Crise sanitaire : l’école à domicile explose

Lien permanent

L’année scolaire dernière, environ mille enfants suivaient l’enseignement à domicile.
 
C’est avec une certaine impatience que l’on attendait les nouveaux chiffres en ce début d’année scolaire : la crise sanitaire et la crainte qui s’empare de certains parents quant à leur sécurité dans l’enceinte scolaire allaient-elles provoquer une explosion des demandes ?
 
 
La réponse est… oui ! Au moins partiellement.
 
500 parents évoquent La crise
 
Selon les statistiques de l’administration de l’Enseignement, à ce jour, il y a 3.188 mineurs relevant du décret du 25 avril 2008 : 2.419 enfants instruits à la maison (dont 43 en voyage itinérant), soit une augmentation de 1.316 demandes par rapport à 2019-2020 et 768 élèves en école privée (contre 836 en 2019-2020).
 
 
Ce sont 562 parents qui ont évoqué la crise sanitaire comme un des motifs qui a motivé leur choix de l’école à domicile.
 
 
L’autre raison de cette hausse pourrait être l’obligation scolaire dès 5 ans.
 
 
Dans les statistiques précitées, 2.145 enfants sont en âge d’enseignement fondamental (nés entre 2015 et 2009) et 1.043 en âge d’enseignement secondaire. Au total, 394 enfants sont nés en 2015 et 342 en 2014.
 
 
L’administration rappelle néanmoins que près de 900.000 élèves sont scolarisés dans des écoles organisées ou subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles.
 
 
Le nombre d’élèves qui suivent l’enseignement à domicile représente donc environ 0,3 % du nombre total d’élèves dans l’enseignement obligatoire.
 
 
Il est encore précisé que l’administration a refusé près de 200 enfants qui n’étaient pas dans les conditions et pour lesquels la demande de dérogation était inexistante ou incomplète.
 
 
L’école pas obligatoire
 
 
Les chiffres pourraient encore sensiblement varier.
 
En effet, des parents contactent l’administration au jour le jour afin de l’avertir qu’ils ont réinscrit leur enfant au sein d’une école.
 
Si l’instruction est obligatoire jusqu’à 18 ans, rien n’oblige les parents à inscrire leur enfant dans une école.
 
 
L’enseignement à domicile est tout à fait légal.
 
Le processus répond toutefois à des exigences strictes ; ce n’est donc pas le genre de décision à prendre sur un coup de tête.
 
Article par  DIDIER SWYSEN
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel