• Incendie en cours à Nandrin de nombreux pompiers sur place

    Lien permanent

    Incendie en cours à Nandrin sur les hauteurs de Favence Favenne !!! de nombreux camion de Pompiers de la zone Hemeco  au dire d'un habitant plus de 7 camions , incendie d'une maison aux premières informations.

    Madame Christine Guyot Bourgmestre de Tinlot est sur place 

    Les pompiers de Liège également sur place !!!

    Il semblerait Feu de cheminée propagé à la toiture et cloisons 

    Plus d'info bientôt dans nos éditions Sudinfo clic ici

    Photos et Vidéo d'un Habitant de Nandrin  , Merci à lui !!! 

    Photos sur place de Loris Demarteau 

    127128364_423578382135004_6394118562316956077_n.jpg

     

     

     

    126984852_287361072656969_2495055762443650525_n.jpg

     

  • Les stocks de sang sont dans un état critique, alerte la Croix-Rouge !!!

    Lien permanent

    Les stocks de sang sont dans un état critique, alerte la Croix-Rouge: «Les nouvelles mesures ont affecté le nombre de collectes»

    « En effet, les nouvelles mesures ont affecté le nombre de collectes que nous pouvons organiser, notamment dans les hautes écoles, les universités et les entreprises qui sont respectivement en code rouge et travail à distance. Cette situation empêche également de nombreux donneurs de se déplacer vers nos structures et diminue fortement nos prévisions, même les plus optimistes. »

    Les cliniques et hôpitaux ont par contre continué à organiser tant que possible les soins à tous les patients en maintenant une activité relativement importante dans les services non-covid.

     

    « La conséquence est qu’en matière de transfusion sanguine, la demande de nos confrères anesthésistes, urgentistes, oncologues et autres prescripteurs reste soutenue et n’a pas diminué contrairement à ce que nous avons observé lors de la première vague », détaille la Croix-Rouge.

     

    Elle lance dès lors un appel à la population pour qu’elle vienne donner son sang sans tarder. « Nous avons besoin d’augmenter notre stock de près de 2 à 3.000 poches dans les 21 jours », souligne-t-elle.

     

    Les horaires des centres de prélèvement permanents ont été renforcés et les donneurs peuvent prendre eux-mêmes rendez-vous (obligatoire) via le site internet www.donneurdesang.be.

    Les collectes de village restent en accès libre

     

    Article complet clic ici 

  • Mathieu Bihet Neupréen, le Premier échevin de la commune, vient d’être officiellement désigné Délégué général du MR

    Lien permanent
    Un Liégeois occupe désormais un poste important au sein du Mouvement Réformateur.
     
    Ou plutôt, un Neupréen. En effet, le Premier échevin de la commune, Mathieu Bihet, vient d’être officiellement désigné Délégué général du MR.
     
    Cette fonction était auparavant occupée par un certain… Georges-Louis Bouchez avant qu’il ne devienne président.
    Le choix s’est donc porté sur Mathieu Bihet.
     
    « Georges-Louis Bouchez a toujours dit vouloir réunifier le parti entre ses différentes tendances, c’est aussi dans cette optique que le poste est important », commente le principal intéressé.
     
     
    Qui détaille concrètement en quoi consisteront ses missions.
     
    « Je travaillerai sur des idées nouvelles pour le parti et/ou sur les thématiques d’actualité en développant une vision « MR positive » sur le sujet, pour que l’on soit une force de propositions et d’actions. »
     
    Il sera aussi le trait d’union entre les différentes strates du parti, à savoir les sections locales, les mandataires communaux, les parlementaires, etc.
     
    À 29 ans, le Liégeois a déjà occupé la présidence nationale des Jeunes MR, ce qui fait que là aussi, des liens seront privilégiés. Enfin, « il y aura aussi cette mission d’amener des idées nouvelles, de dépoussiérer les choses. »
     
    Et d’ajouter : « Nous ne voulons pas juste amener des idées au moment de la confection du programme électoral. On veut d’ailleurs aller plus loin en lançant de grands débats internes pour déboucher sur une position formelle du parti. Pas juste lancer une bonne idée sans lendemain. »
     

    Ex-président des Jeunes MR

    À 29 ans, le Liégeois a déjà occupé la présidence nationale des Jeunes MR, ce qui fait que là aussi, des liens seront privilégiés. Enfin, « il y aura aussi cette mission d’amener des idées nouvelles, de dépoussiérer les choses. » Et d’ajouter : « Nous ne voulons pas juste amener des idées au moment de la confection du programme électoral. On veut d’ailleurs aller plus loin en lançant de grands débats internes pour déboucher sur une position formelle du parti. Pas juste lancer une bonne idée sans lendemain. »

    Dans les traces de GLB

    Ce poste de délégué général a permis à Georges-Louis Bouchez de prendre une stature supplémentaire et de s’imposer dans le paysage médiatique où on le surnommait d’ailleurs volontiers le « trublion du MR ». Quid de la « version Bihet » ? « Je vais endosser le costume de Georges-Louis, mais lui, c’est lui. Nous sommes différents et complémentaires. Mais il est certain que j’aurai un rôle visible d’être une sorte de porte-parole du parti avec ce rôle d’aller débattre, d’aller sur les plateaux défendre nos idées et nos positions. »

    Pas une « compensation » liégeoise

    Faut-il voir aussi dans l’accession d’un Liégeois à un tel poste interne une sorte de « compensation » au regard du casting du MR ? Le Neupréen balaie cette hypothèse d’un revers de la main. « Ce n’est pas du tout dans cet esprit que nous avons réfléchi. C’est un poste que Georges-Louis Bouchez estime énormément pour l’avoir occupé avant ; il sait ce que ça représente. Ici, ce sont un peu mes fonctions « tout terrain » comme j’ai été avocat, aux Jeunes MR, député et échevin qui ont fait que j’avais un profil intéressant selon notre président. »

    Outre son nouveau poste de délégué général du MR, Mathieu Bihet conservera son poste de Premier échevin de la commune de Neupré.

     
    Article de

    Par Gaspard Grosjean

    Chef d'édition de La Meuse Liège
     
     
     
  • Offre d'emploi Nandrin

    Lien permanent

    Vendeur(-se) Nandrin

    Extra Group Temps Partiel, CDI
     
     
     
     
    Présentation de la société

    Extra Group est une société en pleine expansion qui compte plus de 45 magasins en Belgique.

    Son siège social se situe à Zwevegem (Flandre Occidentale). Nos 400 collaborateurs travaillent dans un environnement de travail agréable qui permet aux clients de profiter d’une expérience shopping synonyme de plaisir.

    Fonction

    Vendeur (-euse) chez eXtra ? Une fonction polyvalente !

    Si les clients se sentent bien chez Extra, c'est grâce à toi !

    Tes tâches

    • Accueil des clients ;
    • Réception et contrôle des livraisons ;
    • Réassortiment des rayons ;
    • Travail en caisse ;
    • Décoration des tables et mise en valeur de nos articles ;
    • Rangement et nettoyage du magasin.

    Extra prévoit une formation approfondie sur le terrain avec un formateur qui t’accompagne dans l’apprentissage de nos procédures et le fonctionnement en magasin.

    Profil

    Tu es eXtra !

    • Tu es passionné par la vente et la décoration ;
    • Tu as une bonne expérience dans la vente ;
    • Tu es prêt à travailler les weekends ;
    • Tu aimes travailler en équipe ;
    • Tu as le sens des responsabilités et tu es impliqué dans ton travail ;
    • Tu débordes d’énergie et tu aimes quand ça bouge !
    Proposition

    Extra t’offre

    • Un package salarial incluant chèques repas, écochèques, remboursement des frais de transports en commun, carte de réduction dans nos magasins, ... ;
    • Un contrat à temps partiel à durée indéterminée en 24h/semaine (3 journées complèts) ;
    • Des formations internes : décoration, service client, … ;
    • Un emploi stable dans une entreprise familiale en pleine expansion !

     

    N’hésite pas à nous rendre visite dans l'un de nos magasins pour plus d’informations !

    Extra Group 

     
  • Soyez prévoyants La traversée de Comblain fermée

    Lien permanent

    La nationale 654, qui traverse Comblain-au-Pont, va être complètement fermée à la circulation du 23 au 27 novembre.
     
    Depuis septembre, toute la traversée de Comblain-au-Pont est en chantier. L’AIDE pose tout d’abord un nouveau collecteur et effectuera ensuite le raccordement à l’égout, pour rejoindre à l’avenir la future station d’épuration. En même temps, la Cile va remplacer une ancienne conduite principale.
     
     
    Des travaux en sous-sol donc, mais qui seront complétés par d’autres.
     
    La sécurité et la convivialité vont en effet être peaufinés sur l’ensemble de la traversée de Comblain avec la mise en place de dévoiements destinés à réduire la vitesse des automobilistes.
     
     
    Or, ce chantier vient d’entrer dans une phase qui nécessite maintenant une interruption complète de la circulation. La RN654 sera donc fermée à hauteur de la rue de la Gendarmerie, du lundi 23 au vendredi 27 novembre.
     
     
    Des déviations seront mises en place au pont de Chanxhe, au croisement de la RN633 et RN655 (au niveau du pont), au pont de Comblain-la-Tour et au carrefour de la RN654 et de la RN66 à Hamoir.
     
     
    L’accès à la rue de Moulin via le quai du Vignoble sera inaccessible.
     
    La rue de la Gendarmerie est quant à elle fermée du 16 novembre au 14 décembre.
     
     
    Article de GW 
     
     

  • Professeur en secondaire, Tommy Berben a créé un site internet pour aider les élèves à domicile

    Lien permanent

    www.esciences.be est le site internet de Tommy Berben, Amaytois de 31 ans, enseignant à l’Institut Sainte-Begge à Andenne.

    Il rassemble déjà plusieurs centaines d’exercices (avec autocorrection), une cinquantaine de vidéos et est consulté quotidiennement par 500 personnes.

    Professeur de sciences dans le degré secondaire inférieur, Tommy Berben est devenu référent numérique dans son école. Autant dire que l’informatique, c’est son truc. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le thème de son TFE, il y a dix ans, portait sur la création d’une plateforme en ligne avec du contenu comme des vidéos. Embrayant sur l’initiative de ses collègues de mathématiques, l’Amaytois est finalement passé de la théorie à la pratique en lançant sa plateforme en 2018. « Mais alors, elle était limitée à mes élèves uniquement, avec un mot de passe, c’était un moyen d’échange de documents, simpliste et verrouillé. »

    Constatant les effets de la pandémie de Covid-19 dans l’enseignement et anticipant un nouveau confinement, Tommy a décidé, en septembre dernier, d’ouvrir son site internet, c’est-à-dire d’en permettre l’accès à tout le monde, pas seulement à ses élèves. Cet accès est gratuit « et le restera. Les plateformes existantes proposent souvent une version gratuite et une version payante. Mais tous les parents n’ont pas les moyens de payer cet outil. Dans la mesure où mes élèves y avaient et y auront accès gratuitement, je ne veux pas faire payer les autres », souligne-t-il.

     

    Le contenu scientifique (chimie, biologie, physique) est créé soit par Tommy Berben lui-même (principalement la matière du degré inférieur) soit par d’autres professeurs qui animent par exemple une chaîne YouTube, avec leur accord. « Ils me contactent car trouvent chouette mon initiative et me proposent de relayer leurs propres vidéos. Moi je m’occupe de tout réorganiser, en fonction des chapitres pour que ce soit clair pour l’élève, et du visuel. »

    Par année et par chapitre

    Le site est organisé par année d’étude, de la première année secondaire à la rhétorique, et par chapitre. Il comprend des vidéos, des exercices, des documents et même des animations interactives et des jeux comme des escape games. « Je suis en train de travailler sur des manuels scolaires libres de droits qui devraient être accessibles en fin d’année », ajoute-t-il. Tout n’est pas encore complet, surtout pour les années du degré supérieur, mais du contenu est ajouté presque quotidiennement.

    Parmi les chapitres proposés, on retrouve par exemple les vivants, la nutrition de l’homme, la circulation sanguine, les états de la matière, les corps purs et les mélanges, les types de force, la lecture d’un dynamomètre, la pression d’Archimède, la composition des aliments, la cellule, la filtration, la nomenclature des composés minéraux etc. « Je me base sur le programme de l’enseignement libre mais les programmes tendent aujourd’hui à s’uniformiser donc les matières sont relativement similaires. »

    « Les cours en présentiel restent primordiaux »

    Le but final de cette plateforme est d’aider l’élève contraint d’étudier à distance. « Depuis la maison, ils ont des exercices ou pas d’exercices à faire. Avec le site, ils peuvent s’exercer sur toutes les parties de la matière, et comprendre avec les vidéos ce qu’ils n’ont peut-être pas saisi de prime abord. » Féru d’informatique, l’Amaytois reste néanmoins convaincu de l’importance primordiale des cours en présentiel. « Le numérique est utile mais ne remplace les cours physiques. L’élève a besoin du côté social, d’avoir son professeur à côté de lui », conclut-il.

     

    Article de et par ANNICK GOVAERS

     

    Article complet Sudinfo Clic ici 

  • Nombre de cas Covid-19 Condroz, Nandrin, mise à jour aujourd'hui 22 Novembre 2020!!!

    Lien permanent

    Le nombre total de personnes hospitalisées pour le coronavirus continue de reculer et s’élève désormais ce dimanche à 5.017, en baisse de 7 % par rapport au chiffre communiqué samedi, dont 1.201 patients traités aux soins intensifs (-4 % par rapport à samedi), selon les chiffres provisoires de l’Institut de santé publique Sciensano publiés dimanche.

    Depuis le début de la pandémie, 40.498 personnes ont été admises à l’hôpital en raison d’une pathologie Covid-19 et 15.522 personnes en sont mortes.

    Du 12 au 18 novembre, 171,9 personnes sont décédées en moyenne chaque jour (-16,2 % par rapport à la période de sept jours précédente).

    Article complet Sudinfo clic ici 

     

    22 nov.jpg

    22 nov Condroz.jpg

    Source 

     Source: Sciensano Récupérer les données 

  • Bonne fête de Sainte Cécile aux musiciens aujourd'hui 22 novembre !!!

    Lien permanent
    musiquepljnb.jpgst cc.jpg
     
    Sainte Cécile est la patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs et des poètes. 
    Cécile de Rome, une des sainte Cécile, ou sainte Aziliz dans le calendrier breton des saints, est une sainte chrétienne.
    Elle aurait vécu à Rome, aux premiers temps du christianisme.
    Sa légende en fait une vierge qui, mariée de force, continua à respecter son vœu de virginité. On la fête le 22 novembre.
    Sainte Cécile est la patronne des musiciens et des musiciennes ainsi que des brodeurs et brodeuses.
     
    En France, la cathédrale d'Albi est la seule cathédrale à porter le vocable de sainte Cécile. 
    Cette cathédrale est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, et possède le plus grand orgue classique de France. Cécile y est honorée chaque année lors de sa solennité avec vénération des reliques lors de la messe solennelle de la sainte Cécile.
     
    Pourquoi dit-on qu’elle est la patronne des musiciens ?
     
    Parce que Cécile serait entrée le soir des noces, chez son époux en chantant et en s’accompagnant d’un orgue, elle est devenue la patronne des musiciens. Mais aussi parce qu’en allant au martyre, Cécile entendit la musique de Dieu et se mit à interpréter des chants mélodieux, ce qui fit d’elle la figure emblématique des musiciens, puis des autres artistes.
    Sainte Cécile est, à l’époque moderne, la patronne de la musique sacrée, à qui beaucoup de musiciens ont rendu hommage.
     
    Un passage de sa légende affirme qu'en allant au martyre elle entendit une musique céleste. 
    Cette anecdote en fera la patronne des musiciens, des luthiers et des autres fabricants d'instruments de musique. 
    On la représente avec une couronne de fleurs, symbole de virginité, un plant de lys, un instrument de musique et une épée.
     Elle est souvent enturbannée et richement habillée, signes d'une origine patricienne.
     C'est l'un des martyrs des débuts de l'Église les plus vénérés, mentionné dans le canon de la messe depuis 496.
     
     
     
     
    La maison et Ovide Musin place de Nandrin Violoniste de Nandrin né en 1854 à Nandrin 

    nan1.jpg

     

    427686369.jpg

  • Pendant le confinement, plantez un arbre !

    Lien permanent

    Dans 45 communes, des distributions de plants seront organisées pour la semaine de l’arbre 

     

    Avec la crise sanitaire, le catalogue d’activités possibles est très limité. Pourquoi ne pas en profiter pour planter un nouvel arbre fruitier dans votre jardin ? Lundi commencera la semaine de l’arbre ! Et malgré le confinement, des distributions seront organisées le week-end du 28 et 29 novembre dans 45 communes. Dans le strict respect des conditions sanitaires.  
     
    Comme chaque année à la même époque, le Service public de Wallonie offre gratuitement des arbres aux citoyens. Et si une essence indigène est d’habitude mise à l’honneur, la semaine de l’arbre 2020 sera celle des fruitiers.
     
    « Si certaines se sont désistées, 45 communes maintiennent leur distribution les 28 et 29 novembre prochains avec un principe général de respecter les protocoles sanitaires que nous avons mis en place expressément pour cette initiative », explique la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo) qui souligne que cette année sera assez particulière, Covid-19 oblige. « Le principe général, c’est d’éviter les files et les rassemblements. Avec les différentes communes, nous avons communiqué des modalités pratiques. Nous recommandons de ne planter que par bulle de quatre personnes maximum, espacées de minimum 10 mètres. Et comme il nous semblait important de maintenir cette saison de plantation. Les jardineries et les pépiniéristes restent donc ouverts pour pouvoir fournir l’ensemble de ces éléments. »
     
    Objectif 4.000 km
     
    Une semaine de l’arbre qui s’inscrira évidemment dans le projet ambitieux du gouvernement wallon de planter 4.000 kilomètres de haies et/ou 1 million d’arbres à l’horizon 2024. Comme la Wallonie en dénombre actuellement 40.000, cela augmenterait de 10 % le linéaire de haies, essentielles pour maintenir la biodiversité.
     
    « Cette biodiversité, c’est notre meilleure assurance-vie contre de futures pandémies », a rappelé Céline Tellier. « La destruction des milieux naturels et les contacts rapprochés entre l’homme et certains animaux sauvages ont des impacts sanitaires très graves ».
     
    Combien de kilomètres de haies reste-t-il à planter pour atteindre cet objectif ?
     
    Un sacré paquet !
     
    Selon un décompte réalisé en se basant sur les subventions octroyées depuis septembre 2019, seulement 149 kilomètres de haies ont été plantés. « Nous ne sommes qu’au début du processus », rappelle la ministre qui souligne aussi que c’est mieux que les 110 kilomètres plantés les trois années précédentes.
     
    Hausse des subsides
     
    Cette nouvelle saison de plantation est également marquée par une hausse sensible des subventions, avec un budget dégagé pour ces actions qui est passé de 350.000 à un million d’euros.
     
    Et qui devrait atteindre deux millions en 2024.
     
    « Le montant des subventions octroyées pour la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d’alignements d’arbres, ainsi que pour l’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers a été fortement revu à la hausse », a ainsi précisé la ministre.
     
    À titre d’exemple, le montant accordé pour la plantation d’un arbre fruitier passe de 12 à 25 euros, celui pour la plantation d’un mètre de haie mono-rang de 3 à 5 euros. Bon à savoir !
     
     
    Conseils, vidéos, subsides, challenge, lieux de distribution d’arbres… Retrouvez tous les renseignements sur le site yesweplant.wallonie.be 
     
     
    Article de GUILLAUME BARKHUYSEN
     
     
  • Attention, Des escrocs vous demandent de payer des frais de port par SMS !

    Lien permanent

    Cela fait plusieurs jours que bon nombre de citoyens belges reçoivent un SMS de la part d’un numéro de téléphone dont le préfixe est +44, en provenance des Royaume-Uni. À Courcelles, Marcinelle, Erquelinnes, Seraing, Andenne…
     
    Dans ce SMS, on leur signale que leur colis est bloqué au « terminal 3 », pour cause de « frais de port impayés. »
    Afin de récupérer le colis en question, les personnes sont invitées à cliquer sur un lien qui confirmera la livraison. Une fois le lien ouvert, celui-ci vous invite à communiquer vos coordonnées bancaires dans le but d’effectuer un virement qui réglera les frais de port. Bien évidemment, il s’agit d’une escroquerie qui laisse la porte ouverte aux fraudeurs sur votre compte en banque !
     
    Une arnaque personnalisée
     
    Une escroquerie plutôt bien ficelée puisque le SMS indique précisément le prénom de la personne à qui il s’adresse ainsi que la commune dans laquelle elle est domiciliée…
     
    « Pour que ces SMS soient aussi personnalisés, c’est qu’une base de données a fuité quelque part », prévient Éric Absil, inspecteur à la Computer Crime Unit. « Ou bien c’est un site sur lequel ces personnes ont fourni leurs coordonnées : cela peut être un faux site de jeux, un concours en ligne, ou encore une newsletter… »
    Le problème, c’est qu’une fois ces données transmises, « elles se revendent et circulent partout sur le Web. »
     
    Ne pas se faire avoir
     
    Le SPF Économie rappelle qu’il faut être extrêmement vigilant quant aux annonces reçues sur Internet ou par SMS. « Si le message provient d’une soi-disant société, alors n’hésitez pas à prendre contact avec elle via les canaux officiels. »
     
    La Computer Crime Unit appelle à la prudence : « Les arnaques en ligne explosent depuis le premier confinement et repartent de plus belle durant ce second. Il ne faut pas hésiter à sensibiliser les personnes plus âgées ou vulnérables qui ne sont pas forcément familiarisées aux technologies modernes. »
     
    Pour éviter les arnaques : www.evitezlespieges.be
     
    Pour les signaler : Pointdecontact.belgique.be
     
    Article de  ANNE-CAMILLE CHAPELLE
     

  • Prier et participer aux célébrations liturgiques grâce aux médias catholiques

    Lien permanent

    Chapelet: tous les jours à 20h00 (Lourdes).

    Prière du soir: tous les jours à 20h30 (prière monastique).
    Capter RCF- Liège sur 93.6 FM ou sur www.rcf.be

    Messe : du lundi au sam. à 7h25 (Marseille), à 10h (Lourdes) et à 18h15 (Paris)


    sam. à 18h (Paris) ; dim. à 10h (Lourdes) et à 18h30 (Paris).


    Prière du matin : du mardi au samedi à 7h (Paris).


    Office du milieu du jour : du mardi au samedi à 12h30 (Paris).


    Chapelet : tous les jours à 15h30 (Lourdes).


    Capter KTO : en streaming sur www.ktotv.com sinon sur décodeur TV : Proximus (Canal 215), Voo (Canal 147), Telenet (FWB) (Canal 36), Orange (Canal 98).

    Messe TV: tous les 15 jours à 11h sur La Une, tous les dimanches à 11h sur France 2.
    Messe Radio: tous les dimanches à 11h sur La Première.
    Capter la RTBF : https://www.cathobel.be/messes/ sur la Première RTBF www.rtbf.be/radio/liveradio/lapremiere, en TV sur la Une ou la Deux RTBF www.rtbf.be

  • La librairie «La Dérive» à Huy en difficulté !!!

    Lien permanent

    La librairie «La Dérive» à Huy en difficulté: «Merci à nos clients pour leur soutien»

    Même si « La Dérive » peut ouvrir ses portes en tant que commerce « essentiel » alors que d’autres sont fermés, l’affluence en ville n’est pas la même que les années précédentes. Et depuis le confinement, la tendance à effectuer ses achats de livre en ligne s’est fortement accentuée.

    Tom Cambresier, employé à la Dérive, l’admet, la situation économique de la librairie est très compliquée. Les problèmes actuels de trésorie empêchent d’ailleurs certaines commandes de livres. « Cette fin d’année ne sera pas comme les autres, mais nous ne fermerons pas le volet définitivement. Ce n’est pas envisageable que la Dérive ferme, insiste-t-il. On reste optimiste. Nous allons réduire le stock et l’écouler au mieux. »

    Les difficultés économiques de la Dérive sont connues et, sur les réseaux sociaux, comme dans le magasin, les marques de soutien des clients sont nombreuses.

    « L’économie de la ville »

    « Nous tenons vraiment à remercier nos clients. Tous les messages de soutien que nous recevons sont vraiment émouvants…

    J’ai l’impression que certains achètent un livre davantage pour nous soutenir que parce qu’ils ont envie de le lire… Et si nous ne pouvons pas commander l’ouvrage qu’ils souhaitent, ils font preuve d’une patience extrême. Pour eux en particulier, nous voulons nous battre.

    Et pour la ville de Huy aussi. La Dérive fait partie de l’économie de la ville. En temps normal (hors période Covid), certains viennent faire leurs achats puis vont boire un verre ou se rendent dans un autre commerce. »

    Parmi tous les soutiens reçus, Tom Cambresier s’étonne de ne pas avoir (encore ?) reçu un appui des autorités communales. « Je ne sais pas ce qu’ils pourraient faire. La situation est difficile pour beaucoup de monde. Peut-être vont-ils se manifester » glisse-t-il, avant de conclure : « En tout cas, avec la gérante, nous nous démenons pour que les affaires redémarrent bien en 2021. »

     

    Article de par Par A.BT

    Article complet sudinfo clic ici