Voir ou revoir conférence de presse (Covid-19) le SPF Santé Publique aujourd'hui mercredi 02/12/2020

Lien permanent

Il y a désormais moins de 4.000 patients hospitalisés pour le Covid-19 en Belgique. Parmi les 3.707 patients actuellement traités, 854 sont traités aux soins intensifs, ressort-il des données de Sciensano publiées mercredi matin. En moyenne, 204,3 admissions à l’hôpital ont été enregistrées du 25 novembre au 1er décembre (-28 %).

Depuis le début de l’épidémie, la Belgique a enregistré 579.212 cas d’infections avérés au nouveau coronavirus.

Il y a eu en moyenne 2.305 cas de Covid-19 diagnostiqués par jour en Belgique du 22 au 28 novembre (-29 % par rapport à la période précédente de sept jours). Sur la même période de calcul, 123,4 personnes sont décédées en moyenne chaque jour (-25,8 %) des suites du Covid-19, qui a tué au moins 16.786 personnes en Belgique.

L’incidence, qui rend compte du nombre de nouveaux cas par tranche de 100.000 habitants, s’établit à 338,5 (-57 %) pour la période du 15 au 28 novembre.

Article Complet Clic ici 

 

https://youtu.be/j3lL1i5AKEI

Les orateurs: - Antoine Iseux (FR) - Centre de Crise National - Steven van Gucht (NL) - interfederaal woordvoerder - Yves Van Laethem (FR) - porte-parole interfédéral - Yves Stevens (NL) - Centre de crise National Updates précédents: https://news.belgium.be/fr/corona
 
 

« La période des fêtes sera déterminante »

Le porte-parole interfédéral de la lutte contre l’épidémie de coronavirus Yves Van Laethem a confirmé que tous les indicateurs étaient toujours à la baisse. « Si nous continuons au rythme actuel, nous pourrions atteindre à peu près 800 nouveaux cas par jour à Noël et de l’ordre de 75 hospitalisations par jour au même moment », a-t-il déclaré.

« Il est clair que cette évolution ne dépend pas du ciel mais dépend de vous. C’est dans le respect des mesures actuelles, à l’époque des fêtes aussi, que tout ceci sera possible. C’est un travail constant qui ne doit pas être arrêté au vu des nouvelles favorables et relativement réconfortantes que nous avons depuis quelque temps », prévient-il. « La zone de sécurité n’est pas encore là, et pour l’atteindre, le travail restera un travail commun ».

Le porte-parole interfédéral met en garde quant à l’importance du respect des mesures durant les fêtes. « De nombreuses études (…) montrent que dans tous les pays, les points de contact et de transmission restent des contacts proches ; familiaux et amicaux. Ce que vous ferez à la période des fêtes va être déterminant par rapport à la transmission de l’infection et au risque de résurgence après les fêtes. Il faut donc continuer à faire attention et à appliquer les mesures de sécurité. C’est la seule manière d’arriver à un assouplissement des mesures à partir de janvier », insiste Yves Van Laethem.

 

Article complet clic ici 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel