Attention à cette arnaque !!! Cela n’arrive pas qu’aux autres.

Lien permanent

1 arnaque.jpg

Marie, une Liégeoise de 22 ans, victime d’une arnaque à l’assurance-GSM chez Switch

Cela n’arrive pas qu’aux autres.

Cette morale s’est à nouveau vérifiée pour Marie Hensenne, une étudiante liégeoise de 22 ans.

Le 21 septembre dernier, elle s’est rendue dans le magasin « Switch » au centre commercial Belle-Île à Liège. Un magasin qui fait partie d’une chaîne qui se proclame comme le plus grand distributeur d’Apple en Belgique. « J’ai acheté un nouveau téléphone avec l’argent économisé durant les vacances. Lors de mon achat, le vendeur m’a expliqué que pour remercier les clients de leur fidélité, le magasin offrait un mois d’assurance gratuite à tous les clients lors de l’achat d’un article. Il m’a expliqué ensuite qu’avec cette assurance viennent d’autres avantages. Je lui ai répondu n’être intéressée que par l’assurance et pas par le reste », raconte Marie.

Un vendeur insistant

« Le vendeur a insisté pour me dire que tous ces avantages n’impliquaient aucun frais en plus de mon achat de téléphone et que ce n’était que du bénéfice. Et lors du paiement de mon téléphone, le vendeur m’a tendu une tablette sur laquelle je devais signer et donner ma carte bancaire. Je lui ai dit que je n’étais pas rassurée et il m’a répondu que ma carte était nécessaire pour mon contrat d’assurance mais que cela n’impliquait rien », ajoute Marie.

 

740 € de frais par an !

Deux semaines plus tard, Marie a téléphoné à la société d’assurance qui lui a expliqué que ses frais s’élevaient à plus de 740 € par an avec toutes les options présentes sur son compte ! « Je leur ai demandé d’annuler toutes les options additionnelles pour lesquelles je n’étais pas intéressée », précise encore Marie qui n’était pas encore au bout de ses surprises.

« Le 1er novembre dernier, j’ai vérifié mon compte bancaire et j’ai remarqué qu’une domiciliation de 20 € pour « Hubside » avait été prélevée. Je ne comprenais pas pourquoi et j’ai consulté mes mails. J’ai alors remarqué avoir reçu le jour de l’achat de mon téléphone, en même temps qu’une multitude d’autres mails dus à cet achat, deux contrats en plus de celui de l’assurance. Un contrat pour une société appelée « Hubside » et un autre pour une société appelée « Cyrana ». Après une lecture approfondie de ces contrats, j’ai remarqué que je disposais d’un mois pour annuler mes comptes dans ces sociétés et que, au-delà, j’étais coincée pour un an chez eux, avec tacite reconduction si je n’annulais pas ces dits contrats à temps dans un an. Ces contrats stipulent qu’ils sont « gratuits » le premier mois puis coûtent 19,99 € le deuxième mois et s’élèvent ensuite à 44,99 € par mois pour le reste de l’année ! », détaille l’étudiante liégeoise.

« J’aurais dû regarder mes mails »

Le seul reproche que l’on peut lui adresser est qu’elle aurait dû consulter ses mails beaucoup plus tôt ! Elle le reconnaît mais a constaté en outre que certaines de ses amies, qui ont résilié à temps leur contrat avec « Hubside » et Cyrana » se sont vues malgré tout retirer de l’argent sur leur compte chaque mois !

« J’ai décidé de joindre la société « Switch » mais elle est injoignable. J’ai ensuite tenté de joindre les sociétés « Hubside » et « Cyrana » mais je devais faire face à de longues minutes d’attente et un appel qui se coupe automatiquement après sept minutes ! Je me suis sentie naïve et déçue de m’être fait avoir. J’ai posté un message sur Facebook pour savoir si j’étais la seule à avoir vécu une histoire semblable dans mes connaissances. En 24h, cinq de mes amis de Facebook m’ont répondu avoir subi la même pression commerciale pour signer ces contrats lors d’un achat chez « Switch » au début de cette année scolaire. J’ai porté mes recherches plus loin et j’ai réalisé que non seulement ces faits se produisent au magasin « Switch » de Belle-Île mais aussi dans d’autres magasins en Belgique », déplore Marie.

Des plaintes chez Test-Achats et en justice

Plusieurs plaintes ont été envoyées à Test-Achats, la première association de consommateurs en Belgique, concernant la situation qu’a vécue Marie dans le magasin liégeois mais aussi à Mons, Nivelles, Woluwé… sans compter d’autres plaintes pour non-remboursements et commandes non reçues mais là n’est pas notre propos. Tous ces témoignages parlent de vente forcée et d’actes frauduleux. Un ancien vendeur chez « Switch » a commenté cette affaire sur la page Facebook de Marie en indiquant qu’il avait été viré parce qu’il n’avait pas vendu assez de contrats d’assurance en une journée !

De très nombreuses plaintes ont également été envoyées à Trustpilot contre les sociétés « Cyrana » et « Hubside » ainsi que sur le site internet de « Switch » sur lequel le service client répond à toutes les critiques en promettant de trouver un accord avec les clients.

« J’ai découvert aussi que la société française « SFAM », maison-mère de Switch, Hubside et Cyrana, a été condamnée en 2019 à reverser 10 millions d’euros de dédommagements pour fraude et abus de pouvoirs sur ses clients », déplore Marie.

Nous avons tenté, en vain, de joindre la société « Switch » dont les magasins sont actuellement fermés en raison de la pandémie.

 

Article et rédaction Par Marc Gérardy

 

 

Article Sudinfo complet Clic ici 

 

 

Commentaires

  • Bonjour Jai eux la même arnaque que vous .
    arnaque de la société française d assurance de 22.99 et une de 24.99euros,
    une autre de chez Hubside de 19.99 euros,
    une autre chez cyrana de 34.98 euros,
    une autre de chez Buy back-sfam de 9.99euros,
    et une derniers de chez sfam de 57.99 euros.
    ET tout ca par mois et par domiciliation, et que j ai refuser d d avoir une assurance.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel