Visites dans les maisons de repos !!! arrêté de police du Gouverneur f.f. du 27 octobre 2020

Lien permanent
Le Gouverneur f.f. de la province de Liège a pris un nouvel arrêté de police pour organiser les visites dans les maisons de repos et de soins et dans les autres établissements d’hébergements et d’accueil situés sur le territoire de la province de Liège.
Il est consultable sur le site internet : http://gouverneur.provincedeliege.be/fr/evenement/80...
En résumé:
Les visites en maison de repos sont strictement limitées à une personne, toujours la même durant 15 jours ;
• Les visites s’effectuent exclusivement dans un espace dédié à l’exclusion de la chambre du résident visité ;
• Exception : la visite en chambre est permise dans les cas spécifiques de fin de vie et de syndrome de glissement.
 

Objet : Covid19 – Modalités applicables dans les Maisons de Repos et les
Maisons de Repos et de Soins à la suite des décisions du Gouvernement


wallon du 23 octobre


Mesdames, Messieurs les directeurs,
A la suite du Comité de Concertation qui s’est réuni le 23 octobre, le Gouvernement
wallon a pris de nouvelles mesures afin de lutter contre la propagation du COVID19 en Wallonie.
L’évolution des chiffres des cas de Covid-19 positifs ou possibles parmi les
résidents et les membres du personnel des maisons de repos et des maisons de
repos et de soins suit cette tendance et nous oblige à arrêter les mesures suivantes
qui constituent une base minimale et sont, dès réception de la présente,
d’application dans chaque structure :
 Les résidents forment la bulle de la maison de repos (et de soins) et à ce
titre ils doivent pouvoir continuer à mener une vie la plus normale possible
au sein de l’établissement : dans le respect des gestes barrières, les
activités communes sont poursuivies et des moments de convivialité,
préservés. La cellule de crise arrête les modalités de vie au sein de la bulle
unique ou de bulles multiples dans l’établissement ;
 Les sorties des résidents sont très fortement déconseillées sauf
consultations et rendez-vous médicaux. La cellule de crise de
l’établissement peut décider d’autoriser des sorties : elle en arrête la
fréquence et la durée qui ne pourra pas excéder deux heures/jour. Dans
l’espace public, le résident est tenu de respecter les règles arrêtées par les
Bourgmestre et/ou Gouverneur ;
 Les visites au sein de la maison de repos (et de soins) sont limitées à
maximum un visiteur par résident, toujours le même durant 15 jours.
Après ce premier cycle de 15 jours, soit le visiteur recommence un
nouveau cycle de visites de 15 jours, soit un nouveau visiteur entame un
nouveau cycle de visites de 15 jours. La cellule de crise de l’établissement,
en lien avec le PIU, arrête les modalités, la fréquence et la durée de ces
visites pour permettre à un maximum de résidents de maintenir des liens
sociaux. Quelles que soient ces modalités, un registre est tenu pour assurer
le tracing ;
 Les visites sont exclusivement organisées dans un espace dédié de
l’établissement ; les visites en chambre ne sont plus autorisées sauf pour
les situations exceptionnelles de fin de vie ou pour les résidents présentant
un syndrome de glissements. Dans ces deux seules hypothèses, les visites
sont autorisées en chambre. La cellule de crise décide de la fréquence et
de la durée de ces visites. Lors de ces visites :
o Le port du masque chirurgical est obligatoire pour les visiteurs et dans
la mesure du possible pour le résident. Si le port du masque s’avère
impossible pour ce dernier, une visière peut être proposée. Le
matériel de protection devra être porté tout au long de la visite, de
l’entrée du visiteur dans l’établissement à sa sortie ;
o Une hygiène des mains scrupuleuse et méticuleuse devra être
réalisée par le visiteur et le résident au début de la visite et à son
issue ;
o La distanciation physique de 1m50 doit être respectée ;
o L’aération des locaux doit être assurée le plus souvent possible.
 Le restaurant de la maison de repos (et de soins) et la cafétéria sont
ouverts uniquement aux résidents et membres du personnel. Ils
n’accueillent donc plus les résidents de la résidence-services ni les visiteurs
et les familles sauf s’il s’agit là de l’espace dédié aux visites ;
Pour l’ensemble des mesures d’hygiène et de distanciation, les informations
nécessaires sont disponibles sur le site de l’AVIQ : https://covid.aviq.be/fr.
L’organisation de ces mesures se fait en concertation avec la cellule de crise mise
en place et avec le comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) ou
la délégation syndicale (DS) en ce qui concerne le volet relatif aux conditions de
travail. Cette représentation doit permettre à chaque intervenant en MR/S d’être
bien au fait des mesures mises en œuvre dans l’établissement et d’en être le relais
auprès de ses pairs.
Si la situation sanitaire de l’établissement évolue défavorablement, la cellule de
crise pourra arrêter des mesures plus strictes ; le reconfinement total de
l’établissement et le reconfinement en chambre de tous les résidents doit rester la
mesure la plus ultime.
Plus que jamais le respect des gestes barrières, le port du masque, la distanciation
sociale et une hygiène précise des mains doivent être observés par tous : membres
du personnel, résident, visiteurs, familles.
Sachant pouvoir compter sur votre totale implication face à la situation complexe
que vous gérez, de manière professionnelle et humaine, avec les membres de
votre personnel, les résidents et leur entourage, je vous prie de croire, Mesdames,
Messieurs, à l’assurance de ma plus grande considération.
La Ministre de la Santé, Christie MORREALE

2020-10-23 MR-MRS Modalités applicables dans les MR-MRS à la suite des d... clic ici.pdf

 

 


27 gff 1.jpg

arret 27 ffc 2.jpg

arret 27 gff 3 .jpg

Covid 19 arrêté de police du Gouverneur f.f. du 27 octobre 2020 visites dans les maisons de repos clic ici.pdf

 

Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel