• Manifestation nationale ce 28 septembre 2020 Perturbations sur le réseau TEC les infos

    Lien permanent

    Manifestation nationale ce 28 septembre - Perturbations sur le réseau TEC

    En raison de la manifestation nationale organisée dans plusieurs villes du pays ce lundi 28 septembre, le réseau TEC sera partiellement perturbé. 

    Plus d'informations

     

    Ce lundi 28 septembre, les organisations syndicales participeront à une manifestation nationale dans différentes villes du pays.

    Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. Des perturbations sont donc à craindre sur le réseau TEC. 

     

    Pour obtenir le détail des parcours supprimés, cliquez Liège-Verviers 

    Une attestation de perturbations sera disponible à partir de ce lundi 28 septembre. 

    Le TEC présente ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

    L'ensemble des services seront à nouveau assurés normalement à partir de ce mardi 29 septembre.

     

    Source info https://www.letec.be/#/News/Detail/13122

     

    Attention si vous devez prendre le bus ce lundi: 200 chauffeurs rejoignent une manifestation, des perturbations sont attendues sur le réseau TEC Liège

    Ce lundi est jour d’action syndicale dans le pays, et plus spécialement à Liège, Seraing et Herstal. Plus de 200 employés du TEC Liège, en majorité des chauffeurs de bus, vont y participer. Ce qui ne manquera pas d’impacter de nombreuses lignes ce lundi.

     

    Plus d'info Sudinfo 

    Catégories : BUS, Les grèves Imprimer
  • Ce week-end, des citoyens de Nandrin se sont donné rendez-vous pour agir ensemble pour une Wallonie plus propre.

    Lien permanent

    Nettoyage d’automne à Nandrin: les bénévoles ont ramassé dans les accotements des rues du village !!!  

    Ce week-end, les bénévoles de Nandrin se sont donné rendez-vous pour agir ensemble pour une Wallonie plus propre.

    Comme un peu partout en Wallonie, les citoyens se sont rassemblés pour participer au « Grand Nettoyage d’Automne ».

     

    120246888_700344577245758_886431969572068908_n (1).jpg

    120315246_331399881466262_9137063346051385864_n.jpg

     

    #Wallonie Plus Propre dynamisé par Be Wapp asbl

  • Nombre de cas Covid-19 Condroz, Nandrin en augmentation, mise à jour aujourd'hui 27 septembre2020!!!

    Lien permanent

     

    27 sept carte .jpg

    Le nombre total de cas de Covid-19 dans notre pays est de 112.803.

     

    Nandrin 2 cas hier, il y en a 22 depuis le 1er septembre et  67 cas au total 

    10.000 contaminations

    Ce dimanche, la ville d’Anvers a franchi un cap symbolique. Elle devient la première de Belgique à dénombrer plus de 10.000 cas de Covid-19 sur son territoire.

    On y compte désormais 10.059 contaminations, soit 226 de plus qu’hier, selon les derniers chiffres publiés par Sciensano.

    En moyenne, 64 patients atteints du Covid-19 ont été admis à l’hôpital chaque jour entre le 20 et le 26 septembre, soit une augmentation de +45% en une semaine.

    Samedi, 626 lits d’hôpital étaient occupés par des patients atteints du Covid-19, ce qui représente une augmentation de 49% en une semaine. Les soins intensifs accueillaient pour leur part 120 malades, contre 78 le samedi précédent (+54%).

    Au cours des sept derniers jours, le nombre total de lits d’hôpital occupés a augmenté de 205 unités, dont 42 lits supplémentaires occupés en soins intensif

    27 sept nandrin .jpg

     

    27 sept condroz covid .jpg

     

    Source 

     Source: Sciensano Récupérer les données 

  • Ce type d’attitude est choquant et c’est un manque de respect pour les familles des malades et des personnes décédées

    Lien permanent

    Choquée par les attitudes sur les réseaux sociaux


    D’un naturel optimiste, elle s’inquiète des messages véhiculés sur les réseaux sociaux : « Énormément de gens ne veulent plus savoir.
     
    Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes remettent tout en doute… même l’existence de cette crise. Je trouve cela assez choquant. »
     
    Ses souvenirs ne peuvent s’effacer : « Le Covid a existé et nous l’avons vécu sur le terrain.
     
    Ce type d’attitude est choquant et c’est un manque de respect pour les familles des malades et des personnes décédées…
     
    C’est un peu paradoxal d’avoir applaudi les soignants pendant la crise en mars et de remettre tout en doute aujourd’hui. J’ai du mal à comprendre ce revirement. »
     
    Pour elle, « le baromètre avec les codes couleur (lorsqu’il sera lancé), ce sera le code de la route. Le public y adhérera peut-être mieux.
     
    Il n’aura pas l’impression que tel ou tel lobby a provoqué telle ou telle décision, là il y aurait un plan clair pour les mois qui viennent. »
     
     
    Au quotidien, elle va, de son côté, poursuivre son travail auprès des patients atteints du VIH : « Ce sont des patients que l’on voit très régulièrement.
     
    Il y a des liens forts avec certains qui se dévoilent au fur et à mesure des consultations.
     
    Un très chouette rapport de confiance, et vraiment très enrichissant. »
     
    Article de V.LI.
     
     
     

    Leïla Belkhir :   « Il y a une fracture dans la population »

    « Il faut une vision de ce qui va être acceptable ou non »

    Bruxelles.
     
    Cliniques universitaires Saint-Luc.
     
    Premier étage.
     
    Dans un bureau éclairé où trônent de très nombreuses photos de ses trois filles, Leïla Belkhir, masquée, nous reçoit. Cheveux bouclés, détendue et directe, elle poursuit son travail d’infectiologue au quotidien.
     
     
    Que pensez-vous du dernier CNS ?
     
    « Il faut mettre en place des mesures compréhensibles.
     
    Le masque pour tout le monde tout le temps, j’avais un problème intellectuellement avec cette mesure. Lorsque je partais à 6h du matin travailler en étant toute seule dans la rue, il n’y avait pas de raison que je porte un masque. Cette mesure-là et la bulle de 5 nous ont fait perdre l’adhésion de la population. »
     
    Rassurée par les mesures ?
     
    « Quand j’écoute le rapport du CNS, je m’inquiète quand même. En effet, il était important de ramener la cohérence et l’adhésion de la population.
     
    Il manque toutefois un signal : « Attention, cela continue à augmenter en termes d’hospitalisations, donc les semaines à venir dépendent vraiment de la responsabilisation individuelle, mais aussi et surtout collective. »
     
    Qu’attendez-vous comme mesure ?
     
    « Ce qui manque maintenant, c’est une vision : ce que l’on peut accepter, ce que l’on va accepter pour la suite de cette pandémie : X nombre d’hospitalisations, voire X nombre de décès, comme on les accepte dans d’autres maladies comme la grippe ou les maladies infectieuses.
     
    Il faut dire « voilà ce que l’on peut tolérer… et voilà la sonnette d’alarme ! », suivant le nombre de lits hospitaliers ou de lits de soins intensifs. Et là, on doit resserrer la vis. »
     
    Cela permettrait de restaurer la confiance ?
     
    « Ce qui est vraiment dommage maintenant, c’est qu’il y a une fracture dans la population. Les gens remettent en doute la parole des experts. »
     
    Cela vous déçoit ?
     
    « Ce qui me désole, c’est qu’on a perdu un peu de la solidarité dans la population.
     
    Pendant la première vague, on était porté par la solidarité des citoyens. »
     
    Ils n’adhèrent plus parce que les messages divergent.
     
    « Je pense qu’on doit encore apprendre beaucoup de choses et que personne ne détient la vérité sur ce qu’il faut faire… ni sur la façon dont nous allons devoir gérer les semaines qui viennent.
     
    Le virus est toujours là et l’évolution de la pandémie ne va dépendre que de la manière dont la population va se comporter. »
     
     
    Article de VINCENT LIÉVIN
     

  • Légumes Billiau au Pont de Bonne Modave

    Lien permanent
    Légumes Billiau  Le magasin est enfin opérationnel, pas tout à fait achevé mais presque
    Vous y trouverez, tout en bio, nos fruits et légumes de Vyle et Tharoul, un beau rayon crémerie, de l’épicerie bio , un assortiment de charcuteries bio, le pain bio des co’pains dès le week-end prochain, des produits d’entretien , très vite des savons naturels et plein plein plein de projets 
    Les horaires:
    Du mercredi au samedi de 10 à 18 h
    Du dimanche de 10 à 13h
     
    Nous avons Bancontact, acceptons le liquide et soutenons le Val’heureux
     
     

    Route de Limet 83 4577 Pont de Bonne

    https://www.legumes-billiau.be/


    0470 51 83 96

    legumesbilliau@gmail.com

     
     
     
     
     
     
     
  • Marie Marquet vient de faire publier « Amour caché » son premier roman, rhétoricienne à l’Institut Libre du Condroz Saint-François à Ouffet

    Lien permanent

    Une Stratoise de 20 ans publie son 1 er roman  

    FIONA SORCE
    Rhétoricienne à l’Institut Libre du Condroz Saint-François à Ouffet, la Stratoise Marie Marquet vient de faire publier « Amour caché » son premier roman, à tout juste 20 ans.
     
    Victime de harcèlement scolaire, Marie Marquet s’est réfugiée dans l’écriture d’« Amour caché » en 2013.
     
    « Durant le processus d’écriture, je m’échappais à ma réalité et vivais par procuration les aventures de mes personnages dans un autre monde que le mien », confie la Stratoise.
     
    « Cette histoire m’a aidée à décharger mes idées et à penser à autre chose.
     
    J’ai remonté la pente grâce à l’écriture », raconte-t-elle.
     
    Complètement guérie aujourd’hui, Marie Marquet décide de retravailler son histoire en 2018. Passionnée d’écriture et de lecture, elle envoie son manuscrit à la Maison d’édition française Jenn Ink « sans trop y croire », reconnaît-elle.
     
    ENTRE ROMANCE ET DRAME
     
    « Quand j’ai reçu son manuscrit, il était assez brouillon, beaucoup de maisons d’édition ne seraient pas allées plus loin que les fautes, les phrases un peu mal tournées… et l’auraient refusé », révèle la maison d’édition Jenn Ink.
     
    « Pour moi, chaque auteur doit avoir sa chance. J’ai donc choisi d’aborder une approche différente, en faisant abstraction des fautes. Je suis allée au fond de l’histoire et là j’ai adoré ! J’ai aimé le style fluide de son écriture.
     
    Son livre se lit très facilement, on a tout un panel d’émotions qui nous tient en haleine. »
     
    Entre la romance et le drame, « Amour caché » retrace le parcours de Matteo et sa sœur Nina. Leur père, un dangereux psychopathe à la tête d’un gang à Los Angeles, leur fait croire que leur mère est décédée alors qu’il la séquestre.
     
    Persuadé que sa mère est toujours en vie, Matteo va tenter de retrouver sa mère, quitte à manipuler son père pour obtenir des informations…
     
     
    « Mon travail consiste à faire en sorte que les lecteurs voient le message caché de cette histoire, puissent vivre avec les personnages, les aimer, les détester pourquoi pas, mais être là pour vivre avec eux », ajoute la maison d’édition.
     
    Marie Marquet est déjà en train d’écrire le second tome, abordant cette fois-ci le point de vue de Nina à travers une histoire parallèle à « Amour caché ».
     
    Publié à compte d’éditeur, le roman paraîtra en novembre 2020.
     
    Il sera dans un premier temps mis en vente sur les sites « www.jenninkeditions.com » et « www.amazon.fr », avant de rejoindre les rayons des librairies et grandes surfaces.
     
     
    Article et rédaction de Fiona Sorce 
     
     
  • INFOS IMPORTANTES DRIVE-IN DEPISTAGE COVID-19 Centre Hospitalier Bois de l'Abbaye

    Lien permanent

     

    INFOS IMPORTANTES DRIVE-IN DEPISTAGE COVID-19
    Fermeture à 16h30 :
    Le drive-in est ouvert à partir de 12h30 et ferme ses portes à 16h30.
     
    La file d’attente pouvant être importante, nous vous conseillons d’en tenir compte.
     
    Résultat du test : Pour avoir votre résultat, ne téléphonez ni au laboratoire ni aux Urgences du CHBA.
     
    Rendez-vous sur www.masante.belgique.be, onglet « Rapports et résultats ».
     
    Créez votre compte ou connectez-vous afin de consulter votre résultat.
     
    Celui-ci est disponible en +/- 48h.
     
     
  • Action syndicale prévue lundi devant la piscine de Huy !!! Soyez prévoyants

    Lien permanent

    Dans le cadre du préavis d’actions national déposé en front commun syndical (FGTB-CSC-CGSLB) pour lundi prochain, la CSC et la FGTB ont annoncé jeudi l’organisation de rassemblements à Liège, Seraing, Herstal et Huy.
     
    En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, chaque rassemblement est limité à 400 personnes, ont précisé Joël Thône, président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, et Jean-Marc Namotte, secrétaire fédéral de la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien.
     
     
    Ce préavis d’actions, à l’échelle nationale, vise à insister sur le fait que les inégalités sociales continuent de se creuser, d’autant plus suite à la crise du Covid-19.
     
    Le front commun syndical va ainsi mener des actions, dans tout le pays, pour réclamer une amélioration des allocations sociales et un renforcement de la sécurité sociale.
     
     
    En région liégeoise, ces actions sont prévues en front commun CSC-FGTB, à 11h30, à Liège (place du XX Août), à Seraing (place communale) et à Herstal (place Jean Jaurès). La FGTB mènera seule une autre action à Huy (face à la piscine).
     
    « Dans le cadre de la loi relative au pacte de solidarité entre les générations, il est prévu une enveloppe pour la liaison au bien-être qui est à négocier entre les interlocuteurs sociaux pour le 15 septembre.
     
     
    La date est passée et jusqu’ici, les employeurs ont refusé d’entamer les négociations », précise Joël Thône.
     
    « Cela concerne toutes les allocations : chômage, allocations d’insertion, pensions, indemnités de maladie et d’invalidité, accidents de travail et maladies professionnelles.
     
    Nous voulons arriver à un niveau de pension de 1.500 euros nets par mois et nous exigeons que toutes les allocations sociales soient au-dessus du seuil de pauvreté (à ce jour 1.085 euros nets ; NDLR) ».
     
     
    Le front commun réclame également le maintien, au moins jusqu’à la fin de l’année, du gel de la dégressivité des allocations de chômage et d’insertion, y compris pour les artistes.
     
    « À cause de cette crise, beaucoup de personnes n’ont pas pu trouver un emploi et si le gel de la dégressivité n’est pas maintenu, elles vont être pénalisées », souligne Jean-Marc Namotte, qui ajoute que l’augmentation grâce à l’enveloppe bien-être est de l’ordre de 2,5 %.
     
     

    Catégories : Les grèves Imprimer
  • TikTok : la star des réseaux sociaux chez les jeunes

    Lien permanent

    L’app surpasse même Facebook et Instagram 

    A lors que l’application avait déjà du succès auprès des ados, le confinement a littéralement fait exploser les téléchargements.
     
    Mais comment est-elle arrivée à séduire presque 3 millions de Belges ?  

     

    Désormais très célèbre, TikTok est une application de partages de courtes vidéos – de maximum 60 secondes –, humoristiques, de danse, de play-backs ou encore de challenges.
     
    Elle propose également un large choix de filtres et d’effets pour égayer ses contenus.
     
    Elle a été créée en 2016 par Zhang Yiming, un informaticien de l’entreprise chinoise ByteDance.
     
    Rapidement, l’app s’est imposée parmi les autres réseaux sociaux et, en moins de deux ans, elle a même pu racheter son concurrent « Musical.ly ».
     
    Si tu n’as pas connu le phénomène « Musical.ly », il s’agit d’une application qui lui ressemblait fort et qui permettait principalement de faire des play-backs.
     
    Aujourd’hui, elle n’existe plus, puisque les deux applications ont fusionné.
     
    Le boom du confinement
     
    TikTok a débuté en Asie, où elle est née, puis s’est développée aux États-Unis, pour ensuite séduire l’Europe.
     
    Le moment où TikTok s’est vraiment révélée, c’est précisément pendant le confinement. Au mois de mars, l’application a été téléchargée pas moins de 65 millions de fois dans le monde !
     
    TikTok a l’avantage de proposer des contenus légers, créatifs, pas toujours parfaitement travaillés (à l’inverse d’Instagram, par exemple), et souvent humoristiques.
     
    Une véritable bulle d’oxygène pour les personnes minées par le confinement et le climat anxiogène que la crise du coronavirus a installé. Pas d’information, que de la création !
     
    TikTok a également permis aux jeunes de garder une forme de lien social entre eux, malgré le confinement.
     
     
    « J’ai téléchargé TikTok pendant le confinement parce que toutes mes copines en parlaient », explique Victoria, 12 ans. « Je ne faisais pas de vidéos mais j’aimais regarder celles des personnes que je suivais.
     
    Ça me permettait de rigoler et de m’évader pendant quelques minutes par jour. Par contre, c’est très addictif ! », prévient-elle.
     
    Attention aux arnaques
     
    Même si TikTok véhicule énormément de positivité, la vigilance doit rester de mise, car les arnaques y sont nombreuses.
     
    Entre les faux profils qui font la promotion d’applications malveillantes, les « TikTokeurs » stars qui réclament de l’argent à leurs abonnés et les publicités frauduleuses, les possibilités de se faire escroquer sont réelles.
     
     
    Comment faire pour s’en protéger ? Avant tout, il faut éviter de donner des informations personnelles, qui pourraient être utilisées par des personnes mal intentionnées. Ensuite, si tu es confronté.e à des personnes ou des contenus qui te semblent étranges ou malhonnêtes, n’aie pas peur de les signaler. Et, surtout, ne fais jamais rien contre ton gré.
     
    Si tu as le moindre doute concernant une situation sur TikTok, n’hésite pas à en parler à tes parents, qui sauront te conseiller.
     
     
    Article par  ROXANE MALPOIX
     
  • Le lidar est placé à de nombreux endroits dans le Condroz Nandrin cette semaine !!!

    Lien permanent

    Voici les endroits où sera placé le lidar dans le Condroz

    Plusieurs fois par an, le lidar est placé à de nombreux endroits dans le Condroz. Très souvent, les automobilistes qui poussent sur le champignon ne s’attendent pas à voir ce boîtier imposant et sont flashés. Voici les endroits où sera placé le lidar dans les prochaines semaines dans le Condroz : à Anthisnes, Comblain-au-Pont, Hamoir, Clavier, Ferrières, Modave, Marchin, Tinlot, Ouffet et Nandrin.


    Durant les prochaines semaines, les usagers de la route qui ont tendance à être souvent en excès de vitesse devront faire attention. En effet, le lidar qui se déplace de commune en commune va être placé dans plusieurs endroits et risquent de se surprendre les automobilistes en infraction.


    Voici les endroits où et quand le lidar sera placé dans les différentes communes :

     

     

     Nandrin : route de Dinant du 28 septembre au 5 octobre 2020.

     

    Tinlot : rue du Montys du 26 octobre au 2 novembre 2020.

     

    Ouffet : grand Route du 9 novembre au 16 novembre 2020.

     

    rédaction de l'article Par A.D

    Source

  • Marche Commémorative Modave aujourd'hui 27 septembre 2020 (reconstitution WW2)

    Lien permanent

    Utah Remember group organise sa première marche ce dimanche 27 septembre. Départ du château de Modave.
    -départ du premier groupe à 14h
    -chacun recevra une carte de la marche et un brevet de participation
    -seuls les uniformes US seront acceptés
    -les civils sont les bienvenus
    -merci de respecter l’environnement
    -tirs à blanc strictement interdit
    -entrée gratuite
    Règle COVID
    -1m50 de distance OBLIGATOIRE entre chacun
    -port du masque obligatoire au départ et à l’arrivée et lorsque la distanciation sociale n’est pas possible
    -Pour le tracing, vos coordonnées seront conservées 15 jours (nom + numéro de téléphone)
     

  • L'ordination diaconale d'Ignace Ametonou, le dimanche 4 octobre à 15h à l'église de Nandrin !!!

    Lien permanent

    Pour le service du Christ et de l’Eglise, Par l’imposition des mains et le don du Saint-Esprit, Monseigneur Jean-Pierre Delville, Evêque de Liège ordonnera diacre en vue du sacerdoce : Cocou Ignace Ametonou

    Le dimanche 4 octobre 2020 à 15h00
    en l’église Saint-Martin de Nandrin,
    Rue du Presbytère, 1
    4550 Nandrin
    Prêtres et diacres: pour une organisation adéquate,
    inscrivez-vous à l’adresse
    cathocondroz@hotmail.com
    ou 0466 36 24 59 - 085 51 12 93
    et apportez étole verte.

     

    à l'ordination diaconale d'Ignace Ametonou, séminariste stagiaire dans notre Unité pastorale, qui aura lieu le dimanche 4 octobre à 15h à l'église de Nandrin (et non pas à l'église d'Anthisnes comme annoncé précédemment).

     

    ordinat .jpg

  • Ce lundi 28 septembre soyez prévoyants débutera un chantier de réfection du revêtement de la N684 sur le pont d’Ampsin-Neuville sur environ 400 mètres.

    Lien permanent

    Bonne nouvelle, le revêtement du pont d’Ampsin-Neuville va être refait

     

    Pendant tout le chantier, la circulation sera réduite à une seule voie dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 km/h.

    Lors des deux phases, l’accès à la N684 depuis la N617b sera possible, mais pas par les bretelles habituelles :

    - (1) Du 28 septembre au 2 octobre : les usagers souhaitant rejoindre Tihange à partir de la rive gauche (N617b) seront déviés via le rond-point de la Paix-Dieu, pour effectuer un demi-tour sur la N684 et redescendre ensuite vers la N90.

     

    - (2) Du 5 au 9 octobre : les usagers souhaitant remonter vers l’E42/A15 à partir de la rive gauche (N617b) devront faire demi-tour au rond-point de Tihange sur la N90, pour ensuite pouvoir remonter vers la E42/A15.

     

     

    La fin du chantier est prévue pour mi-octobre 2020, si les conditions météorologiques sont favorables.

    192.000 euros

    Ces travaux sont financés par la SOFICO, dans le cadre de son Plan de relance des chantiers (auto)routiers approuvé en juillet dernier, pour un budget d’environ 192 000 € HTVA.

    Ils sont réalisés en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : le SPW Mobilité et Infrastructures.

    Article de Annick Govaers 

     

    Source Sudinfo 

  • BD aux enchères au Palais des Congrès aujourd'hui dimanche

    Lien permanent

    Aujourd'hui Dimanche à partir de 13h se tiendra au Palais des Congrès de Liège (dans le salon Gretry) une grande vente aux enchères de bandes dessinées avec la vente d’une planche unique d’Astérix estimée au prix de 200.000€.

     

    Infos : bdencheres.hibid.com