La « Zone 51 » à Nandrin ouvre bientôt une brasserie !!!!

Lien permanent

En mars dernier, le gouvernement fédéral imposait la fermeture de toutes les discothèques du pays. Et ce n’est évidemment pas sans conséquences. José Brumenil, gérant de la discothèque « Zone 51 » à Nandrin a pu ouvrir pour une seule soirée.
 
« Dès que possible »
 
Depuis, son établissement, autrefois le Monastère, est portes closes. « J’ai organisé une inauguration le 12 mars dernier. Le lendemain, j’apprenais que je devais fermer suite à l’épidémie du coronavirus.
 
Depuis, je n’ai plus jamais ouvert, sauf pour une soirée en été avec des dj’s en live, sans client. Cela devient désespérant. On sait que l’on ne pourra pas ouvrir cette année », soupire-t-il.
 
Ouverte 7 jours sur 7
 
 
Mais José Brumenil n’est pas resté les bras croisés.
 
Car depuis, l’indépendant avait un projet dans la tête : ouvrir une brasserie attenante à la discothèque.
 
Et pour compenser les pertes financières, il a décidé d’accélérer le chantier de la brasserie pour ouvrir dès que possible.
 
« Je me suis lancé dans les travaux de la brasserie.
 
C’est au même endroit que la discothèque, c’est dans une salle à côté. J’ai cassé tous les murs et je suis en train de créer une brasserie-restaurant », explique-t-il.
 
Mais pas de chance pour José !
 
Depuis le 19 octobre dernier, tous les bars et restaurants de Belgique doivent être fermés pour un mois en Belgique. Il espère que ces mesures ne seront pas prolongées car il compte bien terminer ses travaux.
 
« Ce projet était prévu de base pour le début de l’année prochaine car j’avais déjà fait pas mal de frais dans la discothèque.
 
Mais quand j’ai vu la conjoncture, je n’avais pas le temps d’attendre.
 
Je n’ai pas gagné le moindre euro depuis le mois de mars. Il fallait que je me lance dans les travaux.
 
Je serai prêt pour la réouverture des restaurants avec ma nouvelle brasserie « la brasserie 51 » même si je sais que ce n’est pas la plus belle période pour ouvrir mais le but est de se faire connaître. J’ai déjà obtenu toutes les autorisations », se réjouit-il.
 
La brasserie 51 sera ouverte 7 jours sur 7, toute l’année. José Brumenil proposera une carte restreinte. L’objectif étant de travailler avec des produits frais.
 
« Il y aura des grillades poissons et viandes ainsi qu’un bar Pika-pika, en d’autres termes un bar à tapas », conclut-il. Avec les mesures de distanciation, Jose pourra accueillir 36 couverts, sans la terrasse.
 
Article de  AMÉLIE DUBOIS
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel