La pelouse complètement ravagée... à cause des hannetons! et Chez Vous ?

Lien permanent

Le spectacle est impressionnant. Vous pouvez contempler la pelouse d’un couple liégeois domicilié rue Visé-Voie à Oupeye.

Une pelouse ravagée, comme si elle venait de subir le passage d’une harde de sangliers. Pourtant, aucun sanglier n’est passé par là !

« Au mois d’août dernier, nous avons découvert notre pelouse toute sèche. Nous avons pensé que c’était dû à la sécheresse.

Puis nous avons vu que le fond de notre jardin était tout retourné.

Et la situation s’est aggravée au fur et à mesure des semaines. Finalement, c’est toute notre pelouse qui est retournée.

Une pelouse de 20 mètres de large et de 30 m de long. Il faudra tout refaire », indique Anne.

« J’ai vu des corneilles, des pies, des pigeons, des corbeaux, des tourterelles, parfois par groupes de 15, venir picorer la pelouse pour déterrer les larves de hannetons.

On n’avait jamais vu cela ! Les autres années, on a bien eu quelques hannetons qui volaient sur notre terrasse en soirée, mais sans plus.

Il n’y a rien chez chacun de nos voisins, peut-être parce qu’il y a de gros arbres mais j’ai vu d’autres pelouses aussi ravagées dans les alentours », ajoute Anne.

 
 

Des larves de hannetons

« Nous avons contacté un jardinier, Pierre Tilman, qui tente de trouver une solution », précise encore Anne.

À noter que les hannetons sont des insectes inoffensifs pour l’homme. Ils ne piquent pas, ne mordent pas et ne griffent pas.

Ce sont des coléoptères appartenant à la famille des Scarabaeidae, qui se déplacent à la tombée de la nuit et pondent dans la terre.

Si les adultes ressemblent à de gros scarabées volants, les larves, qui se développent au début de l’été, se trouvent dans la terre et ont la forme de gros vers jaunâtres.

« Ces coléoptères pondent principalement dans les pelouses car les larves se nourrissent des racines, ce qui entraîne déjà une dégénérescence des pelouses », précise Pierre Tilman, jardinier jehaytois.

« Tous les corvidés (pies, geais, corbeaux, corneilles…) se nourrissent de ces larves de hannetons tout comme les blaireaux. Ils piquent dans le gazon, retournent le sol pour s’emparer de ces larves et les pelouses sont entièrement dévastées », explique-t-il.

Pénurie de nématiodes

« Il existe une méthode bio contre ces larves : les nématodes, des vers parasitaires qui ne tuent que les larves de hannetons et pas le reste.

Il faut que la température soit supérieure à 12º et qu’il pleuve après. Mais le fournisseur néerlandophone de nématodes m’indique que je suis le 150e en attente car l’usine ne suit pas dans sa fabrication.

Suite aux sécheresses répétées en 2018, 2019 et cette année, les dégâts sont nombreux en Wallonie et en Flandre ! Il y a une autre manière bio avec les taupes et hérissons mais ce n’est pas l’idéal », précise-t-il.

« Il y a encore une autre manière de lutter contre ces larves : un insecticide systémique que l’on pulvérise sur le feuillage du gazon et le produit descend jusqu’à la racine que mangent les larves.

Mais il faut qu’il y ait encore des feuilles dans les pelouses (il faut donc prévenir dès les premiers symptômes) et il faut le pulvériser très tôt le matin ou tard le soir. Tant que les larves ne sont pas éliminées dans le sol, cela ne sert à rien de semer », prévient Pierre Tilman.

«Quand il fait plus froid, les larves descendent plus bas pour se protéger et recommencent leur travail ou mangent ce qui reste comme racines ou vont chez un voisin.

Si la pelouse n’est pas encore trop attaquée et si le sol est relativement sec, il est possible de réaliser une scarrification qui enlève les pissenlis, les mousses, les pâquerettes et puis on peut passer avec une machine de sursemis comme dans les golfs ou sur les terrains de football. Cette machine crée de légères fentes dans le sol et injecte les semences dans les sillons.

En un passage, on regarnit la pelouse», explique Pierre Tilman.

 

 

Article  Par Marc Gérardy

Source Sudinfo 

Commentaires

  • J´ai fait passer un message sur FB à ce sujet. Mon jardinier François Malherbe à Ocquier a fait la même analyse. Le produit naturel est en vente chez Evelette à Nandrin.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel