Deux élus impriment les cours des étudiants en difficulté

Lien permanent

L’apprentissage à distance et le « tout online » peut parfois faire mal aux yeux et certains étudiants restent attachés à la tradition du papier, qui permet de « fluoter », annoter, commenter les cours.
 
Mais avec la fermeture des « commerces non essentiels » et donc des imprimeries, certains jeunes se retrouvent dans l’impossibilité de faire photocopier leurs cours à l’approche du blocus. La Fédération des Jeunes Socialistes de Huy-Waremme a décidé de mettre en place un service gratuit d’impression pour aider les élèves en difficulté.
 
 
Imprimé à Villers
 
« Le système distanciel crée de nouvelles exclusions sociales.
 
Il est parfois compliqué de lire un document d’une centaine de pages sur un ordinateur.
 
Certains n’ont pas l’occasion de se payer des cartouches d’encre et du papier », explique le coprésident et chef de groupe hutois Julien André (PS), lui-même étudiant en master de gestion publique.
 
 
Avec son comparse amaytois Samuel Moiny (PS), ils lancent un appel aux étudiants en détresse.
 
« Concrètement, on peut nous envoyer le cours par mail ( js.huywaremme@gmail.com) ou sur la page Facebook de la Fédération. On imprime un jour par semaine à la Maison du Peuple de Villers-le-Bouillet.
 
 
On peut ensuite venir chercher les feuilles sur place. Pour ceux qui n’ont pas de voiture, on va faire des points de relais à Waremme, à Anthisnes et à Huy », détaille le Hutois.
 
Financée par la Fédération des Jeunes Socialistes, l’action s’adresse aux étudiants du supérieur et du secondaire et se base sur la « confiance ».
 
Article de par  RO.MA.
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel