- Page 3

  • Le bien-être à Huy-Waremme 0,56 à Nandrin

    Lien permanent

    indices nandrin.JPG

    Chez nous à Nandrin 0,56 

    Clic sur l'image 

    Une carte du bien-être en Wallonie a vu le jour. 
    Les communes de l’arrondissement figurent dans la moyenne wallonne, à l’exception de quelques-unes.
     
    Il semble moins agréable de vivre dans les entités mosanes que sont Huy, Amay et Engis, au contraire de la Hesbaye où le bien-être serait plus grand.
     
    Le Gouvernement wallon a commandé une étude sur l’avenir de la région. 
    Le résultat saute aux yeux : d’après les chiffres de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps) publiés par le journal Le Soir, c’est au sein des zones industrielles que se concentrent les inégalités.
    Dans l’arrondissement Huy-Waremme, l’indice des conditions de bien-être (ICBE) des communes fait apparaître Amay, Engis, Huy et Saint-Georges-sur-Meuse comme des lieux où il ne ferait pas bon vivre. 
    Des chiffres parfois éloignés du sentiment des habitants.
    Cet indice des conditions de bien être se compose de nombreuses données complexes et aussi variées que la mobilité, le chômage, le salaire des citoyens, la pollution, la sécurité, les soins de santé, le prix des terrains, etc. 
    L’Iweps énumère les facteurs favorables au bien-être.
    Sous le seuil des 0.50 (la moyenne wallonne étant de 0.55), on retrouve Amay, Engis et Huy. 
     
    Trois entités mosanes concernées par un passé industriel. 
    «C’est dans le sillon industriel que pèsent les plus grosses inégalités en Wallonie », confiait le ministre-président wallon, Rudy Demotte, à nos confrères du Soir. 
    Une situation qui s’étire en effet de la région liégeoise au Hainaut, sans épargner nos communes puisque l’emploi et le pouvoir d’achat occupent des places importantes pour déterminer l’ICBE.
    Une situation qui diffère selon qu’on se rend en Hesbaye ou dans le Condroz.
    L’indice des communes hesbignonnes, et condruziennes dans une moindre mesure, s’avère supérieur à la moyenne wallonne.
    Donceel se trouve au même niveau que des communes du Brabant Wallon et des cantons rédimés.
    Mais, à l’instar de Donceel, Braives, Burdinne, Faimes, Remicourt et Modave disposent d’une moins bonne accessibilité aux commerces et d’une mobilité moins étendue que les entités plus urbaines comme Huy et Amay.
     Comme le précise Jean-Luc Boxus, bourgmestre de Donceel, les communes rurales peuvent se retrouver plus isolées et l’offre de commerces y apparaît moins importante.
    La population plus aisée, cherchant à s’éloigner des centres urbains, à tendance à se diriger vers les communes précitées pour plus de tranquillité, avec les conséquences en matière d’imposition pour les pouvoirs publics.
    Avec Seraing, Farciennes, Chatelet, Colfontaine, Dison, Charleroi et Saint Nicolas, Engis apparaît dans les communes qui performent le moins. 
    Donceel figure, lui, aux côtés d’Ottignies-Louvain-la- Neuve, Amblève, Saint-Vith, Assesse, Bullange, Grez-Doiceau,Vaux-sur-Sûre, Attert et Tintigny parmi les communes qui performent le mieux. 
    Mais, comme le rappelle le bourgmestre engissois Serge Manzato, il ne s’agit que de chiffres. 
     
    Article DE JULIEN MARIQUE dans le journal La Meuse H-W du 13 mai 2014 
  • Balade pédestre organisée par le PPNa dimanche 18 mai 2014 à 14 h 00.

    Lien permanent

    ppna.gif

    Balade pédestre organisée par le PPNa

    Quand : le dimanche 18 mai 2014 à 14 h 00.
    Difficulté : moyenne.
    Lieu : Modave.
    Rendez-vous : à 14 h, place Ovide Musin à Nandrin, en face de la pharmacie "Lion".
    Départ en voiture vers Modave.

    Public cible : ouvert à tous.

    Notre site Internet : http://www.ppna.be

     

  • Conférence société royale horticole le vendredi 16 mai à 19H30 Nandrin

    Lien permanent

    téléchargement.jpgSociété royale horticole

    L’asperge, qu’elle soit verte ou blanche est un légume particulièrement apprécié.

    Contrairement aux idées pré reçues, elle n’est pas plus difficile à cultiver qu’un autre légume.

    Certes la mise en culture demande une certaine attention. Après elle ne demandera quelque peu d’attention chaque année et cela pourra durer plus de 10 ans.

    Monsieur Ferrière, avec ses plus de 60 ans au service de l’horticulture, vous dévoilera toutes les astuces et ficelles qui vous permettront de réussir cette culture et de déguster un légume de qualité.

    La conférence se donne
                 où :          à l’école Saint-Martin rue Rolée à Nandrin
                 quand :    le vendredi 16 mai à 19H30
                 entrée gratuite
                 tombola gratuite pour les membres
                 cotisation 10 €

     

    PENSEZ A RETENIR LA DATE DU 15 JUIN, JOUR DE NOTRE BARBECUE ANNUEL

    Au plaisir de vous y rencontrer.

    Contacts : LECERF Yvon   0472 339775      yvonlecerf@gmail.com

     

     

  • Villers -le -Temple dimanche 1er juin 2014 4ème grande bourse aux vêtements

    Lien permanent

    2014.jpg

    VILLERS-LE-TEMPLE

    4ème grande bourse aux vêtements enfants ; vêtements de grossesse, matériel de puériculture et jouets. 

    Où ? : Salle des Templiers – Rue J. Pierco 2 à Villers-le-Temple (à côté de l’église)

    Quand ?: le dimanche 1er juin 2014

    Horaires : 09.30 – 15.00

     

    Acheteurs ou vendeurs, venez nombreux !!!

    Bonnes affaires assurées… 

    Petite restauration sur place.

     

    Prix de l’emplacement : 3€ 

    Renseignements et inscriptions :

    vente.villers@yahoo.com

    0475 619 219 

    Une organisation de l’Association des Parents de l’Ecole de Villers-le-Temple

  • Fancy Fair samedi 10 mai 2014 à Saint-Séverin en photos

    Lien permanent

    DSC_0218.jpg

    Superbe organisation pour la Fancy Fair de Saint-Séverin !!!!

     

    Le comité de parents avait mis une fois de plus les petits plats dans les grands .....

     

    Un seul bémol la météo .

     

    Entre un spectacle digne d'émission de variétés bien connue sur plusieurs chaînes de télévision, des enfants et enseignantes motivées .

    la réalisation d'un disque

    10291040_10152394758777937_8254247443454386525_n.jpg

     

    Une surprise en fin de spectacle avec une mise à l'honneur de madame Léonet en raison de son départ à la retraite fin juin .

    nl.JPG

     

    Les jeux en bois malgré la météo remportent toujours un beau succès . 

    DSC_0236.jpg

    Et le repas pour la clôture de la cuvée 2014 Fancy Fair école communale de Nandrin .

     

    Voir les photos clic ici 

     

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/fancy-fair-dimanche-10-mai-2014-a-saint-severin-en-photos/

     

     

     

  • Élections 2014 à Nandrin : faites ce test et découvrez quels candidats pensent comme vous…

    Lien permanent

    9.JPG

    Lors des élections du 25 mai, votez malin !

    Sudpresse et l’asbl NousCitoyens lancent un outil inédit qui vous permet d’orienter votre choix vers les candidats qui se rapprochent le plus de vos idées.

     

    Urbanisme, place de la religion dans la société, sécurité sociale… En répondant à 30 questions sur des thèmes concrets, découvrez les candidats de votre région qui ont opté pour les mêmes réponses.

    Un questionnaire unique, validé par des scientifiques, qui sera disponible aux internautes de Sudinfo.be jusqu’au grand jour où vous devrez, dans l’isoloir, désigner vos représentants.

    CLIQUEZ ICI POUR DÉMARRER LE TEST

  • Recherche à louer maison sur Nandrin et la région

    Lien permanent

    alerte.jpgRecherche maison en location avec un terrain et dépendance sur Nandrin et la région proche .

    Pour un monsieur et son chien 

    Urgent !!!

    prendre contact avec le 0476/211775 ou mail au  nandrin.blog@gmail.com  qui transmettra l'info 

  • Accident N63 route du Condroz Nandrin dimanche 11 mai 2014

    Lien permanent

    1.jpg

    Route du Condroz Nandrin N63 le lieu dit La tolle dans la nuit de samedi à dimanche 2 h du matin accident pas de blessé !!!

    Enlèvement du véhicule par le dépannage du Condroz d'Ouffet clic ici  .

     

     

    2.jpg

     

  • Bonne Fête à toutes les Mamans sur Nandrin et dans le monde !!!

    Lien permanent

     

    bonne fete meres2.gif

    Jour après jour une maman a le don de procurer de la joie à ceux qui l'entourent, elle a un coeur compatissant, un sens de l'humour, une patience sans borne...

    Pour la fête des mères ce jour tant attendu me permet d'offrir mes hommages à cette maman, pour tout ce qu'elle est et pour tout ce qu'elle a fait.

     

    Heureuse fête des Mères! 

     

    Heureuse fête des mères voir vidéo

     


    Bonne fête des Mères sur Nandrin et dans le Monde par BlogNandrin

    Une Maman 

  • Les saints de glace auront lieu les 11, 12 et 13 mai 2014 à Nandrin aussi

    Lien permanent

    Alerte-Meteo.gifLes saints de glace correspondent à une certaine période climatologique bien définie dans le temps.
     Chaque année, comme d’ailleurs en 2014 les saints de glace auront lieu les 11, 12 et 13 mai 2014.
     Vous pouvez désormais retenir cette date car elle identique l’année prochaine !
     
    Les saints de glace permettent aux agriculteurs de connaitre avec une efficacité plutôt redoutable, les dates de fin de gel de l’année. 
    En effet, les saints de glace définissent la fin de la période hivernale et plus précisément la fin du gel.
     
    D’autres pays fêtent également ces saints mais pas forcément aux mêmes dates.
     
    Saint Mamert introduit la fête des Rogations à partir de 470, afin de mettre fin à une série de calamités naturelles.
    À cette occasion les paysans se retrouvaient et récitaient au cours de processions paroissiales des prières pour protéger les cultures durant ces jours critiques. 
    Le patronage de ces saints ne se révélant pas toujours favorable, ils ont fini par incarner le retour du froid.
     
    La plupart des calendriers mentionnent actuellement d'autres saints à fêter ou invoquer ces jours-là : Estelle, Achille et Rolande. Le changement date de 1960 :
    l'Église catholique a alors décidé de « remplacer » les saints associés aux inquiétudes agricoles (réminiscence de paganisme au regard du Vatican) par d'autres saints et saintes qui n'auraient aucun lien avec ces croyances populaires.
     
    Saint Mamert, fêté le 11 mai, remplacé par Sainte Estelle.
    Archevêque de Vienne en Gaule, mort en 474, a institué les Rogations, qui signifient prières de demande liturgique. Il ordonna trois jours de prières contre les calamités, juste avant l’Ascension.
    Saint Pancrace, fêté le 12 mai, remplacé par Saint Achille.
    Neveu de Saint-Denis martyr, mort en 304 à l'âge de 14 ans. 
    C'est le patron des enfants.
    Saint Servais, fêté le 13 mai, remplacé par Sainte Rolande.
    Évêque de Tongres en Belgique (mort en 384), premier évêque attesté du Civitas Tungrorum. 
    Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par Saint Onésime et aujourd'hui par sainte Rolande. Saint Gervais est souvent cité en lieu et place de Saint Servais.
    Aux trois premiers saints, les régions plus septentrionales (en Lorraine et Alsace, les gelées plus tardives peuvent aller jusqu'au 25 mai) ajoutent également :
     
    Saint Boniface fêté le 14 mai, à l'origine du dicton « Le bon Saint-Boniface, Entre en brisant la glace ».
    Saint Yves fêté le 19 mai. Considéré comme le dernier saint de glace en Bretagne, il est à l'origine du dicton « Craignez le petit Yvonnet, C'est le pire de tous quand il s'y met ».
    Saint Bernardin le 20 mai, à l'origine du dicton « S’il gèle à la Saint-Bernardin, Adieu le vin »1.
    Sainte Sophie le 25 mai, aussi nommée kalte Sophie en alsacien et en allemand.
    Saint Urbain le 25 mai.
    Dans une région plus méridionale comme la Ligurie en Italie du Nord, ce sont les 12, 13 et 14 mai : San Pancrazio (saint Pancrace), San Servazio (saint Servais) et San Bonifazio (saint Boniface) (cf. Il Bugiardino 2013, lunario rurale e popolare delle terre liguri " - Genova)
     
    Dictons
    « Saints Mamert, Pancrace et Servais sont toujours des saints de glace. »
    « Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace. »
    « Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace. »
    « Avant Saint-Servais, point d'été ; après Saint-Servais, plus de gelée. »
    « Quand il pleut à la Saint-Servais, pour le blé, signe mauvais. »
     
     

  • Trouvé boxer bringé noir et gris Lavaux Nandrin

    Lien permanent

    alerte.jpgTrouvé boxer bringé noir et gris Lavaux Nandrin déposé devant le N° 6 de Lavaux à 16h 15 

     

     

  • Médecins et pharmacies de garde week-end du 10 et 11 mai 2014 sur Nandrin

    Lien permanent

    mede.20.jpgMédecin de garde  

     

    Sam10 mai 2014., Dr. Derouaux (04/371.33.16) ;
    dim 11 mai 2014., Dr. Lore (04/372.04.71).

     
     
     
     
  • Des recherches pour retrouver une Nandrinoise disparue

    Lien permanent

    alerte.jpgLa famille d’une Nandrinoise âgée de 57 ans a contacté la police du Condroz, jeudi soir pour signaler sa disparition. Directement, les forces de l’ordre sont parties à la recherche de cette personne, durant la soirée et la nuit de jeudi à vendredi jusqu’à 5 h du matin.

    Grâce à une enquête de téléphonie, sa voiture, une Renault Clio, a été retrouvée abandonnée sur les berges de l’Ourthe entre Poulseur et Comblain-au-Pont.

     

    La dame a été retrouvée à Poulseur, elle serait décédée dans l' après-midi

     

    En mon nom et au nom du Blog Nandrin Sudinfo, je présente nos sincères condoléances à la famille

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Remise des dons Kiwanis Madame Montéfiore

    Lien permanent
     

    IMG_2974.JPG

    Au terme de chaque année kiwaniènne, les bénéfices engrangés par notre club Kiwanis Madame Montéfiore sont reversés aux associations que nous soutenons.
     
    Ce 6 mai nous avons ditribué une somme de 3.750€ :
     
      -    Au Cartel à Esneux
     
      -    A l’ASBL Hippopassion à Fraiture en Condroz
     
      -    Au projet conjoint Unicef-Kiwanis international ELIMINATE
     
     
       Grand merci pour notre collaboration et bisous.
     
       Viviane
       Responsable Presse/média
  • Le Nandrinois Jean-Michel Comminette est devenu champion provincial liégeois dimanche

    Lien permanent

    champion Comminette.JPG

     
    Nos coureurs régionaux se sont distingués lors de la première manche du championnat FCWB, mais aussi championnat provincial liégeois de la catégorie. 
    Jean-Michel Comminette, chez les élites, et Robin Bleus, pour les formations continentales, ont endossé le maillot provincial alors que Jasper Dusoleil a pris la deuxième place chez les espoirs
     
     
    Le championnat provincial liégeois des élites et espoirs se déroulait ce dimanche en même temps que la première manche du championnat FCWB pour la catégorie. 
    Les coureurs issus de Huy-Waremme s’y sont distingués en empochant deux titres et une deuxième place.
    Chez les élites sans contrat, Jean-Michel Comminette a pu enfiler la tunique bleue, jaune et rouge de champion provincial. 
    Le Nandrinois en avait fait un objectif quatre jours à peine après avoir perdu son titre de champion de Belgique du contre-la-montre. « Il me fallait ce maillot.
     C’est une compensation, mais aussi une motivation pour le futur et pour la suite de la saison », commente Jean-Michel Comminette.
    Le coureur du Team Ottignies- Perwez a surtout calqué sa course sur ses principaux adversaires du jour, qui étaient en grande majorité ses coéquipiers.
    « Le but était d’avoir trois membres de l’équipe sur le podium.
    Je me méfiais donc de Romain Wolkowicz.
     Il semblait bien en début de course. 
    Mais lorsqu’un groupe s’est dégagé à l’avant, j’ai vu qu’il piochait.
     J’ai donc fait le bond seul. Dans le dernier tiers de la course, je n’avais plus que Laurent Donnay et Dimitri Fauville en tête. 
    C’était du chacun pour soi, mais je savais qu’ils étaient plus rapides que moi au sprint. 
    Je savais dès le départ où et quand je devais attaquer, c’est-àdire au sommet de la côte dans le dernier tour. 
    Je suis sorti et j’ai réalisé un petit chrono de 10 kilomètres.»
    Un effort en solitaire qui lui a permis de décrocher le titre provincial devant Donnay et Fauville.
    L’objectif est donc rempli.
    DUSOLEIL DEUXIÈME ESPOIR
    Chez les espoirs, le titre a été décroché par le Soumagnard Thibaut Parmentier.
     La deuxième place est finalement revenue au Lincentois Jasper Dusoleil.
     Le coureur de l’équipe Verandas Willems CC Chevigny n’a cependant pas eu l’honneur de monter sur le podium. 
    Le coureur originaire de Landen s’est en effet récemment installé dans notre région et s’était vu attribué la province de son club, c’est-à-dire celle du Luxembourg, dans la liste des partants. 
     
     
    Article de  CÉDRIC WILLEMS pour le journal La Meuse Huy Waremme du 9 mai 2014 
  • Bande à lolo au Monastère de Nandrin vendredi 9 mai 2014

    Lien permanent

    10341423_1490861697795676_7763660891547757548_n.jpg

    Pour la première fois en club pour eux , la bande à lolo viendra mettre le feux pour une nuit de folie au Monastère :-) 

    Deejay : 

    Dj Fredo // Dj Tony // Dj Jem 

    Entrée 5€

    Une boisson au choix offerte à tous avant MINUIT ! 

    Monastere Discothèque

  • Éric Balthazar famille bien connue de Nandrin,n’arrive toujours pas à se remettre de la disparition d’Adrien il y a un an

    Lien permanent

    balthazar.JPG

    Photo SO 

    « Je ne sais toujours pas pourquoi mon fils est mort »
     
    Le 12 mai, cela fera un an que la vie d’Éric Balthazar est devenue un véritable enfer. 
    Il a appris le décès de son fils adoré, Adrien, dans un accident de voiture.
     Depuis les faits, il ne comprend toujours pas ce qui a bien pu se passer et, comme il le dit lui-même, ce papa ne parvient pas à recommencer à vivre.
     
    Éric Balthazar est un homme solide, imposant. 
    Cet entrepreneur indépendant n’a pas l’habitude de se plaindre. 
    Mais depuis un an, il n’est plus le même homme et il l’avoue avec une sincérité désarmante. 
    Ce père de famille costaud est aujourd’hui un homme brisé.
    «  Je me lève tous les matins avec la même question en tête : pourquoi ? Je n’arrive toujours pas à me remettre du départ de mon fils. 
    C’est un calvaire pour moi de me lever le matin, de tenter de reprendre un quotidien normal ».
    Le 12 mai prochain, cela fera un an qu’Éric a perdu son fils adoré, Adrien, dans un accident de la route.
    Le jeune homme de 22 ans roulait ce dimanche matin de mai 2013 sur l’autoroute E42 entre Namur et Liège. 
    Aux alentours de 7h du matin, il a perdu le contrôle de son véhicule, fait une embardée et percuté la berne centrale avant que sa voiture ne parte en tonneaux.
    Adrien est décédé sur le coup.
    Pour le papa, Éric, l’annonce de la mort de son fils a fait l’effet d’une bombe : « On ne sait toujours pas ce qui s’est réellement passé.
     Adrien allait travailler, mais on ne comprend pourquoi il était sur cette route.
     Il habitait à Nandrin, ce n’était pas son chemin pour aller à Liège ».
    Aujourd’hui, Éric s’est fait à l’idée qu’il ne saurait jamais vraiment pourquoi Adrien était là-bas. 
    « Il faut faire avec. L’enquête a démontré qu’il n’avait pas bu, c’est déjà un grand soulagement pour moi. 
    Pour le reste,on doit se faire à l’idée qu’on n’aura pas plus de réponses et tenter de passer à autre chose ».
    Passer à autre chose, c’est bien le problème d’Éric aujourd’hui : « J’ai vécu des moments difficiles.
    Aujourd’hui, il ne me reste que des photos, quelques souvenirs de mon fils. 
    Je n’arrive toujours pas à l’oublier un peu.
     Je ne vis plus comme avant. 
    La mort d’Adrien a créé des bouleversements dans notre famille, il y a eu des tensions.
    J’essaie de garder les liens serrés, mais c’est tellement dur pour tous ceux qui l’aimaient,pour sa soeur, sa compagne ».
    Après une année horrible, Éric envisage de se faire aider : « Je crois que je vais devoir en passer par là pour m’en sortir.
    Je ne peux pas continuer comme ça. 
    Je reçois énormément de soutien,mais je souffre toujours autant.
     Le temps n’apaise pas la douleur et je crois qu’un soutien médical pourrait peut-être m’aider à accepter les choses telles qu’elles sont ».
    Éric tien tout de même à remercier tous les gens autour de lui qui ont tenté de le soutenir dans son drame : « Je pense surtout à Justine, la compagne d’Adrien. 
    Elle aussi vit toujours aussi mal ce qui s’est passé. 
    Elle mérite de vivre heureuse. 
    Il y a aussi ma compagne, une personne exceptionnelle qui a compris et a été très patiente. 
    Et puis,mes collègues, mes amis, les proches, la famille. 
    J’ai reçu beaucoup de témoignages d’affection.
    Adrien était très connu et très apprécié dans la région. 
    C’était un garçon gentil, un parrain attentionné.
    Il mérite qu’on rende hommage à sa mémoire, qu’on se souvienne de lui ». 
     
    Article de NOÉMIE BOUTEFROY pour le journal La Meuse H-W du 8 mai 2014
     
    Des arbres plantés à la mémoire du jeune Adrien
     
    Éric Balthazar n’est pas le seul qui ne parvient pas oublier son fils. 
    Ses amis, ses collègues, sa famille et particulièrement sa compagne, Justine gardent tous en mémoire le souvenir d’Adrien, qui était particulièrement apprécié.
    « Quand il est décédé, j’étais en France, avec le comité de jumelage de Saint-Séverin. 
    Je suis rentré aussitôt que j’ai su. 
    C’est mon père, Hubert Balthazar qui a créé l’association, alors nous sommes très proches. 
    Alors le comité de jumelage a décidé de faire un geste pour Adrien.
     Il y a eu une petite cérémonie et un arbre a été planté au nom de mon fils. Le village jumelé, Saint-Séverin en Charente, a fait la même chose.
     Ça nous a touchés ».
    Mais c’est au quotidien qu’Éric se rend compte que son fils avait des amis fidèles : « Ses collègues, son patron, de l’entreprise System D, ont été très présents.
    Ils ont continué à me donner des nouvelles régulièrement.
    Ils passent me voir parfois, ses amis aussi. Je garde aussi énormément de contacts avec Justine, sa compagne. 
    Mais j’aimerais qu’elle puisse passer à autre chose et je ne veux surtout pas être un frein à sa vie.
     Elle est très jeune et elle mérite d’avoir une vie heureuse ».
    Les collègues d’Éric ont aussi soutenu leur ami dans les moments difficiles : « Ils ont été présents quand j’ai pris des congés, pour m’aider. 
    C’était très sympa ». 
    Article de N.B. dans la Meuse H-W du 8 mai 2014 
     
     
  • Fête la Jeunesse laïque le 18 MAI 2014 à 10 heures au Centre Sportif de Rotheux

    Lien permanent

    Invitation à la F.J.L. 2014.jpg

    Neupré-Nandrin action laïque a..s.b.l. et le comité d’action laïque du CONDROZ a.s.b.l.
     
    Ont le plaisir de vous inviter à leur Fête de la Jeunesse laïque  
    qui se  déroulera le  18 MAI  2014   à  10 heures au  Centre Sportif de Rotheux  rue  Biens Lefèvre 11  4120 Rotheux-Rimière (Neupré)
     
    Renseignements : GROSFILS .F  tél :  04 383 61 55   Email : grosfils.f@skynet.be 
    Pour  le 
    CAL CONDROZ  a.s.b.l.
    F.GROSFILS administrateur 
    Tige de  Parfondvaux , 1      4590 ELLEMELLE 
     
    Tél. 04 383 61 55 -  e-mail: grosfils.f@skynet.be 
     
    Siège social : 60 Xhos  4163 ANTHISNES
     
    Tél. 04 383 69 17  
  • 8 mai 1945 signature de l'armistice dans les souvenirs à Nandrin aussi

    Lien permanent

     2014-05-04 09.13.20.jpg
    En mai 1945, ce n'est pas un, mais deux armistices qui furent signés.
     
    Le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe, avait installé son quartier général dans le collège moderne et technique de Reims. 
    C’est là que fut signée un premier armistice, le 7 mai 1945 à 2h40 du matin, dans la salle des opérations (la war room.). 
    Le général Jodl (un émissaire allemand envoyé par l’amiral Donitz.) 
    signa alors l’acte de reddition sans conditions de l’armée allemande.
     Étaient aussi présents ce jour là le général américain Bedel Smith (représentant le commandement suprême des forces expéditionnaires alliées.) et le général Susloparov (représentant le haut commandement soviétique général.).
    Le général français Sevez signa l’acte de reddition à titre de témoin.
    L’armistice du 7 mai prévoyait la fin des hostilités sur les deux fronts pour le 8 mai à 23h01 (a noter que quelques mois après, Jodl fut condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, et fut pendu le 16 octobre 1946.).
     
    Staline, quant à lui, considérait que l’armistice du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons. Il décida donc d’en faire signer une seconde à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Un second armistice fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques. Le général allemand Keitel signa donc l’acte de reddition. Étaient aussi présents le maréchal Joukov, le maréchal Tedder (envoyé par le général Eisenhower.), le général Saatz et le général de Latre de Tassigny.
     
    En fait, le premier armistice fut signé le 7 mai, mais il est vrai que les hostilités prirent fin, en France, le 8 mai (ce fut le Général de Gaulle qui annonça la fin des combats ce jour-là à 15 heures.).
     
    A noter que la date retenue par la Russie pour commémorer cet événement n’est ni le 7, ni le 8, mais le 9 mai. 
    Cependant, n'oublions pas que des milliers de soldats se battirent encore pendant des mois dans le Pacifique, après la signature de l’acte de reddition du 7 mai… en ce qui concerne la lutte contre le Japon, il faudra attendre que les États-unis aient lancé leurs deux bombes atomiques à Hiroshima et Nagasaki (les 6 et 9 août 1945.) pour que l’on commence à parler de reddition… au final, les Japonais capitulèrent seulement le 2 septembre 1945, soit près de 4 mois après l’Allemagne nazie.
     
    C’est pour cela que de nos jours, les États-unis différencient le Victory Europe Day et le Victory Japan Day. 
     
    Le 8 mai a été déclaré jour férié de commémoration en France le 20 mars 1953. Le président Charles de Gaulle supprime le caractère férié de ce jour par le décret du 11 avril 19594
     
    En 1975, pour se placer dans une logique de réconciliation avec l'Allemagne, le président Giscard d'Estaing supprime également la commémoration de la victoire alliée de 1945.
     
    C'est à la demande du président François Mitterrand que cette commémoration et ce jour férié seront rétablis, par la loi du 2 octobre 1981.
     
     

  • Dimanche 11 mai 2014 fête des mères et des infirmières le 12 mai

    Lien permanent

     

    02805cce.gif

    Fête des Mères

    L'origine de la Fête des Mères se trouve dans les sociétés anciennes dans lesquelles étaient organisés les premiers cultes dédiés à fêter les mamans.

    A l'origine, les Romains et les Grecs organisaient chaque année au printemps des cérémonies en l'honneur des divinités mères des Dieux, Rhéa et Cybèle.

    La Fête des Mères moderne trouve son origine dans la suggestion d’ Anna M. Jarvis. 

    C'est au moment de la mort de sa maman, le deuxième dimanche du mois de mai 1907, qu'Anna Jarvis demanda aux autorités de la Virginie de célébrer un office religieux en l'honneur de toutes les mamans à la date anniversaire de la mort de sa propre mère. La coutume s'implante très vite et, en 1914, le président Wilson déclare le second dimanche de mai comme étant la journée officielle de célébration de la fête des mamans.

    La fête des Mères est une fête annuelle célébrée par les enfants en l'honneur de leur mère dans de nombreux pays.

    À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux ou des objets qu'ils ont confectionnés à l'école.

    Cette fête est marquée également par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

    La date de la fête des Mères varie d'un pays à l'autre, mais la majorité d'entre eux ont choisi de la célébrer en mai.

  • Carnet rose au parc de la gotte de Nandrin

    Lien permanent

     

    Bernache du Canada chez Marc Evrard.jpg

    Les 7 petits oisons sont nés; papa et maman sont très contents.

    Dans une propriété du parc de la gotte de Nandrin 

     

    La Bernache du Canada (Branta canadensis) est une espèce de grands oiseaux de la famille des anatidés. Elle est la plus grande des bernaches, ou oies noires.

    Au Canada, elle est habituellement appelée outarde (terme réservé en Europe aux Otididae) ou oie sauvage.

    Le cou, le bec et la tête sont entièrement noirs hormis les joues et la gorge qui sont blanches. La queue est noire, le croupion et le bas-ventre blancs, le reste du corps brun-gris avec des liserés plus clairs.

    La bernache du Canada se trouve un compagnon ou une compagne (pour s’accoupler) au cours de la deuxième année de sa vie.

    Elles construisent souvent leur nid sur le sol, près de l'eau, de préférence sur un îlot. Il est fait d'une couche plus ou moins épaisse de branchettes ou d'autres matières végétales trouvées dans les environs et il est aussi tapissé de duvet. La couvée compte habituellement de cinq à sept œufs, les oiseaux plus âgés ont une couvée plus importante que ceux qui pondent pour la première fois. La femelle couve ses œufs de 25 à 28 jours, tandis que son compagnon assure la garde à proximité. Parfois, le mâle se tient à plusieurs centaines de mètres du nid, mais il est toujours vigilant et retourne au nid dès que celui-ci est menacé ou si la femelle doit s’en éloigner. Pendant la période de couvaison, la femelle ne quitte le nid chaque jour que pendant de brefs moments, pour aller se nourrir, boire et se laver. Peu de temps après l’éclosion des œufs, les familles quittent leur nid et parcourent parfois plusieurs kilomètres en quelques jours en marchant pour atteindre leur site d’élevage des couvées. Dès qu’ils quittent le nid, les oisons se nourrissent de graminées et de carex dans les prés et le long des rivages. Six à neuf semaines après l’éclosion, selon la race, les oiseaux seront prêts à s’envoler en famille. À ce moment-là, il n'y aura environ que la moitié des oisons qui auront survécu. Un couple de bernaches restera ensemble pour la vie. Cependant, contrairement à la croyance populaire, si un des partenaires est tué, il est possible que l’autre se trouve un nouveau compagnon. En automne, les oiseaux juvéniles volent avec leurs parents et ne s'en séparent qu'à leur retour dans la zone de nidification, le printemps suivant.

     

    Source clic ici 

  • La Nandrinoise Nicky Karikas expose à Liège du 9 mai au 25 mai 2014

    Lien permanent

    10335344_316040981877031_523815719_o.jpg

    10338899_316040945210368_1636130657_n.jpg

    La Nandrinoise Nicky Karikas expose à Liège du 9 mai au  25 mai 2014

    Clic sur l'image pour agrandir 

  • Récital d'orgue Cindy Castillo 18 mai 2014 à 15 h église de Villers le Temple (Nandrin)

    Lien permanent

    concert villers.JPG

    Récital d'orgue Cindy Castillo 18 mai 2014 à 15 h église de Villers le Temple (Nandrin)

    Clic sur l'affiche pour agrandir 

  • Nandrin Cinq blessés, dont un grave, dans une violente collision photos et vidéo

    Lien permanent

    DSC_0134.jpg

     

    Article de DIDIER DE HOE pour le journal La Meuse H-W du 5 mai 2014 
     
    L’embardée est survenue hier en début d’après-midi, dans la rue de Dinant qui relie le carrefour des Quatre-Bras à celui de Saint-Vitu.
     
     Un jeune homme a perdu le contrôle de sa Porsche qui a percuté une Alfa Roméo, à bord de laquelle se trouvaient un sexagénaire, son épouse et leur  petit-fils âgé de 2 ans
     
    Les pompiers de Huy ont été appelés ce dimanche vers 13H30 dans la rue de Dinant, à la limite des entités de Nandrin et Tinlot, où une violente embardée venait de se produire.
     
    Le jeune conducteur (21 ans) circulait à bord d’une Porsche Cayenne en direction des Quatre-Bras de Nandrin lorsqu’il en a perdu le contrôle, pour une raison encore indéterminée.
     

    nandrin cinq blessés,dont un grave,dans une violente collision

    A l’heure du passage de la Phillippe Gilbert, la randonnée cycliste partie d’Aywaille et devant rallier le Mur de Huy, trois véhicules étaient arrêtés à cet endroit.
    Le jeune conducteur aurait tenté de les éviter, se déportant et percutant de plein fouet une Alfa Romeo, venant dans l’autre sens. 
    La collision a été particulièrement violente.
    La Porsche a effectué plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser.
     
    Lors de l’accident, le conducteur était accompagné d’un ami habitant le village voisin de Scry. 
    Selon certains témoignages recueillis sur place, ils venaient de la boulangerie où ils avaient acheté quelques tartes à partager en famille.
    Tous les deux blessés, ils ont été transportés à l’hôpital liégeois du Bois de l’Abbaye.
     
    Dans la seconde voiture impliquée se trouvaient un couple de sexagénaires originaires de Seraing et leur petit-fils âgé de deux ans.
     
     Ils venaient alors de Boncelles. 
    Le conducteur et l’enfant ont été légèrement blessés et transportés sur le site de l’hôpital Notre-Dame des Bruyères (CHU) à Chênée.
     
    Quant à la passagère de l’Alfa Romeo, elle a dû être désincarcérée de la voiture par les pompiers de Huy. 
    Grièvement blessée, elle a ensuite été prise en charge par l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur- Lienne. 
    Au moment de son admission au CHU de Liège, son pronostic vital était engagé.
     
    La rue de Dinant a été fermée à la circulation durant une bonne partie de l’après-midi de dimanche.
    Un expert judiciaire a été dépêché sur les lieux à la demande du parquet de Huy. 
    Les circonstances exactes de l’accident doivent encore être déterminées.
     Selon le Parquet, les devoirs d’ivresse se sont révélés négatifs pour les deux conducteurs.
     Le dépanneur Munsters, de Crisnée, a enlevé les véhicules.
     
     
    Article de DIDIER DE HOE pour le journal La Meuse H-W du 5 mai 2014 
     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/nandrin-cinq-blesses-dont-un-grave-dans-une-violente-collisi/

     
     
    Vidéo 
     

  • « Ulysse » a été tourné au Monastère à Nandrin

    Lien permanent

    Ulysse.JPG

    Comme nous vous l’annoncions dans notre édition du 30 avril, le collectif The Blaze a débarqué ce samedi sur le parking de la discothèque du Monastère pour réaliser des prises de vues de son clip Ulysse. 
    Le personnage principal est interprété par Samuel, il est trisomique.
     Peu de volontaires avaient répondu à l’appel, mais le hasard a finalement bien fait les choses pour l’équipe de tournage des cousins bruxellois, Jonathan et Benjamin Alric.
     
    C’est dans la soirée de samedi que les cinéastes de The Blaze ont commencé à tourner plusieurs scènes autour du célèbre nightclub nandrinois. 
    «L’accueil est très bon, ici à Nandrin, s’est réjoui Jonathan Alric, co-fondateur du groupe et réalisateur-cinéaste.
     «On nous laisse faire gratuitement notre travail, c’est vraiment bien.
    C’est important pour nous, parce que The Blaze fonctionne sur nos propres fonds, sur notre argent de poche. 
    On le fait par amour de l’image, mais avec du matériel et une intention « de pro ». »
     En témoigne la grue de tournage de 8 mètres de haut, ainsi que la caméra dernier cri, louées à Bruxelles pour l’occasion.
    La quinzaine de personnes qui participent au tournage de ce clip sont tous bénévoles, réunis par la passion du cinéma. 
    Et avec un objectif supérieur : « Notre rôle dépasse le fait de rapporter de belles images, explique Jonathan,on cherche à normaliser les gens, à mettre en avant ceux qui ne le sont jamais dans les clips qu’on voit à la TV.
     Sur MTV, on ne voit jamais de personnes handicapées, de personnes âgées, etc. 
    Nous, on veut sensibiliser le public à ceux-là. »
    L’appel aux volontaires n’a remporté qu’un succès mitigé puisqu’une demi-douzaine de personnes seulement avaient répondu présent pour jouer le rôle de figurants. Néanmoins, un groupe d’une dizaine de jeunes qui passaient par là ont pu être recrutés
    dans l’urgence pour le bien de la scène.
    Un tournage pareil représente une expérience unique, comme l’affirme la Nandrinoise Maité Brocha, assistante-régisseur pour le clip.
     « Je suis une passionnée de ciné et je voulais vivre ça, je trouvais le groupe super chouette.
     Et tourner avec une personne handicapée,c’est quelque chose, il faut dire que Samuel est génial. 
    En fait,il est tellement super qu’on oublie complètement qu’il est handicapé,il se plaint beaucoup moins qu’une personne « normale », en fait. »
    Le clip, dont la scène finale a été tournée ce dimanche au Cadran à Liège, visait à réunir pas moins de 300 personnes. 
    L’avenir dira si ce projet remportera le succès attendu et si Samuel, Ulysse des temps modernes, trouvera son Ithaque. 
     
    Article de BENOÎT VIVEGNIS pour le journal La Meuse H-W le 5 mai 2014
     
    loic.JPG« Dommage qu’on ne soit pas plus »
    Petit coup de stress pour les réalisateurs du clip « Ulysse »: seuls six volontaires avaient fait le déplacement pour faire les figurants lors des scènes à tourner (entrée et sortie de la boîte de nuit) sur le parking
    du Monastère... «C’est dommage qu’on ne soit pas plus nombreux », déplore Christophe, 37 ans et originaire d’Awans.
     « J’ai déjà été figurant dans d’autres films et c’est vraiment marrant, on s’amuse toujours bien. Moi je suis DJ au club du Monastère, c’est comme ça que j’en ai entendu parler. »
    Laura et Gwenaëlle, 17 ans, d’Ocquier  et Seny, sont du même avis : « Je suis vraiment contente d’être venue,c’est une expérience sympa et agréable.
     On se sent à l’aise, bien accueillis.
    » « En plus, on voit l’autre côté des choses, ajoute l’Orétoise Sarah, « le stress de l’équipe, etc.
    Comme c’est la première fois qu’on le fait, on découvre ça. 
    C’est Tiffany,notre amie, qui nous a envoyé l’annonce par Facebook. »
    Au final, tout s’est arrangé pour les cinéastes de The Blaze et leurs amis, puisque, attirés par la Garden Party voisine, plusieurs jeunes ont pu être recrutés au vol pour combler le manque de figurants.
     
    Article de B.V. pour le journal La Meuse H-W du 5 mai 2014 
  • Nandrin 1.100 € récoltés pour Raphäel

    Lien permanent

    accident du 27 avril 2014.JPG

    La soirée-cagnotte organisée samedi soir au café Le Bienvenu de Seraing a porté ses fruits. Au total, 1.100 euros ont été récoltés pour couvrir les frais de l’enterrement de Raphaël Tomballe, le jeune Jemeppois fauché route du Condroz alors qu’il remplaçait la roue d’une
    amie. «On a notamment mis une photo du Standard aux enchères.
    Elle est partie pour 600 euros », raconte David, un ami de la victime.
    250 à 300 personnes s’étaient réunies pour l’occasion. 
    «Même des gens de l’extérieur ! On remercie d’ailleurs le journal La Meuse pour avoir annoncé la tenue de cette soirée. 
    On est vraiment très content de la mobilisation », glisset- il encore.
    Avec les diverses cagnottes organisées à droite et à gauche, la famille de Raphaël Tomballe compte 3.000 à 3.500 euros de dons. 
    De quoi couvrir les funérailles du jeune homme parti trop tôt.
    Pour rappel, le Jemeppois de 27 ans est décédé dimanche dernier, aux petites heures du matin, après être sorti au Monastère.
    Percuté, route du Condroz, par la voiture de Jean-Claude Nanni, un Herstalien de 21 ans, Raphaël Tomballe est mort sur le coup. 
    Le chauffard dit ne pas se souvenir du choc. 
    Sa détention préventive avec un bracelet électronique a été prolongée vendredi par la Chambre du Conseil de Huy. 
     
    Article de A.G. AVEC D.DH pour le journal La Meuse Huy -waremme du 5 mai 2014 
  • « La Philippe Gilbert », ce dimanche au départ d’Aywaille et passage à Nandrin

    Lien permanent

    2.jpg

    Dans la foulée des classiques ardennaises et, jeudi, du championnat de Belgique de contre-la-montre (il a terminé 4e,au pied du podium dominé par Kristof Vandewalle), Philippe Gilbert a refermé la parenthèse belge de son printemps par une journée en compagnie de milliers de cyclosportifs.
    Plus de 3.100 amateurs de vélo ont ainsi participé à « La Philippe Gilbert », ce dimanche au départ d’Aywaille. 
    Sous un superbe soleil et dans le sillage immédiat de l’ancien champion du monde, difficile de faire mieux !
    Le Wallon a aussi profité de cette journée dans son repaire aqualien pour faire le point sur l’action de partenariat qui a été scellé il y a pile un an, avec « Plan Belgique ».
    Depuis douze mois en effet, Philippe Gilbert est l’un des trois ambassadeurs belges de cette ONG, avec l’actrice liégeoise Marie Gillain et le chanteur flamand Koen Wauters.
    Depuis lors, le Remoucastrien a régulièrement mis son image et sa notoriété au service de l’association.
    Des exemples concrets ? En novembre, la mise aux enchères de son maillot de champion du monde 2012 avait permis de récolter plus de 10.000 euros en soutien à l’action de « Plan Belgique » aux Philippines et au Laos. Régulièrement, Philippe invite également
    ses fans à suivre son exemple et à parrainer un ou plusieurs enfant(s) dans l’hémisphère sud.
     «Avec mon épouse Patricia, nous parrainons deux petites filles : Adjo, qui vit au Togo, et Vanessa, en Bolivie », explique-t-il. 
    «Depuis un an, ce parrainage leur permet d’aller à l’école, d’être en bonne santé.
    Cette aide finance des projets qui bénéficient à toute leur communauté sur le long terme.
     Pour moins d’un euro par jour, chacun peut aussi aider un enfant à se bâtir un avenir meilleur. »
    Moment poignant hier, Philippe Gilbert a pu découvrir un message vidéo de sa filleule togolaise Adjo (10 ans). 
    « C’est émouvant de la voir et l’entendre nous remercier pour ce qu’on fait, pour elle et son village… 
     
    Article de E.C. pour le journal La Meuse du 5 mai 2014 
     
    Photos par sympathie de JCL 

    1.jpg

    3.jpg

    la philippe gilbert.JPG

  • Commémoration patriotique du 8 mai 1945 dimanche 4 mai 2014 à Nandrin

    Lien permanent

    2014-05-04 09.13.20.jpg

    Ce 8 mai, commémorer  la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

    Minute de silence et dépôt de gerbes aux monuments aux morts de Villers le Temple, Fraineux, la falie et place de Nandrin ainsi que la messe en hommage et discours .

    Voir les photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/commemoration-patriotique-du-8-mai-1945-dimanche-4-mai-2014/

     

     

  • Fancy-fair de l' école communale de villers le Temple 3 mai 2014 en photos

    Lien permanent

    DSC_0102.jpg

    Grand succès de foule  à l'occasion de la fancy-fair annuelle de l'école de Villers le Temple . 

    Les familles étaient présentes et en grand nombre .

    Belle organisation festive . 

    Après le spectacle,une après-midi jeux en suite le souper et une soirée pour en satisfaire plus d'un .

     

    Résumé en photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/fancy-fair-de-l-ecole-communale-de-villers-le-temple/