Le Trail de Marchin résiste à la crise

Lien permanent

 

Les épreuves annulées s’enchaînent mais Nicolas Wymmersch refuse d’abdiquer 

 

Si beaucoup de sports voient leurs activités être annulées au fil des jours suite à l’épidémie et aux mesures sanitaires, le trail annuel organisé à Marchin est, quant à lui, toujours d’actualité.
En espérant que de nouvelles réformes ne viennent pas bouleverser les plans.  

Le 13 décembre prochain doit avoir lieu le Trail de Marchin, avec au programme deux parcours.
Un d’une distance de 13 km et un second de plus de 25 km. Pour l’heure, l’événement est bel et bien maintenu, au plus grand bonheur de son organisateur Nicolas Wymmersch, qui reste cependant attentif aux nouvelles mesures misent en place par le gouvernement.
« Tant que maintenant, l’organisation se poursuit et le Trail aura bien lieu.
Nous écoutons attentivement les nouvelles réformes mais d’après le CNS de ce vendredi 16 octobre, rien n’indique que nous devions annuler », commente-t-il.
 
Des départs différés
 
Si le maintien de l’épreuve est une superbe nouvelle pour les sportifs prêts à défier ce parcours exigeant, cette édition 2020 aura bien évidemment une saveur particulière et se déroulera dans des conditions atypiques.
 
« La période actuelle fait que nous sommes obligés de modifier nos habitudes et de veiller à ce que tous les gestes sanitaires soient bien respectés par tout le monde.
 
Pour cela, nous prévoyons des départs différés afin de ne pas avoir un trop gros rassemblement près de la ligne de départ et que les coureurs soient assez distancés sur le parcours.
Les ravitaillements seront également modifiés par rapport aux autres années et du gel hydroalcoolique sera présent.
On pense aussi à réaliser un sens giratoire afin que les gens ne se croisent pas, comme ça nous l’est recommandé. »
 
Un millier de participants
 
Une journée qui devrait accueillir beaucoup de monde malgré le contexte, c’est du moins ce qu’espère Nicolas.
 
« Nous devrions fleurter avec le millier de participants.
L’an dernier, si mes souvenirs sont bons, on a estimé le nombre d’athlètes à un peu plus de 800.
Si nous pouvons réaliser de tels chiffres cette année encore ce serait bien, mais le plus important reste de pouvoir l’organiser. Jusqu’à présent, la commune ne s’y oppose pas et les règles du gouvernement non plus.
C’est pourquoi nous continuons à préparer cette journée.
Nous commençons d’ailleurs à être prêts.
Si les conditions ne changent pas, tout devrait bien se passer », poursuit l’organisateur.
 
Pas d’annulation en dernière minute
 
Nicolas Wymmersch ne se fixe pas une date en particulier quant à une réponse définitive sur la tenue de la journée ou non, mais il ne veut pas changer d’avis en dernière minute.
« Nous avons encore le temps avant de changer de décision mais quoi qu’il arrive, nous ne préviendrons pas trois jours avant le Jour-J.
Cela dépendra aussi de ce qui ressortira des futurs CNS. On ne sait jamais à quoi s’attendre, ils nous pondent de nouvelles choses chaque semaine.
J’espère vraiment que nous allons pouvoir maintenir cette journée. »
 
Article de GUILLAUME TIRION
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel