Les parents peuvent faire appel au chômage temporaire pour les Vacances de Toussaint prolongées jusqu’au 11 novembre en raison du coronavirus

Lien permanent

Les travailleurs qui ne trouvent pas d’accueil pour leurs enfants, alors que les vacances de Toussaint ont été prolongées jusqu’au 11 novembre, peuvent faire appel au chômage temporaire pour cause de force majeure, confirme mardi l’Onem.

Les vacances de Toussaint ont été prolongées jusqu’au 11 novembre.

La Fédération Wallonie-Bruxelles avait pris cette mesure en premier lieu et a été rejointe par la Flandre dimanche dernier.

Ce prolongement peut poser des problèmes pour les parents qui ne savent pas toujours combiner vie familiale et obligations professionnelles.

Les parents qui ne trouvent pas d’accueil pour leurs enfants peuvent faire appel au chômage temporaire pour cause de force majeure, rappelle l’Onem.

« La prolongation des vacances de Toussaint est vue comme une mesure de lutte contre le coronavirus. Une loi (qui n’a pas encore été publiée) prévoit que dans ce cas les parents peuvent demander un chômage temporaire pour la garde de leur enfant », précise l’Onem.

Cette même possibilité existe depuis le 1er octobre, lorsque l’école doit fermer après une contamination et qu’une mise en quarantaine est requise.

Seuls les employés contractuels peuvent prétendre au chômage temporaire pour cause de force majeure et non les fonctionnaires statutaires.

Quiconque demande un tel chômage temporaire pour cause de force majeure peut compter sur les allocations de chômage.

Source Sudinfo 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel