Attention: Augmentation des excès de vitesse malgré le confinement!

Lien permanent

Augmentation des excès de vitesse malgré le confinement!

La police fédérale a publié, comme chaque année, les statistiques pour chaque zone de police concernant les infractions routières. Nous nous sommes attardés sur les excès de vitesse (radars mobiles et fixes), pour les années 2019 et 2020. Si certains pensaient que les forces de l’ordre avaient diminué les contrôles routiers, il n’en est rien. Un constat est d’ailleurs interpellant. Pour trois zones de police sur les cinq que compte l’arrondissement de Huy-Waremme, les excès de vitesse ont augmenté pendant le confinement. Pour les deux autres, on constate de légères diminutions…

A la zone de police Hesbaye, on compte un total de 6.989 excès de vitesse pour le premier semestre de 2020, contre 5.060 sur la même période en 2019. Une augmentation qui surprend alors que le confinement limitait les déplacements à l’essentiel. Mais ce n’est pas la seule zone.

« Les déplacements étaient limités mais pas interdits lors du premier confinement. On a très vite constaté qu’il était très facile de contourner l’interdiction de circuler. Dans le cadre de la première vague, les gens ont continué à circuler pour des déplacements considérés comme non-essentiels ou pour le travail. Nous avons renforcé les contrôles et les opérations avec le radar. L’accent a été mis sur les excès de vitesse. Et il faut aussi prendre en compte que, de nombreuses personnes ont respecté les règles du confinement, notamment en matière de télétravail. Il y avait donc moins de monde sur la route de manière générale et par conséquent, certains avaient tendance à rouler plus vite », indique André Jamers, le chef de zone en Hesbaye.

Deux zones en diminution

Même constat à la zone de police Hesbaye-ouest où l’on constate une légère augmentation. On compte 4.000 infractions en 2019 et 4.321 en 2020. A la police de Huy, on compte 871 excès de vitesse et 1.219 faits en 2020.

Ces augmentations ne sont cependant pas constatées dans toutes les zones de l’arrondissement. Pour la zone Meuse-Hesbaye, il y a eu une baisse des contrôles en matière de vitesse principalement lors du premier confinement. On est passé de 6.243 faits à 4.470. « Les radars ont peu tourné durant cette période. Nous avons également été impactés par le Covid via des maladies au niveau du personnel », indique Marianne Hermant, criminologue de la zone.

Le coronavirus n’a épargné personne, pas même les forces de l’ordre. Les policiers du Condroz ont eux-aussi été touchés par ce satané virus. Et cela peut d’ailleurs expliquer la baisse des excès de vitesse pour la zone. « Nous avons une baisse du nombre de p-v au mois d’avril et de mai, dû au confinement mais nous avons eu des cas Covid qui commençaient à la police. Nous avions un personnel restreint.

Pendant le confinement, il y a eu peu de contrôles », conclut Yves Lizée, commissaire dans le Condroz.

 

Article de Par A.D.

Article Complet Sudinfo Clic ici 

 

pv.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel