Les aménagements sur le RAVeL 126 réalisés en 2021 MARCHIN, MODAVE & CLAVIER

Lien permanent

Ce projet très attendu est estimé à 226.000 euros 

Projet porté depuis 4 ans par le syndicat d’initiative « Entre Eaux & Châteaux », les aménagements sur la ligne 126 du RAVeL reliant Marchin, Modave et Clavier, devraient se concrétiser en 2021.
 
Zones de pique-nique, parkings vélos et voitures, bancs wagon, poubelles et panneaux didactiques sont au programme.  
Les usagers de la ligne 126 du RAVeL peuvent se réjouir. Un projet de longue date visant à aménager ce tronçon reliant Marchin, Modave et Clavier devrait se concrétiser dans le courant de l’année 2021.
 
Porté par le syndicat d’initiative « Entre Eaux & Châteaux » (qui couvre Modave, Marchin, Clavier et Tinlot) depuis 2016, ce projet prévoit d’équiper la ligne de divers mobiliers et signalétiques destinés à renforcer l’attrait du RAVeL pour les touristes et les habitants de la région.
 
 
Parmi les différentes installations que l’on devrait voir fleurir sur la ligne 126, il y aura notamment des « bancs wagon » en bois (inspirés de ceux qu’on pouvait retrouver dans les vieux trains), des boîtes en plexiglas abritant des cartes du RAVeL en libre-service, des espaces conviviaux avec des modules en gabion pour pique-niquer, des zones de parking aux entrées du RAVeL et une signalétique pour indiquer l’accès depuis la route.
 
Revivre le passé ferroviaire
 
 
« On a également développé des contenus qui seront visibles sur différents supports », ajoute Elodie Keysers, chargée de projets au syndicat d’initiative. « Certains bancs seront surplombés de panneaux verticaux placés de façon à créer un trompe-l’œil avec une ancienne photo pour rappeler l’histoire du RAVeL.
 
Ils seront installés à des endroits stratégiques comme Clavier-Station. Les gens se promènent souvent sur le RAVeL sans savoir que le train passait par là auparavant ».
 
On retrouvera également des panneaux invitant les promeneurs à sortir du RAVeL pour découvrir les points d’intérêt situés à proximité.
 
« L’exemple flagrant est le château de Modave.
 
On trouvait ça intéressant d’inviter le promeneur à s’aventurer en dehors de la ligne », explique Elodie Keysers. D’autres pupitres, purement informatifs, livreront des renseignements sur l’eau (la ligne 126 longe le Hoyoux), les légendes locales, la faune et la flore.
 
 
Le développement de ce « musée à ciel ouvert » est le résultat d’une collaboration entre le syndicat d’initiative et différents acteurs locaux comme le contrat de rivière Meuse Aval, la Maison de la pêche et un herboriste.
 
 
Inauguration : saison 2022
 
« Le gros du travail, la partie invisible de l’iceberg, est presque terminé », affirme avec soulagement Elodie Keysers.
 
« Le cahier des charges est en train de passer par les conseils communaux des communes concernées. Ensuite, on pourra l’envoyer au Commissariat général au Tourisme pour les subsides ».
 
 
Pour rappel, ce projet de 262.000€ est financé au taux exceptionnel de 80 % par le CGT.
 
Les 20 % restants sont à la charge des communes de Marchin, Modave et Clavier.
 
 
Article de Pierre Tat 
 
 
 
 
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel