septicémie, une infection généralisée. La maman affirme que tout cela aurait pu être fatal à l’enfant. SUR LA BOÎTE Mais est-ce vrai ? « La varicelle est une maladie virale qui peut parfois se compliquer en infections graves. Il semble que le risque de complications cutanées soit plus élevé chez les patients atteints de varicelle traités par un anti-inflammatoire non stéroïdien, famille de médicament dont l’ibuprofène fait partie. Il s’agit d’une association statistique, le lien de cause à effet n’est pas établi », confie le Dr. Mostin, Directrice du Centre antipoisons. « Malgré cela, mieux vaut éviter d’utiliser l’ibuprofène ou d’autres anti-inflammatoires en cas de varicelle ou de zona. Cette recommandation se trouve d’ailleurs sur la notice du médicament ». -

    Article de ALISON VERLAET

    Source 

  • « ne-m’appelez-plus »

    Lien permanent

    m.jpgMarre des appels intempestifs! Plus de 1,3 million de numéros belges sont désormais référencés sur la liste «ne m’appelez plus»

    Bien que les résultats ne soient pas garantis à 100 %, de nombreux Belges exaspérés par les appels téléphoniques publicitaires se sont encore inscrits l’an passé à « ne m’appelez plus ». Un total de 153.335 nouveaux numéros enregistrés en 2018.

    Nous sommes nombreux à recevoir des coups de fil, à toute heure de la journée, pour nous inviter dans un nouveau magasin, pour nous offrir un cadeau, pour nous annoncer qu’on est l’heureux gagnant d’un tirage au sort, et patati et patata.

    Bref, nous sommes nombreux à être contactés par des publicitaires qui tentent de nous vendre leurs produits ou leurs services. Sans qu’on n’ait rien demandé.

    Depuis 2015, il est possible de s’inscrire sur la liste « ne m’appelez plus » pour que votre numéro échappe à ce harcèlement téléphonique. Et chaque année, cette liste s’allonge… Comme nous le révèle le cabinet du ministre des consommateurs Kris Peeters (CD&V), 153.335 nouveaux numéros ont été enregistrés.

    Il s’agit de numéros de GSM et de numéros fixes. Le nombre total de numéros inscrits sur cette liste s’élève de la sorte à 1.363.079 (en date du 31 décembre 2018) pour l’ensemble du pays.

    « CETTE LISTE ? AUCUN EFFET ! »

    « Cela fait quasi deux ans que j’ai enregistré mon numéro fixe sur cette liste « ne m’appelez plus », mais je ne vois aucune différence ! », déplore Michel, un Hannutois de 35 ans. « Je reçois toujours autant d’appels qu’avant, deux par jour en moyenne ! J’ai beau expliquer que ce n’est pas légal de m’appeler, rien n’y change. Parfois, j’ai même l’impression que c’est d’abord un robot qui m’appelle, juste pour vérifier que je décroche. Et ce n’est que lorsque j’ai raccroché qu’une vraie téléphoniste me sonne et me parle.

    C’est exaspérant ». Et bien souvent, c’est le (ou la) pauvre téléphoniste qui encaisse la colère du client, alors que ce n’est pas lui qui a choisi de former tel ou tel numéro.

    Le SPF Économie est bien conscient du problème. Des call-centers font mine de ne pas devoir respecter la législation belge, sous prétexte qu’ils ne sont pas basés en Belgique.

    « L’inspection économique a des difficultés pour agir sur des call-centers à l’étranger », admet Bart Tierens, du cabinet Peeters. « Mais si un call-center, basé en Inde par exemple, travaille pour une société en Belgique, l’inspection économique peut sanctionner la société belge ».

    PORTEZ PLAINTE

    ! Encore faut-il, pour cela, que le citoyen belge importuné dépose plainte auprès de l’inspection économique. En 2018, la plate-forme « Point de contact » mise en place au SPF Économie pour recueillir toute sorte de fraudes ou tromperies, a reçu 7.634 signalements pour appels téléphoniques indésirables, soit 22 % des plaintes. C’est de cela que se plaint le plus le consommateur. Les entreprises qui appellent un numéro de la liste « ne m’appelez plus » s’exposent à des amendes, qui peuvent flamber en cas de récidive. -

    Article de FRANÇOISE DE HALLEUX

    Source 

  • Nandrin comptait 5 arrêts sur la ligne AR163 ; CLAVIER - VAL-SAINT-LAMBERT.

    Lien permanent

    Même si vous avez déjà eu l’occasion de lire plusieurs articles sur le décès (le jeudi 7 mars 2019) de l’ancienne gare de Saint-Séverin, nous nous permettons d’y revenir avec une petite touche historique.

     

    La ligne vicinale Clavier-Val-Saint-Lambert, aurait été inaugurée le 22 janvier 1890. La gare des « Quatre-Bras », qui portait le nom de « Abée-Scry » se situait à hauteur (actuellement du restaurant L'Industrie). Vu l'importance du charroi, elle se voit attribuer en 1903, une gare avec salle d'attente et buvette ainsi qu'un entrepôt pour les marchandises.

    Il y avait 5 arrêts sur le territoire actuel de Nandrin, aux Quatre-Bras (rond-point des vaches), bien sûr, à Fraineux (rond-point de la route de Yernée en face du Château du notaire Laurent à Fraineux), au Petit Fraineux à hauteur du Monastère (rond-point du Monastère), à la gare de Saint-Séverin (rond-point du Jour de Mai), jusqu’il y a peu, les établissements d’Albert Lemmens (rien à voir avec notre Bourgmestre, Michel Lemmens qui a décidé la destruction de la maison Communale de Nandrin) et à la Tolle (peut-être faut-il y voir construire un rond-point dans les années à venir.

    Le voyage se poursuivait vers Éhein et descendait vers le Val-Saint-Lambert en traversant l'actuelle réserve naturelle du Rognac. La longueur totale de la ligne était de +/- 25 kms.

    Ses lignes, à écartement d’un mètre, qui apparaissent sur notre territoire à partir de 1885, ont pour vocation de compléter le réseau de chemin de fer à écartement normal (1.435 mm). La Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux (SNCV) choisit la voie dite métrique (1.000 mm d’écartement) qui présente plusieurs avantages : un coût d’installation et d’entretien moindre que la voie normale et rayons de courbes plus serrés. Grâce à ce choix, le tram peut desservir les contrées à faible population difficiles.

    En 1903, outre la gare des Quatre-Bras (arrêt Abée-Scry), le Petit Saint-Séverin est aussi dotée d'une gare comprenant habitation, salle d'attente avec buvette et entrepôt. La gare est aussi dotée d’un pont bascule pour peser les camions). Voir la similitude entre les deux gares. Les arrêts de Petit Fraineux et de La Tolle sont destinés bien sûr aux voyageurs, mais aussi aux petits colis. Sur la commune de Nandrin (Abée-Scry), la ligne s'étire sur 4,2 km sur le territoire Nandrinois.

    Les habitants du centre du village de Saint-Séverin étaient desservis par les arrêts du Petit-Fraineux (au niveau du Monastère) et celui de Saint-Séverin. Les habitués savaient qu'ils devaient se trouver au-dessus du bois Ruyters lorsque la machine sifflait à l'arrêt des Quatre-Bras pour que le tram ne leur passe pas sous le nez.

     

    La ligne Clavier-Val-Saint-Lambert fut désaffectée en mars 1958, en 1952 pour les voyageurs, victime du transport routier grandissant. Il est amusant de noter qu'à l'heure actuelle, on parle de créer une nouvelle ligne de Tramway à Liège. Car l'automobile est en train de tuer l'automobile, trop polluante, trop présente, à l'inverse des années 60 où tout était conçu pour elle. Les autorités commencent à chercher d'autres moyens de déplacement.

    Peut-être reverrons nous un tramway qui desservira la province de Liège qui sait ?

    Parallèlement à la ligne AR163, puis en remplacement le car de « Valentin, qui semble-t-il, existe toujours pour conduire les ouvriers Condruziens, vers le bassin industriel Mosan.

     

    pm.jpg

    https://adalen.jimdo.com/vicinal-clavier-val-st-lambert/

    À la lecture de cet horaire de 1945, il fallait 1 heure de Saint-Séverin pour rejoindre la Cristallerie du Val-Saint-Lambert qui existe depuis 1826) et le bassin industriel Mosan, grand pourvoyeur d’emplois.

     

     

    Aujourd’hui, comment expliquer aux nouveaux Saint-Séverinois que « dans le temps », il y avait des voies ferrées et une gare bien utile à deux pas de chez eux ; comment expliquer la raison de l’appellation de la Brasserie « le Terminus ».

    Une commune qui voit disparaitre son patrimoine historique, perd une partie de son histoire, mais surtout, perd son identité !

     

    Pour terminer sur une touche un plus positive voici un petit texte de circonstance : « Le train de la vie ».

    « A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents.

    On croit qu'ils voyageront toujours avec nous.

    Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage.

    Au fur et à mesure que le temps passe, d'autres personnes montent dans le train.

    Et ils seront importants : notre fratrie, amis, enfants, même l'amour de notre vie.

    Beaucoup démissionneront et laisseront un vide plus ou moins grand.

    D'autres seront si discrets qu'on ne réalisera pas qu'ils ont quitté leurs sièges.

    Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d'attentes, de bonjours, d'au- revoir et d'adieux.

    Le succès est d'avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu'on donne le meilleur de nous-mêmes.

    On ne sait pas à quelle station nous descendrons.

    Donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

    Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que des beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage

    Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

    Aussi, merci d'être un des passagers de mon train.

    Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d'avoir fait un bout de chemin avec vous.

    Nous voulons dire à chaque personne qui lira ce texte que nous vous remercie d’être dans notre vie et de voyager dans notre train. »

     

    Sources :

    Vous trouverez ci-dessous de nombreuses photos anciennes datant du début des années 1900.

    Pour toutes les personnes qui ne reconnaîtraient pas tous les bâtiments sur les photos anciennes, c’est normal, de nombreux d’entre eux ont disparus lors de l’élargissement de la RN63 aussi appelée « Route du Condroz » pour donner priorité à la voiture. Priorité aujourd’hui contestée.

    Aussi, si vous trouvez des erreurs historiques (je ne suis pas historien et l’actualité m’empêche de recouper toutes mes informations) ou des compléments, merci de me les communiquer.

     

    Article de GYM

     

    53489152_399854607479896_2013173865965944832_n.jpg


    53192475_2813720361979241_6924177061489672192_n.jpg

    https://adalen.jimdo.com/vicinal-clavier-val-st-lambert/

    53537432_1229343507224229_6196718513327964160_n.jpg

    Toutes les photos clic ici 

    https://adalen.jimdo.com/vicinal-clavier-val-st-lambert/

     

     

     

  • Deux nouveaux vols à la voiture-bélier ont été commis

    Lien permanent

    Le premier des deux vols à la voiture-bélier a été commis à la pharmacie Debor, rue Beaugnée, à Ivoz-Ramet (Flémalle). Dans la nuit de lundi à mardi, vers 1h48, quatre individus qui circulaient à bord d’une Audi A4 break signalée volée ont forcé une vitrine de la pharmacie à l’aide de leur voiture. Ils ont ainsi réussi à créer une ouverture pour s’introduire dans le bâtiment et dérober le contenu de trois caisses, quelques centaines d’euros tout au plus.

    « Ils avaient déjà tenté d’entrer dans la pharmacie durant la nuit de dimanche à lundi », relate le pharmacien, Benoît Debord. « Ils avaient essayé de forcer la porte automatique de l’officine mais les systèmes de sécurité avaient fonctionné. Le chien du voisin avait fini par aboyer et ils avaient pris la fuite à pied. »

    PAR A.B. ET M.G.

    Article Complet clic ici 

     

  • Attention à votre santé , elles sont de retour !!! explications ici

    Lien permanent

    2018attention.jpg

    Outre la gale, il y a cinq grandes maladies qu’on croyait disparues qui ont signé leur retour. En voici la liste. Elle est basée sur les avis de différents généralistes.

    La rougeole.

    C’est celle qui inquiète le plus pour l’instant.

    33 cas de rougeole ont été enregistrés par la cellule de surveillance des maladies infectieuses ces deux derniers mois en Wallonie contre 2 sur cette même période l’an passé. « La majorité des cas déclarés en Wallonie sont des cas importés, avec exposition à l’étranger », nous affirmait récemment l’AVIQ.

     La tuberculose.

    L’afflux d’étrangers provenant de zones fort atteintes et la mode des voyages dans ces zones expliquent cette recrudescence.

    Il y a environ mille cas belges détectés par an. Cette maladie infectieuse et contagieuse dispose de signes cliniques variables. Elle arrive en tête des causes de mortalité d’origine infectieuse à l’échelle mondiale, devant le sida.

     La syphilis.

    Cette infection sexuellement transmissible due à une bactérie peut affecter de nombreux organes et provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques).

    En Belgique, le nombre de cas de syphilis a augmenté. 46 cas ont été enregistrés en 2002 contre 906 cas en 2015.

     La goutte.

    Quasiment disparue dans les années 90, cette maladie des articulations a refait surface en Belgique à cause de la malbouffe. Elle commence la plupart du temps par une inflammation du gros orteil. Elle touche surtout les hommes âgés entre 30 et 50 ans. « Plus de 220.000 en souffriraient, un chiffre qui devrait doubler en vingt ans », nous confie un généraliste. 

    La scarlatine.

    Cette maladie infectieuse de la peau est caractérisée par une éruption cutanée et buccale, le plus souvent associée à une angine. « Des cas dans des écoles sont régulièrement médiatisés.

    Si la maladie avait mauvaise réputation, elle est aujourd’hui bénigne grâce au développement des antibiotiques. Elle se soigne relativement bien », ajoute un médecin. -

    Article de A.VLT.

    Source 

  • Choisir son home, tant qu’on en est capable

    Lien permanent

    justice.jpg

    « Achetez votre tranquillité ! » C’est ainsi que les notaires vantent les avantages du mandat de protection extrajudiciaire. L’idée ? Vous désignez une personne de confiance (un enfant, un voisin, une connaissance) qui, si vous perdez vos facultés mentales, prendra des décisions pour vous. Depuis que la loi l’autorise (2014), 106.467 Belges ont désigné un mandataire. Depuis le 1er mars, ce mandataire pourra même prendre des décisions autres que patrimoniales.

    Où séjournerez-vous lorsque vous deviendrez incapable de vivre seul ? Dans quelle maison de repos passerez-vous vos vieux jours et quel médecin vous soignera ? Grâce au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), il est désormais possible de déterminer soi-même et de manière anticipative où l’on souhaite séjourner. Comment ? En se rendant chez le notaire pour désigner un proche (= un mandataire) qui décidera selon vos volontés.

    Tranquillité d’esprit

    Ce « mandat de protection extrajudiciaire », qui soulage la justice, existe depuis 2014 mais ne permettait, jusqu’ici, de n’anticiper que des décisions de nature financière et patrimoniale. Depuis le 1er mars, le mandataire pourra aussi prendre des décisions touchant le bien-être de la personne.

    L’intérêt ? L’anticipation et la certitude donc que, même si vous perdez la tête (coma, démence, Alzheimer…), les souhaits que vous avez exprimés seront respectés par le mandataire que vous avez choisi. « C’est peut-être une démarche difficile à entreprendre sur le plan moral car personne ne veut s’imaginer avec des facultés réduites sur le plan physique ou psychiatrique. Mais il faut encourager les gens à le faire au maximum. C’est se faciliter la vie pour plus tard, c’est s’acheter une tranquillité d’esprit », résume Sébastien Dupuis, porte-parole de la Fédération des notaires.

    Cette anticipation n’est pas obligatoire. Dans ce cas, c’est le juge de paix qui désignera un mandataire (un administrateur de biens ou de personnes) au cas où vous perdez vos facultés. En général, il s’agit d’un enfant. Si le juge constate des tensions familiales entre enfants, il désignera un avocat, pour gérer vos biens et votre personne.

    « Mais cette procédure devant la justice est longue et lourde, d’où l’intérêt de passer devant le notaire pour donner procuration à une personne de votre choix », indique Sébastien Dupuis.

    Avec quel contrôle, si la justice n’intervient plus ? « Le mandataire désigné par la personne devra rendre des comptes à la personne elle-même tant qu’elle va bien. Ou envers les héritiers si la personne perd ses facultés mentales ».

    Attention, ce n’est pas gratuit. Enregistrer le mandat de protection judiciaire coûte 18,15 euros mais la facture totale du notaire peut monter à une somme comprise entre 300 et 500 €.

    « Ce sont des documents très personnalisés. Il ne s’agit pas d‘un formulaire tout fait qu’il suffirait de copier-coller d’une personne à l’autre », précise le notaire Dupuis.

    Article de F. DE H.

    Source 

  • Le Belge paie la téléphonie au prix fort

    Lien permanent

    m.jpg4G : le Belge paie bien trop cher

    Le Belge paie la téléphonie au prix fort. En janvier dernier, nous vous annoncions qu’on déboursait en moyenne 20 euros de plus que nos voisins européens pour les packs trio comprenant la télévision, la ligne fixe et la connexion internet. Une étude anglaise montre aujourd’hui que nous sommes aussi « pigeons » en matière de données mobiles.

    182€ sur 230€

    Pour parvenir à ce résultat, « Cable.co.uk » a rassemblé et analysé les données de 6.313 forfaits dans 230 pays entre le 23 octobre et le 28 novembre 2018.

    Le coût moyen d’un giga de data par pays a ensuite été calculé et comparé pour former un classement mondial des prix des données mobiles.

    On y découvre que notre pays est classé 182€ sur 230.

    60 forfaits belges ont été comparés le 12 novembre dernier. Le coût moyen pour 1GB était alors de 12,30 $, soit 10,87 €. Le moins cher des forfaits belges proposait un GB pour 1,95 € et le plus cher pour 89,96 €. En comparaison, la France est classée 62e avec une moyenne de 2,64 € le giga de donnée mobile.

    Et les concurrents ?

    « Il y a une unique raison à notre mauvaise position dans ce classement : l’absence de concurrence en raison de la taille de notre territoire. Tant que cette dernière n’existera pas, les tarifs resteront aussi élevés », nous explique Stéphane, employé dans les télécoms. « Les opérateurs préfèrent faire jouer la concurrence ailleurs. Ils cherchent par exemple à avoir une meilleure vitesse de surf que le tarif le plus bas. Il y a en quelque sorte une certaine entente entre eux pour éviter une chute des prix. »

    La preuve en est. L’Inde, le Kirghizistan et le Kazakhstan offrent les tarifs les plus bas en matière de données mobiles. Comptez entre 20 et 30 cent le GB. Et, la raison de leur présence en tête du classement mondial est leur marché extrêmement concurrentiel avec des zones géographiques très densément peuplées.

    Article de ALISON VERLAET

    Source 

  • Une dame a perdu la vie dans l'accident sur la N 63 route du Condroz

    Lien permanent

    Ce lundi, peu avant 11h, la zone de secours HeMeCo a été appelée pour un grave accident de la circulation survenu au carrefour Levooz à Tinlot, sur la route du Condroz. Une dame est décédée sur les lieux de l’accident.

    Il s’agit d’une collision entre une camionnette et une voiture 

     Yvette Badoux de Scry (Tinlot) a été tuée sur le coup.

     

    Article complet Clic ici 

    53498367_257213345215281_8954114429625040896_n.jpg

    53652923_2077082009079491_2847729287669219328_n.jpg

    53478484_394360407782125_3478921254902169600_n.jpg

  • Bourse 16 mars 2019 école Saint Martin Nandrin les inscriptions

    Lien permanent

    16 m.jpg

    Les inscriptions pour notre bourse (école Saint Martin Nandrin) commenceront à partir du 20 février 2019 par téléphone 0474 019 700  ou par mail de suite comité.saintmartin@gmail.com

     

    Attention emplacement avec table de   220 cm .

     

    Prix 9 euros.

     

    Arrivée exposant à partir de 7h45 .

     

    Exposition de 9h00 à 14h00.

     

    Petite restauration prévue.

     

    Compte bancaire BE04 7326 1608 3831

  • Petit retour sur le rassemblement des JEUNES à Nandrin et ailleurs !

    Lien permanent

    guy m.jpg

    Avec l’actualité dans notre pays, mais aussi dans notre commune de Nandrin, chaque adulte doit être interpellé par la mobilisation sans discontinuer des ados et des plus jeunes pour protéger leur avenir, notre avenir ; nous les félicitons et les remercions de nous ouvrir les yeux.

    Permettez-nous de partager avec vous cette petite réflexion pour vous dire que le BLOG de Nandrin soutient les jeunes, les ados, des enseignants et parfois des écoles dans leur combat !

    Certains d’entre eux le font et le feront encore au risque de ne pas pouvoir présenter leurs examens par excès de jours d’absences ! Un comble pour une cause aussi noble et qui concerne tout le monde !

    Voici cette petite réflexion :

    «
    Depuis quelques mois, notre pays est secoué par des événements qui, par leurs conséquences, pourrait faire vaciller toutes les valeurs sur lesquelles se base notre démocratie.

    Nous ne pouvons nier que des erreurs, des manquements apparaissent au sein de nos institutions ; les médias sont là pour nous le démontrer à longueur de journée.

    Faut-il en conclure que plus rien ne va au royaume de Belgique ?

    Il existe encore et il existera toujours des personnes sur qui nous pourrons compter. Vous et moi nous en connaissons et il y en a encore beaucoup d’autres que nous ne connaissons pas. Si je peux, je me hasarderai à une comparaison : dans un panier de pommes, si une pomme est pourrie, les autres le sont-elles aussi ? Va-t-on les jeter toutes ?

    Je crains que ce soit cette dernière solution que d’aucun voudrait avancer ainsi dans notre pays.

    Vers quelle aventure nous dirigerions-nous alors !

    Vous les JEUNES de maintenant, vous les adultes de demain, réfléchissez, analysez les faits objectivement et malgré tout, gardez confiance pour les années qui se profilent devant vous ! »

    Nous ne voulons pas vous leurrez, ce texte est repris intégralement du CARREFOUR « Hiver 1996 » en page 36 et était écrit par Yvon LECERF après la mise en place du « Conseil Communal des Enfants » installé le 23 octobre 1996 !

    Ce texte a donc près de 25 ans, il date d’une génération, et l’histoire nous rattrape aujourd’hui !

    Pour terminer, nous reprenons les paroles de « Big Flo et Oli » dans leur chanson « Plus tard » :

    «
    On m'disait tu comprendras plus tard, tu comprendras plus tard
    Tu comprendras plus tard mais on est plus tard et je comprends pas
    »

    La photo ci-dessous « de piètre qualité » est aussi tirée du CARREFOUR et représente les Jeunes conseillers du « Conseil Communal des Enfants » encadrés par Marcel GUILLAUME, Yvon LECERF (secrétaire) et Guy MOTTET (Président).

    Pouvez-vous les reconnaitre ?

    guy m.jpg

    Pour l’école de Nandrin : Effectifs - Maxime COLOT, Vicky ERNEST, Nicolas HAOT, Florence MICHELINI, Sophie PASTURE, Alexandra ROMPEN et Robin WILKIN ; Suppléants - Mélanie DEFIZE et Julie GILLET.

    Pour les écoles de Villers et de Saint-Séverin : Effectifs - Cindy COLLARD, Germain DANIELS, Stéphane DESSERS, Charlène GUISSET, Florence MAINIL, Justin RAMELOT et Michel TOURNEUR ; Suppléants -  Hélène VANDENSCHRICK et Jennifer LIBENS.

  • Èt poquè nin !

    Lien permanent

    2018 Èt poquè nin !.jpg

    Et pourquoi ne pas offrir un peu de lecture à nos aînés dans un langage qu’ils seront bientôt les seuls à comprendre, pourtant le wallon fait partie de notre histoire, de notre culture !

    Donc pour vous nos séniors, une petite poésie écrite par une Villersoise spécialement pour le journal CARREFOUR de 1996.

    Faites-vous plaisir !

    Qué Match !

    Alè èco onk è l’gayoûle !

    Vola dèdja l’cinquinme qui passe !

    Noss’ grand Doné è tot macass’

    I fê des oûyes come dès sarlètes

    E veû r’glati cint mèyes blawètes

    Tot long ståré, plat come ine rinne

    Få bin dîre qui n’è pus lu minme !

    Asteûr, vola tot l’monde qui hoûle :

     

    Canûle, moufrin, faflûte, vindou

    Alè so pî Bon Dju, rat’min

    Ca n’va nin durer disqu’à d’min

    On pô dès gnér ou dès spinå

    Tot coulà n’l’î freû nin dè må !

    Atincion, vo n’è chal co onk

    C’è-st-on dandj’reûs, î fa qui plonk !

    Ca î è, î l’a, l’ôte è so s’cou.

     

    Noss’ Doné sint sès fwèces riv’nî

    I s’rècrèstèye, pîpe on bon côp

    E pwis s’ènonde, î l’a fê l’trô

    Come si n’grosse wèsse l’aveû piké

    Lès ôtes nèl vèyè pu passer

    I coûr, î vole, Dju què côp d’pate

    Nos ôtes qu’èl prindez’v po n’savate !

    Ca î è, î marque, î l’è r’wèri.

     

    Mins Bon Dju qui l’î-a-t-î pri ?

    Cwiter s’gayoûle, må l’î a prî

    Ca l’côp d’h^flèt s’a fê r’sinti

    Qué match mès djins, fåt-st-assoti.

     

    Poésie de Renée CAVRENNE

  • Célébrations de la Semaine Sainte

    Lien permanent

    5.JPG

    Sam. 13 avril (Rameaux) à 18h : eucharistie à l’église de Fraiture et à la chapelle de Villers-aux-Tours.
    Dim. 14 avril (Rameaux) : eucharistie à 9h à l’église d’Ouffet, à 10h30 à l’église d’Ocquier, de Scry
    et de Warzée, célébration de la Parole à 11h à la clinique de Fraiture.
    Jeudi 18 avril (Jeudi Saint) à 19h : eucharistie à l’église d’Anthisnes, de Clavier-Station et de Tinlot.
    Vendr. 19 avril (Vendr. Saint) à 15h : chemins de croix dans différentes églises de notre Unité pastorale.
    à 19h à l’église de Seny : célébration de la Passion du Seigneur.
    Sam. 20 avril (Sam. Saint) : veillée pascale à 21h à l’église de Bois, de Tavier et de Villers-le-Temple.
    Dim. 21 avril (Pâques) : eucharistie à 9h au presbytère d’Ouffet, à 9h30 à l’église des Avins,
    à 10h30 à l’église d’Ouffet et de Saint-Séverin, à 11h à la clinique de Fraiture.

  • Attention: Dégâts et coupure d'électricité sur Nandrin, l’IRM met en garde contre les rafales de vent un numéro 1722

    Lien permanent

    10m3.jpg

    Des branches d'arbres dans le bois sur la route de Yernée entre Ombret et Nandrin 

    tempete,degats,nandrin,yernée,fraineux,villers le temple,1722

     

    Un cable HT est tombé sur Nandrin source info Jean-Michel Javaux bourgmestre d'Amay 

    tempete,degats,nandrin,yernée,fraineux,villers le temple,1722

    Coupures d'électricités à Fraineux et Villers le Temple, également certains endroits de Nandrin et Favence  

    Le numéro d’appel des secours pour des situations non-urgentes 1722 a été automatiquement réactivé.

    L’ensemble du territoire belge est placé sous le code jaune de vigilance ce dimanche, de 10h à 18h, en raison des fortes rafales de vent, annonce l’Institut royal météorologique de Belgique (IRM). Le code orange, qui invite à suivre les conseils des autorités compétentes, est même prononcé pour le début d’après-midi à la Côte, en Flandre orientale, en Flandre occidentale ainsi qu’en province d’Anvers. Le numéro d’appel des secours pour des situations non-urgentes 1722 a été automatiquement réactivé.

    L’IRM prévoit ce dimanche un vent fort à très fort, voire tempétueux au littoral. Entre 12h et 18h, ces rafales pourront atteindre jusque 100 km/h.

    Déjà fermés samedi, les parcs régionaux bruxellois resteront inaccessibles jusque mardi matin. Bruxelles Environnement recommande d’éviter de circuler dans l’ensemble des espaces verts régionaux (parcs, bois et forêt) et en particulier à proximité des arbres.

    Source 

    Découvrez la carte qui indique quelle sera la force du vent à 14 heures dans votre commune

    10 m1.jpg

    10m2.jpg

  • Mauvais présage à Nandrin ? le grand feu n'a pas brûlé

    Lien permanent

    54407687_2310694375855415_2185881433015320576_n.jpg

    En raison des conditions climatiques (grand vent ) le grand feu n'a pas été allumé hier samedi 9 mars 2019 à Nandrin 

  • Interview de Christophe DAWANCE Co-pilote de Rallye, tout un métier !

    Lien permanent

    53897063_2897845646909119_97000517825200128_n.jpg

    Photo de Christophe DAWANCE

    Christophe DAWANCE nous accorde un peu de son temps pour un interview.

    Il est natif de Saint-Séverin et ses parents habitent toujours sur la place Félix GONDA.

    La famille DAWANCE est bien connue de tous, pour sa bonne humeur et sa gentillesse.

    Bonjour Christophe, d’abord merci de nous consacrer un peu de ton temps précieux, mais avant de te poser quelques questions, permets-nous de revenir sur un souvenir que, nous savons, tu n’as pas oublié… c’était en 1996 lors de la 4ème Fête du VTT (sous le chapiteau implanté au bord de la rue du Bosquet) pour ta première implication dans le comité des Fêtes de Saint-Séverin…

    Nous avons retrouvé une photo de l’époque…

    CD    Oui, je m’en souviens très bien, c’était vraiment une Fête avec une ambiance emplie de bonne humeur et d’entraide ; une activité qui regroupait presque tout le village… c’est un superbe souvenir et j’étais encore jeune !!! (Lol !)

             Je crois avoir terminé dans le top 10, devant, il y avait de vrais costauds !

    Maintenant, parle nous un peu de toi et de ce que tu deviens ?

    CD    Voilà, j'ai bientôt 41 ans, le 23 mars prochain, je roule depuis cette année pour l'écurie Hesbaye sous licence ASAF (Championnat Provincial) et RACB (Championnat de Belgique).

    Tu dis « je roule », nous savons qu’il s’agit de voitures, quand tu nous parles de l’ASAF et du RACB, mais, c’est toi qui es au volant ?

    CD    Non, je préfère me retrouver à droite, et lire mes notes, j’adore le travail de préparation.

    Depuis quand t’est venue cette nouvelle passion et parle nous un peu de ta « carrière » ?

    CD    Mes débuts en Rallye ont commencés en août 2005 au Rallye Sprint « Micky ». Une sorte de pari avec un collègue de travail, avec qui nous avons fait quelques Rallyes Sprint, avec, en prime, un titre de champion provincial de classe pour le pilote. J'ai roulé jusque fin 2008 avec lui.

             En 2009, j'ai pris part à plusieurs Rallyes (Plusieurs spéciales) et Rallyes Sprint (Une seule spéciale à parcourir à plusieurs reprises) avec différents pilotes et différentes voitures.

             Après de nombreuses participations à des Rallyes connus tel que le Rallye de Hannut, le Rallye de la Famenne, le Rallye de Clavier et bien d'autres.

             Ensuite, je me retrouve dans le baquet de droite de la Renault Clio d'Olivier LEROY en 2015. Cette année fut riche en bons résultats : 3ème place au général du RS Marchin, 2ème au général du Rallye de la Famenne, 1er au général du RS Micky et 2ème du RS de Villers-le-Bouillet battu pour 1 seconde 1/2. Grâce à ces superbes résultats, nous décrochons le titre de Champion Provincial Liégeois « pilote et copilote » en Rallye Sprint.

             Depuis 2005 à aujourd'hui, je comptabilise une petite centaine de courses et j’ai « co-piloté » une dizaine de pilotes différents.

    Nous savons que pour les amateurs de Rallyes, il y en a un de particulier, « Le Condroz » qui se déroule dans notre région et qui, dans un autre temps, passait devant chez toi. Y as-tu participé ?

    CD    En 2009, une opportunité se présente à moi, avec la participation à mon 1er « Condroz », que nous avons démarré sous une pluie battante. Après 200m dans la 1ère spéciale, nous étions déjà sortis de la route, heureusement sans gravité et nous avons pu finir la course.

             Depuis, je comptabilise 9 participations à ce jour et cette année 2019 sera ma 10ème participation.

    Nous devinons que tu dois en avoir de beaux souvenirs ?

    CD    Mon meilleur souvenir sur mes participations au « Condroz » reste notre victoire de groupe et de classe en 2016 avec Olivier LEROY. Notre passage sur le podium final restera quelque chose de particulier.

    Sur autant de participations au « Condroz », tu as bien une anecdote à nous raconter ?

    CD    Oui, anecdote et souvenir : nous arrivons au pointage du regroupement à Huy, où un certain Sébastien Loeb (9 fois Champion du Monde) pointait dans la même minute que nous, avec notre petite Peugeot 106 groupe N. Deux mondes opposés !

    Et pour cette saison, nous supposons que le programme est déjà bouclé ?

    CD    Cette saison 2019, sera une saison où je serai à la droite de François FERNANDEZ, sur une voiture encore à choisir, du groupe PSA, préparée par le team Racing Technology.

             Notre programme prévu actuellement :

    • Le rallye de Wallonie (Championnat de Belgique) fin avril à Namur,
    • Le rallye de la Famenne (Championnat ASAF), mi-août à Marche,
    • Le Jean Louis Dumont (Championnat ASAF) fin septembre à Waremme,
    • Le Condroz (championnat de Belgique) début novembre à Huy.

             Nous espérons participer à d'autres courses, mais cela dépendra des budgets et des sponsors trouvés, mais aussi du temps de chacun, nous avons tous les deux un boulot et une famille.

             Nous sommes, comme beaucoup, des amateurs, passionnés par le Rallye.

    Avant de clôturer notre rencontre, peux-tu nous en dire un peu plus sur le rôle du copilote dans le baquet de droite ?

    CD    Je m'occupe de tout ce qui est administratif, tel l'envoi de l'engagement à l’organisateur et des vérifications administratives (le pilote doit y être présent dans certains cas).

             Dès réception des cartes fournies par l’organisation, je prépare mes notes, pendant les reconnaissances limitées sur le terrain. Ces notes sont codifiées avec des méthodes différentes selon chaque « tandem ».

             J’indique notamment, dans mes notes, les virages et leur particularité à l'aide d'un système de codifications succinctes, en précisant l'angle, ou la vitesse, ou le rapport de boîte à utiliser, selon les habitudes du pilote.

             Une fois le rallye commencé, j’assiste mon pilote. J’ai en mains, le cahier de notes, le road book, le carnet de pointage, le carnet d'infractions… Je m'occupe de respecter les pointages (heure précise où l'équipage au complet - pilote/copilote/voiture - doit se présenter), des notes en spéciale et du road book en liaison.

             Mon rôle principal est d'annoncer clairement à mon pilote, et au bon moment, ce qui va se présenter devant nous au fur et à mesure de la progression de la voiture sur le parcours.

             Aussi, j’annonce les distances et les zones d'accélérations franches ou de freinages forts lorsqu'elles ne sont pas évidentes, le type revêtement (terre, graviers, asphalte), le relief, etc.

    Une toute dernière question, quelles sont les qualités d’un bon copilote ?

    CD    Le copilote doit d'être un sportif aguerri, car la vitesse de la voiture, surtout les accélérations, freinages brusques, les changements de direction et de revêtement produisent des forces et des contraintes physiques inhabituelles.

             Il doit s'entendre parfaitement avec son pilote, en plus de posséder les facultés à faire son travail de lecture de ses notes en synchronisme rapide avec le défilement du parcours, dans des conditions pour le moins éprouvantes, émouvantes et stressantes.

             Pour assurer sa mission au mieux, il doit y avoir une confiance mutuelle totale entre le pilote et le copilote.

             « Le bon copilote doit toujours regarder devant lui et pouvoir en même temps lire ses notes. »

    Merci Christophe DAWANCE pour ces explications et pour le temps que tu nous as accordé, c’est un moment plein de souvenirs et d’émotions !

    Le Blog de Nandrin  vous souhaite une bonne saison à vous 2.

     

     

  • Pour vous, les Nandrinois aux mains vertes !

    Lien permanent

    Avec le printemps qui nous revient et qui s’annonce dans les normales saisonnières, il va valoir déjà s’occuper des pelouses. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas une mince affaire pour avoir une belle pelouse !

    Au travers les 12 conseils (d’un spécialiste) ci-dessous vous allez vous en rendre compte qu’une belle pelouse demande beaucoup d’attention, de l’huile de bras et n’est pas gratuite :

    1. Ne marchez pas sur une pelouse enneigée ou gelée.
    2. Emiettez en mars-avril, ajouter de la chaux à un sol acide.
    3. Traitez la mousse tenace avec un produit anti-mousse ou Gazon-pur.
    4. Tondez votre pelouse chaque semaine et ne laissez pas pousser plus haut qu’une fois et demi la hauteur d’une tonde idéale.
    5. Donnez-lui en avril, 2 Kg d’engrais organique spécial gazon par are à répéter toutes les huit semaines.
    6. Tondez régulièrement en cas de sécheresse, tondez un peu plus court.
    7. N’arrosez qu’n cas de sécheresse prolongée. Dans ce cas, faites-le abondamment.
    8. Combattez les mauvaises herbes à l’aide de produits sélectifs.
    9. Donnez la même quantité d’engrais en juillet-août.
    10. Si nécessaire, émiettez à nouveau en septembre.
    11. Arrêtez les tondes, fin octobre et procédez à une nouvelle fertilisation.
      Ne tondez pas plus court que 4 Cm.
    12. Ratissez les feuilles mortes d’automne.

    À ces conseils, nous ajouterons que l’entretien de la tondeuse est très important, surtout veillez que les couteaux soient régulièrement affutés. Votre pelouse n’en sera que plus belle.

    Enfin pour le respect du voisinage, il convient de bien choisir les moments pour tondre et surtout de tenir compte des recommandations (certes forts différentes en fonction des communes) suggérées par les conseils communaux.

    « La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ! »

  • L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

    Lien permanent

    2 gare.jpg

    L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

    Depuis fin de cette semaine, en ce début du mois de mars 2019, les utilisateurs de la route du Condroz N 63 entre Liège et Marche auront peut-être remarqué le balai des grues .
    Non pas les grues oiseaux, mais les grues machines .
    L'ancienne gare des trams, repris dans de nombreux ouvrages sur le vicinal, qui trônait depuis des générations , à laisser la place au futur.
    Elle était debout depuis bien plus longtemps que l'ancienne Maison communale, ou autre habitation sur le territoire de Nandrin .
    Comme l'a dit certaines personnes au moment de la destruction du la maison communale , il faut vivre avec le futur ,et pas dans le passé !!!


    Les photos gardées précieusement par certain, les livres, dont celui de PPNa sur le vicinal ,et le Musée Christan Blavier permettront aux jeunes Nandrinois du futur de connaitre son histoire .
    Et l'architecture du passé .


    Et il en sera ainsi certainement dans les générations futures .
    Ou même nos nouvelles constructions Eco passive seront démodée et le renouveau s'installera .


    N'empêche que dans la mémoire de votre Blogueuse , cette gare à toute son histoire .


    Mes grands-parents revenant de Liège, un 6 mars il y a très longtemps (il faisait froid ), ma grand-mère enceinte en fin de grossesse, n'ira pas beaucoup plus loin que la gare de Saint-Séverin pour donner naissance à ma maman .


    Nous avons tous des histoires dans nos villages, un endroit ,un moment , un instant qui marque nos vies .

     

    Article de JP 

    ©Photos Archives 

    Et ©Nandrin Blog JP 

    1 gare.jpg

  • Attention : La police du Condroz organise une séance d’info pour apprendre à dissuader les cambrioleurs

    Lien permanent

    Le 26 mars, la police du Condroz tiendra une séance d’information autour de la prévention vol à Clavier. Un conseiller enseignera les habitudes à prendre pour éviter les cambriolages.

    Cette séance d’info est une initiative du Collège communal de Clavier, et de son bourgmestre, Philippe Dubois, président de la zone de police du Condroz : « Il ne faut pas se voiler la face. Cette séance tombe à pic. Les vols dans les habitations sont en recrudescence dans les communes du Condroz. Les habitants de toutes les communes du Condroz sont donc les bienvenus.

    J’espère qu’en informant la population, les délinquants seront découragés ». La séance d’information est assurée par Alain Paquay, conseiller en « prévention vol » à la police du Condroz. Il exposera d’abord des statistiques liées aux vols dans les communes du Condroz, et à Clavier en particulier : « Les chiffres changent tout le temps. Si une bande organisée se forme, il peut y avoir une série de vols et puis, plus rien pendant plusieurs mois. Dernièrement, il y a eu une épidémie de vols dans des habitations à Ouffet. Cela s’est calmé mais on ne peut jamais prévoir ». DES CONSEILS PRATIQUES Le conseiller donne également des trucs et astuces pratiques pour dissuader les voleurs de pénétrer dans une maison : « Ne pas laisser les clés de la voiture près de la porte d’entrée ou de l’argent dans un tiroir.

    Il faut éviter de laisser son téléphone portable au rez-de-chaussée, surtout s’il est visible à travers la fenêtre. Ce sont des gestes simples mais qui peuvent vraiment être utiles ». Alain Paquay conseille, par exemple, de garder les outils qui pourraient servir à ouvrir une porte, comme un pied de biche, dans un garage fermé. « C’est mieux que dans un abri de jardin », précise le conseiller. Fermer sa porte à clé avant de quitter son habitation. Une habitude du quotidien assez évidente mais que beaucoup de personnes oublient encore : « Il y a des gens qui quittent leur maison sans fermer derrière eux.

    C’était faisable il y a quelques années mais maintenant, ce n’est plus possible ». « Et enfin, il y a les caméras et les alarmes, qui sont assez indispensables et simples à utiliser. Maintenant, chaque participant verra ce qu’il souhaite investir dans la protection antivol en fonction de ses moyens », précise Alain Paquay. La séance d’information se déroule le 26 mars à 19h30 à la Salle des Mariages, rue Forville 1 à Clavier. Elle est gratuite mais des inscriptions sont souhaitées au 086/34.94.26. -

    Article de ESTELLE FALZONE

    Source 

    Clavier : une séance d’info pour apprendre à se protéger des vols

  • Sarah Bovy (Nandrin) pilote automobile à la parole aujourd'hui samedi 9 mars à Huy

    Lien permanent

    Elles ont réussi à s’imposer dans un monde d’hommes

    Difficile d’être une femme-pilote dans le monde du sport automobile ? Compliqué d’être une femme parmi les forains ? Oui, mais elles ont tout de même réussi à s’imposer. Ce samedi, à 14 heures (1), à l’occasion de la journée des droits de la femme, le conseil des femmes francophones donnera la parole à Sarah Bovy (Nandrin), pilote automobile, Francine Riguelle (Huy), qui gère plusieurs attractions sur les champs de foire et Nathalie Delcommune (Waremme), céramiste et artiste-peintre.

    COMBATS FÉMININS

    « Lors d’une table ronde, elles vont expliquer comment elles ont réussi à se faire entendre dans un milieu souvent dominé par les hommes », explique Bernadette Mathieu, du conseil des femmes francophones. Parce que la journée de la femme, ce n’est pas seulement l’occasion de se faire chouchouter chez le coiffeur ou l’esthéticienne, même si c’est très agréable, c’est aussi partager des expériences fortes sur les combats quotidiens féminins.

    Article de  A.BT

    à noter (1) Eglise Saint-Mengold, place Verte, à Huy, de 14 à 17 heures. Participation : 5 euros avec une collation offerte.

    Source 

  • Les 6 Condruziens ont conclu la 22ème édition du 4L Trophy à Marrakech, ils sont de retour !!!

    Lien permanent

    Ça y est, le 4L Trophy 2019, c’est fini. Axelle Godelet (20), Charles Godelet (22), Élise Deraux (23), Océane Hardenne (23), Loïc Dethier (21) et Gautier Maillen (25) ont repris la route, à bord de leur Renault 4L pour rentrer en Belgique. Ce mardi, les 6 Condruziens ont embarqué à Tanger sur le bateau qui les ramène à Barcelone avant de finir la route jusqu’à Ouffet.

    Ce samedi, pour la cérémonie de clôture du 4L Trophy, les Trophistes ont bien eu droit à une arrivée en fanfare à Marrakech. Lors de leur mini-séjour dans la « Ville rouge », tour du souk, hammam, massage, visites culturelles ou piscine étaient au programme avant la cérémonie de clôture, prévue avec un dîner et un spectacle typiques suivie d’une soirée animée par NRJ dont un set exclusif de Morgan Nagoya. Lors de la cérémonie, nos 6 Condruziens n’ont certes pas remporté la palme mais ils ont toutefois réussi à se démarquer.

    Ainsi, l’équipage nº565 de Loïc et Gautier, malgré un départ difficile, le 20 février dernier, après une halte à la Clinique automobile à Wavre suite à divers problèmes mécaniques, ont remporté la seconde place du classement européen et la 88ème place du classement définitif. Élise et Océane font quant à elles partie du Top 20 des équipages féminins présent lors du rallye. « Nous sommes ravis. C’est un plus dans l’aventure d’arriver à se classer. Du début à la fin, nous sommes restés soudés et on s’est vraiment soutenu tout du long, même avec les autres équipages. Axelle et Charles n’ont certes pas pu être classés mais ils se sont tout autant éclatés et ont joué le rôle de porteur d’eau mécanique. Dans ce type d’aventure, c’est tout aussi important », raconte Élise avant le départ.

    Avant de reprendre la route dimanche, Loïc et Gautier ont fait un détour par le PC Mécanique pour entièrement changer leur moteur. « Les garçons ont dû se faire remorquer jusqu’à Marrakech à la suite de l’épreuve Marathon qui a été un peu éprouvante pour leur 4L. En tout cas, on a passé d’excellents moments et on a bien profité des dernières pistes », confie Élise après une soirée où les 6 Condruziens ont pu dignement fêter la fin de leur raid humanitaire.

    Article 

    PAR LA.MA

     |Source 

     

     

  • Grand Feu Nandrin aujourd'hui 9 mars 2019

    Lien permanent

    54199209_1930463293749067_2990015468217040896_n.jpg

    Samedi 9 mars dés 17h: ENTREE GRATUITE
    Magiciens- Clowns- Grimages- Cracheurs et jongleurs de feu-
    Animations Nostalgie- Grand Feu- Restauration...
    Soirée Année 80 s' ( guest dj's)
    -
    Sécurité Assurée-L'organisation se réserve le droit d'entrée

    GRAND FEU Nandrin 2019 

    54407687_2310694375855415_2185881433015320576_n.jpg

    52384519_2219528108104184_230466901426307072_n.jpg

  • Recueil des attentes et besoins des habitants de NANDRIN

    Lien permanent

    Recueil des attentes et besoins des habitants d'ANTHISNES, CLAVIER, NANDRIN, OUFFET et TINLOT

    Dans le cadre du projet "Plan de Cohésion Sociale" (PCS), votre commune souhaiterait développer des actions qui améliorent le bien-être des citoyens.

    Afin d'ajuster au mieux nos projets par rapport à vos attentes et besoins, pourriez-vous svp répondre à ces quelques questions ?

    Celles-ci concernent les différentes thématiques liées à la cohésion sociale. Si certains sujets ne vous intéressent pas, vous pouvez passer à la suite.

    Gestionnaire Page Pcs Condroz

    Clic ici 

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes 9 et 10 mars 2019

    Lien permanent

    5.JPG

    Samedi 9 mars 18h00 Ramelot

    : M. fondée pr Jean DESCHENE ; Irma VANDEPARE, Alexis GODEFROID; Fam. DELVAUX ; Fam. CHARLIER-DEHEID-JORIS ; M. fondée pr les dfts de la fam. LAMARCHE ; Fam. HOSAY-BREDA et parents dfts; Mrle curé Joseph XHIGNESSE ; Fam.MACEDOINE, BOVY, DEHEZ, André PINEUR, Denise MACEDOINE, Ernest MACEDOINE et Gilberte DEVILLE ; Suzanne LABERGER; Jacques et Régis THOMAS et nbreux dfts des fam.; Irène MISSOTTEN.

    18h00 Villers-aux-Tours : Dfts des fam. BOUCHER-PAGNOUL.

    Dimanche 10 mars (Carême I) 09h00 Ouffet : Jules WAUTELET et fam. 09h00 Warzée : Elvire DAWANCE, Jean et Marc REGINSTER ; Lambert et Anne-Marie PIRE-NEUVILLE ; Marie ROUXHET et les dfts des fam. JADIN-ROUXHET ; M. fondée pr plus. dfts ; Achille BRISBOIS et la fam.

    10h30 Ocquier(messe des fam.)

    (bapt. pdt la messe):Marie-Thérèse et Simone GODBILLE et Annie SOYEUR; Joseph GRUSLIN, Denise LABOUL et André GRUSLIN; Diverses fondations; Fam. MAILLEUX-THESIAS ; Yvette HALLET, Henri ORBAN; Fam. ORBAN-RESIMONT-REMACLE ; Roger et Marie PONCIN-FOUARGE, Louis DELVAUX son épouse et leurs enfants, Guy et Michel REMACLE ; Fam.NANDRIN-DUCHESNE ; Fam. THYSSEN-PETITJEAN; Robert COUCHARD.

    10h30 Scry (messe des fam.)

    (bapt. pdt la messe)

    : Fam. ROSIMONT-HAUTECLAIR ; Fam. MORHET, Maurice ROSIMONT, MarieThérèse HAUTECLAIR et Maurice MORHET ; Fam. FABRY-SURLEMONT, FABRY-PLUMIER, GODET-FABRY et DEQUIN ; Fam. FAGNOUL.

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

  • La pharmacie de la place à Nandrin, a été attaquée à la voiture bélier

    Lien permanent


    54350273_2121301151291693_4643437831178420224_n.jpg

    Vers 2h50, dans la nuit de jeudi à vendredi, une voiture a foncé dans la vitrine de la pharmacie J.C. Lion, sur la place de Nandrin.

    Le préjudice exact du vol doit encore être déterminé.

    L’enquête est en cours la police de Nandrin était sur place aujourd'hui vendredi .

    Les auteurs sont en fuite.

    La pharmacie est néanmoins ouverte ce vendredi.

    Et la vitrine est déjà remplacé .

     PAR A.G et JP 

    Photos / JCL et JP 

    Article complet clic ici 

    53456095_2072248656177101_6661388173223919616_n.jpg

     

     

    Nandrin: la pharmacie victime d’un vol à la voiture bélier

  • Prise en charge d'un patient du Home de Nandrin par ASBL Centre Médical Héliporté aujourd'hui Vendredi 8 mars 2019

    Lien permanent

    53373547_562044834310374_722642210490679296_n.jpg

    Prise en charge d'un patient  du Home de Nandrin par ASBL Centre Médical Héliporté Aujourd'hui vendredi sur le coup 11h 40

    53859511_381483669340166_2781641195661557760_n.jpg

  • Fini les réunions ouvertes des AA à Nandrin , voici la nouvelle adresse !!!

    Lien permanent

    ALCOOLIQUES ANONYMES

    GROUPE DE FIZE-FONTAINE

    Réunions TOUS les lundis de 20 à 22 heures

     

    MAISON DE QUARTIER

    Rue le Marais, 76

    4530 Fize-Fontaine (Villers le Bouillet)

     

     

    Contact : 078/15 25 56

                    Michel 0468/07 93 59

                    Hélène 0496/10 78 15

     

    Réunions ouvertes (info pour tous), premier lundi AVRIL et OCTOBRE

  • Attention Changement de date de la grande Brocante St Martin Nandrin

    Lien permanent

    Suite aux élections fédérales du 26 mai notre grande Brocante Annuel sera déplacée au dimanche 23 juin de 4h a 17h00. 

    Prix 8 euros pour un emplacement de 3 m de long

    Pour ne pas rentrer en concurrence avec d'autres brocantes.

     

    Les réservations commencerons à partir du 20 mars

    Réservation par mail comite.saintmartin@gmail.com ou par SMS au 0474 019 700

     

    Rappel bourse aux  jouets et vêtements ce samedi 16 mars de 9 à 14h00              9 euros pour une table de 2.2m

  • Attention, Le virement instantané, mais pas gratuit, débarque

    Lien permanent

    Vous êtes du genre à oublier de payer une facture ? Plus besoin de paniquer. En quelques secondes, l’argent est transféré sur le compte du bénéficiaire grâce au virement instantané. Qui peut être effectué à tout moment, jour et nuit, les week-ends et les jours fériés. L’argent viré est crédité sur le compte du bénéficiaire en quelques secondes, même si celui-ci détient un compte auprès d’une autre banque.

    Seize banques belges traiteront des virements instantanés : Argenta, Bank de Kremer, Bank J. Van Breda &amp ; Cº, Nagelmackers, Belfius, BNP Paribas Fortis, CBC, CPH, Crelan, Europabank, Fintro, Hello bank !, ING Belgique, KBC Bank, KBC Brussels, vdk bank. D’autres établissements, comme AXA Banque, offriront également des virements instantanés à l’avenir.

    Tous les virements bancaires ne seront pas instantanés par défaut. Chaque banque est libre de déterminer les tarifs liés à ce nouveau service, ainsi qu’une éventuelle limite de paiement.

    Quelques exemples ?

    Les banques vont déployer ce nouveau service de manière progressive. BNP Paribas Fortis lance dans un premier temps le service aux clients d’entreprise détenteurs de l’Easy Banking Business. Un tel virement sera gratuit jusqu’au 1er avril. Après, il sera prélevé 0,5 euro par transaction. Les particuliers pourront, eux, bénéficier « bientôt » du service, selon une porte-parole de la banque. Belfius propose actuellement des virements instantanés d’abord au départ d’agences, mais va les étendre très bientôt aux canaux électroniques. La banque réclame 1,25 euro par transaction. Quant aux clients ING, ils pourront bientôt effectuer des virements instantanés automatiquement et gratuitement via les applications Home Bank et Smart Banking.

    Source SI Clic ici