- Page 2

  • Rallye touristique sur le thème de l’eau dimanche 7 avril 2019

    Lien permanent

    Et si vous alliez à la découverte de votre région le temps d’une journée tout en circulant à travers les routes de campagne ? C’est ce que vous propose le Syndicat d’initiative « Entre Eaux et Châteaux » des communes de Modave, Marchin, Clavier et Tinlot.

    « Chaque année, nous organisons une activité pour débuter la saison. Celle-ci est toujours en lien avec la thématique proposée par le ministre wallon du tourisme, René Collin. Cette année, il s’agit de Wallonie, terre d’eau », développe Elodie Keysers, chargée des activités touristiques au Syndicat d’Initiative.

    Pour l’occasion, deux circuits ont été entièrement imaginés pour satisfaire petits et grands. Tous deux sont réalisables sur la même journée afin de multiplier les plaisirs. « Différentes haltes sont prévues avec des activités en lien avec l’eau », continue-t-elle.

    Le premier s’intitule « l’eau savoureuse et miraculeuse » et vous emmène à la découverte du Château de Vierset, de ses plans d’eau et de ses extérieurs. Vous aurez aussi notamment la possibilité de déguster du sorbet ainsi que de vous plonger dans l’univers de l’aquaponie (la culture de plantes et de poissons en circuit fermé).

    Lors du second circuit « l’eau, source de vie », vous partez à la rencontre de la roue à aubes, une ancienne roue à eau ayant un diamètre de plus de 9 mètres. La diffusion d’un film sur les petites bêtes de nos rivières et une démonstration de gravures sont aussi au programme.

    « Les départs sont prévus entre 10h et 13h afin de permettre à chacun d’avoir le temps de faire les deux circuits. Les participants reçoivent un livret avec la carte et un support de type roadbook. Ce type d’activités, c’est aussi l’occasion pour les personnes de la région de parcourir des petites merveilles aux abords des routes de campagne », se réjouit Elodie Keysers.

    Au total, une centaine de places sont disponibles pour vivre cette expérience. L’inscription est obligatoire. Le prix est de 10€/ adulte, 7€/ enfant ; il comprend le support ainsi que les animations. Infos et inscriptions au +32 (0)85 41 29 69, via info.sivh@gmail.com ou via Facebook (Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot).

    Article par MARIE LARDINOIS

     

    Source 

  • Appel aux bénévoles

    Lien permanent

    Pour encore plus d’aventures, vous pouvez aussi devenir membre du Syndicat d’Initiative.

    « L’asbl est composée de deux employés à temps partiel, le reste, ce sont des volontaires qui nous aident », explique Elodie Keysers.

    « Toutes les personnes intéressées sont donc les bienvenues pour relire nos brochures, nous donner un coup de main lors des événements notamment au bar ou au balisage », développe-t-elle.

    « Nous cherchons aussi des parrains/marraines de promenade. Leur rôle est de veiller aux promenades en bon père de famille, faire le parcours 3 ou 4 fois par an, vérifier si tout est en ordre au niveau du terrain, balisage, etc.

    Il s’agit d’être l’œil du promeneur. Actuellement, il y a un peu moins de parrains du côté de Clavier, c’est principalement là-bas que le manque se fait ressentir. » Contacts : 085 41 29 69, via info.sivh@gmail.com.

    Source 

     

    Article de M.L.

  • La saison des pollens a bel et bien commencé, du rhume des foins à l’infection respiratoire

    Lien permanent

    Au moins un Belge sur dix y est allergique. Le bouleau est ainsi considéré comme l’arbre le plus allergisant présent dans notre pays.

    Comment se sait-on allergique ? « Les symptômes cliniques sont typiquement : des picotements, larmoiements, rougeurs aux yeux, éternuements, nez bouché, sinus encombrés, perte d’odorat et de goût, écoulements nasaux et, dans certains cas, démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge », y explique-t-on. « L’allergie au pollen est une maladie chronique dont le diagnostic doit être dressé par un médecin. Les symptômes se confondent facilement avec ceux d’autres maladies (rhume, etc.) et le phénomène peut être complexe en cas de polyallergies (par exemple à la fois au pollen de bouleau et au pollen des graminées) ou en cas de réactions allergiques croisées. »

    Outre leur grand retour et leur responsabilité dans le rhume des foins, les pollens font aussi l’actualité car ils sont un facteur sous-jacent d’infections virales des voies aériennes. C’est ce qu’affirme une récente recherche menée par l’université de Gand et publiée dans la revue scientifique « Scientific Reports ».

    Plus sensibles

    Concrètement, la présence de pollen rend la muqueuse respiratoire plus sensible aux infections virales. Cette sensibilité est induite par les protéases qui assurent la pénétration des grains de pollen dans le pistil des plantes. Chez l’homme, ces protéases cassent le lien entre les cellules épithéliales et leur ancrage. Par l’ouverture de la muqueuse respiratoire, les virus de type herpès infectent plus facilement les cellules épithéliales. La mort de ces cellules peut entraîner des infections comme d’importants refroidissements.

    Article de A.VLT.

    Source 

     
     
  • 10 bougies et les prix de 2008 durant tout le mois de mars chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    st1.JPG

     

    Les prix de 2008 durant tout le mois de mars pour les plats à emporté et sur les sandwichs

     Saveurs et Traditions

    La cuisine de Philippe Bomersomme, Route du Condroz 129 à Nandrin 
    Du mardi au samedi de 08:30 à 18:30.
    Emportez tous vos plats préférés, dégustez un sandwich sur le pouce, installez-vous et composez votre menu au restaurant, pour tous vos événements professionnels ou familiaux pour un budget sur mesure.
    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64
     
     

     

     

  • Fini les réunions ouvertes des AA à Nandrin , voici la nouvelle adresse !!!

    Lien permanent

    ALCOOLIQUES ANONYMES

    GROUPE DE FIZE-FONTAINE

    Réunions TOUS les lundis de 20 à 22 heures

     

    MAISON DE QUARTIER

    Rue le Marais, 76

    4530 Fize-Fontaine (Villers le Bouillet)

     

     

    Contact : 078/15 25 56

                    Michel 0468/07 93 59

                    Hélène 0496/10 78 15

     

    Réunions ouvertes (info pour tous), premier lundi AVRIL et OCTOBRE

  • Présentation ce samedi de la liste complète du cdH de l’arrondissement de Huy-Waremme

    Lien permanent

    « Damien Wathelet, tête de liste, est toujours de bonne humeur, bienveillant et enthousiaste avec un côté extrêmement positif. J’ai fait campagne avec lui sur la même liste en 2014. Merci aussi à Benoît Cartilier, président d’arrondissement et humaniste authentique. J’ai choisi comme directeur de campagne le Hannutois Christian Radermeker et une partie de ma famille vit à Antheit. C’est dire si je suis attachée à cet arrondissement de Huy-Waremme », indique Vanessa Matz.

    Une présentation de liste en présence aussi de Marie-Dominique Simonet qui a dévoilé qu’elle serait dernière suppléante sur la liste pour les élections européennes. « J’ai accepté la demande de Maxime Prévot, président du parti. Pour moi, faire de la politique, cela sert à tout, même si je figure à la dernière place », a-t-elle insisté.

    Le cdH de Huy-Waremme espère un 1er député régional

    Une liste régionale emmenée, comme annoncé, par Damien Wathelet, 1er échevin à Clavier, la surprise du chapeau de Maxime Prévot. « L’objectif est de consolider les résultats obtenus il y a cinq ans et d’enfin décrocher un poste de député régional de notre arrondissement », annonce Damien Wathelet.

    Françoise Kunsch-Lardinnois, échevine à Huy, sera deuxième sur la liste. « Il faut partir de la base et des aspirations des citoyens », a-t-elle rappelé.

    Xavier Lisein, 1er échevin à Braives, sera troisième sur la liste. « Je suis inquiet face au populisme et aux extrêmes. La vérité est au centre », assure-t-il.

    Séverine Bovy-Simony, institutrice primaire, de Wanze, sera quatrième sur la liste et mettra en avant l’enseignement.

    Les suppléants

    Le premier suppléant, comme déjà annoncé, est Benoît Cartilier, conseiller communal à Hannut, qui se félicite de cette liste « équilibrée » et qui a rappelé que le bien-être animal n’était pas un gadget électoral avant d’aller visiter « Animal sans toi…t », voisin de la salle où a eu lieu la présentation de la liste.

    Marie Pauly-Fabry, de Tinlot, deuxième suppléante, découvre la politique en tant que citoyenne. « Je mettrai en avant l’agriculture et l’enseignement, notamment l’amélioration des activités de sensibilisation des élèves du secondaire à leur futur métier ».

    Jean-François Wanten, échevin et président du CPAS à Saint-Georges, sera troisième suppléant. « L’accessibilité au logement pour tous et surtout pour les familles nombreuses sera une de mes priorités », indique-t-il.

    Marie-Claire Binet, enseignante pensionnée de Faimes, « Madame Certitude », qui a récolté plus de 2000 voix aux dernières élections provinciales, sera quatrième suppléante. « Je me félicite de la future construction d’un centre médical à Faimes », a-t-elle annoncé.

    « Il y avait la volonté d’avoir des personnes issues des Collèges et conseils communaux, d’avoir un maillage de notre territoire pour représenter tous les citoyens de l’arrondissement. C’est une équipe enthousiaste, portée par l’envie de rapprocher la politique du citoyen », se félicite Damien Wathelet.

    Au fédéral

    Vanessa Matz en a profité pour présenter Loïc Jacob, échevin à Hamoir qui sera, comme annoncé, premier suppléant sur la liste fédérale du cdH puis a dévoilé le nom de deux autres candidats sur cette même liste fédérale : Francis Dejon, qui a entamé un quatrième mandat de bourgmestre à Saint-Georges (« Je mettrai mon expérience au service de la liste et surtout après les élections du 26 mai ») et la Tihangeoise Pascale Calmant qui a été six ans conseillère du CPAS à Huy.

    « L’arrondissement de Huy-Waremme est un territoire de vie avec l’alimentation (le blanc-bleu-belge), l’eau (nappes fréatiques) et l’énergie (centrale de Tihange, biométhanisation, …). Nous allons développer ces trois axes forts par exemple en installant des pompes de carburant CNG (gaz) et en verdurisant le gaz naturel par la biométhanisation », indique encore Damien Wathelet.

    Les enjeux du cdH Huy-Waremme

    -La mobilité : l’arrondissement est composé de communes rurales. « La voiture est donc un moyen de locomotion important mais nous pouvons diminuer son utilisation grâce aux lignes directes du TEC comme la future ligne Liège-Marche, grâce au refinancement de la SNCB pour avoir au moins un train par heure et par sens, grâce à un covoiturage structuré avec des bornes et des applications pour indiquer où se trouvent les personnes qui cherchent un covoiturage et pour permettre de financer les conducteurs qui le pratiquent et enfin grâce à une plate-forme de mobilité. On veut aussi subsidier les chemins doux pour les liaisons entre les villages et les lieux de services. »

    -Le logement : obliger les communes à disposer de 10% de logements sociaux, est-ce rationnel ? « Il faut une mixité des logements et nous en discuterons au sein de la Conférence des élus. »

    -Le vieillissement de la population : « Nous souhaitons instaurer une assurance autonomie pour permettre aux personnes de rester chez elles car aller en maison de repos coûte 1700 euros par mois. Une somme de 36 euros par an serait demandée à toutes les personnes de plus de 26 ans. Il faut une accessibilité pour tous aux soins de santé. On doit aider les médecins généralistes à s’installer dans les communes rurales car ils ont aussi un rôle social. Il faut aussi une accessibilité aux services tels la justice avec un palais de justice de Huy qui est sous-utilisé. »

    -La santé : « qui est un droit. Il faut créer des maisons médicales pour avoir une somme de spécialistes au même endroit et il faut une équité pour tous pour l’intervention des services d’urgence. »

    Article 

    PAR MARC GERARDY

     ELECTIONS 2019 

     

    Source

  • Attention attention La Zone de police du Condroz l'annonce, faite preuve de la plus grande vigilance

    Lien permanent

    Attention, vigilance:
    Un manège suspect a été observé à Anthisnes: un automobiliste dépose deux dames en rue et ces dernières font du porte à porte en demandant à aller aux toilettes. 
    Nous recommandons aux citoyens de faire preuve de la plus grande vigilance, il arrive que cette méthode soit utilisée par des voleurs en repérage ou passant à l'acte en distrayant leur victime.
    Si vous constatez ce type de faits, nous vous recommandons d'appeler immédiatement le 101 et de tenter de relever une plaque d'immatriculation de véhicule ou description des auteurs.

  • N° 2 : Un morceau de l’histoire du ROYAL CERCLE SPORTIF TEMPLIERS (Football).

    Lien permanent

    Cet article est tiré de la brochure éditée pour le 75ème anniversaire du Club en 1996.

    Le 2ème « Souvenir » est une interview de René Paques et de Joseph Radelet rapportée par HD (Hugues Dorzée - je suppose).

     

    « En 1946, pour la première fois de son histoire, Templiers accédait en première provinciale. Conversation avec René Paques et Joseph Radelet, deux figures marquantes de cette époque glorieuse.

     

    En 1941, Templiers jouait sur un terrain situé dans le pré de chez Godbille, près des remparts de la Commanderie. On portait des magnifiques chandails rouges et noirs tricotés par les femmes du village. Jules Châtelain, Châtelain comme on l’appelait, s'occupait de récupérer les maillots, il n'était pas question de les reprendre chez soi.

    C'était lui qui faisait tout dans le club. Il n'y avait pas d'équipe de jeunes, on commençait à 15 ans, soit en première soit en réserve.

    C'était l'époque des Piron, Poisseroux, Coulée, Schmidt, Radelet, Caprasse, Ziane, l'équipe glorieuse qui a gagné le championnat 45-46 en 2ème régionale. On est monté en première régionale. Nous étions toujours 11 joueurs, pas un de plus, il fallait composer avec. À l'époque, on ne pouvait pas faire de remplacements.

     

    Il n'était pas question d'argent. Parfois les supporters faisaient une cagnotte pour un match important. Le prix d'entrée était fixé à 20 Frs. A l’époque, le p'ti blanc coûtait 5 Frs.

     

    Dans la région, il y avait plusieurs clubs, Nandrin, Tinlot, Saint-Séverin et Fraineux, notre rival à tous. Pour le derby, il y avait parfois 500, 600 personnes. Entre eux et nous, c'était la guerre froide.

     

    Quand nous sommes montés en première provinciale, le club a déménagé rue des Six-Bonniers. Le samedi, on enlevait les vaches et on nettoyait le terrain pour le dimanche !

     

    C'était la belle époque ! On pratiquait un football très offensif. On jouait la tactique du « W-M » :
    3 derrière, 2 sur les ailes et 5 attaquants. On marquait un nombre important de goals par saison.

    Après les matches, c'était toujours la fiesta. I| y avait des supporters dans tous les cafés, ils nous offraient à boire jusqu'au bout de la nuit.

     

    Les entraînements ?

    Il n'y en avait pas. Parfois on courait un peu pour garder la forme. Mais le dimanche, on se défonçait. C'était souvent engagé et parfois très musclé !

     

    Tout le monde voulait venir à Templiers, c'était le club en vogue du moment.

    Et puis l'ambiance était réputée aux quatre coins du Condroz. »

    2.jpgPol Meunier : Monsieur Templiers !

    Capitaine des Rouge et Noir pendant plus de 20 ans.

     

     

    Le prochain « Souvenir » sera une interview de Victor Beaujean, toujours par HD.

     

    Article de l’équipe du Blog.

  • Conférence : islams, regards et perspectives aujourd'hui 25 mars 2019

    Lien permanent

    une conférence-débat le lundi 25 mars à 20 h.

    C’est avec grand plaisir que nous accueillerons Radouane Attiya.

    Dans nos sociétés multiculturelles, il est primordial de mieux se connaître pour « construire ensemble ».

    Que nos différences deviennent richesses les uns pour les autres.

    25 mars.JPG

     

  • ‎Conférence le 28 mars 2019 Ouvrir un gîte/chambre d’hôtes

    Lien permanent

    Se lancer dans un projet touristique n’est pas une mince affaire. Vous vous posez sans doute un milliard de questions pour juger de sa faisabilité, de sa rentabilité, des enjeux financiers, de l’investissement personnel à prévoir.

    Organiser une soirée d’informations et d’échanges sur l’accompagnement des propriétaires ou futurs gestionnaires d’hébergement touristique, c’est le défi qu’Amay s’est lancé avec pour objectifs :
    > Aider à mieux comprendre les étapes pour réussir son projet
    > Faire connaître les aides administratives et financières
    > Identifier le cadre légal et les conditions de réussite de telles démarches
    > Obtenir une reconnaissance / un label
    > Identifier les clés pour promouvoir son hébergement

    Vous souhaitez vous lancer dans une activité touristique en gîtes ou en chambres d’hôtes mais créer seul vous fait peur ? Obtenir la reconnaissance du Commissariat Général au Tourisme peut vous aider à réussir votre projet. Quelles sont les étapes à suivre pour créer une activité pérenne ? Quel accompagnement attendre de ce type de réseau ? Comment décrocher la reconnaissance ?
    Alors, cette conférence est faite pour vous !

    Venez découvrir tous les conseils pour réussir avec des représentants d’Accueil Champêtre en Wallonie et de Gîtes et Chambres d'hôtes de Wallonie.

    Réservez votre soirée du jeudi 28 mars à 19h30 et venez nous rejoindre au Centre Culturel d’Amay, rue Entre-Deux-Tours, 3 à 4540 Amay.
    Nos conférenciers vous présenteront les solutions disponibles dans toutes ces matières. Une conférence qui se veut porteuse d’enseignements, d’astuces et d’informations utiles.

    PROGRAMME
    Accueil : dégustation de la bière de Flône

    L’identité touristique du territoire « Terres de Meuse » par Hélène Menschaert, directrice de la Maison du Tourisme « Terres de Meuse ».

    Les différents aspects de l'activité d'hébergement touristique, avec notamment les différentes obligations, entre autres réglementaires et fiscales - Les spécificités des produits d'hébergement touristique de terroir, les appellations protégées, les aides financières possibles et les différentes facettes de promotion, positionnement et gestion d'un gîte ou d'une chambre d'hôtes par Anne Verbois – Chargée de mission Hébergements – Accueil Champêtre en Wallonie et Florent Sanna - Chargé de développement aux Gîtes et Chambres d'hôtes de Wallonie

    Conclusion où vous aurez l’occasion de poser vos dernières questions à nos interlocuteurs

    COMMENT PARTICIPER ?
    La participation à cet évènement est gratuite, mais l’inscription Inscription souhaitée auprès de l’Office du Tourisme d’Amay – office.tourisme@amay.be – 085 31 44 48
    Plus d’infos ? Contactez notre échevine du Tourisme, Corinne Borgnet, au 0479/844024 ou via e-mail : corinne.borgnet@icloud.com

     

     

    Commune d'Amay

    Conférence 28/03 : Ouvrir un gîte/chambre d’hôtes

  • Le 15e Grand prix Claudy Sohet le 30 mars 2019 à Amay

    Lien permanent

    Ce 30 mars aura lieu le 15e Grand prix Claudy Sohet, merci d'en tenir compte lors de vos déplacements.

    Course cycliste pour Elites s/c & Espoirs.
    Cette épreuve sportive aura lieu (départ et arrivée) à l'école spéciale de la Communauté Française "La Marelle". Le circuit que les coureurs parcourront 17 fois (115 km), empruntera les rues suivantes :
    Rue Velbruck - Rue Rochant - Rue Petit Rivage - Rue du Parc - Rue Saule Gaillard - Chaussée de Tongres - Rue Velbruck.
    Evitez donc cet itinéraire un maximum entre 14 et 18h.
    Une équipe de signaleurs sera sur place.

    Pour toute information, contactez Monsieur Bailly au 0486/861 683

     

    Commune d'Amay
  • Le grand feu brûlera à Nandrin le 6 avril 2019 et écartera le mauvais présage pour l'année 2019

    Lien permanent

    La légende dit que si le grand feu ne brûle pas il y a mauvais présage sur le village .

    Petite explication pour ceux venus habiter sur le Condroz et ne connaissant pas les traditions.

    Monsieur Hiver ou la Macrale doit absolument être brûlé !!! ou bien le mauvais présage pour les moissons et la vie du village au cours de l'année  .

    Cette année en raison de grand vent la sage décision a été prise de ne pas l'allumé .

      

    Source info 

    Événement 

    GRAND FEU Nandrin 2019

    Allumage du Grand Feu @Nandrin

  • Ciné Club aujourd'hui 24 mars 2019 à 17 h

    Lien permanent

    Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth (John David Washington) devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department. Il se donne pour mission d’infiltrer une cellule du Ku Klux Klan et remonter jusqu’à sa tête où résonne le slogan « America First » et où se trame certains complots.

    Inspiré d’une histoire vraie, Spike Lee réalise un pamphlet efficace, terrifiant et drôle qui dénonce l’oppression et le racisme et cible la politique du gouvernement américain actuel. Il manipule également à merveille tous les codes du thriller contemporain pour mettre en scène la montée en puissance d’une enquête policière.
    Après avoir beaucoup ri face à la bêtise la plus crasse et la plus dangereuse, l’envie prend, soudain, de lever le poing…

    Réalisation : Spike Lee
    Distribution : John David Washington, Adam Driver, Topher Grace
    Date : 24/03/2019 – 17h
    Prix : 5,00 €
    Infos : 085/31 47 33 – hombleu_collings@outlook.be

    Ciné-club de la Maison de la Laïcité, un film par mois pour un "laï-ciné" qui rappelle les valeurs de la laïcité : respect, tolérance et questionnement.
    En partenariat avec le Centre culturel d’Amay

    Ciné-club

    Public
     · Organisé par Centre Culturel d'Amay
  • 2 arrestations dans le dossier Vols « voiture bélier » dans les pharmacies de Nandrin et bien d'autres

    Lien permanent

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, un majeur et un mineur ont été interpellés après une course-poursuite entamée à Rotheux. Vers 4h20, durant leur fuite en Citroën C3 Picasso, les malfrats ont brûlé un feu rouge au carrefour de Rotheux avant de percuter une voiture qui, elle, avait franchi le feu dans sa phase verte. L’un des occupants de ce dernier véhicule a été sévèrement blessé et hospitalisé.

    Les trois malfrats, eux, ont pris la fuite à pied. L’un d’eux a rapidement été interpellé, à quelques centaines de mètres du lieu de l’accident. Un second, qui avait réussi à s’échapper, a été cueilli, vendredi, tôt le matin, à son domicile. Les deux hommes sont suspectés d’avoir commis une vingtaine de faits, des cambriolages avec effraction mais aussi des vols de voitures, dans un laps de temps de deux mois.

    Quelques dizaines de minutes avant l’accident de Rotheux, ils venaient de cambrioler une pharmacie.

    L’alarme de la pharmacie Naus, située rue de la Station à Esneux, s’est déclenchée à 3h40. Comme souvent ces dernières semaines, une voiture venait de poser son pare-chocs contre la porte vitrée de l’officine pour, ensuite, la pousser et ainsi déboîter le châssis afin de créer une brèche. Les malfrats terminaient alors le boulot manuellement en soulevant la porte pour s’introduire dans l’officine et se diriger vers le tiroir-caisse dans lequel ils dérobaient le fond de caisse.

    Une fois en possession du butin, ils ont repris la voiture, quasiment intacte, utilisée pour pousser la porte vitrée et sont partis en direction de Tilff pour ensuite gagner Seraing où ils ont remis le couvert, toujours avec la Citroën C3 Picasso, dans un magasin Trafic.

    C’est un peu plus tard, alors que le véhicule recherché avait été repéré du côté de Rotheux où les auteurs avaient tenté de cambrioler une habitation quelques jours plus tôt, qu’une patrouille de police de la zone Seraing-Neupré a pris la Citroën C3 Picasso en chasse. Avec le résultat que l’on connaît puisque deux individus ont été arrêtés peu après l’accident.

    « Bravo à la police »

    Les cambrioleurs étaient dans le collimateur du service judiciaire, le SLR, de la zone de police de Seraing-Neupré.

    « Ces deux arrestations apportent un peu de soulagement », confiait Virginie Defrang-Firket, la bourgmestre de Neupré. « Je félicite, bien entendu, les différents services de police de la zone de Seraing-Neupré qui ont parfaitement travaillé et collaboré car ces faits génèrent, inévitablement, un climat d’insécurité dans le chef des citoyens. »

    Le mineur et le majeur arrêtés sont bien connus de la justice liégeoise pour des faits similaires. L’enquête se poursuit puisque des auteurs, déjà identifiés, sont toujours dans la nature.

    Article ARNAUD BISSCHOP

    Source 

  • « SACRE DIMANCHE » Le 31 mars 2019 !

    Lien permanent

    BIENVENUE au

    « SACRE DIMANCHE »  2019 !

    Le 31 mars à l'église de Nandrin de 8h45 à 12h30

    Pour quelques heures, on se rassemble…

     

     … pour créer des liens, faire connaissance, vivre un moment de partage, de convivialité dans le respect de nos différences…

     … pour prendre le temps, toutes générations confondues, de découvrir ou de redécouvrir, sans catéchèse contraignante, des essentiels de « notre » foi, …                   

    … pour s’enrichir mutuellement dans des échanges constructifs et harmonieux…

     

    … pour célébrer la joie de la communion fraternelle…

    ET pour terminer par un verre de l'amitié !

     

    « Découvrir », « croire », « partager », « célébrer », « servir », voici les maitres-mots des « Sacré Dimanche ».

    Venez tenter l’expérience de cette matinée festive qui, depuis quatre ans, peut être qualifiée de « fête de l’Unité pastorale du Condroz ».

    C’est une opportunité idéale de nous retrouver dans la joie puisque le thème de cette année est précisément : « L'Evangile, sources de joie ! »

    « Joie de chanter, de pardonner, d’écouter, de raconter, d’aimer, d’être aimé, de créer, d’embellir, d’espérer, de danser, de croire, de bouger, de VIVRE ! »

    BIENVENUE à TOUS 

  • Pour des cours de récréation nature, Ose le vert, recrée ta cour

    Lien permanent

    Pour des cours de récréation nature « bienvenue » et conviviales dans les écoles
    maternelles et primaires de Wallonie.

    La nature, partout, par tous ! 
    Et pourquoi pas aussi à l'école ? Qu'une école soit 100% béton, 100% nature ou, plus probablement entre les deux, nous souhaitons relever ce défi avec elle. Pour plus de nature et de biodiversité ? 

    Oui mais bien plus que ça !
     
    Pour sensibiliser les enfants, les reconnecter aux cycles des saisons, apporter de la couleur et de la convivialité, développer un coin nature didactique, un support pédagogique ou encore un espace de jeu naturel, renforcer un projet pédagogique, les actions et aménagements liés aux cours de récréation ...

    Il y a 1001 raisons et manières d'apporter plus de nature à l'école. D'autant plus dans les cours de récréation que les enfants fréquentent plusieurs heures par semaine, plusieurs fois par jour durant les récrées, les temps de midi, les garderies du matin ou du soir ...

    Nous ne sommes pas les seuls à le penser ... 
    L'engouement que suscite la campagne « Ose le vert recrée ta cour » est sans précédent pour un projet d'aménagement nature et d'éducation relative à l'environnement. Pour les deux premiers appels à projets, les écoles maternelles et/ou primaires de Wallonie ont introduit un peu plus de 800 candidatures.
     
    Source 
     
     

    Retrouvez la liste des écoles sélectionnées pour 
    « Ose le vert, recrée ta cour 3.0 »

    Nous avons reçu 181 dossiers de candidatures pour le volet "Ecoles Fondamentales" et 12 candidatures pour le volet "Hautes Ecoles". Le jury a sélectionné les 130 écoles fondamentales et les 5 Hautes Ecoles qui recevront une bourse (entre 1000€ et 3500 €) et seront accompagnées pour réaliser leur projet et ainsi amener plus de biodiversité de contact avec la nature et de convivialité dans les espaces extérieurs de leur école. L'accompagnement personnalisé se déroulera de septembre 2019 à novembre 2020.
     
  • Sensibiliser au respect des aides ménagères

    Lien permanent

    Le Fonds de soutenabilité pour les titres services a lancé lundi une campagne de sensibilisation pour inciter à plus de respect envers les aides ménagères. Cette campagne s’étalera sur plusieurs années. Le premier focus est mis sur l’importance du matériel mis à disposition. Des flyers et des affiches permettront de donner une large visibilité à la campagne. Des spots radio et vidéo seront également diffusés via plusieurs canaux.

    Source 

  • Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    23.jpg

    Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin 

    Clic sur l'affiche 

  • En cas de crise, le bourgmestre doit communiquer dans l’heure

    Lien permanent

    Attentat, incendie, inondation, tempête, tremblement de terre… Lors des catastrophes, les autorités sont chargées de protéger, aider et informer la population. Le bourgmestre se trouve en première ligne. Que doit-il faire ? Le bourgmestre, qui a obtenu son poste de l’électeur sans passer le moindre « permis », n’est pas censé le savoir. Mais heureusement, il existe des formations pour lui apprendre le métier. Cette année, le centre de crise va les recevoir par province (via les gouverneurs) pour les sensibiliser à avoir une bonne communication en cas de crise. La formation des bourgmestres flamands a déjà débuté, celle des Wallons débutera la semaine prochaine, dans le Brabant wallon. « Il s’agit d’une demi-journée de sensibilisation, où l’on insiste sur l’importance d’avoir une bonne communication en cas de crise », explique Benoît Ramaeker, porte-parole du centre de crise. « Communiquer, c’est gérer ! Cette demi-journée peut être complétée d’une formation plus spécifique par la suite ».

    peur de mal faire

    À chaque catastrophe, le centre de crise tire les leçons de ce qui a bien fonctionné et de ce qui a foiré, et affine ses conseils. Lors des attentats du 22 mars par exemple, le système be-alert ne fonctionnait pas encore, on l’a lancé depuis lors. « Concernant la communication, on a surtout remarqué que l’on avait mis l’accent sur le secours aux blessés et sur la mise en sécurité de la population, au détriment peut-être de l’information aux proches. Un call-center avait été ouvert, mais plus tardivement, si bien que de nombreuses personnes, inquiètes de ne pas avoir de nouvelles de leur proche, cherchaient, sans trouver l’information. Nous avons appris, des attentats du 22 mars, que l’on devait lancer ce call-center beaucoup plus vite ».

    D’autres catastrophes ont montré que des bourgmestres de petites localités avaient parfois peur de communiquer. « Ils ont tellement envie de bien faire et ont tellement peur de mal faire, qu’ils traînent à s’adresser à la population », observe Benoît Ramaeker. « Or, il est recommandé de communiquer le plus vite. Car de nos jours, tout va très très vite. Les médias et les journalistes devancent tout le monde sans parler des médias sociaux ».

    Lors des catastrophes, le bourgmestre tient un grand rôle. Il symbolise la force de l’autorité (organisation des secours, etc.) et symbolise aussi la « communauté » de ses habitants avec qui il doit manifester de l’empathie (approche humaine). Lors d’une crise, il doit passer au-delà des clivages politiques et doit collaborer avec tous les conseillers communaux, y compris ceux de l’opposition.

    Après les attentats du 22 mars, on se souvient de cette conférence de presse donnée conjointement par le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) et le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA). Deux hommes aux antipodes, « unis », pour annoncer l’interdiction de la marche après-attentat.

    Article de FRANÇOISE DE HALLEUX

    Source 

  • Le Nandrinois sort ses voitures du hangar en feu

    Lien permanent

    Jeudi, à 7 heures 45, un début incendie s’est produit dans un hangar situé rue d’Esneux à Nandrin. Le hangar, indépendant de toute habitation, abritait des voitures. Le propriétaire est parvenu à sortir la plupart des véhicules et l’outillage afin qu’ils soient épargnés par les flammes.

    Grâce à la rapidité de son intervention, la plupart des voitures sont intactes. D’après les premières constatations, l’origine du sinistre est accidentelle.

    L’incendie aurait pris suite à un court-circuit survenu dans une radio posée sur l’établi.

    Les pompiers de la zone Hemeco et ceux de Liège se sont rendus rapidement sur place.

    Les dégâts sont limités : le bâtiment est intact mais a subi quelques dégradations dues à la fumée et à la suie.

    La police du Condroz a procédé au constat. Personne n’a été blessé.

    Article - A.BT

    Source 

     

  • Ce virus est l’ennemi nº 1 de votre chien, il peut le tuer en 24 heures !!! infos

    Lien permanent

    Flash info 1.jpgParvovirose - Communication de l'Echevinat du Bien-être animal 
    Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux et les médias rapportent une recrudescence de cas de parvovirose canine (appelé plus communément typhus). Il n'y a pas actuellement d'épidémie constatée.

    La parvovirose canine est une maladie que l’on rencontre de temps en temps malgré la vaccination.
    Seule une vaccination correctement suivie va permettre d’assurer la protection de votre compagnon.

    Il est impératif qu’outre la primo vaccination précoce (à 6 semaines) ainsi que le vaccin complet (vers 8 semaines) et son rappel (à 12 semaines), il y ait une vaccination à 16 semaines. Un premier rappel annuel est ensuite nécessaire.

    Votre vétérinaire vous expliquera la meilleure suite à réserver à ce protocole tout au long de la vie de votre compagnon.

    Il faut désinfecter les objets ayant pu être en contact avec l’animal infecté avec de l’eau de javel à la dilution 1 sur 5 (soit 1L d’eau de javel dans 5 L d’eau, en n'utilisant pas d’eau chaude pour ce mélange).

    Si vous constatez les symptômes ci-dessous sur votre compagnon non en ordre de vaccination, vous devez dès lors consulter immédiatement votre vétérinaire : abattement, perte d’appétit, température > 39,5C, vomissements, diarrhée (surtout si sanguinolente).

    En conclusion, il faut rester vigilant sans céder à la panique créée sur les réseaux sociaux.
    Si vous avez la moindre question, consultez votre vétérinaire.

    Source 

    Commune d'Amay

    Le Nord de la France a été largement touché par la parvovirose canine, très souvent mortelle. Et de nombreux cas ont été relevés, ces deux dernières semaines, en Belgique et plus particulièrement en région liégeoise : à Cointe, à Esneux et à Seraing.

    Sur les réseaux sociaux, plusieurs vétérinaires mettent les propriétaires de chiens en garde. « Cinq cas de parvovirose canine ont été suspectés ce week-end. En attente des résultats, soyez prudents, surtout avec vos chiots. »

    La parvovirose est une maladie qui se transmet par les selles, par contact direct ou indirect. « C’est une souche connue pour laquelle le vaccin fonctionnait bien », souligne un autre vétérinaire liégeois. « Mais la souche est devenue plus résistante. Cette maladie peut tuer votre chien en 24 heures. L’animal touché est incapable de conserver son alimentation et il se déshydrate. Deux de mes « patients » de Cointe sont décédés de la sorte et des confrères ont relaté qu’eux aussi avaient traité des chiens frappés par la parvovirose. Lorsque vous marchez dans des excréments contaminés et que vous rentrez chez vous, le virus reste actif durant un an. Même si le vaccin ne protège pas de tout, il est préférable de l’administrer. »

    Elle sauve sa chienne

    Déborah, une Liégeoise amoureuse des animaux et carrément dingue de ses deux chiens, a croisé la parvovirose. Elle va débourser près de 2.000 € pour sauver Opale, une chienne d’un an, croisée berger allemand et berger malinois.

    La jeune femme a eu la peur de sa vie. « J’ai cru que mon chien allait mourir dans mes bras », lance-t-elle. « Il faut mettre les gens en garde contre ce virus. Il est agressif, résistant et il touche même les chiens vaccinés. J’habite à Liège et je promène, régulièrement, mes deux chiens, Kenzo, un american staffordshire de 8 ans, et Opale, à la plaine de Cointe. Dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 mars, Opale a été touchée par les premiers symptômes de la maladie : une diarrhée. Dans la foulée, ses selles sont devenues sanguinolentes, tout comme ses vomissements. »

    Des injections coûteuses

    Sans hésiter, Déborah conduit Opale chez le vétérinaire. « Elle est restée neuf jours aux soins intensifs », poursuit la jeune femme. « Au départ, le vétérinaire pensait à une intoxication alimentaire mais il est vite apparu que c’était plus grave. Les analyses des selles révélaient la présence de la parvovirose. Ce qui a sauvé mon chien, ce sont les injections coûteuses d’Interféron. Je n’ai pas encore reçu toutes les factures mais j’en suis déjà à 1.600 €. Le prix dépend du poids du chien car ce produit est dosé au kilo. »

    « Je n’ai pas hésité une seconde », poursuit Déborah. « Lorsqu’on prend un chien, on doit assumer, c’est une évidence. J’allais voir Opale trois fois par jour chez le vété. Lorsque j’arrivais, je voyais une lumière dans les yeux de ma chienne. Sa guérison s’est aussi jouée au moral. »

    L’Amstaf, lui, est indemne. « Pourtant, je les promène dans les mêmes endroits et aux mêmes moments mais le vétérinaire m’a confié que les jeunes chiens étaient plus fragiles. »

    Article par A. BISSCHOP

    Source 

     

  • Cherche logement sur Nandrin et environs, pouvant convenir à une personne seule et à mobilité réduite

    Lien permanent
    • Cherche logement plein pied sur Nandrin et environs, pouvant convenir à une personne seule et à mobilité réduite

    ( un rez-de-chaussé ou accès à l’étage avec ascenseur )

    Loyer ne dépassant pas 450€.

    Coordonnées de la personne : 0498/78.89.64

     

  • Le 3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Administration Communale de Nandrin le 14 avril 2019

    Lien permanent

    Cadets : Départ 13H00 pour 12 circuits de 4.3 kms soit 51.6 kms
    Juniors : Départ 15H00 pour 17 circuits de 4.3 kms soit 73.1 kms
    Inscriptions : Salle La Fanfare - Place A. Botty à 4550 Nandrin
    Départ : coin rue Le Tombeu et rue des Martyrs

    3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Adm. Com. Nandrin

  • Ils risquent de perdre leur mandat

    Lien permanent

    Chaque année, c’est le même scénario. Bien qu’étant obligatoire, la transmission par l’ensemble des mandataires locaux au sud du pays (communes, CPAS, provinces) de leurs différents mandats à l’administration wallonne n’est pas une réalité pour chacun. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que le constat est particulièrement vrai cette année.

    Ainsi, le gouvernement wallon s’est penché sur celles et ceux qui n’ont pas communiqué leur déclaration 2018, qui porte donc sur les mandats locaux occupés durant l’année 2017. La liste est importante, puisque qu’on parle ici de pas moins de 220 personnes concernées !

    Il faut dire que l’année dernière était en effet un peu particulière à deux égards. Tout d’abord parce que le décret « gouvernance » a été considérablement renforcé dans la foulée du scandale Publifin. Ainsi, auparavant, seuls ceux qui sont toujours élus à l’heure actuelle pouvaient être sanctionnés. Désormais, ce n’est plus le cas, puisque la seule chose que l’on regarde, c’est le mandat occupé durant l’année contrôlée, en l’occurrence 2017, pour une déclaration de mandats à rendre en 2018. Ensuite, et cela découle du premier point : tous ceux qui occupaient un mandat au cours de l’année contrôlée peuvent, eux aussi, être sanctionnés, même s’ils ne sont plus élus actuellement.

    Et les sanctions en question peuvent être importantes, puisque l’on parle ici d’une déchéance du mandat politique, mais également une inéligibilité durant six ans !

    Concernant la liste arrêtée par le Gouvernement wallon ce jeudi matin à proprement parler, celle-ci est importante. Elle compte 220 noms. Dans le détail, cela concerne 28 élus actuels qui ne sont pas en ordre ; un élu actuel en affaires courantes, à Neufchâteau (où il n’y a pas de majorité formelle car une instruction judiciaire est en cours, NDLR), pas en ordre et, enfin, 191 personnes qui n’occupent à l’heure actuelle plus de fonction politique car elles n’ont pas été réélues le 14 octobre dernier ou simplement parce qu’elles ne se sont pas représentées.

    La liste désormais figée, tous les individus concernés vont recevoir un ultime rappel à l’ordre. Et pour les derniers réfractaires, une sanction sera alors prononcée.

    GASPARD GROSJEAN

    Source 

    Lire la suite

  • Recrutement de joueurs à R.E.S Templiers Nandrin

    Lien permanent

    52999948_383128272508474_6139465744573792256_n.jpg

    Pour infos clic sur l'image 

  • Attention piratage : ils utilisent peut-être votre login !

    Lien permanent

    Netflix : ils utilisent peut-être votre login !

    C’est un vaste business clandestin auquel le FBI vient de mettre un terme en arrêtant le principal responsable. Un Australien de 21 ans a en effet été privé de liberté après une enquête sur le vol et la revente de nombreux identifiants de compte abonnés aux services de Netflix et Spotify. Il était l’administrateur du site WickedGen.com qui revendait qui permettait à n’importe quel internaute d’acheter le login et le mot de passe d’un autre internaute.

    Joli pactole !

    Pour ce faire, le vendeur australien s’est appuyé sur une technique bien connue : le « credential stuffing ». Un principe qui consiste à utiliser des identifiants d’un autre service dont les données ont fuité sur le net. Par exemple, si votre identifiant et mot de passe Facebook ont fuité, le jeune homme le testait sur Netflix et Spotify. Si ça fonctionnait, c’était bingo pour lui.

    Les 120.000 abonnés de ce site web pouvaient profiter d’un million de logins différents pour les célèbres plateformes de streaming.

    Les victimes, dont de nombreux utilisateurs pouvaient utiliser le compte Netflix, étaient issues du monde entier. Selon la police australienne, l’administrateur de ce site aurait réussi à générer 300.000 dollars australiens, soit 190.000 euros. Si vous ne voulez pas être victime d’arnaqueurs du même type, une seule solution : avoir un mot de passe différent pour chaque site !

    Article de G.B.

    Source 

  • Renouvellement:appel aux candidatures pour Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M) de Nandrin

    Lien permanent

     Appel aux candidatures pour Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M)de Nandrin du 21/03/2019 au 20/05/2019 inclus.

    Le Collège communal annonce le renouvellement intégral de la commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité en exécution des articles D.I.7 à D.I.10 du Code du Développement Territorial et en fait l'annonce sur son site internet http://www.nandrin.be/

    Appel candidature CCATM clic ici.pdf

    Formulaire de candidature CCATM.docx

     

    Dans le souci d'une plus large participation de la population à la gestion de son cadre de vie, le Code du Développement Territorial prévoit la possibilité pour les autorités communales de créer une Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M). Cette commission permet aux habitants d’être associés aux décisions de la commune en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Elle rend des avis sur les dossiers que lui soumettent le conseil et le Collège communal. Elle peut également donner des avis d'initiatives sur les sujets qu'elle estime pertinents.

    L'avis de la CCATM est obligatoire dans une série de cas et de procédures prévues par le CODT

    L' avis de la CCATM est notamment obligatoire pour les dossiers suivants :

    1. L'élaboration ou la révision des Schémas de développement pluricommunal (SDP), de développement communal  (SDC) et d’orientation local (SOL)
    2. La révision du Plan de secteur
    3. L'élaboration ou la révision du guide régional (GRU) et du guide communal d’urbanisme (GCU)
    4. L'élaboration des rapports et études des incidences sur l’environnement
    5. L'élaboration des outils d'aménagement opérationnels (Périmètres de remembrement urbain, Sites à réaménager et sites de réhabilitation paysagère et environnementale, Rénovation urbaine
    6. La liste des arbres et haies remarquables

    La consultation de la CCATM est  facultative pour les dossiers suivants :

    1. le collège, le Fonctionnaire délégué et l'autorité de recours peut, s'il estime nécessaire, demander l'avis de la CCATM sur tous les dossiers de Permis et Certificat d’urbanisme n°2
    2. les permis uniques peuvent également faire l'objet d'un avis de la CCATM sur demande conjointe du fonctionnaire délégué et du fonctionnaire technique
    3. Tout dossier que le collège ou le conseil communal estiment pertinents ou toutes questions relatives au développement territorial, tant urbain que rural, à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme.

    La CCTAM peut également rendre des avis d’initiative sur tout sujet qu’elle estime pertinent en matière d’aménagement du territoire, urbanisme et mobilité.

    Le Code de l’Environnement prévoit  également que la CCATM puisse rendre des avis d'initiative sur des permis d'environnement

    La Commission est composée de membres délégués par le conseil communal qui constituent le quart communal et  des membres de la société civile dont la candidature a été retenue en fonction de plusieurs critères (géographiques, âge, intérêts et sexe). 

    Les missions, la procédure de sélection et le mode de fonctionnement de la CCATM sont explicitées dans le vademecum

    http://lampspw.wallonie.be/dgo4/tinymvc/apps/amenagement/views/documents/directions/dal/ccatm/CCATM%20-%20Vademecum%20renouvellement%202018_vers%20def.pdf

     

    Source 

     

  • Avis décès de Monsieur Plaisant Fabian de Nandrin

    Lien permanent

    MONSIEUR

    Fabian PLAISANT

    Né à Gosselies le 29 septembre 1963
    et décédé à Nandrin le 21 mars 2019.

    Les visites ne sont pas souhaitées.

    La cérémonie civile, suivie de l'inhumation au cimetière de Nandrin, aura lieu le mardi 26 mars 2019 à 13 heures 30.

    Le jour des funérailles, réunion au cimetière à 
    13 heures 25.

    Vos condoléances sur : www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire DUBOIS & TANIER

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .