Écoles secondaires fermées 15 jours !!!Coup de théâtre dimanche soir , les infos ici !!!!

Lien permanent

Les enfants auront trois jours de cours à distance, dès mercredi 

Les écoles secondaires seront bien fermées deux semaines pour la Toussaint. Aux deux jours de congé, les 9 et 10 novembre, qui permettront de faire la jonction avec le jour férié légal du 11 novembre, s’ajouteront trois autres jours les mercredi 28, jeudi 29 et vendredi 30 octobre. La grosse différence : il ne s’agira pas de jours de congé, mais de jours de cours à distance. 
 
Coup de théâtre dimanche soir.
 
Après une longue journée de réunions, entre autres avec les experts sanitaires du Celeval, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ministre-président Pierre-Yves Jeholet (MR) et ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS) en tête, prenait la décision de fermer les écoles secondaires dès ce mercredi.
 
Pression sur les hôpitaux
 
La raison ?
 
Cela n’a rien à voir avec une explosion soudaine et monstrueuse des cas de contaminations dans les écoles secondaires, nous certifie-t-on, « mais c’est une manière de diminuer la pression insoutenable sur les hôpitaux ».
 
Explications : dans le contexte sanitaire extrêmement alarmant que connaît le pays, les experts mandatés par les autorités fédérales (le fameux Celeval, la cellule d’évaluation qui regroupe une quinzaine d’experts) ont communiqué aux différentes autorités du pays une note très inquiète relative aux courbes d’hospitalisation qu’il faut casser à tout prix.
 
Les experts proposent…
 
« Cela ne remet pas en cause la priorité donnée au maintien de l’école en présentiel qui est confirmée par les experts et les différents responsables du pays », nous précise un proche du dossier, « mais les experts sanitaires s’inquiètent des très mauvais chiffres de contamination dans la société, et par conséquent des cas constatés dans diverses écoles.
 
Cette situation pose d’ailleurs de nombreux problèmes organisationnels aux établissements. Face à ces constats, les experts proposent de porter les vacances de Toussaint à deux semaines, soit en les prolongeant encore les jeudi 12 et vendredi 13 novembre, soit en les anticipant et là, le plus vite serait le mieux. »
 
Si l’enseignement flamand a décidé d’imiter le scénario francophone, à savoir une prolongation jusqu’au congé du 11 novembre, rien de plus, les francophones ont entendu la demande des experts et donc décidé de fermer les écoles secondaires deux semaines, entre ce mercredi 28 octobre et le mercredi 11 novembre inclus.
 
À cette nuance importante près, que les trois jours de la semaine qui s’ouvre, de mercredi à vendredi donc, NE seront PAS des jours de congé : les élèves resteront à la maison, mais ils auront cours à distance, à charge pour les enseignants de prévoir du travail sous une forme non digitale pour les ados qui n’auraient pas accès à un ordinateur.
 
Pas un congé en plus
 
 
« Il s’agit bien d’une suspension de la présence physique à l’école pour les élèves du secondaire (…) Il sera demandé aux équipes éducatives de proposer des travaux et un enseignement à distance pour les élèves pendant cette période », précise un communiqué du gouvernement de la Fédération.
 
 
C’est aussi pour cette raison organisationnelle que la décision n’a pas été prise dès ce lundi matin : on devine aisément la confusion qu’aurait provoquée pareille mesure, dès ce lundi, chez tous les acteurs de l’enseignement, directions, enseignants, parents et élèves. Déjà que là, ça risque de ne pas être simple pour grand monde…
 
 
La ministre Caroline Désir tiendra une réunion, ce lundi, avec les acteurs de l’enseignement, mais on entend déjà les cris de ceux qui ne trouveront pas sérieux de prendre pareille décision 48 heures avant son application.
 
« C’est une décision forte, par respect pour le personnel hospitalier, il n’est plus temps de tergiverser. Les experts sont formels », reprend notre interlocuteur… qui souhaite ne pas être cité : « Ces deux semaines devraient contribuer à aplatir la courbe des contaminations, à éviter la saturation des hôpitaux et à permettre une forme de remise à jour du système éducatif. »
 
 
Acceptons-en l’augure…
 
L’approche différenciée entre les écoles fondamentales (où rien ne change cette semaine, ce qui ne permettra pas d’éviter certaines fermetures d’écoles ou de classes, comme les dernières semaines) et secondaires « s’explique par le beaucoup plus faible risque de contamination entre élèves et des élèves vers les adultes lorsque les enfants ont moins de 12 ans », reprend le communiqué.
 
« Cette réalité s’observe dans les chiffres dont disposent les experts et le Gouvernement.
 
Elle est par ailleurs corroborée par les membres de la task-force pédiatrique au regard des analyses effectuées en milieu hospitalier. »
 
On ajoutera que les élèves du secondaire sont bien plus nombreux à prendre les transports publics. S’ils restent chez eux, cela soulagera aussi une situation par trop tendue…
 
La tentative de De Croo
 
À noter que le Premier ministre, Alexander de Croo (Open VLD) a jusqu’au bout tenté d’amener les trois Communautés à prendre la même décision.
 
La Flandre ne veut pas aller plus loin qu’un congé de Toussaint prolongé de deux jours (jusqu’au 11 novembre) et la Communauté germanophone décidera ce lundi…
 
Article de  
DIDIER SWYSEN
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel