Des affichettes « Stop drogue » et « Stop au laxisme » ont été collées sur plusieurs maisons à Huy

Lien permanent

 

drogue2.jpg

 

 

«Stop drogue»: les riverains de l’avenue des Fossés affichent leur ras-le-bol

Sur les fenêtres des maisons et sur les portes : des affiches Stop drugs », « Stop laxisme »… qui résonnent comme un cri. Elles ont été placées récemment par un groupe de riverains qui en ont assez des trafics de drogue dans leur quartier.

Dénoncé à plusieurs reprises, le malaise des habitants, sur la rive gauche, perdure, et ce même si les opérations policières récemment menées ont mis quelques coups de pied dans la fourmilière.

« Je me suis fait agresser »

Cet ancien habitant du quartier nous le confirme. Pas peur des représailles, il n’a pas osé apposer une affiche sur sa maison, mais il est solidaire du mouvement. « Depuis que les commerces ont fermé et que les immeubles inoccupés se sont multipliés, notre quartier est devenu un lieu de trafic de drogue. Récemment, il y a eu une ou deux descentes et l’on voit de temps en temps une patrouille de police passer, mais fondamentalement rien ne change et je pense que cela restera ainsi tant qu’il y aura des immeubles à l’abandon » regrette-t-il.

Le Hutois éprouve un sentiment d’insécurité : « L’année dernière, en décembre, je me suis fait agresser par deux types. Ils ont pris mon portefeuille. Il était 21 heures 30… »

Selon cet habitant, la crise du Covid n’a pas eu vraiment d’impact sur la situation.

Pour ce riverain, le principal problème reste donc les bâtiments abandonnés et squattés, dont l’ex Tom & Co ou l’ancien Delhaize.

En 2016, Samuel Cogolati, conseiller Ecolo, relevait que 21 immeubles abandonnés avaient été recensés dans cette zone. En 2018, diverses sociétés appartenant à la famille Henneau, propriétaire de la plupart des immeubles abandonnés sont tombées en faillite. Depuis, les immeubles abandonnés, dont le Tom & Co, doivent être mis en vente par la curatelle mais divers problèmes administratifs ont retardé l’échéance.

Eric Dosogne, le bourgmestre f.f. insiste de son côté sur les multiples actions policières qui ont été mises en place sur la rive gauche : « La lutte contre la drogue est la priorité de la police. Des enquêtes aboutissent et des dealers sont arrêtés, l’opération spectaculaire mise en place le 1er septembre avec l’hélicoptère l’a encore démontrée. »

Par ailleurs il insiste sur la volonté de mettre fin aux chancres et immeubles abandonnés : « Des procédures de mises en vente sont en cours.

Nous ne laisserons pas tomber.

Nous irons jusqu’au bout. »

Article de A.BT

 

Source Sudinfo

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel