Maisons et appartements : Les prix montent dans la région !

Lien permanent

Ces derniers mois, les Belges se jettent sur les maisons et apparts 

Cette demande couplée à une offre en baisse exerce une forte pression sur les prix 

 
Depuis la fin du confinement, les Belges ont retrouvé leur envie d’acheter un bien immobilier. Un succès qui n’est pas sans conséquence sur les prix qui ont bien augmenté.  
 
Après des mois difficiles, le marché de l’immobilier reprend des couleurs !
 
Les Belges ont retrouvé leur brique dans le ventre, selon la fédération du notariat belge. En septembre, la hausse de l’activité frôle en effet les 20 %.
 
Cette belle progression ne suffit cependant toujours pas à combler la baisse due au confinement.
 
« Si l’on s’attarde sur l’évolution sur les 9 premiers mois de l’année, il y a eu 3,5 % de transactions immobilières en moins par rapport à 2019 », rapporte la fédération.
 
La Wallonie (- 0,5 %) et la Flandre (- 4,7 %) enregistrent toutefois de meilleurs résultats que Bruxelles (- 6,9 %). « Les marchés wallon et flamand ont été très soutenus par des personnes qui acquièrent un bien pour y résider », explique le notaire Renaud Grégoire.
 
« Après le confinement, il y a eu la volonté d’un retour à plus de ruralité.
 
On observait dans nos études des clients qui cherchaient des biens avec jardin pour y vivre. »
 
Des biens évidemment plus difficiles à trouver en région bruxelloise qui est surtout convoitée par des investisseurs qui, eux, « semblent attendre encore un peu pour faire leur retour sur le marché ».
 
Cette forte demande n’est pas sans conséquence sur les prix. D’autant que l’offre de biens ne semble pas abondante.
 
« Certaines personnes ont peut-être hésité à mettre leur bien en vente vu l’incertitude qui règne », estime le notaire Grégoire.
 
« On observe également un très grand empressement dans le chef des acquéreurs.
 
Beaucoup de biens sont partis en un temps record. Il est probable, à mon sens, que ce phénomène s’amenuise d’ici la fin de l’année. »
 
La plus forte hausse (maisons) s’enregistre en Flandre (+ 5,5 % pour un prix moyen de 303.243 € sur les 9 premiers mois), suivie par la Wallonie (+ 5,3 % pour un prix moyen de 206.681 €) et Bruxelles (+ 3,9 % pour un prix moyen de 497.463 €).
 
Au niveau belge, la hausse est de 4,7 % pour atteindre un prix moyen de 274.409 €.
 
La Wallonie reste donc la région la plus abordable.
 
Mais certaines provinces doivent faire face à de fortes augmentations.
 
Dans le Luxembourg, la hausse est de 10,2 % entre 2020 et 2019. Alors que dans les autres provinces, on tourne aux alentours des 4 à 6 %.
 
Du côté des appartements enfin, les 9 premiers mois de l’année 2020 enregistrent la plus forte hausse depuis 2011 (+6,7 %).
 
Le prix moyen, en Belgique, s’élève à 243.818 €. Il est de 246.454 € en Flandre, 274.464 € à Bruxelles et 189.255 € en Wallonie.
 
Article de SABRINA BERHIN
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel