• "Pour que nos rivières sortent de l'ombre" : Flemalle, Neupré, Nandrin les panneaux de signalétique des cours d'eau viennent d'être livrés !

    Lien permanent
    "Pour que nos rivières sortent de l'ombre" : les panneaux de signalétique des cours d'eau viennent de nous être livrés !
    Il n'y a plus qu'a les placer sur les ponts des nouvelles communes partenaires du CRMA ( Commune de Flémalle, Commune de Neupré,Commune de Saint Georges sur Meuse et Nandrin)

     

     

    Lire la suite

  • Avis décès de la région Madame Marie FAGNOUL Veuve de Monsieur Albert SILVESTRE

    Lien permanent

    Madame Marie FAGNOUL
    Veuve de Monsieur Albert SILVESTRE
    Domiciliée à Filot (4181)
    Née à Filot (4181) le mercredi 25 septembre 1929
    Décédée à Verviers (4800) le jeudi 26 novembre 2020 à l'âge de 91 ans

    Source

    dc fagnoul.png

    Centre Funéraire Pol LAFFUT & HEERWEGH

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la  famille .

     

  • BLACK FRIDAY -50% sur toutes les montures chez Pierric Optic Scry-Nandrin

    Lien permanent

     

    BLACK FRIDAY -50% sur toutes les montures 
    Contactez nous pour un RDV :
    Pierric Optic Ste Walburge :04/226.68.51
    Pierric Optic Citadelle : 04/253.24.33
    Pierric Optic St Nicolas : 04/226.57.86
    Pierric Optic Scry : 0470/62.43.13

     

  • C'était le Blog de Saint-Séverin Nandrin en 1973 Dans l'histoire à Nandrin !!! archives du Blog !!!

    Lien permanent

     

    Une pensée émue pour Joseph Vermeulen 

    Avis décès clic ici  Monsieur Joseph Vermeulen de Nandrin

    st s 1.jpg

    St Sev2.jpg

    St s 3.jpg

    St s 4.jpg

    st s 5.jpg

    Lire la suite

  • Dans l'histoire à Nandrin !!! archives du Blog !!!Commission consultative communale d'aménagement du territoire en 1987 et 1991

    Lien permanent

     

    Commission consultative communale d'aménagement du territoire en  1987  à Nandrin 

    commission 1987.jpg

    Clic sur l'image 

    Commission Consultative d'aménagement du territoire en 1991 à Nandrin 

    127536469_428400041654263_273110924817846772_n.jpg

    Clic sur l'image 

  • Le projet de Delhaize envisagé chaussée des Forges à Marchin est refusé

    Lien permanent

    La Région Wallonne refuse le projet de Delhaize à Marchin: la commune va en recours

    Le projet immobilier dévoilé au début de l’année par la société Prométhée patine. Rappelons qu’il s’agit de construire, chaussée des Forges, en bordure du Hoyoux, un ensemble immobilier comportant 43 appartements et trois surfaces commerciales, dont un supermarché de 1.600 m2.

    Suite à une première levée de boucliers, le promoteur avait revu son projet à la baisse et « raboté » d’un niveau les trois immeubles. La brasserie envisagée à proximité du RAVeL avait également été supprimée. La surface de 780m2 qui devait être dédiée à un commerce de décoration avait elle aussi disparu et été remplacée par des cellules plus petites réservées à des professions libérales, ou un cabinet d’esthétique. Par contre, la surface de 1.600 m2 destinée à un grand magasin d’alimentation avait été maintenue et Delhaize avait confirmé son intérêt pour ce site marchinois.

     

    « Situation géographique impropre »

    Le Collège marchinois a rendu un avis favorable à propos de la nouvelle mouture du projet. Il y a quelques jours, le fonctionnaire des implantations commerciales de la Région wallonne a cependant refusé l’installation du Delhaize à cet endroit estimant la situation géographique « impropre » à ce type de magasin.

    Selon le fonctionnaire, la grande surface risquerait de capter une clientèle de transit plutôt que de desservir la population locale marchinoise.

    Un raisonnement que ne comprennent pas les autorités communales. « Nous avons décidé d’introduire un recours contre ce refus » annonce la bourgmestre Marianne Compère.

    « Méconnaissance de la réalité marchinoise »

    Pour le député-conseiller Eric Lomba, ce refus découle « d’une méconnaissance de la réalité marchinoise. » Il ajoute : « Marchin a une configuration géographique particulière et est constitué d’une série de petits hameaux. La plupart des habitants doivent prendre leur voiture pour faire leurs courses. L’installation du Delhaize chaussée des Forges éviterait à de nombreux villageois d’être obligés d’aller jusqu’à Huy… »

    Eric Lomba estime aussi important de pouvoir développer la Vallée du Hoyoux. « C’est une zone avec des usines abandonnées qui risque de se transformer en chancre. Il serait intelligent de développer du commerce et du logement à cet endroit. Nous sommes à dix minutes de Huy ; avec le RAVeL tout proche, la mobilité douce est favorisée : un projet immobilier sur ce lieu nous semble pertinent. »

    Au-delà du refus lié à l’implantation du Delhaize, Eric Lomba estime important d’obtenir gain de cause face à la Région wallonne. « Si le refus est entériné, il risque de faire jurisprudence et on ne pourrait plus développer aucun projet sur ce site, or la Vallée du Hoyoux doit être redynamisée » estime-t-il.

     

    Article de par A BT 

     

    Article complet et photo surdinfo clic ici 

  • l’ASBL Bucolique va planter ce dimanche un « verger communautaire et didactique » à Ferrières

    Lien permanent

    Ferrières: le verger du festival Bucolique sera planté ce dimanche à My

    Cela fait désormais un an que le projet est dans les cartons et il se concrétise enfin. Le « verger communautaire et didactique » de Ferrières sera planté ce dimanche matin 10h à My. Pour rappel, il s’agit d’un projet des organisateurs du festival « Bucolique », qui, par cette initiative écologique, veulent réduire l’impact environnemental de l’événement estival.

    « Ce projet rentre dans notre volonté d’assurer une compensation des émissions carbone du festival », explique Jérôme Grosjean, coordinateur du Bucolique.

    La commune de Ferrières s’est directement montrée très intéressée par l’initiative, qui a été inscrite dans le PCDN. Un lieu a été mis à disposition par les autorités : il s’agit de l’ancien terrain de foot de My, d’environ 7.500 m2. « Ce dimanche, on va planter une trentaine d’arbres fruitiers à haute tige : pruniers, poiriers, pommiers, cerisiers… Ce seront des variétés locales et rustiques », détaille l’organisateur.

    Un espace libre d’accès

     

    Ce verger se veut associatif (tout le monde pourra venir y cueillir des fruits) et didactique (le lieu sera mis à disposition des écoles). Divers aménagements sont d’ailleurs prévus sur le long terme : un étang, des bancs… « On veut vraiment mettre cet espace à disposition de tous les citoyens. On espère aussi utiliser l’endroit pour des événements nature-culture ».

    Un projet qui permet de maintenir l’ASBL Bucolique active en cette période de crise sanitaire. Pour rappel, le traditionnel concert d’été et la balade musicale ont été annulés cette année. « On a quand même pu faire un petit concert dans un pré en septembre pour rassembler les fidèles bénévoles, les membres de l’ASBL et faire vivre les artistes », explique l’organisateur.

    À l’avenir, le festival ferrusien pourrait d’ailleurs se transformer entièrement en « balades musicales », une formule originale qui apparemment séduit de plus en plus le public. Alors rendez-vous en 2021 !

     

    Article de par Par RO.MA.

     

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

  • Encore du changement pour les colis: Bpost propose désormais «l’enlèvement local» aux commerçants

    Lien permanent

    Bpost propose désormais aux commerçants un service d’enlèvement dans ses bureaux de poste, censé soulager le « casse-tête » lié à la livraison de leurs ventes en ligne, a annoncé l’entreprise postale et de logistique mercredi.

    « De cette façon, le vendeur peut se concentrer pleinement sur la vente et le traitement, sans devoir se soucier de la livraison ou d’affecter du personnel à un point d’enlèvement. Les bureaux de poste locaux deviennent donc un espace de stockage et un point d’enlèvement local pour les PME », explique Bpost dans un communiqué.

    Concrètement, le vendeur prépare les colis avec les marchandises vendues. Il crée les étiquettes sur un site ad hoc (www.bpost.be/fr/enlevement-pres-de-chez-vous) et les colle sur les paquets. Il apporte ensuite ses colis prêts à être expédiés dans un bureau de poste de son choix. Dès que le colis est disponible, l’acheteur reçoit un e-mail lui indiquant l’adresse du bureau de poste où il pourra aller le récupérer à un moment qui lui convient, durant les heures d’ouverture.

     

    Bpost offre ce service dans les quelque 650 bureaux de poste en Belgique. Le coût pour le vendeur s’élève à un euro par colis. Les paquets restent disponibles durant 14 jours au bureau de poste.

     

    « Cette initiative s’inscrit dans le développement accru du commerce électronique et permet simultanément une approche très efficace et vraiment locale de l’expérience », salue la ministre des Entreprises publiques, Petra De Sutter, citée dans un communiqué.

    « Les bureaux de poste déchargent les commerçants locaux du casse-tête de la mise en pratique de leur vente numérique. En outre, cela facilite la vie des consommateurs pour leurs achats locaux malgré le confinement. »

    Bpost est confrontée à une vague sans précédent de colis à livrer sur fond de mesures de confinement et à l’approche des fêtes de fin d’année. L’entreprise a engagé 3.000 personnes supplémentaires et n’exclut pas d’en engager encore si nécessaire.

     

    Article Sudinfo 

  • Avis décès de la région Monsieur André VIATOUR veuf de Madame Marie-Claire ANDRÉ

    Lien permanent

    Monsieur André VIATOUR

    veuf de Madame Marie-Claire ANDRÉ


    Né 09/08/1927 (Seraing)
    Décédé 19/11/2020 (Rotheux-Rimiere)
    Domicilié(e) à Rotheux-Rimiere

    les visites sont souhaitées jeudi 26 et vendredi 27
    novembre de 18 à 19 heures.
    Les funérailles seront célébrées en l’église Saint-Firmin de
    Rotheux le SAMEDI 28 NOVEMBRE 2020 dans la plus stricte
    intimité, conformément aux mesures sanitaires actuelles.
    Elles seront suivies de l’inhumation au cimetière de Rotheux.

    Source 

    dc viatour.jpg

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la  famille .

     

  • L'administration communale de Nandrin a décidé de reporter la distribution des arbres au mois de février 2021.

    Lien permanent

     

    La commune de Nandrin l'annonce sur la page Facebook Nandrin

     
    Journée de l'arbre - report 
    Cette année, les conditions sanitaires ne nous permettent pas d'organiser la traditionnelle journée de l'arbre dans de bonnes conditions.
    L'administration communale de Nandrin a décidé de reporter la distribution des arbres au mois de février 2021.
    Une communication vous informera de la date et du lieu précis de cette activité.
     
     
     

    Lire la suite

  • Comité de concertation vendredi 27 novembre 2020, le dernier de l’année ?

    Lien permanent

    Comité de concertation vendredi: le dernier de l’année, «sauf urgence éventuelle»

     

    Selon les informations d’RTL, obtenues auprès du cabinet du Premier ministre, le comité de concertation prévu ce vendredi 27 novembre sera le dernier de l’année 2020, « sauf urgence éventuelle ».

     

     

     

    La réouverture des commerces et de l’Horeca doit être sérieusement envisagée vendredi, avait indiqué lundi le ministre des Indépendants, David Clarinval. Si elle n’est pas possible, le ministre proposera des assouplissements.

    « En vue du prochain comité de concertation, celui du 27 novembre, je plaiderai pour que la réouverture des commerces et de l’Horeca soit sérieusement envisagée. Si une réouverture pure et simple ne peut s’envisager à court terme, je proposerai des assouplissements aux mesures actuelles. Je pense à l’extension du ’clic & collect’ pour les prestataires de services de réparation ou confection. Je pense aussi à la possibilité de recevoir des clients sur rendez-vous », a-t-il expliqué alors qu’il répondait à des questions sur son exposé d’orientation politique en commission de l’Économie de la Chambre.

    Nouvelle version du baromètre corona

    Une nouvelle version du « baromètre corona » sera discutée vendredi en comité de concertation entre le Fédéral et les entités fédérées, a indiqué mardi le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, au cours du débat sur sa note politique.

    Ce baromètre, qui doit régler l’adoption de mesures sanitaires en fonction de l’évolution de l’épidémie, se fait attendre depuis des semaines.

    M. Vandenbroucke avait déjà freiné son adoption, soulignant que la version à l’étude n’était pas adaptée à la situation. Le projet actuellement sur la table serait simplifié en deux phases, la première concernant la sortie de crise, la seconde pour éviter d’y revenir, en spécifiant que faire en fonction des indicateurs disponibles.

    L’idée ne serait pas d’instaurer une automaticité entre ces indicateurs et les mesures à prendre. La situation devrait donc toujours être évaluée. Pas question donc qu’une évolution constatée au matin mène automatiquement à l’entrée en vigueur d’une mesure l’après-midi.

    Vendredi, le comité de concertation se penchera aussi sur la période des fêtes et sur les magasins. Le ministre des Indépendants David Clarinval a plaidé lundi pour que la réouverture des commerces et de l’horeca soit sérieusement envisagée, ajoutant que si ce n’était pas possible, il proposerait des assouplissements. Le Premier ministre Alexander De Croo a expliqué mardi que toute décision devrait être prise sur base de faits et de chiffres. « Je comprends évidemment que des entrepreneurs veulent relancer leur activité. Nous clarifierons vendredi si c’est possible et dans quelles conditions », a-t-il commenté.

     

    Article Sudinfo 

  • Les forêts ardennaises prises d’assaut cette année !!! le camping sauvage est strictement interdit

    Lien permanent

    Les chiffres ne trompent pas : 2020 est clairement l’année de la randonnée !
     
    Sur le territoire de la Maison du Tourisme de La Forêt de Saint-Hubert, cette activité a presque doublé par rapport à 2019 et la tendance perdure.
     
    La crise sanitaire n’y est pas étrangère.
     
    Lors des périodes de confinement, les promenades nature restent à peu près la seule activité autorisée, pour peu que cela se déroule pas trop loin de son domicile.
     
     
    Une question qui revient régulièrement à la Maison du Tourisme : puis-je faire une randonnée sur plusieurs jours malgré la chasse et le couvre-feu, qui est prolongé jusque mi-décembre au moins ?
     
    « La Forêt de Saint-Hubert abrite différents sentiers balisés qui se parcourent sur plusieurs jours.
     
    Certains d’entre eux sont équipés de zones de bivouac où il est possible d’installer sa tente dans les bois en toute légalité.
     
    Ces zones sont toujours accessibles. Cependant, nous conseillons vivement aux randonneurs de s’informer correctement auprès de nous pour connaître les modalités et les restrictions liées aux activités de chasse et, actuellement, au couvre-feu imposé en Belgique ».
     
    Il y a des règles !
     
    Voici quelques règles de base à respecter scrupuleusement lors de toute randonnée en forêt.
     
    Surtout, ne pas emprunter un sentier « fermé » par une affiche rouge (chasse) dont les dates et heures correspondent à votre promenade et ne jamais sortir des sentiers balisés.
     
    Il faut être attentif à l’heure du coucher du soleil afin de ne pas se retrouver dans le noir en pleine forêt. Si vous vous promenez avec un chien, il doit être tenu en laisse.
     
    À noter aussi que le camping sauvage est strictement interdit.
     
    Article de  L.M.
     

  • Une étude sur l’immunité de KULeuven et de Sciensano a montré récemment que les enfants étaient plus souvent contaminés par le coronavirus qu’on ne le pensait.

    Lien permanent

    7 % des plus jeunes atteints de Covid sont hospitalisés
     
    En Belgique, une étude sur l’immunité de KULeuven et de Sciensano a montré récemment que les enfants étaient plus souvent contaminés par le coronavirus qu’on ne le pensait. Les chercheurs ont aussi remarqué que les enfants ayant été directement en contact avec une personne infectée (souvent dans la famille) avaient un risque quatre fois plus élevé de développer des anticorps.
     
    Pas égaux
     
    Tous les enfants ne sont toutefois pas égaux face à ce virus. Une étude américaine s’est penchée sur les cas d’infection des enfants dans la revue « JAMA Pediatrics » recensant plus de 135.000 jeunes testés entre mars et septembre 2020.
     
    Cette étude suggère que pour la plupart des patients pédiatriques, le risque d’infection par le SArS-CoV-2 semble faible, ce qui est une très bonne nouvelle…
     
    Sauf pour les plus jeunes présentant des conditions médicalement complexes ou de milieux très défavorisés. Parmi les enfants les plus à risque, on retrouve, au fil de l’étude, les enfants de plus de 12 ans et ceux qui souffrent d’une maladie chronique préexistante (troubles cardiaques, endocrinologiques, gastro-intestinaux, génétiques, hématologiques, musculo-squelettiques, santé mentale…)
     
    Enfants intubés
     
    L’étude montre que seuls 4 % des enfants et jeunes adultes de moins de 25 ans sont contaminés. Parmi ceux-ci, seuls 7 % d’entre eux développent des formes sévères qui nécessitent une hospitalisation avec des symptômes respiratoires cardiovasculaires ou spécifiques au Covid-19.
     
    Parmi eux, 28 % ont pris le chemin de la réanimation, 9 % ont été intubés-ventilés.
     
    Seules 8 personnes de moins de 25 ans sont décédées du Covid-19, dont 6 étaient déjà atteintes de pathologies complexes et dont l’un souffrait d’une maladie chronique non suivie correctement.
     
    Ces résultats sont donc rassurants après une semaine de rentrée scolaire mais appellent aussi à une plus grande vigilance envers les enfants moins favorisés ou malades chroniques.
     
    Article de par  
    V.LI.
     
    25