L’ACCUEIL EXTRASCOLAIRE RISQUE D’ÊTRE TRÈS DIFFÉRENT D’UNE COMMUNE À L’AUTRE

Lien permanent

Garde de vos enfants les 9 et 10/11 : les solutions

Les vacances de Toussaint (ou d’automne) ont donc été prolongées jusqu’au 11 novembre.
 
Ce qui ne fera pas forcément plaisir aux parents qui n’ont pas de solution de garde pour leurs enfants (on parle ici de l’enseignement fondamental) les lundi 9 et mardi 10 novembre.
 
Accueil, mais pas partout ?
 
Il avait été annoncé que des solutions seraient cherchées avec l’accueil extrascolaire.
 
Où en est-on ?
« Des courriers ont été envoyés aux communes et à l’accueil temps libre (dépendant de l’Office de la naissance et de l’enfance, NdlR) », explique-t-on au cabinet de la ministre Bénédicte Linard (Écolo).
 
Avec succès ?
« Des solutions se mettent en place, mais tout cela se passe au niveau des communes et des écoles. Si une solution existe, c’est normalement l’école qui avertit les parents. »
 
Renseignez-vous donc au niveau de votre commune…
 
Mais cela signifie que les solutions n’existeront sans doute pas partout.
 
Alors que faire, si l’extrascolaire ne peut pas vous aider ? Pour le porte-parole interfédéral (lutte contre le coronavirus) Steven Van Gucht, c’est « aux parents de prendre leurs responsabilités pour que les enfants passent cette période en toute sécurité (…) Il est important de leur expliquer la situation dans laquelle nous nous trouvons et pourquoi elle est dangereuse.
 
Il est essentiel de les surveiller et de ne pas les laisser se retrouver en groupes, ne pas les laisser traîner en rue ».
 
Fort bien, aux parents donc de s’organiser.
 
Mais sans demander aux grands-parents, personnes plus vulnérables, rien ne change là par rapport au printemps.
 
Congé de quarantaine
 
D’autres solutions ?
 
Les parents peuvent demander à bénéficier du congé parental de quarantaine.
 
Cela fonctionnera pour ces deux jours. Ce congé permet de suspendre le contrat de travail des parents dont l’enfant ne peut plus fréquenter sa classe ou son école suite à une fermeture due au coronavirus.
 
Vu que la prolongation des vacances d’automne est motivée par la crise sanitaire, les 9 et 10 novembre entrent dans ce cadre.
 
 
Cela a toutefois des conséquences sur le salaire. L’allocation de l’Onem correspond à 70 % de la rémunération plafonnée à 2.754,76 € brut.
 
Jusqu’au 31 décembre, un supplément de 5,63 € par jour est également prévu.
 
 
Et puis, si vous décidez de télétravailler pour garder vos enfants, il est aussi possible de demander à votre patron d’adapter provisoirement votre horaire.
 
Article de par DIDIER SWYSEN
 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel