- Page 2

  • Nandrin:Des cours de gestion de conflits pour les enseignants

    Lien permanent

    dp.JPG

    Les écoles communales de Nandrin ont la cote. 
    A une quinzaine de jours de la rentrée,les inscriptions vont bon train et le nombre d’élèves est en augmentation par rapport à l’année dernière.
     «Au niveau des maternelles, nous passons de 115 enfants à 122. 
    Cette croissance s’observe surtout à l’école communale de Saint-Séverin où il y a déjà sept inscrits supplémentaires par rapport à septembre 2013 », explique Daniel Pollain, l’échevin de l’enseignement.
    Une même évolution est constatée au niveau des primaires.
    «Nous repassons la barre des 200 élèves.
     Mais là, on note surtout une augmentation importante sur le site de Villers-le-Temple où il y a neuf enfants supplémentaires par rapport au comptage de janvier 2014 ».
     En tout, ce sont plus de 320 élèves qui envahiront les classes des écoles communales de Saint-Séverin et de Villers-le-Temple le premier septembre prochain.
    Une rentrée qui sera aussi émaillée de quelques nouveautés.
    La plus importante étant la formation que vont recevoir les enseignants et accueillants extra-scolaires.
     «Le 19 septembre prochain, ils assisteront à une journée de cours de prévention de la violence.
     Ils apprendront donc à gérer les conflits entre élèves,mais aussi à faire face au harcèlement moral. 
    Cette formation sera donnée au corps encadrant des écoles communales de dix localités condruziennes », explique Yves Melin, le directeur de l’école.
    Le système proposé a déjà fait ses preuves dans des établissements scolaires de Charleroi et du Brabant Wallon. «Des zones sont délimitées dans la cour de récréation pour que tout le monde y trouve son compte. 
    Il y a aussi un système de cartes jaunes et rouges comme en football », commente le directeur.
    Autre nouveauté, la mise en place de serrures électroniques dont nous vous avons déjà parlé dans notre édition du 6 août. 
    Un parking pour vélos a également été aménagé à côté de l’école communale de Villers-le-Temple.
    «Il s’agit d’une demande des parents.
    Cela s’inscrit aussi dans notre volonté de promouvoir la mobilité douce au sein de la commune », explique Charlotte Tilman, échevine de la mobilité.
    Un nouvel abri bus a également été installé à Saint-Séverin. 
     
    Article de C.W. dans le journal La Meuse de H-W du 22 aôut 2014
  • Jean-Michel Comminette de Nandrin veut tenter quelque chose

    Lien permanent

    jmc.JPG

    Comminette : « On va faire la course »
     
    Parmi les coureurs sélectionnés,nous retrouvons le Nandrinois Jean-Michel Comminette.
    Le coureur d’Ottignies se rendra dans le Brabant Flamand sans pression. 
    «Il est déjà compliqué pour moi de me distinguer dans une course en ligne alors pour un championnat national…
    Cependant, j’y vais avec mes équipiers pour faire la course », explique-t-il. «On sera là dans le but de tenter quelque chose, on ne sait jamais. » 
    Pour cette course au paletot tricolore,Jean-Michel sait qu’il ne peut se mettre en évidence qu’en passant à l’attaque, mais il n’en oublie pas son équipe pour autant.
     «Je tenterai d’aider Sibrecht Pieters.
     Un garçon encore un peu impulsif qu’il faut essayer de calmer et qui a réalisé un beau Tour de Namur. 
    Maintenant,si j’ai l’occasion de partir dans une échappée, je la saisirai.»
    Malgré cette situation d’avant course, Jean-Michel se montre ravi lorsque l’on évoque sa sélection.
    «Je demande toujours pour participer à cette épreuve.
    C’est un choix que je fais chaque année.
     Et tant que je sais encore le faire, je le fais. » 
    Du côté des favoris, il retient les noms de Dimitri Claeys et de Joeri Calleeuw.
    «Et surtout le deuxième cité », insiste-t-il. 
    «On ne l’a plus vu après son Tour de Namur.
     Je pense qu’il y préparait son championnat.
    Il est capable de gagner seul sans l’appui de son équipe. »
    D’après les premiers échos, le circuit de Tervuren serait d’ailleurs profitable aux équipes voulant contrôler. 
    «Il paraît que c’est un circuit roulant et usant. 
    Je me rends sur place, samedi, pour le découvrir.
    Encore une fois, on y va pour se faire plaisir et sans pression.
     Le club nous laisse carte blanche.
    On essaiera, mais je pense que pour un championnat de Belgique,finir sur le podium n’est pas important, c’est comme finir dans le peloton. 
    Tout ce qui compte, c’est le maillot. » 
     
    Article de AMAURY CUPPENS dans le journal La Meuse de H-W du 22 aout 2014 
  • Plan Communal de Développement de la Nature Le 11 septembre 2014, à 20h, à la salle de Saint-Séverin (Nandrin)

    Lien permanent
     

    pcn.JPG

    Nous vous invitons cordialement à la première étape de la mise en place des projets concrets : le « Worldcafé » organisé
    Le 11 septembre 2014, à 20h, à la salle de Saint-Séverin (rue d’Engihoul, 17)Ce principe consiste à vous réunir,en groupes de travail (GT), sur les thématiques suivantes :
     
    GT Espèces et sites (zones humides, agriculture,…) : création et placement de nichoirs, d’hôtels à insectes, restauration des milieux humides, fauchage tardif, …
     
    GT Chemins et sentiers : parrainage d’un sentier, création de circuits, de promenades thématiques, …
    GT Jardins/Vergers/Plantations/Espaces verts : création de potager/verger communautaire, plantation de haies, de prés fleuris, …
     
    GT Sensibilisation/Communication : sensibilisation des écoles, des citoyens, communication sur les problèmes d’environnement, de protection de la nature, …
     
    Chacun pourra alors s’exprimer sur toutes les thématiques et affiner les idées émises lors de la consultation citoyenne.
    Envie de contribuer à l’un de ses projets
    ou en proposer de nouveaux ?
     
    Inscrivez-vous au 085/51.94.78 ou via lindsay.chapelle@nandrin.be
  • Le Nandrinois Benjamin Bobon dans le journal TV de 13 h sur la RTBf

    Lien permanent

    BB.JPG

     

    Nandrin :Handicapé, il va partir en voyage avec une inconnue clic ici 

    Benjamin Bobon de Nandrin et Laura Monteforte partent à l’aventure façon « Intouchables » 

    Sur un coup de tête, Benjamin Bobon a décidé de voyager avec une inconnue.
    Handicapé, il part Maroc avec une jeune fille qu’il aura rencontré au moment d’embarquer. 
    Ce Nandrinois s’est inspiré du film « Intouchables » et a trouvé Laura, originaire d’Anthisnes. 
    Elle sera son « Driss ». 
     
    «Ils ne se connaissent pas, l’un est handicapé l’autre légèrement fêlé et pourtant ils décident de partir ensemble en voyage. »
     C’est par ces mots que Benjamin Bobon présente son projet, démarré sur un coup de tête jeudi passé.
     Après avoir vécu un coup dur dans sa vie privée, cet entrepreneur de 36 ans a décidé de rebondir : «Tout s’est fait en trois minutes.
     J’ai touché le fond et en un instant, une idée m’est venue. 
    J’ai choisi de partir à l’aventure malgré mon handicap », raconte Benjamin Bobon.
    Mais il ne s’attendait pas à recevoir autant de réponses : «Ce message posté sur Facebook aurait pu être un parmi tant d’autres.
     Or, il a été partagé une soixantaine de fois.
    Par la suite, une vingtaine de personnes ont pris contact avec moi et j’ai eu le temps de discuter et d’échanger avec chacun. »
    Ce Nandrinois, chef de trois entreprises dans les secteurs de l’informatique et de l’internet, a adoré le film « Intouchables » et s’en est inspiré pour son aventure : «Je me suis reconnu dans cette histoire.
     J’ai mis une annonce sur Facebook pour partir et partager des moments avec un inconnu, à la façon dont les personnages de François Cluzet et Omar Sy l’ont fait dans le fim. »
     À tel point qu’il ne s’attendait pas à recevoir autant de messages : «Les réactions ont été nombreuses. 
    Ces réponses me font plaisir, car cette aventure soulève la question du handicap.
     J’ai pu communiquer avec beaucoup d’inconnus, mais je cherchais une personne plus jeune avec un caractère plus fou que le mien.
     J’aime être actif et faire plein de choses tout en restant responsable.
    Je voulais quelque chose de différents de tous les voyages entrepris précédemment,car tous étaient organisés à l’avance.
     Ici, on part sur un coup de tête », indique Benjamin Bobon.
    Et le Nandrinois a opté pour le Maroc : «J’ai choisi cette destination, car je connais un peu le pays, mais on va faire toutes sortes d’activités.
    Le but n’est pas de bronzer autour d’une piscine.
     Contrairement à mes habitudes de partir avec des personnes qui savent comment fonctionner avec une personne invalide, cette aventure s’annonce enrichissante des deux côtés.
    Je vais pouvoir appréhender la façon dont un inconnu, qui plus est non-initié à vivre quotidiennement avec un handicapé, se débrouille. »
    Et si ce schéma de vacances se déroule au mieux, Benjamin Bobon ne s’opposerait pas à repartir selon cette formule. 
     
    Article de JULIEN MARIQUE 

     

     

     

    Voir la vidéo Journal de 13 h RTBf clic ici 

     

    10603790_712174848830057_3074512056045731615_n.jpg

  • Nandrin:Des balades high-tech dans le Condroz avec Rando Condroz !!!

    Lien permanent

    rc.JPGIl suffit de télécharger une application gratuite

    Pour les amoureux de la nature ils pourront découvrir différents aspects d’un réseau (le premier du genre !) de 65 promenades balisées et de boucles « Rando Condroz » à Modave, Marchin, Clavier,Nandrin, Anthisnes, Ouffet et
    Tinlot. Particularité : ces balades,accessibles à tous moments,peuvent se faire tablette ou smartphone en main.
     
    Une petite visite guidée personnelle.
    Voilà ce que proposent les 65 promenades balisées de « Rando Condroz ».
    Concrètement, vous téléchargez à la maison l’application gratuite SityTour sur votre tablette ou smartphone.
    Une fois sur place, vous marchez et l’appli émet automatiquement un petit « bip » lorsque vous êtes à proximité d’un point d’intérêt.
     Vous pouvez alors lire un petit commentaire agrémenté de photo(s).
    Pas besoin d’internet,cela fonctionne par satellite.
    «Sity-Tour signale aussi les restos. 
    On se sert des nouvelles technologies pour moderniser la promotion du tourisme », précise Elodie Keysers, chargée du projet tourisme GAL et Maison du Tourisme. 
    Qui ajoute : «Il reste néanmoins possible de faire ces balades avec une simple carte, comme avant. 
    C’est au choix ! » L’avantage du high-tech, c’est que les balades seront (normalement) toujours à jour. 
    «On mentionnera par exemple un sentier momentanément impraticable ».
    Au-delà de l’aspect interactif, c’est tout un réseau de promenades balisées de 3 à 16 km dans le Condroz qui a été mis au point et ce, pour la première fois. 
    «Les communes avaient leur propre petite carte, dans le meilleur des cas.
    Mais on n’avait pas une vue globale et des liens entre les communes. 
    Il a fallu recenser les promenades, créer un maillage entre elles, entretenir et baliser les chemins (merci les bénévoles !) en tenant compte de trois cibles : les marcheurs, les VTTistes et les cavaliers. 
    Chacun a son propre itinéraire et devrait donc trouver son bonheur », souligne-t-elle.
    Trois façons de procéder : soit on télécharge l’application, soit on imprime la fiche balade sur le site www.randocondroz.be, soit on achète une carte IGN à 5 euors 
    Article de ANNICK GOVAERS pour le journal La Meuse H-W 

    elo.JPG

    140 km/la boucle

    Pour les plus sportifs, de grandes boucles ont également été imaginées.
    «C’est 140 km par boucle, il faut donc prévoir plusieurs jours. 
    On a sélectionné les plus beaux chemins, paysages etc. 
    On mentionne aussi les lieux de restauration et d’hébergement (ceux reconnus par le Commissariat général au tourisme) », explique la chargée du projet.
    Chaque cible est gâtée. «C’est une boucle par cible, en fonction de la spécificité de chacun (randonneurs, VTTistes et cavaliers). Il y a même moyen de faire transporter ses bagages à l’étape suivante, de trouver du matériel d’entretien pour son vélo et d’avoir un accès prairie pour les chevaux. » (A.G.)
     
     Un reportage de RTC sur Rando-Condroz
     
  • P3 : Templiers-Nandrin aura à coeur de remonter

    Lien permanent

    foot.gifRelégué de P2A en fin de saison dernière, Templiers-Nandrin (P3A) s’est bien renforcé en attirant pas mal de joueurs d’Ivoz.
    Les Condruziens seront les favoris de la série et voudront sans doute s’éterniser le moins longtemps possible en P3A. 
    Ils devront toutefois se méfier d’équipes comme Faimes et Momalle qui se sont bien renforcés et qui auront aussi leur mot à dire dans la course au titre. 
    Dans la série B, Ouffet-Warzée est synonyme de grosse inconnue.
     Si le club est habitué à jouer le haut du tableau depuis quelques saisons,il y a eu beaucoup de changements durant la trêve. 
    Le coach est parti et beaucoup de joueurs également. 
    Il faut voir comment les Condruziens vont se remettre de tous ces bouleversements. 
    Je pointe l’UCE Liège comme le candidat numéro un au titre. 
    Après une très bonne saison l’année dernière, les Liégeois voudront cette fois être champions.
     
    Article de OLIVIER JOIE dans le journal La Meuse de H-W du 20 aout 2014 

  • Ouverture du magasin Joué Club à Nandrin !Le 6 septembre 2014

    Lien permanent
     

    10345553_593346360779377_4866234881248674009_n.jpg

    Le 6 septembre 2014 , ouverture du magasin JouéClub Nandrin !  Sur la route du Condroz N 63

     

    Page 

    JouéClub Nandrin clic ici 

     

     

     

     

    10368819_593345190779494_3662446181431757415_o.jpg

     

     

  • Acoufun aux Deux Ours de Nandrin le 23 août 2014 à 21h30

    Lien permanent

    10394528_629408587156368_4712279887240360558_n.jpg

    Acoufun : Giovanni Rizzuto, Nathalie Darimont et Fabrice Merny . Ce trio est en route depuis 6 ans et se balade dans les bars, festivals, events, anniversaires!!

    Empreint d'influences pop blues , jazzy, rock, folk... Acoufun reprend des titres qui traversent les époques (de 1960 avec les Beatles jusqu'à aujourd'hui avec Jason Mraz ou Alanis Morissette)
    Cette petite formule efficace est fondée avant tout sur des relations d’amitié et a l’habitude d’inviter des potes musiciens et chanteurs à les rejoindre pour partager ces moments magiques que nous offre la musique ! Ce sera à nouveau l’occasion pour ce concert !!

    A l’occasion de ce concert, Nathalie présentera quelques compos qu’elle travaille depuis un bon moment avec son complice Giovanni Rizzuto (guitariste de The Voice)

    Pour ceux qui désire manger avant le concert Le Resto L'Indusrie de Nandrin, au rez-de-chaussée des Deux Ours, est ouvert à partir de 18h30.

    7€

    Deux Ours sera accessible dès 20h30 par l'entrée du Resto L'industrie Nandrin

    N'hésitez pas à réserver, c'est préférable

     

     

    10600630_814150341950134_4753103539445532673_n.jpg

     

  • Le Monastère de Nandrin et l’O-Zone au terrain de foot de Clavier vendredi 22 août 2014

    Lien permanent

    cl.JPGUne soirée en plein air

    Pour la première fois à Huy-Waremme, les discothèques Le Monastère (Nandrin) et l’O-Zone (Ohey) organisent une soirée commune en plein air, au terrain de football de Clavier précisément. 
    Histoire de surfer sur la vague des Gardens et d’attirer les nombreux jeunes qui boudent les boîtes de nuit en été.
     
    «En été, c’est d’office plus calme en discothèque », constate Marc Ronveaux, patron et DJ de l’OZone et du Moulin de Solières.
     Il faut dire que les fêtards ont le choix : Gardens,kermesses, festivals,apéros…
    sont légion durant les beaux mois. 
    Les occasions ne manquent pas de faire la fête en plein air.
    Pour reconquérir ce public,deux discothèques (le Mona et l’O-Zone) ont décidé de s’associer.
    Elles organisent une méga fête sur le terrain de football de la Clavinoise à partir de 22 heures.
     «On s’est dit pourquoi ne pas créer un événement avec nos boîtes pour montrer qu’on est là aussi. 
    Le vendredi, on est particulièrement concurrencé alors on a choisi ce vendredi pour contrecarrer.
    Nos établissements seront donc fermés pour se concentrer sur Clavier, explique Marc Ronveaux.
    À Huy-Waremme, c’est la première fois que deux boîtes s’associent de la sorte. » 
    Une initiative identique a eu lieu à Hamois en juillet dernier,avec l’O-Zone et le Metropolis (Nassogne). 
    Pour ceux qui ont connu les soirées du club claviérois sur le terrain de foot dans les années nonante,c’est un retour aux sources.
    «La commune de Clavier est située entre nos deux discothèques et elle n’est pas si loin des grands axes. 
    De plus, je connais bien Jean-Claude Frennet du comité.
    C’est pour ces raisons que nous avons choisi Clavier comme point de ralliement », commente Marc Ronveaux. 
    Les clubbeurs pourront danser en plein air ou, si la pluie s’invite, sous un chapiteau.
    Un mix des DJ du Mona et de l’O-Zone sont chargés de mettre le feu aux platines. Parmi eux,DJ Marc Ronveaux, DJ Cargo de Nuit, DJ Sono Paradise, DJ Greg et DJ Tony.
     
    article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse de H-W 19 aout 2014

    DSC_0627.JPG

  • Cyber-harcèlement: 2 à 3 cas par école chaque semaine

    Lien permanent

    cybert.jpgLe phénomène est en recrudescence

    Le cyber-harcèlement est un phénomène en recrudescence, chez nous, depuis plusieurs mois. 
    Selon Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit, on dénombre 2 à 3 cas par semaine et par établissement scolaire. 
    Des actes qui peuvent avoir des conséquences dramatiques.
     
    Insultes, moqueries et autres types de harcèlement sont monnaie courante sur les réseaux sociaux.
    Un phénomène en recrudescence depuis plusieurs mois.
    Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit, explique que ce phénomène est plus que récurrent : «On dénombre entre 2 à 3 cas de cyberharcèlement par semaine dans un établissement scolaire. 
    Dans les différentes écoles où j’ai pu me rendre récemment pour y délivrer mes messages de prévention, les directeurs répètent régulièrement ce chiffre ».
    Et le « Monsieur Sécurité Internet » de la PJF de Bruxelles de préciser : «Quand on parle de cyber- harcèlement, on entend par là tout type de harcèlement via un outil numérique, et donc pas uniquement les réseaux sociaux. 
    Il s’agit donc également des SMS.
    Les moqueries et insultes ciblent généralement trois choses : l’activité de la personne, son histoire personnelle et, bien sûr, son physique ». 
    Concernant l’activité de la personne, il nous nomme ce qui est selon lui le cas le plus fréquent : «L’intello de la classe est souvent flingué(e) par ses camarades.
    C’est très courant. »
    Mais le harcèlement sur les réseaux sociaux peut prendre une tout autre forme. 
    Alice De Duve,psychologue bruxelloise, se souvient de deux cas qu’elle a eu à prendre en charge : «J’ai reçu en consultation une jeune fille qui s’était adonnée à des jeux sexuels devant sa webcam avec son copain.
    Mais une fois qu’ils ont rompu, celui-ci a diffusé des extraits sur internet pour se venger.
     Autre exemple du même type : celui d’une fille à qui un garçon a demandé des photos coquines, sur un rapport de confiance. 
    Sauf qu’évidemment le garçon en question a diffusé les photos sur internet. 
    Sa victime a ensuite été harcelée et insultée par plusieurs personnes. 
    Sa maman avait même entamé une procédure de plainte mais s’est finalement rétractée, de peur de faire empirer la situation ».
    Quand on interroge un ado harceleur sur ses motivations, les justifications sont parfois un peu farfelues : «Elle est toujours sur une autre planète en classe et elle a le visage d’une petite fille de 8 ans alors qu’elle en a 14.
     Elle est toute petite, elle parle aux arbres…
    Enfin voilà, elle est différente de nous donc les autres se moquent », explique Léa, 13 ans.
     
    DES CONSÉQUENCES DRAMATIQUES
     
    Les conséquences de tels actes peuvent être dramatiques, les cas de jeunes s’étant suicidé après avoir été cyberharcelés ne manquant pas. 
    Florence Ringlet, directrice du Centre de Prévention du Suicide et d’Accompagnement à Namur, en témoigne : «Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu des ados en consultation qui faisaient part de leur mal-être, suite à des cas de cyber-harcèlement. 
    Par contre, j’ai malheureusement rencontré une maman qui a dû faire face au suicide de sa fille de 13 ans.
     Et il s’est avéré que celle-ci était régulièrement victime de ce genre d’attaques gratuites sur les réseaux sociaux.
    Un blog avait même été créé uniquement pour se moquer d’elle ! »
    Florence Ringlet avoue regretter que ce genre de problème soit caché plutôt qu’exprimé par les jeunes, qui ont souvent «honte de parler de ce genre de choses ».
    Pour Christine Schmit, psychologue dans le Brabant wallon, cyber-harceleurs et cyber-harcelés souffrent d’un problème commun,celui d’être mal entouré : «Ce sont généralement des ados très seuls, qui n’ont pas d’interlocuteur adulte valable. 
    Ils n’ont pas assez d’intérêt pour la vie réelle et connaissent souvent une coupure avec les ressources familiales. » 
     
    Article de CÉDRIC MARTIN pour le journal La Meuse 
     
    UNE APPLICATION POUR LE SAVOIR
     
    Êtes-vous un cyber-harceleur ?
     
    Les victimes de cyber-harcèlement ont souvent du mal à se confier à propos de leurs problèmes.
     De l’autre côté, les auteurs de ces actes ne sont pas toujours conscients de l’ampleur que ceux ci peuvent prendre.
    Pour sensibiliser les jeunes, la Computer Crime Unit multiplie les campagnes de prévention.
     Elle a notamment développé une application Androïd pour déterminer si vous êtes auteur (ou victime) de cyber-harcèlement. 
    Parmi les questions posées, on peut notamment citer «T’es-tu déjà moqué publiquement d’un de tes amis sur Facebook ? », «As-tu déjà essayé d’utiliser le mot de passe de quelqu’un ? »
     ou encore «As-tu déjà rendu publique une conversation privée que tu as eue avec un de tes amis sur Internet ? ».
     Le quiz est également réalisable sur le site stopcyberhate.be,
    né d’une campagne lancée fin décembre 2013.
    Sur la plate-forme, on peut retrouver tout ce qui a un rapport avec le cyberharcèlement : sa définition, des conseils pour les parents, éducateurs, professeurs et, bien sûr, les adolescents eux-mêmes. 
    Les auteurs du site web illustrent également, à l’aide de clips vidéo, la gravité du phénomène et ses conséquences, auxquelles ils invitent à réagir « avant qu’il ne soit trop tard ».
     
     
     
  • Les journées du patrimoine 2014 à Nandrin les 13 et 14 septembre 2014

    Lien permanent

     
    journées du patrimoine2014.JPGA Nandrin : CIRCUIT DU SOUVENNIR. 
     
    Au départ de deux expositions, votre circuit vous permettra de découvrir à Nandrin les monuments de la place Botty et de la rue des Martyrs. Des visites sont aussi prévues aux monuments en hommage aux morts à Saint-Séverin, Yernée-Fraineux et Villers-le-Temple. Des commentaires et témoignages vous seront donnés par les membres de la Fédération nationale des Combattants.
     
    13 et 14 septembre 2014
     
    Ouverture : sam. et dim. de 11h à 17 h.
    Circuits guidés : sam. à 12 h et 15 h et dim. à 14 h (1h).
    Animations : expos Humanité en guerre (CI de la Croix-Rouges), visites guyidées sam. à 12 h et 15 h et dim. à 15 h (1h), et Perception des conflits (dessins d'enfants - 5° et 6° primaires).
    Enfants : lectures d'histoires à la bibliothèque. 
     
    FAITS DE GUERRE A NANDRIN 
     
    Le 5 septembre 1944, des actes de barbarie nazie provoquèrent la mort de 8 personnes et de nombreuses maisons furent détruites dans le village et les hameaux de Nandrin.
    En partant de l'exposition, des guides vous donneront toutes les explications sur la "route des Martyrs" au hameau de Tombeu et de La Vaux.
    "Passant, souviens-toi, ils sont tombés Martyrs" rappel le monument situé dans la courbe de la rue des Martyrs.
     
    Visites guidées : sam. et dim. toutes les heures (1h).
    Animations : expo photos et reportage, sam. de 11 h à 17 h et dim. de 14 h à 17 h.

  • Fusion communes-CPAS : menace sur l’emploi

    Lien permanent

    furlan.JPGC’est une petite révolution pour la vie des communes, de leur personnel et des électeurs qui se cache dans la déclaration de politique régionale du nouveau gouvernement wallon.
    De retour d’une brève période de vacances dans les Alpes, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan (PS), nous a confirmé qu’il préparait de grandes réformes.
    La plus importante concerne la possibilité pour les communes de fusionner avec les CPAS. 
    Le gouvernement encourage carrément les communes et les CPAS à fusionner sur une base volontaire avec maintien d’un comité spécial de l’action sociale pour l’attribution des aides individuelles.
    « C’est une nouveauté absolue, qui peut-être très utile pour les villes et communes de moins de 100.000 habitants », confirme Paul Furlan.
     Potentiellement, cela concerne les 262 communes wallonnes, sauf Liège, Namur et Charleroi.
    Pour le ministre, cette mesure présente un intérêt pratique.
    « Elle va permettre de fusionner le personnel en une seule administration, ce qui sera plus efficace,notamment dans les plus petites communes ».
    Mais, en cette période de grandes difficultés budgétaires pour les communes de Wallonie, cette nouveauté peut aussi être un moyen pour les administrations de rationaliser les effectifs et se séparer d’une partie de son personnel.
     « Ce n’est pas l’objectif », insiste Paul Furlan. 
    Par contre, il faudra du courage aux majorités pour déshabiller de la sorte les CPAS et les organes politiques.
    FUSION DES COMMUNES
    Autre nouveauté : le gouvernement va déposer un décret cadre pour rendre plus facile la fusion entre communes voisines, sur base volontaire et après consultation des habitants.
    Il s’agit d’une demande du cdH, notamment pour le Luxembourg.
    Enfin, le gouvernement a décidé de supprimer l’effet dévolutif de la case de tête pour les élections communales et provinciales.
    Une belle avancée vers une élection plus directe des élus. Désormais,seul le nombre de voix de chaque candidat comptera. 
     
    Article de D.SCA dans le journal La Meuse du 14 aout 2014

  • La reprise de l’ atelier Art au Village , le vendredi 5 septembre 2014 à 18 h 45.

    Lien permanent

    art.JPGArt au Village
    Peinture, dessin, aquarelle, pastel
    Dès 16 ans !!!
    Le 5 septembre, reprise atelier
    Le vendredi de 18 h 45 à 21 h 30
    Venez rejoindre une équipe sympa
    Saint-Séverin, salle communale , rue Engihoul,
    Renseignements et inscriptions
    Yvette tél : 04.371.55.11 après 17 heures
    Avec l' aide et le soutien de l'administration communale de Nandrin.

  • Bathroom Singer aux Deux Ours de Nandrin aujourd'hui samedi 16 août 2014 à 20h 30

    Lien permanent

    1610772_626387924125101_1789939165448807713_n.jpg

    Beaucoup se souviendront encore des prestations mémorables du groupe Arnomatic …

    Le guitariste a souhaité rendre hommage une nouvelle fois au chanteur ARNO mais dans une ambiance acoustique avec un répertoire épuré, entre voix, piano , guitare et contrebasse parfois même sous des charmes aux couleurs brésiliennes.

    Pour ceux qui désire manger avant le concert Le Resto L'Indusrie de Nandrin, au rez-de-chaussée des Deux Ours, est ouvert à partir de 18h30.

    6€

    Les Deux Ours seront accessible dès 20h30 par l'entrée du Resto L'industrie Nandrin

    N'hésitez pas à réserver, c'est préférable 

     

    10600630_814150341950134_4753103539445532673_n.jpg

  • Médecins et pharmacies de garde week-end 16 et 17 août 2014 sur Nandrin

    Lien permanent

    mede.20.jpgMédecin de garde   

    Samedi 16 août 2014  
     Sam., Dr. Degeye (04/372.10.30)
     
     
     Dimanche 17 août 2014
     
    dim.,
    Dr. Casul (04/372.03.35).
     
        
     
        
     
     
  • Bonne fête aux Maries à Nandrin et ailleurs,Bon 15 Août à vous toutes et tous

    Lien permanent

    Bonne-Fete-a-toutes-les-Marie.gif

     

    L'Assomption de Marie est un dogme mariologique de l'Église catholique selon lequel, au terme de sa vie terrestre, la mère de Jésus a été « élevée au ciel ». Le terme « assomption » provient du verbe latin assumere, qui signifie « prendre », « enlever ». La fête catholique célébrant l'assomption de Marie a lieu le 15 août.

    Avant d'être un dogme, l'Assomption de Marie était donc une croyance reposant sur des traditions et non sur des bases scripturaires reconnues des premiers temps de l'Église.

    L'Église catholique a considéré que cette tradition était conforme au dépôt de la Foi et « longuement mûrie par un siècle de théologie mariale omniprésente » depuis la proclamation du dogme catholique de l'Immaculée Conception, dont il n'existe cependant pas trace dans la Bible.

    Source Wikipedia

     

  • Médecins et pharmacies de garde le 15 août 2014 sur Nandrin

    Lien permanent

    mede.20.jpgMédecin de garde   

     

    Ven., Dr. Micha (0474/93.43.30)

     
     
     
  • Un Nandrinois a fabriqué un avion en… bois

    Lien permanent

    avion Nandrin.JPG

    La réplique exacte du Fokker du Baron rouge

    Il a de l’or dans les mains,Michel Keysers.
    Prof de menuiserie, le Nandrinois réalise des maquettes en bois grandeur nature. 
    La dernière en date ?
    Celle du triplan rouge du célèbre aviateur allemand Manfred von Richthofen, surnommé le Baron rouge pour ses exploits durant la Première Guerre mondiale.
     
    C’est dans le hangar de ses beaux-parents que Michel Keysers, 52ans, s’adonne à sa passion : les maquettes grandeur nature en bois.
     Tout a commencé par un défi.
    «Je suis un amateur de F1 et on m’avait dit qu’il était impossible de reproduire une monoplace. 
    Comme je suis menuisier, je me suis mis au travail… »
     Avec succès.
    C’est d’ailleurs lors d’une des très nombreuses expositions de sa maquette rouge que le Nandrinois s’est lié d’amitié avec un exposant qui lui a soufflé l’idée d’un avion.
    «Un avion, c’est très grand alors je n’étais pas très chaud. 
    Il m’a alors parlé du triplan mythique d’un aviateur allemand pendant la guerre. 
    Un Fokker Dr.I a par définition trois ailes et est plus petit, donc plus facile à reproduire », nous explique Michel Keysers. 
    Un modèle qui a tout de même nécessité 2.000 heures de travail ! 
    «Je l’ai construit en 2004-2005. » Le petit bijou est la réplique exacte de l’avion de chasse du Baron rouge,une légende de l’aviation allemande en 14-18 qui a abattu pas moins de 80 avions ennemis.
    «Manfred von Richthofen est un personnage charismatique qui me plaît car on raconte qu’il ciblait les avions, pas les pilotes. »
     
    2.000 H DE TAVAIL
     
    Michel Keysers a mis un point d’orgue à reproduire l’engin le plus fidèlement possible. 
    «Je me suis basé sur une petite maquette dont j’ai multiplié les dimensions pour obtenir la taille réelle de l’avion. 
    J’ai aussi utilisé des photos (du moteur notamment).  
    J’ai dessiné des plans et fabriqué les pièces une à une en fonction. » 
    Le tout en bois, en ayous (un bois exotique) et en MDF (des planches qu’il a amincies pour le recouvrement des ailes). 
    2m3 de matières premières ont été nécessaires, l’équivalent de 2.000 euros environ.
    Même le moteur et les deux mitrailleuses sont en bois.
     «Les Allemands ont adopté le système français permettant de tirer à travers l’hélice et donc facilitant la visée.
    Le moteur rotatif tourne en même temps que l’hélice. 
    Les reproduire a demandé beaucoup de travail », confie-t-il. 
    Une fois terminé, le Fokker Dr.I du Nandrinois mesure 7m20 d’envergure, 6m50 de long et 3 mètres de haut. 
    Ne restait plus qu’à le peindre. «Ça m’a pris un hiver. 
    Je faisais ça à la cave, au rouleau.
     J’ai utilisé des produits de carrosserie. »
     Le résultat est épatant.
    D’ailleurs, le public s’est laissé prendre.
     «Quand j’ai exposé mon avion à Fraiture, les gens se demandaient comment j’avais pu atterrir sur la place du village », rigole-t-il. 
    Quelque 500 enfants se sont fait prendre en photo aux commandes de l’avion lors des 20 ans de Liège Airport. 
    A présent démonté,que va devenir le Fokker nandrinois ?
     «Il va servir pour une expo sur la guerre 1914-1918 à l’école polytechnique de Seraing.
    Après, je pourrais le vendre si je sais qu’il sera exposé. »
     
    Article de ANNICK GOVAERS  dans le journal La Meuse de H-W du 14 août 2014
     

    auto nandrin.JPG

    AUTRE MAQUETTE
     
    Une monoplace rouge dédicacé par 25 pilotes
     
    Le 1er succès de Michel Keysers est une monoplace rouge qu’il a fabriquée en 2001. 
    Très médiatisée à l’époque, sa voiture grandeur nature (5 m de long sur 2m de large) et en bois, a fait le tour du pays. 
    «Elle était au Grand Prix de Francorchamps en 2001 et a été dédicacée par 25 pilotes, dont Fernando Alonso, Kimi Räikkönen, Michael Schumacher, Alain Prost... Un truc de fou !
     C’est avec ce dernier que j’ai vraiment parlé. 
    Il croyait que c’était une vraie ! », raconte fièrement le Nandrinois qui a mis 700 heures pour la réaliser.
     «C’est un mélange entre une Ferrari et une McLaren car Ferrari n’avait pas donné son autorisation au départ, ce qu’elle a regretté par la suite. »
     Un vrai siège a été posé à l’intérieur pour que le public puisse prendre place au volant.
     C’est cette maquette qui a poussé le Nandrinois vers l’enseignement. 
    «Tout le monde m’a encouragé à transmettre mon savoir-faire.
     Je suis devenu professeur de menuiserie à l’école polytechnique de Seraing la même année. »
    Aujourd’hui, Michel Keysers ne possède plus la voiture. 
    «Je l’ai échangée contre une vraie Lotus. » 
     
    Article A.G. dans le journal La Meuse H-W le 14 août 2014
     
    Il va sortir son second roman
     
    Michel Keysers ne s’est pas (encore) lancé dans une nouvelle maquette.
     «Je n’ai pas d’idée pour le moment. 
    Je me consacre à 100% à mes élèves qui ont entre 14 et 20 ans.
     Je parviens à transmettre la passion à certains d’entre eux et à leur rendre l’estime de soi. » 
    Michel Keysers est un adepte de la psychologie positive. Il a d’ailleurs écrit un roman édité en 2005 « La grotte du grand diamant ». 
    La suite « Mystérieuse Afrique nous voilà » va prochainement être éditée, elle met en scène le célèbre triplan rouge. 
     
    AG
     
     
  • Trois radars préventifs vont tourner à Nandrin

    Lien permanent

    radar.JPG

    La commune de Nandrin a acheté trois radars préventifs qui vont tourner dans les villages. 
    Ils complètent le dispositif préventif mis en place par la zone de police. Objectif : réduire la vitesse des automobilistes et par conséquent le sentiment d’insécurité de la population.
     
     
    De nouveaux smileys au sommet d’un piquet alimenté par un panneau solaire vont faire leur apparition début de semaine prochaine dans les rues nandrinoises.
    La police du Condroz déplaçait déjà ses radars préventifs dans les différentes entités de sa zone. 
    Viennent désormais s’ajouter trois nouveaux radars préventifs, propriété de la commune de Nandrin.
     «L’objectif est qu’ils tournent.
     Dans un premier temps, on les placera aux neuf points sensibles que la police contrôlait déjà (rue des 4 Bras, rue de la Bouhaie, rue de la Gendarmerie, rue d’Esneux, rue de la Chapelle, rue du Neufmoulin,et trois rue d’Engihoul). 
    Et dans un avenir très proche, ils seront ponctuellement installés dans d’autres rues », précise Charlotte Tilman, échevine nandrinoise de la mobilité. 
    Parmi les nouveaux « spots », citons notamment la rue Rolée (une zone 30), la rue de la Chapelle, la rue des 4 Bras, la route d’Ombret, ou encore la rue Tour-au-Bois.
    Ces dispositifs ont pour objectif de conscientiser les automobilistes.
    «Nous connaissons un gros problème de vitesse à Nandrin.
    Les gens roulent trop vite,ce qui crée un sentiment d’insécurité au sein de la population.
    Pour répondre à cette inquiétude,il faut sensibiliser les conducteurs au respect de la vitesse et leur renvoyer la réalité de leur comportement pour qu’ils s’en rendent compte. En effet,beaucoup d’excès de vitesse sont davantage dus à une distraction
    qu’à une volonté de rouler trop vite », indique l’échevine.
    Au lieu de passer directement à la répression (les seuls radars fixes répressifs sont d’ailleurs placés sur la route du Condroz), la commune a investi dans trois radars préventifs,pour un coût de 3.000 euros pièce. 
    «Ils sont adaptables aux zones 30. 
    Et nous les déplacerons en collaboration avec la police »,tient à souligner Charlotte Tilman.
     
     
    Article ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse H-W du 14 août 2014
     
     
  • Nandrin:Bientôt des pointillés sur les routes entre les agglomérations

    Lien permanent

    route.JPG

    Un marquage au sol (des pointillés de part et d’autre de la chaussée) spécifique à la mobilité douce entre agglomérations nandrinoises va bientôt être tracé. 
    Une chaussée partagée donc, mais avec deux voies délimitant l’espace des marcheurs et cyclistes.
     «C’est la volonté du Collège. 
    Les gens ont l’impression que ça ne sert à rien mais une étude de l’IBSR montre l’intérêt de ces chaussées à voie centrale banalisée.
    Certes, ça ne diminue pas la vitesse des automobilistes mais ceux-ci s’écartent davantage des usagers doux.
     Ils respectent les pointillés.
    La sécurité est donc renforcée.
    C’est aussi un guide pour les enfants qui savent qu’ils doivent rester dans leur couloir », vante Charlotte Tilman.
    Seules les chaussées assez larges entre agglomérations en seront équipées. 
     
    Article de A.G. dans le journal La Meuse H-W du 14 août 2014 
  • Nandrin:Le rond-point du Mona d’ici 2 ans

    Lien permanent

    rondpoint1.JPG

    La Région wallonne a accordé le permis pour aménager un giratoire route du Condroz

     

    Comme nous l’évoquions dans nos pages fin mai, le rond-point au carrefour avec la rue Famioul était en bonne voie.
    La nouvelle est enfin tombée : la Région donne son feu vert pour la création d’un giratoire à deux pas de la boîte de nuit nandrinoise, le Monastère.
     
    Le dossier est dans les cartons de la Région wallonne depuis douze ans maintenant.
     « Le rond-point du Monastère fait partie du Plan intercommunal de mobilité (PICM) Ourthe-Amblève-Condroz mis au point dans les années 2000, tous comme l’étaient les giratoires des 4 Bras, de l’Intermarché, de Yernée-Fraineux et de la Pêcherie. 
    Comme la route du Condroz est une voirie régionale, c’est au SPW Routes de délivrer les permis et de financer les éventuels ronds-points. 
    La Région fonctionne par phases car cela coûte cher. 
    Après le rond-point du Monastère, restera celui de Soheit-Tinlot, au carrefour entre la N63 et la Nationale Huy-Hamoir, qui remplacera le pont actuel », indique Charlotte Tilman, l’échevine de l’aménagement du territoire à Nandrin qui reconnaît un pouvoir communal très limité.
     « Néanmoins, depuis que je suis échevine, j’insiste et réclame pour que le rond-point du Monastère voie le jour », glisse-t-elle. L’endroit est effectivement accidentogène.
     De nombreux fêtards y ont perdu la vie. 
    «Le giratoire ralentira et fluidifiera la circulation route du Condroz. » L’objectif du PICM est, à terme, de fermer la berme centrale entre le rond-point des 4 Bras et celui de l’Intermarché pour interdire les « tourne-à-gauche ». 
    « Actuellement, tout le long de la nationale,les automobilistes font cette manoeuvre dangereuse (couper les deux bandes) pour accéder aux commerces. 
    Le rond-point permettra un accès aux enseignes de manière sécurisée », se réjouit l’échevine.
    Cette berme centrale sera bloquée par du béton ou de la végétation.
    «Je penche pour la deuxième solution mais l’ex-MET n’est pas facile à convaincre. 
    Il y a néanmoins une ouverture. »
     La vitesse serait limitée à 70 km/h (au lieu de 90 km/h) et une voie à 50 km/h serait aménagée pour entrer dans les magasins. 
    L’accès à la route du Condroz par la rue Famioul et la rue du Petit-Fraineux sera par ailleurs facilité et moins dangereux. 
    Un passage pour piétons sera aussi aménagé en face de l’arrêt de bus. « Le passage est en zigzag pour éviter que les piétons foncent et sera protégé par des barrières sur la berme centrale. »
    Introduite en janvier dernier, la demande d’un permis a reçu l’aval de la Région le 29 juillet dernier, pour une durée de 2 ans. 
    «Le rond-point devrait donc être là dans 2 ans max. » 
    Aucune réclamation n’était parvenue au Collège pendant l’enquête publique.
    UN ROND-POINT À L’ALDI ?
    Non comprise dans le PICM, l’idée d’un giratoire à l’Aldi (à cheval sur Nandrin et Tinlot) fait son chemin.
    «C’est la volonté du bourgmestre si les commerces continuent à se développer à cet endroit », informe Charlotte Tilman. 
    A nouveau pour ralentir le trafic sur la route du Condroz. 
    Mais puisqu’il s’agit d’une voirie régionale, il faudra à nouveau s’en remettre au SPW.
     

    rond point 2.JPG

    Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse de H-W du 14 août  2014
  • Nandrin:Des « 50 km/ heure » collés sur la chaussée

    Lien permanent

    50.jpg

    L’échevine de la mobilité et de l’aménagement du territoire à Nandrin aimerait également rappeler aux automobilistes que lorsqu’on entre dans une agglomération, on doit rouler à 50 km/heure. 
    «Je me suis rendu compte au fil des conversations que beaucoup l’ignoraient »,commente Charlotte Tilman.
    D’où sa volonté de rappeler la règle en collant des ronds rouges « 50 km/heure» sur la chaussée à l’entrée de chaque agglomération.
    «La discussion est en cours avec la Région et l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) pour que nous ne fassions pas d’erreur technique », ajoute-t-elle. 
     
    Article de A.G dans le journal La Meuse H-W du 14 aout 2014
  • Rappel le transfert des bulles à verres du Tombeu sur le site de l'intermarché de Nandrin

    Lien permanent

     

     

     

    2014-08-10 20.12.47.jpg

     

    Rappel le transfert des bulles à verre du Tombeu sur le site de  l'intermarché de Nandrin 

     

    bulles.JPG

     

  • Soirée année 80 café des sports le 14 août 2014 à Villers le Temple

    Lien permanent

    10487371_10203629761138179_1078344751147261237_n.jpg

    14 août veille de jour férié .

    Bonne petite soirée année 80 pour passer un bon moment.

    Mojito a gogo,et bonne humeur jusqu au petit matin.

     

    Prenez vos copains et vos voisins!!!! 

  • Attention 15 août l' Assomption Fermeture recyparcs et Administration communale

    Lien permanent

    image001.5.gifNandrin vendredi 15 août 2014,

    Jour d'Assomption

     

    Fermeture recyparcs

    et Administration communale.

  • Portes ouvertes et démonstrations au Budoryu le dimanche 7 septembre 2014 à Nandrin

    Lien permanent

    10550841_630336093740854_765546855344202796_n.png

    Après midi portes ouvertes/démonstrations au dojo Budo-Ryu de Nandrin (19 rue fond de Bêche)
    14h00 - 14h40 : Aikido
    14h40 - 15h20 : Ju-Jutsu
    15h20 - 16h00 : Tai Chi Chuan

  • Acoufun aux Deux Ours de Nandrin le samedi 23 août à 21h30

    Lien permanent

    2.jpg

    Acoufun : Giovanni Rizzuto, Nathalie Darimont et Fabrice Merny .

    Ce trio est en route depuis 6 ans et se balade dans les bars, festivals, events, anniversaires!!

    Empreint d'influences pop blues , jazzy, rock, folk... Acoufun reprend des titres qui traversent les époques (de 1960 avec les Beatles jusqu'à aujourd'hui avec Jason Mraz ou Alanis Morissette)
    Cette petite formule efficace est fondée avant tout sur des relations d’amitié et a l’habitude d’inviter des potes musiciens et chanteurs à les rejoindre pour partager ces moments magiques que nous offre la musique ! Ce sera à nouveau l’occasion pour ce concert !!

    A l’occasion de ce concert, Nathalie présentera quelques compos qu’elle travaille depuis un bon moment avec son complice Giovanni Rizzuto (guitariste de The Voice)

    Pour ceux qui désire manger avant le concert Le Resto L'Indusrie de Nandrin, au rez-de-chaussée des Deux Ours, est ouvert à partir de 18h30.

    7€

    Deux Ours sera accessible dès 20h30 par l'entrée du Resto L'industrie Nandrin

    N'hésitez pas à réserver, c'est préférable

     

    plus d'info clic ici 

  • Machiavel a mangé aux 2 Ours de Nandrin

    Lien permanent

     

    machiavel 2 ours.JPG

    Le groupe de Marc Ysaye a fait arrêt à la salle de concert avant de jouer aux Estivales

    Il y avait du beau monde à Nandrin ce dimanche. 
    Sur la scène des Estivales bien sûr, mais aussi aux Deux Ours, au dessus de l’Industrie.
     Le groupe de rock est venu se restaurer avant de se produire devant 800 festivaliers. 
    Une bonne pub pour la salle de concert qui vient d’être reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles.
     
    Malgré un public clairsemé (voir encadré), la tête d’affiche des Estivales a assuré le show à Nandrin.
    Auparavant, les membres de Machiavel sont passés à la salle de concert des Deux Ours, située au-dessus du restaurant l’Industrie. 
    Non pas pour un concert privé, mais pour avaler un bon petit plat.
     «Je les connais bien, confie Fred Macquet, le concepteur du lieu. 
    Cela fait 25 ans que je gravite dans le milieu de la musique, je profite donc d’un réseau étendu. Ici, le bourgmestre Michel Lemmens m’a demandé un coup de main pour accueillir les groupes des Estivales ce dimanche. 
    Il fallait trouver un lieu où Machiavel puisse manger,j’ai proposé d’ouvrir les Deux Ours », confie-t-il. 
    Des tables ont donc été montées dans la salle rustiquement décorée. 
    De quoi donner des idées de concerts intimistes ? 
    «Le claviériste Hervé Borbé est intéressé pour un projet solo. 
    Avoir Machiavel est plus difficile, même s’ils n’excluent pas l’idée en cas de tournée acoustique.
    Mais pour cela, il faut négocier un cachet et ce n’est pas à l’ordre du jour. 
    Pour le moment,nous restituons simplement la recette des entrées aux artistes. 
    Avec la récente reconnaissance néanmoins,on pourrait voir plus grand ! », s’enthousiasme-t-il.
    Fred Macquet a en effet reçu une bonne nouvelle début août. 
    La Fédération Wallonie-Bruxelles a accordé une reconnaissance de 5 ans à l’ASBL des Deux Ours.
     Un gage de sérieux à la fois pour les artistes et le public. «On est reconnu comme un lieu culturel du Condroz. 
    C’est fantastique car cela ouvre une porte vers des subsides et/ou une aide matérielle.
    Dans ma demande, j’avais mis l’accent sur la promotion de talents de la Fédération et la proximité d’un lieu culturel dans le Condroz. »
    Le concepteur, par ailleurs chanteur et ancien programmateur du centre culturel de Seraing, a de l’ambition. «Je souhaite que les Deux Ours soient plus qu’une salle de concert.
     J’aimerais qu’ils deviennent un petit pôle culturel, avec des ateliers des musique notamment.» 

    machiavel 2 ours.JPG2.JPG

     
     
    Article de ANNICK GOVAERS pour le Journal La Meuse de H-W
     

    machiavel cindy.JPG

    DÉCEPTION AUX ESTIVALES, CE DIMANCHE AUSSI

     

    « On espérait 1.300 festivaliers, il y en a eu 800 »

    Le succès mitigé des Estivales samedi s’est confirmé dimanche.
     Le public n’était pas au rendez-vous, malgré une affiche prometteuse.
    Même la prestation de Machiavel n’a pas drainé la foule tant espérée.
    «Il y avait du monde mais moins que prévu. Ils étaient 800 au lieu de 1.300 sous le chapiteau », estime Cédric Busin, président de l’ASBL organisatrice. 
    Les comptes doivent encore être faits mais le Nandrinois craint d’être en perte.
    «Je ne sais pas encore de combien. »
    Le subside de 15.000 euros du ministre Furlan ne compense pas les frais engendrés, dont les cachets des artistes (6.700 euros pour Machiavel).
    La faute à «un manque d’expérience de notre part. 
    On est brasseurs à la base même si on baigne tout le temps dans l’événementiel, reconnaît-il.
     Ça nous sert de leçon. Le prix d’entrée (20 euros en prévente), surtout samedi, était aussi excessif.
     On a pris exemple sur d’autres festivals avec plus de bagage que nous pour fixer le tarif, c’était une erreur. 
    Le vent n’a pas arrangé les choses. » Cédric Busin ne baisse pour autant pas les bras. «On a des idées pour l’année prochaine. » 
     
    Article de A.G. dans le journal La Meuse H-W 
     
     
  • Les journées du patrimoine 2014 à Nandrin les 13 et 14 septembre 2014

    Lien permanent

     
    journées du patrimoine2014.JPGA Nandrin : CIRCUIT DU SOUVENNIR. 
     
    Au départ de deux expositions, votre circuit vous permettra de découvrir à Nandrin les monuments de la place Botty et de la rue des Martyrs. Des visites sont aussi prévues aux monuments en hommage aux morts à Saint-Séverin, Yernée-Fraineux et Villers-le-Temple. Des commentaires et témoignages vous seront donnés par les membres de la Fédération nationale des Combattants.
     
    13 et 14 septembre 2014
     
    Ouverture : sam. et dim. de 11h à 17 h.
    Circuits guidés : sam. à 12 h et 15 h et dim. à 14 h (1h).
    Animations : expos Humanité en guerre (CI de la Croix-Rouges), visites guyidées sam. à 12 h et 15 h et dim. à 15 h (1h), et Perception des conflits (dessins d'enfants - 5° et 6° primaires).
    Enfants : lectures d'histoires à la bibliothèque. 
     
    FAITS DE GUERRE A NANDRIN 
     
    Le 5 septembre 1944, des actes de barbarie nazie provoquèrent la mort de 8 personnes et de nombreuses maisons furent détruites dans le village et les hameaux de Nandrin.
    En partant de l'exposition, des guides vous donneront toutes les explications sur la "route des Martyrs" au hameau de Tombeu et de La Vaux.
    "Passant, souviens-toi, ils sont tombés Martyrs" rappel le monument situé dans la courbe de la rue des Martyrs.
     
    Visites guidées : sam. et dim. toutes les heures (1h).
    Animations : expo photos et reportage, sam. de 11 h à 17 h et dim. de 14 h à 17 h.

  • Alcooliques Anonymes de Nandrin vous informe d'une réunion ouverte le 15 août 2014

    Lien permanent

    Affiche.jpgLe groupe des alcooliques anonymes  de  Nandrin  se réunit  le 15 août 2014 de 20h  à 22 h

    Réunion ouverte 

    Ou ?

    L'ancienne école communale Rue godinasse salle Philippe à coté du musée fondation royal Christian Blavier .

     

    Permanence téléphonique

     (tarification zonale)

    7 jours sur 7 – 24 heures sur 24 

    078 15 25 56     ou      04/2402424

    Alcooliques Anonymes clic ici