Où sont passés les 800.000 vaccins ? La colère des pharmaciens !!!

Lien permanent

Fâchés.
Furieux.
Les pharmaciens attendent des vaccins contre la grippe.
Les listes d’attente s’allongent dans les officines.
 
Ils sont d’autant plus remontés que le ministre de la santé Frank Vandenbroucke dit que tout va bien au niveau des stocks. Que la Belgique recevra bien 2,9 millions de vaccins.
 
« C’est impossible, il n’a qu’à venir servir dans mon officine et répondre au client » nous dit Bernadette, pharmacienne.
 
Un autre pharmacien du Hainaut va plus loin : « Tous mes vaccins commandés sont réservés et je n’ai reçu que 50 % de ma commande. »
 
La colère gronde donc. À l’association des pharmaciens, le porte-parole Alain Chassepierre ne cache pas qu’il y a un problème : « De très nombreux pharmaciens nous disent être en pénurie de vaccins.
 
Cette situation n’est pas normale puisque 2 millions de vaccins ont bien été livrés à la Belgique jusqu’à présent et que les pharmacies ont distribué tout ce qu’elles ont reçu. »
 
Trop de vaccinés
 
Aujourd’hui, sur les 2 premiers millions disponibles, 800.000 vaccins sont passés en dehors des mains des pharmaciens : « Il s’agit de vaccins pour les entreprises privées et publics et les hôpitaux. Là, le rôle de la médecine du travail est important.
 
Il faut absolument respecter les recommandations de vaccination pour les personnes à risque. »
 
Pour lui, sur le terrain, ce n’est pas le cas : « Certaines entreprises vaccinent beaucoup plus de personnes que les seules personnes à risque juste par précaution. »
 
Deux entreprises publiques nous ont confirmé avoir donné comme instruction de vacciner l’ensemble des personnes qui le souhaitent pour conserver leur force de travail et améliorer leur couverture contre le covid.
 
Pour Alain Chasepierre cette situation n’est pas tenable : « Une enquête est en cours de la part de l’agence du médicament (AFPMS) pour mieux comprendre la problématique actuelle. »
 
Il lance un appel : « Il est important que le million de vaccins qui va arriver en novembre et en décembre soit en priorité réservé aux personnes à risques (plus de 65 ans, femmes enceintes.) »
 
A noter que les vaccins qui arriveront en décembre, viendront d’Allemagne et qu’ils devront être reconditionnés pour le marché belge.
 
Enfin, au niveau du vaccin « Covid », tout suit son cours selon lui : « Nous aurons bien le 1,2 million de doses de la société Astrazeneca en mars-avril.
 
Elles sont en production… sauf évidemment si les études en cours devaient démontrer qu’il n’est pas assez efficace. Ces doses seraient alors détruites. »
 
Pour ce vaccin-là, on a encore un peu de temps… En attendant, la société GSK produit des adjuvants sur six sites à travers le monde pour un milliard de doses.
 
Article  V.LI
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel