• Un portique qui désinfecte les caddies Intermarché (Nandrin)

    Lien permanent
     
    Annonce sur la page 
     
    Route du Condroz 318
    4550 Nandrin
     
    Intermarché
    Téléphone: 
    04/372.90.76
    Un portique qui désinfecte les caddies
     

     

     

    29 inter2.jpg

     

    29 inter1.jpg

  • Voici les subsides promis pour vos plantations !!! À la Sainte-Catherine (25 novembre), tout bois prend racine

    Lien permanent

    Pour améliorer la biodiversité et aider la planète, c’est le moment de planter. 

    À la Sainte-Catherine (25 novembre), tout bois prend racine. Cela vous laisse le temps de demander vos subsides pour planter des arbres et des haies.
     
    Voici ce que la Région wallonne peut vous verser comme petit incitant financier.  
     
    La plantation de 4.000 km de haies ou d’1 million d’arbres en Wallonie, c’était l’un des projets phares du gouvernement wallon et de sa ministre Écolo de l’Environnement, Céline Tellier.
     
    Pour y arriver, les autorités comptent sur les pouvoirs publics mais aussi sur les citoyens.
     
    Ainsi, le gouvernement a-t-il prévu un incitant financier à ceux et celles qui planteront haies et arbres dans leurs jardins, champs ou propriétés.
     
    On connaît enfin les montants précis des subventions. Ils ont été publiés au Moniteur belge ce mercredi .
     
    Il s’agit des montants prévus pour le particulier. Si le travail est effectué par un entrepreneur, les subventions sont différentes. Il faut alors multiplier le montant forfaitaire prévu pour le particulier par 1,5, sans toutefois dépasser 80 % du montant total des factures.
     
     
    Plusieurs types de plantations sont pris en compte. Mais informez-vous bien sur les essences subsidiables. Il s’agit d’essences indigènes pour la plupart comme des ormes, châtaigniers, aubépines, charmes, chênes, cognassiers, érables, groseilliers, hêtres…
     
    Si vous vous lancez dans un verger, il devra s’agir d’arbres fruitiers de variétés anciennes de haute-tige (avec un tronc d’une hauteur minimale d’un mètre quatre-vingt).
     
    Par taillis linéaire, on entend la plantation d’un ou de plusieurs rangs d’arbres ou arbustes, d’une largeur maximale de dix mètres destinés à être recépée.
     
     
    Renseignez-vous bien car en échange de cette subvention, vous vous engagez à respecter certaines règles. Par exemple : interdiction de tailler votre haie entre le 1 er avril et le 31 juillet.
     
    Vous acceptez aussi que des agents du SPW viennent vous rendre visite afin de vérifier que vous avez utilisé les deniers publics à bon escient. La demande de subvention doit se faire 1 mois avant le début des plantations. Et il y a des volumes minimaux à planter.
     
    À vos bêches !
     
    Infos : wallonie.be ou SPW, Département de la Nature et des Forêt, Avenue Prince de Liège, 15 à 5100 Jambes
     
    Article de F. DE H.
     
     

    arbres 25.jpg

     

     

  • La députée Caroline Cassart a demandé des budgets pour rénover les tronçons existants et déjà dégradés de la liaison Tihange- Condroz

    Lien permanent

    Liaison Tihange-Condroz: pas de budget pour rénover les parties déjà dégradées

    L’interminable saga de la liaison Tihange-Strée-Tinlot s’est à nouveau invitée à l’ordre du jour du Parlement régional… encore une fois sous l’impulsion de la députée-bourgmestre d’Ouffet Caroline Cassart (MR), qui a fait de ce dossier une affaire personnelle.

    Pour rappel, ce dossier, initié en 1981 et encore loin d’être bouclé, se divise en différentes « phases » (à savoir des tronçons routiers).

    Les travaux des « phases 1 et 2 » ont déjà été réalisés… mais la députée s’est rendue sur place et a constaté que ces premiers tronçons « se dégradent fortement ».

    L’élue a alors interpellé le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henri (Écolo), concernant le budget prévu pour la réfection de ces tronçons déjà existants.

    Réfection pas « nécessaire »

    Selon le ministre, les tronçons déjà réalisés ne posent pas réellement problème : « Actuellement, seuls les véhicules de chantier circulent sur du béton et, à part un peu d'herbe qui pousse, aucune dégradation du revêtement n'est signalée par les services de la Direction des routes de Liège. Dès lors, a priori, il n’y a de réfection nécessaire ni budget qui soit prévu à cet égard ».

     

    Des propos qui n’ont pas plu à l’Ouffetoise !

    « Monsieur le Ministre, je pense que je vais, un jour, vous inviter à venir visiter cette liaison qui, à mon avis, ne vous est pas complétement connue. Je comprends, ce n’est pas votre région…

    Si vous vous baladez sur cette liaison, vous vous rendez rapidement compte qu’elle se dégrade, qu’il y a un problème de sécurité pour les futurs automobilistes, parce que vous avez des éboulements sur le long de la route, et qu’il serait, bien évidemment, grand temps de trouver des solutions par rapport à ce problème », a répliqué Caroline Cassart.

    Article de par Par Ro.Ma.

     

    Source Sudinfo 

  • Accident à Fraineux Nandrin

    Lien permanent

    On m'informe d'un accident rue de la chapelle à Fraineux Nandrin  une voiture impliquée et il semblerait qu' un poteau et les câbles étaient au sol .

    Aujourd'hui jeudi  29 octobre 2020 plus ou moins 15h 30

     

     

     

  • ZAMI Le jardin des Templiers Reprise des livraisons à domicile de nos produits naturels

    Lien permanent
    EN ROUTE VERS LES LIVRAISONS
    Reprise des livraisons à domicile de nos produits naturels sur Villers-le-Temple, Yernée-Fraineux et Ombret.
    Nous souhaiterions également étendre notre zone de livraison à d’autres entités telles que Nandrin (Village), Neupré, Rotheux, Abée-Scry, Saint-Séverin,…
     
     
    Un peu plus tard, nous envisageons livrer sur Flémalle, Seraing, Boncelles,…
     
    Si vous habitez une de ces communes et souhaitez être livré à votre domicile, merci de nous communiquer votre nom ainsi que votre situation géographique (commune et entité) par mail – commandecilou@gmail.com
    Afin que nous puissions livrer au sein de votre quartier, n’hésitez pas à fédérer autour de vous (voisins, proches,…) d’autres potentiels clients, ceci nous permettra d’envisager de manière pérenne des approvisionnements au sein de votre quartier.
     
    Ce n’est pas moins de 200 produits que nous vous proposons en livraison !
     
    - Légumes naturels de notre production située à Villers-le-Temple (pour répondre à la demande, nous travaillons également avec d’autres maraichers Bio de la région)
     
    - Fruits Bio
    - Plats, soupes, bouillon, jus de gingembre et tapenades « maison » , assiettes de crudités préparés par Cilou
    - Pains Bio
    - Fromages
    - Produit d’épicerie (miel, confiture, choco, jus de fruit, bière,…)
    - Viande et charcuterie (uniquement en retrait à l’épicerie)
    - …
    Notre système de commande avec retrait à notre épicerie
    Potage & Cilou
     
    reste bien évidement maintenu, nous avons retravaillé notre fonctionnement afin de pouvoir accueillir de nouveau clients. N’hésitez pas à nous communiquer votre mail afin de vous inclure à notre mail liste.
    Les modalités de commandes, la liste de produits, le payement, jour de retrait ou jour de livraison seront expliqués dans le mail d’accompagnement hebdomadaire que nous envoyons le dimanche.
     
    Cilou : La cuisinière
    Marc : Le maraîcher
     
     
    0465.15.98.62
     
     
     
  • Asbl Mémoire de Neupre rend hommage suite au décès de Monsieur Ferdinand (André ) Dessente

    Lien permanent
     
    Depuis de nombreuses années André Dessente participait à nos réunions.
     
    Début de ce mois, il était encore présent à notre réunion et déposait à Mémoire de Neupré un ensemble de documents pour alimenter un Fonds d'histoire "André Dessente", contenant des documents sur l'histoire de Neuville de son église et du cimetière américain.
     
    Lors des journées du patrimoine du mois de septembre, il était là pour recevoir un groupe de visiteurs. Nous étions loin d'imaginer qu'il nous quitterait si rapidement.
    Unanimement apprécié pour ces qualités humaines et ces connaissances, il restera à jamais présent dans nos mémoires.
     
     

    On nous prie de vous annoncer le décès, à l’âge de 85 ans, de


    MONSIEUR Ferdinand DESSENTE dit André


    époux de Madame Johanna RUTERMAN

    Le défunt repose au funérarium Georis,
    11, rue Tige Manchère à Neupré,
    où les visites ont lieu de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l’incinération, y sera célébrée
    le vendredi 30 octobre 2020 à 14 heures,
    Réunion au funérarium à 13 h 30 le vendredi 30 octobre.
    L’inhumation de l’urne cinéraire aura lieu le samedi 31 octobre 2020
    à 11 heures au cimetière de Neuville.

    Plutôt que des fleurs, vous pouvez témoigner votre sympathie à la famille par un don à l’ASBL «Accueil Enfants d’un Même Père »
    au numéro BE43068898246501
    avec la mention «André DESSENTE».

    Centre Funéraire Georis | Partenaire de DELA | 04 336 25 76
    Neupré Seraing

     
     
     

    dc neupré 3.jpg

     

    dc neupré2.jpg

     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Soutenons nos indépendants dans le Condroz et à Nandrin achetez vos fleurs dès aujourd'hui !!!!

    Lien permanent

     

     
    Au vu de la situation sanitaire et économique que nous vivons, il serait judicieux de commander vos pomponettes, vasques de plantes et montages floraux 
    Commandes en magasin ou 085/51.24.64
     plusieurs coloris de pomponettes sont disponible, blanc, cuivre, fuchsia, jaune

    rue de la Gendarmerie 45 4550 Nandrin, Belgique

     

     

     

     

     

     

     

    Stapelle Fleurs 

    point de vente Route du Condroz 308 à 4550 Nandrin.

     

    Pour plus de renseignements consultez la page Facebook Stapelle Fleurs, téléphonez au 04/338.47.11 ou envoyez un e-mail à info@stapellefleurs.be.

  • Attention Le parking PMR déplacé dès ce jeudi 29 octobre 2020 à CHRHuy

    Lien permanent
     
    PARKING PMR 
    Afin de faciliter l'accessibilité au centre de dépistage, le parking PMR sera déplacé, dès ce jeudi 29 octobre, à quelques mètres de son emplacement actuel, sur le parking de la chaussée des Forges (en face de la friterie des Forges).
    Merci de votre compréhension.

     

  • Histoire que chaque Belge sache à quoi s’en tenir, il s’agit bien des règles depuis le 28/10 /20 à minuit qui sont valables sur tout le territoire belge

    Lien permanent

    Coronavirus en Belgique: voici toutes les nouvelles mesures qui entrent en vigueur depuis  28 octobre 2020 minuit!

    Comme l’avait annoncé le Premier ministre Alexander De Croo, un arrêté ministériel a été publié ce mercredi soir au Moniteur belge afin de d’uniformiser les mesures - hors couvre-feu -, sur tout le territoire.

    Il y a donc quelques changements.

    Les nouvelles mesures entrent en application à minuit et jusqu’au 19 novembre 2020.

     

    Comme annoncé plus tôt dans la journée, le Moniteur belge a publié mercredi soir l’arrêté ministériel contenant les mesures appliquées dans tout le pays à partir de minuit.

    Cette procédure et le contenu de l’arrêté ont été déterminés au terme de la concertation entre Premier ministre et les ministres-présidents, a indiqué mercredi soir la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V).

     

    Selon celle-ci, il a été décidé de procéder à la publication d’un arrêté ministériel assurant une convergence maximale des mesures pour l’ensemble du territoire belge.

    Le socle de mesures fédérales prises à l’issue du comité de concertation de vendredi dernier est élargi aux mesures suivantes.

    Les voici

     Magasins: les achats en magasin ne peuvent être effectués qu’individuellement ou avec une seule autre personne pendant maximum 30 minutes (par magasin).

     Hôtels et autres types d’hébergement: seul le restaurant est ouvert, uniquement pour les clients de l’hôtel.

     Tous les établissements (ou parties d’établissements) appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel sont fermés, y compris : les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris; les centres de bien-être, y compris entre autres les saunas, jacuzzis, bains de vapeur et hammams, sauf si leur utilisation est privée; les discothèques et les dancings; les salles de fête et de réception, excepté pour l’organisation de repas à l’occasion de funérailles ou d’une crémation; les parcs d’attractions; les plaines de jeux intérieures; les pistes de bowling; les fêtes foraines, marchés annuels, brocantes, marchés aux puces, marchés de Noël et villages d’hiver; les piscines; les foires commerciales, y compris les salons; les cinémas.

     

     Peuvent rester ouverts: les plaines de jeux extérieures; les espaces extérieurs des zoos, parcs animaliers, parcs naturels et musées en plein air, y compris l’entrée, la sortie, les installations sanitaires, les premiers secours et les bâtiments de secours; les bibliothèques; les lieux de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public des services de morale non confessionnelle; les espaces extérieurs des infrastructures sportives pour la pratique individuelle du sport; les pistes équestres couvertes de manèges et hippodromes, et ce à la seule fin du bien-être des animaux; les lieux culturels, pour les -12 ans dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires, dans le cadre de stages et activités organisés, et pour les membres du personnel dans le cadre de leurs activités professionnelles.

     

     Hormis les piscines, peuvent rester ouvertes dans le cadre du sport amateur, les salles de sport et installations sportives, mais uniquement pour les groupes scolaires d’enfants jusqu’à 12 ans inclus dans le cadre d’activités scolaires ou extrascolaires de l’enseignement obligatoire; et pour les stages et camps sportifs organisés par les autorités locales et destinés aux enfants jusqu’à 12 ans inclus;

     

     Les installations sportives restent également accessibles pour les compétitions et entrainements de sportifs professionnels; et pour les activités autres que sportives, autorisées en vertu des dispositions de l’arrêté ministériel et des protocoles en vigueur.

     

     Les compétitions et entraînements professionnels peuvent avoir lieu mais sans public, à l’intérieur et à l’extérieur.

     

     En amateur, les compétitions et entrainements ne sont autorisés que pour les -12 ans, en présence d’un parent maximum, uniquement à l’extérieur.

     

     Les camps, stages et activités avec des enfants de -12 ans, sans nuitée, sont autorisés. Le nombre de personnes participant à ces activités est limité à 50, accompagnateurs compris. Pour ces derniers, le port du masque est obligatoire.

     

     Les mariages, enterrement, crémations, services religieux et services non confessionnels peuvent être organisés en présence d’un maximum de 40 personnes.

     

    Les mesures seront dans un premier temps applicables jusqu’au 19 novembre 2020.

     

    Les règles s’ajoutent au socle fédéral déjà existant :

     

     Pour rappel, celui-ci prévoit que le télétravail reste la règle. Les contacts sans distanciation (contacts rapprochés) sont limités 1 personne.

    Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes pour deux semaines.

    Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

     Les marchés restent ouverts mais la consommation de boissons et de nourriture et y est interdite.

    Les marchés aux puces, brocantes et marchés de Noël sont interdits.

     Les cafés et restaurants sont fermés.

    Les repas à emporter restent possibles jusqu’à 22 heures.

     Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00.

    La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

     La Flandre applique de son côté, seule, l’interdiction de se déplacer dans l’espace public entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels, qui ne peuvent être reportés.

     La Wallonie et Bruxelles appliquent depuis le week-end dernier un couvre-feu plus strict, de 22h à 6 heures.

     La ville-Région de Bruxelles impose, quant à elle, le port du masque sur tout l’espace public.

    Récapitulatif des règles nationales en vigueur à parti de ce jeudi

     Le télétravail est la règle

     Couvre-feu de minuit à 5 heures.

    En Wallonie et à Bruxelles de 22h00 à 6h00 du matin.

     Commerces : max. 30 minutes, un client par 10m2, courses effectuées seul ou maximum avec une personne

     Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00.

    La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

     Restaurants et cafés fermés : repas à emporter jusqu’à 22h00 (jusqu’à 20h00 si boissons alcoolisées)

     Fermeture des établissements des secteurs culturel, festif, sportif et récréatif

     Fermeture des parcs d’attraction

     Marchés autorisés (mais consommation de boissons et de nourriture et y est interdite) à l’exception des marchés annuels, de villages d’hiver et des brocantes

     Les contacts rapprochés (sans distanciations) sont limités à max. 1 personne.

     Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes toutes les deux semaines.

     Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

     Maximum de 40 personnes aux mariages, enterrements et cérémonies du culte

     Compétitions et entraînements sportifs professionnels sans public

     Stages et camps autorisés pour les enfants jusqu’à 12 ans

     

    Source Sudinfo 

  • Les jeunes de la Mézon prônent le port du masque dans une vidéo

    Lien permanent
    Pas facile d’avoir 20 ans en 2020 : fini les virées entre amis, les activités sportives ou artistiques et même les bavardages entre les cours. Chacun doit rester dans sa « bulle ».
     
    « Pour les jeunes, c’est particulièrement difficile d’être coupés de leur vie sociale.
     
     Chaque nouvelle mesure, comme la fermeture des écoles, resserre encore plus leur champ de liberté », détaille Cathy Moureaux coordinatrice de la Mézon, la maison des jeunes de Huy.
     
     En outre, les jeunes ont la désagréable impression d’être considérés comme des boucs émissaires, si le virus circule, c’est à cause d’eux, alors que la plupart d’entre eux font attention au respect des règles saninitaires. »
     
     
    En dépit de ce climat déprimant et « parce qu’ils ont envie que la situation s’améliore au plus vite pour enfin en finir », les jeunes de la Mézon, en collaboration avec la Ville de Huy, ont décidé de réaliser une vidéo de sensibilisation au port du masque.
     
    Une vidéo réalisée avec le soutien de leurs animateurs. Les jeunes hutois participent ainsi à la campagne du Fédéral « 11 millions de raisons » en partageant leurs bonnes raisons de suivre les recommandations sanitaires.
     
     
    Dans ce petit clip rythmé, Aglaë 16 ans, Julie 19 ans, Antoine 25 ans, Emilia 16 ans, mais aussi Dédé… 60 ans donne leur avis sur ce petit bout de tissu qui a fait son entrée dans nos vies depuis quelques semaines.
     
     
    Lavable ou jetable ? ; sobre ou coloré ? ; tendance ou chelou ?
     
    À chaque question, les avis divergent mais une conclusion s’impose : « En 2020, le masque est bien plus utile et bien plus stylé qu’une casquette ! »
     
    Notons encore qu’en dépit des contraintes sanitaires, la Mézon a décidé de poursuivre ses activités, en les adaptant évidemment.
     
    « La semaine prochaine, nous organiserons des activités en extérieures, comme un marathon photo sur le thème d’Halloween.
     
    Une quinzaine de jeunes devraient y participer.
     
    C’est important pour eux de pouvoir encore partager quelque chose » conclut la coordinatrice.
     
    (1) #11millionsderaisons #21milleraisons
     
    Article de A BT 
     

     

     

  • Recrutement pour Clavier, Anthisnes, Nandrin, Ouffet et Tinlot !!!! Intéressé ??? toutes les infos ici

    Lien permanent

     

    Le PCS Condroz recherche un nouveau chef de projet.
     
    Intéressé
     

    Recrutement d'un chef de projet pour le Plan de Cohésion Sociale.

     
     

    L'offre d'emploi complète via ce lien.

     

    Sélection d’un(e) Chef de Projet pour le Plan de Cohésion Sociale du Condroz


    Contexte
    Les communes de Clavier, Anthisnes, Nandrin, Ouffet et Tinlot recrutent un(e) chef de projet dans le
    cadre du Plan de Cohésion Sociale du Condroz.
    Le PCS est un dispositif social, subventionné par la Wallonie, qui a comme objectif d'aider les communes pour :


    - Favoriser le bien-être et l'accès de tous aux droits fondamentaux (logement, santé, mobilité,
    culture, liens sociaux, emploi, ...)
    - Contribuer à la construction d'une société solidaire et coresponsable

    Missions
    Gestion du projet
    - Garantir le bon déroulement et l’avancement des actions proposées dans le tableau de bord du PCS
    - Superviser l’ensemble des projets définis dans le Plan d’action
    - Être le relais entre toutes les parties prenantes du projet, rassembler les réalités des agents de
    terrain, des différentes autorités communales, des partenaires et des citoyens afin de
    synthétiser et de faire converger les différents points de vue.
    - Être à l’écoute des demandes et évaluer la pertinence des nouvelles propositions
    Gestion d’équipe
    - Diriger, encadrer, motiver, mobiliser et évaluer l’équipe PCS afin d’atteindre les objectifs du Plan
    - Organiser le travail des agents PCS et veiller à une répartition adéquate entre les projets
    - Apporter un soutien méthodologique et technique à l’équipe
    - Créer des outils et des supports visant à faciliter l’organisation et la collaboration
    - Animer les réunions d’équipe et veiller au suivi des décisions
    - Remplacement ponctuel sur le terrain
    Gestion administrative et financière
    - Gérer les différentes tâches administratives quotidiennes du service (courrier, horaires, congés,
    demandes diverses, …)
    - Rédiger, transmettre et assurer le suivi des différents rapports (d’activités, financier, évaluations,
    …) et du tableau de bord PCS
    - Assurer le secrétariat des organes décisionnels du PCS (Bureau PCS et Commission
    d’Accompagnement)
    - Veiller au suivi financier du Plan (création et suivi du budget, suivi comptabilité, caisse interne,
    …), en collaboration avec l’administration communale porteuse
    Travail en réseau
    - Organiser le travail en réseau : recherche et implication des partenaires dans les projets
    - Représenter le service dans différentes plateformes et réseaux
    - Coordonner des projets de réseautage pour les partenaires du territoire
    Communication
    - Veiller à l’évaluation et à l’utilisation optimale des moyens de communication internes et
    externes au PCS
    - Veiller à la bonne compréhension du projet PCS auprès des autres services, structures et
    administration
    - Informer ponctuellement les communes des activités, projets et demandes liées au PCS
    - Gérer le site internet et la page facebook du PCS
    - Créer et envoyer des supports visuels, rédiger des articles, …
    Autre
    - Gérer un local communautaire
    - Gérer le matériel mis à disposition
    Profil de compétences recherché
    Savoir
    • Être titulaire d’un diplôme de bachelier ou de master à orientation sciences humaines ou sociales
    • Avoir une expérience en gestion, accompagnement et évaluation de projets
    • Maîtriser la suite Office
    • Avoir une expérience en gestion d’équipe est un atout
    • Avoir une bonne connaissance du fonctionnement d’une administration locale est un atout
    • Avoir une bonne connaissance des PCS et/ou des réalités sociales du Condroz est un atout
    Savoir-faire
    • Avoir de bonnes capacités rédactionnelles et une très bonne orthographe
    • Avoir des habilités en méthodologie de projet
    • Savoir rédiger, gérer et évaluer des projets
    • Savoir établir des partenariats, travailler en collaboration, rassembler autour d’un objectif commun
    et communiquer de façon claire
    • Savoir diriger une équipe
    • Savoir animer des réunions
    • Savoir créer et utiliser des outils de communication de façon efficace
    • Avoir des aptitudes à assurer une gestion stricte aux niveaux administratifs et financiers
    Savoir-être
    • Sensibilité pour le travail social
    • Aisance relationnelle
    • Gestion du temps et respect des délais
    • Être à la fois capable de travailler en équipe et de façon autonome
    • Polyvalence et disponibilité
    • Organisation, rigueur et proactivité
    • Résistance face au stress
    • Créativité et innovation
    Conditions :
    1. Être belge ou citoyen de l’union européenne
    2. Être de bonne conduite, vie et mœurs et jouir des droits civils et politiques
    3. Être titulaire d’un diplôme de bachelier ou de master à orientation sciences humaines ou
    sociales ET pouvoir justifier d’une expérience en gestion de projet.
    4. Être titulaire du passeport APE
    5. Permis B + voiture personnelle
    Nous offrons :
    Contrat
    ▪ Temps partiel 3/4ème temps (27h45)
    ▪ Contrat à durée déterminée (6 mois) en vue d’un contrat à durée indéterminée lié aux subsides
    PCS.
    ▪ Horaires fixes de jour. Prestations possibles en soirée et certains week-ends selon les projets et
    les besoins sur le terrain.
    ▪ Lieu principal de travail : Rue de la Gendarmerie, 3 – Clavier-Station
    ▪ Date souhaitée d’engagement : 1
    er janvier 2021
    Rémunération
    Selon l’échelle barémique de la fonction publique au niveau B1 à l’indice actuel.
    Valorisation de l’ancienneté pertinente pour la fonction : pas de limite pour les agents venant du
    public, 6 ans maximum pour le privé.
    Divers
     Prime de fin d’année
     Assurance cotisation pension
     Congés du service public
    Documents à fournir
    Pour être recevables, les candidatures devront être accompagnées des documents suivants :
     Une lettre de motivation,
     Un curriculum vitae,
     Une copie du diplôme requis,
    -Un extrait de casier judiciaire vierge modèle 596 – 2
     Une copie du permis de conduire
     Votre passeport APE (à présenter au plus tard lors de l’entrée en fonction)


    Les candidatures complètes sont à adresser à Monsieur Jéremy WINAND, Directeur Général f.f. de la
    commune porteuse,

    UNIQUEMENT par recommandé, à l’administration communale de Clavier :

    Rue Forville, 1 – 4560 Clavier au plus tard le 6 novembre 2020.

     

    Toutes les infos clic ici 

     

    Source

  • Horaire des célébrations de la Toussaint 2020

    Lien permanent

    Samedi 31 octobre
    17h00 : eucharistie à l’église de Hody, d’Ocquier et de Saint-Séverin.


    Dimanche 1 novembre


    09h00 : eucharistie à l’église de Borsu et de Tavier.
    10h30 : eucharistie à l’église d’Anthisnes, de Nandrin et de Terwagne.
    11h00 : célébration de la Parole à la chapelle de Xhos.
    14h00 : eucharistie à l’église des Avins, de Villers-le-Temple et de Warzée.
    15h00 : célébration de la Parole à l’église de Fraiture.
    15h30 : eucharistie à l’église de Clavier-Village et de Seny.

     


    Lundi 2 novembre

     


    10h30 : eucharistie à l’église d’Ouffet et de Tinlot.
    A l’entrée des églises ou des cimetières, des prières et des rameaux de buis bénis seront à votre disposition
    pour vous aider à vivre un temps de recueillement près de la tombe de vos défunts.
    Dans certains cimetières, après la célébration prévue à l’église,
    une personne se tiendra à votre disposition pour la bénédiction des tombes.

     

    toussaint.jpg

  • Le Patro de Tavier va construire son nouveau « local »

    Lien permanent

    En temps normal, chaque samedi après-midi, une centaine d’enfants se retrouvent à l’occasion des réunions du Patro de Tavier.
     
     
    Le « repaire » de ce mouvement de jeunesse est un peu particulier, puisqu’il s’agit des sous-sols de l’église d’Anthisnes, un lieu sombre et humide, de moins en moins adapté au nombre grandissant d’enfants qui adhèrent à l’organisation.
     
     
    Une ASBL s’est créée en 2017 avec pour mission principale de fournir des locaux adaptés aux enfants et à leurs animateurs.
     
    Composée d’anciens, de parents et d’amis du Patro, elle est sur le point de concrétiser son objectif.
     
    Gaël Brennenraedts, président de l’ASBL, nous explique le cheminement de ce projet.
     
     
    À côté du terrain de foot de Villers-aux-Tours
     
     
    « Quand j’ai arrêté l’animation en 2015, on avait déjà l’envie d’un local plus adapté.
     
    On s’est lancé à la recherche d’un nouvel endroit.
     
    Vu qu’on ne trouvait pas chaussure à notre pied, on s’est dit : pourquoi ne pas construire nous même ? », se remémore l’ancien patronné.
     
     
    Cette idée s’est transformée en projet suite à l’inauguration de la dalle sportive à côté du terrain de foot de Villers-aux-Tours. Le Patro, convié pour l’occasion, réalise que l’endroit a un beau potentiel.
     
    « Le lieu est enclavé entre les champs et les bâtiments, loin de la route.
     
    C’est l’endroit idéal pour construire un local », explique Gaël Brennenraedts.
     
     
    Un projet à 300.000€
     
     
    Après une discussion avec les autorités locales, ils tombent sur un accord.
     
    Ce lundi, la convention liant l’ASBL et la commune a d’ailleurs été votée par les élus.
     
    « Au départ, il n’était pas prévu que la commune nous soutienne financièrement.
     
    Mais, plus on en parlait, plus notre projet a tenu à coeur de certains membres du collège communal ».
    Le coût est estimé à 300.000€, et la commune devrait intervenir en deux phases de 50.000€ chacune.
     
    Le local sera construit sur 2 étages.
     
    Au rez-de-chaussée, on trouvera une grande salle avec une cuisine et des WC.
     
    À l’arrière, une pièce servira de réserve, notamment pour les tentes des camps. À l’étage, chaque section aura son propre local.
     
    « On voulait que le projet soit collaboratif. On a trouvé une technique spéciale, qui permettra à tout un chacun de contribuer à la construction.
     
    L’ossature est en bois et l’isolation se fera avec des ballots de pailles ».
     
     
    Le Patro espère débuter les travaux au printemps 2021.
     
    Un petit coup de pouce financier ne serait pas de refus pour les aider à porter ce projet.
     
    Pour faire un don :
     
     
    www.amis.patro-tavier.be ou 0474 78 71 13.
     
     
    Article de Pierre Tar 
     

  • Le camp militaire aménage sa plaine de parade Amay !!!

    Lien permanent
    Dans le cadre des transformations du quartier militaire du 4ème Bataillon de Génie d’Amay, plusieurs anciens bâtiments ont été détruits au cours des dernières années afin de bâtir des locaux plus modernes et mieux adaptés.
     
     
    Trois bâtiments abritant des bureaux et un bloc de logements ont été construits, mais aussi des nouveaux hangars et des nouvelles installations de maintenance.
     
    Ce chantier a complètement transformé la configuration du camp Adjudant Brasseur en permettant, entre autres, d’augmenter la capacité du site.
     
    Seulement, suite aux travaux effectués dans le camp et face à l’augmentation de la population présente sur le site (aujourd’hui environ 1.000 personnes, hommes et femmes), les militaires ne disposent plus d’une plaine de parade suffisamment grande. Aussi appelé « parade ground », il s’agit pourtant d’un lieu central dans la vie d’un quartier.
     
     
    Pour le protocole
     
    « C’est une grande dalle en béton consacrée aux parades, comme le salut au drapeau, qui est quelque chose d’important pour les militaires », explique l’adjudant Nicolas Colignon, responsable des relations publiques du 4e Bataillon de Génie d’Amay.
     
    « La plaine permet également de rassembler le personnel pour les inspections, mais c’est un espace essentiellement dédié au protocole et aux cérémonies ».
     
     
    Du 19 au 23 octobre dernier, les premiers coups de pelles ont été donnés afin d’aménager la future plaine de parade.
     
    « On en avait déjà une, mais son emplacement dans le quartier ne correspondait plus à la nouvelle structure de l’unité », détaille l’adjudant Colignon.
     
    « Il y a quelques années, le nouveau bloc de l’état-major a été construit, avec, de part et d’autre, un grand bloc pour les compagnies ainsi qu’un bloc dédié au département Génie (la partie “école”).
     
    Cette plaine va logiquement venir prendre place au milieu de ces trois blocs principaux.
     
    C’est récurrent dans tous les quartiers militaires ».
     
    Les centaines de militaires qui évoluent sur le site sont répartis dans 4 unités principales : le 4ème Bataillon, le département Génie (école et instruction), le CC Infra (gestion immobilière de la Défense) et le 3 EMI (antenne médicale d’intervention).
     
    L’aménagement de ce nouveau parade ground permettra au camp Brasseur d’avoir un lieu de rassemblement digne de ce nom.
     
    Article de par Pierre TAR
     

     

  • Le conseil communal d’Anthisnes de ce lundi était une première historique

    Lien permanent

    Le conseil communal d’Anthisnes de ce lundi était une première historique.
     
    « C’était la première fois qu’on prenait des décisions en ligne, par Zoom », explique le bourgmestre Marc Tarabella.
     
    « Tout s’est relativement bien passé ».
     
    Parmi les décisions de ce lundi, la rue Falloise (derrière l’ancienne maison communale) sera mise en sens unique dans la descente jusqu’à l’intersection avec le Thier des Vignes.
     
    « C’est une rue étroite où de plus en plus de voiture se garent. Il était difficile de s’y croiser », justifie le bourgmestre.
     
    Mais surtout, il a été décidé d’accorder une subvention numéraire exceptionnelle de 7.353€ à l’ASBL Avouerie d’Anthisnes pour l’exercice 2020.
     
    « On s’est penché sur ce qu’on pouvait faire pour les associations dans le cadre du Covid.
     
    On a choisi l’Avouerie car c’est la seule association avec du personnel à temps plein, en l'occurrence 4 employés ».
     
     
    Ce coup de pouce ne fera pas de tort à l’ASBL qui a perdu tous les revenus liés aux locations de salle, généralement occupées tous les week-ends entre avril et août.
     
     
    Article de Pierre Tar
     

  • Une quinzaine de voiries « prioritaires » à rénover à Marchin pour 1.500.000€

    Lien permanent

    Lors du conseil communal de ce lundi, l’échevin marchinois des Travaux Valentin Angelicchio (PS) a présenté le « plan route 2021-2024 » de la majorité. Le collège a en effet déterminé une liste d’une quinzaine de voiries de l’entité, qui feront l’objet de rénovation avant la fin de la législature.

    « On a sélectionné les rues prioritaires, à savoir les plus abîmées. Des citoyens ont fait des remarques, et je me suis rendu moi-même sur place pour constater l’état des voiries », nous explique l’échevin.

    Les voiries concernées sont : le pied du chemin des gueuses, le chemin de Tharoul, la rue Dr Olyff, la rue Grand-Marchin, la rue Saule Marie, la rue Grand-Sart, l’esplanade cimetière de Bel-Air, la rue de Triffoys, le thier de Huy, la rue Pont de Vyle, le chemin de Jamagne, le val d’Ereffe, le thier à la Tour, la rue Bruspré et le Vieux-Thier.

     

    Un investissement conséquent

    Un bureau d’études va être désigné pour déterminer les meilleurs aménagements possibles pour ces travaux. Un budget de près de 1.500.000€ est prévu. Ces rénovations seront financées via des emprunts, mais le collège compte également sur des subsides régionaux pour certains aménagements. « On aimerait par exemple installer dans certaines rues des voies cyclables, et on pourrait recevoir des subsides au niveau de la Région pour ça ».

    Lors du conseil, le groupe Écolo a marqué son souhait d’être associé à la réflexion sur la rénovation de ces voiries. Une proposition accueillie positivement par l’échevin compétent.

     

    Article de par Par RO.MA.

     

    Source Sudinfo