Un baromètre en 4 niveaux

Lien permanent

Le baromètre chargé de rythmer notre vie au cours des prochains mois n’est toujours pas prêt. Le gouvernement a toutefois marqué son accord sur les 4 niveaux. Il ne reste « plus qu’à » définir les conséquences de chaque niveau sur l’ensemble des secteurs.  

Sophie Wilmès l’avait annoncé le 23 septembre dernier.
 
 
Il devait être prêt dans les deux semaines.
 
Il devait finalement être présenté vendredi soir… Et c’est encore reporté !
 
Le baromètre censé organiser notre vie pour les mois à venir doit, selon le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, encore être affiné.
 
Ce qui est confirmé, c’est le fonctionnement selon 4 niveaux d’alerte, en fonction de la circulation du virus. Et pour le moment, nous sommes au niveau 4.
 
« On a défini les seuils qui sont des chiffres précis au niveau des hospitalisations et des cas confirmés », a-t-il précisé.
 
Chaque secteur s’adaptera
 
En fonction des niveaux, le nombre de contacts rapprochés que l’on peut avoir, le nombre d’invités que l’on peut recevoir en gardant les distances et la force du télétravail varieront.
 
Pour ce qui est des contacts sociaux sans geste barrière, nos confrères de la RTBF indiquaient qu’ils seraient de 5 par mois en niveau 2, 3 en niveau 3 et 1 en niveau 4.
 
Inviter des personnes chez soi, en respectant les gestes barrière serait toujours possible : jusqu’à 10 personnes au niveau 2, et 4 pour les niveaux 3 et 4. Par contre, au niveau 4, ces personnes devront être toujours les mêmes.
 
Enfin pour le télétravail, il serait d’abord recommandé, puis strictement recommandé et finalement obligatoire quand cela est possible.
 
Mais ce ne seront pas les seules mesures qui varieront d’un niveau à l’autre.
 
« Il va y avoir une adaptation des protocoles des différents secteurs », annonce Frank Vandebroucke. « Ce sera un travail invraisemblable.
 
Les conséquences (du changement de niveau sur les protocoles, NdlR) doivent maintenant être élaborées.
 
Ça va prendre un peu de temps mais quand on aura finalisé cela, on aura le baromètre. »
 
Même si cela n’a pas été clairement indiqué, on peut donc s’attendre à une déclinaison des protocoles en 4 niveaux. Dès lors, dès que l’on changerait de niveau, chaque secteur adapterait ses mesures en fonction des protocoles prédéfinis.
 
Reste à savoir si ce baromètre fonctionnera uniquement au niveau national ou par province. D’après nos informations, les experts avaient privilégié la piste d’un mécanisme provincial mais ce sera au monde politique de trancher cette question.
 
 
Article de SA.B.
 

Commentaires

  • Demi-mesures sur demi-mesures, compromis sur compromis, délais sur délais....

    7 mois! Celà fait 7 mois que l'on se traîne. Personne pour assumer, prendre des décisions,...

    Pas étonnant quand les décisions doivent venir d'un groupe gouvernemental qui à mis 16 mois pour se former.

    Et nous avons encore eu de la chance d'avoir une Sophie Wilmes pour gérer cette période.

    C'est vraiment le gros problème de nos "politiciens" en Belgique. Plus personne n'ose se mouiller. On chouchoute son électorat avant tout.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel