Deux Wanzoises, une Faimoise et une Nandrinoise en demi finale au concours Miss Belgique

Lien permanent
Covid oblige, le concours de Miss Belgique 2021 a pris un peu de retard sur le planning et a dû prolonger une étape, celle de la semi finale, pour laquelle quatre filles de la région Huy-Waremme sont sélectionnées.  

 

Traditionnellement, en cette période de l’année, les 32 finalistes de Miss Belgique sont connues et se prélassent sous le soleil d’une destination exotique.
 
Cette année, le Covid a joué les trouble-fête et a empêché cette sélection. Du coup, le comité Miss Belgique a toujours 82 filles en lice (dont 40 francophones) qui sont les Miss, les dauphines et des Crown Cards de toutes les provinces.
 
Un temps, le comité a pensé organiser une semi finale (comme à Miss Univers) avec un spectacle mais cette idée a été abandonnée (du moins pour le moment), au vu de la situation sanitaire actuelle.
 
Il semble donc qu’on s’oriente vers un choix des finalistes durant les vacances de Noël et sans show.
 
 
En attendant, les filles doivent continuer à faire campagne et à essayer de convaincre les gens de voter pour elles.
 
Parmi les semi finalistes, il y a 4 filles de la région Huy-Waremme :
 
Kelly Godefroid, 18 ans, d’Antheit (Wanze) étudiante pour devenir infirmière, mais aussi deuxième dauphine de Miss Liège ;
 
Noémie Rosato, 23 ans, de Nandrin, diplômée en communication ;
 
Clara Petrella, 17 ans, de Vinalmont (Wanze), diplômée en esthétique,
 
et Estelle Léglise, 20 ans, de Viemme (Faimes), étudiante en 2e année de droit.
 
 
Toutes doivent probablement regretter de ne pas déjà être sélectionnées et peut-être en train de bronzer sur une plage ensoleillée…
 
Le traditionnel voyage des Miss est, en effet, postposé, si tout va bien, à début d’année prochaine, à moins qu’il ne soit annulé mais alors il faudra être créatif pour pouvoir fournir des images ensoleillées qui sont diffusées en télé le soir de la finale. Finale prévue probablement en mars.
 
Article de LAURENCE BRIQUET
 
 
 
Noémie Rosato ML14.jpg
 
NOÉMIE ROSATO, NANDRIN 
 

 

« Pour me préparer, je continue à m’entraîner à défiler et à poser, je regarde beaucoup de vidéos des élections de Miss Univers ou Miss Monde.
 
Je continue à faire beaucoup de sport et je lis également beaucoup d’articles sur l’univers des Miss afin d’être prête au maximum pour la finale.
 
C’est vrai que l’attente est un peu longue. Ce qui est dommage, c’est que nous n’avons pas pu faire les activités toutes ensemble. Les autres années, beaucoup de sorties étaient organisées mais, cette fois-ci, avec le Covid, c’est très différent.
 
C’est, par exemple, dommage de ne pas avoir pu faire la présentation des filles au Carré, à Willebroek, mais la santé des candidates, c’est le plus important.
 
Comme il n’y a plus d’événements pour pouvoir mettre en avant ma participation, je continue à distribuer des flyers dans les boîtes aux lettres, j’en parle à mon entourage et, surtout, je fais beaucoup de publicité sur les réseaux sociaux.
 
C’est l’un des outils de communication les plus importants de notre génération ».
 
La belle y est en effet très active, notamment sur Facebook, où elle invite les internautes à voter pour elle par sms.
 
Article de   Par LAURENCE BRIQUET
 

Commentaires

  • Alors c'est 3 fois rien je sais mais, justement en français ça s'écrit demi (et en plus sur un clavier c'est vraiment pas loin non plus

  • Monsieur Guillaume semi- [semi-] DÉFINITIONS
    Élément du latin signifiant «à demi».
    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/semi-/71964
    Mais comme cela vous contrarie j'ai corrigé !!!

  • Encore 10 jours de patience le blog et l info gratuite va disparaître, et mes fautes d orthographes et de distractions aussi !!!! Le bonheur !!! Quand le sage montre la lune l idiot regarde le doigt ou l orthographe , bien à vous la blogueuse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel