La brasserie-musée de Flône ouvre en 2021

Lien permanent

L’octroi du permis est imminent. Elle accueillera une zone de dégustation pour les touristes 

L’année 2021 sera cruciale dans l’histoire de la coopérative des Bières de l’Abbaye de Flône. Après avoir développé une nouvelle identité en 2020, la brasserie s’offrira un bâtiment flambant neuf en 2021, qui mêlera production et tourisme.  

 

Non seulement l’année 2021 marquera le 100e anniversaire de l’arrivée des religieuses de l’Instruction Chrétienne à Flône, mais elle sera également une année historique pour le développement de la coopérative des Bières de l’Abbaye de Flône, dont un des objectifs est justement de préserver le patrimoine et l’histoire de ce site remarquable.
« On attend d’un jour à l’autre la réponse du permis de bâtir pour la brasserie », annonce avec enthousiasme son président, Emmanuel Radoux. L’ambition des porteurs du projet est d’avoir une brasserie opérationnelle en novembre 2021.
Ce bâtiment d’un peu moins de 500m² comprendra un entrepôt pour le stockage, une zone de fabrication de la bière, quelques bureaux partagés, un accueil pour les visiteurs et un mini-musée sur l’histoire de l’abbaye. L’idée étant de pouvoir développer parallèlement l’attrait touristique du site et l’identité propre des Bières de l’Abbaye de Flône à travers ce QG flambant neuf. Il sera construit sur le terrain situé dans la « pointe » après le centre sportif, direction Liège. « Les plans ont été réalisés par un membre de la communauté des parents, l’architecte Vincent Jacobs », explique Emmanuel Radoux.
500 hectolitres par an
Même si l’objectif est d’y produire 500 hectolitres par an, une partie des bières continuera d’être fabriquée à la brasserie La Binchoise. « Elle continuera de produire les petits volumes (33cl) en grande quantité. À Flône, l’objectif est de faire les formats 75cl et les fûts ».
En plus de ce nouveau bâtiment, la coopérative vient d’engager son tout premier employé, un étudiant d’HEC actuellement en stage au sein de la brasserie. Ca ne s’invente pas, son nom est Martin De Brouwer, « le brasseur » en néerlandais. « L’objectif est qu’il devienne employé tout court », insiste le président. « En 2020, nous avons aussi changé notre branding, pour qu’il soit plus en phase avec le produit « bière d’abbaye », puisque notre objectif est d’obtenir ce label. Nous serons la seule bière à être brassée dans une abbaye toujours active en région francophone ».
À l’heure actuelle, il n’existe que deux types de bières à Flône : la blonde et la triple. Mais l’objectif sera de développer la gamme dans les années à venir. Avant cela, le chantier de la brasserie ne sera pas une mince affaire, et 2021 sera aussi une année de démarchage. « On a signé un partenariat avec des merchandisers qui vont démarcher chaque magasin en Belgique. La première pierre à l’édifice était d’avoir une marque qui tienne la route. Le deuxième élément est d’avoir un outil de travail multifonction, tourné vers la production et le tourisme. L’année 2021 sera la concrétisation de cette aventure humaine », conclut Emmanuel Radoux.
 
Par P Tar 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel